La situation de Bamenda préoccupe les journaux camerounais ce lundi

Par APA - 12/12/2016

Les lendemains des émeutes survenus en milieu de semaine dernière dans la ville de Bamenda (Nord-Ouest) et le retour au calme sont en couverture des journaux ce 12 décembre

 


«Retour du calme dans les rues à Bamenda» ; «Bamenda : le calme après la tempête», titrent respectivement Le Jour et Mutations, la première publication citée rappelant que le 8 décembre 2016, des batailles rangées ont opposé dans les rues des hordes de personnes déchaînées aux forces de l’ordre, les manifestants s’opposant à une manifestation du parti au pouvoir qui devait déboucher sur une motion de soutien à son leader et chef de l’Etat, Paul Biya.

«Depuis le week-end, les apparatchiks du pouvoir se satisfont du contrôle de la situation. Le calme et la sérénité sont revenus dans le chef-lieu de la région du Nord-Ouest», témoigne ce quotidien qui relate qu’au moment du départ du rutilant cortège du Premier ministre ainsi que des délégués de circonstance, que les manifestants voulaient ridiculiser, des renforts en hommes et en moyens logistiques ont été convoyés dans la ville frondeuse.

Les activités ont timidement repris durant le week-end, confirme Mutations qui est allé à la rencontre du leader du Front social démocrate (SDF), premier parti de l’opposition, John Fru Ndi qui recommande au président Biya d’écouter les revendications des avocats et enseignants, au départ du mécontentement de la communauté anglophone du pays.

Et de rappeler que des ministres depuis Yaoundé, la capitale, avaient passé leur temps à affirmer qu’il n’existait pas de problème anglophone alors que le Premier ministre Philemon Yang, était sur place une semaine plus tôt pour engager le dialogue : «Et après, ces mêmes ministres sont venus faire un meeting à Bamenda. Ils y étaient pour déclarer en public que le problème anglophone n’existe pas au Cameroun. Je suis d’ailleurs content que les jeunes manifestants aient montré qu’il existe un problème anglophone.»

Paraphrasant les propos tenus pendant le week-end par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, le bihebdomadaire La Météo compare pourtant lesdits manifestants aux membres de la secte islamiste Boko Haram, un mouvement qui «a toujours eu pour ambition finale d’amputer le territoire camerounais de sa partie septentrionale pour étendre son khalifat islamiste».

 

© Droits réservés
L’autre élément qui place les manifestants de Bamenda sur le même niveau de considération que les insurgés du mouvement jihadiste, selon ce journal, ce sont les destructions opérées dans la ville au cours de cette fronde sociale alors que «les Camerounais, dans leur immense majorité, sont contre le sécessionnisme et condamnent les manifestations qui ont affecté la partie anglophone du pays».

«Inacceptable», renchérit le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune pour qui tout laisse penser que, tapis dans l’ombre, les concepteurs et donneurs d’ordres des actes crapuleux qu’on déplore avaient, dès le départ, un agenda caché, les revendications des avocats et des enseignants n’étant qu’un alibi pour parvenir à leurs fins inavouées.

Ces anarchistes, martèle-t-il, «devraient prendre conscience qu’en se posant comme ennemis de l’unité nationale, fruit de sacrifices incommensurables, ils seront inéluctablement vaincus. Ils devraient également se rappeler et se convaincre au regard de la loi fondamentale du Cameroun que la souveraineté nationale appartient au peuple. Et qu’aucune fraction de celui-ci, pas plus qu’un individu ne saurait s’en attribuer l’exercice.»

Le Cameroun est certes indivisible, il faut que cela soit enseigné dans les écoles de base et retenu comme un dogme, relativise Mutations qui se désole néanmoins que le gouvernement, face à certaines revendications, ait opté depuis longtemps pour la posture et le discours de la peur : il considère les débats avec les représentants politiques ou sociaux comme une forme de faiblesse de l’Etat.





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos