Tabagisme: ces statistiques que la société civile veut voir baisser

Par Louise Nsana (stagiaire) - 20/08/2015

La Coalition camerounaise contre le tabac (C3T) a présenté mercredi à Yaoundé les résultats, sur le plan national, de l’enquête mondiale menée en 2013 sur le tabagisme. Connaitre le phénomène

 

La coalition camerounaise contre le tabac(C3T) a organisé hier, mercredi 19 août 2015 à Yaoundé, un échange avec la presse sur la situation du tabagisme au Cameroun. Il a surtout été question pour cette organisation que dirige le Dr Flore Ndembiyembe, de présenter les principaux résultats issus du GATS; une enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes menée de novembre à décembre 2013 au Cameroun par l’Institut national de la statistique avec le soutien de nombreux bailleurs de fond.

D’après le rapport, la consommation des produits à base de tabac est une pratique courante. Le GATS (Global adult Tobacco Survey) 2013 révèle qu’un 1,1 millions de camerounais environs consomment du tabac soit 13,9% sont des hommes, 4,3% des femmes et 8,9% des adultes

L’âge d’initiation au tabagisme
D’après les statistiques de ce rapport, parmi les adultes âgés de 20 à 34 ans ayant déjà fumé quotidiennement, 16.949 personnes soit 59% ont commencé à fumer avant l’âge de 20 ans. L’âge moyen d’initiation au tabagisme quotidien est de 18,8 ans en milieu urbain et de 18,3 ans en milieu rural : cependant, 15% des adultes ayant déjà fumé quotidiennement avaient commencé la pratique avant l’âge de 15 ans en milieu urbain, contre 5,3% en milieu rural.

Formes de tabagisme observées au Cameroun
Le tabac à fumer est la principale forme d'utilisation du tabac. 66,1% des fumeurs consomment uniquement le tabac à fumer. 32,6% utilisent uniquement le tabac sans fumé et 1,3% consomme à la fois le tabac à fumer et le tabac sans fumée. Le type de tabac à fumer le plus communément consommé par les adultes est la cigarette manufacturée, utilisée par 5,7% des adultes. Dans l’ensemble, les fumeurs quotidiens de cigarettes consomment 5 à 9 bâtons par jour.

Le tabagisme passif est aussi observé au Cameroun. Au cours des 30 jours précédant l’enquête, 19,2% des personnes travaillant à l’intérieur ou à l’extérieur ont été exposées à la fumée des cigarettes sur leur lieu de travail. 15% ont été exposés à la fumée secondaire dans leurs maison et 84,8% dans les bars ou discothèques.

 

© Droits réservés
Aspects économiques
Un fumeur de cigarettes manufacturées dépense en moyenne 4 691 FCFA par mois pour les cigarettes manufacturées, soit 8,9% du produit intérieur brut 2013. Les cinq marques de cigarettes manufacturées achetées les plus fréquemment au Cameroun sont : L&B Bleu, Gold Seal Bleu, Benson & Hedges, L&B Menthol et Gold Seal menthol.

L’enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes a été menée sous la coordination du ministère de la Santé publique avec l’assistance technique de l’Organisation mondiale de la Santé et des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis. Le support financier était assuré par la fondation Bill & Melinda Gates, avec le support de la CDC Foundation. Le GATS fournit des informations essentielles sur les indicateurs clés sur le tabagisme selon le sexe et le lieu de résidence.

Les résultats de cette enquête menée auprès des Camerounais de 15 ans et plus, ne sont pas de nature à rassurer la Coalition camerounaise contre le tabac (C3T). Au cours de La rencontre tenue avec la presse tenue le mercredi 19 août 2015, la C3T a réaffirmé la nécessité de l’adoption de l’avant-projet de loi nationale, antitabac, en étude.

Objectif de l’avant-projet de loi nationale antitabac
L’avant-projet de loi nationale antitabac, introduit auprès du gouvernement en 2012, consacre la « primauté de la santé publique » sur les activités liées aux intérêts économiques relatifs au tabac. Il vise la protection des populations contre les effets du tabac, interdit la vente des produits dérivés du tabac aux mineurs; ainsi que toute forme de publicité et parrainage du tabac et des produits dérivés.

Cet avant-projet de loi, soutenu par la Coalition camerounaise contre le tabac (C3T), s’articule, selon la C3T autour du renforcement du « controle de la culture, la fabrication, l’importation et la commercialisation du tabac au Cameroun. Il prévoit la mise en place de mesures visant à réduire la demande et l’offre du tabac et fixe les sanctions en cas de contrevenance aux dispositions prévues ».

Téléchargez l’intégralité de l'enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes (GATS), rapport principal 2013






TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos