Dossiers › Focus

Cameroun: des producteurs de cacao reçoivent un milliard de F CFA de primes

De gauche à droite: M. Baleba Emmanuel (représentant des producteurs, président d'une coopérative à Eséka), Henri Eyebe Ayissi (le Minader), Kate Kanyi-Tometi Fotso (PDG de Telcar Cocoa Ltd), Lionel Soulard (DG de Cargill pour l'Afrique) © Journalducameroun.com

Des agriculteurs, partenaires de Telcar Cocoa Ltd et Cargill, ont été récompensés mercredi à Obala, dans la région du Centre, à l’issue de la campagne cacaoyère 2015/2016

Telcar Cocoa Ltd et son partenaire Cargill ont « redistribué » des primes de près d’un milliard de F CFA (958 056 000 F CFA dans le détail) à plus de 6 000 producteurs de cacao mercredi, 07 septembre 2016, à Obala, commune du département de la Lékié, dans la région du Centre.

Lesdites primes – accordées à des cacaoculteurs dont les produits ont été certifiés au cours de la campagne 2015/2016 – ont été remises au cours d’une cérémonie solennelle organisée pour la circonstance et présidée par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader), Henri Eyebe Ayissi. Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana; le secrétaire général du ministère des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpemeesa) et le gouverneur de la région du Centre étaient aussi présents à l’événement; lequel a aussi rassemblé à la Place des fêtes d’Obala: les élites religieuses, traditionnelles et administratives du département de la Lékié, l’un des principaux bassins de production du Cameroun.

A l’occasion, 11 000 producteurs – qui ont adhéré au programme Cargill Cocoa Promise – issus des différents bassins de production (Sud-Ouest, Sud, Littoral, Centre), ont aussi reçu des certificats.

A travers cette initiative, Telcar Cocoa Ltd et Cargill entendent oeuvrer à la durabilité de la filière en accompagnant les cacaoculteurs pour leur permettre de tirer le juste revenu de leur travail.

Tercal Cocoa Ltd, négociant local de la multinationale Cargill (une entreprise américaine spécialisée dans le négoce de matières premières), est le premier exportateur de cacao du Cameroun. L’entreprise que dirige Kate Kanyi-Tometi Fotso indique avoir commercialisé près de 30% du volume des fèves produites au cours de la campagne 2015/2016.

La Place des fêtes d’Obala (département de la Lékié, région du Centre) a accueilli la cérémonie de paiement des primes à 6000 cacaoculteurs le 07 septembre 2016© Journalducameroun.com


La remise des primes aux producteurs de cacao certifié a débuté en 2014 à Muyuka, dans la région du Sud-Ouest, avec 500 producteurs. L’année suivante, à Kumba, dans la même région, 5 000 producteurs recevaient de nouveau des primes, pour une enveloppe de 400 millions de F CFA. En 2016, elle a atteint près d’un milliard de F CFA.

« L’année prochaine, je vous donnerai rendez-vous [aux producteurs certifiés; Ndlr] au Cameroun non pas pour un milliard mais pour deux milliards de primes », a promis le directeur général de Cargill pour la région Afrique, Lionel Soulard, mercredi à Obala devant le Minader et des milliers de cacaoculteurs.

© Journalducameroun.com

Les producteurs certifiés au Cameroun – déjà au nombre de 21 888 – obtiennent leur certificat après avoir participé à plusieurs programmes dont les « Champs paysan école », où ils sont formés aux bonnes pratiques culturales dans le domaine.

« Je suis folle de joie. Je ne sais pas encore ce que je vais faire avec cet argent », a confié à Journalducameroun.com Mme Wete Marie Louise, une agricultrice qui s’est vue remettre une prime de 223 000 F CFA merdredi à Obala, un an après avoir adhéré au programme de certification de Telcar Cocoa Ltd et Cargill.

D’après des informations recueillies auprès de responsables des deux structures, de nouveaux producteurs, au nombre de 10 000, ont été enrôlés dans le programme pour la campagne 2016/2017. A la fin de l’année prochaine, le nombre de cacacoculteurs certifiés au Cameroun devrait s’élever à 31 888.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut