Tracasseries infligées aux hommes d’affaire camerounais: la Comicodi proteste

Par Shanda Tonme - 22/12/2016

Par Shanda Tonme, président de la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination (Comicodi)

 

La Commission indépendante contre la corruption et la discrimination (Comicodi) interpelle Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Cameroun au sujet des tracasseries et les tortures infligées aux Hommes d'affaires camerounais sollicitant un visa auprès de la mission diplomatique chinoise à Yaoundé au Cameroun. L'intégralité de la lettre.

Monsieur l’Ambassadeur,
La Commission indépendante contre la corruption et la discrimination vous présente ses compliments, et se fait un devoir de porter à votre connaissance, qu’elle est saisie de nombreuses plaintes de chefs d’entreprises camerounais de tous les niveaux, qui dénoncent les tracasseries et les tortures subies pour obtenir un visa d’entrer dans votre pays.

* Obtenir un rendez-vous est devenu une affaire commerciale
* Les rendez-vous se négocient à prix d’or
* Vos collaborateurs font tout pour décourager les visites en Chine
* Il est proposé aux Chefs d’entreprises, d’acheter ou de négocier avec des Chinois établis au Cameroun
* Le nombre des entrées et sorties est dorénavant réduit à deux sur six mois
* Aucune disposition n’est prise pour différencier les grands patrons des unités industrielles et commerciales qui pèsent plusieurs centaines de milliards, avec le commun des mortels
* Les demandeurs sont dans la généralité humiliés et traités avec indignité.

 

© Droits réservés
La Commission indépendante contre la corruption et la discrimination proteste contre cette politique, qui ne correspond pas à la qualité des relations de coopération entre les deux pays, laquelle est présentée comme excellente par les deux parties. Par ailleurs, cette politique est totalement contraire tant aux promesses de facilitation de la circulation des personnes, consacrée à la fois par les récentes promesses officielles, que par les instruments internationaux y relatifs dont votre pays est signataire.

La Commission souhaite vivement, tout en restant respectueux de la discrétion souveraine de votre pays en matière migratoire, qu’il soit mis fin à ces pratiques, que les procédures actuelles qui génèrent la corruption, des trafics et du discrédit soient revues, et enfin que la concurrence soit transparente et loyale entre les chefs d’entreprise des deux parties.

En effet il nous revient que les visas sont particulièrement compliquées lorsque les grandes foires se signalent, et de nombreux chefs d’entreprises sont soumis à un chantage effroyable. Des réservations sont ainsi annulées, des billets d’avion perdus, des partenariats compromis et abandonnés. Trop souvent, même l’intervention des autorités diplomatiques camerounaises, notamment le Ministère des Affaires étrangères, s’avère inutile, ce qui confirme une volonté bien élaborée de restriction incompréhensible.

Dans l’espoir de voir intervenir des améliorations conséquentes à très brève échéance, la Commission indépendante contre la corruption et la discrimination saisit cette occasion pour renouveler à son Excellence Monsieur l’Ambassadeur, ainsi qu’au vaillant peuple Chinois, les assurances de sa très haute considération./.


A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.
  • JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.


TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos