Chantal Biya, Grand prix humanitaire de France 2016

Par Eugène C. Shema - 29/04/2016

La Première dame du Cameroun a été honorée à Paris, au Sénat, pour son engagement social. Lauréate d'Or avec Cordon du Grand Prix Humanitaire de France

 

La Première dame du Cameroun, Chantal Biya (qui aura 46 ans en décembre), a été faite à Paris, le 09 avril dernier, Lauréate d'Or avec Cordon du Grand Prix Humanitaire de France (GPHF). C’est la plus haute distinction du GPHF, accompagnée d'une médaille et d'un parchemin. La cérémonie y relative a eu lieu au palais du Luxembourg, siège du Sénat français.

La récompense, en hommage aux oeuvres sociales et humanitaires de Chantal Biya dans son pays, est l’oeuvre de l’Association d’entraide sociale, d'action morale, civique et de solidarité, vieille de plus d’un siècle (elle a été créée en février 1892).

 

© Droits réservés
La Première dame camerounaise, Chantal Biya
L’association explique, à travers cette distinction, avoir tenu à “honorer et récompenser une personne qui, par son engagement personnel et son élan de cœur sincère, soutient, encourage et contribue aux côtés de son époux à soulager les populations de son pays. Non seulement via la fondation qui porte son nom (Fondation Chantal Biya) mais apporte également son appui et sa caution à tous ceux qui la sollicitent sans distinction d'aucune sorte”.

L’épouse du président de la République du Cameroun est par ailleurs à l’initiative de Synergies africaines, une ONG regroupant les Premières dames du continent africain et intervenant dans les domaines de la lutte contre la pandémie et la transmission mère-enfant du VIH, et l’assistance aux personnes démunies.

Il faut également mettre au compte de Chantal Biya un Centre international de référence éponyme, spécialisé dans la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/Sida.

 

© dworaczekbendome.blogs.nouvelobs.com
La médaille de Lauréate d'Or avec Cordon du Grand Prix Humanitaire de France 2016 a été attribuée à Chantal Biya le 09 avril 2016 au palais du Luxembourg
La candidature de la Première dame camerounaise a été parrainée par Cécile Dimouamoua, juriste d’origine camerounaise, elle-même médaillée du Grand Prix Humanitaire de France en mai 2004, avec l’Intégration juridique et économique qu’elle préside. Cécile Dimouamoua a reçu le Grand prix 2016 au nom de Chantal Biya, “absente pour des raisons d’agenda”.

Dans ses statuts, il est indiqué que: “le Grand Prix Humanitaire de France a pour but d’honorer et de récompenser les personnes ayant par leur courage, leur abnégation, leur travail, leurs conseils ou leur temps, contribué à sauver ou à soulager leur prochain, ainsi qu’à apporter leur soutien aux victimes de catastrophes et associations humanitaires”.

Parmi les personnalités célèbres, heureux bénéficiaires de ce Prix dans le passé, on trouve: la princesse Grace de Monaco (27 Décembre 1965), la princesse Diane de France duchesse de Wurttemberg (9 Décembre 1990), Bertrand Delanoe, maire de Paris, (9 Mars 2002); le prince souverain Albert II de Monaco (06 mars 2007), le prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme (11 Avril 2008).


Le mot de remerciement prononcé par Cécile Dimouamoua le 09 avril 2016 au palais du Luxembourg
<iframe width="590" height="400" src="https://www.youtube.com/embed/sZXqEu3X3QM" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>




TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos