Prendre en main son transit intestinal pour une meilleure digestion

Par Diénéba DEME-DIALLO - 06/08/2013

De nombreux désagréments sont liés à un mauvais transit intestinal. Certains sont dus à une mauvaise alimentation. Voici quelques conseils pour un bon transit

 

Le transit intestinal est un phénomène qui entre dans le cadre de la digestion. Les aliments sont en premier lieu ingérés par la bouche, où la mastication et l'action conjointe des enzymes salivaires permettent de diminuer la taille des aliments. Puis ils transitent dans l'œsophage grâce au phénomène de gravité et de l'action de certains muscles situés autour du tube digestif pour arriver dans l'estomac. Là bas, de nouvelles enzymes contenues dans le suc gastrique poursuivent le travail de réduction des nutriments en molécules absorbables par les glandes gastriques. La poursuite se fait au niveau des intestins, intestin grêle puis gros intestin ou côlon, où des contractions musculaires, permettent la progression des déchets non absorbés, qui seront éliminés par les selles. En cas d'accélération du transit, des diarrhées peuvent apparaitre, et en cas de ralentissement, une constipation est possible. On considère que le transit intestinal est régulé lorsque l’évacuation des selles se fait entre 3 fois par jour et 3 fois par semaine. En dessous de cette fréquence, on peut soupçonner une constipation occasionnelle ou chronique. Si au contraire la fréquence est plus élevée, plus de 3 fois par jour et que les selles sont liquides, on parle de diarrhée. « Moi j’ai un gros problème de transit intestinal puisque je vais très rarement à la selle et je suis constamment constipé. Les médecins disent que j’ai des intestins plus longs que la normale. Je pouvais faire une semaine sans aller à la selle mais maintenant ça va beaucoup mieux, je bois beaucoup d'eau » explique Kadidiatou Diamouténé, étudiante.


 

© youtube.com
De nombreux désagréments sont liés à un mauvais transit intestinal
Manger à heures fixes facilite le transit intestinal

Que ce soit en période de stress, lors de dîners en famille ou simplement au quotidien, nous prenons vite de mauvaises habitudes alimentaires. Prendre soin de son transit c'est préserver sa santé sur le long terme. Quand on parle de transit intestinal, il s’agit du circuit de la digestion. Les étapes que la digestion franchit pour bien se passer. Les intestins possèdent une horloge interne. Manger à heures fixes permet de donner à notre organisme des habitudes qui aident à faciliter le transit intestinal. Le grignotage entre les repas est à proscrire et il faut éviter de sauter les repas. Mieux vaut s'accorder une collation saine en milieu d'après-midi plutôt que de manger en petites quantités plusieurs fois dans la journée car l'organisme ne saura pas quand commencer le processus de digestion. Pour un bon transit, il est aussi nécessaire de prendre son temps à table et de bien mâcher les aliments. En mangeant trop rapidement, le corps avale de l’air, ce qui peut entraîner des ballonnements et de l’aérophagie. Il ne faut pas attendre pour évacuer ses selles et ne surtout pas se retenir au risque de subir des gênes et de dérégler le transit intestinal. Il faut s’assurer d’avoir une alimentation suffisamment riche en fibres car ce sont elles qui entretiennent le bon fonctionnement du transit. Les fruits et les légumes doivent donc faire partie du menu quotidien, tout comme les céréales complètes, les légumineuses tels que pois chiches, lentilles et haricots secs, les féculents entiers ainsi que les fruits séchés. Il est préférable de privilégier des huiles saines comme l’huile d’olive ou l’huile de colza. En cas de diarrhée, pensez à boire davantage d'eau ou du thé vert par exemple. Cela réhydrate l'organisme.

 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos