Nigéria: Boko Haram s’attaque à la téléphonie mobile

Par Marthe Noelle Effoudou - 07/09/2012

Dans un message diffusé sur internet, le groupe islamiste se présente comme l’auteur des attaques contre des compagnies de téléphonie mobile dans le nord du pays

 

Le mystère est désormais levé sur l’origine de la vingtaine d'explosions de ce début de semaine, visant des relais de transmission de compagnies de téléphonie mobile dans le nord du Nigeria. Ce jeudi, le groupe islamiste Boko Haram s’est dénoncé comme en étant à l’origine. Nous avons décidé de lancer des attaques contre des relais d'opérateurs de téléphonie mobile car ils fournissent de l'aide aux agents de sécurité, indique le groupe dans un message internet. Pour lui, les informations transmises par les relais téléphoniques aident les forces de sécurité à arrêter nos frères. Ce sont neuf compagnies de téléphonie mobile annoncent avoir subi des dommages, dont le géant sud africain MTN. Leurs antennes ont été prises pour cibles et incendiées en 48 heures par Boko Haram à Kano, Maiduguri, Gombe, Bauchi ou encore Potiskum. Peu après l'arrestation d'un de ses porte-parole présumés qui avait été localisé grâce à son téléphone portable, le groupe islamiste avait menacé, en février dernier déjà, de s'en prendre aux installations des sociétés de télécommunications. C'était peu après l'arrestation d'un de ses porte-parole présumés qui avait été localisé grâce à son téléphone portable. En adressant dans ce même message, des menaces aux collaborateurs de la radio américaine Voix de l'Amérique (VoA), le groupe entend faire comprendre à tous, qu’il n'a pas non plus apprécié l'annonce le mois dernier par VoA que le groupe avait entamé des discussions avec le gouvernement nigérian. Bien plus, il reproche à la radio de nuire à l'islam.

 

© tv5.org
Les membres de Boko Haram durant la lecture de leur message
Une nouvelle forme d'attaques de Boko Haram qui a eu recours jusqu'ici surtout à des attentats à la bombe ou des attaques armées contre ses cibles. L’organisation terroriste va plus loin dans ses menaces contre VoA, en avertissant [i que "quiconque" parmi les collaborateurs de la radio veut vivre en paix] devrait arrêter de travailler pour la station. Rappelons que Boko Haram, s’est rendu responsable par les autorités de la mort de plus de 1 400 personnes, surtout dans le nord à majorité musulmane mais aussi dans le centre du pays depuis 2010. S’illustrant notamment par une série de violences à l'encontre du gouvernement, des chrétiens et de la population musulmane des régions où ils sont implantés ; tout en prônant un islam radical et rigoriste.

 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos