Sport › Football

Coupe du monde à 48 : Neuf places pour l’Afrique

Le trophée de la Coupe du monde. ©Droits réservés

La proposition du Bureau du conseil de la Fifa reste à valider. On en saura plus après le conseil de l’instance faîtière prévu le 9 mai prochain.

A la faveur du passage de 32 à 48 nations à partir de la Coupe du monde 2026, le Bureau du conseil de la Fifa, réuni le 29 mars, propose que l’Afrique compte désormais à 9 représentants (contre 5 actuellement). L’instance a proposé un nouveau modèle de répartition des 48 places par confédérations et celui-ci sera mis en place à condition que le Conseil de la Fifa le valide lors de sa prochaine séance prévue le 9 mai 2017 à Manama (Bahreïn).

Cette nouvelle répartition satisfera certainement les fédérations africaines qui espéraient obtenir dix places. Encore que cela pourrait cependant être le cas. En effet, la Fifa précise que deux des 48 places seront désormais attribuées à l’issue de barrages qui mettront aux prises 6 sélections (un représentant de chaque confédération sauf l’Uefa, plus un issu de la confédération du pays-hôte).

Ce tournoi devrait prendre place au mois de novembre durant l’année qui précède la Coupe du monde. Si un pays africain décroche l’un des 2 tickets en jeu, l’Afrique pourrait alors compter dix représentants au Mondial. D’ici-là bien sûr, le continent conservera 5 représentants en Russie l’an prochain ainsi qu’au Qatar en 2022.

La répartition proposée

AFC (Asie + Australie) : 8 places directes (+4 par rapport au format actuel)
CAF (Afrique) : 9 places directes (+4)


CONCACAF (Amérique centrale et du Nord) : 6 places directes (+3)
CONMEBOL (Amérique du Sud) : 6 places directes (+2)
OFC (Océanie sans l’Australie) : 1 place directe (+1)
UEFA (Europe) : 16 places directes (+3)
+ 2 qualifiés à l’issue des barrages.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut