Politique › Partis politique

Cameroun : des parlementaires Rdpc appellent Paul Biya à envisager la libération des leaders anglophones

Paul Biya, président de la République du Cameroun ©Droits réservés

Réunis le 15 février à Bamenda, ils ont produit un document répertoriant quelques requêtes à l’attention  du président

 

Un meeting s’est tenu hier mercredi 15 février 2017 à Bamenda. Convoquée par le vice-président du Sénat, Simon Achidi Achu, elle a  réuni des parlementaires Rdpc issus des régions du Nord-ouest, venus échanger sur la situation de crise qui perdure dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. A l’issue de cette rencontre, les parlementaires  Fon Teche Njei II, Dingha Ignatius Bayin, le rapporteur de la séance, John Wanlo Chiamua, Awanga Zacharie, Enoh Lafon, Fon Doh Gayonga III (cités par jeuneafrique.com),  ont réitéré leur soutien à Paul Biya dans la gestion de la crise anglophone.

Ils approuvent notamment la mise en place du comité ad hoc chargé d’échanger avec les syndicats et trouver des solutions consensuelles ; remercient la création de la commission nationale du bilinguisme et du multi-culturalisme et espèrent pour bientôt son fonctionnement effectif. Dans le document produit à l’issue de cette réunion, les parlementaires ont aussi- subtilement- demandé au président de la République de prendre en considération l’appel lancé par les populations, qui demandent la libération des personnes arrêtées dans le cadre de la crise qui altère le climat de paix dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.  A ces populations, justement, les élus demandent de cesser les mouvements de grève et les opérations « villes mortes ».


Le même document appelle l’entrée en pratique de la décentralisation, conformément à la Constitution de 1996.

 

Liste des résolutions de la réunion des sénateurs Rdpc tenue le 15 février à Bamenda. © Droits réservés

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut