France: un Camerounais auteur de plusieurs agressions aux arrêts

Par Lanouvellerepublique.fr - 15/12/2016

Le prévenu est un Sans domicile fixe en situation irrégulière en France. Il est accusé d’avoir perpétré quatre agressions dont deux sexuelles au quai Paul-Bert. Une information judiciaire est ouverte

 

Depuis fin novembre, plusieurs agressions – des vols avec violence puis des agressions sexuelles – ont été signalées autour du quai Paul-Bert, à Tours. Lundi, 12 décembre 2016, un homme de 19 ans, en situation irrégulière sur le territoire national et qui avait fait de ce secteur son territoire de chasse, a été arrêté par les policiers tourangeaux. Une information judiciaire est ouverte.

Tout commence le 18 novembre, vers 3h. Une première jeune femme qui marche sur le pont Wilson en direction de Tours-Nord est accostée. Sous la menace d'une arme, l'homme – sans domicile fixe – saisi son téléphone portable avant de prendre la fuite. Première agression. Neuf jours plus tard, le 27 novembre, à 5h30, c'est quai Paul-Bert qu'il tente d'arracher un sac à main à une seconde victime, laquelle reçoit des coups de pied lorsqu'elle tente de se défendre. Deuxième agression.

Le lendemain 28 novembre, dans le même créneau horaire, il s'en prend à une femme qui sortait fumer une cigarette sous le pont de fil, à l'abri des regards de ceux qui empruntent le quai.

 

© Patrice Deschamps
Les environs du quai Paul-Bert
Prédateur
Malheureusement, elle est quand même suivie, menacée d'être jetée à l'eau si elle crie. Cette fois-ci, il exige une relation sexuelle. Elle se défend, le mord et reçoit deux coups de poing, avant de saisir une pierre et de le frapper à son tour. L'homme s'enfuit sans demander son reste. Troisième agression, à caractère sexuel, cette fois.

Le 05 décembre, enfin, vers 6 h 30, encore quai Paul-Bert, il suit sa quatrième victime, la rattrape quand elle accélère le pas. La plaque au sol, face contre terre. Lui caresse la poitrine, lui enlève pantalon et culotte avant de tenter une pénétration anale. Faute d'érection suffisante, il échoue et demande une fellation. Face à au refus catégorique et devant cette Bérézina, il finit par s'en aller. Quatrième et dernière agression.

Dès le départ, les policiers de la brigade anticriminalité et de la sûreté départementale prennent ces agressions en série très au sérieux.
Un homme de 19 ans, correspondant au signalement, est contrôlé le 06 décembre vers 5h, quai Paul-Bert. Les prélèvements réalisés au cours de l'enquête, traités prioritairement, permettent de remonter à l'auteur d'un vol à l'étalage commis le 19 novembre à Tours. Il y a correspondance biologique.

Interpellé lundi 12 décembre, ce SDF de 19 ans, ressortissant camerounais en situation irrégulière, est reconnu par trois des quatre femmes agressées. Et son ADN est retrouvé sur la quatrième, à qui il n'a jamais fait face mais qui a failli être violée par ce prédateur.
Il fait désormais l'objet d'une ouverture d'information judiciaire pour des faits criminels.




TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos