Une mère retrouve sa fille pendant le concert de Charlotte Dipanda

Par Journalducameroun.com - 13/09/2016

Yolande Marie Ambiana, chanteuse et ex-employée de la CTV, ancien nom de la CRTV, a revu sa fille Paméla-Céline Tchoungang dont elle avait été séparée depuis seize ans

 

Après seize années de séparation, une mère et sa fille se retrouvent à l’occasion d’un concert donné par la chanteuse camerounaise Charlotte Dipanda à l’Olympia de Paris le 10 septembre 2016. Marie Yolande Ambiana, ex-épouse de l’ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats du Cameroun, Charles Tchoungang, a revu sa fille cadette Paméla-Céline Tchoungang.

«À peine ai-je le temps de me remettre de mes émotions, que le chanteur en titre annonce à la foule, que je suis une maman qui retrouve son enfant devant eux, ne l'ayant pas revue depuis plus de quinze ans et, me tend son micro sous les regards aussi ébahis que le mien! Ma fille se tourne soudain et lance à la ronde : "Jusqu'à maintenant ma référence était Beyoncé, mais aujourd'hui ce sera ma mère ! Je découvre avec vous qu'elle a un chant royal et ce chant, maman, je l'aime autant que je t'aime !!!

Au moment où peu avant son concert, Charlotte prononçait ces paroles oh combien prophétiques à mes yeux, comment pouvais-je imaginer, moi qui pleurais encore de passer un énième anniversaire de ma fille sans la voir à bout de nez, oui, comment aurais-je même pu deviner qu'à la même heure, j'allais retrouver ma fille cadette, en chantant publiquement, après seize ans de séparation, devant les marches de l'Opéra, situé à deux pas de l'Olympia, ces marches que j'allais monter pour enfin la retrouver... !!!»
, raconte Marie Yolande Ambiana sur sa page Facebook.

 

© Droits réservés
Les deux femmes avaient été séparées sur décision du géniteur qui n’avait pas autorisé ses trois enfants à rendre visite à leur maman à Paris. Ce malgré des injonctions de la justice à la faveur de Yolande Abiana. Pour Me Charles Tchoungang, Mme Ambiana aurait abandonné le domicile conjugal en 1998 à Douala en y laissant leurs trois enfants mineurs alors âgés respectivement de 7, 4, et 2 ans pour s’installer à Paris.

Paméla-Céline Tchoungang a soufflé sur sa vingtième bougie le 11 septembre 2016.




TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos