Santé › Actualité

Cameroun: résurgence de la grippe aviaire à Bafoussam

Selon un premier bilan, rendu public jeudi, par le gouverneur de la région de l’Ouest, au moins 16 000 sujets ont été incinérés en attendant la confirmation des soupçons

On n’a pas fini de parler de grippe aviaire au Cameroun. Jeudi, 08 septembre 2016, le gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, a annoncé que 16 000 poulets ont été détruits dans une ferme de Bafoussam suite à des suspicions sur une nouvelle épizootie.

Ce nouveau cas est le deuxième signalé à Bafoussam depuis le début de l’épizootie déclarée au mois de juin dans une ferme du Mfoundi région du Centre.

La délégation régionale de l’Elevage, des pêches et des industries animales a été saisie mercredi par un fermier de ladite ferme qui venait de constater le décès de près de 6000 bêtes du cheptel.
Selon le gouverneur 16 000 autres poulets seront détruits ce week-end si les résultats des analyses effectuées confirment qu’il s’agit bien de la grippe aviaire.

En attendant, Awa Fonka Augustine a recommandé jeudi aux éleveurs de la filière avicole de Bafoussam de respecter les règles d’hygiène et de biosécurité.


Ce nouveau cas survient alors que l’Interprofession de la filière avicole du Cameroun est en quête d’appuis pour la relève de ce secteur qui a enregistré des pertes estimées à 10 milliards de FCFA à cause de la grippe aviaire.

L’Interprofession appelle le gouvernement à soutenir les éleveurs avec deux millions de poussins de 1 jour, de médicaments de l’ordre de 450 millions FCFA ainsi que de 20.000 tonnes de maïs.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut