Santé › Conseils pratiques

Connaissez-vous vraiment votre cerveau?

C’est l’univers le plus mystérieux qui existe: notre cerveau est une machine avec des rouages plus que complexes dont on ignore encore presque tout

Pour les neurologues, notre cerveau est un organe d’une complexité quasi infinie que l’homme n’a pas fini d’apprivoiser. Le professeur Yves Agid, neurologue réputé en France et membre fondateur de l’ICM, n’est pas très optimiste sur le temps qu’il nous faudra pour y arriver. « Un cerveau comprend 100 milliards de neurones à peu près. Mais il y a 1.000 milliards de cellules nerveuses. Un neurone a des milliers de connexions avec ses voisines » répond-il quand on lui demande d’expliquer e processus de la pensée. »C’est un processus mental. Un enchaînement de phénomènes qui aboutit à un résultat déterminé. Mais on ne sait pas trop ce que c’est. On ne comprend pas très bien le code de langage du cerveau » ajoute-t-il.

Travailler la mémoire
Le décor est planté. Notre cerveau est plus complexe que le plus perfectionné des ordinateurs. D’ailleurs la comparaison ne va pas plus loin, parce que, précise le professeur Agid, « le cerveau pense, pas l’ordinateur. Ils ne communiquent pas de la même manière. L’ordinateur comprend des chiffres en série, mis bout à bout. L’ordinateur est nécessairement automatique. Le cerveau ne l’est pas parce qu’il s’adapte. C’est ce qui fait que nous pouvons apprendre, nous développer. L’autre chose, c’est que l’ordinateur obéit. Le cerveau peut innover. C’est l’intelligence. Et puis l’ordinateur n’a pas d’émotion, alors que le cerveau est motivé, il a un élan vital. L’ordinateur est bête, il ne fait qu’obéir ».

La mémoire est-elle limitée? « Oui, répond le neurologue. Les mémoires d’ordinateurs sont illimitées. On ne pourra jamais lutter. Dans le livre le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley, on mettait les gens dans des machines et les «Alpha», la race supérieure récupérait d’un seul coup toute une mémoire. C’est du rêve. La mémoire humaine est limitée. Mais n’est-ce pas mieux? Si on n’oubliait rien, imaginez ce qui se passerait. Vous ne vous rappelez que de ce qui vous intéresse. Si vous reteniez milliseconde par milliseconde tout ce qui se passe autour de vous de manière inconsciente, vous deviendriez fou. Dieu merci, on oublie des informations de manière plus ou moins intelligente ».



fr.wikipedia.org)/n

Le cerveau peut-il être amélioré?
L’exercice mental est un excellent moyen d’action pour entretenir autant que développer ses câblages neuronaux : exercices de mémoire, mais aussi mots croisés, grilles de sudoku, jeux aÌ€ télécharger. Tous les apprentissages sont aussi bienvenus. Ainsi explorer un nouveau domaine aiguise l’intellect autant que la mémoire. Qu’il s’agisse de devenir beÌ neÌ vole dans une association, d’apprendre une langue étrangère ou de s’initier aÌ€ un sport. La palme de la stimulation cérébrale revenant aÌ€ la pratique ou aÌ€ l’apprentissage d’un instrument de musique qui exige vivacitéÌ d’esprit et coordination des mouvements.

Pour se trouver de nouvelles passions, il ne faut pas hésiter aÌ€ tester plusieurs activités : le plaisir doit rester au rendez-vous. Mais le cerveau a besoin de se lancer des défis. Repousser les limites de ce qu’on croit pouvoir faire est excellent pour le moral autant que pour l’intellect. Il n’y a pas d’âge pour exercer sa creÌ ativiteÌ . Un cerveau même vieillissant est tout aÌ€ fait apte aÌ€ reconfigurer des réseaux neuronaux. Cette creÌ ativiteÌ dépend aussi de l’aptitude au bonheur, de l’aptitude aÌ€ s’aimer soi-même « , observe Joël de Rosnay, biologiste.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut