Société › Société

Bamenda: la grève des avocats et enseignants anglophones se poursuit

Le mouvement entamé la semaine dernière a été reconduit ce lundi 28 novembre, suite à l’échec des négociations entre le Premier ministre et les manifestants

Les avocats et les enseignants de la partie anglophone du Cameroun ont reconduit ce lundi, 28 novembre 2016, leur mouvement de grève entamé depuis quelques jours et qui est à l’origine d’affrontements avec les forces de l’ordre ayant fait trois morts à Bamenda (Nord-ouest), apprend-t-on de sources concordantes.

A cause de cette grève, plusieurs administrations et écoles sont restées fermées.

Pour le moment et malgré l’ouverture de certains commerces, un calme précaire règne dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, notamment dans les villes de Bamenda et de Buéa.

Ce maintien de la grève est la conséquence directe de l’échec des négociations entre le Premier ministre, Philémon Yang, et les manifestants de la cause anglophone qui réclament le retour au fédéralisme.

En déplacement à Bamenda, dans la région du Nord-ouest depuis trois jours, le Premier Ministre, n’a toujours pas réussi à trouver un terrain d’entente avec les avocats et enseignants qui maintiennent leur mouvement d’humeur.


L’attitude des grévistes a été envenimée par le comportement de la police qui, au début de la grève il y a quelques jours, a violenté quelques avocats grévistes dans ses locaux de Muea, à Buea, chef-lieu de la Région du Sud-Ouest.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut