Santé › Actualité

Afrique centrale: les jeunes se mobilisent pour lutter contre le Sida

© Droits réservés

Réunis depuis lundi dans le cadre du Forum régional des jeunes de la Cemac, ces derniers tentent de mettre en place des stratégies en faveur d’un changement de comportement

Réunis depuis lundi, 19 novembre 2016, dans la capitale tchadienne, des jeunes des pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Cemac) doivent identifier les défis auxquelles sont confrontés les jeunes dans le domaine de la santé sexuelle et de reproduction et mettre en place des stratégies innovantes pour le changement de comportement effectif face à la pandémie du SIDA.

Les 10èmes assises du Forum régional des jeunes de la zone Cemac en lutte contre le VIH/Sida (Frejes) devront permettre aux participants de renforcer leur savoir-faire et leur savoir-être face au SIDA, de les mobiliser davantage et de diversifier le partenariat autour de cette problématique.

L’Afrique centrale (qui regroupe le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et le Tchad) reste l’une des régions les plus affectées du continent par le VIH/SIDA, selon les données de l’Onusida. La prévalence par pays est de 3,4% au Tchad, 4,9% en Centrafrique, 5% en Guinée équatoriale, 4,1% au Gabon, 3,2% au Congo et 4,3% au Cameroun. A cause des effets socio-économiques et vu leur âge en relation avec la puberté et autres maux, les jeunes de 15 à 24 ans sont les plus vulnérables à l’infection au VIH.


Face à cette situation, les pays membres de la Cemac avec l’appui du gouvernement allemand, ont mis sur pied le Projet de prévention du VIH-SIDA en Afrique centrale (PPSAC), qui cible principalement les jeunes de la tranche d’âge de 15 à 24 ans. Pour la première phase (2006-2008), trois pays de la sous-région étaient concernés : Cameroun, République centrafricaine et Tchad. Dans le cadre de la seconde phase (2009-2011), le Congo a été intégré aux côtés des pays de la première phase, le Gabon et la Guinée équatoriale ayant régulièrement participé aux différentes assises du Projet.

A travers les Comités nationaux de lutte contre le Sida, les Associations de marketing social et autres partenaires, le Projet a entrepris la mise en place d’une approche régionale dénommée « Forum régional des jeunes de la zone Cemac en lutte contre le VIH/Sida », fondée sur le développement progressif dans les pays couverts d’un paquet minimum d’activités pouvant permettre aux jeunes d’apporter à leur manière une contribution significative à cette réponse.

Ce paquet minimum, à travers le vocable mobilisateur « 100% jeune, 100% réglo », renferme les activités ci-après, encore appelées les « cinq piliers du Frejes » : le développement de l’éducation par les pairs en milieu scolaire et extra-scolaire à travers la mise en place et l’animation des « Clubs réglos », la production d’un magazine pour les jeunes et par les jeunes, la production et la réalisation des émissions radios/TV interactives animées par les jeunes et pour les jeunes, le développement d’activités de grande mobilisation de masse et la mobilisation pour le dépistage volontaire du VIH durant la période des vacances scolaires.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut