Barrage de Chollet: deux milliards de F du Cameroun et du Congo

Par APA - 30/12/2016

D’une puissance installée de 600 mégawatts pour un coût total oscille entre 354 et 670 milliards FCFA, ce barrage devrait également permettre d’électrifier la Centrafrique

 

Les gouvernements camerounais et congolais ont procédé à la signature d’un protocole d’accord de l’ordre de 2,04 milliards FCFA, relatif au projet d’aménagement du barrage hydroélectrique intégrateur de Chollet situé à la frontière entre les deux pays.

Cet ouvrage, d’une puissance installée de 600 mégawatts et dont le coût total oscille entre 354 et 670 milliards FCFA, en fonction de l’option définitive, devrait également électrifier la République centrafricaine.

 

© Droits réservés
Alors que sa réalisation a été confiée à la société chinoise Sinohydro, les deux parties doivent actuellement procéder à la sélection d’un bureau d’études techniques, à la mise sur pied d’une stratégie de financement et à l’établissement d’un planning d’exécution, pour un chantier dont la direction sera installée en janvier prochain à Brazzaville.

En septembre 2015, rappelle-t-on, il avait déjà été annoncé que la Banque africaine de développement (BAD), Eximbank of China et des opérateurs américains étaient intéressés par le financement projet de Chollet, pour lequel le Cameroun et le Congo s’étaient formellement engagés en novembre 2012 au terme de la définition des modalités de création d’un comité ad hoc inter-Etats.





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos