Dépêches Cameroun

  • Axe Douala-Yaoundé: un accident fait cinq morts et de nombreux blessés vendredi, 04 septembre 2015
    JDC, 04/09/2015 18h45
    Un grave accident de la circulation a eu lieu ce vendredi, 04 septembre 2015, aux environs de 13 heures. Le drame est survenu sur l'axe Douala-Yaoundé, non loin du pesage de Mbankomo. Un gros porteur, en provenance de Douala, est entré en collision avec une hiace en partance pour la métropole économique camerounaise. Sur le carreau, cinq morts et de nombreux blessés transportés aux urgences de l'hôpital central de Yaoundé. Mis en cause, l'excès de vitesse du gros porteur. Le chauffeur dudit camion, pris en état d'ébriété, a été placé en garde à vue.




  • Extrême Nord: premier bilan des inondations dans le Diamaré
    Cameroon Tribune, 04/09/2015 16h09
    Au moins cinq morts, quatre disparus et une centaine de cases écroulées, sont les dégâts causés par des inondations, vendredi dernier, dans l’arrondissement de Ndoukoula qui a payé le plus lourd tribut. Ici, on a enregistré trois morts. L’une des victimes a été transportée par le tirant d’eau et retrouvée dans le village voisin circonscrit dans l’arrondissement de Gazawa. Les deux autres victimes ont péri, écrasées par le mur qui s’est effondré sur eux durant cette forte pluie. Dans le troisième arrondissement de la ville de Maroua, on a aussi enregistré deux morts, un jeune homme et une dame. Le corps de l’homme a été retrouvé à des dizaines de kilomètres en aval, dans l’arrondissement de Bogo. Il n’est pas exclu que ce bilan puisse s’alourdir puisqu’on parle de quatre disparus depuis ces inondations du 28 août 2015. Pour ce qui est des pertes matérielles, elles sont plus importantes. Selon les informations déjà disponibles à la préfecture du Diamaré à Maroua, ces inondations ont causé l’écroulement d’une quarantaine de maisons dans le premier arrondissement de la ville de Maroua, 23 dans l’arrondissement de Gazawa, 31 dans l’arrondissement de Bogo. Dans les arrondissements de Ndoukoula, Petté et Dargala, ces eaux qui ont coupé beaucoup de routes ont paralysé la circulation pendant plus de 48 h. Face à ce sinistre, Ernest Ewango Butu, le préfet du Diamaré a instruit ses collaborateurs, de procéder au recensement et à l’évaluation des pertes enregistrées dans toutes les localités de son unité de commandement. Les résultats de ces investigations seront connus la semaine prochaine, compte tenu de l’impraticabilité de certaines routes depuis ces inondations.

  • Réponse «insuffisante» de l'Etat et des organisations religieuses face au radicalisme émergent (rapport)
    APA, 04/09/2015 15h22
    La réponse de l’Etat du Cameroun, mais aussi des organisations religieuses «demeure insuffisante, et dans certains cas porteuse de risques» face à la montée du fondamentaliste dont la secte islamiste Boko Haram est aujourd’hui l’une des représentations les plus emblématiques, selon un rapport publié jeudi par l’organisation International Crisis Group (ICG). Le document accuse ces institutions de focaliser leur attention uniquement sur le mouvement jihadiste, sous-estimant le potentiel conflictogène que constitue l'émergence d'autres poches de radicalisme et qui risque de changer la donne et porter atteinte au climat de tolérance religieuse en général. Dans la partie septentrionale du Cameroun en effet, ICG constate la pénétration de courants fondamentalistes combinée aux tensions communautaires locales, considérée comme «potentiellement source de conflits» alors que, dans le grand Sud, la compétition pour les dirigeants de la communauté musulmane entre soufis et groupes proches du wahhabisme devrait s'accentuer et pourrait dégénérer en incidents locaux. Au sein du christianisme aussi, analyse le rapport, l'essor des églises pentecôtistes dites de réveil a brisé le monopole de l'Eglise catholique et des églises protestantes historiques. En dépit du fait qu'elles sont souvent dépourvues d'existence légale et mal considérées par les catholiques, ces nouveaux mouvements «prêchent une forme d'intolérance religieuse, s'auto-excluent du dialogue interreligieux et sont hors de l'espace religieux officiel, bien que soutenant le régime pour la plupart». Face à ces nouvelles formes d'intolérance religieuse, ICG regrette que les initiatives de dialogue interreligieux soient plutôt faibles, dispersées et ne touchent qu'une minorité de la population, ces transformations du paysage religieux n'étant pas perçues comme problématiques par les autorités politiques et religieuses camerounaises.

  • Amadou Ali représente le chef de l'Etat à l'ouverture des Jeux Africains Brazzaville 2015
    JDC, 03/09/2015 19h35
    Le Vice-premier ministre, ministre délégué à la Présidence, chargé des relations avec les Assemblées, Amadou Ali, représentera le chef de l'Etat, Paul Biya, le 04 septembre prochain, à la cérémonie d'ouverture officielle des Jeux Africains de Brazzaville au Congo. L'information est relevée jeudi dans un communiqué signé du cabinet civil de la présidence et lu sur les antennes de la radio nationale.

  • Des infrastructures rétrocédées au Palais des Congrès
    JDC, 03/09/2015 16h54
    Les travaux, aménagements effectués et équipements du Salon Promote 2014 ont été remis au Palais des Congrès au cours d’une cérémonie ce jeudi 3 Septembre. Des accessoires pour 400 stands d’exposition, des lampadaires photovoltaïques, du nouveau mobilier, des véhicules et des équipements audiovisuels. Ces matériels vont permettre au Palais des Congrès d’augmenter sa capacité d’accueil et d’organisation des événements tels que Promote et Ya-fê dont la prochaine édition y sera délocalisée.


  • La première édition des trophées du tourisme est lancée
    JDC, 03/09/2015 16h52
    L’Association de la presse pour un tourisme responsable (Aptour) a publié la liste des nominés pour la première édition des Trophées du tourisme et du développement durable (TTDR). L’événement a pour objectifs entre autres de célébrer les acteurs qui promeuvent le développement d’un tourisme responsable, respectueux et durable. Après une sélection, le jury a publié une short list des candidats rfetenus. Les gagnants seront officiellement connus lors de la cérémonie de remise des trophées le 26 Septembre prochain à Yaoundé.

  • Le Cameroun veut transformer plus de 100 000 tonnes de cacao par an
    APA, 03/09/2015 15h08
    Le Cameroun dont le volume de transformation des fèves de cacao est de 33 000 tonnes par an actuellement envisage de tripler cette production pour l’amener autour de 100 000 tonnes par an à court terme, selon une estimation du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC). L'atteinte de cet objectif est assujettie à la réalisation de certains investissements. D'abord la société Sic Cacao, filiale de la firme française Barry Callebault, leader de la transformation locale, fera un investissement de 5 milliards de francs CFA. Ensuite, l'organisme néerlandais SNV va procéder à la construction de deux unités de transformation au Cameroun en partenariat avec des groupes locaux à Ayos dans le Centre et Konyè dans le Sud-ouest. Le gouvernement, à travers le Programme d'appui aux initiatives locales de transformation de cacao, ambitionne de créer dix unités de transformation de cacao à travers le pays, pour améliorer le volume de la transformation locale. La production cacaoyère du Cameroun qui a atteint 230 000 tonnes en 2015 pourrait se chiffrer à 260 000 tonnes en 2016, selon des estimations de l'Office national de cacao et de café (ONCC). A l'horizon 2020, le Cameroun prévoit une production annuelle de 600 000 tonnes dont 50 pour cent des fèves de transformation locale.

  • Les premiers pèlerins camerounais en route pour l’Arabie Saoudite ce jeudi, 03 août 2015
    JDC, 03/09/2015 11h58
    Les premiers pèlerins camerounais prennent la route pour la terre sainte en Arabie saoudite jeudi, 03 août 2015. Le départ est prévu à l’aéroport de Garoua dans le Nord du Cameroun. Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, président de la commission du Hadj, René Emmanuel Sadi, rappelle que la suite de la programmation des vols au départ de l’aéroport de Douala sera bientôt rendue publique. Il invite tous les pèlerins et encadreurs à se conformer aux indications qui leurs seront données tout au long de cette opération.

  • 140 espèces animales saisies sur des braconniers au Cameroun
    APA, 01/09/2015 14h14
    Le braconnage vient d’atteindre la cote d’alerte au Cameroun où quelque 140 espèces animales et sept armes à feu ont été saisies sur des braconniers par le Bataillon d’intervention rapide (BIR) à Bertoua dans l’Est du pays, a apprend-t-on auprès du ministère des Forêts et de la Faune. Les espèces tuées sont des lions, des éléphants, des rhinocéros, des lamantins et bien d'autres animaux et oiseaux protégés, à quoi il convient d'ajouter des dizaines de défense d'éléphants. Cette importante saisie selon le service régional des forêts et de la faune et des aires protégées de l'Est a été menée au cours d'un contrôle de routine des éléments du BIR, déployés depuis quelques années sur le terrain pour lutter contre le braconnage. D'après la même source, une dizaine de personnes interpellées par les forces de défense et de sécurité sont sous les verrous et seront déférées entre ce mardi et demain devant les tribunaux pour répondre de leurs actes. Conformément aux dispositions réglementaires en vigueur, en plus des sanctions pécuniaires, les trafiquants courent une peine d'emprisonnement ferme de six mois à deux ans. A cause de la montée du braconnage, le gouvernement a décidé d'envoyer les militaires pour sécuriser les parcs de Bouba Ndjida et Waza dans Extrême-Nnord et la réserve de Sangha à l'Est, au centre d'un énorme trafic de braconnage.


  • Mise en garde contre les denrées alimentaires périmées partant du Cameroun pour la Centrafrique
    APA, 31/08/2015 12h24
    La municipalité de Bangui a mis en garde les populations contre la consommation des denrées alimentaires avariées transportées dans la capitale centrafricaine par les camions en provenance du Cameroun. Les vivres frais à destination de la Centrafrique sont restés bloqués au port de Douala pendant les trois semaines qu'a duré la grève des camionneurs camerounais, a indiqué le chef de service d'hygiène de la mairie de Bangui, Ferdinand Kanda, ajoutant que ces aliments congelés sont avariés et doivent être retirés des étals des commerçants. Mais Les propriétaires de ces cargaisons les ont soustraites au contrôle du service d'hygiène de la mairie, une fois arrivées à Bangui, pour les mettre en vente. La police municipale ne s'en est rendu compte qu'en découvrant sur les marchés de Bangui plus de cinq cents cartons de poisson et de poulets en état de décomposition. Les produits avariés saisis seront incinérés par la municipalité, a affirmé le responsable du service d'hygiène de la municipalité, qui a fait savoir que la police municipale poursuivait les investigations pour dénicher d'autres aliments avariés. La municipalité a exhorté les poissonneries et autres épiceries proposant des produits avariés de les retirer de la vente sous peine de sanctions graves.

  • Port de Kribi: le contrat de concession du terminal à conteneurs est de 20 ans (opérateur)
    APA, 31/08/2015 12h20
    Le gouvernement camerounais a accordé, «pour une durée initiale de 20 ans», l’exploitation du terminal à conteneurs du nouveau port en eau profonde de Kribi (Sud) au groupement constitué de Bolloré Africa Logistics (BAL, France)-China Harbour Engineering Corporation (CHEC, Chine) et CMA CGM (France), encore appelé «BCC», selon les précisions apportées par le premier opérateur cité. «Les autres détails du contrat de concession restent à définir par les parties», a précisé un responsable de la communication de BAL, comme pour expliquer la prudence ayant prévalu depuis l'annonce, mercredi par le gouvernement, de la désignation de l'adjudicataire du contrat de partenariat pour l'exploitation et le développement de cette place convoitée au départ par une dizaine d'opérateurs. Kribi, qui dispose d'une profondeur de 15 mètres et un accès direct à la mer, permettra au Cameroun d'accueillir de grands navires transportant jusqu'à 8000 conteneurs qui seront accueillis sur un terminal disposant d'un quai de 350 mètres déjà construit et équipé par CHEC. Cet ensemble d'infrastructures, apprend-on, seront complétées pendant la 2ème phase du chantier par un quai supplémentaire de 700 mètres dans un délai maximum de 5 ans. Dans la foulée de la désignation de l'adjudicataire du contrat de partenariat, le Premier ministre, Philemon Yang, a également déclaré le regroupement camerounais KPMO et l'opérateur français Necotrans pour l'exploitation et la maintenance du terminal polyvalent de Kribi.

  • Extrême-Nord: vers la fermeture d'écoles coraniques
    APA, 31/08/2015 12h01
    Plus de 600 écoles coraniques ont été recensées dans la région de l’Extrême-nord, d’après le gouvernement qui envisage d’en fermer quelques-unes alors que cette partie du pays frontalière du Nigeria fait face aux multiples attaques de la secte islamiste nigériane Boko Haram. D'après des sources sécuritaires, les autorités envisagent de fermer certaines de ces écoles, notamment celles dont des informations font état d'une "approche pédagogique radicale". Si elle est avérée, cette mesure entrerait en droite ligne de la déclaration faite au lendemain des attaques suicides de Maroua le 12 juillet 2015, par le gouverneur de la région de l'Extrême-nord Midjiyawa Bakary, promettant de procéder à la fermeture de certaines écoles et mosquées. Région à dominance animiste, l'Extrême-nord du Cameroun qui, avec plus de 4 millions d'habitants fait partie des régions les plus peuplées du pays, concentre également une forte présence de populations chrétiennes et musulmanes. Toutefois, le niveau d'éducation assez bas, qui tourne autour de 40 pour cent par rapport à la moyenne nationale, plus de 70 pour cent selon l'UNESCO (l'Organisation des nations unies pour l'éducation, la science et la santé) peut faciliter l'enrôlement des jeunes dans les organisations extrémistes. Différentes études ont démontré que des us et des coutumes de la région poussent la plupart des parents à envoyer leurs enfants dans les écoles coraniques au détriment de l'école classique. Par ailleurs, l'état de pauvreté des populations riveraines constitue un terreau pour des groupes radicaux, qui peuvent facilement recruter parmi les couches vulnérables.

  • Match contre la Gambie : Njie Clinton forfait contre la Gambie et remplacé par Edgar Salli
    JDC, 31/08/2015 08h35
    Le nouvel international Camerounais de Tottenham a été remplacé par Edgar Salli

  • RFI demande l'accès au dossier de l'un de ses correspondants arrêté au Cameroun
    RFI, 30/08/2015 09h21
    Au Cameroun, l'un des correspondants de RFI en langue haoussa, Ahmed Abba, est détenu depuis un mois. Au secret à Yaoundé, son avocat n'a pas eu le droit de le voir depuis deux semaines. La chaîne française a demandé aujourd'hui aux autorités camerounaises de permettre au bâtonnier Charles Tchoungang, constitué dans cette affaire, de pouvoir accéder à son client et au dossier pour connaître les accusations dont il fait l'objet.

  • Gaston Nteff, remporte le premier prix de la Jeune entreprise africaine au NYForum Africa à Libreville
    JDC, 29/08/2015 16h53
    Alain Nteff, camerounais, fondateur de Gifted Mom, a remporté le premier prix (50 000 euros). Cet ingénieur de 23 ans a créé une application pour téléphone mobile qui rappelle aux femmes enceintes leurs dates de visite prénatales et aux mamans la prochaine date de vaccination des bébés. Son but : réduire la mortalité infantile.

  • Le Cameroun craint l'endoctrinement de ses prisonniers par Boko Haram (Laurent Esso)
    APA, 29/08/2015 16h21
    L’un des défis majeurs de l’administration pénitentiaire camerounaise est aujourd’hui ‘’l’encadrement des centaines d’adeptes de la secte Boko Haram, enclins à l’endoctrinement des autres détenus’’, selon le ministre de la Justice Laurent Esso.

    S'exprimant jeudi à Yaoundé, la capitale du pays au cours d'une session du Conseil de cabinet qui est l'instance de régulation de l'action gouvernementale, il n'a toutefois pas indiqué si des mesures préventives étaient arrêtées ou déjà en vigueur pour combattre cette menace.

    Laurent Esso a cependant annoncé la poursuite des recrutements de personnel d'encadrement, la réhabilitation des prisons et l'aménagement des quartiers féminins et mineurs dans les prisons qui n'en disposent pas encore.

    Il a aussi plaidé pour la revalorisation des dotations budgétaires relatives à la prise en charge alimentaire et sanitaire des détenus, au renouvellement du parc automobile des délégations régionales, à l'acquisition d'armes et matériels de sécurité adéquats ainsi qu'à la création d'un fonds d'intervention d'urgence.

    Le Cameroun compte actuellement 10 prisons centrales, 50 prisons principales et 18 prisons secondaires qui, au 31 mai 2015 et selon les chiffres officiels, hébergeaient 26.702 personnes privées de liberté à divers titres.

    Selon des études jugées sérieuses et en dehors du surpeuplement, les prisons camerounaises sont réputées être occupées en grande partie par des personnes en proie à de trop longues détentions préventives du fait de lenteurs judiciaires.


  • L'Equipe nationale de Burkina de pétanque en préparation pour les Jeux Africains au Cameroun
    APA, 29/08/2015 16h19
    Les Etalons boulistes sont actuellement en pleine préparation au Cameroun pour les jeux africains ‘’Congo 2015’’ qui démarrent le 4 septembre à Brazzaville, a-t-on appris auprès de la Fédération burkinabè de pétanque (FBP).

    Composée de huit personnes, la délégation burkinabè qui a quitté Ouagadougou le 23 août dernier est formée de cinq joueurs, deux entraîneurs et du président de la FBP, Macaire Kaboré.

    Les joueurs (Boureima Ouédraogo, Yves Bako, Moustapha Baguian, Nestor Zoromé et Raphaël Kiéma) sont composés d'une triplette et de deux remplaçants. L'équipe est entraînée par Marius Ouoba et Madi Ouédraogo.

    Les Etalons boulistes ont déjà remporté la CAN en 2007 au Bénin. Pour ces jeux africains prévus du 4 au 19 septembre, l'équipe burkinabè de pétanque ne compte pas faire de figuration, selon le chargé de communication de la FBP.

    La délégation burkinabè ralliera depuis le Cameroun la capitale congolaise pour le début de la compétition.


  • La Chine dégage 75 milliards FCFA pour l'interconnexion des universités d'Etat
    APA, 28/08/2015 21h04
    L’opérateur chinois Sichuang Communication Telecom Construction Company s’est proposé d’investir pour le projet d’interconnexion des six universités publiques camerounaises une enveloppe de 75 milliards FCFA, a appris APA vendredi auprès des services compétents du ministère de l’Enseignement supérieur. Cette annonce intervient au lendemain d'une séance de travail entre la délégation d'entrepreneurs asiatiques et des responsables de ce département, qui ont convenu de l'arrimage du Cameroun aux normes de l'enseignement numérique international. Le projet, dénommé "e-National Higher Education Network", a déjà fait l'objet d'un accord cadre de prêt entre les parties et n'attend plus que le décret du chef de l'Etat pour sa mise en œuvre.


  • Le Japon offre 300 bourses d'études au Cameroun
    APA, 27/08/2015 14h31
    Le gouvernement japonais met à la disposition des étudiants camerounais, essentiellement ceux du second cycle universitaire, 300 bourses d’études pour le compte de l’année académique 2015/2016 a indiqué le ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup). Selon le communiqué du Minesup, des postulants, détenteurs d'une licence, doivent être inscrits au moins en masters ou en maîtrise. Les étudiants des universités camerounaises sont conviés à prendre connaissance des offres offertes, en prenant attache avec le ministère de l'Enseignement supérieur et l'ambassade du Japon à Yaoundé, pour des informations complémentaires. D'une durée de quatre ans, cette formation fait la part belle aux filières professionnelles et technologiques, un secteur où le Cameroun ne dispose pas toujours d'une main d'œuvre qualifiée, alors que le pays a lancé depuis quelques années des projets structurants, ce qui l'oblige souvent à recourir à une main d'œuvre étrangère.

  • La cimenterie Dangote inauguré jeudi par le Premier ministre Philémon Yang
    JDC, 27/08/2015 11h16
    Le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, au nom du chef de l'Etat, Paul Biya, inaugure ce jeudi, 27 août 2015, la cimenterie Dangote Cement Cameroon S.A. La cérémonie y relative se tient à la Base Elf de Douala.

  • Les Lions Indomptables élmiminés de l' Afrobasket 2015 par l'Algérie
    JDC , 27/08/2015 08h32
    Les Fennecs l'emportent sur le score de 73-71 en huitièmes de finale de la compétition à Radès

  • Le Cameroun recherche 5 milliards de F sur le marché des titres de la BEAC
    APA, 26/08/2015 13h45
    Le Trésor public camerounais procède, mercredi, à l’émission par voie d’adjudication de bons du trésor assimilables (BTA) d’un montant de 5 milliards FCFA sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), apprend-t-on de source officielle. L’opération, d’une durée de maturité de 26 semaines, se déroulera auprès de 13 spécialistes agréés en valeurs du trésor (SVT) établis dans le pays, mais également au Congo, au Gabon et en République centrafricaine. Cette émission intervient après le faux pas enregistré lors d’une opération similaire lancée le 5 août dernier pour le même montant, et qui n’avait enregistré que 96% de taux de souscription pour une collecte finale de l’ordre de 4 milliards FCFA. Sur toute l’année en cours, l’Etat camerounais compte émettre un total de 320 milliards FCFA de titres publics constitués pour 125 milliards FCFA de BTA, 100 milliards FCFA d’obligations du Trésor assimilés (OTA) et 150 milliards FCFA d’obligations du Trésor (OT) destinés à financer de projets structurants. Par ailleurs, en mi-août dernier le président de la République, Paul Biya, autorisait le gouvernement à négocier, et éventuellement à conclure, au cours de l’exercice 2015, à des conditions sauvegardant les intérêts financiers du pays ainsi que sa souveraineté économique et politique, des emprunts concessionnels et non concessionnels de montants globaux respectivement de 500 de 1200 milliards FCFA. Cet acte présidentiel modifie et complète certaines dispositions de la Loi de finances du Cameroun pour 2015, arrêtée en recettes et en dépenses à 3746,6 milliards FCFA.


  • Baisse du baril: le Cameroun pourrait économiser 316 milliards FCFA
    APA, 25/08/2015 16h43
    Le Cameroun pourrait économiser 316 milliards de francs CFA à cause de la chute du prix du baril sur le marché international, selon des sources proches de la Caisse de stabilisation de prix des hydrocarbures (CSPH). Des fonds que l’Etat devrait économiser grâce à la réduction de la subvention publique à la Société nationale de raffinage (SONARA). A en croire cette source, avec la baisse du baril du pétrole, la subvention de l’Etat à la Sonara tournerait autour de 50 milliards de francs CFA seulement, une aubaine pour le Cameroun qui, bien que producteur du pétrole, importe une grande quantité du pétrole du Nigeria. La Sonara qui est l’unique raffinerie du pays n’est pas adaptée pour raffiner toutes sortes de brutes, ce qui impose au Cameroun de se tourner vers le marché extérieur, alors que la production nationale qui tourne autour de 2,1 millions de barils par an pouvait couvrir la demande nationale.


  • Retour progressif de l'électricité dans le nord du Cameroun
    APA, 25/08/2015 16h12
    L’électricité est de retour dans plusieurs localités de la partie septentrionale du pays, notamment la région de l’Extrême-Nord du Cameroun confrontée aux attaques de la secte terroriste nigériane Boko Haram. L'obscurité constitue un terreau à l'insécurité, avertissait la semaine dernière à Maroua le gouverneur de la région de l'Extrême-nord, Midjiyawa Bakary, au cours d'une réunion de crise en présence des responsables de la société productrice de l'électricité. Ce retour progressif à la normale est la traduction des efforts consentis entre le gouvernement et l'entreprise chargée de la production de l'électricité, Energy of Cameroon (ENEO). Une centaine de poteaux rongés par les termites où renversés par le vent ont été remplacés, de même que des installations victimes des actes de vandalisme et de sabotage du fait des terroristes. En plus du renforcement du Réseau interconnecté Sud (RIS) qui a permis d'améliorer la fourniture de l'électricité dans la partie méridionale du pays où des délestages et des coupures d'électricité ont été réduits, des travaux en cours dans le Nord devraient améliorer l'offre d'électricité rassurer ENEO.

  • Le Nord-ouest coupé du reste du pays à cause de fortes pluies
    APA, 25/08/2015 09h44
    La région du Nord-ouest du Cameroun est coupée du reste du pays suite aux fortes pluies qui ont détérioré la route reliant les régions du Nord-ouest et de l’Ouest, apprend-t-on de sources concordantes. D’après des témoignages, la route est coupée au lieu-dit Babadjou (Ouest) où l’affaissement d’un pont rend la circulation impossible. Cette avarie est causée par les fortes pluies qui s’abattent sur plusieurs régions du Cameroun ces et ont provoqué la mort d’une personne à Bamenda, la semaine dernière. Conséquence, la région du Nord-ouest frontalière du Nigeria est isolée du reste du pays et il faut désormais environ deux jours pour rallier Bamenda le chef-lieu de la région lorsqu’on vient des autres localités du pays, notamment de Douala, Yaoundé et Bafoussam. Selon plusieurs usagers, "pour passer de l’autre côté, il faut décharger les véhicules, puis procéder au transbordement, ce qui fait que le voyage dure deux jours au lieu de six heures en temps normal lorsqu’on vient de Douala". Le gouvernement qui a dépêché une équipe sur le terrain a déclaré que "toutes les mesures sont prises pour que la situation redevienne normale au courant de la semaine". Cette sortie ne semble pas rassurer des riverains, d’autant que la météo prévoit toujours d’abondantes précipitations pour cette semaine.


  • Ouest: une vingtaine de personnes interpellées pour crimes rituels
    APA, 25/08/2015 09h41
    Une vingtaine de personnes, essentiellement des hommes d’affaires, accusées de crimes rituels ont été interpellées par la police dans la ville de Dschang, dans l’Ouest du pays, apprend-t-on de sources sécuritaires. Selon la délégation régionale de la police judiciaire de l’Ouest à Bafoussam qui diligente l’enquête, c’est depuis vendredi dernier que les présumés auteurs de trafics d’organes humains et de crimes rituels ont été interpellés. Ces interpellations sont consécutives à l’arrestation d’un présumé trafiquant, auteur d’un assassinat d’un enfant de cinq ans, dont des yeux, le sexe et certains organes intérieurs ont été amputés pour "honorer une commande d’un opérateur économique". Les suspects qui méditent leur sort au commissariat central de la ville de Dschang seront déférés devant les tribunaux pour répondre de leurs actes, rapporte une source proche du dossier, selon qui "certains présumés trafiquants d’organes humains et de crimes rituels sont passés aux aveux complets". Toutefois, les enquêtes qui se poursuivent permettront d’être définitivement fixées sur ce sujet, "puisqu’il n’est pas exclu que la liste des trafiquants puisse s’allonger et mettre au centre de l’affaire des personnalités politiques". L’année dernière, Yaoundé, la capitale, a été secouée par une série d’assassinats présentés par la police comme des crimes rituels. Une dizaine de jeunes filles avaient été retrouvées mortes en quelques mois amputées de certaines parties de leur corps, en l’occurrence des yeux, le sexe, le foie, le cœur ou encore la langue.


  • Automobile: chute drastique des achats de véhicules neufs au Cameroun
    APA, 25/08/2015 09h35
    L’achat des véhicules neufs connaît une chute vertigineuse au Cameroun depuis quelques années, leur nombre étant passé de 7000 véhicules neufs en 2010 à 5000 véhicules seulement en 2014. Cette courbe descendante pourrait, selon l’administration douanière, se poursuivre cette année où l’on tablerait sur 4500 véhicules neufs. L’achat des véhicules neufs entraine forcément la hausse d’achat des véhicules d’occasion, dont le prix accessible pour un plus grand nombre de personnes justifie selon toute vraisemblance, le pouvoir d’achat des Camerounais. Toutefois, déplorent les responsables du Port autonome de Douala (PAD), ces voitures d’occasion dont "beaucoup sont en mauvais état encombrent inutilement l’espace portuaire". Pour éviter la congestion du parc automobile au port de Douala, la Direction générale des douanes (DGD) annonce pour septembre prochain, une vente aux enchères des véhicules d’occasion sous douane depuis plus de trois mois. Il y a quelques semaines, l’Assemblée nationale et le Sénat réunis en session ordinaire ont voté une loi sur la création d’un Fonds de garantie automobile (FGA) dont des dispositions précises visent également à réduire l’importation des véhicules d’occasion. Selon des estimations, le nombre de voitures d’occasion se situerait autour de 97 000 par an contre 5000 seulement pour les voitures neuves.


  • Le Pidma offre aux producteurs de Galim vingt tonnes de semences améliorées de maïs
    APA, 25/08/2015 09h30
    Le Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (PIDMA) a mis à la disposition de 266 producteurs de maïs de Galim, (Ouest-Cameroun) vingt tonnes de semences améliorées, en vue d’accroitre la production au cours de la seconde campagne 2015, apprend-t-on du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER). En plus de la consommation locale, la production attendue devrait permettre de satisfaire les besoins de la Société de provenderie du Cameroun (SPC) et de Soprochair, la Société de production de poulets de chair. Ces deux entreprises ont exprimé des besoins cumulés de 177 000 tonnes de maïs sur 5 ans. Financé par la Banque mondiale à hauteur de 50 milliards de francs CFA, le PIDMA ambitionne de booster la production du maïs, du sorgho et du manioc au Cameroun au cours des cinq prochaines années. L’objectif est d’approvisionner les entreprises agro-industrielles engagées dans des processus de réduction des importations des matières premières qui se traduit avec la mise en place des Agropoles dont une quinzaine de structures seront opérationnelles d’ici l’année prochaine.


  • Le Cameroun sera représenté par 285 athlètes aux 11èmes Jeux africains (officiel)
    APA, 24/08/2015 09h25
    Le Cameroun présentera 285 athlètes aux 11èmes Jeux africains qui se tiendront du 4 au 19 septembre prochain à Brazzaville (Congo), apprend-t-on auprès des services compétents du ministère des Sports. Le pays s’alignera dans 11 disciplines sur les 23 programmées à savoir: athlétisme (déficients visuels et valides), basketball (dames), boxe, football (dames), haltérophilie, handball (dames), judo, karaté, lutte, powerlifting et volley-ball (dames et messieurs). Aux Jeux 2011 de Maputo (Mozambique), le Cameroun avait décroché 33 médailles (8 en or, 5 en argent et 20 en bronze).


  • Yaoundé accueille la Journée du manioc le 26 août prochain
    APA, 24/08/2015 09h22
    Une Journée du manioc se tiendra le 26 août 2015 dans la capitale camerounaise, Yaoundé, en vue de montrer l’importance et la nécessité de la valorisation de cet aliment par la transformation ainsi que les enjeux économiques sociaux et culturels associés. Placée sous le thème: «Enjeux de la valorisation du manioc», cette manifestation agro-industrielle du Réseau des acteurs du développement durable (RADD) sera ponctuée de conférences, d’ateliers, de débats et d’une session de dégustation de sous-produits présentées sous une quarantaine de recettes. «Nous comptons faire connaître les multiples usages du manioc et les espèces à utiliser pour chaque produit fini, procéder au test de quelques nouvelles variétés dans la consommation humaine, plaider auprès des partenaires publics et privés sur la nécessité d’accompagner les communautés dans sa valorisation du manioc, mettre en place un cadre d’échanges pour promouvoir sa valorisation», explique la secrétaire exécutive du RADD, Marie Crescence Ngobo. Il s’agira également de présenter et de valoriser les nouvelles variétés de manioc sont mieux connues, d’ébaucher des pistes de solutions pour faciliter l’accès aux formations et à l’acquisition d’infrastructures de transformation et de mettre en place un cadre d’actions pour la promotion des produits issus du manioc. Deuxième denrée de base après le riz, le manioc est l’une des cultures vivrières les plus importantes du Cameroun avec 270.000 hectares de terres dédiés à sa production.


  • Création des ports secs pour éviter la congestion du port de Douala
    APA, 21/08/2015 17h38
    La création de trois ports secs a été retenue comme l’une des solutions pour éviter la congestion du Port autonome de Douala (PAD) au terme, vendredi à Douala, de la rencontre tripartite entre les administrations douanières du Cameroun, de la Centrafrique et du Tchad. Des travaux organisés dans un contexte marqué l’occupation d’une bonne partie de l’espace portuaire par 3000 containers à destination de la Centrafrique et du Tchad, et dont les formalités de dédouanement se sont achevées depuis plusieurs jours. Des ports secs seront construits à Douala, dans la zone portuaire, à Edéa dans la région du Littoral et à Belabo à l’Est du pays, frontalier de la République centrafricaine. A en croire la Direction générale des douanes du Cameroun (DGD), 3000 containers sont en souffrance au port de Douala tandis que 400 autres cargaisons sont bloquées dans la localité de Garoua-Boulai, région de l’Est, pour cause d’insécurité. Cette insécurité touche aussi bien le corridor Douala N’Djamena avec des incursions de la secte terroriste nigériane Boko Haram dans à la région de l’Extrême-nord du Cameroun et dans la zone du lac Tchad, que le corridor Douala-Bangui à cause des exactions des bandes armées centrafricaines qui sévissent à l’Ouest de ce pays, frontalier du Cameroun. Conséquence, les containers sont stockés au port de Douala et dans d’autres localités du pays, des transporteurs ayant opté pour le débrayage tant que la sécurité n’est pas encore de retour. Au sortir de cette rencontre, les gouvernements du Cameroun, de la Centrafrique et du Tchad ont promis de renfoncer le dispositif sécuritaire ce qui laisse croire que les activités pourraient reprendre normalement d’ici la semaine prochaine, ont indiqué les participants.



  • Armée de terre: cérémonie d'installation de cinq officiers généraux ce vendredi à Yaoundé
    JDC, 21/08/2015 11h44
    Le Premier ministre, chef de gouvernement Camerounais préside ce vendredi 21 août en matinée, la cérémonie de remise d'épaulette et d'attribution aux cinq nouveaux généraux. Nommés le 13 août dernier par décret présidentiel, les généraux de brigade Simon Ezo’o Mvondo, Jacob Kodji, Valère Nka, Frédéric Ndjonkep Mehomy et Bouba Dobekréo seront décorés à la cour d'honneur de la Brigade du Quartier général.

  • Le Cameroun organise le forum des investisseurs en novembre prochain
    APA, 21/08/2015 09h43
    L’Agence de promotion des investissements (API) au Cameroun organisera du 25 au 27 novembre 2015 à Douala, la capitale économique du pays, son tout premier forum des investisseurs. Sous le thème «l’émergence par l’investissement», il est question pour de cet organisme public chargé de promouvoir les investissements au Cameroun, d’attirer plus de créateurs de richesses dans ce pays. Un rendez-vous au cours duquel sont attendus environ 25 000 invités. Selon le directeur général de l’API, Marthe Angélique Mindja, «le forum est un lieu de rencontres entre opérateurs économiques camerounais et étrangers, dont le but est de nouer des partenariats multiformes». Ce premier forum de l’API s’articulera autour de tables-rondes sur des problématiques telles que le financement des entreprises, les B to B, ainsi qu’une foire-exposition pendant laquelle les entreprises invitées exposeront leur savoir-faire.


  • La grève des camionneurs persiste sur le corridor Douala-Bangui
    APA, 21/08/2015 09h38
    La grève des camionneurs qui paralyse depuis quelques jours le trafic entre le Cameroun et la Centrafrique sur le corridor Douala-Bangui, se poursuit. Les véhicules bondés de marchandises centrafricaines sont toujours stationnés dans la ville de Garoua-Boulaï, frontalière à la République centrafricaine. A ce jour, plus de 400 camions sont garés dans cette localité de l’Est-Cameroun, les camionneurs exigeant le renforcement des mesures de sécurité dans le territoire centrafricain. A l’origine de ce nouveau mouvement d’humeur des transporteurs camerounais, l’insécurité qui a repris de plus belle dans ce pays voisin, ces derniers se plaignant notamment des violences perpétrées contre eux une fois la frontière centrafricaine franchie. Le 18 juillet 2015, quatre camionneurs camerounais ont été attaqués, puis froidement assassinés par une bande armée en territoire centrafricain, alors qu’ils convoyaient une cargaison de marchandises à Bangui, la capitale. Dans ce contexte, les transporteurs exigent des garanties de sécurité, des gouvernements camerounais et centrafricain, en collaboration avec la MINUSCA, la mission de paix onusienne déployée en RCA.


  • Le crédit-bail enregistre une croissance avec un marché de près de 125 milliards de F en 2015
    APA, 20/08/2015 10h11
    Le crédit-bail connaît une nette croissance au Cameroun, avec un marché estimé à 125 milliards de francs CFA en 2015, soit une augmentation de 70 pour cent a révélé mercredi, l’Association camerounaise de crédit bail (CAMLEASE). D’après cette organisation corporatiste, «la culture de crédit-bail commence à s’incruster dans les mœurs au Cameroun, et nous pensons que dans les prochaines années, les uns et les autres prendront la pleine mesure de ce type de financement», a-t-on indiqué. Selon des sources concordantes, le Cameroun dispose d’un potentiel de 400 milliards de francs CFA de crédit-bail, ce qui laisse croire que «beaucoup reste à faire pour atteindre le niveau souhaité». Le gouvernement à travers le ministère de l’Economie a signé une convention de partenariat avec CAMLEASE, où 3 milliards de francs CFA ont été débloqués par les pouvoirs publics pour mieux accompagner cette activité. Créée il y a quelques années, CAMLEASE a pour objectif principal de promouvoir le crédit-bail et les autres crédits locatifs en tant qu’outil privilégié de financement des équipements professionnels ou privés au Cameroun.


  • Le Nord-Cameroun en proie à des coupures d'électricité
    APA, 20/08/2015 10h05
    La partie septentrionale du Cameroun en général, et la région de l’Extrême-nord en particulier, exposée aux attaques de la secte terroriste nigériane Boko Haram, fait face à des coupures d’électricité, apprend-t-on au terme d’une réunion de crise sur ce sujet tenue par le gouverneur de la région de l’Extrême-nord, Mindjiyawa Bakary, avec les responsables de Energy of Cameroon (ENEO), la société en charge de la production de l’électricité, pour qu’une «solution rapide et efficace soit trouvée à ce problème». A en croire la radio télévision publique, «plusieurs localités de l’Extrême-nord sont privées d’électricité depuis le mois de juillet». Une situation que déplorent les autorités, dans un contexte d’insécurité marquée aussi bien par des attaques terroristes de Boko Haram que des attaques suicides fomentées dans cette partie du Cameroun par ce mouvement qui a fait allégeance à l’Etat islamique, devenant sa province pour l’Afrique de l’Ouest. D’après des informations concordantes, certaines localités de la région de l’Extrême-nord sont privées d’électricité suite au sabotage des installations perpétrées par des terroristes.


  • Saisie au Cameroun d’un important stock de médicaments périmés
    APA, 19/08/2015 10h09
    Environ 5 tonnes de médicaments essentiellement périmés vendus dans les «pharmacies de poteaux» au bord de la route et par des vendeurs ambulants ont été saisies et détruites par les autorités à Melong dans la région du Littoral. L’opération a été menée sous la conduite de l’Ordre national des pharmaciens du Cameroun (ONPC) avec l’appui des forces de l’ordre. Selon des sources proches du dossier, ces médicaments frelatés et périmés pour la plupart étaient vendus dans la ville de Douala et ses environs, à travers un circuit de distribution et de commercialisation bien huilé. «Nous avons intérêt à renforcer le contrôle et même la répression contre les vendeurs des faux médicaments surtout qu’il s’agit d’un domaine qui ne saurait être confié à des mains inexpertes», a insisté l’Ordre national des médecins. D’une valeur de 20 millions de francs CFA, ces médicaments proviennent notamment du Nigeria, et sont fabriqués aussi bien en Afrique du sud, en Inde et au Nigeria.


  • Cameroun: émission des Bons du Trésor d’un volume de 5 milliards de F CFA, mercredi
    Pana, 18/08/2015 20h22
    Le Trésor public du Cameroun va procéder, mercredi, à l'émission par voie d'adjudication, de Bons du Trésor Assimilables (BTA) à 26 semaines d’un volume de 5 milliards de F CFA, a indiqué la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Émis sous le code CM120000303 BTA-26 19 -FEVR-2016 à échéance du 19 février 2016, les Bons dont le remboursement se fera "In fine", seront des titres dématérialisés. La valeur nominale unitaire d’un Bon est d’un million de F CFA, les intérêts seront précomptés sur la valeur nominale des Bons. La date limite de souscription est fixée au mercredi 19 août, la date d’annonce des résultats au 20 août, alors que la date de règlement et celle de la valeur est fixée au 21 août prochain.

  • Un mort dans des inondations dans plusieurs régions du Cameroun
    APA, 18/08/2015 19h44
    Au moins une personne a trouvé la mort dans les inondations qui touchent plusieurs localités du Cameroun depuis quelques jours, notamment les régions de l’Extrême-nord, du Littoral et du Nord-ouest où des témoignages concordants font état de nombreux dégâts matériels enregistrés entre lundi et mardi. Selon des sources sécuritaires, une personne, en l'occurrence, un enfant de huit ans est décédé des suites de noyade à Bamenda dans la région du Nord-ouest, son corps ayant été repêché mardi matin par des sapeurs-pompiers. Une disparition qui a provoqué la colère des populations, dont John Fru Ndi, le président national du Social democratic front (SDF), le parti-leader de l'opposition parlementaire qui a accusé les autorités de «laxisme». «Il est inconcevable qu'on laisse des populations s'installer sur les lits de rivière et sur l'emprise des drains, surtout que certaines de ses habitants ont brandi des papiers signés soit par les sous-préfets, soit par les maires où les chefs de quartier, les autorisant à s'installer sur ces sites», a affirmé le leader de l'opposition.


  • La jeunesse camerounaise invitée à un «réarmement moral» pour faire face au terrorisme
    APA, 18/08/2015 19h40
    Les jeunes Camerounais ont été invités à «un réarmement moral» pour faire face aux actes terroristes qui menacent le pays, à l’occasion de l’ouverture mardi à Garoua dans le Nord, des Journées du Service civique national de participation au développement (SCNPD) à l’initiative du ministère de la Jeunesse et de l’Education civique (MINJEUN). Pendant quatre jours, il sera essentiellement question d'inculquer à des milliers de jeunes sélectionnés dans les établissements scolaires et des associations de jeunesse, des «valeurs républicaines» pour mieux promouvoir l'intégration nationale. Parmi ces valeurs, «l'amour du drapeau et de la patrie, le vivre ensemble, l'intégration nationale», un regroupement dominé par des enjeux sécuritaires marqués par des attaques de la secte terroriste nigériane Boko Haram.


  • Inauguration du Centre des urgences de Yaoundé
    JDC, 18/08/2015 10h21
    le Premier ministre du Cameroun, Philémon Yang, présidera ce mardi 18 août à 11 heures, l'inauguration du Centre ational des urgences de Yaoundé. le bâtiment a été construit avec le financement de la Corée du Sud.

  • Cameroun: appui de la France à la recherche agropastorale
    APA, 17/08/2015 18h37
    La France a octroyé un appui financier de 245 millions de francs CFA au Cameroun pour promouvoir la recherche agropastorale dans ce pays, a-t-on appris lundi 17 août 2015 auprès du ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MINRESI). Les fonds issus du volet Contrat de désendettement et de développement (C2D) serviront notamment à subventionner la vulgarisation des résultats des recherches dans les secteurs de l'agriculture et de l'élevage menées dans les laboratoires. Dans ce sillage, cinq conventions de coopération ont été signées entre le ministère de la Recherche scientifique et de l'Innovation et cinq laboratoires, dont les recherches porteront, entre autres, sur la culture du poivre, la production et la transformation de la volaille, la vulgarisation des équipements de la provenderie. Il y a également, deux convention axées sur l'apiculture, encore appelée la culture des abeilles en vue de produire le miel. D'un montant de 352 milliards de francs CFA, le premier C2D signé à travers l'Agence française de développement (AFD) couvre la période 2006-2011. Il met l'accent sur la construction et la réhabilitation des infrastructures, routes, écoles et hôpitaux. Le deuxième, allant de 2011 à 2016 pour un montant de 214 milliards de francs CFA, met l'accent sur le développement agricole, le développement urbain et la formation professionnelle.



  • Cameroun: les investisseurs indonésiens s' intéressent à l'agriculture
    APA, 17/08/2015 18h25
    Des investisseurs indonésiens ont exprimé lundi à Douala, leur volonté de renforcer leur présence au Cameroun, à travers divers secteurs dont l’agriculture dans son volet mécanisation et les produits pharmaceutiques. En séjour au Cameroun dans le cadre d'une mission de prospection économique, les industriels indonésiens souhaitent également marquer leur présence au Cameroun dans le secteur des produits brassicoles ainsi que des services. En retour, les Indonésiens ont fait savoir à leurs homologues camerounais réunis au sein de la Chambre de commerce, de l'industrie, des mines et de l'artisanat (CCIMA) leur intérêt pour l'achat des produits agricoles, notamment le bois et ses dérivés, le cacao, le caoutchouc et le charbon. Le secteur agricole camerounais qui participe pour 22 pour cent du PIB (Produit intérieur brut) a besoin de capitaux pour son développement, au moment où le gouvernement a du mal à implémenter l'agriculture de seconde génération basée sur la mécanisation. Pour leur part, les industriels camerounaise ont proposé aux investisseurs indonésiens de prospecter dans les secteurs miniers, des BTP, du tourisme et des télécommunications ‘'où les potentialités sont immenses'', selon la CCIMA. Dans cette perspective, une mission économique du Cameroun est annoncée en Indonésie avant la fin de l'année, ont convenu les deux délégations.

  • Cotonsport essuie une défaite mais reste leader du championnat de football
    Pana, 17/08/2015 18h13
    La défaite de Cotonsport (0-1) face à Apejes a permis à son dauphin, Union de Douala, de se rapprocher de lui, lors de la 30ème journée du championnat de football de ligue 1 du Cameroun qui s’est disputée dimanche dernier.

  • FC Porto : Aboubakar vincent débute par un doublé
    237sports.com, 17/08/2015 14h29
    Le vice-champion du Portugal a étrillé le Vitoria Guimaraes lors de la 1ère journée de championnat. Les partenaires de l’international camerounais se sont imposés sur le score de 3-0.Dans son antre du Dragao, le FC Porto a idéalement lancé sa saison ce samedi soir. Lors de la 1ère journée de Liga Sagres, la formation de Julen Lopetegui l’a emporté aisément face à Guimaraes sur le score de 3-0 grâce à un doublé de l’ancien Lorientais Vincent Aboubakar (8ème, 61ème) et un but de Varela(84ème)


  • Antalyaspor: Eto’o régale pour ses débuts
    237sports.com, 17/08/2015 14h20
    Pour son premier match dans le championnat turc, le Camerounais Samuel Eto’o a mis un doublé spectaculaire en faveur d’Antalyaspor.Samuel Eto’o a déjà enflammé les supporters d’Antalyaspor avec un doublé synonyme de victoire 3-2 dans l’enceinte d’Istanbul BB. Le Camerounais, balle au pied, s’est joué de trois défenseurs adverses avant de conclure avec une frappe enroulée.Puis le Lion indomptable a régalé le public avec une reprise de volée superbe. Pas mal pour un joueur qu’on accusait d’avoir pris sa préretraite.


  • IAI: un centre annexe inauguré à Bafoussam
    JDC, 17/08/2015 11h15
    La double cérémonie de l'ouverture du centre annexe de l'Institut africain d'informatique (IAI) et la remise des attestations aux élèves formés en informatique a eu lieu samedi 16 août 2015 à Bafoussam. Le nouveau centre annexe provisoirement logé dans les locaux de la chefferie supérieure Bafoussam, a vu primer le meilleur élève du chef-lieu de la région de l'Ouest, major au Baccalauréat session 2015, à travers le don d'un ordinateur complet. Le représentant résident de l'IAI au Cameroun, Armand Claude Abanda, a donné rendez-vous à la ville et ses habitants le 30 août 2015, pour la remise de parchemins à 1200 hommes et femmes formés pendant ces vacances dans le cadre du projet Minjef 2035. Bien avant Boufassam la ville de Foumbot a bénéficié d'un centre annexe similaire.

  • Télécom: le Cameroun prépare la conférence mondiale de Radio communication
    JDC, 17/08/2015 10h36
    Le ministre des Postes et Télécommunications, Jean-Pierre Biyiti Bi Essam préside ce lundi, 17 août 2015, à l'Ecole nationale supérieure des Postes et Télecommunications de Yaoundé la cérémonie solennelle d'ouverture du séminaire préparatoire à la conférence mondiale de Radio communication prévue du 02 au 27 novembre prochain à Genève en Suisse.

  • Sécurité: plusieurs écoles resteront fermées à la rentrée scolaire prochaine dans l’Extrême-Nord
    APA, 14/08/2015 09h25
    Plusieurs établissements scolaires de la maternelle, du primaire et du secondaire dans la région de l’Extrême-nord du Cameroun, fermés pour cause d’insécurité provoquée par Boko Haram, ne rouvriront pas leurs portes lors de la prochaine année scolaire prévue le 07 septembre 2015 sur l’ensemble du territoire national. Environ une cinquantaine d’établissements scolaires publics et privés devraient rester fermés durant l’année scolaire, en attendant que le niveau de sécurité redevienne normal. Pour le gouvernement, cette mesure repose sur le fait que malgré la réduction des incursions de l’organisation terroriste sur le territoire national, le nouvel mode opératoire, notamment des attaques suicide, commande que l’on s’entoure de mesures sécuritaires maximales pour éviter des tueries. Dans ce sillage, le ministère de l’Education de base (Minedub) et le ministère des Enseignements secondaires (Minesec) qui ont procédé aux nominations des responsables cette semaine, n’ont pas fait état des nombreux établissements fermés l’année dernière. Les autorités ont décidé de rouvrir certains établissements scolaires, "le reste devant suivre au fil du temps", a expliqué le gouvernement. Parmi les villes fortement pénalisées par cette fermeture, il y a les départements de Logone et Chari à Kousseri, de Mayo Sava à Mora et de Mayo Tsanaga à Mokolo. Ils sont tous situés dans la région de l’Extrême nord et abritent les localités d’Achigacha, Amchidée, Kolofata et Fotokol qui ont régulièrement été attaquées par les terroristes. Malgré des attaques suicides qui ont également frappé Maroua, la capitale régionale de l’Extrême-nord, toutes ses écoles seront opérationnelles.



  • Nouvelle opération d’identification des abonnés des opérateurs de téléphonie mobile au Cameroun
    APA, 14/08/2015 09h19
    Les opérateurs des télécommunications installés sur le territoire camerounais viennent de lancer une nouvelle opération d’identification de leurs abonnés, selon des communiqués et messages publiés depuis mercredi dans la presse et envoyés directement aux intéressés. L’opérateur public, la Cameroon telecommunications (Camtel), Mobil telephon network (MTN), Nexttel et Orange-Cameroun ont envoyé des messages avec pour consigne de se rendre dans une de leurs agences muni de l’original et d’une photocopie de la carte nationale d’identité (Cni) en cours de validité. Cette opération d’identification, explique l’Agence de régulation des télécommunications (ART), est liée au contexte sécuritaire dans lequel se trouve le Cameroun à cause des attentats perpétrés sur le territoire national par le mouvement terroriste nigérian Boko Haram. Dans les messages envoyés aux abonnés, les opérateurs indiquent clairement que passé le mois d’août 2015, l’abonné qui ne se sera pas fait identifié ou qui n’aura pas renouvelé son identification initiale verra son numéro suspendu. Contrairement à 2009 et 2001 lors des opérations initiales d’identification des abonnés conduites par le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel), où des délais de prorogation avaient été accordés, il semble qu’au regard des pressions sécuritaires actuelles, les menaces de résiliation de ligne sont fermes.


  • Création d’un institut des arts nautiques et de la pêche au Cameroun
    APA, 14/08/2015 09h13
    Un institut des arts et métiers nautiques et de la pêche a été créé dans la ville camerounaise de Buea (Sud-Ouest), a-t-on appris au terme d’un décret présidentiel publié mercredi soir. Il s’agit d’un établissement public d’enseignement supérieur à caractère professionnel et technique, doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière et placé sous la tutelle des ministères en charge des Pêches (technique), de l’Enseignement supérieur (académique) et des Finances (financière). Investi d’une mission de formation technique et professionnelle, de recherche appliquée et d’appui au développement dans le domaine de la pêche, cet établissement dispensera une formation initiale, un enseignement moyen supérieur dans le domaine de la pêche et assurera l’encadrement permanent y relatif.


  • Le Conseil national de la jeunesse lance une campagne de don de sang pour les soldats à l'Extrême-Nord
    JDC, 13/08/2015 14h53
    Le Conseil national de la jeunesse du Cameroun a lancé mercredi, 12 août 2015 à Yaoundé, une campagne de don de sang pour les soldats engagés sur le terrain dans la région de l'Extrême-Nord. La campagne prévue s'achever cette semaine vise à susciter l'adhésion de 500 jeunes à cette initiative, selon le président de ce Conseil, Jean Marc Afessi Mbafor.

  • Douala: saisie de plus 1000 cartons de cigarettes contrefaites
    APA, 13/08/2015 11h41
    Plus de 1000 cartons de cigarettes contrefaites destinées à l’exportation notamment vers la Centrafrique et le Tchad, ont été saisis par la brigade de contrôle du ministère du Commerce (MINCOMMERCE), la douane et les forces de l’ordre. L’opération a été menée dans les encablures du port de Douala. Evaluée à de près de 30 millions de francs CFA, cette marchandise qui devrait être exportée a été fabriquée localement par une entreprise spécialisée dans la fabrication des produits de contrefaçon. Les fraudeurs qui sont passés aux aveux complets ont permis aux forces de l’ordre de mener une opération de ratissage, permettant de découvrir un dépôt datant de plus d’un an. L’exploitation des contrebandiers par la police a également révélé l’existence d’un réseau de trafic sous régional permettant notamment d’arroser les marchés centrafricains et tchadiens.



  • CAN 2016: le Cameroun va investir 1 milliard de F pour la fibre optique
    APA, 12/08/2015 18h27
    Le Cameroun va investir environ 1 milliard de francs CFA pour le déploiement de la fibre optique dans le pays en prélude à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine prévue en 2016. Il s’agira d’après le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel), de déployer la fibre optique dans les stades et les hôtels, pour assurer une communication fluide et efficace. Un dispositif qui permettant d’améliorer les services de téléphonie, de fax, d’internet fixe et sans fil et de retransmission de matches. Ces investissements concernent notamment les stades omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé et du nouveau stade omnisports de Limbé dans le Sud-ouest construit avec le concours de la coopération chinoise. Dans cette perspective, le centre d’excellence de la Confédération africaine de football (CAF) situé dans la banlieue de Yaoundé à Mbankomo sera également raccordé en fibre optique. Des infrastructures qui seront renforcées et étendues à d’autres villes du pays, en l’occurrence, Douala dans le Littoral et Garoua au Nord dans la perspective de la CAN 2019 qu’abritera le Cameroun, la deuxième du genre après la 8ème CAN en 1972.


  • Afrique media: la chaîne de télévision panafricaine fermée à Douala
    JDC, 12/08/2015 15h00
    Les locaux de la chaîne de télévision panafricaine, Afrique media, ont été fermés ce mercredi 12 août 2015 à Douala, après une riposte des populations venus bloquer le passage aux forces depuis quelques jours. Sur les lieux, le préfet du Wouri, accompagné de gendarmes et policiers, est descendu faire exécuter la décision du Conseil national de la communication (CNC) datant du 04 juin 2015 et portant suspension de la chaîne sus-désigné. Les locaux de Yaoundé avaient déjà été fermés le jeudi 06 août 2015 à 13 heures, sous le regard du directeur de la société Afrique Media, Gustave Sing. L'opération était conduite par le commissaire Evelyn Ngoe Besumbu. Dans la décision de suspension de la chaîne publié le 04 juin dernier, le régulateur du secteur de la communication au Cameroun reproche à Afrique media, entre autres, de laisser proférer "des accusations non justifiées, de nature à porter atteinte à l’image et à l’honneur de personnalités, d’institutions et de pays étrangers".

  • Douala: restitution de la conférence semestrielle des gouverneurs tenue du 05 au 07 août 2015
    JDC, 12/08/2015 12h21
    Les travaux de restitution de la conférence semestrielle des gouverneurs, tenue du 05 au 07 août 2015, ont lieu ce mercredi à Douala. Présidée par le gouverneur de la région du Littoral, Joseph Beti Assomo, cette rencontre a pour but de rappeler les directives du ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation visant à repousser les nouvelles formes d'insécurité. Au-delà des gouverneurs, prennent également part à ces travaux, les préfets, le procureur général près la cour d'appel du Littoral, les responsables généraux des forces de maintien de l'ordre, les parlementaires, les autorités administratives et municipales.

  • Minsec: un séminaire pour améliorer la gestion du travail manuel dans les lycées et collèges
    JDC, 12/08/2015 12h19
    Le ministre des Enseignements secondaires, Louis Bapes Bapes, a présidé ce mercredi matin, à Yaoundé, l'ouverture du séminaire national de validation du guide d'orientation du Travail manuel (Tm) dans les établissements d'enseignement secondaires. Pendant deux jours, il s'agira pour les experts d'améliorer l'enseignement du Tm dans les lycées et collèges du Cameroun, à travers la réorganisation des contenus et des sphères d'activité de cette discipline et l'harmonisation des pratiques au quotidien.

  • Subvention de la recherche: le C2D investit plus de 240 millions de F au Cameroun
    JDC, 12/08/2015 12h17
    Le ministre de la Recherche scientifique et de l'innovation, Madeleine Tchuinte, préside ce mercredi 12 août 2015, à 14 heures, la cérémonie de signature de cinq conventions de subvention avec des opérateurs du secteur privé. L’objectif étant de vulgariser les résultats de la recherche scientifique. Ces subventions estimées à environ 245 millions de francs Cfa sont financées par le Contrat d'endettement et de développement (C2D).

  • 16ème édition de la journée internationale de la Jeunesse: don de sang aux forces armées
    JDC, 12/08/2015 12h16
    La cérémonie de la 16ème édition de la journée internationale de la Jeunesse se tient ce mercredi, 12 août 2015 à Yaoundé, sous la présidence du ministre de la Jeunesse et de l'éducation civique, Ismaël Bidoung Kpwatt. Au programme de nombreuses activités sont prévues notamment une campagne de don de sang d'un millier de jeunes mobilisés en soutien aux forces armées actuellement au front contre Boko Haram dans le grand nord du Cameroun.

  • Le Cameroun organise et remporte les 9èmes Championnats d' athlétisme d' Afrique centrale
    APA, 10/08/2015 18h10
    Le Cameroun, pays organisateur, a remporté les 9èmes Championnats d’Afrique centrale d’athlétisme qui se sont achevés dimanche 09 août 2015 à Yaoundé, la capitale du pays. Il a ainsi fait la course en tête avec 64 médailles (19 or, 19 argent et 26 bronze), suivi du Congo (4 or, 8 argent, 9 bronze) et du Tchad (2 argent, 3 bronze). Il convient de noter que la République centrafricaine n'a aligné qu'un seul athlète à ces épreuves qualificatives aux 15èmes Championnats du monde qui se dérouleront du 22 au 30 août 2015, et aux Jeux africains, prévus du 4 au 19 septembre prochain à Brazzaville (Congo) et que le Gabon y était absent. Ces Championnats se sont toutefois déroulés dans un climat mêlé à la fois d'improvisation et de carences diverses. L'on a ainsi noté de nombreux problèmes d'éclairage, de logistique, de transport ou encore de sonorisation.

  • La Camrail, opérateur du chemin de fer, renforce ses mesures de sécurité contre le terrorisme
    APA, 10/08/2015 12h27
    La Cameroon Railways (Camrail), l’opérateur du chemin de fer, a annoncé vendredi, 07 août 2015, l’acquisition d’une centaine de détecteurs de métaux en faveur des gares de son réseau, dans le cadre du renforcement des mesures contre d’éventuelles attaques terroristes. Cette acquisition est intervenue au lendemain d’attentats-suicides survenus à Fotokol et Maroua (Extrême-Nord) les 22 et 25 juillet, attribués à la secte islamiste Boko Haram et qui ont fait 34 morts et 117 blessés selon le bilan officiel. Dans le même temps, l’opérateur, filiale du français Bolloré Africa Logistics et qui revendique le transport de 1,5 million de passagers et 1,650 million de tonnes de fret par an, a instauré des fouilles systématiques de bagages dans les gares. A travers une campagne intitulée «faire du train un moyen de transport agréable et sûr au Cameroun», Camrail annonce aussi le renforcement de ses effectifs de contrôle d’accès à bord, la sensibilisation des comités de vigilance et des riverains installés le long de la voie, un processus d’information permanente des usagers du rail ainsi que l’accompagnement de l’action des forces de maintien de l’ordre.


  • Le Cameroun accuse une sous-réalisation de ses recettes pétrolières (officiel)
    APA, 10/08/2015 10h36
    Les recettes pétrolières du Cameroun ont enregistré une sous-réalisation de 31,3%, soit 32,1 milliards FCFA à fin mars 2015 du fait de la chute des cours mondiaux du brut par rapport au niveau retenu dans la Loi de finances, selon un rapport du ministère des Finances à paraître lundi. Dans le même élan, les cours des principales matières, en dehors du cacao et de l’aluminium, ont enregistré des baisses significatives par rapport au premier trimestre 2014. D’une manière générale, la situation économique du Cameroun se caractérise par une consolidation de la croissance avec un taux révisé à la hausse à 6,4%, contre 5,8% initialement. Les recettes budgétaires internes recouvrées pendant la période étudiée se sont inscrites en hausse de 3,7% par rapport à la même période de l’exercice 2014, grâce aux recettes non pétrolières qui croissent de 9,7% alors que les recettes pétrolières enregistrent une chute de 31,3%, soit 32,1 milliards. Les dépenses budgétaires totales, pour leur part, ont connu une hausse de 27,4% en glissement annuel alors que les emprunts et dons augmentaient de 24,3%. Les dépenses budgétaires totales, prévues à 920,6 milliards FCFA au premier trimestre 2015, ont connu un taux d’exécution de 82,7% alors que les dépenses courantes été exécutées à hauteur de 86,6%, les dépenses d’investissement à 71,8% et le service de la dette publique à 89,7%.


  • Le nouveau directeur de Saham assurance est officiellement en fonction
    APA, 07/08/2015 11h26
    Le nouveau directeur général de la filiale camerounaise du groupe marocain Saham assurance Théophile Gérard Moulong, a officiellement pris les commandes de cette compagnie d’assurance, a apprend-t-on auprès des responsables de cette entreprise. Le nouveau directeur général qui remplace Protais Ayangma qui a démissionné il y a quelques mois, prend la tête d'une société qui s'est fixé pour principal objectif l'extension du réseau à travers le pays. Théophile Gérard Moulong qui compte une trentaine d'années dans le secteur des assurances a occupé de nombreuses responsabilités, dont les postes de DG de Colina Ré, DG de Colina Bénin et DG de Colina Guinée équatoriale, avant d'être nommé directeur de la réassurance du groupe Saham à Casablanca, au Maroc. Parmi les premiers projets à conduire par le nouveau DG figure en bonne place l'ouverture d'une vingtaine de points de vente sur le territoire camerounais d'ici à 2016, dans le cadre de plan d'expansion en cours au sein de la compagnie.

  • Financement pour l’assainissement urbain: 42,5 milliards de F investis ces six dernières années
    APA, 06/08/2015 17h23
    42,5 milliards de francs CFA ont été investis au cours de ces six dernières années, dans le cadre du Projet de développement des secteurs urbains et de l’approvisionnement en eau (PDUE) dans cinq villes du pays, apprend-t-on ce jeudi à l'issue de la 9è session dudit Comité de pilotage. Ce financement, objet d'un prêt de la Banque mondiale (BM) aura notamment permis d'améliorer des infrastructures dans les villes de Bamenda, Douala, Maroua, Mbalmayo et Yaoundé. Ce projet a consisté en l'extension de la desserte en eau potable, la réalisation des drains pour assurer l'écoulement des eaux, la construction des puits et des forages, l'extension du réseau d'éclairage public, la construction des salles de classe et des cases communautaires. D'après le ministère de l'Habitat et du Développement urbain qui pilote ce projet, le programme qui s'achèvera bientôt connaît déjà un taux de réalisation de 100 pour cent dans certains secteurs, notamment les travaux d'urgence pour améliorer la desserte en eau potable dans les villes de Douala et Yaoundé. Par ailleurs, en dehors de l'amélioration des voiries urbaines des cinq villes, les fonds débloqués ont également permis de procéder aux indemnisations des personnes déguerpies.

  • Douala V: Gustave Ebanda succède à Françoise Foning
    JDC, 06/08/2015 10h18
    Gustave Ebanda est successeur de Françoise Foning, à la tête de la commune de Douala V. Ce chef traditionnel a été élu maire de la dite commune, lors de la session du conseil municipal présidée par le Préfet du département du Wouri, mercredi 05 août 2015.

  • Appui de la Banque islamique de développement au secteur agricole camerounais
    APA, 05/08/2015 16h22
    Plus de 20 milliards de francs CFA seront octroyés aux coopératives et regroupements agricoles pour le financement de cinq filières agricoles au Cameroun dont 91 pour cent des fonds seront débloqués par la Banque islamique du développement (BID) et 9 pour cent par le gouvernement camerounais. Ce concours financier s’inscrit dans le cadre de la seconde phase du Projet de développement rural du mont Mbappit (PDRM-II), dans la région de l’Ouest, apprend-t-on auprès du ministère de l’Agriculture et du Développement rural. La vulgarisation de cultures, en l’occurrence, des produits maraichers, de l’huile de palme, du maïs, du manioc et du riz entre en droite ligne de l’agriculture de seconde génération qui vise une meilleure productivité à travers l’amélioration des méthodes culturales. Il s’agit selon le coordonnateur du projet PDRM-II Amadou Potouo Gbounkouo, de «promouvoir une agriculture durable fondée sur les chaînes de valeur et intégrant la notion de compétitivité et de productivité». En d’autres termes, «il n’est plus question pour produire pour vendre au marché mais aussi, pour transformer, développer les valeurs ajoutées des productions agricoles», a-t-on insisté. Les coopératives qui seront retenues en octobre 2015 seront dotées de financements pour l’approvisionnement des intrants agricoles, la mise en disposition de pools d’engins agricoles, la collecte des produits, la transformation et la commercialisation, de même que l’ouverture des comptoirs commerciaux. La première phase du PDRM-I, entre 2006 et 2012, a bénéficié d’un financement de 19 milliards de francs CFA tandis que la seconde de 20 milliards de francs CFA prendra fin en 2020.


  • Renouvellement des structures dirigeantes du parti au pouvoir
    APA, 05/08/2015 10h10
    Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, parti au pouvoir), procédera depuis samedi dernier au renouvellement de ses structures dirigeantes, selon une circulaire de son président national, Paul Biya. Prévu jusqu’au 10 décembre prochain, ce renouvellement des organes de base du parti concerne toutes les structures, soit environ 500 organes de base, aussi bien à l’intérieur qu'à l’extérieur du pays. Il s’agit concrètement d’élire des responsables du parti, de la cellule à la section en passant par le comité de base et la sous-section. Des commissions seront sur le terrain dans les tous prochains jours pour procéder à la supervision des élections. Selon la circulaire, tout militant peut postuler à un poste à condition de satisfaire les règles de résidence, de militantisme, d’engagement et d’ancienneté. Pour les candidats au poste de président des sections par exemple, il faut avoir été membre du bureau de section ou président, vice-président, secrétaire ou trésorier à cette section, à l’exception des membres du Comité Central, des membres des bureaux nationaux de parlementaire ou du Maire. Ce renouvellement aurait pu d’après les textes, intervenir en 2012, étant donné que la dernière opération du genre a eu lieu en 2007. Crée le 24 mars 1985 par l’actuel chef de l’Etat Paul Biya qui en est président national, le RDPC ancien parti unique, domine largement la vie politique au Cameroun, avec une écrasante majorité au tour de 80 pour cent de représentants au sénat, à l’assemblée nationale et dans les conseils municipaux.


  • Les interventions de la BAD au Cameroun «moyennement satisfaisants» (rapport)
    APA, 05/08/2015 10h07
    Les principaux défis de développement du Cameroun passent par la diversification de l’économie pour une croissance forte et inclusive, le développement des infrastructures de base, la lutte contre la corruption ainsi que le renforcement de la participation des populations et du secteur privé dans les affaires publiques, selon le dernier rapport d’évaluation indépendante du développement (IDEV) de la Banque africaine de développement (BAD) pour le pays. Dans cette étude portant sur la période 2004-2013, les résultats des interventions de cette institution «ont été jugés moyennement satisfaisants dans l’ensemble», la plupart des résultats attendus étant devenus des réalités dans les infrastructures mais pas dans la gouvernance. D’après l’IDEV, la performance du portefeuille du Cameroun s’est améliorée avec une note globale passant de 1,8 en 2007 à 2,4 en 2014 et l’âge moyen des projets, qui était à 5,4 ans en 2007 est descendu à 3 en fin 2012 et 3,2 ans en fin 2013. La BAD pointe cependant «des problèmes majeurs», sources de retards de la quasi-totalité des projets: mise en place des fonds de contrepartie, indemnisations des populations déplacées dans les projets routiers, passation des marchés, faible capacité de certaines cellules d’exécution et entreprises prestataires. «Le rythme d’avancement des projets financés par la Banque dans le secteur public est lent à cause de problèmes génériques, d’une appropriation insuffisante dans certains secteurs, de difficultés de gestion de certains projets, de la lourdeur de certains comités de pilotage et des lacunes en matière de suivi-évaluation.»


  • Viettel investit plus de 200 milliards dans la téléphonie au Cameroun
    APA, 05/08/2015 10h04
    L’opérateur de la téléphonie mobile vietnamien Viettel, qui opère au Cameroun sous la marque Nexttel, a déjà investi plus de 200 milliards de francs CFA pour le développement de son réseau dans le pays. D’après des dirigeants de cette entreprise, dix mois après le début de ses activités, cette entreprise qui constitue le troisième opérateur de la téléphonie mobile a consacré d’importants investissements, constitués de 1200 stations BTS et de 1600 sites, qui lui permettent de couvrir les 10 régions du pays et 95 pour cent du territoire national. Autant dire qu’une tâche titanesque attend le nouveau promu, qui prend ainsi la tête de l’une des directions les plus stratégiques du premier détenteur d’une licence 3G au Cameroun, mais qui a visiblement du mal à prendre ses marques sur un marché sur lequel MTN et Orange, auréolés de la 3G depuis le début cette année 2015, l’ont précédé 14 années plus tôt. Au mois de mai 2015, Nexttel, qui a obtenu sa licence en 2012, mais a finalement lancé ses activités en septembre 2014, revendiquait un parc de 2 millions d’abonnés contre 10,1 millions d’abonnés pour MTN Cameroon à fin 2014, et 6,2 millions d’abonnés pour Orange Cameroun.


  • TNT: la constitution du premier bouquet de chaînes en étude à Yaoundé
    JDC, 04/08/2015 14h26
    Selon un communiqué publié ce mardi par le secrétaire général des services du Premier ministre, président du Cameroun Digital Television Project (CAM-DTV), Louis-Paul Motaze, le palais des congrès à Yaoundé abrite du 04 au 06 août 2015 les travaux relatifs d'une part, à la consultation nationale pour la constitution du premier bouquet de chaînes de la télévision numérique, et, d'autre part, à l'élaboration du guide national pour la production des contenus audiovisuels patrimoniaux. Les assises sont présentées par Louis-Paul Motaze.

  • La Fécafoot en assemblée générale demain mercredi, 05 août 2015
    JDC , 04/08/2015 14h19
    L'assemblée générale de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) se tient demain mercredi, 05 août 2015. A l'ordre du jour, examen et adoption des statuts et du code électoral de la Fécafoot. Cette assemblée survient après deux tentatives manquées.

  • Lutte contre le terrorisme: les experts criminels du Cameroun en concertation à Yaoundé
    JDC, 04/08/2015 14h10
    La chambre nationale des experts criminels du Cameroun (CNECC) est en concertation ce mardi, 04 août 2015 à Yaoundé. Une réunion des experts criminels du Cameroun placée sous le thème: "l'apport technique te scientifique des Experts criminels dans la lutte contre Boko Haram" s'y tient. Objectif de la rencontre, faire des propositions pouvant contribuer à lutter contre le terrorisme en territoire camerounais.

  • Banque des PME: l’agence de Douala a ouvert ses portes lundi, 03 août 2015
    JDC, 04/08/2015 10h11
    L'ouverture technique de l'agence de Douala pour la banque des Petites et moyennes entreprises a eu lieu lundi, 03 août 2015, selon le chronogramme fixé par l'organisme. Et déjà de nombreux clients s'y sont rendus pour découvrir les différents produits qu’offre la BC-PME S.A. Produits qui sont de deux types: classiques (avec l’ouverture de comptes courants ou d’épargne, les crédits) et clés-en-main. Cette deuxième catégorie correspond aux besoins spécifiques des PME. Cette préouverture permettra de tester le système informatique de l'institution, son organisation, ses ressources humaines et techniques dans le but de s’assurer que tout ceci fonctionne de manière cohérente. Avec Yaoundé, Douala représente 70% des PME au Cameroun.

  • Elecam intensifie la campagne d'inscription sur les listes électorales
    APA, 03/08/2015 19h03
    L’organe chargé de la gestion des élections Elections Cameroon (ELECAM), a opté pour l’intensification de la campagne pour les incriptions sur les listes électorales, moins d’un mois avant la fin de cette opération.

    Alors que les inscriptions prendront fin bientôt conformément à la loi qui dipose que les inscriptions sur les listes électorales vont du 1er janvier au 31 août de chaque année, q'u'il ait élection ou pas, d'où le choix d'ELECAM d'aller à la rencontre des citoyens.

    Une opération de charme qui consiste en l'organisation des caravanes itinérantes à travers le pays, en l'occurrence, les marchés, les églises, les stades de football et tout autre lieu susceptible de mobiliser un grand nombre de personnes.

    « Nous avons constaté que les gens trainent les pieds pour s'inscrire sur les listes électorales. Raison pour laquelle nous avons décidé d'aller vers eux, et nous pensons que ces opérations itinérantes nous permettront d'inscrire le maximum de personnes », précise-t-on à la délégation régionale d'ELECAM du Littoral à Douala.

    Depuis samedi dernier, les équipes d'ELECAM ciblent particulièrement les championnats de vacances pour battre campagne pour les inscriptions, comme c'est le cas au stade Marion de la Cité-Sic dans la 5è arrondissement, où des agents ont été déployés lundi.

    Selon des derniers chiffres, à peine un peu plus d'un million de personnes se sont nouvellement inscrites depuis le début de l'année, ce qui fait environ sept millions de personnes inscrites depuis les élections législatives et municapales couplées du 30 septembre 2013.


  • Droits d'auteur: la Socacim saisit le tribunal pour invalider une décision du gouvernement
    APA, 03/08/2015 17h24
    La Société camerounaise civile de musique (SOCACIM) vient de saisir les tribunaux, en l’occurrence, le tribunal administratif du Centre, à Yaoundé, en vue d’invalider la décision du Premier ministre lui retirant l’agrément à lui accordé en mars 2015 par le ministre des Arts et de la Culture (MINAC). Pour son président du conseil d'administration, l'artiste Joe Mboulé, le Premier ministre a outrepassé ses prérogatives, raison pour laquelle «la Socacim sollicite le sursis à exécution de la décision No 052/CAB/PM du 22 mai 2015 du Premier ministre portant annulation des termes du communiqué No 0015 du 15 mai 2015 du ministre des Arts et la Culture, confirmant l'octroi de l'agrément à la Socacim». Dans la même plainte, la Socacim précise que c'est «pour abus de pouvoir, illégalité formelle, violation de la constitution, violation de la loi No 2000/011 du 19 décembre 2000 relative au droit d'auteur et aux droits voisins» que cette démarche a été entreprise. En d'autres termes, la Socacim conteste la modification apportée à l'article 22 alinéa 7 de la loi du 19 décembre 2000 qui dispose désormais que «l'agrément est refusé, accordé, suspendu ou retiré par acte motivé du ministre chargé de la Culture, après visa du Premier ministre, chef du gouvernement. Toute décision est notifiée à l'intéressé».


  • Le gouvernement camerounais lance une opération de charme pour la Douala stock exchange
    APA, 03/08/2015 17h20
    Le gouvernement camerounais organise du 27 juillet au 25 août 2015, sur l’ensemble du territoire national, à l’intention des entreprises et investisseurs locaux, une opération de charme baptisée «la Caravane culturelle de la bourse», dont la finalité vise à amener des entreprises à se coter à la bourse nationale des valeurs mobilières du Cameroun. Pendant un mois le ministère des Finances, à travers les agents de la Direction générale du Trésor (DGT), présentera au public-cible les opportunités qu'offre la bourse de Douala en tant que «moyen alternatif de financement des entreprises ainsi que les mesures d'accompagnement mises en place pour encourager les opérations sur le marché financier camerounais». Cette campagne entre dans le cadre de la redynamisation de la Bourse de Douala, décidée par le gouvernement le 9 mars 2015 dans la capitale économique du pays, à l'occasion de la cinquième édition du Cameroon Business Forum (CBF), du nom de cette plateforme d'échanges entre le secteur public et le secteur privé visant à améliorer l'environnement des affaires au Cameroun. En douze ans de fonctionnement, la Bourse des valeurs mobilières de Douala n'enregistre que trois entreprises cotées depuis 2006 dans le compartiment des actions, à quoi l'on peut ajouter cinq institutions dans le compartiment des obligations pour une capitalisation boursière de 501 milliards de francs CFA.

  • Yaoundé sous haute sécurité par peur des attentats terroristes
    APA, 02/08/2015 19h23
    Une forte ceinture de sécurité a été établie autour des différents camps abritant des installations policières et militaires de la capitale camerounaise, Yaoundé, où la possibilité d’attentats de la secte islamiste nigériane Boko Haram est évoquée, a constaté APA sur place.

    Il faut désormais montrer patte blanche et décliner l'objet de la visite au secrétariat d'Etat à la Défense (SED) en charge de la gendarmerie, au ministère de la Défense (MINDEF) ou encore à la délégation générale à la Sûreté nationale (DGSN, police), où la circulation automobile et piétonne est désormais fortement règlementée.

    Arme menaçante au poing, visage sévère sous la cagoule et en casque lourd sur la tête, les hommes en tenue font montre d'une sévérité particulière, n'hésitant pas à éloigner rudement les importuns.

    «Vous pouvez bien comprendre qu'un tel dispositif ne peut être mis en place si nous n'avions pas reçu d'alerte sérieuse», explique, sous le sceau de l'anonymat, un gradé du MINDEF dont les locaux sont situés au cœur de la ville et dont la voie d'accès, qui dessert aussi d'autres parties de la ville, est interdite aux véhicules particuliers dès 18 heures, depuis quatre jours.

    Dans les grands marchés de la ville, la présence policière a été renforcée et les piétons, surtout ceux portant de gros boubous ou des sacs volumineux, sont interpellés et minutieusement fouillés.

    De même, les personnels des agences de transport interurbain n'embarquent plus que les bagages dont
    le contenu a été clairement identifié.

    Dans des lieux de réjouissances, les consommateurs doivent eux aussi se soumettre à la fouille au corps ou à l'inspection des sacs à main sous peine d'être interdits d'accès.

    «Mes gros bras ont reçu des consignes stricts de ne pas laisser passer ceux qui s'opposent à ces contrôles, même s'ils avaient l'intention de faire de grosses recettes», étaye Martin Noah, propriétaire d'un snack-bar au quartier Anguissa.

    Ce climat de peur des attentats terroristes est encore plus pesant la nuit venue, où les patrouilles de police et de gendarmerie se sont multipliées et alors que la rue se vide rapidement.

    Ici, non seulement conducteurs et passagers en âge doivent présenter leur carte d'identité, mais en plus coffres de véhicules et bagages sont passés au peigne fin.

    Mais les messages de vigilance à l'intention du grand public sont parfois aussi l'objet d'alertes fantaisistes, plusieurs cas de tentatives de lynchage ayant été signalés à travers la ville venant de personnes se croyant en présence de «suspects» ou présumés membres de Boko Haram.

    Voici une semaine, par exemple, deux personnes de race blanche ont été interpellées par les Equipes spéciales d'intervention rapide (ESIR, unité d'élite de la police) au quartier Briqueterie, qui abrite une forte communauté musulmane.

    Dénoncés par un informateur, et alors que la police avait dans un premier temps annoncé qu'ils étaient en possession d'explosifs, on apprendra plus tard qu'ils n'étaient que de simples photographes free-lance en reportage et que les fameux «explosifs» n'étaient constitués que de leur matériel de travail.

    On rappelle que les villes de Fotokol et Maroua (Extrême-Nord), frontalières avec le Nigeria, ont été récemment l'objet d'attentats-suicide ayant fait une cinquantaine de morts et quelque cent blessés.


  • Eau potable: la CDE a réalisé 15000 branchements au cours des sept dernières années
    APA, 31/07/2015 09h52
    Le concessionnaire du secteur d’eau, la Camerounaise des eaux (CDE), filiale du groupe marocain l’Office national d’eau potable (ONEP), a réalisé 15000 branchements au Cameroun au cours de sept dernières années, a-t-on appris jeudi à Douala au terme des deuxièmes assises du Conseil scientifique et technique (CST) de l’Association africaine de l’eau (AAE). Une amélioration de l’offre en eau potable qui a notamment bénéficié aux grands centres urbains, en l’occurrence, les villes de Douala et de Yaoundé avec près de 10000 nouveaux branchements. Ces travaux ont nécessité un investissement d’environ 15 milliards de francs CFA et devront se poursuivre dans le cadre du projet d’extension de la desserte en eau potable, ont indiqué les responsables de cette entreprise. Toutefois, précise-t-on à la CDE, l’objectif de couvrir 50 pour cent de la population camerounaise à l’horizon 2020 est loin d’être atteint puisque seulement 35 pour cent des Camerounais ont accès à l’eau potable.

  • Paul Biya invité à se rendre en visite à Abuja par son homologue Buhari
    Xinhua, 30/07/2015 19h13
    Le président camerounais Paul Biya se rendra en visite au Nigeria à une date encore non déterminée, indique le communiqué final publié jeudi au terme d'une "visite d'amitié et de travail" entamée la veille à Yaoundé par le chef de l'Etat nigérian nouvellement élu Muhammadu Buhari. Les deux dirigeants ont décidé en marge de cette visite de renforcer les relations bilatérales entre leurs pays qui ont pris un coup de froid lors des derniers moments de la présidence de Goodluck Jonathan, accusé d'attentisme dans la gestion de la crise sécuritaire et humanitaire engendrée par la secte islamiste nigériane Boko Haram. Ce dossier a notamment constitué le principal sujet de discussions entre les deux exécutifs, qui ont d'ailleurs annoncé leur détermination à œuvrer ensemble pour mettre un terme aux actions de ce groupe terroriste.

  • La France accorde 1,5 milliards de FCFA au secteur agro-pastoral au Cameroun
    APA, 29/07/2015 21h34
    La France a accordé 1,5 milliard de francs CFA au Cameroun dans le cadre du Contrat désendettement-développement (C2D) afin d’implémenter dans les dix régions du pays, le Programme d’appui à la formation professionnelle agropastorale (AFOP).


    Ce programme piloté par les ministères de l'Agriculture et du Développement rural (MINADER) et de l'Elevage, des Pêches et des Industries animales (MINEPIA) vient de boucler l'installation, à leur propre compte, d'une première vague d'un peu plus de 1000 jeunes porteurs de projets dans le secteur agro-pastoral, a-t-on appris mercredi de source officielle.

    Après des formations reçues dans des centres spécialisés partenaires du programme AFOP, ces jeunes ont ensuite reçu du gouvernement la somme de 1,5 million de francs CFA chacun afin de réaliser un projet agro-pastoral, soit une enveloppe globale de 1,5 milliard de francs CFA, issue des fonds C2D.

    La phase opérationnelle de ces projets devrait permettre au Cameroun d'accroître la production agro-pastorale et atténuer les déficits de production tandis que près de 1700 emplois directs et indirects verront le jour.

    Selon le gouvernement, 75 pour cent de la population camerounaise évoluent dans le secteur agro-pastoral.


  • Ligue 1 française: Njie veut «rester à l'OL»
    RFI, 29/07/2015 16h53
    Suivi par Tottenham, Clinton Njie devrait rester à Lyon au moins une saison encore. C'est en tout cas le souhait du président de l'OL, Jean-Michel Aulas, qui a assuré que l'attaquant camerounais «pourrait être le prochain joueur à resigner». Ça tombe bien, le joueur de 21 ans veut rester chez les vice-champions de France, avec qui il est sous contrat jusqu'en juin 2019. «J’ai rencontré les dirigeants pour renégocier mon salaire. Peut-être que le club me demandera de partir en cas d’offre intéressante, mais ma volonté est de rester à l’OL cette saison», a assuré au Dauphiné Libéré le Lion Indomptable, auteur de 7 réalisations et 7 passes décisives la saison dernière.

  • Plus de 300 millions d'Africains privés d'eau potable, rapporte l’Association africaine de l’eau à Douala
    APA, 29/07/2015 14h57
    Plus de 300 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès à l’eau potable, selon l’Association africaine de l’eau (AAE) réunie mercredi 29 juillet à Douala dans le cadre des deuxièmes assises du Conseil scientifique et technique (CST) et du Comité de direction de cette organisation panafricaine. Pourtant, la plupart des problèmes d'approvisionnement en eau auxquels sont confrontées les populations africaines ne proviennent pas toujours de l'indisponibilité de l'eau, «mais de la difficulté au niveau de la mobilisation», a déclaré François Olivier Gosso, le président du CTS. En effet, révèle l'AAE, sur quelque 5400 milliards de m3 d'eau renouvelables que recèle l'Afrique, les Africains n'en consomment que «4 pour cent pour boire, irriguer et produire de l'énergie». Dans ce contexte, a insisté le ministre camerounais de l'Eau et de l'Energie, Basile Atangana Kouna, «de nombreux défis interpellent autant les gouvernements que les sociétés chargées de l'approvisionnement des populations en eau potable». Le plus urgent, étant d'améliorer les indicateurs d'accès à l'eau potable tels que recommandés par les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui «exigent de réduire de moitié la population n'ayant pas accès à l'eau potable», a poursuivi le ministre.

  • Plus de 178 milliards pour la culture des arbres fruitiers au Cameroun
    APA, 29/07/2015 13h55
    Le Cameroun envisage avec l’appui des partenaires au développement, en l’occurrence, l’Organisation mondiale pour l’agriculture (FAO), d’investir 178,5 milliards de francs CFA dans le cadre du Projet d'appui au développement de la culture des arbres fruitiers PADCAF) apprend-t-on auprès du ministère de l’Agriculture et du Développement rural. Le projet qui est dans sa phase pilote vise d'abord à multiplier le nombre de vergers dans les bassins de production situés principalement dans les régions de l'Adamaoua, du Centre de l'Extrême-Nord et du Nord. Les coopératives, les groupements d'initiatives communes (GIC) et les opérateurs qui se s'investiront dans ce domaine de production recevront des appuis multiformes pour une meilleure organisation de leurs projets, en vue de la création d'unités de transformation. L'objectif étant de faire du Cameroun dans les dix prochaines années, un exportateur de jus de fruits.

  • Muhammadu Buhari en visite officielle au Cameroun ce mercredi 29 juillet
    JDC, 29/07/2015 10h15
    A l'invitation de son homologue camerounais, Paul Biya, le président nigérian, Muhammadu Buhari est attendu au Cameroun dans la matinée de ce mercredi, 29 juillet 2015. Il y séjournera jusqu'à demain jeudi. La visite du président de la République fédérale du Nigéria survient dans un contexte marqué par une résurgence de la menace Boko Haram sous forme d’attentats suicides, perpétrés ces dernières semaines dans la région de l’Extrême-Nord, frontalière avec le Nigéria dans certaines de ses localités. Les questions sécuritaires devraient donc être au menu des échanges entre les deux chefs d’Etat.


  • 2.000 soldats supplémentaires seront déployés dans l'Extrême-Nord
    AFP, 28/07/2015 18h56
    Quelque 2.000 soldats supplémentaires seront déployés pour lutter contre les islamistes nigérians de Boko Haram dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun, en proie à une vague d'attentats-suicides ces derniers jours, a rapporté mardi la radio d'Etat.

    Près de 2.000 soldats supplémentaires seront déployés dans la région de l'Extrême-Nord, a rapporté la Cameroon Radio-Television (Crtv), sans donner de précision sur la date de ce déploiement.

    Ces renforts porteront officiellement à 8.500 le nombre de soldats envoyés dans cette région pour combattre les insurgés de Boko Haram qui y mènent depuis deux ans des raids meurtriers et des enlèvements.

    Ce déploiement s'inscrit dans le cadre du renforcement des mesures de sécurité prises après cinq attentats-suicides meurtriers sans précédent en deux semaines dans l'Extrême-Nord.

    Depuis dimanche, sept personnes ont encore été tuées, dont trois décapitées, dans la région lors d'attaques menées par les islamistes.

    Les autorités de l'Extrême-Nord - ainsi que d'autres régions camerounaises - ont également interdit le port du voile islamique intégral.

    Ainsi, plus de 600 voiles islamiques ont été saisis lundi à Kousseri, poste-frontière camerounais situé en face de la capitale tchadienne N'Djamena, selon un responsable local de la gendarmerie.

    Nous avons saisi les voiles des femmes qui les portaient dans la rue. Il s'agit de simples voiles et de voiles intégraux, a expliqué ce responsable.

    Toujours selon cette source, la circulation des charrettes a été interdite, tout comme la mendicité et la circulation des motos dans les marchés de Kousseri, afin de prévenir le risque d'attentat.

    Un peu partout dans le pays, la sécurité a été renforcée. Sur les principaux axes routiers menant à Yaoundé ou à Douala, la capitale économique, les contrôles se multiplient avec des fouilles au corps et de véhicules.


  • La famille d'Henri Bedimo victime d'un home-jacking
    JDC avec l'Equipe, 26/07/2015 17h41
    Officiellement absent pour «problème personnel», ce week-end à Londres lors de l'Emirates Cup, Henri Bedimo a dû rentrer en France pour retrouver sa famille, victime d'un home-jacking. Sa femme et ses enfants ont en effet vu des intrus pénétrer dans la maison familiale, vendredi soir à Castelnau-le-Lez, dans l'Hérault. Le joueur lyonnais a donc été autorisé à se rendre auprès d'eux. Le club a confirmé l'information, ce dimanche au Progrès, sans préciser quand le défenseur camerounais serait à nouveau disponible.

  • Coupe du Monde 2018 : Le Cameroun affrontera au 2ème tour, le vainqueur du match Somalie - Niger
    JDC , 26/07/2015 17h39
    Le tirage au sort des éliminatoires de la coupe du monde 2018 a eu lieu samedi à Saint-Petersbourf.

    Deux tours préliminaires, tous deux concernés par ce tirage, permettront de ramener le nombre d'équipes participantes à vingt. Ces vingt nations sont divisées en cinq groupes de quatre équipes. Les vainqueurs de chaque groupe sont qualifiées pour la Coupe du monde 2018.

    Premier tour:

    Somalie vs Niger
    Soudan du Sud vs Mauritanie
    Gambie vs Namibie
    Sao Tomé vs Ethiopie
    Tchad vs Sierra Leone
    Comores vs Lesotho
    Djibouti vs Swaziland
    Erythrée vs Botswana
    Seychelles vs Burundi
    Liberia vs Guinée-Bissau
    Centrafrique vs Madagascar
    île Maurice vs Kenya
    Tanzanie vs Malawi

    Deuxième tour:

    Somalie ou Niger vs Cameroun
    Soudan du Sud ou Mauritanie vs Tunisie
    Gambie ou Namibie vs Guinée
    Sao Tomé ou Ethiopie vs Congo
    Tchad ou Sierra Leone vs Egypte
    Comores ou Lesotho vs Ghana
    Djibouti ou Swaziland vs Nigeria
    Erythrée ou Botswana vs Mali
    Seychelles ou Burundi vs RDC
    Liberia ou Guinée-Bissau vs Côte d'Ivoire
    Centrafrique ou Madagascar vs Sénégal
    île Maurice ou Kenya vs Cap Vert
    Tanzanie ou Malawi vs Algérie
    Soudan vs Zambie
    Libye vs Rwanda
    Maroc vs Guinée équatoriale
    Mozambique vs Gabon
    Bénin vs Burkina Faso
    Togo vs Ouganda
    Angola vs Afrique du Sud


  • L'UPC appelle à un "modus vivendi partiel" des forces politiques et de la société civile contre Boko Haram
    APA, 26/07/2015 17h36
    L’Union des populations du Cameroun (UPC, opposition) vient d’appeler toutes les forces politiques du pays à un «modus vivendi partiel» des forces politiques et de la société civile pour la sécurisation du pays, au lendemain d’un 3ème attentat-suicide à Maroua (Extrême-Nord), attribué à la secte islamiste nigériane Boko Haram et qui a fait plus de 20 morts samedi soir.

    Dans un appel solennel, cette formation estime que la priorité du moment est la sécurisation du pays que les uns et les autres veulent soit gouverner, ou voir bien gouverné.

    Pour l'UPC les institutions camerounaises, quelle que soit l'inversion pyramidale, doivent prendre des mesures idoines et efficientes visant à associer et à intéresser les populations au devoir civique et sécuritaire.

    Ainsi les sous-préfets, considérés comme plus proches des populations, doivent favoriser la création de comités de vigilance et de renseignement dans leur arrondissement de compétence, les chefs traditionnels étant pour leur part considérés comme «un maillon essentiel de cette structure de guerre».

    Et, alors qu'elle prône la traçabilité des mouvements de populations, surtout celles étrangères, l'UPC souhaite que les jeunes désœuvrés (10-18 ans), principale cible des terroristes du fait de leur paupérisation, fassent l'objet d'une attention particulière sans stigmatisation d'aucune sorte.

    S'agissant de l'attentat-suicide de Maroua, le 2ème que subit la ville en 4 jours et qui a également fait une soixantaine de blessés, il a été perpétré aux environs de 19 heures 30 au lieu dit Pont Vert, un lieu très fréquenté de la ville où, la nuit venue, des dizaines de personnes se retrouvent pour consommer de la bière ainsi qu'une boisson traditionnelle appelée «bili-bili».

    Selon les premiers éléments de l'enquête, la bombe était transportée par une adolescente qui venait d'être déposée en ces lieux par un homme sur une moto et qui est reparti sur les chapeaux de roue.

    Le Cameroun tout entier vit dans la psychose des attaques terroristes depuis le 1er double attentat-suicide intervenu le12 juillet Fotokol (13 morts et 32 blessés).

    Le ministère de la Défense a ainsi conçu un message électronique censés aider les citoyens à reconnaître un présumé terroriste, et créé un numéro vert (le 1500) permettant de recueillir des alertes.

    S'agissant des alertes, justement, la police, informée par la population de la Briqueterie, un quartier de la capitale Yaoundé abritant une importante communauté musulmane, a mis la main samedi sur deux hommes de type occidental et qui selon des indiscrétions transportaient des explosifs.

    Par ailleurs, dimanche, on apprenait de sources introduites que la présidence de la République avait, le même jour, reçu une vidéo de Boko Haram menaçant de frapper tous les non musulmans résidant dans cette ville quelque 2 millions d'âmes.


  • Attentat de Maroua : 20 morts et 80 blessés - Nouveau bilan
    AFP, 26/07/2015 11h30
    Le Cameroun a été la cible samedi soir d'un nouvel attentat, perpétré par une kamikaze adolescente. L'attaque a fait au moins 20 morts dans la ville de Maroua (extrême-nord), déjà frappée mercredi par une double attaque meurtrière portant la marque de Boko Haram.


    L'attentat, qui a également fait 79 blessés, a été commis par "une fillette d'une douzaine d'années", a précisé la télévision d'Etat. Il a visé vers 19h50 (20h50 suisses) un bar bondé dans le quartier populaire du Pont vert, ont précisé des habitants.


    "Nous avons appris qu'il y a eu une attaque au grand bar le 'Boucan'", très fréquenté en soirée", a raconté l'un d'entre eux, affirmant avoir entendu "une forte explosion". "C'est la psychose", a-t-il ajouté.


    Un autre habitant a affirmé que le bilan pourrait atteindre 30 morts. Les forces de sécurité ont bouclé la zone de l'attentat suicide et procédé à plusieurs arrestations, a précisé la télévision d'Etat.


    Cinquième attentat en deux semaines
    Il s'agit du cinquième attentat-suicide commis au Cameroun en deux semaines. Le 12 juillet, deux femmes kamikazes s'étaient fait exploser à Fotokol (nord), localité frontalière du Nigeria, tuant dix civils et un soldat tchadien.


    Mercredi, deux adolescentes kamikazes avaient déjà tué treize personnes en se faisant exploser au marché central de Maroua et dans un quartier voisin. Maroua est le chef-lieu de la région de l'Extrême-Nord, frontalière des fiefs nigérians du groupe islamiste Boko Haram.

    Le Cameroun, le Tchad et le Niger ont lancé au début de l'année de vastes opérations miliaires contre Boko Haram, leur infligeant de lourdes pertes sans parvenir à les neutraliser. Et les attentats sont désormais quasi-quotidiens.


    Vendredi encore, au moins 25 personnes ont été tuées dans une nouvelle attaque menée par des islamistes dans des villages du nord-est du Nigeria situés à proximité de la forêt de Sambisa, un des repaires historiques de Boko Haram.


  • Des camionneurs centrafricains boycottent le corridor Douala-Bangui
    APA, 24/07/2015 15h56
    Les chauffeurs-routiers centrafricains ont décidé jeudi de suspendre le trafic sur le corridor Bangui-Douala pour protester contre l’insécurité grandissante sur cette voie par laquelle transitent les marchandises centrafricaines à l’importation et à l’exportation. Intervenant après celui des routiers camerounais, le mouvement des camionneurs centrafricains risquent d’occasionner une pénurie de plusieurs produits de première nécessite dans la capitale centrafricaine et même dans tout le pays. L’insécurité est telle sur le corridor Bangui-Douala que les chauffeurs-routiers, aussi bien centrafricains que camerounais, l’ont baptisé "couloir de la mort". Les routiers dénoncent notamment les actes de vandalisme attribués aux populations situées le long de la route et la mauvaise escorte des camions assurée par le contingent bangladais.


  • L'ART attribue la gestion de la portabilité des numéros mobiles à l’équipementier Huawei
    APA, 24/07/2015 09h56
    L’Agence de régulation des télécommunications (ART) a attribué à l’équipementier chinois Huawei le contrat pour la fourniture, l’installation et l’exploitation d’une base de données centralisée en vue de la gestion de la portabilité des numéros mobiles au Cameroun. D’un montant d’un peu plus de 1,5 milliard de francs CFA, ce contrat doit être exécuté dans un délai de sept mois, précise l’ART dans un communiqué rendu public jeudi. Classé 3ème équipementier télécoms dans le monde, la firme chinoise Huawei est devenue la principale partenaire du Cameroun en matière de développement des télécoms avec des prestations à l’instar du déploiement de la fibre optique dans le pays, le lancement du Ctphone, un téléphone fixe itinérant ou encore la construction en cours du réseau GSM de l’opérateur Cameroon telecommunications (CAMTEL) détentrice de la 4ème licence de mobile du pays. La société Huawei qui a lancé depuis quelques mois la commercialisation des smartphones au Cameroun, est également présente dans le secteur de l’énergie solaire, de même qu’elle projette dans les prochains mois, la construction de mini-centrales photovoltaïques devant permettre d’électrifier 1000 localités camerounaises.


  • Les comptes bancaires de la Fécafoot bloqués par les services des impôts
    APA, 24/07/2015 09h48
    Les comptes bancaires de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) ont été bloqués par les services des impôts pour non-paiement des taxes liées aux contrats signés avec les top-sponsors de la sélection seniors depuis 2010. Le fisc, qui n'a pas révélé les montants en jeu, voudrait aussi recouvrer des quotes-parts sur les primes versées aux joueurs pendant la même période. Des responsables du Comité de normalisation de la Fécafoot, joints au téléphone, se sont refusés à tout commentaire sur le sujet. Cette mesure écueil intervient au lendemain de l'annulation, par la Chambre de conciliation et d'arbitrage (CCA) du Comité national olympique sportif du Cameroun (CNOSC), saisie pour faits d'irrégularités par un administrateur dissident, de l'ensemble des résolutions de l'assemblée générale extraordinaire de ladite fédération portant sur l'adoption de ses projets de statuts et du code électoral en vue de l'élection de l'exécutif, prévue le 25 septembre prochain. Tout le processus de transition, entamé depuis le 23 juillet 2013 et qui a déjà connu plusieurs soubresauts et prorogations, se retrouve ainsi hypothéqué. Face à la presse mardi dernier les dirigeants du Comité de normalisation ont indiqué qu'ils s'en remettaient à l'arbitrage de la Fédération internationale de football association (Fifa) qui avait déjà, il y a peu, dénoncé "l'incompatibilité" entre les sentences «unilatérales» du CNOSC et l'obligation de ses propres membres «de gérer leurs affaires de façon indépendante».


  • Production cacaoyère et caféière: le pays enregistre une légère augmentation en 2014-2015
    APA, 24/07/2015 09h41
    La production cacaoyère du Cameroun est estimée à quelque 230.000 tonnes pour la campagne 2014-2015 qui vient de s’achever contre 209.905 tonnes l’exercice précédent, selon un rapport de la représentation locale de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). La production caféière, elle, devrait se situer à 40.000 tonnes contre les 32.000 tonnes enregistrées l’année dernière. Les tendances devraient être les mêmes s’agissant de la transformation locale de ces produits, 32.803 tonnes de cacao ayant traitées localement pendant la période étudiée et le café devant bénéficier de l’installation récente dans le pays d’une unité de la firme Nestlé. Le Cameroun projette une production de 600.000 tonnes de cacao et 185.000 tonnes de café à l’horizon 2020 grâce à de nouveaux programmes de développement de ces filières actuellement mis en œuvre.


  • La France présente ses condoléances au peuple camerounais au lendemain des attentats de Maroua
    JDC, 23/07/2015 17h41
    Le ministère français des Affaires étrangères a condamné jeudi le double attentat suicide perpétré à Maroua le 22 juillet. "La France condamne avec la plus grande fermeté les attentats-suicides perpétrés dans la ville de Maroua, causant de nombreux morts et blessés. Nous présentons nos condoléances aux familles et aux proches des victimes. Nous assurons les autorités et le peuple camerounais de notre solidarité et de notre détermination à soutenir leurs efforts de lutte contre le terrorisme, aux côtés des Etats de la région", a déclaré le ministère.

  • Le chef supérieur Bakwéri Endeley IV sera inhumé samedi, 25 juillet 2015 à Buea
    JDC, 23/07/2015 15h09
    Le monarque Samuel Moka Lifafa Endeley IV, un des pionniers de la magistrature camerounaise, décédé le mercredi 08 juillet 2015 en fin de matinée à Douala à l'âge de 92 ans, sera inhumé samedi prochain dans sa ville natale, Buea, chef lieu de la région du Sud-Ouest. Le programme des obsèques prévoit, vendredi 24 juillet, la levée de corps à la morgue de l'hôpital régional de Buea, suivie de la veillé et office religieux. Samedi, après l'hommage judiciaire prévu à la Cour d'appel du Sud-Ouest et l'office religieux à Independance square de Buea, le corps du chef supérieur Bakwéri Endeley IV sera enterré dans la stricte intimité familiale.

  • L'hôpital de référence de Sangmélima inauguré ce jeudi 23 juillet
    JDC, 23/07/2015 14h35
    Le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, a inauguré ce jeudi matin, 23 juillet 2015, au nom du chef de l'Etat, l'hôpital de référence de Sangmélima dans le département du Dja et Lobo, région du Sud. C'est le 20 mars 2014 que le président de la République Paul Biya avait publié un décret portant création, organisation et fonctionnement de l’hôpital de référence de Sangmélima. Cette structure, qui vient améliorer l'offre de santé des populations de la région du Sud et même du Cameroun tout entier, est un hôpital de deuxième catégorie chargé de dispenser prioritairement les soins médicaux et de nursing de haut niveau, organiser la recherche et l’innovation dans le domaine de la santé, et servir de référence pour les formations sanitaires de niveau inférieur, entre autres.


  • Recettes budgétaires: 1200 milliards FCFA mobilisés au premier semestre 2015
    APA, 23/07/2015 12h59
    Les recettes budgétaires du Cameroun se sont élevées à 1200 milliards FCFA au premier semestre 2015 soit un dépassement de 100 milliards FCFA par rapport aux prévisions, selon les statistiques rendues publiques par le ministère des Finances. Cette performance, a constaté le chef de ce département, Alamine Ousmane Mey, est d'autant plus méritoire qu'elle est réalisée dans un contexte international marqué par la chute des prix du baril de pétrole qui représente 20% des recettes de l'Etat. Le Cameroun, selon lui, a réussi à réduire sa vulnérabilité face à ce phénomène en procédant notamment à l'élargissement de la base de l'assiette fiscale et en s'imposant une discipline dans l'exécution des dépenses publiques. En début d'exercice le gouvernement tablait déjà sur une baisse des recettes pétrolières de quelque 300 milliards FCFA en 2015, misant davantage sur 80% de rentrées financières attendues de la fiscalité interne. Le budget du Cameroun pour 2015 est de 3.746,6 milliards FCFA.



  • Afflux massif de réfugiés dans le camp de Minawao dans l'Extrême-Nord (HCR)
    APA, 22/07/2015 22h16
    Le camp de Minawao, situé dans l'Extrême-Nord du Cameroun, enregistre quotidiennement, et ce depuis deux semaines, en moyenne «une centaine de personnes» fuyant les exactions de la secte islamiste Boho Haram en territoire nigérian qui se trouve à une centaine de kilomètres du site, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HRC).

    Le nombre de ces nécessiteux dans ce camp est ainsi passé de quelque 30.000 âmes en fin 2014 à près de 44.000 aujourd'hui.

    Ce subit afflux, apprend-on, serait la conséquence de la multiplication des affrontements et autres attentats-suicides attribués à Boko Haram au Nigeria.

    Il serait aussi, selon le HCR, le fait que «certains réfugiés arrivés à Minawao ont aussi indiqué qu'ils n'avaient plus de nourriture là où ils s'étaient réfugiés tout près de la frontière et qu'ils voulaient bénéficier des distributions alimentaires à Minawao».

    Face à ces arrivées massives, le gouvernement camerounais, indique le même organisme, a commencé à enregistrer des réfugiés nigérians dans la zone toute proche de la frontière suscitant des inquiétudes chez certains de leurs congénères craignant d'être renvoyés au Nigéria contre leur gré.

    Le HCR estime également que le nombre de réfugiés non enregistrés dans la région de l'Extrême-Nord pourrait aujourd'hui s'élever à 12.000 personnes.


  • Attijariwafa Bank ''conteste'' sa lourde sanction pour ''manquements professionnels''
    APA, 22/07/2015 16h46
    La Société commerciale de banque (SCB) au Cameroun, filiale du groupe marocain Attijariwafa Bank, "conteste tant dans la forme que dans le fond" l’amende de 150 millions FCFA ainsi que l’injonction de restituer une somme de 473 millions FCFA à l’Etat du Cameroun, à elle infligées par la Commission des marchés financiers (CMF) suite à des manquements professionnels dans une opération d’emprunt obligataire. Dans un communiqué publié mercredi, l'établissement indique avoir "mandaté ses conseils à l'effet d'initier et de déposer sans délai les recours appropriés aux fins d'obtenir l'invalidation de cette décision par la juridiction compétente aux lois et règlements de la République". La CMF accuse SCB-Cameroun/Attijariwafa Bank, par ailleurs condamnée à 6 mois avec sursis de toute activité sur le marché obligataire local "à l'exception des opérations strictement nécessaires à la préservation des intérêts de la clientèle", de manquements professionnels dans son rôle d'arrangeur lors des emprunts obligataires par appel public engagés par le Cameroun en 2013 (50 milliards FCFA) et 2014. La banque est reconnue coupable de 30 "manquements" professionnels, parmi lesquels l'atteinte à l'égalité d'information et de traitement des acteurs du marché ainsi que "des avantages injustifiés qu'elle n'aurait pas obtenu dans le cadre normal du marché". En début août 2013, la SCB faisait déjà partie des six banques ayant écopé de sanctions financières pour avoir indûment perçu 5,2 millions de dollars de commissions au détour du 1er emprunt obligataire lancé par le Cameroun trois ans plus tôt.

  • Abdoulaye Babalé est le nouveau directeur général des élections
    JDC, 22/07/2015 09h20
    Le président de la République, Paul Biya, a nommé mardi par décret, Abdoulaye Babalé, nouveau directeur général des élections à Elections Cameroon (ELECAM), pour un mandat de cinq ans, en remplacement de Mohaman Sani Tanimou, en poste depuis 2008. Membre de l’instance de gestion des scrutins et opérations référendaires depuis le 29 janvier 2009, le promu a notamment été tour à tour ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat (1983-1986), de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (1986-1988), de l’Enseignement supérieur, de l’Informatique et de la Recherche scientifique (1988-1990).


  • Le Cameroun lance une émission de titres publics de 750 milliards FCFA sur le marché international
    APA, 22/07/2015 09h15
    Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a autorisé le ministre des Finances à lancer, pour le compte de l’exercice 2015, une émission de titres publics sur le marché international d’un montant de 750 milliards FCFA. Cette enveloppe servira au financement partiel des projets prévus dans le Plan d’urgence triennal décidé en décembre 2014 et qui s’élève à 925 milliards FCFA, ainsi qu’au refinancement de la Société nationale de raffinage (SONARA). C’est en réalité en début février dernier que le gouvernement camerounais une lettre de mandat avec la filiale locale de la Standard Chartered Bank et la Société générale de Paris, en vue de la mobilisation de 750 milliards FCFA sur le marché international des capitaux sous la forme d’un emprunt obligataire. Alors qu’il a lancé depuis 2010 des opérations d’épargne publique en interne mais sur le marché des titres de la sous-région, c’est la première fois que le Cameroun engage la même démarche hors du continent, avec en ligne de mire les investisseurs américains, asiatiques et européens.


  • Cameroun: une centaine de réfugiés nigérians afflue chaque jour (HRC)
    AFP, 21/07/2015 17h51
    Une centaine de réfugiés nigérians affluent chaque jour vers le camp de Minawao au Cameroun, s'est inquiété mardi le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). "Dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun, un flux constant de réfugiés nigérians quittent la région frontalière et instable entre le Nigeria et le Cameroun, pour chercher refuge une centaine de kilomètres à l'intérieur du Cameroun dans le camp de Minawao", a expliqué aux médias à Genève un porte-parole du HCR, Leo Dobbs. Environ 100 personnes sont enregistrées chaque jour dans ce camp, qui est géré par le HCR et ses partenaires. La population du camp de Minawao s'élève désormais à environ 44.000 personnes actuellement, contre quelque 30.000 l'an dernier à la même période. Le HCR indique que son personnel et celui du gouvernement camerounais tentent actuellement d'aller à la rencontre des réfugiés qui se trouvent encore près de la frontière nigériane pour savoir où ils veulent se rendre: soit dans le camp de Minawao, soit dans des zones sûres du Nigeria. Ce processus va se poursuivre ces prochaines semaines. Le HCR estime que près de 12.000 réfugiés non enregistrés se trouvent dans le nord du Cameroun. Selon les autorités camerounaises, ils seraient 17.000.

  • Légère progression du taux de réussite au baccalauréat, session 2015
    APA, 21/07/2015 13h47
    Le taux de réussite au baccalauréat de l’enseignement général s’est élevé à 55,53% en 2015 contre 55,20% l’année scolaire d’avant, selon les statistiques provisoires publiées par l’Office du baccalauréat (OBC). Ces chiffres sont toutefois à relativiser, la récente session ayant été marquée par une baisse en valeur absolue de 13.000 candidats actifs. En termes de performances, les régions du Nord-Ouest et de l'Ouest se hissent en tête du classement avec respectivement 67,44% et 60,49% de taux de réussite. Dans l'autre sens, on note les scores médiocres du Nord et de l'Extrême-Nord, fortement handicapés par les exactions de la secte islamiste nigériane Boko Haram. Leurs scores sont nettement en baisse par rapport à ceux de 2014.

  • Wafa Assurance Vie Cameroun obtient son agrément
    APA, 20/07/2015 13h19
    La filiale camerounaise du groupe marocain Wafa Assurance Vie a obtenu son agrément auprès du ministère des Finances. Avant cette autorisation du gouvernement camerounais, la nouvelle compagnie avait déjà obtenu le feu vert de la Commission régionale de contrôle des assurances (CRCA) de la Conférence interafricaine des marchés d'assurances (CIMA). Wafa assurance Vie Cameroun entend développer le marché de l'assurance dans ce pays en s'appuyant notamment sur le réseau de distribution de la Socitéé commerciale de Banque (SCB Cameroun), filiale bancaire du groupe marocain Attijariwafa bank. Outre le Cameroun, Wafa Assurance est déjà présente au Sénégal et en Tunisie où les filiales bancaires de sa maison mère Attijariwafa Bank lui ont aussi servi de rampes de lancement. L'assureur a également déposé en mai 2015 des demandes d'agrément pour lancer deux filiales en Côte d'Ivoire: Wafa Assurance Côte d'Ivoire (compagnie Non-Vie) et Wafa Assurance Vie Côte d'Ivoire.

  • JO 2016 - Foot Féminin : Cameroun- Ghana 1-1
    JDC , 19/07/2015 11h58
    Les Lionnes Indomptables du Cameroun ont été accrochées Samedi au Stade Ahmadou Ahidjo par les Ghanéennes 1 but partout en éliminatoires pour les JO 2016 à Rio.
    Le match retour est prévu dans 2 semaines à Accra.


  • Le livre 'Le Cameroun de demain : L'homme à travers sa parole' de Christopher Fomunyoh a été dédicacé Vendredi 17 Juillet à Abidjan
    APA, 18/07/2015 18h21
    L'ouvrage, «Le Cameroun de demain : L’homme à travers sa parole», a été dédicacé, vendredi soir, à Abidjan en présence des journalistes, des diplomates, des associations de camerounais de Côte d'Ivoire et diverses personnalités.

    Structurée en 11 chapitres présentant la vision de Dr Christopher Fomunyoh sur l'évolution sociopolitique, économique, diplomatique du Cameroun, de l'Afrique et du monde, cette œuvre littéraire écrite par Mokun Njouny Nelson, ressasse un ensemble d'idées, de messages, de critiques et de propositions de Dr Christopher Fomunyoh sur l'évolution démocratique de son pays.

    L'auteur invite par ailleurs, à la découverte de Dr Fomunyoh à travers des interviews accordées -à plusieurs médias, mais également ses convictions profondes et des réformes à entreprendre au Cameroun.

    Selon Ahmadou Séhou, enseignant-chercheur à l'Université de Maroua qui a préfacé ce libre, les thématiques qui y sont abordées touchent aux différents aspects de la vie nationale et internationale. "C'est un socle patriotique permanent et le souci constant de voir le Cameroun occuper les premiers rangs et jouer les premiers rôles dans la marche du monde, avoir une visibilité digne de son immense potentiel naturel et humain", a-t-il souligné.

    Présenté sous un format bilingue (anglais et français), «Le Cameroun de demain : L'homme à travers sa parole», est "facile à lire et accessible" à tous les camerounais, explique dans un entretien à APA Dr Christopher Fomunyoh, ajoutant que l'ouvrage relève "les efforts de ma part à diagnostiquer les défis à relever et rendre l'ensemble de nos compatriotes heureux".

    Ce bilinguisme est également la traduction d'un grand souci d'inclusion du Cameroun anglophone et francophone. "J'ai foi en la jeunesse montante de mon pays. (...) Nous allons rebondir pour que notre pays pusse compter" a-t-il conclu. Cette dédicace d'Abidjan fait suite à celles du Cameroun et de l’Angleterre.

    Né le 14 août 1956 au Cameroun, Christopher Fomunyoh, est cadre supérieur et Directeur régional pour l'Afrique au National Democratic Institute (NDI) for International Affairs. Il est basé aux Etats-Unis.


  • Le Comité national olympique annule à nouveau des résolutions de la FECAFOOT
    APA, 17/07/2015 19h36
    La Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique sportif du Cameroun (CNOSC) a annulé l’ensemble des résolutions de l’assemblée générale extraordinaire de la Fédération nationale de football (FECAFOOT) du 2 juin dernier portant sur l’adoption des projets de statuts et de code électoral d l’instance fédérale.

    Saisie pour faits d'irrégularités par un administrateur dissident de ladite instance, Abdouraman Hamadou, elle a également estimé que le quota des 2/3 des suffrages, exigé par les textes pour toute modification des statuts n'avait pas été respecté.

    C'est donc tout le processus électoral de la FECAFOOT, censé s'achever le 25 septembre prochain avec la désignation du nouvel exécutif de cette fédération, qui est remis en cause.

    En mi-mai dernier, le CCA du CNOSC avait déjà annulé une décision du président du Comité de normalisation de la FECAFOOT, Joseph Owona, du 3 mars 2015 suspendant les exécutifs des ligues régionales et départementales de la fédération.

    Il avait dans la foulée annulé les décisions du même dirigeant qui, le l7 avril 2015, avait nominé de nouveaux membres dans lesdits exécutifs, précisant que seuls les élus dans le cadre du processus électoral de 2009 étaient légitimes et devaient de ce fait rester en fonction jusqu'à la finalisation du processus électoral fédéral.

    Plus loin avant, la CCA a annulé les statuts et le code électoral fédéraux adoptés en 2013 et qui rendaient caduc le corps électoral devant désigner le nouvel exécutif de la FECAFOOT, induisant du même coup la reprise du processus depuis les ligues départementales.

    Elle avait dans la foulée annulé les élections tenues dans 10 des 41 ligues départementales, remettant notamment en cause la dénaturation et la violation des statuts fédéraux relatifs à l'organisation et à la promotion des activités physiques et sportives dans le pays ainsi que la Charte olympique.

    Saisie pour ce bras de fer, la Fédération internationale de football association (FIFA) avait à son tour dénoncé ‘'l'incompatibilité'' entre les sentences ‘'unilatérales'' du CNOSC et l'obligation de ses propres membres ‘'de gérer leurs affaires de façon indépendante''.

    Elle avait alors encouragé le Comité de normalisation à résoudre localement ses litiges sans plus se référer aux décisions du Tribunal arbitral du sport (TAS) dudit Comité olympique, et souhaité ‘'que les cas encore ouverts soient retirés''.

    Les élections aux postes de président et de membres du comité exécutif de la FECAFOOT sont prévues le 25 septembre prochain, un terme d'une période transitoire mise sur pied le 23 juillet 2013 et qui a connu plusieurs soubresauts et prorogations.


  • La fête de l'Aid El Fitr célébrée sous le signe de la paix et de la lutte contre Boko Haram
    APA, 17/07/2015 16h59
    La célébration ce vendredi de l’ Aid El Fitr au Cameroun a été largement dominée par les appels à la paix, à l’unité et à la «mobilisation de tous les Camerounais et des hommes de bonne volonté» contre la secte islamiste nigériane Boko Haram, coupable de nombreuses exactions au Cameroun. Les dignitaires musulmans qui ont apporté leur «indéfectible soutien aux autorités», disent également «comprendre» la décision de celles-ci interdisant le port intégral du voile, surtout que c’est à travers cet accoutrement que des kamikazes ont réussi à perpétrer un double attentat dimanche dernier à Fotokol, dans l’Extrême-nord du Cameroun, faisant treize morts, dont dix civils. Sans pour autant verser «dans la délation et les règlements de compte», ont-ils conseillé, des imams ont insisté sur la collaboration que des populations devraient apporter aux forces de défense et de sécurité nationale, en dénonçant auprès des autorités, des personnes suspectes.

  • Le Feicom a reversé plus de 76 milliards de FCFA aux municipalités en 2014
    APA, 17/07/2015 16h56
    Le Fonds spécial d’intervention intercommunal (FEICOM), également appelé Banque des communes, a reversé l’année dernière, une somme de 76,6 milliards de francs CFA aux collectivités territoriales décentralisées au titre de Centimes additionnels communaux (CAC). Cette cagnotte est plus importante que prévu, puisque seulement 60,3 milliards de francs CFA représentant les centimes additionnels communaux étaient attendus en 2014. Les responsables du FEICOM attribuent cette performance à ‘’une collecte plus efficace des recettes” qui sont notamment constituées de centimes additionnels communaux et d’autres Impôts communaux soumis à péréquation (ICSP).

  • Un bureau de la Banque européenne d'investissement sera ouvert cette année au Cameroun
    APA, 17/07/2015 16h55
    La Banque européenne d’investissement (BEI) ouvrira un bureau au Cameroun avant fin 2015 en vue de couvrir ses activités en Afrique centrale, avons nous appris cette semaine. Cette confirmation intervient au lendemain d’une mission de l’institution dans ce pays qui, début mars dernier, était venue négocier, entre autres, le projet d’accord de siège pour son bureau régional. A travers cette représentation, la BEI entend participer aux nombreux projets d’investissement ainsi qu’au développement des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

  • L'augmentation des tarifs d' électricité en débat au Cameroun
    APA, 16/07/2015 16h19
    Le Premier ministre camerounais, Philemon Yang, préside ce jeudi une réunion interministérielle relative à l’approbation des tarifs de vente d’électricité aux divers abonnés de l’opérateur Eneo, apprend-t-on de source officielle. Ce conclave, selon des sources introduites, intervient alors que ledit opérateur, en dépit d'un environnement fortement marqué par les délestages à travers le pays, multiplie les pressions en vue de faire adopter sa nouvelle grille tarifaire à forte tendance haussière. Filiale du fonds d'investissement britannique Actis, Eneo compte en effet sur de nouvelles recettes en vue de financer son programme d'investissements qui se chiffre à 3700 milliards FCFA sur 10 ans dont 2500 milliards FCFA destinés à la production. La démarche de l'opérateur, note-t-on, intervient au lendemain d'une sortie du directeur général l'Agence de régulation du secteur de l'électricité (ARSEL), Jean pierre Kedi, qui dans le quotidien national a affirmé que les pénalités infligée à Eneo, de l'ordre de 4 milliards ces derniers mois du fait de la mauvaise qualité de service, neutralisaient automatiquement une éventuelle hausse des tarifs de l'électricité. On rappelle que la dernière hausse desdits tarifs est intervenue le 1er juin 2012 dans le pays.

  • Les fidèles musulmans célèbrent la fête de fin du Ramadan vendredi
    JDC, 16/07/2015 12h27
    Les fidèles musulmans du Cameroun s’apprêtent à célébrer l’Aïd al-Fitr demain vendredi, 17 juillet 2015. La date a été choisie en fonction des prévisions astrologiques (calculs astronomiques) et la méthode traditionnelle qui préconise l’observation des astres. La Commission nationale du croissant lunaire (CNCL) au Cameroun avait assuré la veille. Sur la base de la méthode traditionnelle (le ciel ayant été scruté le mardi 16 juin aux fins d’apercevoir la lune), elle avait indiqué que le jeûne commençait le 18 juin. Ainsi, en toute logique, la fête de rupture du jeûne de Ramadan se tiendra probablement demain vendredi.

  • Trois établissements pénitentiaires nouvellement créés au Cameroun
    JDC, 16/07/2015 11h32
    L’arrêté n° 249/Minjustice du 13 juillet 2015 signé par le ministre de la Justice, Laurent Esso, publié dans le quotidien national ce jeudi, porte création de trois nouveaux établissements pénitentiaires au Cameroun. Il s’agit de deux prisons dans la région du Littoral (département du Wouri): la Prison centrale de Douala-Ngoma et la Prison principale de Bonaberi; et de la prison principale de Limbe dans le département du Fako au Sud-Ouest.

  • Sommet des ministres de l’Union africaine prévu du 21 au 23 juillet 2015 à Yaoundé
    JDC, 16/07/2015 11h22
    Le sommet des ministres des pays membres de l’Union Africaine en charge des questions de protection civile se tiendra du 21 au 23 juillet prochain à Yaoundé. L’information est contenue dans un communiqué signé du ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, publié ce jeudi, 16 juillet, dans le quotidien national.

  • Un nouveau directeur général à la tête de la Société générale Cameroun
    APA, 14/07/2015 12h35
    La filiale camerounaise du groupe bancaire français, Société générale (SG), a un nouvel administrateur directeur général à sa tête, le Français Alexandre Beziaud, en remplacement de son compatriote Jean Philippe Guillaume, dont le bail aura duré un peu plus de trois ans, a-t-on appris mardi auprès de cette entreprise. Le nouveau dirigeant qui occupait jusqu'à sa nomination le poste de directeur général adjoint au siège du groupe bancaire à Paris est un Centralien de 41 ans, qui a travaillé à BNP Paribas avant de rejoindre la Société générale en l'an 2000. Il hérite d'une institution qui figure depuis des années au peloton de tête des trois meilleures banques en activité au Cameroun, et qui revendique un résultat net de 4,8 milliards de francs CFA en 2014. Une performance en grande partie due au dynamisme du directeur sortant notamment pour la densification réseau de la SG en créant neuf nouvelles agences en un peu plus de trois ans, de même qu'il a triplé le nombre de distributeurs de billets sur le réseau SG Cameroun. Son passage a été également marqué par le changement d'enseigne, puisqu'en 2013, la Société générale de banques au Cameroun (SGBC) est devenue Société générale Cameroun (SGC) pour coller au logotype de la maison-mère parisienne. Une transition qui n'a pas laissé que de bons souvenirs, puisqu'en juin 2014, la filiale camerounaise de la SG a été secouée par une grève des employés, qui réclamaient un «réaménagement sans délai au sommet du directoire de la banque, notamment à la direction générale et à la direction des ressources humaines», les grévistes ne supportant plus des «propos irrévérencieux» des dirigeants vis-à-vis du personnel.

  • La 10ème édition du Fespam sous le double parrainage de Manu Dibango et Yamina Benguigui
    APA, 14/07/2015 09h43
    La 10ème édition du Festival Panafricain de Musique (Fespam), s’ouvre samedi prochain à Brazzaville, sous le double parrainage du saxophoniste camerounais Manu Dibango et de l’ancienne ministre déléguée chargée des Français de l’étranger et de la Francophonie, Yamina Benguigui. Le président du comité de direction du FESPAM, le ministre congolais de la culture et des arts, M. Jean-Claude Gakosso, a justifié ce double parrainage par «la particularité et la singularité» de cette 10ème édition du Fespam qui se tient à 45 jours des 11ème Jeux africains que Brazzaville va abriter en septembre prochain. "La particularité de cet évènement relève encore de la reconnaissance, par les Nations unies, à travers le Conseil International de la Musique (CIM), de la notoriété du gouvernement congolais, marquée par les efforts consentis dans l’organisation régulière et réussie de cette fête internationale", a expliqué le ministre de la culture. Des groupes nationaux et internationaux de notoriété mondiale comme l’orchestre Aragon de Cuba, Patrouille des Stars, Vocal Bantu Renové et 50 groupes traditionnels du Congo-Brazzaville ont été invités à ce 10ème Fespam placé sous le thème «La dynamique des musiques africaines dans la diversité des expressions culturelles». Des stars de La musique internationale telles que Sira Kouyaté du Mali, Didier Arafat de la Côte d’Ivoire, Kofi Ollomidé, Werrason de la RDC, Doudou Copa, Zao, Roga-Roga, ont été également conviés à cette fête de la musique qui s’achève le 25 juillet.


  • Campagne de vaccination contre la rougeole au Nord-Est du Cameroun
    APA, 13/07/2015 16h55
    Le gouverneur de la région camerounaise du Nord-Ouest, Adolphe Lélé Lafrique, a lancé une campagne de vaccination contre la rougeole suite à la découverte de 106 cas de cette maladie, dont 2 morts, dans 11 districts de santé de sa zone de compétence, rapporte lundi la radio nationale. En dehors de cette région anglophone, d'autres cas sont signalés dans le Centre et l'Ouest alors que 725 malades, dont 16 décès, avaient été enregistrés en 2014 dans le pays. Selon des sources introduites, en dépit de l'intensification des campagnes, le Cameroun souffre d'un sérieux problème de couverture vaccinale. Les responsables de la Santé publique pointent du doigt des freins liés aux croyances culturelles et religieuses, pour expliquer la tiédeur de l'adhésion populaire auxdites campagnes.

  • Épidémie de rougeole au Nord-ouest du Cameroun
    APA, 13/07/2015 12h54
    Une épidémie de rougeole sévit depuis quelques jours dans la région du Nord-ouest du Cameroun où 109 cas ont été détectés, selon des sources hospitalières contactées ce lundi. Le Cameroun est en situation d'épidémie selon le ministère de la Santé, qui a déclaré avoir déployé "d'importants moyens humains et médicaux" pour circonscrire la maladie. Pour le moment, l'on n'a pas encore enregistré des morts, même si la situation est jugée "préoccupante" par le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Lele Lafrique Tchoffo. Ce dernier qui a entrepris une descente sur le terrain en visitant notamment des malades hospitalisés dans différentes institutions sanitaires de la région, a invité des populations à la "vigilance" en leur demandant de se rendre directement à l'hôpital dès qu'un cas suspect est noté. D'après certains témoignages, à cause des considérations traditionnelles, des personnes atteintes de rougeole préfèrent se soigner en "prenant des décoctions traditionnelles" au lieu de se rendre dans les hôpitaux où la prise en charge est nettement mieux.

  • Buhari annoncé en visite officielle au Cameroun (ministre)
    APA, 13/07/2015 09h01
    Le chef de l’Etat nigérian, Muhammadu Buhari, est attendu au Cameroun dans le cadre d’une visite officielle, a annoncé, dimanche au détour d’une interview, le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, invitant par conséquent les médias locaux et étrangers désireux de couvrir l’évènement à déposer une demande d’accréditation auprès de ses services. Le porte-parole du gouvernement qui s’exprimait à la radio nationale, n’a toutefois pas précisé la date exacte ni l’agenda du futur hôte du Cameroun. Selon des sources introduites, cette arrivée devrait intervenir au lendemain de la fête de fin du Ramadan prévue le 18 juillet prochain. Au lendemain de la réception, le 23 juin dernier à Abuja, d’un émissaire de son homologue camerounais Paul Biya porteur d’un pli fermé, le cabinet du nouveau président nigérian avait émis un communiqué indiquant que Muhammadu Buhari avait accepté une invitation à se rendre à Yaoundé. Le Cameroun et le Nigeria, qui partagent une longue frontière terrestre et maritime, sont actuellement engagés dans la lutte contre la secte islamiste Boko Haram. Le président nigérian s’est déjà rendu au Niger et au Tchad, deux pays voisins affectés par les assauts du mouvement jihadiste, depuis son investiture intervenue le 29 mai 2015.


  • Assainissement: 50 maisons détruites à Yaoundé
    APA, 13/07/2015 09h00
    Une cinquantaine de maisons ont été détruites au bulldozer à Mvog-Ada, un quartier populeux de la capitale camerounaise, Yaoundé, dans le cadre d’une opération d’assainissement décrétée par la Communauté urbaine. L’opération, qui ambitionne de dégager les zones marécageuses et inondables en cette saison des pluies, a déjà fait une centaine de sans-abris. Selon les services techniques de la Communauté urbaine de Yaoundé, les déguerpis ont reçu depuis de longs mois des préavis de casse et n’ont pas cru devoir quitter les lieux que des engins devraient revenir nettoyer dès le début de la semaine. D’autres zones classées "dangereuses", à l’instar de Mvog-Betsi, Corneiller ou encore Etam-Bafia, sont aussi appelés à connaître des casses dans les jours à venir, a-t-on encore appris. Reste que, de l’avis de plusieurs personnes interrogées, la Communauté urbaine de Yaoundé s’illustre souvent par ce type d’opération "coup de poing" destinée à dégager des sites jugés non habitables, mais qui par la suite sont cédés à des personnes aisées qui en font des quartiers résidentiels.


  • Jessica Lydie NGOUA SEME, Miss Cameroun 2015!
    JDC , 12/07/2015 09h59
    Jessica Lydie NGOUA SEME, Miss Littoral, a été élue dans la nuit Miss Cameroun 2015 lors d'une cérémonie au Palais des Congrès de Yaoundé en présence de la premiere dame Chantal Biya. Mle NGOUA SEME devance Ongogono Thonet Joelle (Miss Centre) and Biata Diane (Miss Extreme Nord) respectivement première et deuxième dauphines.

  • L’Eglise catholique dénonce des pressions «pour la mondialisation de l’homosexualité»
    APA, 10/07/2015 14h30
    Pour le président de la CENC par ailleurs archevêque métropolitain de l’archidiocèse de Douala Mgr Samuel Kléda, «les chrétiens et tous les hommes de bonne volonté doivent se mobiliser pour barrer la voie à l’homosexualité», tant il est vrai qu’il s’agit d’une «abomination». Malgré des pressions des associations du monde occidental visant «la vulgarisation de l’homosexualité en Afrique», souligne l’Eglise, «nous devons nous opposer fermement à ces pratiques contre nature, parce ce que cela est condamnable aussi bien sur le plan de la morale, de la culture que de la loi au Cameroun». Pour l’Eglise catholique, «il faut mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, en instituant le mariage, Dieu a voulu que ce soit un homme et une femme». En d’autres termes, «comment allons-nous vivre dans un monde où les hommes épousent les hommes et les femmes épousent les femmes et vouloir en même temps assurer l’acte de procréation», s’interroge l’Eglise. Au Cameroun, l’homosexualité constitue un délit passible de sanctions pénales conformément à loi en vigueur.


  • Des militaires du BIR interpellés pour braconnage suite à un massacre d’éléphants
    APA, 10/07/2015 14h26
    Six militaires appartenant au Bataillon d’intervention rapide (BIR) auraient été interpellés et garde à vue dans les locaux de la sécurité militaire à Yaoundé pour leur participation présumée à des actes de braconnage, en l’occurrence, le massacre d’éléphants dans la réserve de Sangha, à l’Est du pays, apprend-t-on de sources concordantes. Selon des informations, ces militaires devraient être transférés la semaine prochaine devant le tribunal militaire pour répondre de graves accusations de braconnage et de trafic des espèces animales protégées qui pèsent sur eux. Il y a quelques jours, des forces de l’ordre au cours d’un contrôle de routine, ont découvert une cargaison de plus de 100 défenses d’éléphants ainsi que près de 1000 munitions dans la localité de Mouloundou (Est), frontalière du Congo, alors des trafiquants se rendaient sur Yaoundé dans l’optique d’écouler leur butin. L’interpellation du chauffeur et de ses acolytes a laissé planer en filigrane, une implication des militaires dans le trafic, ces derniers qui ont été dépêchés sur le site il y a deux ans par les autorités pour assurer la sécurité autour de la réserve de Sangha, alors que le braconnage des espèces protégées, notamment des éléphants avait atteint des proportions inquiétantes.


  • Miss Cameroun 2015: la finale prévue samedi 11 juillet
    JDC, 10/07/2015 10h08
    La finale nationale de l'élection Miss Cameroun 2015 se tient demain samedi, 11 juillet 2015, au palais des Congrès de Yaoundé. Les 24 candidates ont été présentées au public lundi dernier, même si quelques absences ont été enregistrées, particulièrement dans le Grand Nord. La succession de Larissa Ngangoum, Miss Cameroun 2014 est donc lancée. Les Miss ont participé à différentes articulations meublant la période pré-concours. Entre autres conférences de presse, mais aussi élections Miss cuisine, Top Model et Top talent. La grande finale placée sous le patronage du ministère camerounais des Arts et de la Culture a pour thème: «Responsabilité et protection de l’environnement». L'heure est donc aux derniers réglages. De nombreux invités de marque sont attendus, entre autres, Flora Coquerel, Miss France 2014, mais aussi la Miss Hollande 2014, Tatjana Maul. D’autres Miss venues d’Afrique sont aussi annoncées.


  • La Corée au chevet des pays africains pour la formation en ingénierie
    APA, 09/07/2015 09h36
    L’Institut coréen de développement (ICD) avec le soutien financier du groupe de la Banque mondiale (BM) va conduire dans huit pays d’Afrique un programme de renforcement des compétences locales en sciences appliquées, en ingénierie et en technologie, a-t-on appris de sources officielles à la banque mondiale. Les huit pays éligibles sont le Cameroun, l’Éthiopie, le Kenya, l’Ouganda, le Sénégal, le Rwanda, la RDC, et la Tanzanie. L’objectif de cette collaboration tripartite entre la Corée, la Banque mondiale et les Etats africains devrait permettre à ces derniers, de disposer d’une main d’œuvre de qualité pour faire face aux enjeux de développement. En d’autres termes, il est question d’aider les pays africains à réussir leur transformation socioéconomique, rentre dans le cadre du Partenariat pour le développement des compétences en sciences appliquées, ingénierie et technologies (PASET), une initiative conjointe de la Banque mondiale et de pays africains lancée en 2013. Le PASET a pour vocation de développer des compétences, du deuxième cycle secondaire à la recherche, en passant par l’enseignement technique et professionnel et le supérieur.


  • 894 milliards de FCFA de créances pour les Banques dans la zone Cemac
    APA, 09/07/2015 09h33
    Le volume de crédits en souffrance dans les banques de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac) au 31 mars 2015 est de 894 milliards de francs CFA d’après la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac). Ce montant représente 11,8 pour cent des crédits bruts octroyés sur la même période par la cinquantaine d'institutions bancaires en activité dans cet espace communautaire. Des créances difficiles à recouvrer qui ont connu une augmentation d'environ 2 pour cent par rapport à la même période l'année dernière, soit 696 milliards de francs CFA. Le président de la Cobac, par ailleurs gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (Beac) Lucas Abaga a déploré cette situation au cours la septième session de la rencontre tenue à Douala entre le la Cobac et les dirigeants des établissements de crédit de la zone Cemac, a-t-on appris mercredi. Il s'agit de la plateforme d'échanges permettant au régulateur du secteur bancaire et les institutions bancaires, d'évaluer le système bancaire dans les six pays de la Cemac que sont le Cameroun, le Gabon, le Congo, le Tchad, la République centrafricaine et la Guinée équatoriale. Par ailleurs, la Cobac a saisi l'opportunité de cette rencontre pour présenter aux banquiers un exposé sur «la mise en œuvre du règlement Cobac relatif à la classification, à la comptabilisation et aux approvisionnements des créances des établissements de crédit». Un thème d'actualité, «eu égard à certaines interrogations qui subsistent de la part de certains établissements, d'une part, et l'évaluation incorrecte et la couverture insuffisante du risque de crédit par les établissements de crédits, d'autre part», a ajouté Lucas Abaga Nchama.

  • Vers une 2ème cimenterie Dangote au Cameroun
    APA, 08/07/2015 17h57
    Le milliardaire nigérian Aliko Dangote a annoncé récemment la construction imminente de sa 2ème cimenterie dans la capitale camerounaise, Yaoundé, d’une capacité de production de 1,5 million de tonnes annuels à l’instar de l’unité qu’il vient d’ouvrir dans la métropole économique, Douala. Dangote qui s'exprimait au sortir d'une audience avec le Premier ministre Philemon Yang, a ajouté que la future cimenterie sera construite par la société chinoise Sinoma pour un coût de 88,7 milliards FCFA. A son interlocuteur, l'homme d'affaires a justifié ce nouvel investissement, dont les travaux d'une durée de 20 mois débuteront avant la fin de l'année en cours, par le souci d'anticiper une nouvelle augmentation de la demande de ciment au Cameroun en particulier et en Afrique centrale en général, en rapport avec les grands projets d'infrastructures en cours dans la sous-région. "Dangote Cement Yaoundé" sera alors la 5ème unité de ce type dans le pays après les Cimenteries du (CIMENCAM, du français Lafarge), le marocain Cimenterie de l'Afrique (CIMAF, groupe Addoha) et le turc Eren Holdings. Au Premier ministre, Aliko Dangote a par ailleurs dit son ambition d'investir dans d'autres secteurs camerounais tels que les hydrocarbures, le sucre et le riz.

  • Pénurie de gaz domestique au Cameroun
    APA, 08/07/2015 13h38
    D'après des témoignages concordants, la pénurie touche notamment des produits de la Société de transformation métallurgique du Cameroun (SCTM) qui contrôle près de 50 pour cent des parts du marché. "Cela fait plus de trois jours que nous sommes à la recherche du gaz. Au départ, je me disais que comme j'habite dans la périphérie, c'est peut-être pourquoi nous faisons face à cette situation. C'est après nous avons appris que cette pénurie touche beaucoup de gens", a confié mercredi une habitante du quartier PK 14 dans le troisième arrondissement. Il faudrait débourser "au moins 7 500 francs CFA pour se procurer une bouteille de gaz lorsque vous avez la chance de trouver ce produit", explique une ménagère, alors que le prix d'une bouteille de 12 kg coûte officiellement 6 500 francs CFA. Toutefois, la pénurie ne concerne pas tous les distributeurs mais "il se trouve que SCTM étant leader du marché, toute pénurie concernant cet opérateur a des conséquences sur le marché", admet-t-on à la délégation régionale pour le Littoral du ministère du Commerce. A la SCTM où l'on évoque un "problème technique", tout devrait rentrer dans l'ordre "dans les meilleurs délais", rassure-t-on.

  • Incendie à Douala: trois enfants meurent consumés par des flammes
    JDC, 07/07/2015 10h44
    Trois enfants sont décédés à la suite d'un incendie survenu dans une maison en matériaux provisoires au quartier populaire de Tergal à Douala dans la nuit du dimanche 5 juillet 2015. Tout le contenu de la demeure est parti en fumée. Le feu, dont l’origine n’a pas été déterminée par les sapeurs-pompiers, a alerté le voisinage peu après 20 h alors que Tergal était plongé dans le noir faute d’électricité, a indiqué à CT une source au commissariat du 8e arrondissement. Les enfants n’ont pas pu être sauvés alors que les parents ont réussi à échapper aux flammes.
    Les circonstances du drame ne sont toutefois pas très précises, bien que les habitants soient promptement intervenus pour éteindre les flammes. Les corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital de district de Nylon.


  • Douala: déguerpissements au quartier Makepe-Missoke, plus d'une vingtaine d’habitations détruites lundi
    JDC, 07/07/2015 09h33
    L’opération de casses et de drainage des eaux de la ville de Douala entamé lundi 6 juillet 2015 par le quartier Makepe Missoke, à Douala 5e, va se poursuivre dans d’autres arrondissements de la capitale économique. A douala 5e, une vingtaine d’habitations ont été détruites hier matin par les éléments de la Communauté urbaine de Douala. La Cud a engagé cette action pour protéger les populations, victimes récemment de graves inondations, du fait, entre autres, des constructions anarchiques.

  • La RAM, transporteur officiel du Festival camerounais Écrans noirs
    APA, 03/07/2015 08h05
    La compagnie aérienne marocaine, Royal Air Maroc (RAM), et l'Association Ecrans Noirs ont signé, jeudi à Yaoundé au Cameroun, une convention de partenariat en vertu de laquelle la compagnie devient le transporteur officiel pour les trois prochaines éditions (2015- 2016- 2017) du Festival Ecrans Noirs.

    La compagnie marocaine assurera le transport des participants à ce festival qui est une manifestation de grande envergure pour la promotion du septième art en Afrique, a indiqué un communiqué de la RAM, parvenu à APA.

    La conclusion de ce partenariat traduit la volonté de la compagnie nationale d'approfondir le partage de l'identité africaine, à travers le renforcement des liens culturels sur le continent et la promotion de l'image de l'Afrique, a précisé la même source.

    A cet égard, Royal Air Maroc soutient les grandes manifestations culturelles et artistiques en Afrique. Outre le festival Ecrans Noirs, la compagnie nationale marocaine est transporteur officiel du FESPACO (Festival panafricain du cinéma et de la télévision), de la Biennale de Dakar (Dak'Art) et du MASA (Marché des arts et du spectacle africains) d'Abidjan.

    Créé en 1997, le Festival international de cinéma "Ecrans Noirs" a pour mission de promouvoir en Afrique Centrale en particulier et sur tout le continent en général, le Cinéma africain et le cinéma étranger portant sur l'Afrique, en les faisant connaître et aimer par la diffusion des films et la valorisation des métiers directs, annexes et connexes qui les constituent.

    Devenu depuis 2008 un festival compétitif qui consacre la créativité, le travail et surtout le talent, Ecrans Noirs déploie une intense activité dans le domaine de la formation, déjà dès le départ avec "les classes de cinéma", puis avec la création un peu plus récente (septembre 2010) de l'Institut Spécialisé de Formation aux Métiers du Cinéma et de l'Audiovisuel de l'Afrique Centrale (ISCAC) de Yaoundé.

    Depuis son lancement, le festival Ecrans Noirs a réuni 255.000 cinéphiles avec 1.140 films qui ont fait l'objet de 2.368 projections en salles et plein air et 38 prix et récompenses remis depuis 2008. Quelques 518 invités en provenance de 41 pays d'Afrique, d'Europe, d'Amérique et d'Asie y avaient pris part.


  • Le Cameroun cherche 1500 milliards FCFA pour son Plan national d ' investissement agricole
    APA, 02/07/2015 19h21
    Le gouvernement camerounais organisera, les 16 et 17 septembre prochains à Yaoundé, une réunion d’affaires avec des partenaires au développement et des acteurs du secteur en vue de mobiliser 1500 milliards FCFA nécessaires au financement du Plan national d’investissement agricole (PNIA).

    Cette somme ne représente qu'une partie de l'enveloppe, d'un montant total de 3350 milliards FCFA pour la période 2014-2020.

    Les domaines prioritaires d'investissement concernent la mécanisation et la transformation, l'accompagnement du secteur privé, ainsi que le désenclavement des bassins de production.

    Le document élaboré à cet effet par le MINADER prévoit principalement le développement des filières de production, la modernisation des infrastructures de production, l'élaboration des mécanismes d'accès aux financements, la gestion et la valorisation durable des ressources naturelles, le renforcement des capacités des acteurs ainsi que la promotion de la concertation.

    Selon les statistiques officielles, les exportations de produits de rente et forestiers du Cameroun rapportent annuellement environ 550 milliards FCFA, vite noyés par les importations en bonne partie constituées par de la nourriture, soit un total de 3,6% du produit intérieur brut (PIB) en 2013.


  • Les autorités Camerounaises renforcent les mesures de sécurité aux frontières tchadienne et centrafricaine
    APA, 02/07/2015 12h54
    Les autorités camerounaises ont décidé de renforcer l’opération ‘’Emergence’’ en vue d’augmenter les mesures de sécurité entre le Cameroun et la Centrafrique d’une part, et le Cameroun et le Tchad, d’autre part.

    Il s'agit, d'après le ministère de la Défense, d'augmenter des effectifs militaires aux frontières entre les deux pays où sont déployés des troupes d'élite, en l'occurrence le Bataillon d'intervention rapide (BIR) et la Brigade mixte motorisée (BMM).

    Par ailleurs, le haut commandement a annoncé le survol aérien par hélicoptères des chaines montagneuses dans ces zones où se cachent, relève-t-on de source militaire, ‘'des bandes armées qui attaquent de manière sporadique des localités environnantes''.

    Cette décision intervient dans un contexte de multiplication des attaques terroristes de Boko Haram à N'djamena, la capitale tchadienne, mais aussi, d'un regain d'insécurité à la frontière avec la Centrafrique, du fait des exactions des bandes armées de ce pays voisin.


  • La firme marocaine Platinum Power va construire un complexe hydroélectrique au Cameroun
    APA, 02/07/2015 12h52
    La société de droit marocain Platinum Power s’est engagée à construire et à exploiter un complexe hydroélectrique d’un coût de 500 milliards FCFA dans la localité camerounaise de Makay (Centre), a-t-on appris au terme d’un accord signé mercredi entre les parties.

    Conçu sur la base d'un partenariat public-privé, le projet porte non seulement sur l'infrastructure elle-même, mais aussi dans le transport de l'électricité y associée.

    D'une capacité estimée à 400 mégawatts, l'unité, dont la mise en exploitation est attendue en fin 2020, devrait permettre l'accès à l'énergie électrique en faveur d'une population supplémentaire de 6 millions d'âmes et contribuer à la capacité totale installée dans le pays à hauteur de 30%.

    Le projet Makay a été amorcé en janvier 2014 avec la signature d'un protocole d'accord entre Platinum Power et la République du Cameroun.


  • L'université de Yaoundé I se dote d'un 3ème bus électrique
    APA, 02/07/2015 09h17
    L’université de Yaoundé I, située au cœur de la capitale camerounaise, recevra un 3ème bus fonctionnant à l’énergie électrique pour le transport des étudiants et enseignants, apprend-t-on du donateur Bolloré Africa Logistics. Inauguré en début mai 2014, ce service dénommé «Bluebus» fonctionne sur un circuit de 5 kilomètres à l’intérieur du vaste campus et de 7 heures 30 à 21 heures. Depuis lors, les deux premiers Bluebus ont permis, selon les estimations officielles, de transporter près d’un million de passagers, soit une moyenne quotidienne de 4000 personnes pour 11700 rotations. Ces véhicules électriques, entièrement fabriqués et financés par le Groupe Bolloré, fonctionnent selon le concepteur grâce à de l’énergie propre produite par des panneaux solaires couplés à la batterie électrique LMP (lithium-métal-polymère). Ladite énergie solaire ainsi captée est stockée par les batteries et restituée de jour comme de nuit, permettant ainsi une autonomie énergétique de ce mode de transport.


  • Le gouvernement assurera la construction du rail pour l’évacuation du fer de Mbalam (opérateur)
    APA, 02/07/2015 09h14
    Le gouvernement camerounais a accepté de rechercher des financements en vue d’assurer la construction à 100% de l’infrastructure ferroviaire en vue de l’évacuation du fer produit dans le gisement de fer de Mbalam-Nabeba situé entre l’est du pays et le Congo, apprend-t-on auprès de l’exploitant australien Sundance Resources. Ledit financement, à boucler entre 6 et 12 mois, devrait être obtenu à travers un prêt de la Chine où vient de séjourner le Premier ministre Philemon Yang, et éventuellement d’autres pays amis. L’opérateur, pour sa part, devra se concentrer uniquement sur le développement de la mine mais payera un tarif fixé d’accords parties pour l’utilisation de l’infrastructure longue de 510 kilomètres, en plus des 70 autres kilomètres reliant la mine congolaise de Nabeba audit chemin. La partie camerounaise détiendra alors 98% des infrastructures ferroviaires et portuaires entrant dans le transport et l’exportation, l’opérateur devant aussi obtenir gratuitement un intérêt de 2% sur lesdites infrastructures jusqu’à la date de la première production commerciale. En début mai dernier, Sundance Resources a estimé entre 35 millions et 40 millions de tonnes la teneur en minerai de fer qui pourrait annuellement être tirée du site de Mbalam sur une durée de 35 ans.


  • Le Cameroun remporte le championnat d’Afrique centrale de karaté
    JDC, 01/07/2015 16h06
    La 10e édition du championnat d’Afrique centrale de karaté, zone IV, disputée du 26 au 27 juin dernier au palais du peuple à Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC) a sacré le Cameroun qui a décroché 16 médailles dont dix en or, cinq en argent et une de bronze. Des récompenses obtenues en kata (démonstration) et kumité (combat). Six pays (Gabon, Tchad, RCA, Congo, Cameroun et RDC) ont pris part à cette compétition que le Cameroun a remportée pour la 5e fois.

  • Roger Milla crée une entreprise de recyclage du plastique
    APA, 30/06/2015 14h46
    L’ancienne star du football camerounais, Roger Milla, par ailleurs ambassadeur itinérant, a lancé une entreprise de fabrication de pavés à base de plastique recyclé avec un potentiel de création de 2500 emplois locaux. A la tête de la fondation "Cœur d'Afrique", et avec le partenariat d'un groupement d'intérêts communautaires (GIC), cette unité basée à Yaoundé, récupérera les matières plastiques dans la nature qui, mélangés avec du sable, seront transformés non seulement en pavés, mais également en buses et autres dalles nécessaires au revêtement du sol ou aux canalisations. A son lancement, l'unité s'est engagée à la formation de 30 jeunes qui, à leur tour, vont encadrer des congénères dans 50 communes du Cameroun. Mise en place en décembre 2005, la fondation "Cœur d' Afrique" s'active notamment dans l'insertion socioprofessionnelle d'anciennes gloires du sport, des jeunes et autres démunis.

  • Le passage à la télévision numérique effectif en juillet au Cameroun
    APA, 29/06/2015 17h34
    Le passage à la télévision numérique sera effectif à partir du mois de juin 2015 a assuré le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary, au terme de la visite sur le site de diffusion des signaux de télévision numérique au centre Cameroon telecommunications (CAMTEL) à Douala. Ce passage qui sera échelonné couvrira d’abord les villes de Douala et de Yaoundé, le reste du pays suivra progressivement au cours des deux années que devrait durer le processus. Tenant compte des spécificités du paysage audiovisuel camerounais, en attendant, l’office de radio télévision publique (CRTV) va fournir ses productions en analogique et en numérique. Cependant, a souligné le Ministre de la Communication, «plus tôt nous digitalisons, plus tôt nous en tirons profit». Pour des experts, la mutation en cours va offrir de nouvelles possibilités à ce secteur déjà «fort dynamique», le Cameroun ayant opté pour une sélection initiale de 30 chaînes de télévision qui diffuseront en numérique. Les télévisions camerounaises peu tournées vers la production locale devraient désormais couvrir leur antenne d’au moins 70 pour cent de productions made in Cameroon, le reste pouvant provenir de l’étranger.


  • Appui de l'OIF à la bonne gouvernance des entreprises au Cameroun
    APA, 29/06/2015 13h08
    L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), à travers la représentation locale de l’Accès aux marchés publics pour le développement économique (AMADE), a ouvert une représentation à Douala en vue d’appuyer techniquement les organismes du secteur privé dans l’optique que ces derniers facilitent aux PME l’accès aux marchés publics. Cette initiative est bien accueillie par la Chambre de Commerce, d'industrie, des mines et de l'artisanat (CCIMA) dont le président, Christophe Eken, a reconnu que bien que constituant "l'essentiel du tissu industriel du pays", les PME camerounaises "ne bénéficient pas des retombées des marchés publics". Ceci, malgré des dispositions réglementaires du Code des marchés publics qui impose la sous-traitance aux grandes entreprises.
    Pour des experts, l'origine de cette situation préjudiciable au développement des PME s'explique, entre autres, par le manque d'accès à l'information, la petite taille des entreprises, l'absence de mutualisation et les lourdeurs administratives. L'AMADE devrait autant que possible éliminer tous ces écueils, grâce à son assistance aux organes en charge de l'organisation et de l'accompagnement du secteur privé au Cameroun.


  • L'opérateur d'électricité veut trouver 3700 milliards de F d' investissement sur 10 ans
    APA, 29/06/2015 10h12
    Le directeur général de l’opérateur d’électricité Eneo, Joël Nana Kontchou, a appelé «les autres acteurs» à «prendre leur part de responsabilité» afin de réunir la somme de 3700 milliards FCFA sur 10 ans, nécessaires au renforcement de la fourniture d’énergie électrique au Cameroun. S’exprimant vendredi à Douala, la métropole économique à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des 4èmes assises de l’Université du Groupement interpatronal du pays (GICAM), il a indiqué qu’aux 477 milliards FCFA que son entreprise s’engage à mobiliser sur la période, il faudrait 2500 milliards FCFA d’investissement dans la production pour un objectif de puissance installée d’au moins 3000 mégawatts, mais également 700 autres milliards FCFA nécessaires au transport de l’énergie. «A l’horizon 2025, nous pourrons envisager un taux de desserte de l’ordre de 75% avec une réduction de plus de 85% des interruptions de fourniture d’électricité», a déclaré Joël Nana Kontchou qui a dit l’ambition de l’opérateur à doubler le nombre d’abonnés en 10 ans pour dépasser la barre de 2 millions de clients en 2024. Eneo, a-t-il affirmé, entend réduire de 70% sur 5 ans la durée moyenne annuelle de la non fourniture d’énergie au client de basse tension, remplacer ou réparer 400.000 poteaux en bois au cours des 5 prochaines années, créer de 4000 à 5000 nouveaux postes de distribution basse tension dans le cadre de la lutte contre les baisses de tension et de réduction des pertes techniques. L’entreprise compte également assouplir fortement les modalités de branchement et de paiement de ses prestations, multiplier les moyens de paiement électronique afin de réduire les files d’attente dans les agences commerciales, et instaurer un système de télé-lecture des compteurs.

  • Samuel Eto'o s'engage pour 3 ans et 3 millions d'euros annuels à Antalyaspor
    APA, 29/06/2015 10h09
    L’attaquant camerounais Samuel Eto’o Fils s’est engagé pour un contrat de deux ans, une année d’option et 3 millions d’euros annuels avec le club turc Antalyaspor, nouveau promu en D1. L’ex-capitaine de la sélection, rappelle-t-on, s’était rendu dans ce pays en milieu de semaine afin de finaliser les conditions de son transfert de Sampdoria de Gênes (D1 italienne), où il vient de passer une demi-saison. Le président du club turc, Gültekin Gencer, indiquent certaines sources, avait fait de la venue de Samuel Eto’o, aujourd’hui âgé de 34 ans, l’une de ses «priorités».


  • Le français SFRI va implanter une usine de fabrication de réactifs au Cameroun
    APA, 29/06/2015 10h07
    La Société française de réactifs et d’instruments (SFRI) médicaux vient de s’engager dans la construction au Cameroun d’une unité de production spécialisée en hématologie et biochimie d’ici décembre 2015, apprend-t-on auprès des services compétents du ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation. Cette annonce intervient au lendemain de la visite dans le pays du directeur général de l’entreprise basée à Bordeaux, Gilles Mougin. Associée à l’Institut de recherches médicales et d’études des plantes médicinales (IMPM), l’activité de la SFRI devrait apporter une autonomie au Cameroun dans le secteur et permettre l’approvisionnement de la sous-région. Spécialisée en biochimie et hématologie depuis 1977, cette entreprise est déjà présente au Cameroun depuis 7 ans où elle avait déjà accompagné la construction d’une usine de réactifs et assuré la formation de ses personnels.


  • Visite du président français : L'ambassadrice de France reçue Samedi par le président Biya
    JDC, 28/06/2015 10h43
    Le Président de la République S.E.M. Paul BIYA a reçu, samedi 27 juin 2015, S.E. Madame Christine ROBICHON, Ambassadrice de France au Cameroun. Au menu de l’entretien, le point des préparatifs de la visite annoncée au Cameroun du Chef de l’Etat Français, M. François Hollande.

    S’exprimant face à la presse au terme d’un entretien de près d’une heure, l’Ambassadrice ROBICHON s’est réjouie de cet entretien avec le Chef de l’Etat camerounais. Un « échange confiant », a-t-elle indiqué, qui s’inscrit dans la perspective de la visite du Président François Hollande au Cameroun : « Tout se présente bien. Nous travaillions bien à la préparation de cette visite, dans une excellente atmosphère. Tout va bien».

    Sur le sens de cette visite, qu’elle a du reste qualifiée d’importante, Madame ROBICHON a déclaré qu’elle est « destinée à marquer l’amitié et la solidarité de la France à l’égard du Cameroun, en particulier à cette période où il est confronté à des défis importants, notamment sur le plan sécuritaire, en raison des exactions de Boko Haram ».


  • Le Cameroun veut relancer son Fonds de garantie automobile
    APA, 26/06/2015 14h59
    Depuis le 22 juin 2015, les parlementaires examinent un projet de loi portant création du Fonds de garantie automobile du Cameroun. A travers la mise en place de cette structure longtemps réclamée par les assureurs locaux, le gouvernement camerounais accède ainsi à une prescription de la Conférence interafricaine des marchés d’assurance (CIMA), le régulateur du secteur des assurances en Afrique centrale et de l’Ouest. Selon les assureurs, cette structure va permettre de garantir une prise en charge sans exclusive aux personnes victimes des accidents de la circulation (3éme cause de mortalité dans l’espace Fanaf derrière le paludisme et le Sida), et va contribuer, globalement, à une amélioration significative du système d’indemnisation des risques corporels des assurés. En Afrique, le Cameroun fut l’un des pionniers en ce qui concerne la création de ce type de structure. Mais, mis en place au cours des années 1964-1965, le Fonds de garantie automobile camerounais a dû être liquidé dans les années 90. La création d’un nouveau Fonds, dont le projet est actuellement en examen, survient 14 ans après l’expiration du délai fixé par la CIMA.


  • Inondations à Douala: une mission gouvernementale sur le terrain
    Cameroon Tribune, 26/06/2015 13h55
    Le ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Jean Claude Mbwentchou, conduit à Douala, du vendredi 26 au samedi 27 juin 2015, une mission gouvernementale en compagnie du ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Jacqueline Koung à Bessikè, et du ministre délégué auprès du ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Jules Doret Ndongo. Cette visite a pour but d'évaluer la situation sur le terrain, d'apporter le réconfort du gouvernement aux familles touchées et d'identifier les actions principales à engager par l'Etat, à la suite des inondations survenues récemment dans la capitale économique.

  • Santé: les vaccins anti-rougeoleux sont disponibles
    JDC, 26/06/2015 13h46
    Dans un communiqué signé du ministre camerounais de la Santé publique, André Mama Fouda, les populations sont informés de la disponibilité de tous les vaccins, notamment les vaccins anti-rougeoleux pour les enfants de neuf mois, dans toutes les formations sanitaires du pays qui vaccinent. Par ailleurs, le Minsanté a invité tout le personnel médical en charge de cette opération, à respecter le caractère gratuit de la vaccination des enfants de 0 à 11 mois: vaccins, seringues, carnet et coton, offerts par le ministère de la Santé publique. Le non-respect de cette disposition entraînera des sanctions prévues par la loi, indique le communiqué.

  • Lutte contre l'abus des drogues, le Minsanté organise une marche sportive à Yaoundé
    JDC, 26/06/2015 12h37
    Le ministère de la Santé publique organise, le 04 juillet 2014, une marche sportive de sensibilisation à Yaoundé. Ce sera à l'occasion de la célébration de la 28ème journée internationale de lutte contre l'abus et le trafic illicite des drogues prévue demain.

  • Vernissage de l'exposition "Cameroun une vision contemporaine acte V" le 29 juin
    JDC, 26/06/2015 12h32
    A l'occasion de son départ définitif du Cameroun, le directeur des opérations de la Banque mondiale, Gregor Binkert, organise le lundi, 29 juin 2015 à 18h30, le vernissage de l'exposition "Cameroun une vision comtemporaine acte V". La cérémonie aura lieu au bureau de l'institution à Yaoundé.

  • Vive tension entre les Lionnes et les officiels autour des primes
    APA, 26/06/2015 10h57
    Les joueuses de la sélection camerounaise de football, de retour de la Coupe du monde canadienne où elles avaient été éliminées au stade des 8èmes de finales, ont refusé de quitter leurs chambres dans un hôtel situé sur les hauteurs de la capitale du pays, Yaoundé, pour protester contre le non paiement de leurs primes de compétition. Jusqu’à jeudi en milieu d’après-midi, elles insistaient pour que les enveloppes à elles promises, soit 21 millions FCFA pour chacune des 23 athlètes, leurs soient entièrement versées. De plus, les «Lionnes indomptables» exigent la prise en compte de la prime de qualification du premier tour, non prévue au début de la compétition et qu’elles estiment légitime au vu de ce qui a toujours été pratiqué pour la sélection hommes. Du côté de la fédération nationale (FECAFOOT), les officiels, dont certains se sont exprimés sous le sceau de l’anonymat, proposent un montant de 17,6 millions FCFA pour chacune après déduction d’impôts, toute chose qui n’a, selon les protestataires, jamais été pratiquée vis-à-vis des messieurs. A ce jour, elles n’ont selon des sources concordantes eu droit qu’à la prime de présence, soit 500.000 FCFA payés alors qu’elles se trouvaient déjà en terre canadienne. Au ministère des Sports, les services compétents ont précisé que la gestion des équipes nationales était du ressort de l’instance fédérale depuis la fin de l’année dernière. Peu avant le Mondial, ladite fédération avait pourtant, dans un communiqué, indiqué que chacune des joueuses de la sélection, mais aussi chaque membre du staff technique, médical, logistique et de la communication, avait reçu une prime de participation d’un montant de 15 millions FCFA.



  • Transfert: Eto'o tout près d'Antalyaspor
    AFP, 25/06/2015 09h49
    L'ex-international camerounais Samuel Eto'o est sur le point de quitter la Sampdoria pour rejoindre Antalyaspor, promu en première division turque, a annoncé mercredi le club turc. "Un accord de principe a été trouvé avec Samuel Eto'o", écrit Antalyaspor dans un communiqué, précisant que l'avion transportant l'attaquant camerounais doit atterrir à Istanbul dans la soirée. Aucun détail de nature financière n'a encore été dévoilé. A 34 ans, Eto'o s'apprête donc à découvrir un nouveau championnat, après avoir notamment évolué au FC Barcelone (2004-2009), à l'Inter Milan (2009-2011), à Chelsea (2013-2014) ou encore à l'Anzhi Makhachkala (2011-2013), en Russie. Il avait rejoint la Sampdoria seulement depuis l'hiver dernier. "Toute l'expérience qu'il a accumulée va se transmettre à ses coéquipiers", a estimé l'entraîneur d'Antalyaspor, Yusuf Simsek, auprès du journal turc Fanatik. Antalyaspor, qui a terminé cinquième de la saison régulière en 2e division turque, a obtenu son billet pour l'élite la saison prochaine en remportant les play-offs.

  • 350 millions d’euros de l’UE pour la CEMAC
    APA, 24/06/2015 17h08
    L’Union européenne (UE) a décidé de l’octroi d’une enveloppe de 350 millions d’euros destinée au programme indicatif régional (PIR) de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), a-t-on appris mercredi auprès du bureau de cette institution dans la capitale camerounaise, Yaoundé. Rentrant dans le cadre du 11ème Fonds européen de développement (FED), cette enveloppe couvrira les domaines de l’intégration et la coopération politiques sur le chapitre de la paix et de la sécurité, l’intégration économique et le commerce, le développement durable des ressources naturelles et de la biodiversité ainsi que l’assistance à la coopération technique et aux ordonnateurs régionaux. Pour l’UE, l’intégration régionale est un moyen d’atteindre les objectifs stratégiques liés à l’intégration économique et monétaire, à la paix et à la sécurité, aux infrastructures, à l’environnement et aux ressources naturelles. Exceptée la Guinée Equatoriale, ce financement impactera la vie de 160 millions d’âmes vivant en Angola, au Burundi, au Cameroun, au Gabon, en République centrafricaine, en République du Congo, en République démocratique du Congo, au Rwanda, à Sao Tomé-et-Principe et au Tchad. Le 10ème FED en faveur de l’Afrique centrale s’élevait à 165 millions d’euros.


  • Retour triomphal des Lionnes à Yaoundé
    JDC, 24/06/2015 14h30
    Les Lionnes indomptables sont de retour au Cameroun depuis mardi soir, 23 juin 2015. Arrivées en huitièmes de finale au mondial féminin Canada 2015 pour le compte de leur première participation, les filles de l'équipe de football féminin ont été accueillies avec tous les honneurs à l'aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. Entre autres personnalités venues accueillir les Lionnes, la ministre de la Promotion de la femme et de la Famille, Marie Thérèse Abena Ondoa et l'ambassadeur itinérant Roger Milla. Les fans, familles, amis, venus nombreux, ont également tenu à féliciter les Lionnes. Après Canada 2015, elles devront affronter dans deux semaines l'équipe du Ghana, dans le cadre des qualificatifs pour les Jeux olympiques de 2016.

  • La Connexion Internet rétablie dans le septentrion
    Cameroon Tribune, 24/06/2015 13h05
    Après une rupture partielle du câble en fibre optique dimanche dernier, le retour à la normale sur le réseau est intervenu hier, en mi-journée. Depuis mardi en mi-journée, les communications par Internet, le fixe filaire et le CDMA dans la partie septentrionale du pays (Adamaoua, Extrême-Nord, Nord) et une partie du Tchad voisin ont repris. Le retour à la normale a été annoncé hier en mi-journée par la Cameroon Telecommunications (Camtel). En effet, un communiqué signé du directeur général de cette entreprise le 22 juin dernier, parlait de l’interruption de ces services due à une rupture partielle du câble en fibre optique sur l’emprise du pipeline entre les villages Goyoum (Adamaoua) et Bélabo (Est). Incident survenu dimanche dernier et créant ces perturbations dans le service. A Maroua, tout comme dans les autres localités du septentrion, les désagréments se sont fait ressentir. Mais depuis hier, les abonnés ont pu constater une amélioration dans la qualité du service. «Dimanche soir, j’ai tenté de me connecter à Internet sans succès. Ces perturbations ont empiété sur la communication avec nos fournisseurs basés à Douala et hors du pays. Depuis la soirée d’hier, on constate un retour à la normale avec la connexion Internet qui est à nouveau accessible», confie un manager d’une entreprise locale. Même témoignage pour Sabine Wansoe, étudiante qui, durant l’interruption du service, a dû mettre une pause dans ses recherches.


  • Corridor Douala Bangui: dix morts dans un accident de la circulation
    APA, 24/06/2015 10h54
    Dix personnes ont trouvé la mort et plusieurs autres blessées dans un accident de la circulation survenue, dans la nuit de lundi à mardi à Tedoua, à 15 km de Baoro, une sous préfecture à 300 km à l’ouest de Bangui, sur le corridor Douala Bangui. Le drame a été provoqué par un camion en provenance de Garamboulaye, à la frontière camerounaise, qui se rendait à Bangui. Le véhicule roulait à vive allure pour rattraper un convoi de camions sous protection des soldats de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilité en Centrafrique (MINUSCA) lorsqu'il a dérapé pour se retrouver dans le décor, une embardée qui a été fatale à dix passagers. La MINUSCA, qui est chargée de sécuriser les camions empruntant le tronçon routier menant à la frontière camerounaise où les coupeurs de routes et les bandes armées font régner la terreur, s'est occupée du transfert des blessés dans les hôpitaux de Bangui et de Bouar. Pour assurer au mieux leur sécurité, les casques bleus ont demandé aux camionneurs empruntant le tronçon routier menant à la frontière camerounaise de rouler en convoi parce que la sécurité d'un cortège de véhicules est plus facile à assurer sur une route.


  • APE: l’appui du FAGACE pour la mise à niveau des entreprises camerounaises
    APA, 24/06/2015 10h39
    Le gouvernement camerounais par le biais du Bureau camerounais de mise à niveau (BMN) a signé un accord avec le Fonds africain de garantie et de coopération économique (FAGACE) en vue d’apporter des soutiens financiers aux entreprises camerounaises admises au processus de mise à niveau dans le cadre de l’amélioration de leur compétitivité en prélude à la signature et l’entrée en vigueur des APE (Accords de partenariat économique) entre les pays ACP et l’Union européenne. A travers cette convention, le FAGACE accordera des financements à taux réduits ainsi que des remboursements sur des périodes plus convenables aux entreprises du programme de mise à niveau, afin de permettre de financer leurs projets de développement. Après le crédit bailleur African Leasing Company (ALC) qui s’est engagé il y a quelques jours aux côtés du BMN pour soutenir financièrement les entreprises locales admises au programme de mise à niveau, le FAGACE est la deuxième structure à parapher un accord de partenariat dans ce sens avec le BMN. Créé en 2011 et financé en partenariat avec l’Union européenne, le BMN qui bénéficie également de l’expertise de l’Organisation des nations unies pour le développement industriel (ONUDI), a pour objectif de relever le niveau de compétitivité d’environ 600 entreprises camerounaises sur le long terme. Pour le moment, 50 entreprises sont sous programme avec cet organisme, dont les principaux axes d’intervention sont l’appui à l’amélioration du système de management des entreprises et la facilitation de l’accès aux financements.


  • Une rupture partielle de la fibre optique isole la partie septentrionale du Cameroun
    APA, 23/06/2015 16h06
    La rupture partielle de câble en fibres optiques survenue dimanche matin a privé de communication téléphonique et d’internet les populations des trois régions de la partie septentrionale du Cameroun, l’Adamaoua, l’Extrême-Nord et le Nord, a-t-on appris mardi de sources concordantes. Dans un communiqué, la Cameroon telecommunications (CAMTEL), l'entreprise publique des télécoms en sa qualité de gestionnaire la fibre optique et unique opérateur du téléphone fixe dans le pays, attribue ce bug à une "rupture partielle du câble en fibres optiques sur l'emprise du pipeline Tchad-Cameroun". Le câble aurait été sectionné "entre les régions de l'Est et de l'Adamaoua, à 45 Km de la localité de Kongolo, ces perturbations s'étendent jusqu'à une partie du Tchad voisin", explique CAMTEL. Selon des témoignages, ces incidents se multiplient depuis quelque temps, privant de communication téléphonique et de l'usage de l'internet une bonne partie du pays. Dans son communiqué, CAMTEL annonce un retour à la normale "dès la fin des travaux" de réparation, promettant par ailleurs d'apporter "une réponse définitive à ce genre d'incidents, très souvent liés à des attaques de rongeurs, des sinistres naturels ou même des actes délibérés d'incivisme".

  • Probatoire général: plus de 180 000 candidats composent
    JDC, 23/06/2015 15h03
    Les épreuves écrites du probatoire de l'enseignement général ont démarré lundi, 22 juin 2015, sur l'ensemble du territoire national. 187 515 candidats au total composent en différentes matières selon les séries A, C, D et E.

  • 2141 carats de diamants vendus sur le marché international
    APA, 23/06/2015 12h59
    Le Cameroun a vendu 2141 carats de diamants bruts sur le marché international en 2013, d’après le dernier rapport du comité national de suivi de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) publié mardi. C'est la première fois que les exportations des diamants camerounais figurent dans ce rapport après son admission au Processus de Kimberly en 2012, le mécanisme international visant à contrôler le commerce du diamant afin d'éviter que les revenus issus de son exploitation financent les guerres dans le monde. La première société minière à recevoir du secrétariat du comité local du Processus de Kimberly, l'onction pour l'exportation des diamants camerounais, est C&K Mining, une entreprise coréenne qui a exploré le gisement de Mobilong, dans la région de l'Est. C&K Mining, empêtrée dans un scandale boursier lié à la surévaluation du potentiel de ce gisement camerounais de niveau mondial, a cédé la majorité de ses actifs sur ce gisement à un investisseur sino-américain.

  • Yannick Lontsi vainqueur de la Course cycliste nationale
    Cameroon Tribune, 22/06/2015 16h16
    Yannick Lontsi a remporté samedi, 20 juin 2015, la Course nationale organisée entre Yaoundé et Ebolowa par la Fédération camerounaise de cyclisme. Le coureur de la SNH vélo club a franchi en premier la ligne d’arrivée, place des fêtes de Nkovos, après 3h33mn32s, sur une distance de 137 km. Dans sa suite, ses coéquipiers Hervé Raoul Mba et Herman Yemeli, classés respectivement 2e et 3e. Vainqueur de la course baptisée «Entraînement collectif» le 17 juin dernier à Yaoundé, Kamzong Abossolo a lui été classé 9e. 24 coureurs, dont 11 de SNH vélo club, ont pris part à cette course.


  • Des entreprises camerounaises admissibles au fonds non souverains de l’AFD
    APA, 22/06/2015 14h54
    Des entreprises camerounaises dont le capital social est majoritairement détenu par l’Etat pourront accéder aux financements non souverains de l’Agence française de développement (AFD), apprend-t-on auprès du ministère des Finances. Sept structures étatiques considérées comme pionnières dans ce module suivent depuis quelques jours, une session de formation pour être admissible à ce mécanisme de financement. Parmi elles, des mastodontes de l’économie nationale, entre autres, le Port autonome de Douala (PAD), la Société camerounaise de raffinage (SONARA), la Cameroon telecommunications (CAMTEL), les Aéroports du Cameroun (ADC), la Cameroon water utilities corporation (CAMWATER), la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP) et le Fonds spécial et d’intervention inter communale (FEICOM). Selon le ministre camerounais des Finances Alamine Ousmane Mey, «dans un monde globalisé où la concurrence est rude, il n’est plus possible pour nous de nous cantonner à des sources de financements traditionnelles ». Au cours de cette rencontre, il a été question «de préparer les entreprises à mieux connaître la grille de lecture de l’AFD, de leur présenter les pré-requis nécessaires pour obtenir un prêt» non souverain, a indiqué Hervé Conan, le directeur de l’AFD au Cameroun. Parmi ces pré-requis, a-t-on appris, les entreprises doivent obtenir une notation financière auprès d’une agence de notation. Dans une perspective visant à améliorer la compétitivité des entreprises nationales, le gouvernement avait déjà convié en 2013, des entreprises publiques à s’informer sur l’évaluation du risque de crédit auprès des agences de notation, préalable à toute opération de recherche de financements sur le marché des capitaux. A ce jour, seul CAMTEL, l’opérateur public des télécoms a tenté cette expérience auprès de l’agence Bloomfield Investment, qui lui a attribué la note BB.


  • Ramadan 2015: les fidèles camerounais entre piété et lutte contre le terrorisme
    APA, 22/06/2015 13h33
    Les mesures de sécurité ont été considérablement renforcées pendant le mois de jeûne du Ramadan dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord, frontalière avec le Nigeria en proie aux exactions de la secte islamiste Boko Haram, a apprend-t-on de sources gouvernementales. Dans les mosquées, le gouverneur de cette circonscription, Midjiyawa Bakary, a indiqué que les prêches «seront passés à la censure» alors que de nouvelles dispositions de surveillance sont prises aux frontières avec le Nigeria et le Tchad. De même, des patrouilles mixtes ont été multipliées dans les zones sensibles et autour des lieux de culte. Dans les agences de voyage où les passagers doivent être dument identifiés sur bordereau sur présentation d’une pièce d’identité, les bagages sont systématiquement fouillés et munis d’étiquettes avant leur embarquement.


  • Fête de la musique: un concert pour soutenir les forces de défense
    Cameroon Tribune, 22/06/2015 11h33
    Pour la 34ème édition de la fête de la musique au Cameroun qui s'est célébrée hier, les artistes camerounais ont choisi de soutenir les forces de défense au front. Ceci à travers un concert géant à l'esplanade du Musée national à Yaoundé. Organisé en partenariat avec le ministère des Arts et de la Culture (Minac), ce spectacle gratuit a donné l'occasion à chaque spectateur de faire une contribution volontaire pour la cagnotte qui sera reversée au compte spécial de soutien à l'armée.

  • CAN féminine de Volley : Le Cameroun obtient la 3ème place
    JDC, 21/06/2015 12h37
    Les Lionnes Indomptables Volley se sont imposées Samedi face au Sénégal par 3 sets à 2.

  • Inondations à Douala - De nombreux dégats matériels -
    JDC, 21/06/2015 03h32
    De nombreux quartiers de la capitale économique Douala sont inondés après les violentes pluies qui se sont abattues dans la ville depuis vendredi soir. Une femme et ses deux enfants auraient perdu la vie au quartier Beedi.

  • Mondial féminin: Les Lionnes Indomptables éliminées
    JDC, 21/06/2015 03h27
    Les Lionnes Indomptables ont été éliminées cette nuit à Edmonton en 8èmes de finale de la Coupe du Monde de football. Les joueuses du coach Enow Ngachu ont été battues (0-1) par la Chine grâce à un but de Wang Shanshan à la 12ème minute.

  • Mondial féminin 2015/ Cameroun - Chine: Le onze entrant chez les Lionnes
    JDC, 21/06/2015 01h17
    Le sélectionneur de l'équipe nationale féminine de football du Cameroun, Enow Ngachu, a publié le onze entrant chez les Lionnes pour la rencontre devant les opposer aux Chinoises ce dimanche, 21 Juin 2015, à 1h30 Am du matin (00h30 au Cameroun) pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe du monde de football.
    Gardienne: Ngo Ndom
    Défense: Leuko, Manie, Awona, Meffometou
    Milieu: Zouga, Feudjio, Ngock Yango
    Attaque: Enganamouit, Ngono Mani, Aboudi


  • 8èmes de finale Canada 2015: Cameroun-Chine ce samedi
    JDC, 19/06/2015 18h16
    Les Lionnes indomptables seront face aux chinoises demain samedi, 20 juin 2015, dans le cadre les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football féminin 2015. La rencontre est prévue au Commonwealth Stadium d'Edmonton à 00h30 (23h30 GMT). Après la victoire des Lionnes contre la Suisse, 2 buts à 1 lors du dernier match, le Cameroun devient la deuxième équipe africaine de l'histoire, après le Nigeria en 1999, à dépasser la phase de groupes. "Les Nigérianes gagnent tout le temps en Afrique. Cela fait longtemps qu'elles sont une source d'inspiration pour nous (...) notre qualification pour les huitièmes devrait changer pas mal de choses dans le football camerounais", a déclaré Madeleine Ngono Mani qui a qualifié son équipe par un coup de tête. L'équipe féminine du Cameroun va tenter de remporter ces huitièmes de finale samedi.

  • Un colloque international sur les "traditions et émergence de l'Afrique" s'ouvre ce jeudi à Yaoundé
    JDC, 18/06/2015 11h08
    Placé sous le patronage du chef de l'Etat, un colloque international sur les "traditions et émergence de l'Afrique" s'ouvre ce jeudi 18 juin à Yaoundé. Thème de la rencontre: «L’Afrique à la quête d’un développement culturellement soutenable: place et rôle des traditions dans la dynamique contemporaine d’émergence». L’initiative est du Centre international de recherche et de documentation sur les traditions et langues africaines (Cerdotola). Pendant quatre jours, les experts venus d’une cinquantaine d’universités et centres de recherches des cinq continents du monde, vont discuter d’un programme d’industrialisation des traditions africaines.

  • Le Jeune du Ramadan début ce Jeudi au Cameroun (Commission Nationale du Croissant Lunaire)
    APA, 17/06/2015 16h13
    La période de jeûne du Ramadan débute jeudi sur toute l’étendue du territoire camerounais

    Ce mois d'abstinence intervient à l'heure où la communauté musulmane du pays multiplie les appels à la vigilance vis-à-vis de ses fidèles dispersés à travers le pays, dans un contexte marqué par les assauts répétés et souvent sanglants de la secte islamiste nigériane Boko Haram dans la région de l'Extrême-Nord.

    Dans la capitale, Yaoundé, cette période aura été précédée par la tenue de la Cameroon Muslim Exhibition, une foire destinée à offrir des produits de grande consommation à bas prix aux croyants.

    Au 1er janvier 2010, et selon les chiffres officiels, Cameroun comptait près de 19,5 millions d'habitants dont 21,3% de confession musulmane.


  • Un pool de banques locales prête 25 Milliards de FCFA à Camair-Co
    APA, 17/06/2015 16h11
    La Cameroon Airlines Company (Camair-Co) et un pool de banques ont signé une convention de prêt d’un montant de 25 milliards FCFA destiné au plan de relance de la compagnie nationale, a constaté APA


    Ledit prêt lui a été octroyé par Ecobank en posture de chef de file, mais aussi Afriland First Bank, la Commercial Bank of Cameroon (CBC) et United Bank for Africa (UBA).

    Il s'agit, apprend-on, de la 1ère phase d'un financement dont les besoins totaux se chiffrent à 30 milliards FCFA.

    Cette enveloppe sera dédiée à l'achat de nouveaux avions ainsi qu'à l'acquisition d'équipements de maintenance.

    Camair-Co, qui est actuellement doté d'un Boeing 767-300ER, de deux Boeing 737-700 et deux avions chinois MA-60, compte ainsi porter sa flotte à 9 aéronefs.

    Cette compagnie, constituée à 100% de capitaux publics et qui a officiellement démarré son exploitation le 28 mars 2011, croule aujourd'hui sous un lourd endettement et est régulièrement secouée par des mouvements d'humeurs du personnel et des passagers désabusés.


  • Les Lionnes Indomptables battent la Suisse (2-1) et se qualifient pour les 8emes
    JDC, 17/06/2015 01h00
    Grace a une brillante Onguene, les Lionnes Indomptables ont brillament obtenu leur qualification pour les 8eme de finale de la coupe fu monde feminine en battant la Suisse (2-1). Elles affronteront la Chine Samedi

  • Le Cameroun accusera «quelques retards» pour le passage à la TNT, selon le ministre de la Communication
    APA, 16/06/2015 19h45
    Une bonne partie du matériel acquis par le Cameroun pour le passage à la télévision numérique terrestre (TNT), qui interviendra mercredi prochain sur toute la planète, est actuellement bloquée au port de Douala, la métropole économique du pays, a-t-on appris ce lundi de sources concordantes. Principal point d’arrimage prévu pour ce basculement, même des équipements achetés par la radio-télévision publique (CRTV) auprès de l’opérateur chinois StarTimes sont, selon un haut cadre de la maison ayant acquis l’anonymat, soit éparpillés à travers le pays, soit en cours d’installation ou alors également bloqués au port dans l’attente d’exonérations douanières. S’exprimant sur le sujet vendredi, à l’occasion d’un point de presse le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, a effectivement reconnu que le Cameroun «a eu quelques retards». A l’en croire, Douala mais aussi la métropole politique, Yaoundé, seront peut être numérisés le 17 juin prochain, voire à la fin du mois ou en juilet: «Nous avons eu un problème d’enlèvement des équipements qui se trouvent au port et à la frontière. Ce défi, nous allons le relever. Au plus tard au début du mois de juillet, Yaoundé et Douala seront numérisés. Nous sommes en pourparlers avec notre partenaire et la CRTV pour la mise à disposition des décodeurs à des prix accessibles à tous.»

  • Les ravisseurs d'un soldat camerounais à Bakassi (Sud-Ouest) exigent une rançon de 40 millions FCFA pour sa libération
    APA, 16/06/2015 19h30
    Les ravisseurs du maréchal-des-logis-chef camerounais Patrick Nzeh, enlevé en mer dimanche matin aux encablures la presqu’île de Bakassi (Sud-Ouest) à bord d’une embarcation commerciale, ont exigé le paiement d’une rançon de 40 millions FCFA «au plus tard samedi prochain» faute de quoi il sera exécuté, a appris APA mardi de sources sécuritaires. Bien que l'identité des pirates n'ait pas été révélée, les premiers soupçons des enquêtes penchent pour une action de l'un des nombreux groupes criminels qui écument le Golfe de Guinée. En service à la brigade de gendarmerie de Barack, le gendarme revenait d'une permission d'absence de quelques jours lorsque la pirogue où il avait pris place a été arraisonnée par des assaillants dont le nombre, lui aussi, reste inconnu.



  • La Cemac prévoit de «bonnes perspectives» pour l’économie camerounaise en 2015
    APA, 16/06/2015 10h17
    Le taux de croissance du Cameroun devrait s’établir à 6,3% en fin 2015, selon des projections de la mission de surveillance multilatérale de de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Au terme de 10 jours de travail dans ce pays, les experts de cet organe ont émis des avis positifs quant aux données macroéconomiques, dans un contexte international pourtant peu favorable. Selon eux, la croissance économique du Cameroun s’est située entre 5 et 6% entre 2014 et 2015. Ils ont toutefois mis en garde contre les déficits infrastructurels et énergétiques qui interpellent actuellement le Cameroun et qui, si rien n’est fait, pourraient plomber le bel élan. Lors de leur collecte d’informations, les délégués de la Cemac ont ainsi eu des séances de travail avec les départements ministériels en charge des question économiques et des financières, question de rassembler des données socio-économiques, sur les programmes et projets devant permettre l’élaboration du rapport définitif de la surveillance multilatérale en 2014 ainsi que les perspectives pour 2015-2016, mais aussi un document destiné aux grandes orientations politiques économiques pour 2016.


  • Atelier à Yaoundé sur l'avancement des projets de recherche sur les forêts
    APA, 15/06/2015 17h32
    Un atelier destiné à la présentation de l’avancement des projets de recherche en cours sur les forêts au Cameroun et au Congo s’ouvre mardi à Yaoundé. Initiées par le Projet de renforcement de capacités et accès aux données satellitaires pour le suivi des forêts en Afrique centrale et de l'ouest (GEOFORAFRI), ces assises se tiendront en marge de la 15ème réunion des acteurs du partenariat pour les forêts du bassin du Congo (PFBC) qui aura lieu à Yaoundé du 17 au 19 juin. Piloté par l'Institut de la recherche pour le développement (IRD), le GEOFORAFRI a pour objectif principal de favoriser l'adoption et la maîtrise méthodologique et technique des données satellitaires d'observation de la terre, permettant ainsi aux pays d'Afrique centrale et de l'ouest de réaliser, entre autres, le suivi de leur couvert forestier en conformité avec les exigences internationales proposées dans le cadre du mécanisme REDD+. Le GEOFORAFRI est mené en étroite collaboration avec un autre projet, financé par l'Agence française de développement (AFD) et consacré à la mise à disposition de données "Spot" pour les utilisateurs REDD+ dans les pays du bassin du Congo.

  • Electricité: menace de délestage sur une partie du Cameroun
    APA, 15/06/2015 15h28
    Le fournisseur anglais Aggreko, qui a installé une centrale thermique d’une capacité additionnelle de 40 mégawatts à Ahala, dans la banlieue de Yaoundé, la capitale du pays afin d’atténuer les effets des délestages dans le réseau interconnecté sud (RIS), vient de menacer d’en arrêter le fonctionnement pour non-paiement d’une facture de 10 milliards FCFA. Au plus fort du mécontentement populaire consécutif au retour des coupures intempestives d'énergie électrique, cette société propriétaire de l'unité de production, avait, le 10 juin dernier, consenti à la remettre en marche sous réserve, avait alors précisé le gouvernement, «de la signature sans délai, par le ministre en charge des Marchés publics, du marché d'acquisition de ladite centrale par l'Etat du Cameroun». Aggreko exige de l'Etat camerounais le paiement d'une somme de 14 milliards FCFA pour céder cette infrastructure d'une capacité de 60 mégawatts et entièrement financée sur fonds propres dans le cadre du Programme thermique d'urgence (PTU). Les négociations sur le sujet achoppent depuis qu'un rapport d'audit technique de la centrale, effectué par la société de patrimoine Electricity Development Corporation (EDC), a indiqué qu'à sa valeur initiale, de 15,8 milliards FCFA, devait désormais être prise en compte «la valeur du taux d'amortissement» sur des équipements en 3,5 ans, soit une valeur résiduelle de quelque 9,4 milliards FCFA en juin 2014 et donc 4,3 milliards FCFA de moins que la somme exigée par le constructeur anglais. Le réseau interconnecté sud est depuis fin avril dernier plongé dans une profonde crise d'électricité justifiée par l'opérateur ENEO comme le fait «d'un épuisement sévère des stocks d'eau» dans les barrages réservoirs. Entre le 23 avril et le 26 mai 2015 en effet, cette filiale du fonds d'investissement britannique ACTIS avait indiqué, dans un communiqué, avoir enregistré sur le fleuve Sanaga, le plus important du pays, un déficit inhabituel de l'ordre de 1,6 milliard de mètres cubes d'eau, comparé à la même période en 2014. Face à ce déficit hydrologique, la société et les services publics misent sur des ressources thermiques d'appoint dont fait partie la centrale d'Ahala, en attendant un retour à la normale dans les barrages de retenue.


  • Port de Douala : un marché de 5,2 milliards FCFA attribué à une entreprise espagnole
    APA, 15/06/2015 12h54
    Le gouvernement camerounais vient d’attribuer à la société espagnole Astilleros Armon SA, le marché pour la fourniture d’un "navire de servitude multifonctionnel" au port autonome de Douala (PAD), a-t-on appris lundi auprès du ministère des Marchés publics. A travers cet accord, le constructeur naval espagnol livrera ce navire au PAD au bout de dix-sept mois, ce qui devrait renforcer cette entreprise publique qui gère pour l'heure la plus grande infrastructure portuaire du pays avec 95 pour cent des exportations et des importations du pays. Selon des sources proches du dossier, Artilleros Armon SA, a devancé ses concurrents immédiats, en l'occurrence, la China harbour engineering company (CHEC), l'entreprise chinoise qui a construit le port en eau profonde de Kribi et la société française Ocea SA. Au rang des équipements d'Artilleros Armon SA, l'on retrouve des bateaux de pêche, des remorqueurs, des embarcations rapides, des dragues, des cargos, des ferries, des yachts.



  • Forum diplomatique à l'Iric: l'institution reçoit l'ambassadeur des Etats-Unis ce lundi 15 juin
    JDC, 15/06/2015 11h27
    Dans le cadre de son traditionnel forum diplomatique, l'Institut des relations internationales du Cameroun (Iric) accueille ce lundi l'ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique au Cameroun. Michael Stephen Hoza va échanger avec les étudiants de cette institution sur le thème: "la politique étrangère des Etats-Unis et les intérêts américains au Cameroun". La conférence se tient à l'amphithéâtre de l'Iric.

  • Yaoundé accueille un colloque africain sur «le développement culturellement soutenable»
    APA, 15/06/2015 09h15
    Quelque 300 délégués, venant des cinq continents, sont attendus du 18 au 21 juin prochain dans la capitale camerounaise, Yaoundé, autour d’un colloque placé sur le thème: «L’Afrique à la quête d’un développement culturellement soutenable: place et rôle des traditions dans les dynamiques contemporaines d’émergence». Organisée par le Centre international de recherche et de documentation sur les traditions et les langues africaines (CERDOTOLA), ces assises rassembleront des experts issus d’une cinquantaine d’universités et centres de recherche, du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA), de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), du Centre international des civilisations bantu (CICIBA) ainsi que des organisations des autorités traditionnelles et coutumières du continent noir. La conférence de Yaoundé servira, surtout, de point de lancement d’un programme d’industrialisation des traditions africaines, dont l’objectif consiste à mettre à la disposition des décideurs des leviers conceptuels grâce auxquels les ressources, pratiques, institutions et modes d’accumulation traditionnels devraient être systématisés, standardisés et exploités afin de soutenir, inculturer et accélérer le développement industriel des pays africains.


  • Elim CAN 2017 : Cameroun 1 - Mauritanie 0
    JDC, 14/06/2015 18h22
    Grâce à un but à la 90ème minute de Vincent Aboubakar, les Lions Indomptables sont difficilement venus à bout de la Mauritanie pour le premier match des éliminatoires de la CAN 2017

  • Samuel Eto'o pourrait s'engager dans la ligue de Football américaine
    JDC, 14/06/2015 12h09
    Sous contrat avec la Sampdoria de Gênes jusqu'en juin 2016, Samuel Eto'o n'est pas sur de rester en Italie, seulement six mois après son arrivée. «Si ça ne tient qu'à moi, il peut rester à vie. C'est un grand champion mais s'il veut partir, alors il peut suivre son cœur... et son portefeuille», a indiqué Massimo Ferrero, le président de la Samp à Sky Italia. Eto’o a des offres provenant de Major League Soccer.

  • Les Lionnes Indomptables s'inclinent face au Japon (1-2)
    JDC, 13/06/2015 06h57
    Les Lionnes Indomptables se sont inclinées Vendredi soir à Vancouver (Samedi matin à Yaoundé) lors du 2ème match de la Coupe du Monde féminine face au Japon.
    Les Japonaises ont ouvert la marque très tôt par Sameshima (6') et Sugasawa (17') et la Camerounaise Nchout a réduit le score à la fin du temps réglementaire.
    Les Lionnes Indomptables joueront le match décisif Mardi contre la Suisse, vainqueur de l'Equateur 10 à 1.


  • Arrimage au système LMD: l’AUF soutiendra la formation des assureurs
    Cameroon Tribune, 12/06/2015 14h35
    L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) continuera d’appuyer l’Institut international des assurances (IIA) dans la formation universitaire des ses cadres. Au cours de la cérémonie de prorogation d’une convention qui lie les deux institutions mardi dernier à Yaoundé, il a été indiqué que l’accent sera mis sur l’arrimage de l’offre de formation à l’IIA au système Licence-Master-Doctorat. Un axe majeur de l’AUF sur «l’accompagnement des institutions dans leur démarche de modernisation de la gouvernance universitaire», a mentionné le directeur régional du Bureau Afrique centrale et des Grands lacs, Pr Alain Ondoua. Durant deux ans, l’AUF s’engage à accompagner l’IIA dans la refondation et la reformulation de ses programmes d’enseignement, la pédagogie et la gestion de la scolarité. De plus, l’AUF apportera une assistance technique nécessaire pour la gestion informatisée de la scolarité, à travers le déploiement de la solution de logiciel intégrée «Scolarix».

  • Eliminatoires Can 2017: Cameroun-Mauritanie ce dimanche
    JDC, 12/06/2015 14h32
    Les Lions indomptables seront face à la sélection de Mauritanie ce dimanche 14 juin 2015, dans le cadre des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations «Gabon 2017». La rencontre, prévue au stade Omnisports de Yaoundé, compte pour la première journée. Après un regroupement à Lisses (France) et deux matchs amicaux contre le Burkina Faso et la République démocratique du Congo, les Camerounais ont regagné la capitale hier. Forts d’une victoire (3-2) face aux Etalons et d’un match nul (1-1) contre les Léopards, les Lions indomptables attendent de se mesurer aux Mourabitounes. Le groupe camerounais devrait afficher complet pour ce match.


  • Mondial féminin: le Cameroun face au Japon ce weekend
    JDC, 12/06/2015 14h24
    Le Cameroun disputera son deuxième match du Mondial samedi, 13 juin 2015, quand il sera 3heures face au Japon, champion en titre. Ce sera à la Place stadium de Vancouver au Canada. Les Lionnes ont besoin d'un match nul au moins pour franchir les portes des 1/8e de finale de cette coupe du monde au féminin.

  • 263 milliards de FCFA générés par les pêcheurs du Sud-Ouest
    APA, 11/06/2015 18h12
    Les recettes générées par la pêche dans la région du Sud-ouest au Cameroun, frontalière du Nigeria ont atteint une somme de 263 milliards de francs CFA l’année dernière selon des statistiques publiées par la délégation régionale du ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia). La pêche apparaît finalement comme l'activité la plus génératrice de revenus pour les populations de cette partie du pays qui héberge plus de 50 pour cent des 400 Km de côtes maritimes que compte le Cameroun. Ces revenus proviennent de la vente des 162 923 tonnes de poissons pêchées dans cette partie du Cameroun, aussi bien par les quatre sociétés de pêche industrielle qui y sont installées, que par les 8500 pêcheurs traditionnels recensés dans la région. Une activité est dominée par les étrangers, les ressortissants de l'Afrique de l'Ouest en particulier, entre autres, les Ghanéens avec 914 pêcheurs recensés, les Nigérians au nombre de 2721 pêcheurs, mais également, des Béninois, des Libériens, des Maliens et des Sénégalais. Par ailleurs, 80 pour cent de cette production de poisson est vendue au Nigeria selon les officiels camerounais. Dans le même temps, le Cameroun importe, chaque année, pour environ 100 milliards de francs CFA de poissons, afin de satisfaire les besoins de consommation de ses populations, révèlent les statistiques de la division de la balance des paiements du ministère des Finances.

  • Le ministre de la Défense envoyé à Abuja, au Nigéria, pour représenter Paul Biya jeudi au sommet des chefs d'Etat de la CBLT
    JDC, 11/06/2015 14h24
    Le ministre délégué à la Présidence en charge de la Défense, Edgar Alain Mebe Ngo'o, a été désigné pour représenter le chef de l'Etat camerounais au sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la Commission du bassin du Lac Tchad (CBLT, d'après un communiqué du Cabinet civil de la Présidence de la République diffusé sur la CRTV ce jeudi. Ce sommet se tient ce 11 juin à Abuja, la capitale nigérienne, afin de finaliser la mise en place d'une force régionale de près de 9.000 hommes avec l'objectif d'en finir avec l'insurrection du groupe islamiste Boko Haram.

  • Le Cameroun cherche 5 milliards de FCFA de titres publics sur le marché de la BEAC
    APA, 11/06/2015 14h21
    Le Trésor public camerounais a procédé le 10 juin 2015 sur le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), à une émission de Bons du Trésor assimilables (BTA) d’une valeur de 5 milliards de francs CFA. D'une durée de maturité de treize semaines, cette émission couvre les six pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Les souscriptions à cette opération par laquelle le Cameroun veut lever la somme de 5 milliards de francs CFA, se font auprès des treize banques de la zone CEMAC agréés comme spécialistes en valeurs du trésor (SVT) par l'Etat camerounais. Principal animateur du marché des titres publics de la BEAC depuis 2011, le Cameroun y a fait jusqu'ici du 100 pour cent lors des émissions de BTA. Pour le second trimestre 2015, le Trésor public camerounais lèvera au total 35 milliards de francs CFA par émissions successives de ces titres de créance de court-terme.

  • Colonies de vacances: la troisième édition annoncée
    JDC, 11/06/2015 11h12
    Le ministère du Tourisme et des Loisirs va organiser au cours des mois de juillet et août prochains la troisième édition des "colonies de vacances" dans les villes de Buea, Garoua et Yaoundé. Les inscriptions sont d'ores et déjà lancées au Mintoul.

  • Incendie au marché de Mvog-Mbi mardi 09 juin à Yaoundé
    JDC, 11/06/2015 11h09
    une douzaine de boutiques construites en matériaux provisoires ont été consumées par les flammes, suite à un incendie qui s'est produit mardi au marché de Mvog-Mbi vers 21h00, après des coupures d'électricité répétées. Aucune perte en vie humaine n'a été enregistrée mais une importante quantité de marchandises a été détruite.


  • Lutte contre le sida en milieu scolaire: la CIRCB sensibilise à Nanga-Eboko
    Cameroon Tribune, 11/06/2015 11h04
    Le centre international de référence Chantal Biya, pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/Sida (CIRCB), en partenariat avec l'Unesco, le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) et le ministère de l'Education de base (Minedub), procède, dès ce jeudi et ce jusqu'à samedi, au lancement du programme de lutte contre les IST-VIH/Sida en milieu scolaire dans le département de la Haute-Sanaga à Nanga-Eboko. La cérémonie sera couplée à la mise en place d'un centre multimédia dans la localité.

  • Lancement fin juin d'un projet photovoltaïque pour 166 localités camerounaises
    APA, 10/06/2015 18h30
    Le ministère camerounais en charge de l’Eau et de l’Energie a annoncé, mercredi, le lancement en fin juin prochain, du projet d’énergie solaire photovoltaïque d’un coût de de 53 milliards FCFA, financé par Eximbank China. Il s'agit de la 1ère phase d'un chantier de 13.000 localités rurales qui concerne, pour son début, 350 zones réparties dans les 10 régions que compte le pays. C'est le 1er projet concret de ce type à être véritablement réalisé au Cameroun après plusieurs annonces similaires restées sans lendemains. Fin mars 2014, en effet, des dirigeants de la société suisse Lux Cresson & Associés avaient proposé aux autorités et communes des solutions de production de l'électricité à partir de l'énergie solaire. Cette offre, présentée comme "décentralisée" et peu coûteuse, revient à construire des stations destinées à approvisionner les zones rurales et des villages touristiques. En novembre de la même année, le gouvernement camerounais et la société sud-africaine GSC Energy Ltd avaient déjà signé un protocole d'entente portant sur la construction d'un parc photovoltaïque d'une capacité totale de 500 mégawatts dans les régions de l'Adamaoua, du Nord et de l'Extrême-Nord pour un coût de 2,2 milliards de dollars et qui devait démarrer 3 semaines plus tard, pour une durée de 24 mois.


  • Formation médicale et pharmaceutique: la 3ème session de la commission nationale annoncée
    Cameroon Tribune, 10/06/2015 11h10
    Le ministre de l'Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, annonce que les travaux de la 3ème session de la Commission nationale de la formation médicale, pharmaceutique et odontostomatologie du Cameroun (CNFMP) se dérouleront vendredi 12 juin 2015 au ministère de l'Enseigneur supérieur. Il sera question pour les membres du CNFMP de se pencher sur l'état d'exécution des résolutions de la deuxième session, le bilan des examens nationaux organisés en 2014, les nouvelles demandes d'habilitation et l'organisation des examens nationaux de la formation médicale 2015-2016.

  • Assemblée nationale: ouverture de la 2ème session ordinaire de l'année législative 2015 ce mercredi
    JDC, 10/06/2015 10h58
    Le palais de verre de Ngoa-Ekellé accueille ce mercredi, 10 juin 2015, les députés de la 9ème législature pour les travaux de la deuxième session ordinaire de l'année législative 2015.

  • Match amical préparatoire à la Can 2017: le Cameroun et la RDC font le nul
    JDC, 10/06/2015 09h57
    Les Lions Indomptables du Cameroun ont affronté mardi 09 juin la République Démocratique du Congo dans le cadre des préparatoires pour la phase éliminatoire de la Coupe d'Afrique des Nations (Can) 2017. La rencontre qui s'est tenue au stade Tondreau à Mons s'est soldée par un nul. un but partout. Le but camerounais a été marqué par Le défenseur de l’olympique lyonnais, Henri Bedimo. Dans le cadre des éliminatoires de la Can 2017, le Cameroun affrontera le 14 juin prochain la Mauritanie tandis que la RD Congo sera face à Madagascar

  • La Haye offre une collection de 370 volumes de conférences à l'IRIC
    JDC, 10/06/2015 09h47
    La collection de 370 volumes de conférences a été reçu officiellement lors d'une cérémonie tenue le 9 Juin 2015 à l'Institut des Relations Internationales du Cameroun (Iric) de Yaoundé. A l'occasion, le ministre de l'Enseignement supérieur et Chancelier des Ordres Académiques, le Professeur Jacques Fame Ndongo, a exhorté les étudiants de l'Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC) à faire bon usage de cette collection et des travaux universitaires donnés par La Haye, académie de droit international. Ont pris part à cet évènement plusieurs membres du corps diplomatique, notamment le recteur de l' Université de Yaoundé II, le Pr Oumarou Bouba, le représentant du ministre des relations extérieures, Chantal Nama, étudiants, diplomates stagiaires et le personnel académique et administratif de l'IRIC.

  • "Occupations jeunes": la Cud emploie 222 jeunes ce mois
    JDC, 10/06/2015 09h38
    La Communauté urbaine de Douala (Cud) a accueilli vendredi dernier 222 jeunes non scolarisés issus de la 3e vague de l’année 2015 du programme «Occupations jeunes». Répartis par groupe dans divers ateliers, «Propreté générale», «Lutte contre le désordre urbain», «Travaux en régie», leur travail participe à rendre propre et attrayante la capitale économique. Pour l’atelier propreté générale par exemple, les jeunes vont faire du désherbage, de l’assainissement, etc. Les travaux en régie se dérouleront pour la plupart en interne. Il s’agit de la fabrication des pavés, de parpaings, tout ce dont la Communauté urbaine a besoin pour effectuer ses travaux de terrain... Ces recrues vont également lutter contre le désordre urbain (enlèvement des affichettes et autres affiches qui salissent la ville). Le délégué du gouvernement auprès de la Cud, Fritz Ntonè Ntonè a indiqué que toutes les mesures ont été prises pour que la pluie ne soit pas une entrave au bon déroulement de leurs travaux sur le terrain. Le programme «Occupations jeunes», mis sur pied en 2008, a pour but de lutter contre la pauvreté et le chômage. Ceci en employant tous les mois, chômeurs, diplômés, enfants de la rue.


  • L'association Mbog Liaa célèbre ses 20 ans
    JDC, 10/06/2015 09h31
    L'association Mbog Liaa célèbre ses 20 ans samedi, 13 juin 2015 à Edéa. Créée en 1995 pour le regroupement des peuples de la grotte de Ngog Lituba, l'association rassemblera à l'occasion des festivités les communautés Bassa–Mpo’o–Bati. Au programme des festivités, il y aura des danses traditionnelles, rituels de la communauté…Et surtout, en guest-star, Were Were Liking et le Ki-Yi Mbock pour une représentation spéciale, entre théâtre et chansons, sur la culture de la grotte mythique de Ngog Lituba.



  • Fleuve Bénoué: déjà trente-sept corps repêchés des eaux
    APA, 10/06/2015 09h24
    Le gouvernement camerounais a indiqué mardi dans un communiqué, que trente-sept corps ont déjà été repêchés par les forces de sécurité suite au chavirement de deux embarcations survenu lundi dans le fleuve Bénoué, au Nord-Cameroun. Les autorités qui ont précisé que les recherches allaient se poursuivre, n’ont plus beaucoup espoir de trouver des survivants après les dix rescapés sortis des eaux hier, qui suivent des traitements appropriés dans les hôpitaux de la place. Le chef de l’Etat camerounais Paul Biya qui a adressé les condoléances aux familles des victimes a également demandé que toutes les «dispositions nécessaires soient prises pour assurer une meilleure prise en charge des rescapés», a indiqué le gouverneur de la région du Nord, Jean Abate Edi’i. Selon des témoignages concordants, les deux pirogues en provenance de Lagdo (Nord) ont chaviré, à cause d’une forte pluie tombée dans la localité, alors que les deux embarcations ayant à leur bord une cinquantaine de personnes tentaient d’accoster sur l’autre rive du fleuve. Par ailleurs, le gouvernement a décidé d’interdire «les voyages de nuit par pirogues», explique-t-on, pour éviter des «drames de ce genre». D’après l’enquête policière, des secours ont été moins efficaces, non seulement à cause de la montée des eaux, mais également parce que le naufrage est intervenu la nuit.


  • Hausse des prix des produits de consommation courante au premier trimestre Cameroun
    APA, 09/06/2015 22h34
    Les prix des produits de consommation courante ont cru de 2,8 pour cent au Cameroun au cours du premier trimestre de l’année, en hausse de 1,5 pour cent par rapport à la même période l’année dernière, révèle une étude de l’Institut national de la statistique (INS).

    Dans ce rapport dont APA s'est procuré copie mardi, il est précisé qu'en «moyenne sur les douze derniers mois, la hausse est de 2,3 pour cent contre 1,7 pour cent observé à la même période il y a un an », souligne l'INS.

    A l'origine de cette augmentation des prix, dont le niveau au premier trimestre 2015 frôle le seuil de 3 pour cent admis dans la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale), se trouve d'abord la hausse des prix des transports qui se situe à 11 pour cent.

    Cette hausse des transports consécutive à l'augmentation de 15 pour cent en moyenne des prix des produits pétroliers à la pompe, le litre de l'essence super ayant passé depuis le juillet 2014 de 569 er francs CFA à 650 francs CFA et celui du gasoil de 520 francs CFA à 600 francs CFA à compter du 1er juillet 2014.

    Par ailleurs, fait observer l'INS, une augmentation de 4,2 pour cent « des prix des services de restaurants et hôtels qui s'est aggravée, la hausse du gaz domestique de 6000 francs CFA à 6500 francs CFA en juillet 2014)», à qui il convient d'ajouter la hausse des prix des bières et des vins, suite à une révision à la hausse du droit d'ascise décidée par le gouvernement camerounais, à compter de janvier 2015.


  • Brevet de technicien supérieur: les candidats face aux épreuves pratiques et écrites
    JDC, 09/06/2015 18h13
    Les candidats au Brevet de technicien supérieur (BTS) sont faces aux épreuves depuis ce mardi. Bandjoun, Douala, Garoua, Ngaoundéré, Ebolowa, Kumba, Abong-Mbang et Yaoundé sont les centres retenus sur l’ensemble du territoire. A côté des listes définitives affichées plusieurs jours avant l’examen, il y a la liste des rejets, les dossiers des candidats concernés étant incomplets. Ceux-ci ont toutefois été autorisés à composer dans les salles de litiges et devront déposer les justificatifs nécessaires auprès du secrétariat de leur sous-centre pour une décision définitive sur leurs cas. Les épreuves pratiques lancées ce jour s’achèvent samedi 13 juin prochain. Les épreuves écrites elles, s’étaleront du 15 au 20 juin.


  • Le Cameroun ecrase l'equateur 6-0
    JDC, 09/06/2015 08h12
    Pour leur premier match en CM, les Lionnes Indomptables ont battu l'equateur 6 a 0 cette nuit a Vancouver avec 3 buts de Enganamouit

  • Coupe du monde féminine: Le onze entrant du match Cameroun - Equateur
    JDC, 08/06/2015 19h17
    La sélection nationale féminine de football du Cameroun joue contre l'Equateur ce 08 juin, à 00h00, en ouverture du Groupe C du Mondial féminin Canada 2015. Voici le 11 entrant communiqué par le sélectionneur des Lionnes indomptables, Enow Ngachu:
    Gardienne de buts: Ngo Ndom
    Défense: Leuko, Bou Ndjouh, Manie, Meffometou,
    Milieu: Feudjio, Ngo Mbeleck, Yango Grace
    Attaque: Enganamouit, Ngono Mani, Aboudi.


  • Première sélection avec le Cameroun pour le sochalien Karl Toko Ekambi
    macommune.info, 08/06/2015 16h58
    Le footballeur sochalien Karl Toko Ekambi a effectué samedi 6 juin 2015 ses débuts internationaux avec le Cameroun. L'attaquant sochalien a en effet honoré sa première cape avec le Cameroun à l'occasion d'un match amical disputé face au Burkina Faso au Stade Yves du Manoir de Colombes. L'équipe dirigée par Volker Finke s'est imposée (3-2) tandis que KTE, entré en jeu, s'est illustré avec une passe décisive qui a permis à Njié Clinton d'inscrire le but de la victoire.

  • Huit rescapés, après le chavirage de deux pirogues sur la Bénoué
    APA, 08/06/2015 15h47
    Huit personnes ont été sorties vivantes, lundi matin, du fleuve Bénoué (Nord-Cameroun) après le chavirage, samedi, de deux pirogues qui transportaient une cinquantaine de passagers, indique des sources sécuritaires. L'intervention des secours a également permis de repêcher 29 corps, en majorité des femmes et des enfants partis quelques minutes plus tôt de Lagdo. Le drame a eu lieu samedi vers 16h dans la localité de Dame, située à une vingtaine de kilomètres du barrage hydroélectrique de Lagdo, à cheval entre les départements de la Bénoué et du Mayo Rey. Selon des sources concordantes, les deux embarcations ont été prises dans une tempête alors que leurs occupants se rendaient à un mariage.

  • Le trésor public procèdera à l'émission de 5 Milliards FCFA mercredi sur le marché de la CEMAC
    APA, 08/06/2015 11h47
    Le Trésor public du Cameroun procèdera, mercredi prochain sur le marché de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), à une émission par voie d'adjudication de bons du Trésor assimilables (BTA) d'un volume de 5 milliards FCFA.

    Cette opération, avec une valeur nominale est de 1 million FCFA et dont les résultats seront publiés dès le lendemain, se déroulera auprès de 13 spécialistes en valeur du Trésor (SVT) constitués d'établissements bancaires de la sous-région.

    Le 6 mai dernier, lors du même type d'opération, c'est une somme de 10 milliards FCFA qui avait déjà été levée par le Cameroun sur le marché de la CEMAC pour un montant total des soumissions de l'ordre de 16,8 milliards FCFA.

    Sur toute l'année en cours, le gouvernement compte émettre un total de 320 milliards FCFA de titres publics constitués pour 125 milliards FCFA de BTA, pour 100 milliards FCFA d'obligations du Trésor assimilés (OTA) et pour 150 milliards FCFA d'obligations du Trésor (OT) destinés à financer de projets structurants.

    L'année dernière, rappelle-t-on, ce sont 280 milliards FCFA qui avaient été mobilisés en termes d'émissions de titres publics par le Cameroun, contre 250 milliards FCFA en 2013 en dehors d'un emprunt obligataire de 180 milliards FCFA effectué en juin de cette année-là.


  • Au moins 20 morts dans le chavirement de 2 pirogues à Lagdo
    APA, 08/06/2015 09h46
    Au moins 20 corps avaient déjà été repêchés des eaux dimanche matin dans le fleuve Bénoué, dans la région du Nord du Cameroun, suite au chavirement de deux pirogues dans lesquelles au moins 50 personnes avaient pris place quelques heures plus tôt, indique des sources sécuritaires. Le drame, selon les premiers constats, est survenu pendant une forte pluie, alors que les victimes revenaient d’un marché périodique. Les mêmes sources, qui n’ont pas précisé le nombre de survivants, ont indiqué que les deux embarcations étaient surchargées. Les activités économiques de la zone, animées par deux grands marchés hebdomadaires, à travers le transport fluvial, tournent autour de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, du commerce, de la transformation, de l’artisanat et des ressources naturelles.


  • Amical : Le Cameroun bat le Burkina Faso (3-2) Samedi en région parisienne
    JDC, 07/06/2015 20h03
    Grâce à un doublé du Lyonnais Clinton N'Jie dans les cinq dernières minutes, le Cameroun s'est imposé (3-2) contre le Burkina Faso en amical de préparation aux éliminatoires de la CAN 2017 au Gabon, samedi au stade Yves-du-Manoir à Colombes. Le Burkina débutera contre les Comores le 13 juin (groupe D). La veille, le Cameroun affrontera la Mauritanie (M).

  • CM féminine : chaque lionne indomptable a reçu 15 millions FCFA de prime de participation
    APA, 07/06/2015 20h00
    Chacune des 23 joueuses de la sélection féminine de football du Cameroun, engagée en Coupe du monde de football «Canada 2015» mais aussi chaque membre du staff technique, médical, logistique et de la communication, a reçu une prime de participation d’un montant de 15 millions FCFA, selon un communiqué rendu public par le Comité de normalisation de l’instance nationale de la discipline (FECAFOOT).


    En termes de primes de présence à cette compétition, chaque joueuse recevra 15 millions FCFA alors que 20 millions FCFA iront à l'entraîneur principal, 10 millions FCFA à chacun des 3 adjoints, autant pour le médecin, 10 millions FCFA pour les 2 kinésithérapeutes, 3 millions FCFA pour la chargée de la communication, 6 millions FCFA pour les 2 responsables de la sécurité, autant pour leurs 2 collègues en charge du matériel et les 2 autres responsables de la logistique.

    S'agissant des primes de compétitivité, elles vont crescendo du premier tour jusqu'à la finale, où elles pourraient alors culminer de l'ordre de 15 millions FCFA par joueuse, 20 millions FCFA pour l'entraîneur principal, 10 millions FCFA pour chacun de ses adjoints, autant pour le médecin et chacun des 2 kinésithérapeutes.

    L'on note que ces annonces interviennent alors que l'éternelle question des primes commençait à pourrir les relations entre la FECAFOOT et les athlètes, qui exigeaient le double des montants finalement arrêtés.

    A Vancouver où est basé le groupe C du Mondial, les Camerounaises affronteront respectivement l'Equateur le 8 juin, le Japon le 12 et la Suisse le 16.


  • La chaîne de TV Afrique Media suspendue 1 mois par le CNC
    APA, 07/06/2015 19h58
    La chaîne de télévision à capitaux privé Afrique Media a été suspendue pour un mois par le Conseil national de la communication (CNC) du Cameroun pour des faits d’«accusations non justifiées, de nature à porter atteinte à l’image et à l’honneur de personnalités, d’institutions et de pays étrangers et de ce fait, constitutives atteintes à l’éthique et à la déontologie professionnelle en matière de communication sociale».

    Dans la foulée, deux de ses présentateurs, à savoir Magne Tadda et Mohamed Bachir Ladan, animateurs respectivement des émissions «Le mérite africain» et «Le débat panafricain» écopent de six de suspension, des panélistes de leurs programmes ayant «tenu des propos non justifiés indexant des personnalités, des institutions et des pays étrangers».

    Dans ses conclusions, le CNC pour «la récurrence des dérapages professionnels de la chaîne, invoquant «des risques de dérives se rapportant à la diffusion de programmes faisant intervenir en direct des panélistes dont certaines déclarations spontanées et non recadrées par les présentateurs sont susceptibles de générer des conséquences dommageables et irrattrapables».

    Le régulateur, note-t-on, n'a pas clairement indiqué l'identité des plaignants qui valent ces lourdes sanctions à la chaîne, mais des sources introduites ont affirmé que celles-ci interviennent à la suite de plaintes formulées par les ambassades des Etats-Unis et de la France au Cameroun.

    Le CNC a par ailleurs suspendu pour 6 mois les journaux Le Renard et Vanguard ainsi que leurs directeurs de publication, pour publication d'informations non-fondées.

    La station privée Royal FM, une chaîne de radio basée à Yaoundé, est pour sa part suspendue pour une période d'un mois pour diffusion d'informations sans «preuves concrètes».

    Organe gouvernemental de régulation placé sous l'autorité du Premier ministre et majoritairement constitué de promoteurs ou de grands collaborateurs de médias privés, le CNC s'est signalé ces derniers mois en suspendant des titres ou des professionnels, voire en les excluant définitivement de la profession.

    Il est notamment accusé d'être le bras séculier des autorités publiques dans sa démarche essentiellement répressive, de pratiquer une justice expéditive, de ne pas être un tribunal des pairs au sens noble du terme et de n'avoir jamais publié la nomenclature de ses sanctions.


  • Cameroun : les syndicats de la santé se disent toujours en grève
    APA, 05/06/2015 17h57
    Les responsables du Syndicat national des personnels des établissements du secteur de la santé du Cameroun (Cap/Santé) et du Syndicat national des personnels médico-sanitaires (SYNPEMS) ont démenti vendredi l’annonce faite la veille par le gouvernement comme quoi il a été procédé à la levée du mot d’ordre de grève lancé depuis lundi dernier dans les hôpitaux publics. Réagissant à la suite d’un communiqué des services du Premier ministre indiquant "que la situation est revenue à la normale dans les quelques formations sanitaires où il avait été observé un mouvement d’humeur", le président du SYNPEMS, Bala Bala, a dénoncé "une tentative de dilatoire" des pouvoirs publics. Sylvain Onana de Cap/Santé, a affirmé que "le mot d’ordre de grève sera observé avec beaucoup de vigueur encore dès le début de la semaine prochaine, face à la mauvaise foi du gouvernement". Pour les grévistes, aucun accord n’a été trouvé. Les médico-sanitaires dénoncent le mauvais classement professionnel qui leur est appliqué, la distribution discriminatoire des primes et autres quotes-parts, leur non prise en charge ainsi que celle de leurs familles nucléaires, le paiement de la dette sociale estimée à 3,6 milliards FCFA. Ils exigent également le reversement de tous les personnels contractuels à la Fonction publique, la mise à jour des différents plateaux techniques et leur approvisionnement en intrants et médicaments essentiels ainsi que l’organisation des élections des délégués du personnel dans les hôpitaux de 2ème catégorie. Depuis plus de cinq ans, une plateforme de dialogue a été mise sur pied mais sans résultats probants en faveur des médico-sanitaires.



  • Les entreprises camerounaises réaliseront 75% des marchés du plan d'urgence
    APA, 04/06/2015 13h00
    Le ministre camerounais en charge des marchés publics, Abba Sadou, a rendu public un avis général d’appel à manifestation d’intérêt en vue de la réalisation du plan d’urgence 2015-2017, d’un montant de 925 milliards FCFA et dont 75% des marchés seront réalisés par des entreprises locales, apprend-t-on. En effet, sur 497 projets programmés, les sociétés camerounaises se retrouvent attributaires de 393 chantiers dans des domaines aussi divers que l'agriculture, l'élevage, le développement urbain, l'habitat ou encore l'eau et l'énergie. Les entreprises nationales, qui en général, ne représentent que 30% des parts dans l'exécution des marchés publics, sont majoritaires dans la catégorie "C" qui concerne les marchés de moins de 5 milliards FCFA, les grands ouvrages (catégories "A" et "B") ayant été confiés à des entreprises étrangères. Cette discrimination, expliquent des sources introduites, se justifie par le fait que les opérateurs locaux ne disposent pas d'un plateau technique satisfaisant à même de faire face à des défis technologiques majeurs. Lancé par le président Biya, le programme d'urgence triennal a été validé le 9 décembre 2014 et sera financé en majorité par la Banque Atlantique (190 milliards FCFA), BGFI Bank (100 milliards FCFA), Ecobank (35 milliards FCFA), Deutsche Bank (8,5 milliards FCFA) et la Standard Chartered Bank, qui devra mobiliser 300 milliards FCFA.


  • Augmentation du capital de la filiale camerounaise de Tractafric
    APA, 04/06/2015 12h57
    La société Tractafric-Cameroun, filiale de la firme française spécialisée dans la fourniture d'engins lourds, a procédé à une augmentation de son capital social, à plus de 2,5 milliards de francs CFA. D'après une annonce légale publiée jeudi, le capital a été porté à 4,250 milliards de francs CFA contre 1,7 milliard de francs CFA auparavant. L'opération s'est faite à travers l'incorporation de l'écart de réévaluation et d'une partie du compte "report à nouveau", d'une part, et de l'élévation de la valeur nominale de chaque action de la société, laquelle valeur est passée de 500 francs CFA à 12 500 francs CFA, d'autre part. Particulièrement actif dans la fourniture des engins lourds, Tractafric-Equipement est présent au Cameroun à travers trois agences: Douala, Garoua et Yaoundé. Le gros des clients de cette entreprise est constitué de forestiers, des sociétés agro-industrielles et des opérateurs du secteur des BTP en activité dans le pays.

  • Cent millions de FCFA de la FAO pour les réfugiés centrafricains au Cameroun
    APA, 03/06/2015 18h13
    L’Organisation des nations unies pour l’alimentation (FAO) a octroyé un appui de 100 millions de francs CFA en nature aux éleveurs centrafricains réfugiés au Cameroun, a annoncé mercredi, Dr Taïga, ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales. Ce don mis à la disposition du gouvernement camerounais en vue de l'encadrement des éleveurs réfugiés centrafricains, a donné l'occasion au ministre de l'Elevage de sensibiliser les éleveurs sur l'importance de la vaccination des animaux, non seulement pour l'économie des ménages, mais aussi pour la santé humaine. Les dons de la FAO sont constitués de vaccins, de seringues et aiguilles, de diluant et d'autres équipements aptes à assurer la vaccination gratuite de 150 000 bovins et 150 000 petits ruminants. Les dons comprennent aussi 4000 sacs de tourteaux.


  • L'Assemblée nationale convoquée en session ordinaire le 10 juin 2015
    JDC, 03/06/2015 14h17
    Les députés camerounais sont convoqués à l'hémicycle du palais de Verre de Ngoa-Ekelle, en session ordinaire, le 10 juin 2015 à 11h00, d'après un communiqué signé du président de l'Assemblée nationale mercredi.

  • Le ministère des marchés publics choisit le français GEOCAN pour la construction d'un pipeline entre Limbé et Yaoundé via Douala
    APA, 03/06/2015 13h02
    Le gouvernement camerounais a confié à la société française Geocean un marché de 16,4 milliards de francs CFA, pour la construction d’un pipeline à la Société nationale de raffinage (SONARA), a appris mercredi APA auprès du ministère des Marchés publics.

    Cette entreprise française n'est pas à sa première expérience au Cameroun, en matière de construction de pipelines sous-marins, Geocean ayant participé à la construction de la partie immergée de l'oléoduc Tchad-Cameroun, dans la localité de Kribi, région du Sud.

    Long de 320 km, ce pipeline partira de la ville de Limbé, dans la région du Sud-Ouest qui abrite l'unique raffinerie du pays, à Yaoundé, la capitale, en passant par Douala.

    Cette firme française revendique plus de vingt années d'expérience dans la réalisation des travaux sous-marins à travers le monde, notamment au Moyen-Orient et en Afrique.


  • Le Cameroun franchit la barre des 100.000 barils de pétrole/jour (officiel)
    APA, 03/06/2015 09h24
    La production de pétrole du Cameroun a franchit, pour la première fois, la barre des 100.000 barils de pétrole par jour pendant la période janvier-avril 2015, selon un communiqué rendu public mardi par la Société nationale des hydrocarbures (SNH). Cette révélation, faite à l’issue d’une session du conseil d’administration de ladite société d’Etat, tenue le même jour à Yaoundé, la capitale du pays, pointe néanmoins un contexte «difficile, marqué par la persistance de chute des cours du brut, en baisse de 50% par rapport à la même période de l’exercice précédent». La production nationale d’or noir s’est ainsi située à 10,33 millions de barils, soit une hausse de 17,34% alors que celle du gaz progressait de 4,77% comparativement au 30 avril 2014, s’élevant à 4548,60 millions de pieds cubes dont 3801,10 millions issus d’un seul champ offshore situé au Sud du pays. Au chapitre commercial, apprend-on, les quantités de pétrole brut vendues pour le compte de l’Etat se sont élevées à 6,54 millions de barils au 30 avril dernier, en hausse de 29,75%. Lesdites ventes ont ainsi permis à la SNH, après déduction des charges diverses, de transférer au Trésor public une somme cumulée de 99,69 milliards FCFA sur les quatre premiers mois de l’année en cours, sur une prévision annuelle de l’ordre de 264,25 milliards FCFA. Sur un autre plan, les droits de transit du pétrole tchadien par voie d’oléoduc ont généré des recettes de 12,07 milliards FCFA entre janvier et avril derniers, en hausse de 86% par rapport à la même période l’an dernier, soit un volume de 15,76 millions de barils enlevés dans le terminal de Komé-Kribi (Sud). Par ailleurs, la SNH annonce l’apurement, depuis le 1er avril 2015, du prêt de 53,346 millions de dollars US contracté auprès de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) représentant sa participation à la construction du pipeline Tchad-Cameroun.


  • Environ 50 PME marocaines attendues à la 4ème édition de PmExchange 2015
    APA, 02/06/2015 17h26
    Plus de cinquante PME marocaines sont attendues à la quatrième édition du salon international de la Petite et moyenne entreprise du Cameroun (PmeExchange) qui aura lieu du 5 au 9 décembre 2015 à Douala, a annoncé mardi, Entreprise du Cameroun (E-CAM), le regroupement patronal promoteur de cette manifestation. En dehors d’autres invitées, les PME marocaines exposeront leur savoir-faire aux côtés de 150 PME camerounaises, offrant ainsi la possibilité aux opérateurs économiques des deux pays de nouer et de renforcer les partenariats économiques et commerciaux dans le cadre d’une coopération Sud-Sud. Lors de la troisième édition de PmExchange l’année dernière, ce sont des PME françaises réunies au sein de Confédération générale des Petites et moyennes entreprises (CGPME) qui étaient les invitées d’honneur. Ce rendez-vous d’affaires initié il y a quelques années par le mouvement patronal E-CAM est généralement ponctué par l’organisation d’une foire-exposition, des rencontres B to B, des conférences-débats, l’objectif selon ses promoteurs étant d’en faire, «le plus grand rassemblement des PME» dans la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).


  • La Banque mondiale au secours des sinistrés du Nord-Cameroun
    APA, 02/06/2015 17h18
    Une mission conjointe du gouvernement camerounais et de la Banque Mondiale séjourne dans l’Extrême-Nord pour évaluer les premières réalisations du projet visant la réhabilitation et l’aménagement du bassin de Logone, victime des inondations et d’autres catastrophes naturelles. A Begue-Palam, localité située à environ 60 km de Yagoua, où la digue de protection du fleuve Logone comporte des points critiques, des dizaines de logements attendent leurs occupants, en l'occurrence, des victimes des inondations de 2012 et de 2013. Les membres de cette mission ont effectué le trajet Yagoua-Begue-Palam-Pouss-Maga-Guirvidig pour évaluer l'état d'avancement des travaux sur les différents sites retenus pour la réinstallation des populations installées dans les zones à risque proches du barrage de Maga et le long de la digue du fleuve Logone. Les logements, destinés au recasement des populations victimes ou menacées par les inondations, rentrent dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d'urgence de lutte contre les inondations dans l'Extrême-Nord (PULCI) où 4000 logements sociaux vont être construits pour un montant global de 427 millions de francs CFA. La première phase prévoit la construction de 233 logements dont font partie les 51 maisons de Begue-Palam. Construites pour un coût de 100 millions de francs CFA, elles sont destinées aux populations situées à moins de 30 m de la digue la Société d'exploitation moderne de la riziculture de Yagoua (SEMRY).

  • 113.204 candidats ont entamé l'examen du baccalauréat lundi au Cameroun
    Pana, 02/06/2015 16h22
    113.204 jeunes Camerounais Sont partis à l’assaut du baccalauréat l des séries A, C, D, E et TI sur toute l’étendue du territoire national lundi matin, 01er juin, a appris la PANA auprès de l’Office du baccalauréat du Cameroun (Obc). Pour cette année 2015, l’Obc a enregistré les candidatures de 90.722 pour ce qui est du baccalauréat de l’enseignement général, 8.722 candidats pour le baccalauréat de l’enseignement technique commercial, 6.747 pour le baccalauréat de l’enseignement technique industriel, 4.787 candidats pour le brevet de technicien et 2.226 postulants pour le brevet de technicien filière des sciences et technologie du tertiaire, soit 113.204 candidats au total. Les résultats de cet examen, qui va prendre fin vendredi, sont attendus le 25 juillet, apprend-on à l’Obc. En 2014, le taux de réussite du baccalauréat au Cameroun était de 54,64%, toutes séries confondues, rappelle-t-on.

  • Le Cameroun couvre 166% du montant mis en adjudication mercredi
    Pana, 02/06/2015 16h16
    Le Trésor public du Cameroun a couvert un taux de 166% du montant mis en adjudication par les soumissions des Bons du Trésor Assimilables à 52 semaines, émis le 27 mai, a indiqué la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). Le montant total des soumissions a atteint 8,3 milliards de FCFA, alors que cinq milliards de FCFA étaient attendus. Le taux maximum proposé était de 2,2%, le taux minimum de 3,75%, le taux limite de 2,75% et le taux d’intérêt moyen pondéré de 2,4%. Des treize spécialistes en valeur du Trésor agréés par le ministère en charge des Finances au Cameroun, huit ont effectivement soumissionné, selon la même source.

  • Cameroun: désormais 25% de la production de cacao transformée localement
    APA, 01/06/2015 20h10
    L’entreprise Sic-Cacaos, principale industrie du secteur au Cameroun, vient d’acquérir des équipements permettant d’accroître la transformation annuelle des fèves de 15% à 25% de la production cacaoyère locale, a appris APA lundi de source officielle. Grâce à un investissement de l'ordre de 4,8 milliards FCFA, ladite transformation passera ainsi de 32.000 à 50.000 tonnes pour un seuil de de 40% de la production (300.000 tonnes) fixé à l'horizon 2020. Pendant la campagne 2013/2014, la production cacaoyère du pays s'était inscrite à la baisse de l'ordre de 19.000 tonnes, soit 209.905 tonnes produites et 32.803 tonnes traitées localement, selon les statistiques officielles.


  • Le ministre des Sports rappelle à l'ordre le président du comité de normalisation à la veille de l'AG d'adoption des statuts
    APA, 01/06/2015 16h36
    Le ministre camerounais des Sports et de l’Education physique, Adoum Garoua, a invité les parties impliquées dans le processus électoral de la Fédération nationale de football (FECAFOOT) «à un respect strict des lois et règlements de la République ainsi qu’à l’application scrupuleuse des récentes décisions des formations juridictionnelles compétentes».

    Dans un communiqué lu lundi sur les ondes de la radio nationale, et à quelques heures d'une assemblée générale d'adoption des statuts et du code électoral fédéraux, il appelle «au sens du respect de l'intérêt général et de la responsabilité de tous».

    Cette interpellation pointe particulièrement les sentences arbitrales du Tribunal arbitral du sport (TAS) du 19 février 2015, de la Chambre de conciliation et d'arbitrage (CCA) du Comité national et sportif du Cameroun (CNOSC) du 15 mai 2013 ainsi que les prescriptions de la chambre arbitrale d'appel du TAS, toutes défavorables au Comité de normalisation de la FECAFOOT.

    Elle intervient au lendemain d'une sortie tonitruante du président dudit Comité, Joseph Owona, avait affirmé qu'il n'avait pas été notifié de la sentence annulant ses décisions du l7 avril dernier nommant de nouveaux membres dans les exécutifs régionaux.

    «La FECAFOOT, écrivait-il dans un communiqué publié le 21 mai dernier, se réserve le droit de s'opposer par toutes les voies de droit à cette sentence, une fois qu'elle lui sera notifiée et de poursuivre tout fauteur de trouble non muni d'une décision exécutoire devenue définitive.»

    En attendant, M. Owona invitait les comités de normalisation régionaux mis en place par lui à continuer à exercer leurs activités, conformément aux décisions portant leur nomination.

    Pour la CCA en effet, seuls les exécutifs des ligues régionales et départementales de la FECAFOOT, élus dans le cadre du processus électoral de 2009, et non en 2014, sont légitimes et restent en fonction jusqu'à la finalisation du processus électoral fédéral.

    En rappel, les élections aux postes de président et de membres du comité exécutif de la FECAFOOT sont prévues le 25 septembre prochain, mettant ainsi un terme à une période transitoire mise sur pied le 23 juillet 2013 et qui a connu plusieurs soubresauts et prorogations.


  • CHAN U23 - Les Lionceaux éliminés par la Sierra Leone
    APA, 31/05/2015 17h34
    Coup de tonnerre ! Le Cameroun sera absent du Championnat d’Afrique des Nations de football des moins de 23 ans, qualificatif pour les Jeux Olympiques. Les Lionceaux Indomptables ont été sortis du deuxième tour aller de la compétition par la Sierra Leone.

    Minala et ses coéquipiers devaient battre leur adversaire et éviter de concéder un but lors de la rencontre. Car au match aller, les deux équipes s’étaient séparées sur un match nul et vierge.

    Ce samedi, les Lionceaux ont ouvert le score, grâce à Minala Joseph à la 33è minutes. Les Camerounais ont essayé de garder le score jusqu’à la fin de la fin de la rencontre. Suite à une faute de main dans la surface de réparation, les Sierra Léonais égalisent.

    Sur les deux matchs, les deux équipes sont à égalité, mais avantage pour la Sierra Leone, suite à son but à l’extérieur.

    La Sierra Leone va rencontrer l’Algérie, exemptée pour les deux premiers tours, au troisième tour.

    La phase finale de la compétition a lieu au Sénégal en décembre prochain.


  • Le gouvernement déplore l’état de décrépitude du parc immobilier de l‘Etat
    APA, 31/05/2015 17h31
    Plus de 70% du parc immobilier de l’Etat camerounais est actuellement dans un état de décrépitude avancé et nécessite «une intervention urgente», selon le ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières.

    Sur les 34.423 propriétés administratives inventoriées sur toute l’étendue du territoire ainsi que les 68 propriétés administratives, 22 locations privées et 13 terrains non bâtis, l’état des lieux, réalisé depuis 2012 et qui n’a pas évolué depuis lors, met en lumière «une dégradation accentuée de ces édifices».

    Les pouvoirs publics pointent ainsi l’inadéquation entre l’offre et la demande, des défis sécuritaires importants nécessitant une remise urgente en l’état dudit patrimoine immobilier.

    En termes d’actions correctives, le ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières préconise la surveillance dudit parc immobilier à travers système de géolocalisation (GPS) ainsi que la rentabilisation de ces propriétés, aussi bien localement qu’à l’extérieur.

    Dans cette mouvance, apprend-on, le gouvernement a entamé, depuis 2013, des travaux de réhabilitation complète de 44 édifices publics, à l’estampillage de 18.036 propriétés et locations administratives dans 5 régions du pays et qui sont appelé à s’étendre au reste du pays en 2015 et 2016.


  • Eliminatoires CAN U23: Match retour Cameroun - Sierra Leone samedi 30 mai à Yaoundé
    JDC, 29/05/2015 18h56
    L’équipe du Cameroun des U23 reçoit son homologue de la Sierra Leone ce samedi 30 mai à Yaoundé en match retour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique de la catégorie prévue au Sénégal. Au match aller disputé au stade omnisports de Yaoundé il y a une semaine, les Lions Espoirs avaient fait match nul (0-0).

  • La SOCAPALM veut porter l'indemnité annuelle de ses administrateurs à 120 Millions FCFA contre 18 millions FCFA actuellement
    APA, 28/05/2015 18h38
    Les actionnaires de la Société camerounaise de palmeraies (SOCAPALM) seront invités, le 11 juin prochain à Douala, la métropole économique du pays, à voter une résolution portant augmentation de l’indemnité annuelle de fonction de chaque administrateur de 18 millions à 120 millions FCFA, selon un projet d’ordre du jour publié dans les journaux locaux.

    Cette proposition est sans doute à rapprocher des performances de cette société, la première cotée à la Bourse des valeurs mobilières de Douala (DSX), la métropole économique, qui en 2014 a affiché un résultat net d'exploitation de 5,9 milliards FCFA, en hausse de plus de 20%par rapport à l'exercice précédent, lors duquel un total de 5,3 milliards FCFA a été distribué aux actionnaires.

    Cette embellie, constate-t-on, est totalement à l'opposé de la situation vécue voici une année par cette entreprise qui, au premier trimestre 2014, avait enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 5,1 milliards FCFA par rapport à la même période en 2013.

    La SOCAPALM, créée en 1968 et qui dispose de cinq plantations de palmiers à huile dans les régions du Centre, du Littoral et du Sud, a pour principaux actionnaires les Palmeraies du Cameroun (PALMCAM, 70%) et l'Etat du Cameroun, 27%).


  • La société de palmeraies veut porter à 120 millions l ' indemnité de ses administrateurs
    APA, 28/05/2015 18h03
    Les actionnaires de la Société camerounaise de palmeraies (SOCAPALM) seront invités, le 11 juin prochain à Douala, la métropole économique du pays, à voter une résolution portant augmentation de l’indemnité annuelle de fonction de chaque administrateur de 18 millions à 120 millions FCFA, selon un projet d’ordre du jour publié dans les journaux locaux. Cette proposition est sans doute à rapprocher des performances de cette société, la première cotée à la Bourse des valeurs mobilières de Douala (DSX), la métropole économique, qui en 2014 a affiché un résultat net d'exploitation de 5,9 milliards FCFA, en hausse de plus de 20%par rapport à l'exercice précédent, lors duquel un total de 5,3 milliards FCFA a été distribué aux actionnaires. Cette embellie, constate-t-on, est totalement à l'opposé de la situation vécue voici une année par cette entreprise qui, au premier trimestre 2014, avait enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 5,1 milliards FCFA par rapport à la même période en 2013. La SOCAPALM, créée en 1968 et qui dispose de cinq plantations de palmiers à huile dans les régions du Centre, du Littoral et du Sud, a pour principaux actionnaires les Palmeraies du Cameroun (PALMCAM, 70%) et l'Etat du Cameroun, 27%).

  • Hausse de 85,98% des droits de transit du pétrole tchadien au Cameroun
    APA, 28/05/2015 18h01
    Le Cameroun a engrangé 12,07 milliards FCFA de droits de transit du pétrole tchadien entre le 1er janvier et le 30 avril 2015, soit une hausse de 85,98% par rapport à la même période l’année dernière, apprend-t-on auprès des services compétents de la Société nationale des hydrocarbures (SNH). En termes de volume cumulé, les enlèvements de brut tchadien à l'exportation au port de Kribi (Sud) se sont élevés à 15,76 millions de barils, soit une hausse de 51% par rapport à la même période en 2014. Selon les mêmes services, cette embellie est due à l'entrée en activité, depuis janvier 2015, d'un 2ème expéditeur de brut tchadien à travers le pipeline à savoir la China National Petroleum Company Inc. Chad. Elle fait également suite à la revalorisation des droits de transit, intervenue le 29 octobre 2013 et qui a fait passer la redevance de 195 à 618 FCFA le baril de brut. Ainsi, en un peu plus de 10 ans de fonctionnement, les droits de transit du pipeline Tchad-Cameroun ont rapporté 229,6 milliards FCFA au 2ème pays cité. Long de quelque 1070 kilomètres, cet oléoduc Tchad-Cameroun part des champs pétrolifères de Doba pour traverser le territoire camerounais sur près de 890 kilomètres, de la frontière nord-est avec le Tchad jusqu'au terminal de Komé-Kribi. Deux sociétés, l'une de droit camerounais (COTCO), l'autre de droit tchadien (Tchad Oil Transportation Company, TOTCO) et qui constituent le Comité de pilotage et de suivi, sont respectivement propriétaires des tronçons situés de part et d'autre de la frontière dont elles assurent la construction, l'exploitation et l'entretien.

  • Le Cameroun a récolté 12 milliards de FCFA de droits de transit sur les 4 premiers mois de 2015
    APA, 28/05/2015 17h35
    Le Cameroun a engrangé 12,07 milliards FCFA de droits de transit du pétrole tchadien entre le 1er janvier et le 30 avril 2015, soit une hausse de 85,98% par rapport à la même période l’année dernière, a appris APA jeudi auprès des services compétents de la Société nationale des hydrocarbures (SNH).

    En termes de volume cumulé, les enlèvements de brut tchadien à l'exportation au port de Kribi (Sud) se sont élevés à 15,76 millions de barils, soit une hausse de 51% par rapport à la même période en 2014.

    Selon les mêmes services, cette embellie est due à l'entrée en activité, depuis janvier 2015, d'un 2ème expéditeur de brut tchadien à travers le pipeline à savoir la China National Petroleum Company Inc. Chad.

    Elle fait également suite à la revalorisation des droits de transit, intervenue le 29 octobre 2013 et qui a fait passer la redevance de 195 à 618 FCFA le baril de brut.

    Ainsi, en un peu plus de 10 ans de fonctionnement, les droits de transit du pipeline Tchad-Cameroun ont rapporté 229,6 milliards FCFA au 2ème pays cité.

    Long de quelque 1070 kilomètres, cet oléoduc Tchad-Cameroun part des champs pétrolifères de Doba pour traverser le territoire camerounais sur près de 890 kilomètres, de la frontière nord-est avec le Tchad jusqu'au terminal de Komé-Kribi.

    Deux sociétés, l'une de droit camerounais (COTCO), l'autre de droit tchadien (Tchad Oil Transportation Company, TOTCO) et qui constituent le Comité de pilotage et de suivi, sont respectivement propriétaires des tronçons situés de part et d'autre de la frontière dont elles assurent la construction, l'exploitation et l'entretien.


  • Deuxième édition de la Conférence internationale sur les mines au Cameroun
    APA, 26/05/2015 09h27
    La capitale camerounaise, Yaoundé, accueille mercredi 27 mai 2015 la 2ème Conférence internationale sur les mines et exposition au Cameroun (CIMEC).Placées sous le thème: "Développement du secteur minier en Afrique centrale pour les générations actuelles et futures", ces assises de trois jours réuniront des officiels du pays, des représentants de grandes sociétés du secteur, des consultants ainsi que des directeurs de projets. Organisée par le gouvernement camerounais et le groupe britannique AME Trade Ltd, la rencontre ambitionne d’apprendre des experts de l’industrie sur le potentiel des ressources du sous-sol camerounais, de mettre en contact les décideurs clés du gouvernement et de l’industrie minière internationale, de discuter et de débattre des enjeux touchant le domaine. La CIMEC 2015 voudrait aussi assurer la promotion des produits et services des exposants à de nouveaux clients potentiels, et aussi communiquer sur les investissements que le gouvernement met en place ainsi que la réglementation en vigueur au Cameroun. La géologie du pays, selon le discours officiel, est favorable à la minéralisation de substances telles que les métaux précieux, les métaux de base et les métaux rares mais aussi des hydrocarbures. On y retrouve ainsi du minerai de fer, de l’uranium, du diamant, du saphir, de l’uranium, que de l’or, du pétrole et du gaz.


  • Komo Walter Paul nommé directeur général de l'Imprimerie nationale
    JDC, 25/05/2015 20h04
    Le président de la République du Cameroun a nommé lundi, 25 mai 2015, Komo Walter Paul au poste de directeur général de l'Imprimerie nationale. le nouveau DG est un fonctionnaire du ministère des Enseignements secondaires, où il assumait les fonctions d'Inspecteur de la pédagogie, chargé des sciences.

 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos