Sport › Football

Crise au Tonnerre : la mise sur pied d’un comité de gestion provisoire en vue

©Droits réservés

Le Général Pierre Semengue a adressé un courrier dans ce sens aux présidents des factions en conflit.

Le 11 avril, le président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) a adressé un courrier à Emile Onambélé Zibi et Essomba Many pour leur demander de désigner chacun trois personnes-en dehors d’eux-mêmes- pour siéger comme membres constitutifs du Comité de gestion provisoire du Tonnerre Kalara Club (Tkc).   Le Général Pierre Semengue n’a pas gaspillé ses mots pour passer l’information aux concernés. D’après certaines informations, cette proposition de la Lfpc découle d’une intervention du ministre des Sports et de l’Education physique. Il reste à savoir si les présidents des deux factions du club vont s’accorder sur cette proposition, étant donné qu’aucun des deux n’entend renoncer.

Pourtant, le Tkc, toute tendance confondue est persona non grata dans plusieurs départements. Des préfets, notamment celui du Mfoundi (où se trouve le siège du club), avait interdit toute activité du club sur leurs territoires de compétence. C’était dans le but de préserver l’ordre public car, de nombreuses fois, les deux équipes s’étaient présentées sur le stade pour livrer des matchs.


La ligue de football professionnel du Cameroun avait attribué la licence à la faction présidée par Essomba Many. Une décision contestée par Emile Onambélé Zibi pour qui, Pierre Semengue favorisait son fils, collaborateur de son rival, Essomba Many. En réponse, le général avait dit n’avoir cure du fait que son fils travaille pour l’un ou l’autre camp.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut