Société › Education

Cameroun : La grève des « enseignants indignés » est maintenue au 27 mars

©Droits réservés

Le collectif avait promis de manifester à Yaoundé si leurs attentes n’étaient pas satisfaites avant cette date

La campagne #Nopaynoschool fait rage sur les réseaux sociaux. Sur sa page Facebook, le collectif des « enseignants indignés » communique depuis plusieurs semaines sur la préparation du mouvement de grève qu’il compte mener dès ce 27 mars à Yaoundé. Dans les publications, le ton est parfois très ferme. « M. Alamine Ousmane Mey a tout mis en oeuvre pour que nous descendions dans la rue. Maintenant, il est évident que tant que l’argent n’est pas sorti, notre argent, nous ne retournerons pas en classe », tranche un enseignant indigné.

Pour le 27 mars, le collectif a prévu un rassemblement à 7h devant le ministère des Finances et à 8h, le début du sit-in. Les enseignants ont prévu des banderoles, des drapeaux et bien d’autres supports pour réclamer leurs droits. En fait, le 27 février dernier, le collectif des enseignants indignés a envoyé une correspondance au ministre des Enseignements secondaires (Minesec) avec en objet « Préavis de grève ». La lettre égrainait les griefs de milliers d’enseignants qui se plaignent des conditions qui sont les leurs depuis la fin de leurs formations dans les écoles normales du Cameroun. Parmi ces plaintes, les enseignants dénonçaient le non-paiement des salaires et des rappels.

Quelques jours plus tard, le ministre des Enseignements secondaires avaient répondu aux enseignants en les rassurant  que tout était fait pour que leurs préoccupations soient réglées sous peu. Jean Ernest Ngallé Bibehe disait alors avoir saisi son collègue des Finances pour un traitement plus diligent de leurs dossiers. Une réponse qui n’a pas réussi à calmer le jeu. Selon de récentes informations, le collectif  a été invité à une réunion au Minesec ce même lundi 27 mars. Une invitation déclinée par les enseignants qui ne comptent pas se laisser convaincre de faire preuve de plus de patience. La manifestation illimitée aura donc bel et bien lieu.

Depuis, le mouvement a glané de nombreux sympathisants. Des enseignants et élèves enseignants ont rejoint le collectif et le groupe whatsapp créé pour la cause. Plus de 20.000 enseignants seraient en attente du paiement de leur salaire et/ou rappels.


 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut