Dossiers › Focus

Cameroun – Italie: les perspectives de coopération envisagées

La coopération italo-camerounaise dans le domaine de l’aide au développement connaît un dynamisme relatif

Malgré l’absence du Cameroun au rang des pays prioritaires de la politique de coopération de l’Italie depuis quelques années, la coopération italo-camerounaise dans le domaine de l’aide au développement connaît un dynamisme relatif.

En effet, l’Accord de 2006 afférent à l’annulation d’une enveloppe de 99,3 milliards de Fcfa prévoyait une affectation de 33%, soit 32,7 milliards de Fcfa, à des projets à convenir avec la partie italienne.

Ces engagements ont sous-tendu la mobilisation par le Cameroun, d’un montant de trois milliards de Fcfa pour la mise en uvre du premier programme 2009-2011.

S’agissant du second programme, qui couvrira la période 2016-2018, un montant de 9 milliards sera mobilisé, dont trois par an, pour le financement des projets relevant des domaines de concentration que sont l’éducation de base, la santé, le développement rural convenus d’accord partie.

Sur le plan institutionnel, on peut noter la coopération dans la recherche agricole ayant abouti à la transformation du manioc menée entre le ministère en charge de l’Agriculture et l’université de Florence en Italie.

En outre, la perspective d’ouverture d’un bureau de l’Agence italienne de coopération au Cameroun est envisagée par les autorités italiennes devant mener à la réintégration du Cameroun au rang des pays prioritaires de la politique de coopération italienne dès 2017.

Sur le plan des partenariats économiques, il y a lieu de relever les discussions en cours pour la mobilisation de l’expertise italienne en matière infrastructurelle, concernant la construction d’un stade de football à Yaoundé dans le cadre de la préparation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 que va accueillir le Cameroun.

Il s’agit également du projet de construction de tours jumelles devant abriter l’immeuble siège de la Cameroon Telecommunications (Camtel) ainsi que le projet de construction de 10.000 logements sociaux avec la société Pizzarotti.


Par ailleurs, à l’issue de la première session du Comité ad hoc d’Orientation et de Suivi de l’Accord bilatéral Cameroun-Italie sur l’annulation de la dette du Cameroun, tenue le 29 janvier dernier, une programmation du rayon d’intervention de l’Italie au Cameroun a été validée.

Dans le domaine de la santé, il s’agira au cours de l’exercice budgétaire 2016 en cours, d’intervenir dans les quatre régions cibles (Adamaoua, Est, Extrême-nord et Nord) en termes notamment de construction de 14 centres de santé Intégrés pour un montant de 700 millions de Fcfa, de deux pavillons Mère et Enfant pour un montant de 120 millions de Fcfa, l’équipement de 89 Centres de santé Intégrés (Csi) et des Centres médicaux d’arrondissement (Cma) pour un montant de 736 millions de Fcfa et une subvention de 100 millions de Fcfa pour le renforcement des capacités à travers la recherche et la formation au Centre international de recherche Chantal Biya (Cicrb).

Pour la même période, il est envisagé pour l’éducation de base, une dépense de 1,744 milliard de Fcfa en vue du financement des projets de construction et équipement de 14 blocs maternels dans les écoles maternelles à un coût de 378 millions de Fcfa, de 113 salles de classe dans les écoles primaires et maternelles pour un montant de 1,231 milliard de Fcfa, de 10 Centres préscolaires communautaires (Cpc) pour un montant de 85 millions de Fcfa et une autre subvention au Circb pour le renforcement des capacités à travers la recherche et la formation pour une montant de 50 millions de Fcfa.

Pour sa part, le développement rural va bénéficier d’une imputation de 150 millions de Fcfa en vue de la mise en place d’un incubateur pour l’entrepreneuriat agropastoral à Balamba, département du Mbam et Inoubou.

Avant la clôture de ce cycle triennal en 2018, un montant de deux milliards de Fcfa sera mobilisé pour la mise en place de 13 incubateurs.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut