Marthe Eding conduite à sa dernière demeure

Par Journalducameroun.com - 16/05/2016

Décédée le 15 avril dernier à l’âge de 87 ans, l’épouse du héros national Ernest Ouandié a été inhumée samedi 14 mai 2016 à Bafoussam

 

Marthe Eding, épouse Ouandié, décédée le 15 avril 2016 à l’âge de 87 ans, a été inhumée le samedi 14 mai 2016, au quartier Kouogouo à Bafoussam. Elle a été enterrée sous la terre où l’avait précédé son époux le 15 janvier 1971, après avoir été publiquement criblé de balles par les forces néocoloniales.

Marthe Eding a été inhumée en l’absence des autorités administratives, politiques et traditionnelles. Seul le chef du village Badoumla, dans le département du Haut-Nkam qui a des liens de parenté avec Ernest Ouandié, était présent, rapporte le quotidien La Nouvelle Expression dans son édition du lundi 16 mai 2016.

 

© Droits réservés
Outre les autorités administratives et traditionnelles, celles politiques, du pouvoir comme de l’opposition, y compris les cadres de l’Union des populations du Cameroun (Upc) n’ont daigné sacrifier de leur temps pour accompagner dans sa dernière demeure, une femme qui, selon de nombreux historiens, a sacrifié sa jeunesse et sa vie pour la libération du Cameroun, ajoute le quotidien.

Les valeurs qu’elle incarnait et les idéaux qu’elle défendait, ont d’ailleurs été exaltés à la phase des témoignages avant son inhumation.

Philipe Ouandié, fils ainé du couple Ouandié a confié qu’il n’a réellement vu sa mère que lorsqu’il avait l’âge de 30 ans. En effet sous le coup des persécutions, Marthe Ouandié avait été contrainte à l’exile en 1957. Elle ne retournera au Cameroun qu’en 2000 après l’acte du chef de l’Etat qui faisait de certains combattants de la lutte pour l’indépendance du Cameroun, « héros national», dont Ernest Ouandié.




TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos