Dépêches Monde

  • Scrutin disputé pour la présidence du Parlement européen
    AFP, 08h32
    Les 751 eurodéputés doivent élire mardi le nouveau président du Parlement européen, un scrutin qui s'annonce disputé, les partis pro-européens ayant renoncé à s'entendre sur un candidat unique pour faire front contre les europhobes.

  • Vol MH370: suspension des recherches sous-marines
    AFP, 08h30
    Les recherches sous-marines pour retrouver dans le sud de l'océan Indien l'avion de Malaysia Airlines (vol MH370) disparu mystérieusement il y a près de trois ans ont été suspendues, ont annoncé mardi les gouvernement australien, malaisien et chinois. Le Boeing 777 s'était volatilisé le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord, peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin. L'appareil "n'a pas été localisé" dans la zone de recherches de 120.000 kilomètres carrés, dit le communiqué. "Les recherches sous-marines du MH370 ont donc été suspendues".

  • L'Allemagne tranche sur l'interdiction d'un parti d'extrême droite
    AFP, 08h25
    La Cour constitutionnelle allemande rend mardi son verdict sur une demande d'interdiction d'un parti d'extrême droite, le NPD, décision très attendue dans le pays au moment où la droite populiste anti-immigration est en plein essor. Selon la plupart des médias, les juges suprêmes devraient rejeter la requête en invoquant la faible audience d'un mouvement qui a fait longtemps figure d'épouvantail en Allemagne, mais qui aujourd'hui est marginalisé par la montée du parti anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD). Si ce rejet se confirme, il s'agira du deuxième en 14 ans après une première décision de la Cour en 2003, suite à une demande à l'époque du gouvernement fédéral allemand.

  • Brésil: nouvelle émeute dans une prison, au moins 26 détenus tués
    AFP, 16/01/2017 08h33
    Au moins 26 détenus ont été brutalement assassinés cette fin de semaine lors d'une émeute dans une prison du nord-est du Brésil qui apparaît comme un nouvel épisode de la lutte que se livrent des gangs rivaux pour le contrôle du trafic de la cocaïne. Les forces de police, qui ont pénétré dans l'enceinte de la prison dimanche matin avec des véhicules blindés, ont mis fin à l'émeute après quatorze heures de violences dans la prison d'Alcaçuz située près de Natal.

  • Turquie: le Parlement approuve la nouvelle Constitution
    AFP, 16/01/2017 08h31
    Le Parlement turc a approuvé dimanche en première lecture une nouvelle Constitution renforçant les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan. Le parti de la Justice et du Développment (AKP) au pouvoir a recueilli les plus de 330 voix - soit une majorité des trois cinquièmes des voix - nécessaires pour l'adoption de la nouvelle Constitution afin qu'elle puisse être soumise à un referendum, probablement en avril.

  • Corée du Sud: l'arrestation de l'héritier de Samsung demandée
    AFP, 16/01/2017 08h27
    Les enquêteurs spéciaux travaillant sur le retentissant scandale politique de corruption qui secoue la Corée du Sud ont demandé lundi l'arrestation de l'héritier du groupe Samsung, Lee Jae-Yong, ont-ils annoncé dans un communiqué. Il revient à un tribunal de Séoul d'émettre ou non un mandat d'arrêt contre le vice-président de Samsung Electronics.

  • Kirghizstan: 32 morts dans le crash d'un avion-cargo turc
    AFP, 16/01/2017 08h26
    Au moins 32 personnes, dont six enfants, ont été tuées lundi dans le crash d'un avion-cargo sur des habitations près de l'aéroport de Bichkek, au Kirghizstan, ont annoncé les autorités. Après un bilan initial de 15 tués, puis de 20, le ministère kirghiz de la Santé a donné à l'AFP un nouveau bilan de "32 morts, dont les quatre pilotes".

  • Scandale en Corée du Sud: fin de l'interrogatoire de l'héritier de Samsung
    AFP, 13/01/2017 09h23
    L'héritier du géant sud-coréen Samsung, Lee Jae-Yong, est rentré chez lui vendredi après un interrogatoire marathon dans l'enquête sur le gigantesque scandale de corruption qui a valu à la présidente Park Geun-Hye d'être destituée. M. Lee, vice-président de Samsung Electronics, fils du président du groupe Samsung Lee Kun-Hee et petit-fils de son fondateur, a été entendu en tant que suspect pendant 22 heures sur des soupçons de corruption. Il est actuellement jugée pour avoir profité de ses relations avec Mme Park afin de soutirer des sommes astronomiques aux conglomérats sud-coréens qui ont versé des millions de dollars à des fondations privées créées par cette confidente de l'ombre.

  • Meurtre dans une maison de retraite en France: un octogénaire interné
    AFP, 13/01/2017 09h21
    Une femme de 92 ans a été tuée dans la nuit de mercredi à jeudi dans une maison de retraite de Haute-Garonne et un pensionnaire de 86 ans, condamné plusieurs fois et qui fait figure de "principal suspect", a été interné, a-t-on appris auprès du parquet de Toulouse. Ce dernier présentait des traces de sang sur les bras, selon la même source.

  • Cuba salue la fin du régime spécial d'immigration aux Etats-Unis
    AFP, 13/01/2017 09h16
    Les autorités cubaines ont qualifié jeudi d'étape "importante" la fin du régime spécial d'immigration américain qui accorde depuis un demi-siècle un permis de séjour aux immigrants clandestins cubains arrivés aux Etats-Unis. Cet accord migratoire pour "une migration régulière sûre et ordonnée", signé jeudi avec effet immédiat, "abroge la politique connue sous le nom de +pieds secs/pieds mouillés+" selon laquelle les autorités américaines acceptent les immigrants qui touchent terre et renvoient à Cuba ceux qui sont trouvés en mer, a salué le gouvernement cubain dans un communiqué.

  • Tempête en France: 237.000 foyers privés d'électricité, 4.452 interventions
    AFP, 13/01/2017 09h15
    Des passagers obligés de dormir dans un train, les cours suspendus dans deux départements, plus de 237.000 foyers privés d'électricité: une "forte tempête hivernale" dans la nuit de jeudi à vendredi a laissé des traces dans la moitié nord de la France. Au total, 4.452 interventions ont été enregistrées et dans la nuit de jeudi à vendredi, un Thalys a été bloqué pendant plusieurs heures dans la Somme "en raison d'une branche qui serait tombée sur les voies", a indiqué le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, en précisant que près de 6.000 pompiers étaient toujours mobilisés. "Quelque 200 personnes ont été bloquées dans le train Thalys de 03H00 à 07H15 près d'Albert", a précisé la préfecture de la Somme.

  • Marine Le Pen s'affiche à la Trump Tower, sans rencontrer Trump
    AFP, 13/01/2017 09h13
    La candidate d'extrême-droite à la présidentielle française Marine Le Pen a effectué jeudi une visite surprise à la Trump Tower, où se trouve le QG de Donald Trump à New York, mais elle n'a rencontré ni le futur président américain, ni aucun membre de son équipe. Contrairement au leader europhobe britannique Nigel Farage, qui avait rencontré M. Trump à New York peu après sa victoire du 8 novembre, Mme Le Pen n'a rencontré "personne de notre équipe", a précisé une porte-parole du futur président, Hope Hicks. Mme Le Pen n'a fait aucune déclaration et a quitté la tour discrètement, sans voir les journalistes.

  • Etats-Unis - Mexique: differend concernant le "mur de la discorde"
    AFP, 12/01/2017 09h45
    Le président mexicain Enrique Peña Nieto et le président américain élu ont de nouveau affiché leur différend mercredi sur le financement du mur frontalier voulu par Trump, avant d'entamer des négociations -notamment commerciales- qui s'annoncent compliquées."Il est évident que nous avons quelques divergences avec le prochain gouvernement des Etats-Unis, comme au sujet du mur que, bien entendu, le Mexique ne paiera pas", a insisté M. Peña Nieto devant les ambassadeurs mexicains réunis au palais national. Quelques heures après la première conférence de presse du président américain élu, le président mexicain a ajouté que son gouvernement mènerait des négociations "ouvertes", où tout serait sur la table, qu'il s'agisse "de sécurité, d'immigration ou de commerce". Mais il a prévenu qu'il n'accepterait rien qui aille contre son pays "et notre dignité en tant que Mexicains".

  • Scandale en Corée du sud: l'héritier de Samsung entendu comme suspect
    AFP, 12/01/2017 09h35
    L'héritier du géant sud-coréen Samsung, Lee Jae-Yong, a été entendu jeudi comme suspect dans le vaste scandale de corruption qui a valu à la présidente Park Geun-Hye d'être destituée. Il est aussi soupçonné de parjure, le mois dernier, devant une commission d'enquête parlementaire sur ce scandale qui n'en finit pas de faire des vagues, selon l'équipe spéciale d'enquêteurs chargée de l'affaire. "Je suis désolé d'avoir provoqué de l'inquiétude parmi la population avec cet incident", a déclaré l'héritier du plus grand chaebol sud-coréen à son arrivée au bureau des enquêteurs.

  • Trump dénonce de "fausses informations" le liant à Moscou
    AFP, 12/01/2017 09h33
    Donald Trump s'en est pris mercredi aux services de renseignement et à la presse pour dénoncer de "fausses informations" sur d'éventuels liens secrets avec Moscou, devenues un des sujets des auditions au Congrès de ses futurs ministres qui se poursuivront jeudi. "Ce sont des fausses informations. C'est bidon. Ces choses ne se sont jamais passées", a lancé Donald Trump lors de sa première conférence de presse depuis juillet, dans le hall bondé de la Trump Tower à New York, après la publication, par le site Buzzfeed, de 35 pages de notes alléguant de liens de longue date entre son entourage et le Kremlin. Devant plus de 250 journalistes, le magnat de 70 ans a également annoncé des mesures pour prévenir tout futur conflit d'intérêt, des garde-fous jugés insuffisants par ses opposants démocrates. Pendant une petite heure il a tâché de projeter l'image d'un homme prêt à assumer la fonction présidentielle, évoquant la réforme de la santé, la prochaine construction d'un mur à la frontière mexicaine, ou une réorganisation des appels d'offres dans la pharmacie.

  • Tuerie raciste dans une Eglise: l'Américain Dylann Roof condamné à mort
    AFP, 11/01/2017 09h05
    L'Américain Dylann Roof a été condamné mardi à la peine de mort, sans exprimer un seul regret pour avoir tué neuf paroissiens noirs d'une église de Caroline du Sud en 2015, une tuerie qui avait choqué la planète. Le jeune homme de 22 ans, qui a assuré lui-même sa défense ces derniers jours, a écouté l'énoncé du verdict sans trahir d'émotion particulière. Les 12 jurés d'un tribunal de Charleston sont tombés d'accord à l'unanimité sur les facteurs aggravants concernant ses homicides, notamment la préméditation et l'absence de remords, et n'ont trouvé aucune circonstance atténuante à l'accusé.

  • Banque mondiale: l'économie fragilisée par "l'incertitude" Trump
    AFP, 11/01/2017 09h02
    La Banque mondiale s'est montrée mardi plus pessimiste sur la croissance économique autour du globe face à "l'incertitude croissante" entourant les intentions de la future administration Trump. "Les répercussions de ce qui se passe aux Etats-Unis ne se limitent pas aux Etats-Unis", explique Ayhan Kose, le principal auteur du rapport semestriel de l'institution sur la conjoncture internationale. Selon les nouvelles prévisions, le produit intérieur brut (PIB) mondial devrait progresser cette année de 2,7%, accélérant par rapport aux 2,3% atteints en 2016 mais marquant le pas (-0,1 point) par rapport aux projections publiées en juin dernier.

  • Trump informé de notes du renseignement compromettantes pour lui
    AFP, 11/01/2017 08h58
    Les chefs du renseignement américain ont informé Donald Trump la semaine dernière de l'existence d'informations compromettantes qui auraient été recueillies pendant des années par la Russie sur le milliardaire républicain, et rassemblées dans des notes confidentielles circulant à Washington. "Fausses informations - une chasse aux sorcières totale!" a réagi le président élu des Etats-Unis sur Twitter, écrivant la totalité de son message en lettres capitales. Le président sortant Barack Obama a dit pour sa part sur la chaîne NBC qu'il ne "commentait pas les informations classifiées".

  • "Yes we did": les adieux émus de Barack Obama
    AFP, 11/01/2017 08h55
    Le président Barack Obama s'est adressé mardi pour la dernière fois à l'Amérique et au monde, dans un discours qui fut à la fois un adieu ému et un appel à la vigilance. "Yes we did" (Oui, nous l'avons fait), a-t-il conclu sur un tonnerre d'applaudissements, dans une allusion à son célébrissime slogan de campagne "Yes we can". "La démocratie peut flancher lorsque nous cédons à la peur", a-t-il mis en garde depuis Chicago, terre de sa fulgurante ascension politique où il avait célébré, il y a huit ans, son accession à la Maison Blanche. "Notre démocratie est menacée à chaque fois que nous la considérons comme acquise", a-t-il insisté, soulignant que la constitution américaine, "remarquable cadeau", n'avait aucun pouvoir en tant que telle. Tempes blanchies et visage émacié par huit années à la tête de la première puissance mondiale, le premier président noir de l'histoire des Etats-Unis a aussi appelé à l'unité. Car la question raciale reste "un sujet qui divise" en Amérique, a-t-il dit.

  • Afghanistan: cinq Emiratis tués dans l'attentat de Kandahar
    AFP, 11/01/2017 08h51
    Cinq responsables émiratis figurent parmi les tués dans l'attentat à l'explosif qui a visé mardi la résidence du gouverneur de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, ont annoncé les autorités d'Abou Dhabi. Ils travaillaient sur "des projets humanitaires, d'éducation et de développement" et ont été "tués dans l'explosion terroriste" qui a touché la résidence du gouverneur de Kandahar, selon une déclaration officielle citée par l'agence émiratie WAM.

  • Thaïlande: 30 morts dans le Sud inondé et inaccessible
    AFP, 10/01/2017 15h42
    Le sud de la Thaïlande n'était plus accessible mardi par voie terrestre après l'effondrement de deux ponts et l'arrêt de la circulation ferroviaire à 300 km au sud de Bangkok en raison de pluies diluviennes qui ont fait 30 morts en huit jours. Ces précipitations, les plus importantes depuis 30 ans d'après le chef de la junte, touchent des régions très fréquentées par les étrangers notamment en cette période de haute saison touristique avec un climat habituellement clément.

  • Kaboul: au moins 24 tués dans une double attaque près du Parlement
    AFP, 10/01/2017 15h41
    Un double attentat contre des bureaux annexes au Parlement afghan à Kaboul, perpétré mardi par un kamikaze à pied et une voiture piégée, a fait au moins 24 tués et des dizaines de blessés, à l'heure de sortie des bureaux. Au moins "24 tués et 70 blessés", selon un porte-parole du ministère de la Santé, ont été acheminés dans les hôpitaux environ une heure et demi après la double attaque. "Ce bilan est susceptible de s'alourdir car certains blessés sont dans un état critique" a-t-il ajouté, alors que les ambulances et des véhicules de pompiers continuaient de s'activer sur le site.

  • Breivik: salut nazi au 1er jour du procès pour traitement "inhumain"
    AFP, 10/01/2017 15h40
    L'extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik, auteur d'une tuerie qui a fait 77 morts en 2011, a ouvert mardi le procès en appel sur ses conditions de détention en faisant à nouveau un salut nazi provocateur. Cela lui a immédiatement valu les remontrances du tribunal. "C'est un comportement insultant à l'égard de la dignité de la Cour et perturbant pour ce que l'on doit examiner ici", a déclaré le juge Øystein Hermansen chargé de conduire les débats pendant les six jours de procédure.

  • Dieselgate: un dirigeant de Volkswagen inculpé aux Etats-Unis
    AFP, 10/01/2017 08h42
    Les autorités américaines ont procédé lundi à la première inculpation d'un dirigeant de Volkswagen dans l'enquête sur le scandale des moteurs truqués, tout en accusant la direction du géant allemand d'avoir sciemment dissimulé la supercherie en 2015. Arrêté samedi à Miami (sud-est), Olivier Schmidt est poursuivi pour avoir joué un rôle-clé dans la "conspiration" visant à tromper les autorités américaines et les automobilistes sur le niveau réel des émissions de gaz polluantes des voitures Volkswagen, a annoncé le département de la Justice (DoJ).

  • Iran: des milliers de personnes aux funérailles de Rafsandjani
    AFP, 10/01/2017 08h37
    Des dizaines de milliers de personnes ont commencé à se rassembler mardi à Téhéran pour les funérailles nationales de l'ancien président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani, mort dimanche à 82 ans, selon des images diffusées par la télévision nationale Irib. Ces funérailles doivent être présidées par le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, qui dira "la prière du mort" pour l'ex-président modéré, dont il a salué la mémoire en dépit de leurs "différences" d'opinion. Différentes personnalités politiques et militaires de tous bords politiques étaient également présentes à l'université de Téhéran où ont lieu les funérailles.

  • Trump nomme son très influent gendre conseiller à la Maison Blanche
    AFP, 10/01/2017 07h17
    Alors que vont débuter ce mardi les auditions de confirmation des futurs +ministres+ de son gouvernement, le président élu américain Donald Trump a nommé son gendre, Jared Kushner, haut conseiller à la Maison Blanche, officialisant le rôle-clé joué par le riche mari de sa fille Ivanka.Un communiqué a confirmé lundi soir cette nomination annoncée quelques heures plus tôt par les médias américains. Ces derniers spéculaient depuis des semaines sur le rôle que le jeune homme d'affaires, 36 ans ce mardi, aurait à la Maison Blanche, tant son influence n'a cessé de croître ces derniers mois.Jared Kushner, qui n'avait aucune expérience politique avant de devenir le cerveau de la campagne de son beau-père, est le benjamin de la liste des personnes nommées par Donald Trump pour l'aider à diriger les Etats-Unis.

  • Le président syrien Bachar al-Assad le 9 janvier 2017 à Damas Syrie: Assad exclut que son départ soit négocié à Astana
    AFP, 10/01/2017 07h10
    Opposé à toute trêve dans la région de Wadi Barada qui alimente Damas en eau, le président syrien Bachar al-Assad, renforcé par la prise d'Alep, a de même réaffirmé son refus de toute discussion autour son départ lors des négociations prévues fin janvier au Kazakhstan.La poursuite de ces combats menace le cessez-le-feu parrainé par la Russie et la Turquie qui est entré en vigueur le 30 décembre et qui devrait être un prélude aux négociations de paix prévues fin janvier à Astana.

  • Braquage de Kim Kardashian à Paris: 16 personnes interpellées
    AFP, 09/01/2017 09h12
    Seize personnes ont été interpellées lundi matin en région parisienne et en province dans le cadre de l'enquête sur le braquage de la star américaine Kim Kardashian à Paris en octobre, a-t-on appris de sources policières, confirmant des informations de presse.Dans la nuit du 02 au 03 octobre, la vedette ultramédiatisée de 35 ans s'était fait braquer dans une discrète résidence hôtelière de luxe à Paris par des hommes armés qui lui avaient volé pour neuf millions d'euros de bijoux, après l'avoir ligotée et bâillonnée.

  • Iran: décès de l'ex-président Rafsandjani homme clé de la République islamique
    AFP, 09/01/2017 08h40
    L'ex-président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani, l'un des hommes clés de la République islamique depuis la révolution de 1979, est mort dimanche, 08 janvier 2017, à l'âge de 82 ans à Téhéran après un malaise cardiaque. M. Rafsandjani, conservateur pragmatique, président de 1989 à 1997, avait eu la lourde tâche de mener la reconstruction de son pays après la guerre avec l'Irak (1980-1988) et amorcé la politique d'ouverture de son pays à l'Occident. Il avait été hospitalisé d'urgence dans l'après-midi à l'hôpital Shohadaa dans le nord de Téhéran, selon un de ses proches, Hossein Marashi, cité par les agences Isna et Fars.

  • Turquie: le système présidentiel débattu au Parlement
    AFP, 09/01/2017 08h38
    Le projet de révision constitutionnelle qui vise à renforcer les prérogatives du président turc Recep Tayyip Erdogan, adopté en commission, doit encore être voté au parlement, où il va être soumis à partir de ce lundi. Ce projet prévoit le transfert du pouvoir exécutif du Premier ministre au président et pourrait potentiellement permettre à M. Erdogan, élu chef de l'Etat en 2014 après trois mandats à la tête du gouvernement (2003-2014), de rester au pouvoir jusqu'en 2029.

  • Chypre: reprise des négociations en Suisse pour réunifier le pays
    AFP, 09/01/2017 08h35
    Les dirigeants chypriotes grec et turc reprennent lundi à Genève sous l'égide de l'ONU des négociations vues comme une chance historique de réunifier l'île méditerranéenne, divisée depuis plus de 40 ans, mais leur issue reste incertaine. Ces négociations doivent durer trois jours. Ensuite, à partir de jeudi, une Conférence sur Chypre se tiendra, toujours à Genève, "avec la participation additionnelle des représentants des puissances de cautionnement", qui sont la Grèce, la Turquie et le Royaume-Uni, ancienne puissance coloniale, a indiqué le service d'information de l'ONU. "D'autres parties prenantes pourraient aussi y participer", a-t-il ajouté.

  • Syrie: Assad veut "libérer chaque centimètre carré du territoire"
    AFP, 09/01/2017 08h32
    Le président syrien Bachar al-Assad s'est dit déterminé à libérer "chaque centimètre carré du territoire" de son pays, se targuant d'avoir "légitimité" et "soutien populaire" pour mener à bien ces objectifs, dans une interview à des médias français lundi. "Nous avons la légitimité pour libérer n'importe quelle zone contrôlée par les terroristes, quel que soit le nom qu'ils se donnent. Qu'ils s'appellent État islamique, qu'ils s'appellent Al Nosra (branche syrienne d'Al Qaïda, ndlr), qu'ils se disent modérés ou bien Casques blancs (sauveteurs civils, ndlr), nous n'avons rien à faire des noms", a asséné le président syrien sur la radio privée RTL. Damas qualifie de "terroristes" tous les opposants à son régime.

  • Terrorisme: le fils de Ben Laden sur la liste noire de Washington
    AFP, 06/01/2017 09h35
    Le fils préféré d'Oussama Ben Laden, Hamza, figure désormais sur la liste noire américaine des "terroristes internationaux", le jeune homme étant considéré comme l'héritier du fondateur défunt d'Al-Qaïda par ses appels à l'unité jihadiste et aux attentats contre l'Occident. L'un des fils d'Oussama Ben Laden, Hamza, est dorénavant visé par des sanctions juridiques et financières américaines, des mesures annoncées jeudi par le département d'Etat contre cet homme d'environ 25 ans qui brûlait de devenir jihadiste aux côtés de son père, ex-ennemi N°1 de l'Amérique et tué par un commando américain au Pakistan en 2011, dix ans après le 11-Septembre.

  • Grippe aviaire: les éleveurs français sous le choc des abattages massifs
    AFP, 06/01/2017 09h33
    "Un coup de massue", une "catastrophe": les éleveurs de canards frappés par un nouveau virus fulgurant de grippe aviaire étaient sous le choc jeudi, au lancement d'une nouvelle campagne d'abattage massif de volailles dans 150 communes du Sud-Ouest. À Auch, devant la préfecture du Gers, département le plus durement touché par l'épizootie, quelques dizaines d'éleveurs et de chasseurs, réunis sous une bannière dénonçant la "mort de la filière", ont manifesté leur désarroi face à l'incertitude, tout à la fois engourdis par le froid et abasourdis par l'annonce de cette campagne, la veille, par le ministère de l'Agriculture.

  • Drogues: ils veulent fumer des pétards à l'investiture de Trump
    AFP, 06/01/2017 09h30
    Des militants de la légalisation du cannabis distribueront 4.200 joints de cannabis le 20 janvier à Washington pendant la prestation de serment de Donald Trump, un geste de défi à l'encontre du nouveau pouvoir républicain. "En distribuant du cannabis à l'investiture, nous lançons la bataille", dit dans son douillet salon Adam Eidinger, 44 ans, initiateur du référendum de 2014 et fondateur de la DC Marijuana Coalition. "Nous sommes sur le point de perdre notre droit."

  • Un carburant vert pour bus et camions disponible en France
    AFP, 06/01/2017 09h28
    L'ED95, un carburant composé à plus de 90% d'éthanol et utilisable par les poids lourds et les bus peut désormais être vendu en France en substitut au diesel, de plus en plus attaqué, même si son usage, très encadré, devrait rester limité. Homologué depuis février 2016 en France, l'ED95 attendait encore la définition de son régime fiscal pour pouvoir être commercialisé, une étape franchie depuis le vote de la loi de finances rectificative mi-décembre.

  • Cyclisme: Robert Marchand, 105 ans, parcourt 22,5 km en une heure
    AFP, 05/01/2017 09h37
    Sans frémir ni flancher, un homme de 105 ans, le Français Robert Marchand a parcouru 22,547 km en une heure mercredi au vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines, un record qui doit encore être homologué par les instances internationales. "Non je suis pas fatigué, j'ai pas eu mal aux jambes, j'ai mal aux bras. Enfin faut bien avoir mal quelque part !" a-t-il plaisanté après 92 tours de piste, entouré par une nuée de journalistes, se disant surpris d'être déjà arrivé.

  • Venezuela: divisée, l'opposition reprend l'offensive anti-Maduro
    AFP, 05/01/2017 09h34
    Le Parlement au Venezuela renouvelle jeudi son président, l'occasion pour l'opposition de centre droit, qui y est majoritaire mais reste divisée, de dévoiler une nouvelle feuille de route vers son objectif principal: obtenir le départ anticipé du chef de l'Etat socialiste Nicolas Maduro. Ce changement survient au lendemain d'un remaniement ministériel surprise, avec la nomination d'un nouveau vice-président, le gouverneur de l'Etat d'Aragua (centre) Tareck El Aissami, 42 ans, appelé à succéder à M. Maduro si ce dernier était destitué.

  • Interférence russe: le renseignement américain expose ses preuves
    AFP, 05/01/2017 09h32
    Moscou a-t-il interféré dans l'élection américaine? Les chefs espions en sont convaincus et vont défendre leur point de vue jeudi matin lors d'une audition au Congrès pour exposer leurs preuves, face à un Donald Trump qui ne cesse de les désavouer publiquement. Le président élu a lui apporté dans une série de tweets mercredi du crédit au site WikiLeaks et son fondateur Julian Assange, qui nient toute intervention de Moscou dans sa publication de courriels du parti démocrate et de proches d'Hillary Clinton. "Julian Assange a dit +qu'un ado de 14 ans pouvait avoir piraté (John) Podesta+ - alors pourquoi le parti démocrate a-t-il été si négligent? (Assange) a aussi dit que les Russes ne lui avaient pas transmis les informations", a écrit le futur président des Etats-Unis.

  • Trump donnera sa première conférence de presse le 11 janvier
    AFP, 04/01/2017 09h50
    Donald Trump a annoncé mardi par un message sur Twitter qu'il tiendrait sa première conférence de presse en tant que président élu des Etats-Unis le 11 janvier à New York. "Je tiendrai une conférence de presse générale le 11 janvier à N.Y.C. Merci", a-t-il indiqué dans un message sur le réseau social mardi en début de soirée. Le magnat de l'immobilier, qui doit prendre ses fonctions présidentielles le 20 janvier, avait initialement prévu de donner une conférence de presse le 15 décembre. Il devait alors notamment donner des détails sur la manière dont il compte cesser, le temps de sa présidence, de gérer son immense empire immobilier international afin d'éviter tout conflit d'intérêts.

  • Brexit: démission surprise de l'ambassadeur auprès de l'Union européenne
    AFP, 04/01/2017 09h47
    Nouvelle embûche sur le chemin du Brexit: l'ambassadeur britannique auprès de l'Union européenne, fin connaisseur des dossiers européens, a démissionné, moins de trois mois avant le déclenchement du processus de sortie du Royaume-Uni de l'UE. Ivan Rogers, nommé en novembre 2013 par l'ancien Premier ministre David Cameron, aurait dû jouer un rôle de premier plan dans les négociations sur le Brexit.

  • L'auteur de l'attentat du Nouvel An à Istanbul identifié
    AFP, 04/01/2017 09h44
    L'auteur de l'attentat qui a fait 39 morts dans une boîte de nuit huppée d'Istanbul la nuit du nouvel an a été identifié, a déclaré mercredi, 04 janvier 2017, le ministre turc des Affaires étrangères. "La personne qui a commis l'attentat terroriste d'Istanbul a été identifiée", a déclaré Mevlüt Cavusoglu à l'agence progouvernementale Anadolu, sans donner de détails sur l'auteur de l'attentat revendiqué par le groupe Etat islamique, qui était toujours en fuite mercredi.

  • Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson s'engage à couper tout lien avec ExxonMobil
    AFP, 04/01/2017 09h42
    Le secrétaire d'Etat américain désigné Rex Tillerson s'est engagé, s'il est confirmé à son poste, à couper les ponts avec le géant pétrolier américain ExxonMobil, dont il était jusqu'à peu le patron, selon un communiqué de l'entreprise. "Le conseil d'administration d'ExxonMobil a conclu un accord avec Rex W. Tillerson, son ancien président directeur général, prévoyant qu'il rompe tout lien avec l'entreprise afin de répondre aux exigences visant à éviter les conflits d'intérêts avant sa nomination au poste de secrétaire d'Etat", écrit le groupe dans un document diffusé tard dans la soirée de mardi, 03 janvier 2017.

  • Syrie: la trêve semble à l'agonie
    AFP, 03/01/2017 08h53
    Après avoir tenu quatre jours tant bien que mal, la trêve en Syrie semble à l'agonie mardi, une grande partie des rebelles ayant décidé de quitter la table des négociations engagées sous l'égide de Moscou, face aux frappes répétées du régime. "Ces violations se poursuivant, les factions rebelles annoncent (...) le gel de toute discussion liée aux négociations d'Astana", ont indiqué lundi une dizaine de groupes rebelles dans un communiqué, au sujet des discussions engagées en vue des prochains pourparlers de paix au Kazakhstan.

  • Chili: gigantesque incendie de forêt près de Valparaiso
    AFP, 03/01/2017 08h52
    Un gigantesque incendie a commencé lundi à ronger des collines de Valparaiso, ravageant une centaine d'habitations au passage, selon les autorités chiliennes qui ont fait état d'au moins 19 blessés, dans un secteur où plusieurs sinistres ont déjà eu lieu ces dernières années. Le feu, qui s'est déclaré au sud de Valparaiso, sur la commune de Laguna Verde, s'est ensuite répandu sur la zone de Playa Ancha, détruisant "100 habitations sur les 500" de ce secteur, a rapporté le vice-ministre de l'Intérieur Mahmud Aleuy lors d'une conférence de presse à Santiago. Une cinquantaine d'hectares sont déjà partis en fumée, selon la première estimation du Bureau national des situations d'urgence (Onemi). Quelque 200 personnes ont été évacuées et la compagnie d'électricité a coupé le courant, par précaution, à près de 48.000 usagers.

  • Guerre des gangs au Brésil: 56 détenus massacrés à Manaus
    AFP, 03/01/2017 08h48
    La guerre entre gangs criminels a provoqué un bain de sang dans la nuit de dimanche à lundi dans une prison de Manaus (nord du Brésil): 56 détenus ont été massacrés, et nombre d'entre eux ont même été décapités. Les autorités ont révisé à la baisse un premier bilan de 60 morts donné par le secrétaire à l'Administration pénitentiaire de l'Etat d'Amazonie, Pedro Florencio. La mutinerie, pendant laquelle 12 surveillants ont été pris en otage, a duré 15 heures entre dimanche après-midi et lundi matin dans le complexe pénitentiaire Anisio Jobim (Compaj), situé en périphérie de Manaus.

  • Hong Kong: l'ex-chef de l'exécutif jugé pour corruption
    AFP, 03/01/2017 08h45
    L'ancien chef du gouvernement de Hong Kong, Donald Tsang, tombé en disgrâce pour avoir accepté des cadeaux de milliardaires, a plaidé non coupable mardi à l'ouverture de son procès pour corruption devant la justice de l'ex-colonie britannique. M. Tsang, 72 ans, chef de l’exécutif de 2005 à 2012, est le plus haut responsable hongkongais à être jugé pour corruption.

  • Israël: Netanyahu interrogé sur des "cadeaux illégaux"
    AFP, 02/01/2017 11h49
    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu soupçonné d'avoir reçu des "cadeaux illégaux" de la part d'hommes d'affaires doit être interrogé lundi par la police, ont indiqué des médias israéliens. Selon ces derniers, des hommes d'affaires israéliens et étrangers proches de Benjamin Netanyahu lui auraient offert des cadeaux d'une valeur estimée à plusieurs dizaines de milliers de dollars ce qui pourrait, si ces faits sont confirmés, lui valoir une inculpation pour "abus de confiance".

  • En Syrie, des pilotes de Rafale français ciblent l'EI à Palmyre
    AFP, 02/01/2017 11h48
    "Attention aux menaces sol-air", "no fly-zone dans ce secteur en raison de la défense aérienne russe": pour les trois pilotes de Rafale qui s'apprêtent à décoller vers Palmyre et Raqa en Syrie, le décor est planté en quelques mots. Lors d'un ultime briefing, devant des cartes projetées au mur, les trois aviateurs passent en revue tous les risques potentiels de la mission, de la menace adverse aux éventuels problèmes techniques. Ils sont basés en Jordanie, au plus près des fiefs d'où le groupe Etat islamique (EI) planifie depuis deux ans des attentats à travers le monde. En ce premier jour du nouvel an, les deux équipages - un monoplace, un biplace - vont mettre le cap au nord sur un triangle dont les trois sommets sont synonymes de l'EI en Syrie: Raqa, Deir Ezzor et Palmyre, la cité antique tout juste reprise par les jihadistes aux forces syriennes.

  • En Irak, François Hollande prédit la "victoire contre le terrorisme"
    AFP, 02/01/2017 11h45
    Le président français François Hollande a insisté lundi à Bagdad sur la nécessité de lutter en Irak contre le groupe Etat islamique (EI) pour "prévenir des actes terroristes" en France en 2017, "année de victoire contre le terrorisme", selon lui. "Agir contre le terrorisme ici en Irak, c'est aussi prévenir des actes terroristes sur notre propre sol", a-t-il insisté. Si l'Irak où l'EI contrôle des territoires est régulièrement frappé par des attentats jihadistes meurtriers contre des civils, la France a également été touchée, notamment à Paris ou à Nice.

  • Irak: 32 morts dans un attentat à la voiture piégée à Bagdad
    AFP, 02/01/2017 11h42
    Au moins 32 personnes ont été tuées et 61 blessées lundi dans un attentat suicide à la voiture piégée à Bagdad, a-t-on appris de sources policières. Cet attentat qui a visé une place d'un quartier chiite de la capitale irakienne, et n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, survient le jour de la visite à Bagdad du président français François Hollande. De nombreuses victimes de l'attentat de Bagdad étaient des travailleurs journaliers qui attendaient d'être embauchés sur une place de Sadr City, un quartier situé dans le nord-est de la capitale, théâtre de fréquents attentats meurtriers.

  • Israël: la droite s'en prend à Kerry et mise sur Trump
    AFP, 30/12/2016 09h37
    La droite israélienne a dénoncé les propositions du secrétaire d'Etat sortant John Kerry pour un règlement du conflit avec les Palestiniens et affirmé miser sur l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump pour enterrer l'idée d'un Etat palestinien. Le Premier ministre israélien et chef du parti de droite Likoud, Benjamin Netanyahu, s'est empressé de dénoncer dès mercredi le discours "biaisé contre Israël" de M. Kerry qu'il a accusé d'être "obsédé" par la question des colonies. Il a également exprimé l'espoir que l'administation Obama ne va pas provoquer "de nouveaux dégâts à l'ONU". Il faisait allusion à un scénario évoqué par les médias selon lesquels, le plan présenté par John Kerry pourrait servir de référence le 15 janvier lors de la conférence internationale organisée à Paris, puis comme base à une nouvelle résolution du Conseil de sécurité avant le 20 janvier, date d'accès au pouvoir de Donald Trump.

  • Syrie: cessez-le-feu respecté, pourparlers de paix en janvier
    AFP, 30/12/2016 09h33
    Un cessez-le-feu entre régime et rebelles était globalement respecté vendredi matin en Syrie en proie à une guerre civile depuis près de six ans, seuls quelques accrochages isolés étant signalés. Le cessez-le-feu est entré en vigueur jeudi à minuit (22H00 GMT) avant l'ouverture de négociations de paix, en vertu d'un accord conclu sous l'égide de la Russie et de la Turquie, sans les Etats-Unis.

  • Maison Blanche: Trump prépare son discours d'investiture
    AFP, 30/12/2016 09h29
    Donald Trump a fêté Noël en famille en Floride mais il a aussi préparé le discours de son investiture à la Maison Blanche le 20 janvier, pierre angulaire de son mandat, qui devrait s'inspirer de l'ancien président républicain Ronald Reagan (1981-1989). Mais le tribun populiste de 70 ans n'écrit pas seul. Le principal rédacteur du discours sera Stephen Miller, un jeune Californien ancien conseiller du futur ministre de la Justice Jeff Sessions, qui a déjà signé son discours à la convention du parti républicain.

  • Piratage: Moscou promet de répliquer aux sanctions américaines
    AFP, 30/12/2016 09h26
    Le Kremlin promet de répliquer par des mesures de rétorsion "adéquates" aux sanctions annoncées jeudi par le président Barack Obama, notamment l'expulsion de 35 agents russes, après des accusations d'ingérence de Moscou dans la présidentielle américaine. Le Kremlin a rejeté jeudi "catégoriquement" ces "accusations infondées", affirmant que Washington voulait "détruire" ses relations avec Moscou et promettant des mesures de rétorsion "adéquates".

  • Syrie: Moscou et Ankara discutent d'un cessez-le-feu
    AFP, 29/12/2016 09h17
    Turquie et Russie discutent d’un accord de cessez-le-feu sur tout le territoire syrien, l’agence progouvernementale turque Anadolu affirmant qu’un accord a été trouvé sans toutefois que les principaux acteurs ne le confirment. Labib Nahhas, le chef des relations extérieures du puissant groupe rebelle syrien Ahrar al-Cham, a confirmé mercredi à l'AFP "être au courant de discussions en cours entre la Russie et la Turquie sur un cessez-le-feu national". Mais il a indiqué que les groupes rebelles n'avaient reçu aucune proposition officielle et qu'il restait des obstacles avant un éventuel accord.

  • Maison Blanche: Trump accuse Obama d'entraver la transition
    AFP, 29/12/2016 09h14
    Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a accusé mercredi le président sortant Barack Obama de tenir des "propos incendiaires" et de placer des "obstacles" qui entravent la transition à la tête de l'exécutif, avant de revenir vers un ton plus conciliant. Deux jours après l'élection du 8 novembre, les deux hommes s'étaient rencontrés dans le Bureau ovale et s'étaient efforcés de mettre de côté des mois de campagne acrimonieuse, insistant sur leur volonté de mener une transition apaisée. Mais rompant avec la tradition américaine voulant que présidents sortant et élu offrent, au moins en façade, un front respectueux, Donald Trump a lancé sur Twitter mercredi matin une salve remarquée critiquant Barack Obama. "Je fais de mon mieux pour ignorer les nombreux obstacles et déclarations incendiaires du président O. Je pensais que la transition se ferait en douceur. MAIS NON!", a-t-il écrit, sans préciser la teneur de ces obstacles ni les propos de M. Obama auxquels il se réfère.

  • Piratages russes: des sanctions américaines imminentes
    AFP, 29/12/2016 09h12
    L’administration américaine est sur le point d'annoncer les sanctions promises par le président Obama contre la Russie pour les piratages informatiques qui ont perturbé la présidentielle aux Etats-Unis, avançaient des médias américains mercredi. "Une annonce pourrait être faite dès cette semaine", selon le Washington Post, tandis que CNN prévoit une annonce "dès jeudi". Selon les deux médias, les sanctions pourront être diplomatiques et financières. Elles devraient aussi comporter un volet tenu secret de contre-attaque informatique.

  • Colombie: le Parlement approuve la loi d'amnistie des Farc
    AFP, 29/12/2016 09h08
    Le Parlement colombien a approuvé mercredi la loi d'amnistie des Farc, premier pas vers la concrétisation de l'accord de paix signé avec cette guérilla afin de mettre fin à plus de 52 ans de confrontation armée. La loi a été approuvée par 69 voix pour et 0 contre au Sénat, qui compte 102 sièges, et auparavant par 121 pour et 0 contre à la Chambre des représentants, composée de 166 députés. A partir de maintenant, quelque "5.700 guérilleros vont commencer à quitter les montagnes et à rendre leurs armes", a déclaré le président du Sénat, Mauricio Lizcano, dans un communiqué.

  • Roumanie: veto présidentiel sur le choix du Premier ministre
    AFP, 28/12/2016 08h53
    Le président roumain Klaus Iohannis a refusé mardi de nommer au poste de Premier ministre la candidate des sociaux-démocrates, dont la victoire aux récentes élections législatives tourne à l'affrontement politique avec le chef de l'Etat. Le Parti social-démocrate (PSD), vainqueur des législatives du 11 décembre, avait désigné la semaine dernière, pour prendre la tête de l'exécutif, Sevil Shhaideh, issue de la petite minorité turque de Roumanie, qui serait ainsi devenue la première femme musulmane à gouverner un pays de l'UE. Mais le président de centre droit a opposé une fin de non recevoir à ce choix surprise: "j'ai bien analysé les arguments pour et contre et j'ai décidé de ne pas accepter cette proposition", a-t-il annoncé.

  • Crash en Russie: une boîte noire retrouvée, la recherche des corps se poursuit
    AFP, 28/12/2016 08h43
    Les opérations de grande envergure menées en mer Noire après le crash d'un avion militaire ont permis de repêcher mardi l'une des deux boîtes noires de l'appareil, élément essentiel pour déterminer les causes du drame qui a endeuillé la Russie dimanche, à quelques jours du Nouvel an. Retrouvé à 02H42 GMT à 17 mètres de profondeur et 1.600 mètres des côtes, près de Sotchi d'où l'avion avait décollé, ce "principal enregistreur de vol" a été transporté à Moscou dans l'après-midi pour être déchiffré, a annoncé le ministère de la Défense. La boîte métallique renforcée au sein de laquelle se trouve l'enregistreur de paramètres de vol "est dans un état satisfaisant", a précisé le ministère.

  • Nouvelle inculpation pour l'ex-présidente argentine Kirchner
    AFP, 28/12/2016 08h41
    L'ex-présidente argentine Cristina Kirchner a été inculpée mardi dans une affaire de marchés publics truqués, nouvel épisode des ennuis judiciaires de plusieurs figures de la gauche latinoaméricaine, comme l'ancien dirigeant brésilien Lula. soupçonnée d'avoir favorisé un homme d'affaires dont elle est proche, Lazaro Baez, dans l'octroi de contrats de travaux publics dans la province de Santa Cruz, son fief politique en Patagonie, dans le sud de l'Argentine. "Le juge Julian Ercolini a inculpé l'ex-présidente pour association illicite et administration frauduleuse. Il a ordonné le gel de ses biens de 10 milliards de pesos (600 millions d'euros, ndlr)", selon un communiqué du ministère de la Justice.

  • USA: Décès de Carrie Fisher, inoubliable princesse de "Star Wars"
    AFP, 28/12/2016 08h34
    Carrie Fisher, l'inoubliable princesse Leia de "Star Wars", est décédée mardi à Los Angeles des suites d'une crise cardiaque, à seulement 60 ans. "C'est avec une profonde tristesse que Billie Lourd confirme la mort de sa mère adorée à 08H55 (16H55 GMT) ce matin", a annoncé le porte-parole de la famille Simon Halls dans un bref communiqué.

  • Colonies: Israël pourrait annoncer la construction de 618 logements
    AFP, 28/12/2016 08h30
    Un comité de planification israélien doit discuter mercredi de la délivrance d'un permis de construire pour 618 logements à Jérusalem-Est, malgré la récente résolution de l'ONU lui demandant de cesser la colonisation dans les Territoires palestiniens occupés, selon une ONG anticolonisation. Les discussions porteront sur la délivrance d'un permis pour la construction de logements dans les quartiers de Pisgat Zeev (140), Ramat Shlomo (262) et Ramot (216), à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville sainte occupée et annexée par Israël, a précisé l'ONG israélienne Ir Amim.

  • Allemagne: deux hommes soupçonnés de préparer un attentat arrêtés
    AFP, 23/12/2016 08h47
    Deux hommes souponnés de préparer un attentat visant un centre commercial à Oberhausen, dans l'ouest de l'Allemagne, ont été arrêtés, a annoncé la police dans la nuit de jeudi à vendredi. Il s'agit de deux frères de 28 et 31 ans originaires du Kosovo, a précisé la police d'Essen, trois jours après un attentat au camion-bélier sur un marché de Noël à Berlin revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Les enquêteurs tentent actuellement de déterminer quel était le stade de préparation de cette attaque et si d'autres personnes sont impliquées dans le projet, a précisé la police d'Essen (ouest) dans un communiqué.

  • Japon: l'empereur Akihito fête ses 83 ans
    AFP, 23/12/2016 08h30
    L'empereur Akihito du Japon fête vendredi ses 83 ans, un anniversaire qui a rassemblé une foule immense dans l'enceinte du palais impérial, alors qu'est actuellement en débat la question d'autoriser ou non son abdication. Le souverain et une partie de sa famille, dont le prince héritier Naruhito, sont apparus quelques minutes sur un balcon vitré d'un bâtiment impérial, sous le salut de milliers de petits drapeaux "hinomaru" agités par des Japonais de tous les âges criant "Banzai" ("Dix mille ans", signifiant "longue vie").

  • Après l'attentat de Berlin, Noël sous sécurité renforcée en France
    AFP, 23/12/2016 08h25
    Quelques jours après l'attentat jihadiste de Berlin, les fêtes de Noël se dérouleront sous sécurité renforcée en France, confrontée à un "haut niveau de menace" selon le gouvernement. Le gouvernement a renforcé les mesures de sécurité après l'attaque au camion-bélier sur un marché de Noël lundi dans la capitale allemande, qui a fait 12 morts et 48 blessés.Dans une France en proie à une menace jihadiste sans précédent depuis les attentats de janvier 2015, le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a demandé aux préfets de faire preuve d'une "vigilance exceptionnelle" sur "l'ensemble des lieux à caractère religieux", particulièrement lors des "rassemblements et offices de Noël des 24 et 25 décembre".

  • Attentat de Berlin: le parquet de Paris ouvre une enquête
    AFP, 23/12/2016 08h21
    La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert mercredi une enquête à la suite de l'attentat de Berlin du fait de la présence d'une Française blessée parmi les victimes, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Comme l'a indiqué RTL, le parquet a ouvert une enquête préliminaire pour "assassinats et tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a précisé la source judiciaire. Les investigations sont confiées à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), service coordinateur, en cosaisine avec la police judiciaire parisienne et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). L'enquête doit permettre notamment de "faciliter les recherches et la centralisation d'éventuels signalements de témoins qui pourraient avoir vu le suspect" sur le territoire français, a dit une source judiciaire.

  • Le Français Manuel Valls enfariné à Strasbourg à cause du 49.3
    AFP, 23/12/2016 08h14
    Manuel Valls, en campagne à Strasbourg, a été enfariné jeudi par un opposant qui a voulu interpeller l'ancien Premier ministre à propos du 49.3 alors que ce dernier s'apprêtait à entrer dans un café, a constaté un journaliste de l'AFP. "49.3 on n'oublie pas ! On n'oublie pas !", a lancé l'auteur de l'incident en s'adressant à Manuel Valls. L'individu, un homme d'une trentaine d'années est parvenu à s'approcher de l'ancien Premier ministre par derrière, a constaté un journaliste de l'AFP.

  • La Russie rend hommage à son ambassadeur assassiné
    AFP, 22/12/2016 08h30
    La Russie rend jeudi un hommage national à son ambassadeur assassiné en Turquie, un meurtre qu'Ankara attribue au réseau du prédicateur Fethullah Gülen alors que Moscou juge qu'il est trop tôt pour désigner les responsables. Le corps de l'ambassadeur Andreï Karlov, rapatrié mardi en Russie, doit être inhumé après une cérémonie d'hommage à laquelle assistera notamment le président Vladimir Poutine, a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

  • Berlin: polémique autour du Une polémique sur les dysfonctionnements des autorités
    AFP, 22/12/2016 08h24
    Une polémique sur les dysfonctionnements des autorités prenait jeudi de l'ampleur en Allemagne, le Tunisien considéré comme le principal suspect de l'attentat au camion-bélier de Berlin n'ayant jamais été arrêté alors qu'il était identifié comme un islamiste potentiellement dangereux. La police allemande a lancé contre Anis Amri, 24 ans, une chasse à l'homme à l'échelle européenne mercredi, près de deux jours après l'attentat qui a fait 12 morts et a été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI).

  • Attentat de Berlin: le suspect, un islamiste connu, jamais arrêté
    AFP, 22/12/2016 08h21
    Le suspect tunisien de l'attentat au camion-bélier de Berlin, Anis Amri, est arrivé en Allemagne en 2015, où il a été rapidement identifié comme un militant islamiste dangereux. Mais la police n'est jamais parvenue à l'arrêter, malgré une foule d'indices. Arrivé en Allemagne en juillet 2015, avant la grande vague migratoire, la police l'a rapidement soupçonné de liens avec la mouvance salafiste. Classé "individu dangereux" depuis des mois dans l'ouest du pays, et disposant de plusieurs identités, il a fini par être signalé au centre allemand national de lutte antiterroriste. Il était aussi visé depuis mars par une enquête confiée au parquet de Berlin pour "préparation d'un acte criminel grave représentant un danger pour l'Etat".

  • Obama bloque les forages en Arctique avant la présidence Trump
    AFP, 21/12/2016 09h03
    Un mois avant l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump, qui a promis de sabrer les règlementations environnementales, Barack Obama a interdit mardi tout nouveau forage de gaz ou de pétrole dans de vastes zones de l'océan Arctique. "Aujourd'hui, en partenariat avec nos voisins et alliés du Canada, les Etats-Unis franchissent une étape historique pour (...) préserver les écosystèmes de l'Arctique", a souligné M. Obama dans un communiqué, évoquant aussi la nécessité de réduire la dépendance aux énergies fossiles pour lutter contre le changement climatique.

  • La Russie enquête en Turquie après l'assassinat de son ambassadeur
    AFP, 21/12/2016 09h01
    La Russie et la Turquie continuent d'enquêter sur le spectaculaire assassinat de l'ambassadeur russe à Ankara, dont les autorités accusent le réseau du prédicateur turc Fethullah Gülen, en exil aux Etats-Unis. Sous l'objectif des caméras, Mevlüt Mert Altintas, un policier turc âgé de 22 ans, a tué lundi de plusieurs balles l'ambassadeur de Russie à Ankara, Andreï Karlov. Avant d'être lui-même abattu, l'assassin a déclaré avoir voulu venger la ville d'Alep, en passe d'être entièrement reprise par le régime syrien avec le soutien de Moscou.

  • Attentat de Berlin : chasse à l'homme pour retrouver l'auteur
    AFP, 21/12/2016 08h59
    La police allemande était engagée mercredi dans une chasse à l'homme, sa principale piste s'étant écroulée plus de vingt-quatre heures après l'attaque au camion-bélier sur un marché de Noël de Berlin, revendiquée par le groupe Etat islamique (EI). Survenu lundi soir dans un lieu très touristique, cet attentat qui a fait selon le dernier bilan douze morts et a été revendiqué par l'EI, a conduit les populistes de droite à renouveler leur offensive contre la chancelière Angela Merkel, l'accusant, à moins d'un an des législatives, d'avoir mis le pays en danger avec sa politique migratoire.

  • Explosion de feux d'artifice au Mexique: au moins 29 morts
    AFP, 21/12/2016 08h57
    Une explosion sur le plus grand marché de feux d'artifice du Mexique a fait au moins 29 morts et 70 blessés mardi à Tultepec, près de Mexico, ont informé les autorités mexicaines. L'explosion s'est produite vers 14h50 (20h50 GMT) sur ce marché spécialisé en produits pyrotechniques qui accueille traditionnellement de nombreux visiteurs à l'approche des fêtes de Noël.

  • Etats-Unis: l'élection de Trump confirmée, échec de la "révolte"
    AFP, 20/12/2016 08h43
    'appel à la révolte des farouches opposants à Donald Trump a échoué: le collège électoral a, sans surprise, confirmé lundi l'élection du magnat de l'immobilier comme 45e président des Etats-Unis. Un mois et demi après sa victoire surprise face à la démocrate Hillary Clinton, Donald Trump a largement dépassé la barre des 270 grands électeurs, synonyme de majorité absolue, et succédera donc bien à Barack Obama le 20 janvier. Dans un communiqué transmis par son équipe, l'homme d'affaires a évoqué "une victoire électorale écrasante historique" et promis de tout faire pour "rassembler le pays". Dans un tweet diffusé quelques minutes plus tard, il a remercié ses soutiens pour cette victoire acquise "en dépit de la couverture médiatique inexacte et déformée". Les quelque 136 millions d'Américains qui se sont rendus aux urnes le 8 novembre n'ont pas directement élu le prochain locataire de la Maison Blanche... mais 538 grands électeurs chargés de le faire. Des militants démocrates avaient appelé ces derniers à faire barrage à l'homme d'affaires septuagénaire qui était sorti vainqueur du scrutin. Le vote de ces grands électeurs, élus ou militants locaux pour la plupart inconnus du grand public, passe d'habitude quasiment inaperçu.

  • Attaques jihadistes et tentatives d'attentat en Allemagne
    AFP, 20/12/2016 08h32
    L'Allemagne a été jusqu'ici épargnée par des attaques jihadistes d'ampleur, alors que la police soupçonne un attentat après qu'un camion a foncé lundi soir dans la foule sur un marché de Noël à Berlin, faisant au moins neuf morts. En revanche, plusieurs attentats islamistes ont été commis depuis juillet par des personnes isolées, et d'autres projets ont été déjoués.

  • Le Liban se dote d'un nouveau gouvernement dirigé par Saad Hariri
    AFP, 19/12/2016 05h52
    Le Liban s'est doté dimanche, 18 décembre 2016, d'un nouveau gouvernement avec à sa tête Saad Hariri, qui réunit tout l'éventail politique, à l'exception du parti phalangiste (chrétien), celui-ci ayant refusé le portefeuille qui lui était proposé. "C'est un gouvernement d'entente", a affirmé M. Hariri. Constitué six semaines après l'élection du président Michel Aoun, il compte trente membres et cinq nouveaux ministères. Parmi les nouveaux portefeuilles figurent celui de la Lutte contre la corruption, fléau qui gangrène la vie politique libanaise, et pour la première fois un secrétariat d'Etat pour la Femme et un autre pour les droits de l'Homme.

  • Syrie: vote attendu à l'Onu sur les évacuations à Alep
    AFP, 19/12/2016 05h43
    Le Conseil de sécurité de l'Onu doit se prononcer lundi, 19 décemre 2016, sur un nouveau projet de résolution visant à garantir le bon déroulement des évacuations des civils et rebelles des quartiers est d'Alep, toujours suspendues par le régime syrien. A l'issue de longues consultations à huis clos dimanche à New York, les 15 membres du Conseil de sécurité sont parvenus à un compromis pour amender un texte présenté par la France et menacé de veto par la Russie. L'ambassadeur russe Vitali Tchourkine a estimé qu'il s'agissait "d'un bon texte" et a précisé que le vote aurait lieu à 09H00 locales (14H00 GMT).

  • Les anti-Trump espèrent une révolte du collège électoral
    AFP, 19/12/2016 05h39
    Leurs chances de succès sont ténues mais ils veulent y croire: les démocrates redoutant que Donald Trump s'installe à la Maison Blanche ont les yeux braqués sur le collège électoral, qui vote lundi, 19 décembe 2016, avec l'espoir qu'il fasse barrage à l'homme d'affaires. Le 08 novembre dernier, les quelque 136 millions d'Américains qui se sont rendus aux urnes n'ont pas directement élu le prochain locataire de la Maison Blanche... mais 538 grands électeurs chargés de le faire. Le républicain Donald Trump est sorti vainqueur (306 grands électeurs contre 232) face à sa rivale démocrate Hillary Clinton, grande favorite des sondages.

  • Share article Ajouter un commentaire USA justice santé avortement politique élections Nouvelle poussée anti-avortement aux Etats-Unis
    AFP, 19/12/2016 05h31
    Revigorés par l'arrivée prochaine à la Maison Blanche de Donald Trump, les opposants américains à l'avortement se mobilisent, adoptant des mesures anti-IVG draconiennes qui flirtent parfois avec les libertés constitutionnelles. Dans plusieurs Etats du pays, cette semaine qui s'achève a donné des sueurs froides aux "Pro choice", les partisans du droit des femmes à choisir leur contraception et d'un avortement encadré par la loi. Ainsi, dans l'Ohio, le gouverneur républicain John Kasich qui fut candidat à la primaire républicaine pour la présidentielle, a apposé mardi sa signature sur une loi interdisant l'avortement dès la vingtième semaine de grossesse. Ce texte ne prévoit pas d'exception possible en cas de fécondation consécutive à un viol ou à un inceste.

  • Afghanistan: des hommes tuent cinq employées d'un aéroport
    AFP, 19/12/2016 05h28
    Des hommes armés à moto ont tué samedi, 17 décembe 2016, cinq femmes employées de l'aéroport de Kandahar (sud de l'Afghanistan), qui avaient déjà reçu des menaces leur reprochant de travailler. Les trois hommes ont ouvert le feu sur le minibus qui conduisait les femmes à leur travail, les tuant toutes les cinq ainsi que leur chauffeur, a indiqué à l'AFP le porte-parole du gouvernement provincial, Samim Kheplwak. "Les agresseurs ont pris la fuite et nous avons ouvert une enquête", a-t-il ajouté. Le directeur de l'aéroport international de Kandahar, Ahmadullah Faizi, a précisé que ces femmes étaient chargées de la fouille des voyageuses et de leurs bagages au passage de la sécurité. Il a précisé qu'elles avaient reçu des menaces de mort de la part de personnes leur reprochant d'avoir un emploi.

  • Piratage russe: Obama promet des représailles
    AFP, 16/12/2016 08h16
    La Maison Blanche a mis en cause jeudi Vladimir Poutine dans les piratages informatiques ayant perturbé l'élection présidentielle et le président Obama lui même a annoncé des représailles, de quoi faire monter encore la tension avec Moscou à quelques semaines de l'arrivée de Donald Trump au pouvoir. Barack Obama, qui s'exprimera vendredi à 14h15 (19h15 GMT) lors d'une conférence de presse, avant de s'envoler pour ses vacances à Hawaï, devrait être longuement interrogé sur ces cyberattaques qui ont pu avoir une influence sur le scrutin ayant opposé la démocrate Hillary Clinton au républicain Donald Trump. Une certitude, les Etats-Unis ne resteront pas sans réagir a déjà annoncé le président Obama dans un entretien à la radio NPR qui sera diffusé vendredi et dont des extraits ont été rendus publics jeudi soir: "Il est clair que si un gouvernement étranger, quel qu'il soit, tente d'entacher l'intégrité de nos élections, alors nous devons agir", a plaidé Obama.

  • Syrie: les évacuations se pourvuivent à Alep, réunion à l'Onu
    AFP, 16/12/2016 08h14
    Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit vendredi pour tenter d'obtenir le déploiement dans la ville syrienne d'Alep d'observateurs internationaux chargés de surveiller les opérations d'évacuation de civils et rebelles qui pourraient prendre des jours. Des milliers de personnes ont été évacuées jeudi d'Alep, un mois après une offensive dévastatrice du régime qui s'apprête à proclamer sa plus importante victoire de la guerre avec la reprise totale de la deuxième ville de Syrie. Le président Bachar al-Assad, qui a bénéficié du soutien crucial de la Russie et de l'Iran, a affirmé que les Syriens "écrivaient l'Histoire" avec la "libération" en cours de la ville. Mais cette victoire a un coût humain exorbitant, après le déluge de feu des troupes du régime qui ont déversé sans arrêt leurs missiles, barils explosifs et obus sur les quartiers encore tenus par les rebelles dans la cité septentrionale lors de leur dernière offensive lancée le 15 novembre.

  • Grèce: vote d'une aide aux retraités, tensions avec les créanciers
    AFP, 16/12/2016 08h13
    Le Parlement grec a voté jeudi soir une aide aux petits retraités, l'un des deux volets d'aides annoncées par le Premier ministre Alexis Tsipras, sans tenir compte de l'inquiétude exprimée par les créanciers d'Athènes. Cette aide a été adoptée par 196 députés, de divers partis, sur 257 présents. Il s'agit d'une aide financière forfaitaire pour le mois de décembre pour les retraites inférieures à 850 euros, dont le coût est évalué à 617 millions d'euros. L'autre volet de l'aide, qui devrait être voté prochainement, porte sur un report de la hausse de la TVA sur les îles de l'Egée où s'entassent des milliers de réfugiés. Ces deux mesures du Premier ministre grec, annoncées il y a une semaine, ont suscité une nouvelle tension entre Athènes et ses créanciers et révélé les tiraillements croissants au sein de la zone euro, notamment entre ses poids lourds, l'Allemagne et la France.

  • Banque mondiale: renflouement "record" du fonds pour les pays pauvres
    AFP, 16/12/2016 08h12
    La branche de la Banque mondiale dédiée aux pays pauvres a reçu des promesses de renflouement "record" de 75 milliards de dollars sur les 3 prochaines années, dont un tiers proviendra du secteur privé, a annoncé l'institution jeudi. "C'est un moment charnière dans le combat pour éradiquer l'extrême pauvreté", a salué le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, cité dans le communiqué. Refinancée tous les trois ans, l'Association internationale de développement (IDA en anglais) pourra ainsi compter entre 2017 et 2020 sur des ressources en augmentation de 44,2% pour intensifier son soutien aux pays en guerre, aux populations déplacées et à la lutte contre le réchauffement climatique. "Les pays les plus pauvres - notamment les plus fragiles et vulnérables - recevront le soutien adéquat pour créer des opportunités et devenir plus résistants aux chocs et aux crises", a estimé Kyle Peters, un des cadres de la Banque mondiale. Au total, 75 pays à faible revenu seront éligibles pour recevoir les fonds de l'IDA.

  • Dette: Athènes ose des mesures sociales, l'UE suspend son aide
    AFP, 15/12/2016 08h14
    Des mesures d'Athènes en faveur des petites retraites et des îles touchées par la crise migratoire ont entraîné la brusque suspension mercredi, à la demande de l'Allemagne, du léger toilettage de la dette qui lui avait été accordé par la zone euro en échange de réformes. "Le programme d'aide à la Grèce ne peut être un succès que si tous les participants se tiennent à l'accord", avait prévenu dès mercredi matin un porte-parole de Wolfgang Schäuble, le puissant ministre des Finances allemand. "Il est impératif que les mesures ne soient pas décidées de façon unilatérale ou annulées sans préavis", avait ajouté M. Schäuble.

  • Présidentielle US: Poutine impliqué dans le piratage des démocrates
    AFP, 15/12/2016 08h12
    Deux hauts responsables américains du renseignement estiment que le président russe Vladimir Poutine s'est personnellement impliqué dans les piratages informatiques qui ont marqué l'élection présidentielle américaine, motivé par un désir de revanche contre la démocrate Hillary Clinton, avançait la chaîne NBC mercredi. La CIA a conclu dans un rapport secret révélé la semaine dernière par le Washington Post que la Russie était intervenue par ses cyberattaques dans la campagne électorale dans le but précis d'aider Donald Trump à être élu, et non dans le but plus général de troubler le bon déroulement de l'élection. Le président élu a rejeté avec virulence ces allégations.

  • UE: sommet en terrain miné avec l'ombre du Brexit et de la Russie
    AFP, 15/12/2016 08h09
    Sanctions de l'UE contre la Russie pour son rôle en Ukraine, intervention de Moscou en Syrie: les dossiers brûlants ne manqueront pas pour des chefs d'Etat et de gouvernement "en terrain miné" jeudi au sommet européen de Bruxelles, le dernier d'une année affectée par le Brexit. La Première ministre britannique Theresa May devra d'ailleurs s'éclipser à l'heure du dîner pour laisser ses homologues peaufiner discrètement ce que sera leur méthode de négociation avec le Royaume-Uni, une fois que Londres aura déclenché la procédure du divorce.

  • Le front d'Alep s'embrase à nouveau, l'évacuation de civils suspendue
    AFP, 15/12/2016 08h06
    Les raids aériens et les violents bombardements ont repris à Alep, semant la panique parmi les habitants de la deuxième ville syrienne, les présidents russe et turc estimant que les violations de la trêve devaient cesser. L'accord de mardi sous la houlette de Moscou et d'Ankara devait permettre l'évacuation des insurgés et des milliers de civils affamés et désespérés de pouvoir sortir de la poignée de quartiers encore aux mains des rebelles. Mais les violences ont repris de plus belle mercredi matin après une pause de plusieurs heures, poussant des habitants terrifiés à fuir à la recherche d'un abri, selon un correspondant de l'AFP qui a vu beaucoup de blessés dans la rue alors que les raids aériens du régime se poursuivaient en fin de journée.

  • Syrie: Evacuation annoncée d'Alep avant sa prise par le régime
    AFP, 14/12/2016 08h20
    Les rebelles et les civils qui le souhaitent attendaient d'être évacués d'Alep après un accord conclu sous la houlette de la Russie et de la Turquie, une opération qui marquera la fin de plus de quatre ans de rébellion dans la deuxième ville de Syrie. Les évacuations qui devaient commencer mercredi à 05h00, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), n'avaient toujours pas commencé plus d'une demie heure plus tard, a constaté une journaliste de l'AFP sur place.

  • Etats-Unis: remous après la nomination du PDG d'ExxonMobil
    AFP, 14/12/2016 08h18
    Donald Trump est monté personnellement au créneau mardi, 13 décembre 2016, pour défendre sa décision de nommer Rex Tillerson, le PDG du géant pétrolier ExxonMobil, comme chef de la diplomatie américaine et tenter d'apaiser les remous chez certains conservateurs inquiets du rapprochement annoncé avec la Russie. Devant le public du Wisconsin, à West Allis, où il continuait mardi soir sa tournée de remerciements à ses électeurs, le président élu a ainsi assuré que Rex Tillerson "avait la vision et les talents nécessaires pour revenir sur des années de bourdes et de désastres en matière de politique étrangère". "Nous avons besoin d'une nouvelle direction", a insisté Trump devant ses supporteurs: "au lieu de bondir sans réfléchir d'une intervention (NDLR: militaire) à une autre, mon administration va bâtir une stratégie à long terme pour plus de stabilité, de prospérité et de paix et pour reconstruire notre propre pays".

  • Grippe aviaire: 10 millions de volailles abattues en Corée du Sud
    AFP, 13/12/2016 08h29
    La Corée du Sud a annoncé mardi qu'elle intensifiait sa campagne d'abattage massif de volailles pour tenter de contenir une épidémie de grippe aviaire H5N6, après avoir supprimé près de 10 millions de volatiles. Les premiers cas de virus H5N6 avaient été confirmés le 18 novembre dans une ferme du centre de la Corée du Sud. L'épidémie s'est propagé à d'autres élevages et les autorités dénombrent désormais une quarantaine de cas. Le ministère de l'Agriculture a expliqué que près de 10 millions de poulets et de canards avaient été abattus, et que 2,5 millions de volailles supplémentaires allaient subir le même sort. Les autorités sanitaires ont parallèlement décidé pour la seconde fois d'interdire aux employés d'élevages de volailles de se déplacer pendant 48 heures, pour éviter au virus de se propager. Aucun cas d'infection humaine au virus H5N6 n'a été recensé en Corée du Sud.

  • Torture: Obama ne déclassifie pas le rapport mais conserve une copie
    AFP, 13/12/2016 08h27
    Barack Obama ne va pas déclassifier un rapport du Sénat sur l'utilisation de techniques de torture par la CIA, mais il va en préserver une copie qui sera conservée dans sa bibliothèque présidentielle, selon une lettre de la Maison Blanche rendue publique lundi. Beaucoup s'inquiétaient des intentions du président élu Donald Trump en la matière, craignant que toutes les copies de ce rapport secret et embarrassant datant de 2014 ne soient détruites par la nouvelle administration après sa prise de fonction le 20 janvier. Mais une lettre d'un conseiller de la Maison Blanche, Neil Eggleston, à la sénatrice Dianne Feinstein, vice-présidente de la commission du Renseignement, indique que l'intégralité des 6.700 pages de ce rapport seront préservées. Barack Obama a stipulé que le document restera secret durant au moins 12 ans.

  • USA: Fin du recomptage dans le Wisconsin, Trump reste vainqueur
    AFP, 13/12/2016 08h24
    Douze jours et près de trois millions de bulletins de vote recomptés plus tard, le républicain Donald Trump est toujours donné vainqueur de la présidentielle américaine dans le Wisconsin, ont annoncé lundi les autorités de cet ancien bastion démocrate. La marge d'avance du républicain face à sa rivale démocrate Hillary Clinton s'est même creusée de plus d'une centaine de voix, jusqu'à dépasser 22.000 votes au total dans cet Etat du nord des Etats-Unis, selon les résultats officiels du recomptage qui avait été demandé par l'ex-candidate écologiste à la présidentielle Jill Stein. "Le résultat final du scrutin dans le Wisconsin est arrivé et devinez quoi. Nous venons de gagner 131 voix supplémentaires. Les démocrates et les Verts peuvent maintenant se reposer. Arnaque!", s'est réjoui Donald Trump sur Twitter. Jill Stein a lancé trois procédures pour obtenir le recomptage des voix dans trois Etats clés, le Michigan, le Wisconsin et en Pennsylvanie, tous remportés par Donald Trump avec environ 100.000 voix d'avance au total (quelque 22.000 voix dans le Wisconsin, 70.000 en Pennsylvanie et 10.000 dans le Michigan).

  • La Turquie en deuil après le double attentat d'Istanbul
    AFP, 12/12/2016 08h15
    La Turquie a décrété une journée de deuil dimanche, 11 décembre 2016, au lendemain d'un double attentat qui a fait 38 morts, pour la plupart des policiers, dans le coeur d'Istanbul, et porte la marque des rebelles kurdes selon les autorités. Une voiture piégée a visé samedi soir un car de transport des forces antiémeutes près du stade de l'équipe de football de Besiktas, sur les bords du Bosphore, et un kamikaze s'est fait exploser moins d'une minute plus tard au milieu d'un groupe de policiers dans un parc voisin, selon les autorités. Le Premier ministre Binali Yildirim a ordonné la mise en berne des drapeaux et le président Recep Tayyip Erdogan a reporté une visite prévue au Kazakhstan, a annoncé l'agence progouvernementale Anadolu dimanche.

  • Législatives en Macédoine: pouvoir et opposition crient victoire
    AFP, 12/12/2016 08h12
    L'incertitude est complète en Macédoine où majorité de droite et opposition de centre gauche ont revendiqué leur victoire aux élections législatives dimanche, 11 décembre 2016, scénario peu susceptible de ramener la stabilité dans ce pays en crise depuis deux ans. "VMRO-DPMNE est le vainqueur de ces élections en République de Macédoine", a affirmé le patron du parti de droite et homme fort du pays depuis 2006, Nikola Gruevski. "Nous sommes les vainqueurs", l'a contredit son rival social-démocrate, Zoran Zaev, devant des centaines de partisans extatiques réunis devant le siège du gouvernement à Skopje. Selon la commission électorale, après le dépouillement des bulletins de la quasi totalité des bureaux de vote (plus de 96%), le VMRO-DMPNE de Nikola Gruevski, au pouvoir depuis 10 ans, dispose d'une infime avance sur le SDSM (social-démocrate), avec 37,46% des voix contre 36,01%.

  • Massacre de Srebrenica: la justice serbe ouvre son premier procès
    AFP, 12/12/2016 08h10
    "Nedjo le boucher" et sept anciens policiers sont attendus lundi, 12 décembre 2016, devant un tribunal de Belgrade: pour la première fois, la justice serbe organise un procès d'auteurs présumés du massacre de Srebrenica, en 1995 en Bosnie. Originaires de Bosnie, ces huit hommes ont tous obtenu la nationalité serbe après la fin de la guerre intercommunautaire (1992-1995) qui avait fait 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés, soit la moitié de la population d'avant-guerre. Ils encourent 20 ans de prison, pour "crimes de guerre contre la population civile".

  • Syrie: l'armée contrôle désormais 90% d'Alep-Est
    AFP, 12/12/2016 08h07
    L'armée syrienne s'est emparée lundi, 12 décembre 2016, d'un grand quartier du sud-est d'Alep et contrôle désormais 90% des quartiers Est auparavant tenus par la rébellion, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les forces du président syrien Bachar al-Assad ont pris le contrôle tôt lundi matin du quartier de Cheikh Saïd, où de violents combats se déroulaient depuis dimanche après-midi, selon l'OSDH.

  • Trump menace de ne plus reconnaître le principe de la "Chine unique"
    AFP, 12/12/2016 08h05
    Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a menacé dimanche, 11 décembre 2016, de ne plus reconnaître le principe de la "Chine unique", qui avait conduit Washington à interrompre en 1979 ses relations diplomatiques avec Taïwan, si Pékin ne fait pas de concessions, surtout en matière commerciale. "Je ne veux pas que la Chine me dicte ce que je dois faire", a-t-il déclaré sur la chaîne Fox, en réponse à une question sur sa récente conversation téléphonique avec la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen.

  • Plus de 50.000 combattants de l'EI éliminés en Irak et en Syrie
    AFP, 09/12/2016 08h51
    La coalition internationale contre le groupe Etat islamique a éliminé au moins 50.000 combattants de l'EI en Irak et Syrie depuis le début de ses frappes en août 2014, a estimé jeudi, 08 décembre 2016, un responsable américain de la Défense."Je ne fais pas dans le comptage morbide, mais ce chiffre veut dire quelque chose, il a un impact sur l'ennemi", a-t-il déclaré.

  • Le légendaire astronaute américain John Glenn s'éteint à 95 ans
    AFP, 09/12/2016 08h41
    Le légendaire astronaute John Glenn, premier Américain à avoir effectué un vol orbital autour de la Terre en 1962, est mort jeudi, 08 décembre 2016, à 95 ans, laissant derrière lui l'image d'un homme courageux et passionné.

  • Pays-Bas: verdict pour un député jugé pour incitation à la haine
    AFP, 09/12/2016 08h37
    Le député néerlandais populiste Geert Wilders n'assistera pas vendredi, 09 décembre, au prononcé de son jugement pour incitation à la haine, un verdict qui, quelle que soit son issue, ne fera que gonfler sa popularité à l'approche des élections législatives de mars, d'après les experts."Je diffuserai ma réaction par vidéo en anglais et en néerlandais" après la décision des trois juges, a déclaré jeudi à l'AFP l'élu d'extrême droite, contre lequel le ministère public a requis une amende de 5.000 euros. Connu pour ses positions anti-islam, le politicien est poursuivi pour des propos tenus lors d'une soirée après les élections municipales de mars 2014 à La Haye. L'homme à la chevelure peroxydée avait demandé à ses militants s'ils voulaient "plus ou moins de Marocains dans (leur) ville et aux Pays-Bas". Face à une foule scandant "Moins! Moins! Moins!", il avait répondu dans un sourire: "Nous allons nous en charger".

  • Syrie: Moscou annonce l'arrêt des frappes de l'armée à Alep
    AFP, 09/12/2016 08h32
    La Russie, alliée clé du régime de Bachar al-Assad, a annoncé jeudi un arrêt des raids aériens et des tirs d'artillerie de l'armée syrienne sur les quartiers rebelles d'Alep, une mesure censée assurer l'évacuation de milliers de civils pris au piège des violences. Après l'annonce surprise de Moscou qui n'a pas été commentée par Damas, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a noté un arrêt des frappes de l'aviation syrienne et une baisse des tirs d'artillerie dans les derniers secteurs où les rebelles sont retranchés.

  • Séisme en Indonésie: les autorités lancent un urgent appel à l'aide
    AFP, 08/12/2016 09h04
    Des responsables indonésiens ont lancé jeudi, 08 décembre 2016, un urgent appel à l'aide pour soigner les centaines de blessés au lendemain du séisme dévastateur qui a fait plus de 100 morts dans la région d'Aceh, où des survivants faisaient face à de nouvelles répliques. La secousse de magnitude 6,5 survenue à une faible profondeur mercredi a détruit des centaines de maisons, mosquées et échoppes dans cette province à la pointe nord de l'île de Sumatra, moins de trois semaines avant les cérémonies du 12e anniversaire du gigantesque tsunami qui avait dévasté la région en 2004.

  • Etats-Unis: Trump nomme un ambassadeur à Pékin
    AFP, 08/12/2016 09h02
    Donald Trump s'est choisi mercredi pour ambassadeur à Pékin le gouverneur de l'Iowa Terry Brandstad, un "vieil ami de la Chine" qui devrait rassurer ce pays, cible de multiples attaques du futur président américain, en attendant la nomination du secrétaire d'Etat.

  • France: 51.200 emplois salariés marchands nets créés sur 3 mois
    AFP, 08/12/2016 09h00
    L'économie française a enregistré un sixième trimestre consécutif de créations nettes d'emplois marchands, avec 51.200 nouveaux postes (+0,3%) au 3e trimestre 2016, un niveau inédit depuis la crise de 2008, selon les chiffres définitifs de l'Insee publiés jeudi. L'Insee confirme pour cette période ses estimations provisoires publiées en novembre (52.200 postes) dans le secteur marchand non agricole, qui n'avait pas créé autant d'emplois sur un trimestre depuis le troisième trimestre 2007. Mais sur un an, l'institut a revu à la hausse les créations nettes d'emploi qui ont atteint 178.700 (+1,1%), au lieu des 145.100 initialement annoncées.

  • Budget rectificatif 2016 voté à l'Assemblée en première lecture
    AFP, 08/12/2016 08h54
    L'Assemblée nationale a voté en première lecture, dans la nuit de mercredi à jeudi, le projet de budget rectificatif 2016 revu et corrigé par une série de modifications, mais rejeté par la droite et le centre. Par 32 voix contre 27, cet ultime texte budgétaire du quinquennat de François Hollande a été adopté dans un hémicycle très dégarni. Il va désormais partir au Sénat, à majorité de droite.

  • Cuba: les cendres des aînés Castro déposées au caveau familial
    AFP, 07/12/2016 08h10
    Raul Castro a déposé mardi, 06 décembre 2016, les cendres de Ramon et Angela, les aînés de la fratrie Castro, dans le caveau familial de Biran, à l'est de Cuba, deux jours après les funérailles de Fidel Castro à Santiago, a rapporté la télévision officielle. Angela et Ramon Castro sont décédés respectivement en février 2012 et 2016. Ils étaient les plus âgés des sept enfants de Lina Ruz et Angel Cast

  • Manuel Valls s'efforce de parer un possible front uni contre lui
    AFP, 07/12/2016 08h05
    Parti à l'aventure présidentielle en quittant son port de Matignon, Manuel Valls va devoir mener une traversée difficile entre les mines de tous ceux qui aimeraient le voir chuter à la primaire d'un PS très divisé. Après son intervention au 20H00 de France 2 mardi soir, l'ancien locataire de Matignon a retrouvé quelque 150 parlementaires venus "en soutien" selon ses partisans. "On était plutôt contents" du nombre de participants, a dit un membre de la campagne. Mais les soutiens n'affluent pas forcément au rythme espéré, alors qu'un front anti-Valls se dessine chez ses adversaires. "Le rassemblement est en oeuvre, mais cette campagne sera rude", reconnaît un lieutenant du Premier ministre qui se dit "pas inquiet".

  • France: baptême du feu pour le Premier ministre Cazeneuve
    AFP, 07/12/2016 08h01
    Pas de répit pour Bernard Cazeneuve. Habitué, depuis les attentats, à participer au Conseil de sécurité et de défense en tant que ministre de l'Intérieur, il y assistera mercredi, 07 décembre 2016, en tant que Premier ministre. Suivra le premier Conseil des ministres de son magistère à Matignon qui, jusqu'à l'élection présidentielle, sera le plus court de la Ve République, devant celui d'Edith Cresson (dix mois en 1991-1992).

  • Italie: Matteo Renzi en sursis pour quelques jours
    AFP, 06/12/2016 08h54
    Le chef du gouvernement italien Matteo Renzi a gagné quelques jours de sursis avant sa démission attendue suite à l'échec de son référendum constitutionnel, afin de ne pas laisser l'Italie sans budget. Après un conseil des ministres qui a duré à peine dix minutes, Matteo Renzi, 41 ans, avait remis lundi soir son sort entre les mains du président Sergio Mattarella, chef d'Etat discret qu'il a rencontré une demi-heure au Quirinal, siège de la présidence italienne. M. Mattarella, 75 ans, a pris acte de la volonté du jeune président du Conseil de démissionner, mais lui a aussitôt demandé de reporter sa décision jusqu'au vote définitif de la loi de finances 2017, selon un communiqué de la présidence.



  • Share article Ajouter un commentaire USA incendie Etats-Unis: Au moins 36 morts dans l'incendie d'Oakland
    AFP, 06/12/2016 08h52
    Le bilan du terrible incendie qui a endeuillé une fête dans le "vaisseau fantôme", un ancien entrepôt abritant un collectif d'artistes à Oakland, près de San Francisco, s'élève désormais à 36 morts mais pourrait encore s'alourdir. La recherche des corps allait reprendre en fin de journée lundi, 05 décembre, après avoir été suspendue pour des raisons de sécurité, certaines parties du bâtiment menaçant de s'effondrer, a expliqué le shérif du comté d'Alameda, Gregory Ahern, lors d'une conférence de presse. Si de nouvelles victimes pourraient bien être découvertes, "nous n'anticipons pas de bilan beaucoup plus élevé", a-t-il précisé, ajoutant que des "personnes originaires de Finlande, Corée et Guatemala" comptaient parmi les morts et que leurs ambassades respectives avaient été prévenues.

  • Brésil: le président du Sénat suspendu de ses fonctions
    AFP, 06/12/2016 08h50
    Le Brésil s'est enfoncé lundi un peu plus dans une crise institutionnelle à l'issue imprévisible, un juge de la Cour suprême ayant suspendu de ses fonctions, "avec effet immédiat", le président du Sénat Renan Calheiros pour détournement de fonds publics. La décision préliminaire du juge Mello fait droit à une requête présentée en urgence par le parti d'opposition écologiste Rede, a indiqué à l'AFP une source du service de communication du Tribunal suprême fédéral (STF)

  • France: intérrogations sur l'identité du succésseur de Manuel Valls
    AFP, 06/12/2016 08h36
    Qui François Hollande va-t-il nommer à Matignon pour succéder à Manuel Valls ? Démissionnaire mardi matin pour se consacrer à sa candidature à la présidentielle, ce dernier va céder la place au troisième Premier ministre du quinquennat pour un court bail de cinq mois. "En accord total avec le président de la République, je quitterai mes fonctions dès demain (mardi) car je veux, en pleine liberté, proposer aux Français un chemin", a déclaré lundi, 05 décembre 2016, depuis son fief d'Evry, le chef du gouvernement en officialisant sa candidature à la primaire du organisée par le PS les 22 et 29 janvier.Les rumeurs sont allées bon train depuis ce week-end sur le nom du futur ou de la future locataire de Matignon. Sont ainsi le plus fréquemment cités les ministres Bernard Cazeneuve (Intérieur), Jean-Yves Le Drian (Défense), Stéphane Le Foll (Agriculture), Marisol Touraine (Santé), Michel Sapin (Economie) ou Najat Vallaud-Belkacem (Éducation).

  • Brésil: au moins 20.000 manifestants contre la corruption
    AFP, 05/12/2016 08h19
    Au moins 20.000 personnes ont manifesté dans plusieurs villes du Brésil dimanche contre la corruption et pour soutenir l'enquête autour du scandale politique Petrobras. A Rio de Janeiro, un manifestant brandissait une pancarte avec l'inscription "opération Lava Jato (lavage express), défendue par le peuple". L'enquête "Lava Jato" sur le scandale de corruption touchant le groupe pétrolier Petrobras a compromis de nombreux représentants de la classe politique au Brésil. "Ici, vous trouvez des ouvriers du bâtiment, des chauffeurs de bus, des enseignants...pas que les nantis. Nous sommes des travailleurs qui en ont assez de l'institutionnalisation de la corruption dans ce pays", a affirmé une manifestante Joana Darc, 51 ans, professeur d'université. "Nous voulons un Brésil débarrassé de la corruption et où s'applique la loi", a-t-elle ajouté. A Brasilia, quelque 5.000 personnes se sont rassemblées en face du parlement, selon le secrétariat à la Sécurité.

  • Trump continue de recruter et critique la Chine
    AFP, 05/12/2016 08h17
    Donald Trump repartira dès lundi à la recherche du futur chef de sa diplomatie, mais multiplie en attendant les commentaires acerbes sur l'une des grandes puissances mondiales, la Chine. Le président élu américain a montré une nouvelle fois dimanche soir son peu de respect pour les usages diplomatiques habituels en se lançant dans une critique de la politique des changes et de la politique militaire de Pékin sur le réseau social Twitter. "Est-ce que la Chine nous a demandé si c'était OK de dévaluer leur monnaie (ce qui complique la tâche de nos entreprises pour être compétitives), de lourdement taxer nos produits importés dans leur pays (les Etats-Unis ne les taxent pas) ou de bâtir un vaste complexe militaire en mer de Chine du sud ? Je ne crois pas !", peut-on lire dans les deux tweets du président élu. Donald Trump avait déjà vendredi provoqué les critiques de la Chine en acceptant de recevoir un appel de la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen, en rupture avec 40 ans de politique étrangère américaine. Les Etats-Unis ne reconnaissent officiellement qu'une seule Chine, celle de Pékin.

  • Italie: après la démission de Renzi, les marchés plient sans s'affoler
    AFP, 05/12/2016 08h15
    'euro est tombé au plus bas depuis 20 mois lundi après la victoire massive du non au référendum italien suivie de la démission de Matteo Renzi, et les marchés boursiers fléchissaient en Asie sur fond d'inquiétudes pour la troisième économie de la zone euro. Dès la diffusion des sondages réalisés à la sortie des urnes, donnant le non à près de 60% des voix, la monnaie unique a décroché, touchant 1,0506 dollar autour de 08h20 (dimanche 23h20 GMT), contre 1,0664 vendredi à New York. Il s'agit du niveau le plus faible depuis mars 2015: l'euro était alors tombé à 1,0458 dollar. L'euro résistait cependant par la suite, oscillant autour de 1,0545 dollar vers 03h30 GMT, signe que pour l'heure les cambistes ne cédaient pas à l'affolement. "Si le référendum est rejeté, ce ne sera pas la fin du monde", avait commenté Fabio Fois, économiste chez Barclays basé à Londres, interrogé avant le vote par l'agence Bloomberg News. Dans le même temps, le yen, valeur refuge, se renforçait. Le dollar glissait à 112,88 yens aux premières heures de la matinée à Tokyo, contre 113,51 yens vendredi, avant de remonter.

  • Nouvelle-Zélande: Démission surprise du populaire Premier ministre John Key
    AFP, 05/12/2016 08h14
    Le très populaire Premier ministre néo-zélandais John Key a annoncé lundi de manière inattendue sa démission, déclarant qu'il était temps pour lui de partir après huit ans à son poste et évoquant des raisons familiales. L'ancien courtier de Merrill Lynch âgé de 55 ans a parlé lors d'une conférence de presse de la décision "la plus difficile" qu'il ait jamais prise, affirmant qu'il ne savait pas ce qu'il allait faire ensuite, à part passer plus de temps avec sa famille. "Etre le leader du parti et du pays a été une expérience incroyable", a déclaré M. Key, qui vient de fêter son huitième anniversaire à la tête du gouvernement et son dixième à la tête du National Party (centre-droit). "Malgré mon expérience extraordinaire en politique, je ne me suis jamais considéré comme un politicien de carrière", a ajouté celui qui était entré relativement tard en politique, devenant député en 2002. Son parti doit se réunir dans les prochains jours pour élire un nouveau dirigeant, le vice-Premier ministre Bill English faisant figure de favori.

  • Ex-Yougoslavie: Réquisitoire et plaidoiries dans le procès de Mladic
    AFP, 05/12/2016 08h12
    Après quatre ans de procédures, le procès de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, autrefois surnommé le "boucher des Balkans", entre lundi dans sa dernière semaine avec le réquisitoire et les plaidoiries. Ratko Mladic, 74 ans, est accusé par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) de La Haye d'avoir entrepris le "nettoyage ethnique" d'une partie de la Bosnie, en vue de créer un État serbe ethniquement pur. Il doit répondre de 11 chefs d'accusation de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre présumés commis lors de la guerre de Bosnie (1992-1995), qui a fait plus de 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés. L'accusation aura trois jours à partir de lundi pour prononcer son réquisitoire avant de laisser la parole vendredi à la défense pour sa plaidoirie, qui viendra clôturer des procédures entamées en 2012. Un jugement est attendu courant 2017.

  • Maison Blanche: Trump nomme le général James Mattis à la Défense
    AFP, 02/12/2016 08h13
    u début de sa tournée de remerciements pour ses électeurs, le prochain président des Etats-Unis Donald Trump a annoncé jeudi qu'il entendait confier la tête du Pentagone au général à la retraite James Mattis, un militaire au franc-parler surnommé "l'enragé". James Mattis était l'un des +finalistes+ pour ce poste crucial de la prochaine administration, alors que Donald Trump a promis d'intensifier la guerre contre les jihadistes du groupe Etat islamique en Syrie et en Irak, deux théâtres d'opérations que le général connaît bien. "L'enragé, il est excellent", a-t-il annoncé en surprenant les milliers de supporteurs venus le voir à Cincinnati, dans l'Ohio, l'un de ces Etats remportés par le républicain le 8 novembre dernier. L'enragé ("mad dog") est le surnom de James Mattis, 66 ans, qui serait le premier ex-général à devenir secrétaire à la Défense depuis 1950. Donald Trump l'avait récemment encensé, se disant notamment "impressionné" positivement par sa position anti-torture.

  • Irak: les forces armées essuient de lourdes pertes à Mossoul
    AFP, 02/12/2016 08h12
    Au moins 2.000 membres des forces armées irakiennes ont été tués en novembre, un lourd bilan qui reflète la férocité des combats menés depuis six semaines à Mossoul contre le groupe Etat islamique (EI). Selon la Mission des Nations unies en Irak, 1.959 membres des forces irakiennes ont été tués en novembre et au moins 450 autres blessés. L'ONU ne fournit pas de bilan détaillé par région mais le nombre de tués parmi les forces armées irakiennes est monté en flèche depuis le début, le 17 octobre, de l'offensive lancée contre le dernier grand bastion irakien des jihadistes de l'EI. Le chiffre de novembre est trois fois plus élevé que le mois précédent (672 tués en octobre). Ces chiffres incluent les policiers au combat, les combattants kurdes (peshmergas), les forces du ministère de l'Intérieur et les milices paramilitaires progouvernementales, précise l'ONU.

  • Choléra en Haïti: l'ONU présente des excuses "au peuple haïtien"
    AFP, 02/12/2016 08h09
    L'ONU a présenté jeudi pour la première fois des excuses aux Haïtiens pour son rôle dans l'épidémie de choléra qui ravage le pays, sans toutefois reconnaitre sa responsabilité juridique. "Au nom des Nations unies, je vais vous le dire très clairement: nous nous excusons auprès du peuple haïtien", a déclaré son secrétaire général Ban Ki-moon, successivement en créole, français et anglais, devant l'assemblée générale des Nations unies. "Nous n'avons tout simplement pas fait assez concernant l'épidémie de choléra et sa propagation", a-t-il ajouté. "Nous sommes profondément désolés pour notre rôle". Selon de nombreux experts indépendants, le choléra a été introduit en Haïti par des Casques bleus népalais de la Mission de l'ONU sur place (Minustah) qui ont déversé leurs déchets dans une rivière. Malgré ces excuses, l'organisation internationale maintient qu'elle n'a pas de responsabilité légale dans cette affaire.

  • Irak: la coalition bombarde les ponts de Mossoul
    AFP, 01/12/2016 08h54
    Les avions de la coalition contre le groupe Etat islamique (EI) ont bombardé quatre des cinq ponts sur le Tigre à Mossoul pour tenter réduire les contre-attaques des jihadistes contre les forces irakiennes qui tentent de reprendre la ville, a-t-elle indiqué mardi. Les frappes sont destinées à "mettre hors d'usage" et non à "détruire" les ponts, a indiqué mardi le général britannique Rupert Jones, chef adjoint des forces de la coalition, dans une vidéo-conférence depuis Bagdad. Ces bombardements sont notamment destinés à empêcher les jihadistes retranchés à l'ouest du Tigre d'acheminer des camions bombes de l'autre côté du fleuve, où ont lieu les combats, a-t-il expliqué. Conduits par des kamikazes, ces engins font des ravages sur les forces irakiennes. La coalition et les forces irakiennes creusent également des cratères dans certaines routes pour empêcher les véhicules bourrés d'explosifs de circuler, a indiqué le général Jones. Ces tactiques semblent porter leurs fruits, puisque "le nombre de camions bombes utilisés par l'ennemi diminue", a-t-il déclaré.

  • Crash aérien en Colombie: l'hypothèse de la panne sèche renforcée
    AFP, 01/12/2016 08h52
    Un hommage a été rendu en Colombie mercredi au club brésilien de Chapecoense, après le crash aérien qui a fait 71 morts, dont la plupart de ces footballeurs en route pour leur première finale continentale, alors que l'enquête s'oriente elle vers une panne de carburant. "Les causes s'orientent, possiblement, vers un problème de carburant (...) C'est une hypothèse qui se renforce, mais qui doit être analysée par les enquêteurs, comme les informations de la boîte noire ou les enregistrements de la tour de contrôle", a déclaré à des journalistes Alfredo Bocanegra, directeur de l'Aviation civile colombienne, en prcisant qu'aucune réponse définitive n'était attendue avant six mois. "L'appareil n'avait plus de carburant quand au moment de l'impact", a assuré en conférence de presse le secrétaire de la sécurité aérienne de l'Aviation civile, Freddy Bonilla, qui a insisté sur le fait que l'avion n'avait pas respecté l'obligation internationale d'avoir en soutes une quantité de carburant supérieure à celle nécessaire, afin de pouvoir notamment changer d'aéroport en cas d'urgence.

  • Syrie: Alep "gigantesque cimetière", 50.000 personnes ont fui
    AFP, 01/12/2016 08h47
    La ville syrienne d'Alep risque de se transformer en un "gigantesque cimetière" après la fuite de 50.000 personnes des quartiers rebelles assiégés, terrifiées par les combats et les bombardements menés par le régime, selon un responsable de l'ONU. Alors que la principale coalition de l'opposition syrienne a réclamé à l'ONU des "mesures immédiates" pour protéger les civils d'Alep-Est, une réunion d'urgence du Conseil de sécurité s'est achevée mercredi sans résultat, nouvelle preuve de l'impuissance de la communauté internationale face au conflit syrien. "Nous supplions" les belligérants "de faire tout leur possible pour protéger les civils et pour permettre l'accès à la partie assiégée d'Alep-Est avant qu'elle ne devienne un gigantesque cimetière", a déclaré le patron des opérations humanitaires de l'ONU Stephen O'Brien, appelant le gouvernement syrien à autoriser l'entrée "en toute sécurité" de camions d'aide humanitaire dans Alep-Est.

  • Trump cherche son chef de la diplomatie, Kerry le met en garde
    AFP, 30/11/2016 08h36
    Donald Trump cherche son chef de la diplomatie. Mais le prochain président américain hésite entre le républicain modéré Mitt Romney, l'ancien patron déchu de la CIA David Petraeus ou le sénateur respecté Bob Corker. De son côté, le secrétaire d'Etat sortant John Kerry a exhorté le milliardaire populiste à préserver l'héritage en politique étrangère de l'administration de Barack Obama. "Il est essentiel que nous ne tournions pas le dos à nos alliances, nos amitiés et nos principes", a-t-il mis en garde. Troisième personnage de l'exécutif, voix et visage de l'Amérique dans le monde, ce poste de patron du département d'Etat, le ministère des Affaires étrangères américain, fort d'un réseau de 70.000 diplomates à travers la planète, fait l'objet d'une âpre bataille.

  • L'EI affirme que l'assaillant de l'Ohio était un de ses "soldats"
    AFP, 30/11/2016 08h35
    L'assaillant qui a fait onze blessés lundi sur un campus de l'université de l'Ohio était un "soldat de l'Etat islamique", selon l'agence de propagande du groupe ultra-radical, qui a ainsi mis en avant mardi l'attractivité des ses appels aux attaques isolées. Le jeune homme, qui a été abattu par la police, a "mené son opération en réponse aux appels à cibler les citoyens de pays de la coalition internationale" qui combat les jihadistes en Irak et en Syrie, a indiqué une "source" anonyme à l'agence Amaq, citée par SITE, le centre américain de surveillance des sites jihadistes. Abdul Razak Ali Artan, identifié comme un étudiant d'origine somalienne de l'établissement visé dans le nord des Etats-Unis, a blessé lundi matin onze personnes dont une grièvement, en percutant un groupe de piétons en voiture, avant de sortir de son véhicule pour agresser les passants armé d'un couteau de boucher. La police locale, désormais épaulée par la police fédérale (FBI), n'a pour l'instant pas écarté la piste terroriste.

  • Colombie : le Congrès débat de la ratification de l'accord de paix avec les Farc
    AFP, 30/11/2016 08h33
    Le Congrès colombien a commencé à débattre mardi de la ratification de l'accord de paix renégocié et signé entre le gouvernement et la guérilla des Farc la semaine dernière, que les parties espèrent voir approuvé avant ce week-end. Le débat a débuté au Sénat mardi, avant la Chambre des députés, avec l'audition du représentant du gouvernement, Humberto de la Calle, le chef négociateur de cet accord avec la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) qui vise à mettre fin à plus de 50 ans de conflit armé. Ce serait "une erreur de ne pas saisir l'opportunité d'approuver cet accord et de le mettre en oeuvre rapidement", a affirmé devant le Sénat M. de la Calle. Le Haut commissaire pour la paix, Sergio Jaramillo, a pour sa part souligné "l'urgence de passer à sa mise en œuvre". Ce pacte prévoit en effet le désarmement des Farc et leur transformation en parti politique.

  • Syrie: descente aux enfers" à Alep, des milliers de civils fuient
    AFP, 30/11/2016 08h31
    L'ONU condamne la "descente aux enfers" vécue par les civils à Alep-Est, où des milliers d'entre eux fuient les combats et les bombardements à mesure qu'avancent les forces du régime syrien face à des rebelles aux abois. Alors que le régime du président syrien Bachar al-Assad semble proche de sa plus grande victoire depuis le début du conflit en 2011, une réunion urgente du Conseil de sécurité de l'ONU, réclamée par la France qui dénonce une "catastrophe humanitaire", se tiendra mercredi matin à New York (Etats-Unis), selon des diplomates. L'armée syrienne et les milices qui la soutiennent se sont emparées de plus de 30% du territoire rebelle ces trois derniers jours dans la deuxième ville du pays, principal enjeu du conflit qui a fait plus de 300.000 morts en plus de cinq ans. Cette avancée rapide a provoqué la fuite d'Alep-Est, aux mains des rebelles, de près de 20.000 personnes ces dernières 72 heures, a annoncé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

  • L'Ukraine inaugure le dôme métallique qui va recouvrir Tchernobyl
    AFP, 29/11/2016 08h56
    L'Ukraine inaugure ce mardi le dôme de confinement qui recouvre le réacteur accidenté de la centrale nucléaire de Tchernobyl, un projet hors normes de deux milliards d'euros financé par la communauté internationale et qui doit assurer la sécurité du site pour les 100 ans à venir. En forme d'arche, cette cloche de confinement, qui sera inaugurée lors d'une cérémonie débutant à 10H00 GMT, est une ossature métallique de 25.000 tonnes (36.000 tonnes avec les divers équipements prévus), de 108 mètres de haut et de 162 mètres de long. "Ce qui revient à pouvoir couvrir le Stade de France ou la Statue de la Liberté", résume dans un communiqué Novarka, coentreprise des groupes français Bouygues et Vinci, qui a conçu et réalisé l'arche. D'une durée de vie d'au moins 100 ans, selon les constructeurs, elle doit permettre de confiner les matières radioactives et le sarcophage existant. De plus, la cloche de confinement dispose d'équipements qui vont permettre de procéder aux opérations futures de démantèlement du réacteur numéro 4.

  • Haïti: Jovenel Moïse remporte la présidentielle au 1er tour
    AFP, 29/11/2016 08h55
    Jovenel Moïse, déclaré vainqueur de la présidentielle haïtienne dès le premier tour, selon les résultats préliminaires annoncés lundi soir par le conseil électoral provisoire (CEP), a appelé les Haïtiens à s'unir pour relever le pays. "Je fais un appel à la jeunesse du pays, à tous les Haïtiens qui habitent à l'étranger, à tous les professionnels du pays, de s'engager à mes côtés pour mettre le pays debout, car Haïti est à genoux" a déclaré Jovenel Moïse depuis un hôtel de luxe de Port-au-Prince, la capitale haïtienne, quelques minutes après l'annonce des résultats. Le candidat choisi par l'ex-chef de l'Etat Michel Martelly pour représenter son parti PHTK (Parti haïtien Tet kale), a remporté l'élection présidentielle au premier tour avec 55,67% des voix, selon l'annonce faite lundi par les membres du Conseil électoral provisoire (CEP). Jude Célestin, du parti Lapeh, arrive deuxième avec 19,52% des suffrages, tandis que Moïse-Jean Charles engrange 11,04% des votes et Maryse Narcisse, candidate de Fanmi Lavalas, 8,99%, selon Uder Antoine, un haut responsable du Conseil électoral provisoire (CEP).

  • Thaïlande: le Parlement invite le prince à devenir le nouveau roi
    AFP, 29/11/2016 08h49
    Le Parlement thaïlandais a invité mardi Maha Vajiralongkorn, fils du roi défunt, à devenir le nouveau monarque, après des semaines de flottement ayant suscité toutes les inquiétudes. Depuis le 13 octobre et la mort de son père, Bhumibol Adulyadej, considéré comme le ciment d'un royaume très divisé, le pays était en suspens. Plusieurs semaines après le "délai" demandé par le prince, l'attente a pris fin mardi: "j'invite le prince héritier Maha Vajiralongkorn à monter sur le trône pour devenir le roi du peuple thaïlandais", a déclaré Pornpetch Wichitcholchai, le président du Parlement, devant les députés nommés par la junte au pouvoir. Les députés se sont alors levés pour souhaiter "longue vie au roi", avant la levée de cette séance exceptionnelle. Un peu plus tôt, le conseil des ministres avait proposé le nom du nouveau roi. D'après le protocole, il reste maintenant une dernière étape: le président doit officiellement demander au monarque de monter sur le trône.

  • Brésil: crash d'un avion transportant l'équipe de foot Chapecoense
    AFP, 29/11/2016 08h44
    Un avion qui transportait l'équipe brésilienne de football Chapecoense s'est écrasé lundi soir près de la ville colombienne de Medellin, ont annoncé les autorités aéroportuaires qui n'ont pas précisé s'il y avait des victimes. "Confirmé. L'avion immatriculé CP2933 transportait l'équipe du @ChapecoenseReal. Apparemment il y a des survivants", ont écrit sur Twitter les responsables de l'aéroport José Maria Cordova qui dessert Medellin. De même source, l'appareil qui arrivait de Bolivie transportait 72 passagers et neuf membres d'équipage et il s'est écrasé à Cerro Gordo, dans la commune de La Union. L'accès au site du crash, situé à environ 50 km de Medellin, n'est possible que par voie terrestre en raison des "conditions climatiques", a ajouté l'aéroport. "Apparemment, l'avion est tombé en panne sèche", a indiqué Elkin Ospina, maire de La Ceja, une commune voisine de La Union. D'après lui, les secours sont déjà sur place et les centres médicaux de la région se préparent à recevoir les blessés. L'Autorité de l'aéronautique civile a indiqué avoir mis en place un poste de commandement unifié à l'aéroport de Medellin pour gérer la situation.

  • Corruption au Brésil: le président tente d'éteindre l'incendie
    AFP, 28/11/2016 08h50
    Face à l'indignation générale, le président brésilien Michel Temer a promis dimanche de bloquer le vote au parlement d'une amnistie pouvant freiner l'enquête sur le scandale de corruption Petrobras, dont de nouvelles révélations menacent des hommes politiques de premier plan. Le mécontentement populaire est monté d'un cran jeudi lorsque la Chambre des députés a tenté de voter un texte visant à amnistier les délits de financement occulte des campagnes électorales, avant de faire marche arrière. Lors d'une conférence de presse convoquée de manière inhabituelle un dimanche, le chef de l'Etat a tenté de rassurer les Brésiliens sur sa volonté de combattre la corruption en annonçant qu'il opposerait son veto à un texte de cette nature.

  • Présidentielle en Autriche: face à face tendu entre les deux candidats
    AFP, 28/11/2016 08h48
    De vifs échanges ont opposé dimanche le candidat écologiste et son rival d'extrême droite à la présidentielle autrichienne, lors d'un débat télévisé, à une semaine d'un nouveau scrutin qui s'annonce très serré après l'annulation du précédent pour vices de forme. Les deux candidats sont au coude à coude dans les sondages et Norbert Hofer, qui avait perdu de justesse au second tour en mai avant que ce scrutin ne soit annulé, pourrait devenir le 4 décembre le premier président d'extrême droite de l'Union européenne, après quelque 350 jours de campagne. Le candidat écologiste Alexander Van der Bellen, 72 ans, a accusé Norbert Hofer, 45 ans, et son parti anti-immigration FPÖ de provoquer l'insécurité en menaçant de faire sortir l'Autriche de l'Union européenne.

  • Etats-Unis: Trump dénonce des "millions d'électeurs illégaux"
    AFP, 28/11/2016 08h47
    Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a dénoncé dimanche soir une "grave fraude" électorale le 8 novembre, affirmant sans en apporter la preuve que des "millions de gens" avaient voté "illégalement" au scrutin qu'il a remporté contre Hillary Clinton. Le républicain a largement gagné la présidentielle américaine en empochant au scrutin universel indirect 290 grands électeurs, contre 232 à sa rivale démocrate. En revanche, en termes de suffrage populaire, Hillary Clinton a recueilli 2,2 millions de voix de plus que Donald Trump. Dans ce contexte et en pleine transition du pouvoir à la Maison Blanche, une polémique a enflé tout au long du week-end de Thanksgiving: une ancienne candidate indépendante à la présidentielle, l'écologiste Jill Stein, a décidé de réclamer des recomptages de voix dans les Etats du Wisconsin (nord), de Pennsylvanie (nord-est) et du Michigan (nord). Ces trois Etats-clés sont tombés dans l'escarcelle de Donald Trump et le camp Clinton a annoncé samedi qu'il participerait au nouveau décompte dans le Wisconsin.

  • Cuba: des milliers de personnes attendues pour l'hommage à Castro
    AFP, 28/11/2016 08h45
    Des centaines de milliers de Cubains sont attendus lundi place de la Révolution à La Havane, théâtre d'innombrables discours fleuves de Fidel Castro, pour rendre hommage à ce géant du XXe siècle qui vient de succomber à 90 ans. Après deux jours sous le choc, les Cubains vont pouvoir libérer leur émotion à La Havane pour ce premier temps fort d'une semaine d'hommages au père de la Révolution cubaine, qui culminera avec ses funérailles dimanche à Santiago de Cuba (est). "Tu vas voir comment est le peuple de Cuba (...) Tu vas voir comment le Cubain souffre, ce qu'il ressent pour un être qu'il aime", prévient Jorge Guilarte, chauffeur de vélo-taxi et grand admirateur de Fidel, figure tutélaire dont les coups d'éclat ont marqué la Guerre froide et forgé le destin de son pays. Des centaines de milliers de personnes, voire des millions, pourraient se presser sur la vaste esplanade de 72.000 m2 où a souvent résonné la voix de Fidel Castro lors de ses tonitruants et interminables discours, immanquablement dirigés contre l'ennemi "impérialiste" américain.

  • Grèce: incidents dans un camp de migrants à Lesbos
    AFP, 25/11/2016 10h01
    Des migrants ont mis le feu dans le camp de réfugiés de Moria, dans la nuit de jeudi à vendredi sur l'île grecque de Lesbos, après la mort d'une femme et d'un enfant dans l'incendie de leur tente, a-t-on appris de source policière. La femme de 66 ans qui était en train de cuisiner dans la tente a été tuée après l'explosion d'une bonbonne de gaz déclenchant un incendie. Un enfant de six ans qui se trouvait devant la tente, grièvement blessé par l'incendie, a finalement succombé à ses blessures. Sa mère et son deuxième enfant âgé de quatre ans, qui se trouvaient également devant la tente, ont été hospitalisés avec des blessures graves, selon la même source. Après ce drame, des réfugiés ont mis le feu dans le camp, provoquant d'importants dégâts, selon les premières informations de la police. Des affrontements ont eu lieu entre réfugiés et policiers au cours desquels six migrants ont légèrement été blessés, selon la même source.

  • Election de Trump: le Wisconsin pourrait recompter ses voix
    AFP, 25/11/2016 10h00
    Une ex candidate à la Maison Blanche, l'écologiste Jill Stein, a demandé de recompter les voix de la présidentielle américaine dans le Wisconsin, des experts parlant d'"anomalies" qui remettent de nouveau en cause un système électoral qui a fait triompher Donald Trump. Situé dans le nord du pays, le Wisconsin figure parmi les Etats très disputés de la présidentielle, remportée le 8 novembre au scrutin universel indirect et à la surprise générale par le milliardaire populiste républicain face à l'ancienne secrétaire d'Etat du président Barack Obama, Hillary Clinton. La démocrate a cependant concédé sa défaite et n'a pas à ce jour contesté les résultats. Traditionnellement démocrate, le Wisconsin a voté républicain pour la première fois depuis la réélection de Ronald Reagan en 1984. L'équipe de campagne de l'écologiste Jill Stein, qui a levé le 1,1 million de dollars nécessaire pour demander un nouveau décompte, a évoqué jeudi des "anomalies" dans cet Etat où étaient désignés 10 grands électeurs et dans deux autres Etats clés, la Pennsylvanie (est, 20 grands électeurs) et le Michigan (nord, 16 grands électeurs), remportés eux aussi de justesse par Donald Trump.

  • Accident industriel en Chine: le bilan grimpe à 74 morts
    AFP, 25/11/2016 09h56
    Le bilan de l'effondrement en Chine d'une plateforme de chantier de 70 mètres de haut dans une centrale à charbon s'est alourdi à 74 morts, a annoncé vendredi un média officiel. L'accident s'est produit jeudi matin dans une tour de refroidissement en construction de la centrale électrique de Fengcheng, dans la province du Jiangxi (centre). La catastrophe a également fait deux blessés, a indiqué l'agence Chine nouvelle, dont le précédent bilan s'élevait jeudi soir à 67 morts. Parmi les 68 morts déjà identifiés, le plus jeune avait 23 ans et le plus âgé 53 ans, selon la même source. Les opérations de secours se poursuivaient vendredi matin. Le vice-gouverneur de la province, Li Yihuang, et deux autres fonctionnaires se sont inclinés jeudi soir en signe de respect lors d'une conférence de presse diffusée à la télévision publique, déclarant être "très attristés" par l'accident et présentant leurs condoléances aux familles.

  • Irak: encerclé à Mossoul, le groupe EI tue à Bagdad
    AFP, 25/11/2016 09h55
    Les forces irakiennes resserrent l'étau à Mossoul sur le groupe Etat islamique (EI), désormais quasiment encerclé mais qui continue de frapper loin de la ligne de front, à l'image d'un attentat antichiite qui a fait des dizaines de morts au sud de Bagdad. Un camion piégé contenant 500 litres de nitrate d'ammonium a explosé jeudi dans une station-service remplie de cars revenant d'une importante fête religieuse dans la ville sainte chiite de Kerbala (sud-ouest), a-t-on appris auprès des services de sécurité. "Au moins 70 personnes ont été tuées", a déclaré Falah al-Radhi, chef de la sécurité du conseil provincial de Babylone, où a eu lieu l'attentat. Moins de 10 Irakiens figurent parmi les morts, tous les autres étant des Iraniens, a-t-il précisé. L'attaque s'est produite dans le village de Chomali, à 120 km de la capitale irakienne et à 80 km de Kerbala.

  • La Colombie signe avec les Farc un accord de paix révisé
    AFP, 24/11/2016 08h34
    La Colombie signe jeudi avec la guérilla des Farc un accord de paix mettant fin à plus de cinquante ans de conflit armé, texte renégocié pour inclure des propositions de l'opposition suite au rejet d'une première version par référendum. L'accord, conclu le 12 novembre après six semaines de renégociations, sera à nouveau signé par le président Juan Manuel Santos et par le chef des Farc, Rodrigo Londono, plus connu sous ses noms de guerre Timoleon Jimenez ou Timochenko. Mais la cérémonie au théâtre Colon à Bogota sera plus modeste que l'acte célébré le 26 septembre en présence de quelque 2.500 invités, dont 15 chefs d'Etat, dans la station balnéaire de Carthagène des Indes, sur la côte caraïbe. Seuls assisteront jeudi des victimes de la guerre, d'anciens présidents colombiens, des magistrats et des représentants d'associations sociales. Le conflit fratricide qui déchire la Colombie depuis les années 60 a fait plus de 260.000 morts, 60.000 disparus et 6,9 millions de déplacés, impliquant une trentaine de guérillas de gauche, des paramilitaires d'extrême droite et l'armée.

  • Maison Blanche: Trump nomme deux femmes dans son administration
    AFP, 24/11/2016 08h33
    Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a insufflé une dose de diversité dans son équipe en cours de formation en nommant mercredi au poste d'ambassadrice à l'ONU Nikki Haley, une jeune gouverneure d'origine indienne, et une autre femme, Betsy DeVos, à l'Education. Le magnat de l'immobilier pourrait aussi annoncer la nomination de son ancien rival de la primaire républicaine Ben Carson, un Noir, au poste de ministre du Logement. En nommant Nikki Haley, gouverneure républicaine de Caroline du Sud, M. Trump semble vouloir élargir sa base. Elle l'avait critiqué avec virulence lors des primaires et pris position pour l'un de ses rivaux, Marco Rubio. Aux Etats-Unis, l'ambassadeur à l'ONU - poste occupé depuis 2013 par Samantha Power - est membre de l'administration et donc l'un des principaux collaborateurs du président. Nikki Haley, 44 ans, est la plus jeune gouverneure du pays. Le nom de cette femme issue d'une famille sikh avait aussi été cité comme possible secrétaire d'Etat. Elle n'a pas d'expérience en matière de questions internationales, mais est "une négociatrice reconnue et nous avons l'intention de négocier plein d'accords", a assuré le président élu dans un communiqué.

  • Ukraine: une enseignante accusée d'avoir tenté de vendre une élève
    AFP, 24/11/2016 08h31
    Une enseignante ukrainienne accusée d'avoir tenté de vendre une adolescente de 13 ans pour plus de 10.000 dollars a comparu mercredi devant un tribunal de Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine. Galina Kovalenko, professeure d'ukrainien et de littérature, a été arrêtée lundi "en flagrant délit après avoir sorti une jeune fille de son pensionnat, l'avoir amenée jusqu'aux acheteurs et reçu de l'argent", a indiqué le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov. L'enseignante de 52 ans "a fomenté pendant près d'un an son projet", a-t-il ajouté, précisant qu'elle avait été arrêtée à l'issue de quatre mois d'enquête. Selon les forces de l'ordre, elle ne s'était pas intéressée à ce que deviendrait la jeune fille après cette vente (prélèvement d'organes, trafic sexuel, esclavage...). Dans l'attente de son procès, la justice ukrainienne a décidé mercredi de la maintenir en détention jusqu'au 19 janvier, sauf en cas de paiement d'une caution d'environ 413.000 hryvnias (15.277 euros).

  • Turquie: explosion d'une voiture piégée, 2 morts
    AFP, 24/11/2016 08h29
    Au moins deux personnes ont été tuées et 16 blessées jeudi par l'explosion d'une voiture devant le gouvernorat d'Adana, dans le sud de la Turquie, ont indiqué les autorités locales citées par l'agence de presse pro-gouvernementale Anadolu. "Deux citoyens ont été tués et 16 ont été blessés", a déclaré le gouverneur d'Adana Mahmut Demirtas. L'explosion, d'origine indéterminée, survient alors que la Turquie a été secouée cette année par une vague d'attentats, liés à la rébellion kurde ou à des jihadistes, qui ont fait des dizaines de tués.


  • Yémen: au moins 41 morts après la fin de la trêve
    AFP, 23/11/2016 07h50
    De nouveaux combats entre rebelles et forces progouvernementales ont fait au moins 41 morts au Yémen après l'expiration d'une trêve dans la guerre qui déchire ce pays depuis 20 mois, ont indiqué mardi des sources militaires. A Aden, grande ville du sud, un colonel des services de sécurité chargé de la sécurité de l'aéroport international, Abdel Rahim Samahi, a par ailleurs été abattu devant sa maison, a indiqué un responsable des services de sécurité. Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l'attentat en publiant quatre photographies de l'assassinat de l'officier à l'aide d'un pistolet muni d'un silencieux alors qu'il s'apprêtait à monter dans sa voiture, a rapporté SITE, le site américain de surveillance des groupes jihadistes. L'EI et Al-Qaïda ont multiplié ces derniers mois les attentats à Aden et dans le sud en général où les forces loyalistes ont du mal à démanteler les groupes jihadistes.

  • Pays-Bas: le roi rend visite à la communauté gay
    AFP, 23/11/2016 07h47
    Le roi des Pays-Bas Willem-Alexander a rendu visite mardi à la principale association de défense des droits des homosexuels du pays, à l'occasion de son 70ème anniversaire, évènement sans précédent salué comme un "énorme encouragement" par la communauté LGBT. Le roi s'est entretenu à Amsterdam avec des représentants de l'association COC Netherlands. Cela a été "un immense honneur pour toutes les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) aux Pays-Bas et je pense, dans le monde", a déclaré Tanja Ineke, présidente de l'association.

  • La Colombie signera le nouvel accord de paix avec les Farc jeudi
    AFP, 23/11/2016 07h45
    Le nouvel accord de paix conclu avec la guérilla des Farc, pour mettre fin à plus d'un demi-siècle de conflit armé en Colombie, sera signé jeudi à Bogota, près de deux mois après le rejet d'un précédent texte par référendum. "Nous devons agir. Il n'y a pas de temps à perdre. Pour cela, nous allons signer jeudi ce nouvel accord ici, à Bogota au théâtre Colon", a déclaré le président Juan Manuel Santos, dans une allocution mardi soir depuis le palais président Casa de Nariño. La cérémonie de signature de cet accord, conclu le 12 novembre, est prévue à partir de 11h00 (16H00 GMT), ont indiqué dans un communiqué conjoint les négociateurs de paix du gouvernement et de la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), la plus importante du pays issue en 1964 d'une insurrection paysanne et qui compte encore quelque 5.700 combattants.

  • Un poème d'Anne Frank proposé aux enchères aux Pays-Bas
    AFP, 22/11/2016 08h12
    Un poème composé par Anne Frank peu avant que cette adolescente juive ne se cache avec sa famille à Amsterdam, une pièce "extrêmement rare", va être proposé aux enchères mercredi et l'intérêt des collectionneurs pourrait en faire grimper le prix bien au-delà de la somme initiale de 30.000 euros. Un manuscrit d'Anne Frank comme celui-ci "est tellement rare que je n'ai jamais rien vu de tel", a assuré Thys Blankevoort, le codirecteur de la maison de ventes Bubb Kuyper, spécialisée dans les livres et le papier. "Seuls quatre ou cinq" documents signés de la main de l'adolescente sont passés sous le marteau ces quarante dernières années, a-t-il ajouté. Le texte est daté du 28 mars 1942, quelques mois avant qu'Anne Frank et sa famille ne se cachent dans l'appartement secret de l'entreprise familiale pour échapper aux nazis. Ils y resteront terrés deux ans, de juin 1942 à août 1944, avant d'être dénoncés et déportés.

  • Le premier jour de sa présidence, Trump retirera les Etats-Unis d'un accord commercial
    AFP, 22/11/2016 08h09
    Le président américain élu Donald Trump n'a pas encore constitué son cabinet, mais il vient d'annoncer la première mesure qu'il prendra à la Maison Blanche: porté au pouvoir sur des propositions anti-mondialisation, le milliardaire retirera les Etats-Unis du traité commercial transpacifique (TPP). Petit drapeau américain sur le revers de la veste, le dirigeant populiste a expliqué dans une courte vidéo ses six mesures phares pour ses 100 premiers jours au pouvoir, toutes basées sur un "principe fondamental: l'Amérique d'abord". Il s'agit de "réformer" la classe politique, de "reconstruire notre classe moyenne" et de "rendre l'Amérique meilleure pour tout le monde", a souligné M. Trump, qui sera investi 45e président des Etats-Unis le 20 janvier.

  • Chypre: fin du cycle de négociations sans accord ni nouvelle date de discussions (ONU)
    AFP, 22/11/2016 08h05
    Le marathon diplomatique continue autour de l'île de Chypre, divisée depuis 42 ans: les dirigeants chypriotes grec et turc ont mis fin à leur cycle de négociations en Suisse sans être parvenus à un accord sur la question territoriale et sans fixer de date pour une nouvelle rencontre, a annoncé mardi l'ONU. Le président chypriote Nicos Anastasiades et le leader chypriote turc Mustafa Akinci, qui négocient depuis mai 2015, étaient réunis depuis dimanche dans un grand hôtel sur le Mont Pèlerin, sur les hauteurs du lac Léman. Là même où ils avaient déjà eu 5 jours de discussions du 7 au 11 novembre, sous l'égide de l'émissaire des Nations unies pour Chypre, Espen Barth Eide. "Malgré leurs meilleurs efforts, ils n'ont pas été en mesure de réaliser les convergences nécessaires sur les critères d'ajustement territorial qui auraient ouvert la voie à la dernière phase des pourparlers", a indiqué le porte-parole de l'ONU à Chypre, Aleem Siddique, dans un très bref communiqué.

  • Les dirigeants de la zone Asie-Pacifique ont dit adieu avec regret au président américain Barack Obama dimanche,20 novembre 2016, à Lima et pris le contrepied de son successeur Donald Trump en promettant de batailler contre le protectionnisme. Les dirigea
    AFP, 21/11/2016 09h31
    Les dirigeants de la zone Asie-Pacifique ont dit adieu avec regret au président américain Barack Obama dimanche,20 novembre 2016, à Lima et pris le contrepied de son successeur Donald Trump en promettant de batailler contre le protectionnisme. Les dirigeants de l'Apec ont pris l'engagement de "conserver (leurs) marchés ouverts", de ne pas dévaluer leurs monnaies "à des fins compétitives" et d'œuvrer activement à la création à long terme d'une zone de libre-échange Asie-Pacifique totalement intégrée.



  • Allemagne: Angela Merkel brigue un 4e mandat de chancelière
    AFP, 21/11/2016 09h22
    Angela Merkel a annoncé dimanche, 20 novembre 2016, son intention de briguer un quatrième mandat de chancelière l'an prochain avec l'objectif notamment de défendre les valeurs démocratiques face à la montée des populismes en Allemagne et dans le monde. Elle a toutefois prévenu s'attendre à des élections très "difficiles" dans son pays en 2017, qu'elle abordera en position affaiblie sur le plan intérieur même si sa cote de popularité dépasse les 50% d'opinions favorables.

  • Share article Ajouter un commentaire partis élections Primaire présidentielle Nicolas Sarkozy condamné à la retraite politique
    AFP, 21/11/2016 09h09
    C'est la fin d'une carrière de 40 ans pour Nicolas Sarkozy: éliminé dès le premier tour de la primaire de la droite pour 2017, l'ancien président voit ses ambitions balayées et son avenir se résumer à un mot banni de son vocabulaire: la retraite politique. L'ampleur de sa défaite n'en est que plus vertigineuse: M. Sarkozy a obtenu environ 20% des voix au premier tour de cette primaire, inédite à droite et dont il ne voulait pas au départ. Et suprême humiliation, il recueille plus de deux fois moins de voix que François Fillon (44%), son ancien Premier ministre qu'il traitait naguère de simple "collaborateur", et est largement distancé par Alain Juppé, dont il ne pensait faire qu'une bouchée au second tour.

  • Irak: explosion d'une voiture piégée lors d'un mariage, 16 morts
    AFP, 18/11/2016 08h20
    Au moins seize personnes qui assistaient à un mariage ont été tuées jeudi en Irak lorsqu'un kamikaze a fait détoner une voiture piégée, ont indiqué des responsables hospitalier et des services de sécurité. L'attaque s'est produite à Amriyat al-Fallouja, à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad, et a également fait 30 blessés. Cet attentat meurtrier n'a pas immédiatement été revendiqué mais dans le passé le groupe extrémiste Etat islamique (EI) a agi de la sorte contre des civils en Irak. Il y a trois jours, l'EI avait revendiqué un double attentat suicide qui avait fait 15 morts dans la ville voisine de Fallouja, un de ses anciens bastions reconquis cette année par les forces armées irakiennes. Après s'être emparé de larges pans du territoire irakien en 2014, l'EI a cédé du terrain et fait actuellement face à une vaste offensive contre son dernier grand fief dans ce pays: la ville septentrionale de Mossoul.


  • Soudan du Sud: Washington propose un embargo sur les armes, Moscou rejette l'idée
    AFP, 18/11/2016 08h18
    Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu'ils allaient proposer au Conseil de sécurité d'imposer un embargo sur les armes au Soudan du Sud pour empêcher des "atrocités de masse" mais la Russie a rejeté l'idée et la Chine s'est montrée réticente. Ces deux pays pourraient utiliser leur droit de veto pour bloquer l'initiative américaine, soutenue par le Royaume-Uni et la France. Dans les jours à venir, a indiqué l'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Samantha Power, "les Etats-Unis vont soumettre une proposition pour imposer un embargo sur les armes au Soudan du Sud ainsi que des sanctions ciblées aux individus qui s'opposent le plus à une paix durable", sous forme de gel d'avoirs financiers et d'interdiction de voyager. "Le Soudan du Sud est une nation au bord du précipice" après trois années de guerre, a-t-elle affirmé.

  • Airbus engrange une commande de 13 avions auprès d'une compagnie japonaise
    AFP, 18/11/2016 08h17
    Le groupe européen Airbus a annoncé vendredi avoir reçu une commande de 13 avions de la part de la compagnie japonaise à bas coûts Peach Aviation. Il s'agit d'un ordre d'achat portant sur dix A320neo et trois A320ceo, ont précisé les deux sociétés lors d'une conférence de presse conjointe à Tokyo, en présence du patron d'Airbus, Fabrice Brégier, qui s'est félicité de ce contrat sur le marché japonais qualifié d'"extrêmement important". "Ce succès suit une commande de modèles A350 effectuée il y a quelques années par Japan Airlines (JAL) et une autre de trois très gros porteurs A380 passée plus récemment par ANA Holdings", a rappelé le PDG.

  • Sommet de l'Apec: la Chine en force après l'élection de Trump
    AFP, 18/11/2016 08h15
    La Chine aborde en position de force la réunion annuelle de l'Organisation de coopération économique Asie-Pacifique (Apec), vendredi à Lima, inquiète du virage protectionniste annoncé par le président américain élu Donald Trump. La victoire du magnat de l'immobilier à la présidentielle américaine, absent mais sur toutes les lèvres, risque fort de sonner le glas du Partenariat transpacifique (TPP) et de relancer par la même occasion les initiatives concurrentes de Pékin. Cet enjeu va dominer les discussions de ce forum rassemblant 21 économies des deux rives du Pacifique ayant le plus bénéficié de la globalisation, de plus en plus contestée par les opinions publiques en Europe et aux Etats-Unis. Les membres de l'Apec, réunis jusqu'à dimanche dans la capitale péruvienne, pèsent 60% du commerce mondial pour 40% de sa population.

  • Syrie: l'enquête sur les attaques chimiques prolongée d'un an
    AFP, 18/11/2016 08h14
    Le Conseil de sécurité de l'ONU a prolongé jeudi d'un an, jusqu'en novembre 2017, le mandat d'une équipe d'enquêteurs chargés de déterminer la responsabilité d'attaques à l'arme chimique en Syrie. Une résolution en ce sens, soumise par les Etats-Unis, a été adoptée de manière unanime par les 15 pays du Conseil, y compris par la Russie alliée de Damas. Elle prévoit que le mandat de ce Mécanisme d'enquête conjoint (Joint Investigative Mechanism, ou JIM) pourra ensuite être encore prolongé si le Conseil "l'estime nécessaire". L'ambassadrice américaine Samantha Power a souligné que "le JIM est un outil essentiel pour lutter contre l'impunité". Elle a affirmé qu'il y avait "des preuves crédibles de nombreuses autres attaques à l'arme chimique menées par le régime syrien". L'ambassadeur adjoint russe Vladimir Safronkov a, lui, mis l'accent sur "les preuves abondantes de l'utilisation d'armes chimiques par des organisations terroristes" et a souhaité que les enquêteurs "ne cèdent pas à la pression de certains pays" pour blâmer Damas.

  • L'élection de Trump ne changera pas les relations Canada-Cuba
    AFP, 17/11/2016 08h57
    Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a assuré mercredi à La Havane que l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis, partenaire privilégié du Canada, "ne changerait pas" les relations étroites entretenues de longue date entre son pays et Cuba. "Le Canada a toujours été (...) l'ami de Cuba et nous n'avons jamais vu aucune contradiction pour nous entre le fait d'être de solides amis de Cuba et d'être un bon ami et partenaire des Etats-Unis", a déclaré Justin Trudeau au second jour d'une visite officielle dans la capitale cubaine. "Pour moi, les résultats des élections aux Etats-Unis ne changeront pas les solides relations" qui unissent le Canada et Cuba. "Nous faisons nos propres choix", a-t-il insisté au cours d'échanges avec des étudiants cubains à l'Université de La Havane. Cuba est engagée dans un dégel historique avec les Etats-Unis depuis fin 2014, mais Donald Trump a affiché des réserves sur ce rapprochement, affirmant qu'il ferait "tout pour obtenir un accord solide" avec La Havane, laissant ainsi présager d'un retour en arrière.

  • Les fonctionnaires de l'Etat de Rio manifestent contre l'austérité
    AFP, 17/11/2016 08h56
    Des milliers de professeurs, infirmiers, pompiers et policiers manifestaient mercredi dans le centre de Rio contre une série de mesures d'austérité proposées par le gouvernement de cet Etat du sud-est du Brésil, en pleine crise financière. Mobilisés contre ce qu'ils ont dénommé "le paquet de méchancetés", les manifestants étaient massés depuis le matin devant l'Assemblée législative de Rio (Alerj) où les élus ont commencé à discuter les mesures à l'initiative du gouverneur Luiz Fernando Pezao, du PMDB (centre-droite), parti de l'actuel président Michel Temer. A la mi-journée, des échauffourées ont commencé entre policiers et un groupe de manifestants qui tentaient de franchir les barrières métalliques protégeant le bâtiment de l'Alerj, situé dans le centre-ville administratif. Au cours des derniers jours, le gouvernement de Rio a déjà fait marche arrière sur un projet qui augmentait de 11% à 30% les déductions sur les retraites des fonctionnaires, les limitant finalement à 14%.

  • Obama fait ses adieux à Merkel et lui passe le flambeau
    AFP, 17/11/2016 08h54
    Barack Obama et Angela Merkel se retrouvent jeudi à Berlin pour une rencontre en forme de passage de témoin, au moment où la chancelière allemande se voit attribuer un rôle de porte-étendard des valeurs démocratiques dans le monde suite à l'élection de Donald Trump. Au lendemain d'un discours en forme de testament politique à Athènes, où il a livré un plaidoyer pour la démocratie et une mondialisation socialement plus juste, le président américain va insister à Berlin, deuxième et dernière étape de sa tournée d'adieux, sur les valeurs communes à l'Europe et aux Etats-Unis, selon des responsables de la Maison Blanche. Il devrait également tenter d'apaiser les craintes concernant l'avenir du partenariat transatlantique alors que son successeur élu proclame agir selon le principe du "America first".Barack Obama, 55 ans, a rendu hommage ces derniers jours à la chancelière la qualifiant de sa "partenaire internationale probablement la plus proche". Après un dîner privé mercredi soir, des entretiens officiels et une ultime conférence de presse commune vers 15H30 GMT sont programmés jeudi.

  • Migrants: 9 morts, une centaine de disparus en Méditerranée
    AFP, 16/11/2016 08h24
    Canots pneumatiques surchargés, dégonflés ou renversés: une série de drames ont fait au moins neuf morts et plus d'une centaine de disparus lundi et mardi au large de la Libye, ont annoncé mardi des secouristes. Depuis samedi, les gardes-côtes italiens ont coordonné le secours de plus de 2.600 migrants au large de la Libye, confirmant le rythme élevé des départs malgré la dégradation des conditions de navigation. D'autres opérations de secours étaient toujours en cours mardi soir. Mardi à l'aube, "un canot pneumatique a chaviré. Les 23 rescapés sont à bord du pétrolier Maersk Erin. Une centaine de personnes sont portées disparues. Les équipes cherchent des survivants dans l'eau et retrouvent des cadavres", a annoncé sur Twitter l'ONG allemande Jugend Rettet. Selon le témoignage d'un rescapé guinéen après son transfert dans l'après-midi vers le navire Aquarius de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, le canot a chaviré à 6H00 du matin et le pétrolier n'est arrivé qu'à 10H00.

  • Brexit: Google annonce la construction d'un nouveau site à Londres
    AFP, 16/11/2016 08h19
    Le géant américain de l'informatique Google a annoncé mardi la construction d'un vaste bâtiment dans le centre de Londres, qui pourrait accueillir à terme jusqu'à 3.000 employés supplémentaires, une annonce qui a ravi le gouvernement en pleine incertitude autour du Brexit. "Le directeur général de Google, Sundar Pichai, a confirmé aujourd'hui la construction d'un nouveau bâtiment sur son campus de King's Cross - le premier bâtiment entièrement conçu et possédé par Google en dehors des Etats-Unis", a annoncé le groupe dans un communiqué. Une source proche du dossier a précisé que jusqu'à 3.000 emplois pourraient y être créés. Le nouveau bâtiment, dont la date de construction n'a pas été précisée, ni le montant de l'investissement, comptera dix étages et quelque 60.000 mètres carrés. Il s'ajoutera à un autre bâtiment déjà occupé par Google dans le même quartier, derrière la gare de King's Cross. Ce premier élément du "campus" du géant de la Silicon Valley peut accueillir déjà quelque 2.500 employés.

  • L'ex-maire de New York pressenti pour diriger la diplomatie américaine
    AFP, 16/11/2016 08h10
    Le président élu Donald Trump a poursuivi, dans un climat tendu, des discussions délicates pour dessiner les contours de sa future administration, dans laquelle l'ancien maire de New York Rudy Giuliani est pressenti pour diriger la diplomatie américaine. Bien que sans mandat depuis quinze ans et dépourvu d'expérience significative sur les questions diplomatiques, l'indéfectible soutien de Donald Trump conserve aux Etats-Unis l'image du "maire de l'Amérique", celui qui a remis New York debout après les attentats du 11 septembre 2001 et inscrit la lutte contre le terrorisme dans les prérogatives du poste. "Son nom a été mentionné sérieusement en lien avec le poste de secrétaire d'Etat, une fonction pour laquelle il est qualifié et un travail qu'il ferait vraiment bien", a déclaré mardi sur Fox News Kellyanne Conway, qui a dirigé la campagne de Donald Trump et reste très impliquée dans la mise en place de la future administration. Ancien procureur rendu célèbre par son passage à la mairie de New York (1994-2001), Rudy Giuliani, 72 ans, avait également été cité pour le poste de ministre de la Justice.

  • Le président bolivien condamne le projet de mur de Trump
    AFP, 16/11/2016 08h09
    Le président bolivien Evo Morales a condamné mardi l'intention du président-élu des Etats-Unis Donald Trump d'ériger un mur à la frontière américano-mexicaine pour lutter contre l'immigration clandestine et d'expulser des clandestins. "NON au mur. NON à l'expulsion d'immigrants. Oui à la citoyenneté universelle", a écrit M. Morales sur son compte Twitter, avec le hashtag "#inmigrantessomostodos" ("nous sommes tous des immigrés"). Dans une interview à la chaîne de télévision américaine CBS diffusée dimanche, le républicain Donald Trump, qui a battu la démocrate Hillary Clinton lors de l'élection du 8 novembre, a promis d'expulser rapidement les immigrés clandestins connus pour avoir des activités criminelles. Il a aussi répété dans la même interview qu'il bâtirait "un mur" à la frontière avec le Mexique pour limiter l'immigration clandestine, une autre de ses promesses de campagne. Dans certains endroits, la frontière, longue de 3.200 kilomètres, pourra être sécurisée par "des clôtures" plutôt que par "un mur", a-t-il précisé.

  • CPI: des crimes de guerre de l'armée américaine en Afghanistan
    AFP, 15/11/2016 07h35
    Les forces armées américaines et l'agence de renseignement américaine CIA pourraient avoir commis des crimes de guerre en Afghanistan en 2003-2004 à l'encontre de détenus, notamment des actes de torture et des traitements cruels, a affirmé lundi soir la procureure de la Cour pénale internationale. "Il existe une base raisonnable permettant de croire que, lors de l'interrogatoire de ces détenus, des membres des forces armées américaines et de la CIA ont eu recours à des méthodes constitutives de crimes de guerre", a affirmé Fatou Bensouda dans un rapport sur ses examens préliminaires, l'étape préalable à l'ouverture d'une enquête. La procureure doit décider "de façon imminente" si elle demandera ou non aux juges l'autorisation d'ouvrir une enquête sur ces crimes présumés commis par les forces armées et la CIA mais aussi par les talibans et les forces gouvernementales afghanes. Il s'agit de déterminer si la CPI est compétente pour enquêter sur ces crimes présumés. Selon les éléments en sa possession, la procureure estime que des membres des forces armées auraient infligé "à au moins 61 détenus des actes de torture, traitements cruels, des atteintes à la dignité de la personne sur le territoire afghan".

  • Grèce: l'attaque contre l'ambassade de France revendiquée
    AFP, 15/11/2016 07h29
    Un groupe "révolutionnaire" grec a revendiqué lundi l'attentat à la grenade commis le 10 novembre contre l'ambassade de France à Athènes, qui avait légèrement blessé le policier grec en faction. La police a indiqué lundi soir étudier l'authenticité de cette revendication, publiée sur le site alternatif Indymédia. Le texte est signé du groupe Organisation d'autodéfense révolutionnaire, apparu en juillet 2014 en revendiquant alors des tirs contre l'ambassade du Mexique à Athènes. Il affirme avoir voulu frapper un Etat "en première ligne dans la guerre capitaliste". Le texte de la revendication mentionne notamment la mort d'un militant écologiste, Rémi Fraisse, lors d'une intervention de gendarmes en octobre 2014 dans le sud-ouest de la France, l'évacuation récente du campement de migrants de Calais (nord), et la poursuite de l'emprisonnement du militant libanais Georges Ibrahim Abdallah, qui purge depuis 1987 une peine de détention à perpétuité en France pour complicité d'assassinats.

  • Séisme en Nouvelle-Zélande: évacuation d'un millier de touristes
    AFP, 15/11/2016 07h28
    Les secours en Nouvelle-Zélande, dont un navire de la marine et des hélicoptères, étaient mobilisés lundi pour évacuer plus d'un millier de touristes bloqués dans la zone frappée par le séisme de magnitude 7,8 qui a fait deux mort dans la nuit et provoqué d'importants dégâts. Un navire de la marine néo-zélandaise, le HMNZS Canterbury, a appareillé d'Auckland et devait arriver mercredi matin (heure locale) à Kaikoura, dans la région de l'Ile du Sud, afin d'évacuer quelque 500 touristes. De gigantesques glissements de terrain provoqués par le séisme ont coupé les routes et les voies de chemin de fer menant à la ville de Kaikoura, où des centaines de sinistrés ont trouvé refuge dans des abris destinés aux évacuations. Cette localité de 2.000 habitants située à environ 90 kilomètres au nord de Christchurch, accueille de nombreux touristes, dont une majorité de routards étrangers, venus admirer les baleines. Les touristes y sont au nombre de 1.200, a indiqué le Premier ministre John Key à la chaîne TVNZ.

  • Après le choc Trump, Obama à Athènes pour parler démocratie
    AFP, 15/11/2016 07h27
    Le président américain Barack Obama arrive mardi à Athènes, première étape de son dernier voyage officiel avant de quitter la Maison Blanche au cours duquel il tentera de rassurer des interlocuteurs groggy après la victoire surprise de Donald Trump. Le 44e président des Etats-Unis avait probablement imaginé une autre tonalité pour ce qui est aussi sa tournée d'adieux à l'Europe après huit années au pouvoir. Mais Donald Trump sera dans tous les esprits. Et avec lui une cascade d'interrogations sur la direction qu'il entend donner à l'Amérique sur nombre de grands dossiers internationaux: accord sur le climat, accord sur le nucléaire iranien... Lors d'une conférence de presse lundi à Washington, M. Obama s'est voulu rassurant, soulignant combien démanteler ou détricoter de tels textes n'était pas affaire aisée. Après la Grèce, M. Obama se rendra en Allemagne où il doit rencontrer la chancelière Angela Merkel. Lors de cette escale à Berlin, il doit également voir le président français François Hollande, la Première ministre britannique Theresa May ainsi que le Premier ministre italien Matteo Renzi.

  • Arrestation du ministre russe de l'Economie Oulioukaïev, soupçonné de corruption
    AFP, 15/11/2016 07h26
    Le ministre russe de l'Economie Alexeï Oulioukaïev a été arrêté car il est soupçonné d'avoir reçu un pot-de-vin de 2 millions de dollars dans le cadre d'une importante transaction pétrolière, a annoncé mardi le Comité d'enquête de Russie. Dans un communiqué, le Comité d'enquête, principal organe d'enquête de la Fédération de Russie, a déclaré que M. Oulioukaïev avait été arrêté dans le cadre d'une enquête sur une corruption à grande échelle. L'arrestation du ministre a eu lieu au cours d'une opération menée par le Service fédéral de sécurité, le FSB, a indiqué le Comité d'enquête. Le Comité a annoncé qu'il allait rapidement inculper M. Oulioukaïev et que le ministre risque une peine de 8 à 15 ans de prison. M. Oulioukaïev est ministre de l'Economie depuis 2013. Selon le communiqué, le ministre a reçu lundi 2 millions de dollars en échange de son approbation de l'acquisition par le géant pétrolier semi-public russe Rosneft du pétrolier Bachneft, appartenant à l'Etat, intervenue en octobre dernier.

  • Israël: projet de loi controversé sur les colonies en Cisjordanie occupée
    AFP, 14/11/2016 08h20
    Un projet de loi israélien controversé, prévoyant une légalisation de colonies sauvages construites sur des terres privées palestiniennes en Cisjordanie occupée, a franchi une première étape dimanche et risque de braquer la communauté internationale. Ce projet a été adopté à l'unanimité par la commission ministérielle des lois sous la pression des durs de la coalition au pouvoir. Il stipule que le gouvernement peut ordonner la confiscation de terrains appartenant à des propriétaires privés palestiniens en échange du versement d'indemnisations. Pour être appliqué, le texte doit être voté en trois lectures par le Parlement mais aussi ne pas être abrogé ensuite par la Cour suprême en cas d'appels probables. A court terme, ce projet de loi a été adopté pour maintenir en place la colonie sauvage d'Amona. La Cour suprême a ordonné l'évacuation avant le 25 décembre de la quarantaine de familles israéliennes installées dans cette colonie établie près de Ramallah avant le 25 décembre.

  • L'UE pour un "partenariat très fort" avec l'administration Trump
    AFP, 14/11/2016 08h18
    Les ministres des Affaires étrangères de l'UE se sont efforcés dimanche soir à Bruxelles de dédramatiser les relations avec la future administration Trump, plaidant pour un "partenariat très fort" avec Washington et réaffirmant leur volonté de faire entendre la voix de l'Europe. Cette réunion extraordinaire, sous la forme d'un "dîner informel" à la veille d'une réunion des 28, avait été convoquée par la chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini, mercredi dès l'annonce de la victoire surprise du candidat populiste à la Maison Blanche. Mais plusieurs ministres ont décliné l'invitation, dont le Britannique Boris Johnson, qui "ne voyait pas l'utilité" de cette réunion supplémentaire, et le Français Jean-Marc Ayrault, "pour des raisons d'agenda". Globalement, les dirigeants européens sont dans "l'incertitude" face à ce nouveau partenaire qu'est Donald Trump, curieux de savoir si les déclarations fracassantes du candidat républicain sur la Russie, le nucléaire iranien ou le réchauffement climatique pourraient se traduire en actions.

  • Xi Jinping et Donald Trump d'accord pour se rencontrer "bientôt"
    AFP, 14/11/2016 08h17
    Le président chinois Xi Jinping et le président élu américain Donald Trump sont convenus lundi lors d'un entretien téléphonique de se rencontrer "bientôt" afin de discuter des relations bilatérales, a indiqué la télévision d'Etat chinoise CCTV sur son site internet. M. Xi a indiqué à M. Trump, qui a lancé des diatribes antichinoises durant la campagne présidentielle et a menacé d'imposer une taxe de 45% sur les importations chinoises, que les deux pays "ont besoin de coopération et peuvent coopérer sur beaucoup de choses", selon CCTV. "Xi Jinping et Donald Trump se sont mis d'accord pour maintenir des contacts étroits, bâtir une bonne relation de travail et pour se rencontrer bientôt, afin de pouvoir échanger leurs points de vue sur le développement des relations bilatérales et les questions d’intérêt commun", d'après la même source. Durant sa campagne, l'ex-candidat républicain, qui a remporté le scrutin du 8 novembre, s'en est souvent pris à la Chine, qu'il a même qualifiée "d'ennemie", dénonçant avant tout la concurrence commerciale de Pékin.

  • Venezuela: Maduro exclut de négocier une issue électorale à la crise
    AFP, 14/11/2016 08h16
    Le président socialiste vénézuélien Nicolas Maduro a exclu dimanche de négocier avec l'opposition de centre droit une issue électorale à la crise que traverse le pays, avec des élections anticipées ou un référendum pour le révoquer. "Une issue électorale ? Une issue pour aller où ? (...) Que personne ne s'obnubile avec des processus électoraux qui ne sont pas dans la Constitution", a souligné le président Maduro lors de son intervention hebdomadaire à la télévision. Le chef de l'Etat a estimé que le dialogue engagé avec l'opposition, sous les auspices notamment du Vatican, dont les dernières négociations se sont achevées samedi, "allait bien", mais il a accusé l'opposition de dénaturer ses résultats. Le gouvernement ne conçoit pas le dialogue comme une "reddition", a souligné Nicolas Maduro.

  • Accusation de viol: Assange entendu par un procureur équatorien
    AFP, 14/11/2016 08h15
    Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, doit être entendu lundi à l'ambassade d'Equateur à Londres où il est réfugié depuis 2012, par un procureur équatorien en présence d'un magistrat suédois, sur une accusation de viol en Suède. Cette première audition est prévue à 10H00 GMT, selon une source gouvernementale suédoise. "Cela devrait durer plusieurs jours", a précisé à l'AFP Per Samuelsson, l'avocat suédois de Julian Assange, qui espère y assister au moins en partie. C'est la première fois que l'Australien de 45 ans, accusé de viol depuis 2010, pourra donner sa version des faits à la justice. Assisteront à cette audition la procureure en chef Ingrid Isgren, magistrat instructeur adjoint dans l'enquête visant le fondateur de WikiLeaks, ainsi qu'un inspecteur de police, a indiqué le parquet de Stockholm dans un communiqué.

  • Syrie: au moins onze morts dans des raids sur des fiefs rebelles près de Damas
    AFP, 11/11/2016 08h46
    Au moins 11 personnes, dont quatre enfants, ont péri jeudi dans des frappes aériennes contre deux localités rebelles à l'est de Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). A Douma, principale ville de la banlieue de Damas, fréquemment bombardée par le régime, un raid aérien a causé la mort de huit civils, dont trois enfants, tandis que deux femmes et une fillette ont été tuées à Saqba. L'armée syrienne mène depuis plusieurs semaines une offensive pour reprendre la banlieue de Damas, dont une partie lui échappe depuis plusieurs années. Dans la province méridionale de Deraa, un officier rebelle et sept membres de sa famille, dont quatre enfants, ont également péri jeudi dans des frappes aériennes qui ont touché sa maison près de Nassibine, le poste-frontière fermé avec la Jordanie, a indiqué l'OSDH.

  • Afghanistan: attaque des talibans contre le consulat allemand de Mazar-i-Sharif
    AFP, 11/11/2016 08h45
    Les talibans ont revendiqué jeudi soir une attaque qui a fait au moins deux morts contre le consulat allemand de Mazar-i-Sharif, dans le nord de l'Afghanistan, "en représailles" à la mort de civils dans un bombardement de l'Otan la semaine dernière à Kunduz (nord-est). L'attaque au camion-suicide, apparemment de très forte puissance, a fait au moins deux morts et une centaine de blessés dont 10 enfants, certains grièvement atteints répartis dans deux hôpitaux, selon un bilan fourni dans la nuit par le responsable de l'hôpital régional, le Dr Noor Mohammad Fayez. Le responsable de la police locale, Sayed Kamal Sadat, a indiqué avoir dépêché des renforts, rejoints par les forces spéciales, pour obtenir davantage d'informations sur l'opération, tandis que les ambulances se précipitaient sur place.

  • L'armée irakienne proche de la cité antique de Nimrod
    AFP, 11/11/2016 08h44
    Les forces irakiennes progressent vers la cité antique de Nimrod sur leur route vers Mossoul, tandis qu'une tempête de sable freine l'offensive lancée contre Raqa, le fief des jihadistes du groupe Etat islamique en Syrie. Située à une trentaine de kilomètres au sud de Mossoul (nord de l'Irak), la cité de Nimrod est l'un des lieux historiques que le groupe Etat islamique (EI) a saccagés depuis son implantation en Irak et en Syrie. L'armée irakienne a annoncé que la 9e division blindée et les milices tribales Hachd al-Achaeri avaient pris jeudi Abbas Rajab, un village contrôlé par l'EI, situé à proximité de la ville antique. Elle n'a pas précisé si ces forces avaient l'intention de se rendre sur le site archéologique, joyau de l'empire assyrien fondé au XIIIe siècle avant JC le long du fleuve Tigre. Au printemps dernier, des vidéos et des images satellite avaient témoigné des destructions provoquées par les jihadistes. Ils avaient également pris pour cible la cité antique de Hatra, construite au IIe ou IIIe siècle avant JC et située également sur la route des forces irakiennes vers Mossoul.

  • Nouvelles manifestations anti-Trump à travers les Etats-Unis
    AFP, 11/11/2016 08h43
    Des milliers de personnes, dont de nombreux étudiants, ont à nouveau manifesté jeudi dans plusieurs villes à travers les Etats-Unis pour exprimer leur colère face à l'élection du républicain Donald Trump à la présidence. Quelque 300 personnes ont battu le pavé à Baltimore, sur la côte Est, scandant "Pas mon président!" et brandissant des pancartes avec le slogan "Je n'ai pas élu la haine à la présidence". "Nous voulons simplement montrer que c'est ainsi que seront les quatre prochaines années, ce seront quatre années de résistance", a déclaré Kaila Philo, une étudiante de 21 ans, au Baltimore Sun. Des rassemblements étaient également signalés à Chicago (nord), Denver (centre-ouest), Dallas (sud) et ailleurs. A San Francisco (ouest), quelque 1.000 jeunes, surtout des lycéens, ont défilé, marchant du quartier financier vers la mairie en scandant "Ce n'est pas mon président!" et bloquant la circulation.

  • Obama: l'Amérique toute entière souhaite le "succès" de Trump
    AFP, 10/11/2016 08h07
    Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé mercredi que l'Amérique toute entière souhaitait le "succès" de Donald Trump, élu à la surprise générale pour lui succéder à la Maison Blanche, se déclarant "encouragé" par les premiers propos de ce dernier. "Tout le monde est triste après avoir perdu une élection, mais le jour suivant nous devons nous rappeler que nous ne formons en réalité qu'une seule équipe", a déclaré M. Obama lors de brèves remarques, dans une atmosphère lourde, depuis les jardins de la Maison Blanche. Souhaitant une transition en douceur avec le milliardaire populiste dont il avait affirmé pendant la campagne qu'il représentait une menace pour la démocratie, M. Obama a insisté sur la capacité de l'Amérique à se rassembler à l'issue d'une campagne, aussi acrimonieuse soit-elle. "Nous ne sommes pas d'abord démocrates ou d'abord républicains. Nous sommes d'abord Américains. Nous voulons tous le meilleur pour ce pays. C'est ce que j'ai entendu dans le discours de M. Trump hier et lorsque je lui ai parlé directement. Et j'ai été encouragé par cela", a expliqué le 44e président des Etats-Unis, qui quittera le pouvoir dans deux mois et demi.

  • Attentats de Paris et Bruxelles: décidés "très haut" au sein de l'EI
    AFP, 10/11/2016 08h03
    La cellule jihadiste à l'origine des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et du 22 mars 2016 à Bruxelles a pris ses ordres "très haut" dans le commandement de l'organisation Etat islamique, a affirmé mercredi le procureur fédéral belge Frédéric Van Leeuw. "On sait que les ordres sont venus de la zone Etat islamique (...) ça remonte très haut dans le commandement de l'Etat islamique", a déclaré le chef du parquet fédéral, en charge des enquêtes antiterroristes en Belgique. Il n'a pas précisé si les commanditaires se trouvaient côté irakien ou syrien de la zone contrôlée par l'EI, soulignant que certains de ses dirigeants, comme son chef Abou Bakr al-Baghdadi, ont "bougé" d'un pays à l'autre, au gré des frappes de la coalition menée par les Etats-Unis visant à les neutraliser. Les attentats parisiens du 13 novembre (130 morts) et ceux du 22 mars à Bruxelles (32 morts) ont été revendiqués par l'organisation Etat islamique. Ils ont été perpétrés par une seule et même cellule aux ramifications complexes, dont certains membres sont encore recherchés, selon le procureur fédéral.

  • Les Cubains redoutent un "retour en arrière" avec l'élection de Trump
    AFP, 10/11/2016 08h02
    "Coup dur", "pas en arrière", les Cubains redoutaient mercredi de voir réduits à néant les efforts de rapprochement entre leur pays et les Etats-Unis, après la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine. Dans le centre-ville de La Havane, l'élection surprise du magnat de l'immobilier était sur toutes les lèvres. "Depuis le début de la campagne, sa position sur Cuba est de revenir sur tout ce qu'Obama a fait. Pour nous c'est un pas en arrière", se désole Guillermo Sarzo, un réparateur de montres anciennes de 62 ans qui se dit inquiet de la personnalité "très imprévisible" de Trump. Hasard du calendrier ou provocation, en guise de première réaction, le gouvernement de Raul Castro a annoncé dans la presse d'Etat la tenue prochaine de nouveaux exercices militaires "stratégiques" visant à faire face à une éventuelle invasion. Si ces manoeuvres ne sont pas exceptionnelles, le moment choisi pourrait augurer d'une crispation de la relation entre les ex-ennemis de la Guerre froide quand Trump arrivera au pouvoir en janvier prochain. Depuis fin 2014, Washington et La Havane sont engagés dans un rapprochement historique sous l'impulsion de l'administration Obama.

  • Le Mexique frappé par l'ouragan Trump
    AFP, 10/11/2016 08h00
    La victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine a fait chuter la Bourse mexicaine et le peso mercredi, mais le gouvernement s'est voulu rassurant et le président Enrique Peña Nieto a même parlé au Républicain qu'il devrait rencontrer prochainement. "Nous avons convenu avec le président élu de nous réunir de préférence durant la période de transition (avant la prestation de serment en janvier, ndlr) pour définir avec clarté la direction que prendra la relation entre les deux pays", a déclaré M. Peña Nieto lors d'une conférence de presse, qualifiant de "cordiale, amicale et respectueuse" la conversation téléphonique avec celui qui, durant la campagne, avait copieusement insulté les Mexicains. "Je suis optimiste. Il est clair qu'une nouvelle étape s'ouvre avec l'arrivée d'un gouvernement mais je crois aussi qu'il y a une grande opportunité" pour le développement des relations entre les deux pays, a poursuivi le chef d'Etat mexicain. Moins confiante, la Bourse mexicaine a chuté de 2,23% et le peso a plongé de 7,18% à la fermeture, dans la crainte de conséquences pour l'économie du pays.

  • Donald Trump élu 45ème président des Etats-Unis
    JDC, 09/11/2016 09h08
    Déjouant les pronostics, le candidat républicain Donald Trump remporte l'élection présidentielle aux Etats-Unis contre la démocrate Hillary Clinton.

  • L'ex-président George W. Bush a voté blanc
    AFP, 09/11/2016 08h21
    L'ancien président républicain George W. Bush, qui avait refusé de rallier le candidat Donald Trump désigné lors des primaires de son parti, a voté blanc au scrutin présidentiel tout comme son épouse Laura, a indiqué mardi un porte-parole. "Le président et Mme Bush n'ont voté pour +aucune des propositions ci-dessus+ pour la présidence (mais) en faveur des candidats républicains pour la totalité des autres scrutins", a précisé Freddy Ford. M. Bush avait donné des indications selon lesquelles il avait l'intention de ne pas prendre part à ce vote, après la défaite de son jeune frère Jeb Bush dans la primaire républicaine pour cette élection. Aucun des Bush n'a apporté son soutien à M. Trump. L'ancien président George H. W Bush (1989-1993) et ses fils - l'ex-président George W. (2001-2009) et Jeb, ancien gouverneur de Floride (1999-2007)- ne s'étaient pas rendus à la convention du parti républicain en juillet. Le patriarche aurait confié à des proches qu'il avait même l'intention de voter pour la candidate démocrate Hillary Clinton.

  • Les républicains conservent la Chambre des représentants
    AFP, 09/11/2016 08h19
    Les républicains ont conservé mardi le contrôle de la Chambre des représentants aux Etats-Unis, selon des chaînes de télévision américaines, une victoire importante pour dessiner la majorité parlementaire avec laquelle le futur président américain devra composer. Le parti républicain garde ainsi la majorité des 435 sièges de la Chambre qu'elle avait conquise en 2010, contraignant alors le président Barack Obama à une difficile cohabitation deux ans seulement après son élection. Si elle était élue à la Maison Blanche, la démocrate Hillary Clinton devrait donc cohabiter avec une Chambre contrôlée par ses adversaires politiques. En revanche, si c'est Donald Trump qui s'installe au 1600 Pennsylvania Avenue, il devrait lui être plus facile de faire passer son programme. Avant le scrutin de mardi qui se tenait en même temps que la présidentielle aux Etats-Unis, les républicains détenaient 246 sièges contre 186 pour les démocrates à la Chambre des représentants.

  • Donald Trump remporte 245 grands électeurs, Hillary Clinton 215
    AFP, 09/11/2016 08h16
    Le candidat républicain Donald Trump avait remporté vers 05H00 GMT 245 grands électeurs sur les 270 nécessaires pour gagner la présidentielle aux Etats-Unis, contre 215 à sa rivale démocrate Hillary Clinton. Le candidat républicain a délivré un coup sévère à Mme Clinton en gagnant la Floride et la Caroline du Nord, des Etats très disputés qui lui apportent 44 grands électeurs. Les résultats restent encore incertains dans le Michigan et le Wisconsin, deux Etats-clés que les pronostics d'avant scrutin donnaient à Hillary Clinton, mais où l'issue du vote semble désormais très incertaine.

  • Californie: 1 mort dans une fusillade près de bureaux de votes
    AFP, 09/11/2016 08h14
    Une fusillade ayant entraîné le confinement de deux bureaux de vote à Azusa en Californie, en pleine élection présidentielle, a fait un mort et deux blessés, tandis que le corps du tireur a été retrouvé sans vie, d'après la police. Le tireur, qui était lourdement armé, a été trouvé décédé dans une maison où il s'était retranché, après plusieurs heures d'échanges de tirs avec les forces de l'ordre, d'après la police, qui n'était pas mesure de dire s'il s'est donné la mort ou a été tué par des agents. Le communiqué du shérif du comté de Los Angeles précise que la mort d'un homme a été prononcée à son arrivée à l'hôpital, et deux femmes étaient hospitalisées dans un état qualifié de critique. L'incident survenu dans un quartier résidentiel d'Azusa, bourgade située à une heure à l'est de Los Angeles, a entraîné le confinement de deux bureaux de vote en pleine élection présidentielle, et celui de deux écoles.

  • A minuit, Dixville Notch a lancé les élections américaines
    AFP, 08/11/2016 08h14
    Les sept électeurs de Dixville Notch, dans les confins du nord-est des États-Unis, ont lancé symboliquement l'élection présidentielle en votant dans la nuit de lundi à mardi dans les montagnes des Appalaches. A 00h00 (05h00 GMT) mardi, Clay Smith a glissé en premier son bulletin de vote dans l'urne. Comme lui, quatre autres électeurs et deux électrices de ce hameau perdu dans les forêts du New Hampshire, à une encablure de la frontière canadienne, ont perpétué cette tradition établie depuis 1960, qui vaut à Dixville Notch le titre de "First in the Nation" (Premier du pays). Quelques instants plus tard, et en tenant compte d'un vote par procuration, le greffier annonçait les résultats: la candidate démocrate Hillary Clinton a remporté quatre voix, son opposant républicain Donald Trump deux voix et le candidat indépendant Gary Johnson une voix. Un vote a en outre été annulé, car comportant le nom, écrit à la main, de Mitt Romney, candidat républicain battu en 2012 par Barack Obama.

  • Trump: fin d'une campagne de 511 jours qui a bousculé l'Amérique
    AFP, 08/11/2016 08h13
    Cinq Etats en une seule journée, des discours devant des foules euphoriques. Donald Trump a semblé quitter à regret lundi une campagne électorale enivrante de 511 jours qui a bousculé l'Amérique. Des palmiers de Floride aux montagnes verdoyantes du New Hampshire en passant par la Pennsylvanie et la Caroline du Nord pour finir dans le Michigan, le milliardaire a abattu des milliers de kilomètres lundi pour mettre le point final d'une campagne au ton corrosif inédit. L'espoir régnait pourtant chez ses supporteurs, qui se sentent oubliés par le système. C'est à cette Amérique blanche et traditionnelle, angoissée par la mondialisation, qu'il s'adresse avant tout. Symbole de la soirée, c'est Ted Nugent, une vieille gloire du hard rock et défenseur des armes, qui chauffait lundi soir la salle de son dernier meeting à Grand Rapids, dans le Michigan. Rien en comparaison des paillettes de la campagne de Hillary Clinton avec ses stars, de Beyoncé à Bruce Springsteen ou Lady Gaga.

  • L'Amérique goûte au charisme d'Obama, une dernière fois
    AFP, 08/11/2016 08h07
    Un large sourire, une réelle aisance sur scène, une façon bien à lui de créer la complicité avec la foule: Barack Obama a tenu lundi soir à Philadelphie, avec un plaisir évident, son dernier meeting de campagne. Pour "Hillary". A la veille de l'élection de son successeur, et à moins de trois mois de son départ de la Maison Blanche - où il a travaillé et vécu huit ans - ce rassemblement sur l'immense pelouse de l'Independence Mall, prenait un relief particulier. Devant plusieurs dizaines de milliers de personnes réunies dans le froid vif d'une soirée d'automne, le 44e président des Etats-Unis est à l'aise, très à l'aise. Tour à tour grave, combatif et léger, il manie l'humour, joue des silences pour mieux capter son audience, fait oublier les deux téléprompteurs placés de chaque côté de la scène. S'il semble savourer ses derniers moments dans la lumière, celui qui sera bientôt "ex-président", à 55 ans seulement, laisse aussi parfois poindre un peu de nostalgie.

  • Hongrie: la politique antimigrants d'Orban défiée par l'extrême droite
    AFP, 08/11/2016 08h05
    Le Premier ministre hongrois Viktor Orban poursuit sa bataille contre Bruxelles en demandant mardi au parlement d'inscrire sa politique hostile aux demandeurs d'asile dans la Constitution, mais il pourrait être mis en difficulté dans ce vote qui exige une majorité renforcée. Le puissant parti d'extrême droite Jobbik semble en effet décidé à négocier chèrement son soutien à la révision de la loi fondamentale que le dirigeant souverainiste veut faire adopter pour rendre illégale, en droit hongrois, la relocalisation par l'UE de réfugiés en Hongrie. Le parti Fidesz de M. Orban ne bénéficie plus au parlement de la majorité des deux tiers requise afin de modifier la Constitution et il a besoin de l'appui d'autres parlementaires pour ce vote prévu mardi matin. Un vote du parlement hongrois dont "le résultat n'est pas joué à l'avance" constitue une première en six ans de gouvernement Orban, estime le site d'information indépendant Index.hu. Un rejet de l'amendement serait également un camouflet législatif pour le chef de l'exécutif.

  • Scandale politique en Corée du Sud: descente du parquet chez Samsung
    AFP, 08/11/2016 08h05
    Le parquet sud-coréen a mené une descente mardi au quartier général de Samsung Electronics dans le cadre de son enquête sur un scandale politique retentissant centré sur la confidente de la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye. "Nous menons des recherches dans les bureaux de Samsung Electronics", a déclaré un porte-parole du parquet, sans autre précision. D'après les médias locaux, le géant sud-coréen a pu verser jusqu'à 2,8 millions d'euros à Mme Choi Soon-Sil, l'amie de 40 ans de la présidente, pour financer la formation équestre de sa fille en Allemagne. Mme Choi a été arrêtée pour fraude et abus de pouvoir. Elle est accusée de s'être servie de ses relations d'amitié avec Mme Park pour contraindre des conglomérats comme Samsung à verser des donations à des fondations douteuses, sommes dont elle se servait ensuite à des fins personnelles. Samsung a déclaré qu'il collaborerait à toutes les enquêtes mais s'est refusé à tout commentaire sur la descente de mardi.

  • Syrie: pas d'enfants dans l'école bombardée, affirme l'armée russe
    AFP, 07/11/2016 08h16
    L'armée russe a nié lundi la présence d'enfants dans une école de la province d'Idleb, en Syrie, où 28 personnes ont été tuées fin octobre dans un bombardement attribué à la Russie par les médias occidentaux. "Aucune preuve, même indirecte, n'a été présentée sur la présence d'enfants dans le bâtiment" situé dans le village de Hass, dans le nord-ouest de la Syrie, a déclaré dans un communiqué le porte-parole de l'armée, Igor Konachenkov. Le 26 octobre, le bombardement aérien d'une école à Hass avait provoqué la mort de 22 enfants et de six enseignants, selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef). Après ce bombardement, des médias arabes et occidentaux ont accusé la Russie, fidèle alliée du régime syrien, de "crime de guerre". Dans un rapport publié dimanche, l'ONG Human Rights Watch a repris l'accusation, provoquant lundi la colère du porte-parole du ministère russe de la Défense qui a estimé qu'elle "ne tient pas la route". Au lendemain du bombardement, la diplomatie russe avait déjà démenti être l'auteur de l'attaque, sans pour autant remettre en cause le bilan de la tragédie.

  • Maison Blanche: Trump et Clinton se battent jusqu'au bout
    AFP, 07/11/2016 08h14
    Avec neuf meetings dont l'un prévu juste avant minuit, Donald Trump et Hillary Clinton mettent un point final lundi à une campagne présidentielle américaine âprement disputée et à l'issue incertaine : les sondages sont serrés, même s'ils donnent un léger avantage à la candidate démocrate. Mme Clinton, 69 ans, qui espère devenir mardi la première femme présidente des Etats-Unis après 44 présidents, avait prévu lundi deux étapes en Pennsylvanie, une dans le Michigan, et un tout dernier meeting en Caroline du Nord juste avant minuit. Pour son meeting du soir en Pennsylvanie, elle sera rejointe par le président Barack Obama, sa femme Michelle, son mari Bill Clinton et leur fille Chelsea. Egalement attendus, Bruce Springsteen et Jon Bon Jovi. Dimanche soir, dans son dernier meeting de la journée à Manchester (New Hampshire), elle s'est présentée comme la candidate de la "réconciliation", après avoir passé des jours à attaquer son adversaire républicain, selon elle incapable de diriger le pays.

  • Les négociations climatiques reprennent, sur fond d'élection américaine
    AFP, 07/11/2016 08h10
    C'est un traité historique qui manque encore de mode d'emploi: les Etats du monde sont réunis à partir de lundi à Marrakech pour s'accorder sur l'application de l'accord de Paris, qui pour la première fois a vu la communauté internationale s'engager contre le dérèglement du climat. Pour ces premiers jours, les quelque 15.000 participants à la conférence annuelle de l'ONU - négociateurs, élus, scientifiques, ONG, entreprises... - devraient avoir largement l'esprit outre-Atlantique, où se joue la présidentielle américaine. Alors que le républicain Donald Trump a déjà assuré qu'il attaquerait l'accord s'il était élu, la responsable climat de l'ONU s'est dit, dimanche, "désireuse de travailler avec le/la futur(e) président(e)". "Nous espérons que nous pourrons avoir une relation très constructive et positive", a dit à la presse Patricia Espinosa. Les Etats-Unis (2e émetteur mondial de gaz à effet de serre, sources du réchauffement) "sont l'un de nos partenaires les plus importants, leur participation à cet accord est cruciale".

  • Syrie: entrée en vigueur d'une trêve décrétée par la Russie à Alep
    AFP, 04/11/2016 08h23
    Une nouvelle "pause humanitaire" décrétée par la Russie, allié du régime syrien, devait entrer en vigueur ce vendredi, 04 novembre 2016, dans la métropole divisée d'Alep, mais elle risque encore une fois de ne pas donner de résultat d'autant plus qu'elle a été décrétée pour 10 heures seulement.

  • Corée du Sud: la présidente accepte d'être entendue par le parquet
    AFP, 04/11/2016 08h20
    La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a accepté vendredi, 04 novembre 2016, d'être entendue par le parquet tout en cherchant à prendre ses distances avec la confidente au centre d'un retentissant scandale de corruption qui engouffre le gouvernement tout entier. Mme Park a reconnu qu'elle avait "baissé la garde" vis-à-vis de son amie de 40 ans, Choi Soon-Sil. Celle-ci a fait l'objet jeudi d'un mandat d'arrêt officiel pour fraude et abus de pouvoir. La présidente a cependant démenti les rumeurs les plus scabreuses circulant sur sa relation avec Mme Choi, dépeinte par les médias sud-coréens sous les traits de "Raspoutine": à savoir que sous son influence néfaste, elle aurait succombé à un culte et présidé à des rituels chamaniques à la Maison Bleue, la présidence sud-coréenne.

  • Turquie: une vingtaine de blessés dans une explosion devant un bâtiment de la police
    AFP, 04/11/2016 08h16
    Une vingtaine de personnes ont été blessées par une puissante explosion d'origine indéterminée qui s'est produite vendredi, 04 novembre 2016, près d'un bâtiment de la police à Diyarbakir, une ville à majorité kurde dans le sud-est de la Turquie, ont indiqué des responsables de sécurité.

  • L'opposition Vénézuélienne entame une trêve avec le gouvernement
    AFP, 03/11/2016 08h23
    L'opposition vénézuélienne a débuté une trêve avec le président Nicolas Maduro mercredi, 02 novembre 2016, pour permettre aux négociations de prospérer. les antichavistes, qui veulent pourtant toujours faire tomber M. Maduro, ont décidé mardi de suspendre le vote de défiance prévu au Parlement contre le président socialiste, ainsi que la marche prévue ce jeudi sur la présidence. L'opposition a laissé à Nicolas Maduro jusqu'au 11 novembre, date de la prochaine réunion entre les deux camps, pour montrer de nouveaux signes de bonne volonté, après la libération de cinq opposants lundi.

  • Irak: le chef de l'EI appelle ses troupes à ne pas se "replier" face à l'armée
    AFP, 03/11/2016 08h16
    Abou Bakr al-Baghdadi, le chef du groupe Etat islamique (EI), a appelé ses troupes à "tenir" Mossoul, bastion irakien des jihadistes visés par une vaste offensive des forces irakiennes. Dans ce premier message depuis plus d'un an et diffusé par Al-Furqan, un média affilié à l'EI, une voix présentée comme celle du leader jihadiste appelle ses combattants, qui seraient entre 3.000 et 5.000 dans Mossoul, à ne pas se "replier" face à l'armée irakienne, épaulée dans son avancée par une coalition internationale menée par les Etats-Unis.

  • La présidentielle américaine suspendue à l'enquête du FBI
    AFP, 02/11/2016 07h58
    A sept jours de l'élection présidentielle américaine, les policiers du FBI décortiquent des centaines de milliers d'emails à la recherche d'éléments susceptibles d'incriminer Hillary Clinton, une enquête sous pression énorme qui plonge le scrutin dans l'incertitude. Qu'en sortira-t-il et surtout quand ? Le doute le plus complet continuait à planer mardi sur ces questions capitales, renforçant la fébrilité ambiante. De fait, quatre jours après l'annonce, par le chef de la police fédérale James Comey, d'une extension de l'enquête sur l'utilisation par Mme Clinton d'un serveur privé quand elle était secrétaire d’État, l'effet de bombe n'était toujours pas retombé. Dans le camp de la candidate démocrate, qu'un sondage crédible donne désormais au coude-à-coude avec son rival Donald Trump, la pilule a du mal à passer. "Il (James Comey) agite devant nous des informations. Puis on découvre qu'ils (les policiers) n'ont même pas de mandat d'enquête pour savoir de quoi il en retourne. Malgré cela il sort pour nous dire: J'ai des infos, peut-être importantes, peut-être pas", s'est emporté mardi sur CNN Robby Mook, directeur de campagne d'Hillary Clinton.

  • Russie: un opposant emprisonné dénonce des tortures
    AFP, 02/11/2016 07h54
    Un militant de l'opposition russe, condamné à deux ans et demi de camp pour "manifestations non-autorisées", a affirmé mardi être régulièrement torturé et passé à tabac par ses surveillants, dénonçant des conditions de détention "insupportables". "Passages à tabac permanents, tortures, humiliations, insultes et conditions de détention insupportables, tout cela non seulement m'arrive, mais aussi aux autres détenus", affirme Ildar Dadine, 34 ans, dans une lettre à sa femme, Anastassia Zotova, publiée par le site internet d'information indépendant en russe Meduza, dont le siège est en Lettonie. L'ONG Amnesty International a appelé à la libération "immédiate et sans condition" de M. Dadine à la suite de ces accusations "choquantes", déplorant qu'elles viennent s'ajouter à une série d'autres "rapports fiables sur des tortures et des mauvais traitements largement répandus dans le système pénitentiaire russe (...), qui visent à étouffer toute sorte d'opposition".

  • Venezuela : l'opposition calme le jeu pour laisser une chance au dialogue
    AFP, 02/11/2016 07h51
    L'opposition vénézuélienne, qui tente depuis des mois de faire chuter Nicolas Maduro, a décidé mardi de suspendre le vote prévu contre le président socialiste, ainsi que la marche annoncée sur la présidence, afin de laisser une chance au fragile dialogue qui vient de débuter. "Je célèbre, en tant que résultat de l'installation de la table des négociations, les sages décisions prises par l'opposition. Je les salue", a réagi le président socialiste à la télévision, après avoir occupé sa journée comme si de rien n'était, en inaugurant notamment "L'heure de la salsa", sa nouvelle émission radio quotidienne, de deux heures. "On nous a demandé que l'événement (NDLR: la manifestation, ndlr) programmé jeudi soit suspendu, et nous pensons qu'il est sensé d'accepter", a déclaré Henry Ramos Allup, le président de l'Assemblée nationale, désormais dominée par l'opposition de centre droit, en soulignant que cette demande émanait du Vatican. Quant à la décision surprise de suspendre le vote contre M. Maduro, ce n'est pas une "capitulation" mais cela vise vise seulement à trouver une solution à la crise qui secoue le pays, a-t-il précisé.

  • Une distribution d'aide tourne mal en Haïti: un adolescent tué
    AFP, 02/11/2016 07h49
    Un adolescent a été tué par balle mardi midi aux Cayes, troisième ville d'Haïti, lors du déchargement d'un bateau apportant de l'aide humanitaire destinée aux sinistrés de l'ouragan Matthew, a affirmé le maire de la ville. "Un bateau portoricain était en train de décharger sa cargaison dans le port mais cela s'est mal passé à quai et un adolescent est tombé sous les balles", a indiqué Gabriel Fortuné, maire de la commune située sur la côte sud du pays, à près de 200 kilomètres de Port-au-Prince. "La population en colère a gagné les rues et les gens sont venus jusqu'à ma résidence", a expliqué M. Fortuné. "Nous sommes allés ensemble dans le centre-ville pour rejoindre le tribunal de paix, afin de faire constater l'incident par un juge, mais nous n'avons pas pu y arriver à cause des rues bloquées", a témoigné le maire. La situation est encore tendue dans la ville très affectée par l'ouragan Matthew le mois dernier: des barricades dressées sur les principaux axes de la ville empêchent pour l'heure toute circulation et action des forces de l'ordre.

  • Crise politique en Corée du Sud: la présidente contre-attaque et limoge son Premier ministre
    AFP, 02/11/2016 07h48
    La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye a limogé mercredi son chef de gouvernement et deux de ses principaux ministres en réponse à un scandale politique majeur impliquant son ex-confidente toujours en garde à vue. L'occupante de la "Maison bleue", siège de la présidence, est ébranlée par une série de révélations selon lesquelles elle se faisait conseiller pour la conduite des affaires de l'Etat par une amie de 40 ans qui n'occupait pourtant aucun poste officiel et n'avait aucune habilitation en matière de sécurité. Surnommée "Raspoutine" par les médias, Choi Soon-Sil, 60 ans, est visée par une enquête pour trafic d'influence et corruption. Elle est soupçonnée d'avoir profité de ses entrées pour extorquer de l'argent aux principaux conglomérats du pays. Au plus bas dans les sondages, la présidente, dont 67% des Sud-Coréens souhaitent la démission selon une enquête publiée mardi, a riposté mercredi en relevant de ses fonctions le Premier ministre Hwang Kyo-Ahn.

  • Pollution: 300 millions d'enfants respirent de l'air toxique
    AFP, 01/11/2016 08h22
    Quelque 300 millions d'enfants dans le monde, soit un sur sept, vivent dans un endroit où la pollution de l'air extérieur excède jusqu'à six fois les normes internationales, contribuant dans une large mesure à la mortalité infantile, selon un rapport de l'Unicef publié lundi. Cette nouvelle étude du Fonds des Nations unies pour l'enfance paraît une semaine avant le début de la conférence de l'ONU sur le climat, la COP22, qui doit se tenir à Marrakech au Maroc du 7 au 18 novembre. L'Unicef saisira cette occasion pour lancer un appel aux dirigeants mondiaux pour qu'ils agissent sans attendre pour réduire la pollution atmosphérique dans leur pays. "La pollution de l'air contribue de façon importante à la mortalité de quelque 600.000 enfants de moins de cinq ans annuellement et menace la vie et l'avenir de millions d'autres", déplore le Directeur général de l'Unicef, Anthony Lake.

  • États-Unis: le directeur du FBI dans la tourmente
    AFP, 01/11/2016 08h20
    Il ne voulait prendre aucun risque pouvant ternir son intégrité. Mais James Comey, le premier policier des États-Unis, se retrouve désormais dans une position impossible, accusé de s'être immiscé de fait dans la campagne présidentielle à quelques jours du scrutin. Vendredi dernier, dans un bref courrier à des responsables du Congrès, le patron du FBI avait annoncé la découverte d'une potentielle ramification à l'enquête sur l'utilisation par Hillary Clinton d'un serveur privé quand elle était secrétaire d’État. M. Comey, 55 ans, précise alors qu'il ne sait pas si cette découverte sera significative. Il explique aussi au personnel du FBI dans un autre courrier qu'il se sent "dans l'obligation" de mentionner cette découverte au Congrès, "vu que j'ai témoigné plusieurs fois ces derniers mois que notre enquête était achevée". "Au milieu d'une élection, il y a un risque important d'être mal compris", reconnaît-il. "C'est le plus grand scandale politique depuis le Watergate", scandale avait provoqué la démission de Richard Nixon en 1974, martèle depuis le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump, sans attendre de savoir ce que contiennent ces milliers d'emails, dont beaucoup pourraient être des doublons déjà examinés.

  • Primaire démocrate: Clinton prévenue à l'avance de questions des débats selon WikiLeaks
    AFP, 01/11/2016 08h18
    Hillary Clinton a reçu en avance des questions qui lui ont été posées lors de débats de la primaire démocrate, révèlent des emails publiés lundi par WikiLeaks, qui confirment des accusations lancées par Donald Trump. Un des emails rendus publics est particulièrement parlant: rédigé par l'actuelle présidente intérimaire du Parti démocrate, Donna Brazile, il est adressé à John Podesta, président de la campagne de Mme Clinton et Jennifer Palmieri, directrice de la communication de la candidate. Le message est daté du 5 mars, veille d'un débat qui s'est déroulé dans la ville septentrionale de Flint, devenue symbole des injustices sociales aux Etats-Unis en raison de son réseau d'eau gravement contaminé au plomb. "Une des questions qui sera posée à HRC (Hillary Rodham Clinton, NDLR) proviendra d'une femme qui a une éruption cutanée", avertit Mme Brazile, qui officiait alors comme commentatrice sur la chaîne CNN. "Sa famille a été empoisonnée au plomb et elle demandera ce qu'Hillary pourrait faire pour les gens de Flint si elle devient présidente", précise Donna Brazile. Au débat le lendemain, Mme Clinton avait en effet été interrogée par une femme qui avait dénoncé les problèmes cutanés de sa famille, même si les termes de la question énoncée étaient sensiblement différents.

  • Argentine: l'ex-présidente Kirchner de nouveau face à la justice
    AFP, 01/11/2016 08h15
    Cristina Kirchner a de nouveau comparu lundi devant un juge à Buenos Aires, pour une affaire de marchés publics, un front judiciaire de plus pour l'ex-présidente argentine qui dénonce une persécution politique après son implication dans divers autres dossiers. Âgée de 63 ans et en retrait de la vie politique depuis décembre et la fin de ses mandats (2007-2015), Cristina Kirchner figure sur une liste de 17 personnes citées à comparaître devant le juge fédéral Julian Ercolini. L'audience s'est déroulée à huis clos. Ce magistrat cherche à savoir si le gouvernement de l'époque a favorisé l'attribution de marchés publics à l'homme d'affaires Lazaro Baez, un proche du clan Kirchner arrêté pour enrichissement illicite. L'ancien chef de l'État a dénoncé cette nouvelle affaire à la sortie du tribunal où l'attendaient quelque 5.000 sympathisants, agitant drapeaux et entonnant des chants de soutien.

  • Au Venezuela, un dialogue politique précaire semé d'embûches
    AFP, 01/11/2016 08h14
    L'opposition vénézuélienne étalait ses divisions après l'accord sur un dialogue avec le gouvernement, l'aile dure rejetant ces discussions et misant davantage sur la rue pour faire partir le président Nicolas Maduro. A l'issue de presque un an d'une grave crise politique des représentants des deux camps sont tombés d'accord dimanche soir sur un calendrier de discussions, sous les auspices du Vatican et de l'Union des nations sud-américaines (Unasur). Il s'agit du premier dialogue politique ouvert au Venezuela depuis la victoire de l'opposition de centre droit aux législatives de fin 2015 qui a mis fin à 17 ans d'hégémonie du camp de l'ex-président Hugo Chavez (1999-2013) au Parlement. Après la réunion préparatoire de dimanche soir, les parties sont convenues de se retrouver le 11 novembre. Lundi, c'est le sous-secrétaire d'Etat Thomas Shannon américain qui s'est rendu à Caracas pour exprimer son soutien à ce dialogue. "Il s'est dit encouragé", a affirmé le président Maduro qui s'est réuni avec M. Shannon.

  • France: entraînera des guerres religieuses sanglantes dans les décennies suivantes
    AFP, 31/10/2016 10h20
    Le gouvernement a officialisé dimanche, 30 octobre 2016, dans des arrêtés la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon, via la vente à des consortiums des 60% de parts qu'il y détenait, comme annoncé cet été. Ces opérations, qui doivent au total rapporter 1,76 milliard d'euros à l'Etat, avaient été décidées fin juillet par Bercy. Elles devaient encore être validées après la consultation des instances représentatives du personnel et de l'Autorité de la concurrence.

  • Le pape en Suède pour consolider la réconciliation avec les protestants
    AFP, 31/10/2016 10h15
    Le pape François a quitté Rome ce lundi matin, 31 ocotbre 2016, pour la Suède où il doit commémorer côte à côte avec les protestants le 500e anniversaire de la Réforme de Martin Luther, qui aura conduit à la naissance du protestantisme. Il s'en est suivie des guerres réligieuses sanglante dans les décenies ayant suivi l'année 1517. Cette participation symbolique du Pape vient consolider 50 ans d'efforts en vue d'une délicate réconciliation.

  • Venezuela: le président Maduro et l'opposition entament le dialogue
    AFP, 31/10/2016 10h08
    Le président vénézuélien Nicolas Maduro et des représentants de l'opposition ont entamé dimanche, 30 octobre 2016, un dialogue pour tenter de désamorcer la crise politique qui paralyse ce pays pétrolier, après près d'un an de tensions et de blocages institutionnels.

  • Brésil: un évangélique élu maire de Rio de Janeiro
    AFP, 31/10/2016 10h06
    Le second tour des élections municipales au Bresil dimanche, 30 octobre 2016, a confirmé la déroute de la gauche, illustrée par la première élection d'un évangélique à la mairie de Rio de Janeiro, la deuxième ville du pays. Le sénateur Marcelo Crivella, membre du Parti républicain brésilien (PRB, droite) et évêque de l'Eglise universelle du Royaume de Dieu, a remporté la municipalité de Rio avec 59,37% des voix contre Marcelo Freixo (40,63%), du parti de gauche PSOL et figure locale de la lutte contre les milices paramilitaires.

  • Irak: 900 jihadistes tués à Mossoul, affirme Wahington
    AFP, 28/10/2016 09h54
    Un général américain a estimé que près de 900 combattants du groupe Etat islamique (EI) avaient été tués depuis le début de l'offensive des forces irakiennes sur Mossoul et sa région, que des déplacés continuent de fuir quotidiennement. Entre 12.000 à 15.000 personnes ont pour l'heure été contraintes de quitter leur foyer en raison des opérations militaires visant à reprendre la deuxième ville d'Irak, dernier bastion des jihadistes dans ce pays, selon différentes sources. Au onzième jour de l'offensive, le général américain Joseph Votel a indiqué jeudi que les forces irakiennes avaient "probablement tué environ 800 à 900 combattants de l'EI" jusqu'à présent. Une coalition internationale menée par les Etats-Unis soutient les forces irakiennes dans la bataille de Mossoul, notamment par des frappes aériennes. Dans un entretien accordé à l'AFP, le général Votel, chef du Commandement central de l'armée américaine (Centcom), a souligné qu'il était difficile de fournir des chiffres précis car les combattants de l'EI se déplacent en petits groupes autour de Mossoul et tentent de se fondre dans la population.

  • Brésil: accusé de corruption Lula interpelle l'ONU
    AFP, 28/10/2016 09h52
    Acculé par le scandale de corruption Petrobras, l'ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a allumé un contre-feu international en prenant l'ONU à témoin de la "persécution politique" dont il s'estime victime. Mercredi soir, les avocats de l'icône de la gauche brésilienne avaient crié victoire, annonçant qu'"à partir de maintenant, l'ONU observera de façon formelle les violations grossières pratiquées quotidiennement contre Lula au Brésil" par la justice brésilienne. Jeudi, une porte-parole de la Commission des Droits de l'Homme de l'ONU a confirmé qu'une plainte avait bien été "enregistrée". Mais elle a souligné qu'il ne s'agissait "en aucun cas d'une décision sur son admissibilité" qui sera tranchée ultérieurement. La "communication" de Lula a été transmise à la Mission permanente du Brésil à Genève, "qui dispose d'un délai de deux mois pour rendre ses observations" sur les griefs invoqués par l'ex-président, a ajouté cette source.

  • Venezuela: le président Maduro à l'épreuve de la grève générale
    AFP, 28/10/2016 09h50
    Le président socialiste du Venezuela Nicolas Maduro affronte vendredi une grève générale lancée par l'opposition pour le pousser vers la sortie et a menacé de faire intervenir l'armée dans les entreprises participant à ce mouvement social. "L'appel à la grève des citoyens est pour le peuple: il s'agit de laisser les rues et les postes de travail vides (...) pour mettre la pression sur le gouvernement afin qu'il respecte la Constitution et notre droit à décider", a lancé l'opposition de centre droit, réunie au sein de la coalition de la Table pour l'unité démocratique (MUD), via un communiqué. En face, pour tenter de neutraliser la grogne, le chef de l'Etat a augmenté jeudi de 40% le salaire minimum, à environ 140 dollars par mois (salaire et bon d'alimentation). Importante en apparence, cette hausse reste toutefois infime par rapport à l'inflation galopante dans le pays. Le Venezuela vit l'une des pires crises économiques de son histoire, asphyxié par la chute des cours du brut, source de 96% de ses devises. Son inflation, stimulée par les pénuries, est devenue totalement incontrôlable: elle devrait atteindre 475% cette année selon le FMI puis exploser à 1.660% en 2017.

  • Etats-Unis: Clinton cible la Floride, Etat-clé
    AFP, 27/10/2016 08h53
    Donald Trump s'est dit prêt mercredi à sortir des millions de dollars de sa poche pour tenter de freiner Hillary Clinton dans la dernière ligne droite de la campagne présidentielle américaine, la favorite des sondages restant pour sa part ultra prudente. "Je me sens vraiment bien, pleine d'énergie (...) mais cette élection n'est pas terminée tant qu'elle ne l'est pas", a déclaré la candidate démocrate à la Maison Blanche, dans l'avion qui la ramenait de Floride à New York en fin de journée. "Nous ne considérons rien comme acquis", a-t-elle insisté. Mme Clinton, qui fêtait mercredi ses 69 ans, a fait campagne deux jours en Floride, l'Etat-clé le plus important de l'élection, qui pourrait sceller la défaite de son adversaire républicain. Donald Trump a lui inauguré son nouvel hôtel à Washington, avant de repartir en Caroline du Nord, un autre Etat-clé, pour une rencontre à Charlotte et un meeting à Kinston, où il a de nouveau dénoncé mercredi soir un "système truqué" et a comme à son habitude violemment critiqué Mme Clinton, "une personne très corrompue", qui "ne devrait pas être autorisée à être candidate".

  • Afghanistan: frappe d'un drone visant un haut responsable d'Al-Qaïda
    AFP, 27/10/2016 08h52
    Une frappe de drone américain a visé un haut responsable d'Al-Qaïda dans le nord-est de l'Afghanistan et son adjoint dimanche, a annoncé mercredi un responsable militaire américain sous couvert d'anonymat. La frappe dans la province de Kunar a visé Farouq al-Qahtani et son adjoint Bilal al-Mutaybi, a préciser cette source, qui n'était pas en mesure de confirmer la mort de ces deux personnes. "Nous sommes plutôt confiants", a-t-il toutefois ajouté. Les Etats-Unis traque Qahtani depuis des années, connu pour avoir recruté de nombreux jeunes pour Al-Qaïda. Il avait été localisé en 2012 mais la mission pour l'éliminer avait été suspendue à la dernière minute en raison du risque de faire des victimes civiles. Cette fois, les deux hommes se trouvaient dans le village de Hilgal, dans deux bâtiments différents espacés de quelques centaines de mètres, lorsque plusieurs frappes de drones les ont visés quasi simultanément. Au moins 15 insurgés ont été tués, dont des combattants talibans pakistanais, a déclaré un porte-parole de la province de Kunar Abdul Ghani Mosamem.


  • Moscou annule une escale en Espagne pour des navires en route pour la Syrie
    AFP, 27/10/2016 08h51
    Un groupe aéronaval russe en route pour la Syrie a renoncé mercredi à faire escale à Ceuta, a annoncé l'Espagne qui était pressée par ses alliés de fermer ce port sur la Méditerranée aux bâtiments russes. Madrid était sous le feu des critiques depuis que la nouvelle avait couru mardi de cette escale du porte-avions Amiral Kouznetsov et de son escorte dans le port de Ceuta, une enclave espagnole en territoire marocain face à Gibraltar. La Grande-Bretagne, ouvertement, et le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, plus diplomatiquement, s'étaient inquiétés de cette assistance de l'Espagne, membre de l'Otan, à des unités russes susceptibles d'appuyer les bombardements en Syrie. Les 28 membres de l'Union européenne ont qualifié la semaine dernière de "crimes de guerre" les bombardements russes en Syrie, alors que la tension ne cesse de monter entre Moscou et l'Occident depuis l'invasion de la Crimée par la Russie en 2014.

  • Syrie: 22 enfants tués dans un raid contre une école de la province d'Idleb (Unicef)
    AFP, 27/10/2016 08h50
    Vingt-deux enfants et six enseignants ont été tués dans des raids menés mercredi contre une école dans la province syrienne d'Idleb (nord-ouest), a indiqué l'Unicef. Dans un communiqué, le directeur général de l'Unicef Anthony Lake dénonce "une tragédie" et un possible "crime de guerre". Il pourrait s'agir selon lui "de l'attaque la plus meurtrière contre une école depuis le début de la guerre" en Syrie il y a cinq ans et demi. "C'est une tragédie, c'est un scandale et si cette attaque est délibérée, c'est un crime de guerre", a-t-il ajouté. L'école a été attaquée "à plusieurs reprises", précise le communiqué, sans donner davantage de détails. Un précédent bilan faisait état de 35 civils tués dont onze enfants. "Des avions militaires ont mené six frappes sur le village de Hass, contre une école et ses environs, tuant 35 civils, dont 11 enfants", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

  • CETA: le désaccord belge fait capoter le sommet pour la signature
    AFP, 27/10/2016 08h48
    L'incapacité mercredi des différentes parties belges de se mettre d'accord sur une position commune face au traité de libre-échange entre Canadiens et Européens (CETA) a fait capoter le sommet Canada-UE prévu jeudi à Bruxelles pour sa signature officielle, en présence du Premier ministre Justin Trudeau. Après l'échec d'une énième réunion de concertation entre les représentants des différentes régions et communautés linguistiques de Belgique, qui ont toutes voix au chapitre, le gouvernement canadien a finalement annoncé mercredi soir le report du déplacement de la délégation canadienne à Bruxelles. Depuis plusieurs jours, le gouvernement fédéral belge tente en vain de convaincre la région francophone de Wallonie, la région de Bruxelles-Capitale et la "Communauté française" de revenir sur leur veto, qui bloque la signature du CETA par la Belgique et, en conséquence, par l'Union toute entière.

  • Droits de l'Homme: le Parlement européen dévoile son Prix Sakharov 2016
    AFP, 27/10/2016 08h47
    Le journaliste d'opposition turc Can Dündar, le leader historique des Tatars de Crimée Moustafa Djemilev ou deux femmes yazidies rescapées de l'Etat islamique: le Parlement européen choisit jeudi le lauréat de son Prix Sakharov "pour la liberté de l'esprit". Décernée chaque année par les eurodéputés, la récompense tire son nom du scientifique soviétique dissident Andreï Sakharov, décédé en 1989, et distingue des personnes qui se sont illustrées dans la défense des droits de l'Homme. Le prix a été attribué l'an dernier au blogueur saoudien Raef Badaoui, emprisonné pour "insulte". En 2014, c'est le médecin congolais Denis Mukwege qui a été honoré pour son action pour les femmes victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo (RDC). Le lauréat de l'édition 2016 doit être annoncé jeudi à la mi-journée par le président du Parlement européen, Martin Schulz, en session plénière à Strasbourg, après une réunion pour le choix final avec les présidents des groupes politiques.

  • Bali: un septuagénaire australien condamné à 15 ans de prison pour pédophilie
    AFP, 26/10/2016 09h29
    Un septuagénaire australien a été condamné mardi, 25 octobre 2016, à 15 ans de prison dans l'île touristique de Bali pour abus sexuels sur des fillettes indonésiennes qu'il attirait chez lui en leur promettant des cadeaux. Robert Andrew Fiddes Ellis a été reconnu coupable d'abus sexuels depuis 2014 sur onze fillettes et adolescentes, âgées de sept à 17 ans. Le septuagénaire donnait le bain à ses victimes, et leur faisait subir des attouchements, selon les procureurs.

  • New York: un faux Trump entouré de filles en maillot provoque une belle cohue
    AFP, 26/10/2016 09h28
    Un faux Donald Trump s'est rendu mardi, 25 octobre 2016, en compagnie de deux jeunes femmes en maillot, devant la Trump Tower à New York, provoquant une belle cohue, un happening organisé pour lancer l'exposition d'une artiste britannique, Alison Jackson. Parti du Trump International Hotel and Tower, situé au coin sud-ouest de Central Park, le sosie s'est rendu à la Trump Tower, sur la cinquième avenue, assis dans une décapotable avec chauffeur, en compagnie de deux jeunes femmes en maillot. Il a multiplié les poses suggestives, avec la complicité des deux jeunes femmes.

  • Afghanistan: 30 villageois tués par le groupe EI
    AFP, 26/10/2016 09h22
    Au moins 30 villageois, dont des enfants, ont été tués par le groupe Etat islamique mardi soir, 25 octobre 2016, en représailles à la mort d'un de ses commandants dans la province de Ghor, dans le centre de l'Afghanistan, a annoncé le gouverneur local.

  • Uruguay: Décès de l'ex-président Jorge Batlle
    AFP, 25/10/2016 09h28
    L'ex-président uruguayen Jorge Batlle (2000-2005) est décédé lundi,25 octobre 2016, à l'âge de 88 ans des suites d'un traumatisme cérébral sévère pour lequel il avait été hospitalisé il y a 10 jours, a indiqué le centre hospitalier où il était soigné. Il avait été hospitalisé dans un état critique le 13 octobre pour un grave traumatisme crânien consécutif à une chute.

  • L'offensiive à Mossoul au centre d'une réunion à Paris
    AFP, 25/10/2016 09h25
    Alors que la vaste et complexe opération lancée pour reprendre Mossoul est entrée dans sa deuxième semaine, les ministres de la Défense de la coalition internationale se réunissent à Paris mardi, 25 octobre 2016, pour faire le point sur cette offensive et examiner les divers scénarios envisageables pendant et après la reprise de la ville. Treize ministres de la coalition (qui compte une soixantaine de pays), dont le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter, sont attendus à Paris pour ces entretiens, à la veille d'une réunion des ministres de la Défense de l'Otan mercredi à Bruxelles.

  • Pakistan: 60 morts dans l'attaque d'une école de police
    AFP, 25/10/2016 09h16
    Trois kamikazes lourdement armés ont fait irruption pendant la nuit du 24 au 25 octobre 2016 dans une académie de police de Quetta, au sud-ouest du Pakistan, semant la terreur pendant plusieurs heures et tuant 60 personnes avant d'être abattus. Ce nouveau bilan, qui remplace un précédant faisant état de 58 morts, a été fourni mardi matin par le porte-parole du gouvernement de la province du Baloutchistan, Anwarullah Kakar. Il précise également que 118 personnes ont été blessées.

  • Chili: l'opposition de droite remporte les élections municipales
    AFP, 24/10/2016 09h44
    L'opposition de droite a remporté dimanche, 24 octobre 2016, les élections municipales au Chili, notamment dans la capitale Santiago, selon les autorités électorales, infligeant un coup dur au centre gauche de la présidente Michelle Bachelet. Après dépouillement de 83% des bulletins, les Services électoraux (Servel) attribuaient 38,63% à "Chile Vamos", la coalition des partis de droite, contre 37,29% à la Nouvelle majorité, la coalition de centre gauche de la présidente qui réunit des radicaux, des communistes, des démocrates-chrétiens, des sociaux-démocrates et des socialistes.

  • Venezuela: le Parlement dénonce un "coup d'Etat" du camp Maduro
    AFP, 24/10/2016 09h40
    Le Parlement du Venezuela, dominé par l'opposition, a accusé dimanche le pouvoir du président Nicolas Maduro d'avoir perpétré "un coup d'Etat" en suspendant le processus de référendum révocatoire contre le chef de l'Etat. Au cours d'une séance houleuse de quatre heures, suspendue pendant 45 minutes à la suite de l'irruption dans l'hémicycle de partisans de M. Maduro, le Parlement a appelé les citoyens vénézuéliens et la communauté internationale à défendre la démocratie.

  • Maison Blanche: Obama accuse Trump de saper la démocratie américaine
    AFP, 21/10/2016 10h02
    Le président américain Barack Obama a accusé jeudi Donald Trump de "saper" la démocratie américaine, alors que le candidat républicain souffle le chaud et le froid sur la façon dont il accueillera le verdict des urnes le 8 novembre. "Lorsque vous évoquez des fraudes sans la moindre preuve, lorsque Trump devient le premier candidat d'un grand parti dans l'histoire américaine à laisser entendre qu'il n'accepterait pas la défaite (...) c'est grave", a déclaré le président américain lors d'un meeting de soutien à Hillary Clinton à Miami (sud-est). La controverse est née d'une réponse de Donald Trump lors du troisième et dernier débat de la campagne contre Hillary Clinton, mercredi à Las Vegas (sud-ouest), à la question de savoir s'il accepterait le résultat de l'élection présidentielle, quel qu'il soit. "Je verrai à ce moment-là", avait déclaré le républicain, ajoutant qu'il voulait entretenir le suspense.

  • Irak: 16 morts dans plusieurs attentats suicide dans le nord
    AFP, 21/10/2016 10h01
    Des kamikazes ont attaqué jeudi plusieurs bâtiments de la ville de Kirkouk, ville du nord de l'Irak contrôlée par les forces kurdes, et d'autres ont tué au moins 16 personnes dans un attentat contre une centrale électrique dans la province du même nom. Ces attentats n'ont pas été immédiatement revendiqués mais les attaques de type en Irak sont en général perpétrées par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), contre lesquels les forces de sécurité irakiennes et kurdes ont lancé cette semaines une grande offensive pour les chasser de leur bastion de Mossoul (nord). L'attaque contre la centrale électrique en chantier, perpétrée par trois kamikazes, a eu lieu à 06H00 locales (03H00 GMT) à Dibis, une ville située à 40 km au nord-ouest de Kirkouk, selon le maire de cette localité.

  • Brésil: 21 inculpations pour homicide après la rupture d'un barrage en 2015
    AFP, 21/10/2016 09h58
    La justice brésilienne a annoncé jeudi l'inculpation de 21 personnes pour homicide après la rupture d'un barrage de déchets miniers de la compagnie Samarco, propriété du groupe brésilien Vale et de l'australien BHP Billiton, qui avait fait 19 morts en novembre 2015. Le procureur José Leite Sampaio a fait cette annonce lors d'une conférence de presse télévisée à Belo Horizonte (sud-est), où a eu lieu cet accident considéré comme la pire tragédie environnementale de l'histoire du Brésil. "La sécurité a été mise de côté dans la quête de profits", a lancé le procureur. Parmi les personnes inculpées pour homicide aggravé figurent des représentants des trois entreprises, dont le PDG de Samarco au moment des faits, Ricardo Vescovi, ainsi que le directeur général des opérations, Kleber Terra.

  • Japon: fort séisme de magnitude 6,6 dans l'ouest du pays
    AFP, 21/10/2016 09h57
    L'Ouest du Japon a été frappé vendredi après-midi par un fort tremblement de terre de magnitude 6,6, a indiqué l'Institut de géophysique américain (USGS). Aucun risque de tsunami n'était signalé dans l'immédiat après ce séisme survenu à une profondeur relativement faible de 10 km peu après 14h00 (05H00GMT) dans la préfecture de Tottori. Aucun blessé ou dommage n'était déploré peu après la secousse, tandis que les images de télévision montraient les immeubles de Tottori secoués. Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus de 20% des séismes les plus forts enregistrés sur Terre. Les Japonais sont encore plus sensibles aux risques depuis le tsunami de mars 2011 qui a tué quelque 18.500 personnes et entraîné l'accident nucléaire de Fukushima. L'archipel nippon a connu en avril une série de forts tremblements de terre dans la région de Kumamoto (sud-ouest) ayant fait une cinquantaine de morts.


  • Le Venezuela suspend le processus de référendum anti-Maduro
    AFP, 21/10/2016 09h49
    Les autorités électorales vénézuéliennes ont reporté sine die la collecte des signatures nécessaires pour organiser un référendum sur le départ du très impopulaire président Nicolas Maduro tandis que la justice interdisait à huit dirigeants de l'opposition de quitter le pays. Le Conseil national électoral (CNE) "respecte les mesures ordonnées par les tribunaux et l'ordre a été donné de reporter le processus de collecte (des signatures), prévu la semaine prochaine, jusqu'à ce que de nouvelles instructions soient délivrées par la justice", a-t-il annoncé jeudi soir. La mesure a été suivie de près par une autre décision de justice affectant l'opposition. Henrique Capriles, ancien candidat à la présidentielle, a publié sur Twitter un document qui lui interdit, ainsi qu'au secrétaire exécutif de la Table pour l'unité démocratique (MUD), Jesus Torrealba, et à six autres opposants de quitter le pays.

  • Amérique latine: des milliers de femmes défilent après le meurtre d'une adolescente
    AFP, 20/10/2016 09h31
    Des milliers de femmes ont défilé mercredi, 19 octobre 2016, de Buenos Aires à Mexico en passant par La Paz ou Madrid pour protester contre le meurtre sauvage en Argentine de Lucia Pérez, 16 ans, qui avait auparavant été droguée et violée. La vague de manifestation s'est ensuite répandue en Argentine, au Chili, Mexique, et en Uruguay mercredi

  • Présidentielles américaines: Trump refuse de s'engager à reconnaître le résultat
    AFP, 20/10/2016 09h19
    Donald Trump a rompu mercredi, 19 octobre 2016, de façon spectaculaire avec la tradition démocratique américaine, refusant de s'engager à accepter les résultats de l'élection présidentielle du 8 novembre. "Je verrai à ce moment là", a déclaré le candidat républicain devant une audience médusée lors du dernier débat télévisé contre la démocrate Hillary Clinton organisé à Las Vegas. "Je vous laisse dans le suspense", a-t-il ajouté lors de cette confrontation, qui était probablement sa dernière chance d'endiguer son dévissage dans les sondages.

  • Belgique: quatre inculpations après une opération antiterroriste en Flandre
    AFP, 19/10/2016 08h59
    Quatre personnes ont été inculpées pour participation aux activités d'un groupe terroriste après 15 perquisitions et arrestations menées mardi matin dans plusieurs villes du nord de la Belgique, dont Anvers et Gand, a annoncé le parquet fédéral belge. Les chefs d'inculpation portent notamment sur "le financement" d'activités terroristes, et parmi les inculpés, certains sont "également suspectés d'avoir voulu recruter des personnes pour qu'elles se rendent en Syrie en vue d'y rejoindre l'EI (l'organisation Etat islamique)", souligne le parquet.

  • Manifestation nocturne de policiers: le rappel à l'ordre des autorités françaises
    AFP, 19/10/2016 08h56
    La manifestation-surprise de centaines de policiers, en pleine nuit à Paris, pour exprimer leur ras-le-bol a poussé mardi, 18 octobre 2016, les autorités à adresser un ferme rappel à l'ordre à ces agents, même si elles ont dit comprendre leur "exaspération". "Je comprends l'émotion des fonctionnaires de police. Je suis venu leur dire le soutien de la hiérarchie" après l'agression de leurs collègues, a indiqué irecteur général de la police nationale,Jean-Marc Falcone, promettant de décider d'ici quinze jours "des suites à donner" à l'enquête de l'IGPN sur la manifestation "non autorisée".

  • Alerte à la dénutrition, deux millions de personnes touchées en France
    AFP, 19/10/2016 08h49
    Plus de deux millions de personnes, essentiellement des personnes âgées ou malades, souffrent en France de dénutrition : pour mettre fin à cette "maladie silencieuse", un collectif a décidé d'alerter la population et les pouvoirs publics par le biais d'un Manifeste de lutte contre la dénutrition. Créé au début de l'année par des professionnels de santé et des associations de patients, le Collectif a décidé de frapper un grand coup en invitant les Français à signer à partir de ce mercredi, 19 octobre 2016, un "Manifeste de lutte contre la dénutrition" qui préconise dix recommandations pour "mettre fin à ce fléau".

  • Le Conseil de sécurité condamne fermement le tir raté d'un missile nord-coréen
    AFP, 18/10/2016 09h24
    Le Conseil de sécurité de l'ONU a "condamné fermement" lundi le tir raté d'un missile par la Corée du Nord et menacé une nouvelle fois de prendre des "mesures supplémentaires importantes" contre Pyongyang. Le régime communiste a testé samedi un missile de moyenne portée Musudan, qui a explosé peu après son lancement, selon Séoul. Dans une déclaration unanime, les 15 membres du Conseil - dont la Chine, seule alliée de la Corée du Nord - estiment que ce tir manqué constitue "une grave violation" des résolutions de l'ONU, qui interdisent à Pyongyang toute activité nucléaire ou balistique. Depuis 2006, cinq essais nucléaires et toute une série de tests de missiles ont valu à la Corée du Nord de sévères sanctions internationales. Mais cela n'a pas dissuadé son leader Kim Jong-Un d'ordonner la poursuite sans relâche de ses programmes militaires.

  • Syrie: Moscou demande des "actes" contre le terrorisme et déploie des avions
    AFP, 22/09/2015 11h40
    La Russie a condamné lundi le bombardement la veille de son ambassade à Damas, appelant à des "actes" contre le terrorisme et déployant, selon Washington, 28 avions de combat en Syrie.
    Selon des responsables américains, il s'agit de bombardiers SU-24 et d'avions d'attaque au sol SU-25, déployés dans la province de Lattaquié (ouest de la Syrie), un fief du président syrien Bachar al-Assad. "Ils ont mis la capacité de faire des bombardements. Où, quand, et en appui de qui nous ne savons pas" a résumé, sous couvert d'anonymat, l'un des responsables interrogés. Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères a appelé à des "actions concrètes" après la chute dimanche sur le territoire de la représentation diplomatique russe dans la capitale syrienne d'une roquette, qui n'a toutefois pas causé de dégâts. "La roquette a été tirée du quartier de Jobar, où sont retranchés les groupes hostiles au gouvernement syrien", a accusé Moscou. Estimant que ce bombardement avait constitué un "acte terroriste", la diplomatie russe a assuré attendre "une condamnation claire de la part de toute la communauté internationale, y compris des acteurs régionaux" et réclamé "des actes, pas seulement des paroles". Ce n'est en effet pas la première fois que l'ambassade de Russie à Damas est touchée par des tirs. En mai, un homme avait ainsi été tué à proximité dans de pareilles circonstances.


  • Cuba: le pape achève sa visite avant de se rendre aux Etats-Unis
    AFP, 22/09/2015 11h29
    C'est entouré d'espoirs d'une majorité d'Américains, mais aussi des réserves d'une minorité, que le pape François, venant de Cuba, atterrira mardi pour la première fois à Washington, accueilli par le couple Obama. Le pape doit achever mardi matin sa visite de 72 heures dans l'île communiste, en plein rapprochement avec les Etats-Unis, grâce au rôle de facilitateur du Vatican et du pape argentin. C'est à Santiago de Cuba, grand port de l'est de l'île, qui a vu naître la révolution cubaine non loin de la base américaine de Guantanamo, que le pape argentin prendra congé des autorités et du peuple cubain qui l'ont célébré pendant quatre jours. Le pape doit célébrer la dernière messe de son voyage dans le sanctuaire de la Vierge de la charité "del Cobre", niché dans les collines verdoyantes près de la ville, et où la veille il avait adressé une prière pour l'avenir le peuple cubain. A 78 ans, le pape argentin est apparu à Cuba éprouvé par la chaleur et un programme très chargé, jalonné de multiples contacts direct avec les foules. Du sanctuaire, il doit rejoindre la deuxième ville du pays et rencontrer les familles cubaines dans la cathédrale avant de bénir la cité et de rejoindre l'aéroport Antonio Maceo.

  • La France s'en remet à Yannick Noah pour reconquérir la Coupe Davis
    AFP, 21/09/2015 18h44
    Yannick Noah, l'idole du tennis hexagonal, fait son retour à la tête de l'équipe de France de Coupe Davis pour l'aider à reconquérir enfin le Saladier d'argent qui la fuit depuis quatorze ans. Le come-back du capitaine vainqueur des campagnes de 1991 et 1996 n'était plus qu'un "secret de Polichinelle" après l'éviction brutale d'Arnaud Clément vendredi. La Fédération française de tennis a soumis le choix de Noah la semaine dernière à son bureau fédéral qui l'a officiellement nommé lundi "pour la campagne 2016". L'ancien joueur, qui prend pour la troisième fois les commandes de l'équipe de France, donnera une conférence de presse mardi (14h00) à Roland-Garros en compagnie du directeur technique national Arnaud Di Pasquale. Considéré comme un formidable meneur d'hommes, le dernier Français lauréat de Roland-Garros (1983) chez les hommes aura la lourde tâche de guider la génération Tsonga-Gasquet-Monfils-Simon vers un premier sacre. Depuis 2001, date de sa dernière victoire, la France a subi trois échecs en finale: en 2002 contre la Russie, en 2010 face à la Serbie de Novak Djokovic et en 2014 contre la Suisse de Roger Federer et Stan Wawrinka.


  • Elections en Birmanie: le parti de Suu Kyi inquiet du "chaos" des listes électorales
    AFP, 21/09/2015 18h30
    Le parti d'Aung San Suu Kyi s'est inquiété lundi du "chaos" régnant sur les listes électorales, à quelques semaines des législatives du 8 novembre en Birmanie, dont les autorités ont promis qu'elles seraient démocratiques. "Les listes d'électeurs sont dans un état de chaos", a dénoncé Tin Oo, numéro deux de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), au cours d'une conférence de presse à Rangoun. Plus de 30 millions de Birmans sont appelés aux urnes le 8 novembre pour les premières élections libres en 25 ans, après des décennies de junte militaire. Ces listes, numériques pour la première fois, sont établies à partir de fichiers administratifs papier hors d'âge et notoirement erronés, suscitant des inquiétudes de toutes parts. "Quand nous trouvons des erreurs, nous les signalons, mais elles ne sont pas corrigées" par la commission électorale, s'est insurgé Nyan Win, porte-parole de la LND, qui effectue depuis des semaines un travail artisanal de vérification des listes sur le terrain. Pendant que ses adjoints critiquaient frontalement le processus électoral, Aung San Suu Kyi multipliait les meetings en régions, enjoignant les électeurs à aller vérifier que leurs noms étaient bien sur les listes. Lundi, la célèbre opposante était en campagne dans sa circonscription rurale de Kawhmu, dans le centre, où elle a été élue députée aux élections partielles de 2012.

  • Migrants: la Hongrie autorise l'armée à tirer si nécessaire
    AFP, 21/09/2015 18h27
    Le Parlement hongrois a adopté lundi une nouvelle législation renforçant encore les pouvoirs de la police et de l'armée à l'encontre des migrants, autorisant notamment l'armée à ouvrir le feu dans certaines circonstances. Présentée par l'administration du Premier ministre populiste Viktor Orban, la nouvelle loi, qui nécessitait une majorité des deux tiers, a été adoptée par 151 voix contre 12 et 27 abstentions. Le texte entérine la possibilité de déployer massivement des militaires aux frontières et autorise dans certaines conditions l'armée et la police à ouvrir le feu contre des migrants, à condition que les tirs ne soient pas "mortels". L'armée est également autorisée à procéder à des contrôles d'identité, et à procéder à la garde-à-vue de migrants. Le dispositif, qui complète une législation anti-migrants entrée en vigueur le 15 septembre, permet en outre à la police de perquisitionner tout domicile privé où des migrants sont soupçonnés de se trouver. Ces dispositions s'appliquent dans les zones où a été déclaré l'"état de crise due à une immigration massive", une mesure ad hoc mise en œuvre dans six départements limitrophes de la Serbie, la Croatie, la Slovénie et l'Autriche. Dans un discours prononcé devant le parlement avant l'adoption de la loi, M. Orban, un partisan de la ligne dure, a estimé que l'Europe était "submergée" par les migrants, un "danger", selon lui, pour le continent et son "mode de vie".

  • Journée internationale de la paix: l’Onu invite tous les pays à respecter l'arrêt des hostilités
    JDC 21/09/2015, 21/09/2015 17h00
    La journée internationale de la paix est célébrée ce lundi, 21 septembre 2015, partout dans le monde sous le thème "Partenariats pour la paix–Dignité pour tous". Dans le cadre des activités y afférent, le secrétaire général de l’Organisation des nations unies(Onu),Ban Ki-Moon invite tous les pays et les peuples à respecter l’arrêt des conflits durant cette Journée et à commémorer avec des mesures éducatives et de sensibilisation du public sur les questions relatives à la paix.

  • Hollande: aucun pays européen "ne peut s'exonérer" de l'accueil des réfugiés
    AFP, 21/09/2015 11h27
    Le président français François Hollande a affirmé dimanche à Tanger qu'aucun pays européen ne pouvait "s'exonérer" de l'accueil "des réfugiés relevant du droit d'asile", lors d'une conférence de presse concluant sa visite au Maroc. Concernant la répartition "des réfugiés relevant du droit d'asile, cette répartition doit être de tous les pays européens, aucun ne peut s'exonérer ou alors nous n'appartenons plus au même ensemble fondé sur des valeurs et des principes", a déclaré M. Hollande. Le chef de l'Etat français s'exprimait à trois jours d'un sommet européen extraordinaire qui doit décider mercredi à Bruxelles de la répartition solidaire de 120.000 réfugiés dans les Etats membres. M. Hollande a par ailleurs rappelé qu'il avait "souhaité avec la chancelière (allemande) Angela Merkel que ce mécanisme (de répartition) puisse être obligatoire" mais que certains pays "s'y refusent".Mercredi à Bruxelles, les 28 États membres de l'UE doivent en particulier se mettre d'accord sur la répartition de 120.000 réfugiés proposée par la Commission européenne pour soulager l'Italie, la Grèce et la Hongrie, qui font face à un afflux sans précédent de demandeurs d'asile.Mercredi à Bruxelles, les 28 États membres de l'UE doivent en particulier se mettre d'accord sur la répartition de 120.000 réfugiés proposée par la Commission européenne pour soulager l'Italie, la Grèce et la Hongrie, qui font face à un afflux sans précédent de demandeurs d'asile.

  • Grèce: vainqueur des législatives, Tsipras forme le gouvernement dès aujourd'hui
    AFP, 21/09/2015 11h07
    Alexis Tsipras devrait être nommé Premier ministre lundi alors que les créanciers souhaitent voir son gouvernement rapidement opérationnel pour appliquer l'accord de réformes et de mesures budgéraires conclu cet été. Le patron de l'Eurogroupe des ministres des Finances de la zone euro Jeroen Dijsselbloem s'est d'ailleurs fendu d'un tweet de félicitations au futur chef de l'exécutif, ajoutant attendre la "formation rapide d'un nouveau gouvernement" pour "continuer le processus de réforme". Malgré une forte abstention (autour de 44%), les Grecs ont donc donné une deuxième chance à celui qui avait fait le pari de démissionner en août après avoir perdu sa majorité au Parlement, en espérant obtenir un nouveau mandat plus solide. Remplacé par un chef de gouvernement par intérim pendant ce mois de campagne, M. Tsipras avait défini dimanche son futur gouvernement comme "un gouvernement de combat", prêt "à mener des batailles pour défendre les droits de notre peuple". Arrivé au pouvoir en janvier, dans un grand mouvement d'espoir d'un peuple épuisé par six ans de crise profonde, M. Tsipras, premier chef de gouvernement européen issu de la gauche radicale, avait démissionné après l'éclatement de sa majorité parlementaire lors du vote par les députés du troisième plan d'aide au pays par l'UE et le FMI en cinq ans, d'un montant de 86 milliards d'euros.

  • Législatives en Grèce: Victorieux, Alexis Tsipras forme son gouvernement
    AFP, 21/09/2015 10h42
    Alexis Tsipras devrait former dès lundi un exécutif durable chargé de mettre en oeuvre le difficile plan d'aide au pays accepté à contre-coeur en juillet. Le Premier ministre grec sortant, dirigeant de la gauche Syriza et vainqueur des législatives dimanche en Grèce a annoncé qu'il allait s'allier de nouveau avec le parti souverainiste des Grecs Indépendants (Anel) de Panos Kammenos pour former un gouvernement de coalition. «Dès demain, nous nous retroussons les manches pour travailler dur», a lancé Alexis Tsipras dans un discours devant les sympathisants du Syriza rassemblés sur une place du centre d'Athènes, avant d'être rejoint sur la tribune par Panos Kammenos. Après le dépouillement de la quasi-totalité (99,47%) des bulletins, Syriza était crédité de 35,47% des voix contre 28,09% au parti de droite Nouvelle Démocratie (ND), soit une avance de plus de sept points. Alexis Tsipras, dirigeant du parti de gauche radicale Syriza avait déclaré sur Twitter qu'après cette victoire, «s'ouvre la voie du travail et des luttes». «Devant nous s'ouvre la voie du travail et des luttes», a écrit M. Tsipras dans un tweet publié moins d'une heure après que son principal rival Vangelis Meïmarakis, leader de la droite Nouvelle Démocratie, eut reconnu sa défaite.

  • Roumanie: double pression sur le Premier ministre accusé de corruption
    AFP, 21/09/2015 10h29
    Le Premier ministre roumain Victor Ponta est soumis lundi à la double pression de la Haute Cour de Justice, où une audience préliminaire aura lieu à la suite d'accusations de corruption portées contre lui, et du Parlement, où l'opposition va déposer une motion de censure. M. Ponta, qui a fêté dimanche ses 43 ans, a jusqu'ici rejeté les appels à sa démission, clamant son innocence. Il n'a pas indiqué s'il assisterait à cette première audience, consacrée à des questions de procédure et à laquelle sa présence n'est pas obligatoire. Premier chef d'un gouvernement roumain à devoir se défendre devant un tribunal tout en occupant toujours son poste, ce social-démocrate est accusé de "faux en écriture", de "complicité d'évasion fiscale" et de "blanchiment" d'argent, soit "17 infractions" au total, pour des faits remontant à 2007-2011, quand il était avocat. Le Parquet anticorruption (DNA) le soupçonne également de conflit d'intérêts dans l'exercice de ses fonctions, pour avoir nommé ministre, à trois reprises, un de ses proches, qui sera pour sa part jugé par la Haute Cour. Les procureurs n'ont toutefois pas pu entamée de poursuites sur ce volet car le Parlement, où la coalition de centre gauche dispose d'une confortable majorité, a refusé de lever l'immunité parlementaire de M. Ponta. Au pouvoir depuis 2012, ce dernier a affirmé qu'il entendait exercer son mandat jusqu'au bout, c'est-à-dire jusqu'à fin 2016, assurant toutefois qu'il allait "respecter la décision des juges, quelle qu'elle soit".

  • Jérusalem: Netanyahu "déclare la guerre" aux lanceurs de pierres
    AFP, 17/09/2015 10h37
    Règles révisées pour ouvrir le feu, répression renforcée contre les mineurs: le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a "déclaré la guerre" mercredi aux lanceurs de pierres après trois jours de violences sur le site très sensible de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. Le président palestinien Mahmoud Abbas l'a accusé en retour de "mener une guerre féroce et implacable à Jérusalem". "Nous déclarons la guerre aux lanceurs de pierres et d'engins incendiaires", a lancé M. Netanyahu sur les lieux où un Israélien de 65 ans, Alexander Levlovitz, s'est tué en perdant le contrôle de son véhicule dans la nuit de dimanche à lundi, apparemment à la suite de jets de pierres. Des centaines de personnes ont participé en soirée aux funérailles de la victime. Jérusalem, dont la partie orientale et palestinienne est occupée et annexée par Israël, est le théâtre depuis des mois de violences entre Israéliens et Palestiniens. Mais les derniers affrontements frappent davantage les esprits en raison du caractère explosif du lieu, vénéré par les musulmans et les juifs, et de l'enjeu religieux et international. Pour les Palestiniens, ce lieu est en effet une sorte de bastion ultime de leur identité.


  • Mexique: des militaires et des drones pour protéger les oeufs de tortues
    AFP, 17/09/2015 10h35
    Dans la lumière rosée de l'aube, un drone surveille les œufs enfouis dans le sable par des milliers de tortues venues pondre au cours de la nuit sur cette plage mexicaine de la côte pacifique, dans l'Etat de Oaxaca (sud). Un peu plus loin, des militaires inspectent les alentours avec un même objectif: empêcher le vol des œufs déposés par cette espèce en voie de disparition. Pour neutraliser les voleurs, les autorités mexicaines ont décidé cette année de renforcer leur dispositif de surveillance en s'aidant pour la première fois de cette technologie. Equipés de GPS et transmettant des images vidéos, les drones repèrent les pillards qui se cachent derrière les cactus qui bordent la plage pour dérober ces œufs. Ils servent aussi "à repérer les sentiers" empruntés par les voleurs, indique un des 20 militaires de la Marine mexicaine déployés sur cette plage, longue de 18 km, près de la ville de San Pedro Huamelula.


  • Altice accélère son expansion aux Etats-Unis en rachetant Cablevision
    AFP, 17/09/2015 10h32
    Altice, maison-mère de Numericable-SFR entre autres, a annoncé le rachat pour 17,7 milliards de dollars (15,7 milliards d'euros), dette comprise, du quatrième câblo-opérateur américain Cablevision, confirmant les ambitions de l'homme d'affaires franco-israélien Patrick Drahi aux Etats-Unis. Cette nouvelle étape importante dans la construction de l'empire des télécoms et des médias du milliardaire a été confirmée par Altice jeudi matin, avant la participation des deux dirigeants du groupe, Patrick Drahi et Dexter Goei (directeur général), à une grand-messe des télécoms à New York. "La stratégie d'Altice sur le marché important et hautement stratégique des États-Unis est renforcée avec l'acquisition de Cablevision", commente Patrick Drahi dans un communiqué. M. Drahi, troisième fortune de France, a fusionné à vive allure câble et télécoms en Europe en endettant sa société. Altice est un géant européen des télécoms et des médias, avec un portefeuille s'étendant de Numericable-SFR, NextRadioTV (BFMTV et RMC), Libération et L'Express en France à Portugal Telecom en passant par la chaîne d'informations i24news en Israël.


  • Vents violents: trois morts dans le centre-est de la France
    AFP, 17/09/2015 10h26
    Les vents inhabituellement violents qui ont soufflé mercredi sur une grande partie de la France ont fait trois morts et provoqué plus d'un millier d'interventions des secours. Arbres déracinés, toitures arrachées, courant électrique coupé, circulation ferroviaire interrompue... les dégâts et perturbations de la vie quotidienne ont été nombreux dans le centre-est du pays, placé sous vigilance orange. Onze départements étaient maintenus en vigilance orange par Météo France jeudi matin à 06H00. Météo France a levé l'alerte en Haute-Loire, la maintenant dans l'Ain, l'Ardèche, la Côte-d'Or, le Doubs, la Drôme, l'Isère, le Jura, la Loire, le Rhône, la Haute-Saône et la Saône-et-Loire. Météo France prévoit que de "fortes précipitations vont s'étendre vers le Lyonnais, la Bourgogne et la Franche-Comté".


  • Etats-Unis: Obama recevra son homologue chinois Xi Jinping le 25 septembre
    AFP, 16/09/2015 10h06
    Le président américain Barack Obama recevra son homologue chinois Xi Jinping le 25 septembre à la Maison Blanche, sur fond d'inquiétudes sur le ralentissement de l'économie chinoise mais aussi de tensions liées aux accusations de piratage informatique. Cette visite d'Etat était prévue depuis de longs mois mais sa date exacte, annoncée mardi par l'exécutif américain, n'avait pas encore été communiquée. La visite permettra de renforcer la coopération entre les deux pays mais sera aussi l'occasion pour leurs dirigeants d'"aborder les points de désaccord de manière constructive", selon les termes de la Maison Blanche. Au-delà des séances de travail, Barack et Michelle Obama accueilleront le président chinois et sa femme, Peng Liyuan, pour un dîner d'Etat en présence de nombreux invités. La Première dame chinoise, ex-cantatrice, est très connue dans son pays depuis l'époque de ses apparitions au gala télévisé du Nouvel an. La rencontre intervient dans un contexte tendu entre la Chine et les Etats-Unis, des responsables américains évoquant de possibles sanctions contre des Chinois soupçonnées d'être à l'origine d'attaques informatiques sur le territoire américain.


  • Rennes: cinq ans de prison avec sursis pour le meurtre de sa fille handicapée
    AFP, 16/09/2015 10h04
    Le procès d'une mère qui a mis fin aux jours de sa fillette très lourdement handicapée, Méline, en 2010 à Saint-Malo, s'est achevé mardi avec ses cris de colère et ses invectives aux jurés après sa condamnation à cinq ans de prison avec sursis alors qu'elle attendait un acquittement. Bien que la cour ait retenu comme circonstance atténuante une altération de son discernement et que sa peine soit intégralement assortie de sursis, Laurence Nait Kaoudjt, qui encourait la réclusion criminelle à perpétuité, a crié sa colère et son écœurement aux jurés, aussitôt après l'énoncé du verdict. "J'aurais mieux fait de mourir. Vous n'avez pas de cœur, vous n'avez pas compris mon geste d'amour: si, demain, vous lisez que je me suis suicidée, je vous regarde tous dans les yeux, c'est sur votre conscience", leur a crié cette femme de 49 ans aux cheveux grisonnants depuis le box des accusés, tandis que le président de la cour d'assises, Philippe Dary, mais aussi sa propre mère, lui demandaient de se calmer. Ses avocats avaient plaidé pour son acquittement. "Elle a tué sa fille, mais elle n'est pas une meurtrière, contrairement à ce qui a été requis: la contrainte morale intérieure existe", avait ainsi déclaré Me Éric Dupond-Moretti.


  • JO-2024: Los Angeles, Paris, Budapest, Hambourg et Rome candidates
    AFP, 16/09/2015 10h02
    Cinq villes ont fait officiellement acte de candidature à l'organisation des jeux Olympiques d'été 2024: Budapest, Hambourg, Los Angeles, Paris et Rome, a annoncé mercredi le Comité international olympique (CIO) qui choisira la ville hôte en septembre 2017. Toronto et Bakou, qui avaient montré de l'intérêt ont finalement renoncé à se lancer dans une course de deux ans où Los Angeles et Paris figurent parmi les villes favorites pour succéder à Rio en 2016 et Tokyo en 2020. "Nous accueillons cinq villes exceptionnelles, aux qualités indéniables", a déclaré le président du CIO Thomas Bach, précisant que le CIO verserait 1,7 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros) au comité d'organisation des JO-2024. La liste officielle et définitive a été annoncée mercredi matin par le CIO quelques heures après la date limite de dépôt des candidatures, fixée mardi à minuit.


  • Inondations subites dans l'Utah: 15 morts dont six enfants
    AFP, 16/09/2015 10h01
    Quinze personnes, dont six enfants, sont mortes dans des crues subites dans l'Utah (ouest des Etats-Unis), selon les autorités locales mardi. Douze des victimes sont issues de deux familles qui étaient à bord de deux voitures emportées par les flots lundi dans la petite ville de Hildale. Les trois autres victimes ont été surprises par la subite montée des eaux dans le Parc national de Zion, au nord-est de Las Vegas. Lundi en fin d'après-midi "deux véhicules ont été emportés par les eaux", a expliqué Michelle Catwin, porte-parole des autorités locales à Hildale. "Ce sont les inondations les plus importantes qu'on a jamais vues". Celle-ci a ajouté que trois autres occupants des voitures emportées avaient survécu, et une personne est toujours portée disparue. Les autorités ont indiqué aux médias locaux que six enfants figuraient parmi les victimes. Ces inondations font suite à des pluies torrentielles tombées lundi après-midi au-dessus de canyons situés au nord de la ville, et ont provoqué des coupures d'eau et de courant.


  • Les populations d'animaux marins ont chuté de moitié en 40 ans
    AFP, 16/09/2015 10h00
    Les populations d'animaux marins (mammifères, oiseaux, reptiles et poissons) ont chuté de moitié depuis les années 1970 du fait de la surpêche, de la pollution et du changement climatique, a averti mercredi l'ONG environnementale WWF. "L'action de l'homme est à l'origine de ces tendances: de la surpêche et des industries extractives à l'aménagement du littoral et à la pollution, en passant par les émissions de gaz à effet de serre responsables de l'acidification océanique et du réchauffement des mers", a dénoncé l'organisation internationale basée en Suisse dans un nouveau rapport. Et l'appétit de l'homme pour le poisson ne cesse d'augmenter: à l'échelle mondiale, la consommation moyenne par habitant est passée de 9,9 kg dans les années 1960 à 19,2 kg en 2012. Dans son rapport, le WWF explique que son indice Planète Vivante des populations marines, qui mesure la tendance suivie par les populations d'animaux marins, "a enregistré une régression de 49% entre 1970 et 2012".


  • Un Français séquestré deux mois en Espagne, ses ravisseurs arrêtés
    AFP, 16/09/2015 09h59
    Un riche Français a été séquestré pendant presque deux mois par plusieurs hommes, notamment à Marbella (sud de l'Espagne), une station balnéaire chic où se croisent les grandes fortunes et le milieu, a révélé mardi la police. Il a finalement été libéré et ses ravisseurs interpellés, après l'avoir délesté de 1,3 million d'euros. L'affaire a été dévoilée mardi par la police espagnole, un peu plus d'une semaine après son dénouement, dans la nuit du 6 au 7 septembre. La police, qui travaillait sur l'affaire avec des gendarmes de la section de recherches de Toulouse (sud-ouest) et la police judiciaire de cette ville française a interpellé les ravisseurs, tous français, à San Pedro de Alcantara, petite localité dépendant de la commune de Marbella, en Andalousie. L'alerte avait été donnée il y a un mois par les banques, à la suite d'"opérations bancaires qui étaient tout à fait atypiques", ont précisé les gendarmes français. L'enquête concernant l'enlèvement était menée sous la direction d'un juge d'instruction de la juridiction interrégionale spécialisée de Bordeaux (JIRS).


  • Effondrement d'une école au Nigeria: le bilan s'alourdit à six morts
    AFP, 15/09/2015 09h56
    Le bilan de l'effondrement dimanche soir d'une école primaire coranique à proximité de la ville nigériane de Jos (centre) s'est alourdi lundi, passant de cinq à six morts, a annoncé l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA). "Un garçon est mort à l'hôpital. Le bilan (des morts) est donc de trois garçons, deux filles et une enseignante", a déclaré Mohammed Abdulsalam, coordinateur local de la NEMA. Le bilan initial annoncé lundi matin était de cinq morts et de 24 blessés. L'âge des victimes n'était pas disponible dans l'immédiat. Les enquêteurs cherchent à savoir si l'ajout d'étages à ce bâtiment de plain-pied a pu jouer un rôle dans l'accident, a affirmé M. Abdulsalam. De violentes pluies empêchaient depuis plusieurs jours de nombreux enfants de se rendre dans cette école du sud de Jos, rassemblant des élèves âgés de 5 à 10 ans, a ajouté M. Abdulsalam. "L'opération de secours s'est achevée la nuit dernière (dimanche) vers 22 heures (21H00 GMT). Nous y retournons ce matin pour de nouvelles fouilles", a-t-il expliqué. Les effondrements de bâtiments sont monnaie courante au Nigeria, particulièrement pendant la saison des pluies. Parmi les facteurs en cause figurent l'utilisation de matériaux de construction de piètre qualité et le non-respect des normes. L'an dernier, 116 personnes, en majorité des Sud-Africains, ont péri à Lagos dans l'effondrement d'une auberge accueillant les fidèles étrangers du pasteur nigérian TB Joshua. L'enquête s'oriente vers un défaut de construction. Les faibles fondations de l'immeuble n'auraient pas supporté les étages ajoutés au bâtiment.


  • UE : pas d'accord unanime sur la répartition des 120.000 réfugiés
    AFP, 15/09/2015 09h48
    Les 28 Etats membres de l'UE, réunis lundi à Bruxelles, ne sont pas parvenus à un accord unanime sur la répartition de 120.000 réfugiés supplémentaires pour faire face à l'afflux de demandeurs d'asile, a indiqué lundi soir la présidence luxembourgeoise. "Une grande majorité d'Etats se sont engagés sur le principe d'une relocalisation (des 120.000 réfugiés), mais tout le monde n'est pas pour l'instant à bord", a reconnu le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn, qui a présidé un conseil extraordinaire des ministres de l'Intérieur de l'UE. "Nous n'avons pas eu l'accord que nous voulions" sur ce point, a admis de son côté le commissaire à l'Immigration, Dimitris Avramopoulos, lors d'une conférence de presse commune, à l'issue de débats qu'il a qualifiés de parfois "enflammés" entre Etats. Les participants ont, comme prévu, validé lundi la décision de se répartir l'accueil de quelque 40.000 réfugiés en deux ans, conformément à ce qu'ils avaient convenu fin juillet (même s'ils n'ont pour l'heure fixé la destination précise dans l'UE que de quelque 32.000 personnes). Mais ils ont échoué à dégager un consensus sur une nouvelle proposition de la Commission européenne qui leur avait demandé la semaine dernière de "relocaliser" 120.000 réfugiés de plus, se trouvant actuellement en Italie, en Grèce et en Hongrie, avec des quotas contraignants. Sur ce point, "la discussion doit se poursuivre", a expliqué le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, soulignant qu'"un certain nombre de pays ne veulent pas adhérer à ce processus de solidarité", en citant "notamment les pays du groupe de Visegrad".


  • Hollande juge "nécessaires" des frappes françaises contre l'EI en Syrie
    AFP, 15/09/2015 09h45
    Le président François Hollande a estimé lundi que la France devra mener des frappes aériennes contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie. "Nous avons annoncé des vols de reconnaissance permettant d'envisager des frappes si c'était nécessaire, et ce sera nécessaire en Syrie", a déclaré le président lors d'une conférence de presse commune avec son homologue du Nigeria Muhammadu Buhari, à Paris. Il y a une semaine, le chef de l'Etat avait ordonné à l'armée française de mener des opérations aériennes de renseignement au-dessus de la Syrie comme elle le fait depuis un an en Irak. "Selon les informations que nous recueillerons (...), nous serons prêts à faire des frappes" contre l'EI, avait-il ajouté, tout en excluant une intervention au sol. De premiers vols de reconnaissance ont eu lieu mardi et mercredi derniers. Jusqu'alors, la France s'était interdit d'intervenir militairement en Syrie au motif qu'elle craignait que cela ne serve les intérêts du président syrien Bachar Al-Assad dont Paris réclame le départ, le jugeant principal responsable de la guerre en cours dans son pays. Le Parlement français doit débattre mardi, sans vote, de cet engagement militaire en Syrie.


  • Procès d'une mère qui a tué sa fillette handicapée: verdict dans la soirée
    AFP, 15/09/2015 09h44
    Les derniers moments de la petite Méline, fillette lourdement handicapée tuée par sa mère en 2010, et les motivations de cette dernière, sont au cœur de la seconde journée de son procès, avant le verdict attendu mardi soir à Rennes. Le récit de la courte vie de Méline a été au cœur du premier jour d'audience lundi, devant la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine. Laurence Nait Kaoudjt, 44 ans au moment des faits, y est jugée pour meurtre de mineure de moins de 15 ans particulièrement vulnérable. Plaidant un "acte d'amour", elle a tué Méline en août 2010, peu après son installation à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), avant de tenter de mettre fin à ses jours. L'accusée, cheveux blonds frisés et veste à fines rayures, pleurant fréquemment au cours de son récit, même si la voix reste ferme, a raconté l'"épuisement moral et physique de chaque jour". "Quand elle geignait, ça pouvait commencer le matin et durer toute la journée...". Ce n'est que 15 jours après la naissance de sa fille, le 31 mars 2002, que Mme Nait Kaoudjt se rend compte que son bébé ne la suit pas des yeux, ne bouge pas. Elle avait "un problème à l'hémisphère gauche" du cerveau, mais "aucune maladie n'a été nommée". Des experts ont écarté la maladie mentale et convergé sur l'hypothèse d'un "suicide altruiste", motivé, selon le professeur Frédéric Rouillon, par un "désespoir au point de se donner la mort et tuer l'enfant qu'elle aimait". "Nous avons respecté la volonté de cette femme-qui nous est apparue très digne, lucide-à ce que la justice s'occupe de son cas", ajoute-t-il.



  • Koweït: sept condamnations à mort pour l'attentat contre une mosquée
    AFP, 15/09/2015 09h41
    La Cour criminelle de Koweït a condamné à mort mardi sept personnes, dont cinq par contumace, pour leur implication dans un attentat sanglant contre une mosquée chiite revendiqué par le groupe Etat islamique (EI). Vingt-neuf personnes au total, dont sept femmes, étaient jugées pour leur implication dans cet attentat commis par un kamikaze saoudien et qui avait fait 26 morts et 227 blessés le 26 juin à Koweït. Les deux condamnés à mort en état d'arrestation sont le chauffeur de la voiture utilisée par le kamikaze pour se rendre sur le lieu de l'attentat et une autre personne considérée comme le "wali" (émir) de l'EI au Koweït. Parmi les cinq condamnés à mort par contumace figurent deux frères saoudiens qui ont introduit au Koweït, selon la justice, la ceinture d'explosifs ayant servi pour commettre l'attentat. Quatorze des prévenus ont été acquittés et les huit autres condamnés à différentes peines de prison. Les prévenus sont de nationalités koweïtienne, saoudienne et pakistanaise. Certains sont aussi des apatrides. L'attentat, le premier du genre au Koweït, avait provoqué une vive émotion dans l'émirat. Revendiqué par l'EI, il avait été condamné à travers le monde.


  • Jérusalem: nouveaux heurts sur l'esplanade des Mosquées
    AFP, 15/09/2015 09h39
    Des heurts ont opposé mardi, pour le troisième jour consécutif, des Palestiniens aux forces de l'ordre israéliennes sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. Les affrontements se déroulaient autour de la mosquée Al-Aqsa entre de jeunes Palestiniens qui lançaient des pierres vers un nombre important de policiers israéliens entrés sur l'esplanade et qui ripostaient par des grenades assourdissantes. "Des manifestants ont jeté des pierres depuis l'esplanade des Mosquées. Les forces de police sont entrées sur le site et sont en train de les disperser", a indiqué une porte-parole de la police, précisant qu'il n'y avait ni blessés ni arrestations à ce stade. Située dans la partie orientale de Jérusalem occupée et annexée par Israël, l'esplanade des Mosquées est le troisième lieu saint de l'islam mais elle est aussi révérée par les juifs comme le mont du Temple. Elle est le théâtre d'affrontements depuis dimanche. Les tensions sont avivées par les fêtes du nouvel an juif, qui ont commencé dimanche soir et s'achèvent mardi soir, et avec la visite des juifs à cette occasion sur l'esplanade. Les autorités palestiniennes s'inquiètent souvent de voir le gouvernement israélien remettre en cause un statu quo ancien et autoriser les juifs à prier sur l'esplanade. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'est à nouveau défendu dimanche de vouloir remettre en question ce statu quo.


  • Réfugiés: l'Allemagne fait volte-face et réintroduit des contrôles frontaliers
    AFP, 14/09/2015 10h42
    La crise migratoire en Europe s'est spectaculairement aggravée dimanche: après leur avoir ouvert grand ses portes l'Allemagne a réintroduit des contrôles à ses frontières pour "contenir" l'afflux des dizaines milliers de réfugiés, suspendant la libre circulation dans l'espace européen. Ce flux de migrants ne se tarit pas et continue de susciter des drames aux portes du continent: trente-quatre personnes, dont quatre bébés et onze enfants, sont encore morts noyés dimanche en Méditerranée, dans le naufrage de leur embarcation au large de l'île grecque de Farmakonis à 15 km des côtes turques. "L'Allemagne introduit provisoirement des contrôles à ses frontières, en particulier avec l'Autriche", point de passage privilégié des réfugiés vers l'Allemagne, a déclaré à la presse le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière à Berlin. Ces deux pays appartiennent à l'espace Schengen qui fonctionne comme un espace unique sans contrôle obligatoire des frontières internes. Cette décision a été rapidement mise en œuvre. Dans la soirée plusieurs centaines de policiers (1.200 selon le quotidien allemand Bild Zeitung) ont commencé à se déployer le long de la frontière. Ils contrôlaient systématiquement voitures et passants.


  • Etat d'urgence en Californie, des milliers de personnes fuient les incendies
    AFP, 14/09/2015 10h40
    L'état d'urgence a été déclaré dimanche dans le nord de la Californie, où 5.000 pompiers sont mobilisés contre des feux monstres qui ont contraint des milliers de personnes à fuir. "Le gouverneur Jerry Brown a proclamé l'état d'urgence pour les comtés de Lake et Napa" ainsi que Sonoma, régions viticoles au nord de San Francisco, à cause d'un incendie dénommé "Valley Fire", selon un communiqué du bureau du gouverneur. Un autre feu colossal fait rage à l'ouest de San Francisco, celui dit de Butte, vers la ville de San Andreas. Ces incendies ont "brûlé des milliers d'hectares de terrain et causé l'évacuation de résidents, détruisant également des autoroutes et d'autres infrastructures" cruciales, ajoute le communiqué du gouverneur, reçu dimanche. Au moins 86 maisons et 51 immeubles ont été détruits et quelque 6.400 habitations sont encore menacées par ces deux méga-feux, d'après Daniel Berlant, porte-parole de Calfire, l'agence d'information sur les incendies en Californie. Du coup, la qualité de l'air en Californie "s'est fortement détériorée" à cause du "Valley Fire", déplore le communiqué du gouverneur.


  • Hollande à Vesoul pour annoncer des mesures en faveur des zones rurales
    AFP, 14/09/2015 10h39
    François Hollande est attendu lundi à Vesoul (Haute-Saône) avec Manuel Valls pour "un comité interministériel aux ruralités" au cours duquel seront annoncées une vingtaine de mesures en faveur du développement des zones rurales. A trois mois d'élections régionales à haut risque pour la majorité, le chef de l'Etat poursuit ainsi ses déplacements tous azimuts en province. Vendredi encore, il sillonnait le terrain en Indre-et-Loire et Loir-et-Cher. "Ce comité interministériel aux ruralités", auquel participeront dix ministres, est le deuxième, six mois après celui organisé le 13 mars à Laon (Aisne), qui avait lui-même été précédé d'Assises de la ruralité. "Tout cela s'inscrit dans une démarche au long cours" mais qui "doit être amplifiée", souligne-t-on à l'Elysée. A cet égard, la participation du chef de l'Etat est "le signe de l'engagement qui est le sien pour le monde rural", affirme-t-on de même source. Lors ce cette réunion, il ne s'agira pas simplement d'annoncer de nouvelles mesures mais de faire le point sur l'application des 46 qui avaient été lancées à Laon.


  • US Open: Djokovic domine Federer et remporte la finale
    AFP, 14/09/2015 10h37
    Le N.1 mondial Novak Djokovic, implacable, a mis fin dimanche au rêve américain de Roger Federer et s'est offert à New York son troisième titre du Grand Chelem de l'année, le dixième de sa carrière. La pluie, un public hostile et un Federer étincelant depuis qu'il avait posé pied aux Etats-Unis: rien ni personne n'ont réussi à troubler Djokovic. A 28 ans, le Serbe a démontré une solidité mentale à toute épreuve: c'est dans sa tête, plus encore que par son tennis, que "Djoko" a remporté cette finale 2015 intense, indécise pendant deux heures et frôlant parfois l'extraordinaire. Avant de s'imposer sur un dernier revers trop long de Federer sur le score de 6-4, 5-7, 6-4, 6-4, Djokovic, comme son adversaire du reste, a dû composer d'abord avec les caprices de la météo.


  • Audience record de 10 millions pour le dernier JT de Claire Chazal
    AFP, 14/09/2015 10h35
    Plus de 10 millions de téléspectateurs ont suivi dimanche le dernier journal télévisé présenté par Claire Chazal sur TF1, une audience record pour ce jour de la semaine jamais atteinte depuis l'interview de Dominique Strauss-Kahn, en septembre 2011, a-t-on appris lundi. Ce dernier JT de la présentatrice, a été regardé par 40,8% des téléspectateurs (10,2 millions), selon les chiffres de Médiamétrie. L'édition du 20H00 de dimanche sur TF1 n'avait pas atteint un tel score depuis l'interview de Dominique Strauss-Kahn le 18 septembre 2011 avec 12,5 millions de téléspectateurs (44,4% de part d'audience). Pantalon noir et chemise blanche immaculée, cheveux blonds tirés en arrière, Claire Chazal, a fait part à la fin de son dernier JT de son "immense tristesse de ne plus pouvoir assumer la mission que lui avait confiée Francis Bouygues". "Je vous remercie infiniment d'avoir été fidèles pendant 24 ans à ces journaux du week-end, j'ai été très heureuse et fière de les présenter, nous avons tissé ensemble un lien très fort, extrêmement précieux pour moi", a-t-elle dit. Claire Chazal quitte la chaîne au terme d'une éviction éclair: le PDG de TF1 Nonce Paolini a convoqué la journaliste par SMS le 30 août, indiquant être inquiet de la baisse des audiences, en recul depuis un an, selon une source interne à TF1.


  • Afghanistan: des centaines de prisonniers libérés par un commando taliban
    AFP, 14/09/2015 10h33
    Un commando taliban a libéré des centaines de combattants présumés lundi au terme d'un raid meurtrier contre une prison du centre du pays et grâce à un tunnel "d'un kilomètre" creusé pendant des mois pour faciliter cette évasion spectaculaire. Ce raid contre une prison de la province de Ghazni rappelle la libération en 2011 de 500 combattants par un commando taliban dans la province de Kandahar (sud), un bastion de la rébellion islamiste armée, qualifiée à l'époque de "désastre" sécuritaire par les autorités locales. Lundi, "vers environ 02h30, six talibans vêtus d'uniformes militaires ont attaqué la prison de Ghazni", a dit à l'AFP le gouverneur adjoint de la province de Ghazni, Mohammad Ali Ahmadi. "Ils ont d'abord fait exploser une voiture piégée devant la porte de la prison, puis tiré une roquette et fait irruption dans la prison", a-t-il ajouté. Au moins 352 détenus ont pris la fuite, selon ce responsable, mais jusqu'à 400 d'après le ministère afghan de l'Intérieur qui n'a pas précisé l'identité des prisonniers libérés. Cette attaque d'envergure a fait au moins quatre morts, tous des policiers, et une dizaine de blessés, selon différents responsables.


  • L'ONU autorise les Palestiniens à hisser leur drapeau à son siège à New York
    AFP, 11/09/2015 10h20
    L'Assemblée générale des Nations unies a autorisé jeudi les Palestiniens à hisser leur drapeau au siège de l'ONU à New York, une victoire diplomatique symbolique dans la campagne pour faire reconnaître l'Etat palestinien. Une résolution en ce sens a été adoptée par 119 voix pour, huit contre et 45 abstentions sur les 193 pays membres de l'ONU. Les Etats-Unis et Israël ont voté contre. L'ambassadrice américaine Samantha Power a affirmé que "hisser le drapeau palestinien ne remplace pas des négociations (entre Israéliens et les Palestiniens) et ne rapprochera pas les deux parties de la paix". "Aucun vote ne peut transformer un geste symbolique vide de sens en un Etat", a lancé l'ambassadeur israélien Ron Prosor. Les Européens sont finalement allés au vote en ordre dispersé après des efforts pour trouver une position commune. La France a voté pour, de même que la Suède, mais l'Allemagne s'est abstenue tout comme l'Autriche, la Finlande, les Pays-Bas ou Chypre.


  • Nucléaire iranien: Obama a la voie libre pour appliquer l'accord
    AFP, 11/09/2015 10h18
    Les opposants républicains de Barack Obama n'ont pas réussi jeudi au Sénat à barrer la route à l'accord sur le nucléaire iranien, confirmant la victoire du président américain et ôtant toute incertitude sur la viabilité du pacte. La minorité démocrate de la chambre haute du Congrès a bloqué jeudi une résolution républicaine qui aurait empêché Barack Obama de suspendre les sanctions américaines contre l'Iran, les républicains n'ayant pas obtenu la majorité de 60 voix sur 100 requise, à deux voix près. "Ce vote est une victoire pour la diplomatie, pour la sécurité nationale des Etats-Unis et pour la sécurité du monde", s'est félicité Barack Obama dans un communiqué. Pour beaucoup d'élus, le vote fut aussi grave que celui autorisant George W. Bush à recourir à la force contre l'Irak de Saddam Hussein en 2002. Rarement un vote n'avait fait l'objet d'autant de pressions de la part des lobbys, notamment des organisations juives américaines. Les dirigeants britannique, allemande et français avaient auparavant signé une tribune commune dans le Washington Post pour exhorter les élus à soutenir leur approche diplomatique.


  • Le Festival de Toronto lancé par Naomi Watts et Jake Gyllenhaal
    AFP, 11/09/2015 10h17
    Des stars hollywoodiennes et un réalisateur canadien pour lancer sa 40e édition: le Festival du film de Toronto, passage obligé avant les Oscars, s'est ouvert jeudi avec "Demolition" de Jean-Marc Vallée, ou la dérive d'un homme après un deuil, avec Jake Gyllenhaal et Naomi Watts. Présenté en avant-première mondiale, ce film du réalisateur de "Dallas Buyers Club" raconte l'histoire de Davis Mitchell, joué par l'Américain Jake Gyllenhaal ("Brokeback Mountain", "Prisoners"). Brillant cadre dans une banque d'investissement, il est pris dans la tourmente après la mort de sa femme. Il va être amené peu à peu à la guérison après une rencontre impromptue avec une femme (Naomi Watts). "Avec ce film, que j'ai aimé et dont je suis fier, c'est que ce n'est pas seulement la recherche d'un personnage, ça a aussi été parfois celle d'un acteur", a déclaré Jake Gyllenhaal en arrivant sur le tapis rouge. "J'ai aussi aimé le fait que la douleur soit représentée d'une façon très différente de ce que les films ont tendance à montrer d'habitude", a ajouté le comédien de 34 ans, vêtu d'un costume sombre, aux côtés de Naomi Watts en robe Balmain à froufrous.


  • Inondations au Japon: les secours s'activent, 25 disparus à Joso
    AFP, 11/09/2015 10h15
    Les secours s'activaient vendredi à Joso, ville de l'est du Japon où l'on déplore 25 disparus et des centaines de personnes bloquées depuis jeudi après le débordement soudain d'une rivière en furie. Un autre cours d'eau a aussi envahi vendredi matin une cité plus au nord à la suite de pluies diluviennes, qui ont fait au moins trois morts dans l'Archipel. Quelque 5.800 soldats, policiers et pompiers ont été dépêchés dans les zones inondées, a expliqué le porte-parole du gouvernement vendredi, alors que 500 sauveteurs ont continué à œuvrer toute la nuit, selon la chaîne de télévision publique NHK. A Joso, le ballet des hélicoptères des pompiers, des gendarmes, de l'armée et des télévisions a repris au-dessus de la rivière Kinugawa, qui est sortie de son lit, lâchant une déferlante sur une partie de l'agglomération de 65.000 habitants située à une soixantaine de kilomètres au nord de Tokyo. Quelque 25 personnes étaient portées disparues vendredi à la mi-journée, dont un enfant de 8 ans selon la chaîne NHK, et sept autres ont été blessées d'après un fonctionnaire de la préfecture d'Ibaraki, Hiroaki Tachi.

  • Immigration: Sarkozy assume ses propositions pilonnées par la gauche
    AFP, 11/09/2015 10h13
    Nicolas Sarkozy a de nouveau plaidé jeudi soir sur TF1 pour une nouvelle politique migratoire, avec notamment un "statut de réfugié de guerre", refusé par la gauche, qui dénonce son "obsession frontiste", et Manuel Valls. "Le statut de réfugié de guerre existe dans une directive européenne depuis 2001, je propose son activation", a lancé le président des Républicains. Les réfugiés de guerre comme ceux venus de Syrie, contrairement aux réfugiés politiques, ont vocation à "retourner dans leur pays une fois la guerre terminée", a-t-il insisté. Un peu plus tôt, le Premier ministre lui avait rétorqué que "le droit d'asile ne se découpe pas en tranches", récusant cette distinction entre "réfugié politique" et "réfugié de guerre". Le statut de réfugié "n'est pas divisible", a également affirmé Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, sauf à ajouter "aux persécutions les incertitudes et la précarité d'une situation incertaine". Nicolas Sarkozy "a peur d'être pris sur son extrême droite et il dit n'importe quoi", l'a accusé le ministre des Finances Michel Sapin.


  • Ukraine: Hollande, Merkel, Porochenko et Poutine saluent un cessez-le-feu "globalement respecté"
    AFP, 10/09/2015 10h23
    Les dirigeants français, allemand, ukrainien et russe ont salué mercredi soir lors d'un entretien téléphonique d'une heure et demie le cessez-le-feu "globalement respecté depuis le 1er septembre" en Ukraine, décidant de se retrouver "début octobre" à Paris, a annoncé l'Elysée. Le Kremlin a précisé pour sa part que le président russe Vladimir Poutine avait donné son accord pour rencontrer François Hollande, Angela Merkel et Petro Porochenko le 2 octobre à Paris. Lors de sa grande conférence de presse réunie à l'Elysée lundi, François Hollande avait évoqué une date un peu plus proche pour ce nouveau sommet sur l'Ukraine, envisageant qu'il se tienne avant l'Assemblée générale annuelle de l'ONU qui se réunira fin septembre à New York. Les ministres des Affaires étrangères des quatre pays se retrouveront toutefois comme prévu à Berlin le 12 septembre afin de "préparer des propositions concrètes", a confirmé l'Elysée.


  • La Palestine va pouvoir déployer son drapeau au siège de l'ONU
    AFP, 10/09/2015 10h21
    L'ONU va autoriser jeudi les Palestiniens à faire flotter fièrement leur drapeau au siège de l'organisation à New York, une nouvelle étape dans l'intense campagne diplomatique qu'ils mènent pour faire reconnaître leur Etat. Une résolution en ce sens devait être soumise à 15H00 locales (19H00 GMT) à l'Assemblée générale de l'ONU et son adoption est une formalité, estiment des diplomates. Les seules incertitudes portent sur l'ampleur du soutien que lui accordera l'Assemblée et sur la position des Européens, divisés sur cette initiative à laquelle Israël et les Etats-Unis sont opposés. Quand la Palestine est devenue un "Etat observateur non membre" de l'ONU le 29 novembre 2012, ce vote historique a été acquis par 138 voix pour, 9 contre et 41 abstentions parmi les 193 pays membres de l'Assemblée. Les Palestiniens se démènent depuis plusieurs semaines pour réunir "le plus de votes possibles", souligne leur représentant à l'ONU Riyad Mansour. Il s'agit "d'une mesure symbolique", reconnaît-il. Mais elle va "renforcer les fondations de l'Etat palestinien" et elle offrira aux Palestiniens une "lueur d'espoir" au moment où le processus de paix avec Israël est dans une impasse totale.


  • Japon: une ville brusquement envahie par une rivière en furie
    AFP, 10/09/2015 10h20
    Une ville de l'est du Japon a été brusquement envahie jeudi par les eaux d'une rivière en furie qui a détruit maisons et voitures sur son passage, tandis que des habitants appelaient désespérément à l'aide, selon des images diffusées en direct. La chaîne publique NHK a montré la rivière Kinugawa rompant une de ses rives dans la ville de Joso (65.000 habitants) et lâchant une gigantesque vague à travers une partie de l'agglomération, à la suite des pluies diluviennes cette semaine sur le pays. Cette localité de 65.000 habitants est située à 60 km au nord de la capitale Tokyo, qui avait aussi subi des inondations la veille. L'eau s'est engouffrée à grande vitesse jeudi après-midi dans la large et profonde brèche creusée dans la rive herbue, détruisant maisons et voitures et montant jusqu'aux étages des habitations. Des hommes et des femmes juchés sur des toits ou des balcons faisaient de grands gestes désespérés pour appeler à l'aide. Des hélicoptères s'activaient pour les sauver. Plusieurs personnes étaient selon les médias portées disparues à travers le pays après le passage du typhon Etau qui a charrié des pluies diluviennes à travers le pays.


  • Le pape simplifie la procédure de nullité des mariages catholiques
    AFP, 09/09/2015 09h57
    Le pape François a simplifié mardi les procédures en reconnaissance de nullité des mariages catholiques et en a demandé la gratuité afin de les rendre plus accessibles, dans une réforme soucieuse des plus pauvres, mais qui inquiète les plus conservateurs. A un mois d'un synode délicat des évêques sur la famille, la réforme risque d'être vue d'un mauvais œil par certains prélats conservateurs qui craignent la promotion d'un "divorce catholique" déguisé, même si elle touche seulement aux procédures. Deux "motu proprio" (lettres du pape)-l'une pour l'Eglise romaine, l'autre pour les Eglises orientales rattachées à Rome-reflètent fortement la volonté de Jorge Bergoglio de décentraliser la justice vaticane. Et surtout de rejoindre "l'énorme nombre de fidèles" qui ne peuvent pas aujourd'hui faire des recours en annulation "en raison de la distance physique et morale" avec les "structures juridiques" de l'Eglise. Jorge Bergoglio a décidé qu'une seule sentence suffirait pour décréter la nullité, supprimant la double décision de deux instances requise auparavant. L'appel au tribunal du siège apostolique romain, la Rote, restera possible, mais plus exceptionnel.


  • La France s'apprête à accueillir 200 premiers réfugiés ramenés d'Allemagne
    AFP, 09/09/2015 09h53
    La France s'apprête à accueillir mercredi 200 premiers réfugiés ramenés d'Allemagne, alors que les autorités ont fermement condamné deux maires qui ne veulent accueillir que des "chrétiens". Face à l'afflux massif d'exilés en Europe, notamment chez le voisin allemand, François Hollande a annoncé lundi que la France était prête à accueillir 24.000 réfugiés au cours des deux prochaines années. Le Premier ministre Manuel Valls doit présider mercredi à 14H00 à Matignon une réunion interministérielle sur la question de l'hébergement. Un premier contingent de réfugiés syriens ou irakiens, que le gouvernement s'est engagé à faire ramener d'Allemagne pour soulager ce pays, doit partir pour la France mardi soir, a indiqué l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). "Les 9, 10 et 11 septembre, 1.000 personnes venues d'Allemagne et ayant obtenu le statut de réfugiés en France arriveront sur notre territoire", a indiqué la Croix-Rouge française dans un communiqué. 200 réfugiés sont attendus mercredi en France, dont 93 seront pris en charge par la Croix-Rouge à Champagne-sur-Seine (Seine-et-Marne), a-t-elle détaillé.


  • Nucléaire iranien: débat final au Congrès américain, avant le succès d'Obama
    AFP, 09/09/2015 09h52
    La bataille est perdue d'avance pour les républicains, mais les adversaires de Barack Obama ont engagé mardi au Congrès américain leur ultime assaut contre l'accord sur le nucléaire iranien, dénoncé comme une capitulation face à la République islamique. "L'Iran émergera plus fort de cet accord sur chaque aspect de sa puissance nationale, et mieux positionné pour étendre sa sphère d'influence", a dit Mitch McConnell, chef des républicains du Sénat, en justifiant son opposition au premier jour de la rentrée parlementaire, complètement dominée par l'Iran. Aucun républicain n'a apporté à ce jour son soutien au pacte conclu par les grandes puissances et Téhéran le 14 juillet à Vienne, et sur lequel chaque chambre du Congrès votera séparément dans les prochains jours. Les républicains dénoncent les concessions faites à un pays soutien du "terrorisme", indigne de confiance et dont le programme nucléaire est de facto légitimé. Ils s'indignent du dégel de milliards de dollars de fonds et de la levée sous cinq ans de l'embargo sur les armes.


  • Etats-Unis: évacuation d'un avion British Airways en feu à Las Vegas
    AFP, 09/09/2015 09h50
    Un avion de British Airways a pris feu alors qu'il s'apprêtait à décoller de l'aéroport de Las Vegas mardi, 172 personnes à bord ayant été évacuées dans l'urgence dont au moins sept d'entre elles légèrement blessées. Il y avait 159 passagers et 13 membres d'équipage à bord, dont trois pilotes et dix personnels de bord, selon British Airways. D'après le compte Twitter de l'aéroport McCarran, sept personnes ont été légèrement blessées. Plusieurs télévisions locales faisaient toutefois état d'un bilan de 14 blessés légers hospitalisés, citant les pompiers du comté de Clark, dans le Nevada, où se trouve l'aéroport de Las Vegas (ouest des Etats-Unis). British Airways a pour sa part évoqué "un petit nombre de clients et de membres de l'équipage emmenés à l'hôpital par précaution", dans un communiqué. Dans un enregistrement du cockpit diffusé sur internet et sur des chaînes de télévision américaines, on entend le pilote appeler à l'aide: "SOS! SOS! Nous avons besoin de pompiers!" Selon l'agence fédérale de l'Aviation (FAA), l'incident a été déclenché lorsque "le moteur gauche du Boeing 777-200 de British Airways a pris feu au moment du décollage", en direction de l'aéroport londonien de Gatwick.


  • France: la chaîne de télévision TF1 zappe Claire Chazal de ses JT
    AFP, 08/09/2015 10h01
    Icône des JT du week-end de TF1, Claire Chazal, 58 ans, ne présentera bientôt plus les journaux de la chaîne privée, qui cherche à redresser une audience en déclin depuis un an. "La direction de TF1 annonce que Claire Chazal quittera la présentation des journaux du week-end dans les semaines à venir", a indiqué la chaîne dans une communiqué d'une seule phrase sur son site. Selon Le Figaro, Claire Chazal devrait être remplacée par son "joker", Anne-Claire Coudray, 38 ans, ce que TF1 n'a pas confirmé. Selon le quotidien, Nonce Paolini, président de TF1, a reçu la présentatrice la semaine dernière pour lui annoncer sa décision, une conséquence du recul de l'audience de ses JT ces derniers mois, qui est même tombé sous les 4 millions fin août, au même niveau que ceux de France 2. Sa remplaçante cet l'été, Audrey Crespo-Mara, avait en revanche réussi de meilleures performances, même si elle plafonnait généralement sous les 5 millions de téléspectateurs. Les mauvais résultats des JT de Claire Chazal s'inscrivent dans un contexte globalement difficile pour la chaîne, même si elle reste de loin la première chaîne de télévision française. TF1 a enregistré en août son 12e mois consécutif de baisse et son plus mauvais score depuis sa naissance en 1987, avec 20,1% de part d'audience moyenne.


  • Cigarettes: les buralistes se mobilisent en France contre le paquet neutre
    AFP, 08/09/2015 09h57
    Les quelque 26.000 buralistes français sont appelés à se mobiliser mardi dans plus de 80 villes pour réaffirmer leur opposition au paquet de cigarettes neutre que la ministre de la Santé Marisol Touraine envisage de réintroduire dans le projet de loi de Santé. Le Sénat entamera le 14 septembre l'examen en séance publique du projet de loi de Santé, dont l'un des objectifs est de lutter contre le développement du tabagisme, notamment chez les jeunes. La Confédération des buralistes a indiqué dans un communiqué que des manifestations et des sit-ins seront organisés mardi devant les préfectures. Les sénateurs avaient supprimé le 22 juillet en commission le texte instaurant le paquet neutre. Ils ont adopté en lieu et place un amendement du sénateur PS Richard Yung qui revient à appliquer la directive européenne sur les produits du tabac. Cette dernière prévoit de faire passer l'an prochain à 65% la taille des avertissements sanitaires et des photos choc sur chaque face du paquet (contre 30% et 40% sur une seule face aujourd'hui) sans pour autant supprimer le logo de la marque.


  • Conférence de presse de Hollande: des annonces "sans souffle", estime la presse
    AFP, 08/09/2015 09h54
    Les éditorialistes se montrent mardi déçus et peu convaincus par les annonces "sans souffle" de François Hollande, lors de sa conférence de presse, même s'ils saluent celle concernant l'accueil de 24.000 réfugiés sur deux ans en France. "Voilà un acte symbolique qu'il faut saluer, mieux vaut tard...", écrit Laurent Joffrin de Libération. "Le geste est appréciable. On fait un pas dans la bonne direction", ajoute-t-il. Pour Bernard Stéphan, dans La Montagne, l'accueil de 24.000 réfugiés "répond à l'appel européen qui est une tradition". Il "accompagne un réveil des consciences", se réjouit François Ernenwein, dans La Croix. "Un chiffre bien en retrait sur les capacités d'accueil d'un pays comme le nôtre", regrette dans l'Humanité, Patrick Apel-Muller qui résume d'une manière poétique la conférence de presse du chef de l'Etat: "du souffle nous était promis et nous n'eumes qu'un zéphyr". Il faut dire que les décisions "laissent une impression d'inachevé: trop tard, trop peu, trop flou", commente Bruno Dive, de Sud Ouest. Michel Urvoy, dans Ouest France, se montre plus virulent. Il a vu une conférence de presse "sans souffle qui ne fera pas date dans l'histoire". "Qui suait l'ennui", estime Philippe Reinhard, de L'Eclair des Pyrénées. "Un catalogue d'intentions louables. Pas de quoi répondre aux préoccupations quotidiennes des Français", assure Bertrand Meinnel, du Courrier Picard.


  • L'Ukraine "a surpris le monde" par ses réformes, selon la directrice du FMI
    AFP, 07/09/2015 09h54
    La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a salué dimanche les réformes entreprises par l'Ukraine, qui, selon elle, "a surpris le monde", lors de sa première visite officielle dans cette ex-république soviétique. "Je suis extrêmement encouragée par les progrès réalisés ces derniers mois. (...) L'Ukraine a surpris le monde", a déclaré Mme Lagarde, lors de cette visite intervenant peu après un accord entre Kiev et ses créanciers sur la restructuration de la dette. "Ce n'est pas le bout du chemin. Vous venez de commencer le voyage. Mener des réformes est un processus", a-t-elle cependant ajouté, lors d'une conférence de presse conjointe à Kiev avec le président ukrainien Petro Porochenko. La semaine dernière, l'Ukraine a arraché un accord "historique" avec ses créanciers occidentaux permettant d'écarter la menace d'un défaut de paiement de ce pays ravagé par une guerre, qui a fait plus de 6.800 morts depuis avril 2014, et la crise économique.


  • Yémen: la coalition intensifie ses frappes aériennes
    AFP, 07/09/2015 09h53
    L'aviation de la coalition arabe a intensifié ce week-end ses bombardements contre les rebelles au Yémen, notamment dans la capitale Sanaa, en représailles à une attaque qui a coûté la vie à 60 de ses soldats. Après des raids très violents samedi, les avions de la coalition menée par l'Arabie saoudite sont revenus à la charge dimanche en prenant pour cibles de nombreuses positions des rebelles chiites Houthis dans la capitale yéménite. Sanaa s'est réveillée au son du fracas des bombes et des habitants ont commencé à fuir certains quartiers, ont rapporté des témoins. "La première frappe a littéralement secoué ma maison", a raconté un habitant, Sadeq al-Juhayfi. La coalition arabe regroupe de nombreux pays du Golfe. Elle intervient en soutien au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, qui a fui son pays en février après que les rebelles Houthis se soient emparés de larges portions de territoire avec l'aide des forces loyales à l'ancien président Ali Abdallah Saleh. "Nous sommes déterminés à débarrasser le Yémen de la racaille", a lancé, selon la presse locale, l'homme fort des Emirats, cheikh Mohammed ben Zayed Al-Hahyane, prince héritier d'Abou Dhabi et commandant en chef adjoint des forces armées, en référence aux rebelles.


  • Le pape appelle chaque paroisse d'Europe à accueillir une famille de réfugiés
    AFP, 07/09/2015 09h51
    Le pape François a appelé dimanche toutes les communautés catholiques d'Europe à accueillir chacune une famille de réfugiés, précisant qu'il commencerait par les deux paroisses du Vatican. Dans "un geste concret" en préparation du jubilé de la miséricorde qui débute en décembre, "que chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère, chaque sanctuaire d'Europe accueille une famille", a-t-il déclaré d'un ton grave à l'occasion de la prière de l'Angélus. "Face à la tragédie des dizaines de milliers de demandeurs d'asile qui fuient la mort, victimes de la guerre et de la faim et qui sont en chemin vers une espérance de vie, l'Evangile nous appelle et nous demande d'être "les prochains" des plus petits et des plus abandonnés, à leur donner une espérance concrète", a-t-il expliqué. Il ne s'agit pas seulement de dire "courage, patience", a précisé le pape devant des milliers de fidèles enthousiastes rassemblés sur la place Saint-Pierre à Rome. "L'espérance chrétienne est combattive", selon lui. Le pape a demandé aux évêques de soutenir son appel et a promis de commencer par son diocèse de Rome et par le Vatican, dont les deux paroisses accueilleront "dans les prochains jours" chacune une famille de réfugiés.


  • Emmanuel Macron en Israël et dans les Territoires palestiniens
    AFP, 07/09/2015 09h50
    Le ministre français de l'Economie Emmanuel Macron a entamé dimanche une visite de deux jours en Israël et dans les Territoires palestiniens, sur fond de polémiques sur le boycottage d'Israël et sur les produits fabriqués dans les colonies de Cisjordanie occupée. Cette visite officielle est délicate sur le plan diplomatique alors que s'accentuent les pressions des militants pro-palestiniens et de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction) sur les entreprises étrangères, associées à des projets israéliens dans les Territoires palestiniens occupés. En avril, avec 15 autres pays de l'Union européenne, la France avait appelé à appliquer pleinement la législation concernant l?étiquetage des produits fabriqués dans les colonies de Cisjordanie, de Jérusalem-est et du plateau du Golan occupés depuis 1967, une mesure jugée "discriminatoire" par l'Etat hébreu. A ce sujet, M. Macron a indiqué aux journalistes que "la position diplomatique française et européenne est claire et n'a pas changé et ne changera pas". "De l'autre côté, il y a une condamnation constamment répétée par les pouvoirs publics, avec une dizaine de poursuites pénales de l'Etat, nous sommes contre toute pratique de type BDS", a-t-il ajouté.


  • Les agriculteurs européens à Bruxelles pour faire pression sur l'UE
    AFP, 07/09/2015 09h48
    Plusieurs milliers de producteurs de lait et de viande porcine sont attendus lundi dans les rues de Bruxelles pour manifester sous les fenêtres des ministres européens de l'Agriculture, réunis lors d'un conseil extraordinaire visant à définir des mesures de soutien aux secteurs en difficulté. Quelque 5.000 agriculteurs européens en difficulté, avec des délégations principalement venues de Belgique, de France et d'Allemagne, devraient rallier la capitale belge dès le début de la matinée. Jeudi, des milliers d'agriculteurs français en colère avaient déferlé sur Paris avec plus de 1.500 tracteurs. Quatre jours plus tard, c'est à nouveau plus de 1.000 tracteurs qui quitteront les campagnes pour la ville, afin de rejoindre cette fois la capitale européenne. Ils risquent de congestionner pendant plusieurs heures les artères bruxelloises entre la gare du Nord et le quartier Schuman abritant les institutions européennes, qui sera placé sous haute protection policière pour l'occasion. La police belge a d'ailleurs "demandé avec insistance d'éviter Bruxelles en voiture" lundi et les transports publics desservant le quartier européen seront fortement perturbés.


  • Le sauveur de Canal" cède son fauteuil au "Monsieur média" de Bolloré
    AFP, 04/09/2015 10h02
    Un quasi-inconnu remplace un spécialiste: Bertrand Méheut, président du directoire et artisan du redressement de Canal" qu'il dirigeait depuis 13 ans, a cédé la place jeudi à Jean-Christophe Thiery, président de Bolloré Media et de l'institut de sondage CSA, considéré comme un proche de Vincent Bolloré. Bertrand Méheut n'aura finalement pas connu le sort de son ancien numéro deux Rodolphe Belmer. Si le directeur général a été limogé du groupe et remplacé par Maxime Saada, le désormais ex-président du directoire reste à Vivendi et "conseillera Vincent Bolloré sur les importants développements que Vivendi souhaite voir réalisés par le Groupe Canal"", a indiqué Vivendi dans un communiqué. Un signe de reconnaissance pour celui qui a "opéré le spectaculaire redressement et transformé l'entreprise pour en faire le premier groupe de médias français, leader dans ses métiers de la télévision et du cinéma". Entré en 2002 comme directeur-général (avant d'être nommé PDG l'année suivante), l'ancien patron d'une filiale de l'ex-Rhône-Poulenc, nouveau venu à l'époque dans le monde de la télé, se voit alors confier la mission de redresser un Canal" au bord de la faillite, avec un endettement atteignant les 5 milliards d'euros. Treize ans après, Bertrand Méheut est le dirigeant qui a connu la plus grande longévité à la tête de Canal", laissant à son successeur un groupe de dimension internationale (implanté en Afrique, au Vietnam et en Pologne), diversifié dans la télé gratuite généraliste (D8, D17), dans le numérique et aux comptes équilibrés.


  • L'ONU appelle à la répartition de 200.000 réfugiés dans l'UE via des quotas
    AFP, 04/09/2015 10h00
    Le haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, a appelé vendredi à la répartition d'au moins 200.000 demandeurs d'asile dans l'Union européenne et a estimé que tous les membres de l'UE devaient avoir l'obligation de participer à ce programme. "Les personnes qui ont une demande de protection valide (...) doivent ensuite bénéficier d'un programme de réinstallation de masse, avec la participation obligatoire de tous les Etats membres de l'UE. Une estimation vraiment préliminaire semble indiquer le besoin potentiel d'accroître les opportunités de réinstallation à 200.000 places", a écrit M. Guterres dans un communiqué. "L'Europe est confrontée à son plus grand afflux de réfugiés depuis des décennies", a-t-il dit, estimant que "la situation exige un effort commun massif qui est impossible avec l'approche fragmentée actuelle" qui existe au sein de l'UE. Plus de 300.000 personnes ont traversé la Méditerranée depuis le début de l'année, et plus de 2.600 sont morts en effectuant ce périple, selon le HCR. "Après leurs arrivées sur les côtes et les frontières de l'Europe, ils poursuivent leur voyage, dans le chaos", a déploré M. Guterres, qui dénonce la façon indigne dont ces personnes sont traitées. Il a expliqué qu'"il s'agit avant tout d'une crise de réfugiés, pas seulement d'un phénomène migratoire", car la grande majorité de ceux qui arrivent en Grèce viennent de pays connaissant des conflits, comme la Syrie, l'Irak et l'Afghanistan.


  • Certains jihadistes violents relèvent d'abord de la psychiatrie, estiment des experts
    AFP, 04/09/2015 09h58
    S'il n'existe pas de profil-type du jihadiste violent, certains sujets attirés par ces thèses extrémistes sont des psychopathes lourds, qui y trouvent une justification à leur désir de passer à l'acte et un sens à leur vie, selon des experts. Une expertise psychiatrique poussée des suspects soupçonnés d'avoir embrassé la cause de groupes radicaux, qu'ils soient ou non de retour de Syrie, pourrait permettre de mieux évaluer leur dangerosité potentielle, estiment-ils. "J'ai vu passer dans mon bureau des gens qui en droit commun commettaient des actes de torture et de barbarie, frappaient dès que quelqu'un les gênait", confiait récemment à la presse le juge antiterroriste français Marc Trévidic. "L'islam arrive et boum, ils trouvent une justification. On va pouvoir légalement, enfin légalement entre guillemets, légalement en Syrie, être violents". "J'en ai croisé trois, quatre dont je me suis dit que de toutes façons, ces gens là tueront. Au nom de l'islam ou dans une bagarre ou plus tard? Il y a des gens que vous croisez, vous savez qu'ils auraient été criminels même sans (le groupe) Etat islamique". Plusieurs experts-psychiatres, qui ont étudié les profils de jihadistes violents, estiment que certains relèvent avant tout de la psychiatrie.


  • Le Guatemala en ébullition à deux jours des élections générales
    AFP, 04/09/2015 09h56
    Le Guatemala vit vendredi sa dernière journée de campagne électorale, dans un climat historique marqué par la démission puis le placement en détention provisoire de l'ex-président Otto Pérez, sur des soupçons de corruption. "Voter, c'est faire que le Guatemala rugisse plus fort", proclament des affiches illustrées d'un jaguar dans les rues de la capitale au climat tropical. Dimanche, pour le premier tour des élections présidentielle, législatives et municipales, les bureaux de vote ouvriront à 07H00 (13H00 GMT), avec 7,5 des 15,8 millions d'habitants appelés aux urnes. Les premiers résultats devraient être connus après 21H00 (02H00 GMT lundi), les deux candidats présidentiels arrivés en tête étant appelés à se départager le 25 octobre. "L'enjeu est de savoir si les gens vont vraiment se déplacer pour aller voter", dans ce pays où la participation n'a pourtant cessé de grimper ces 20 dernières années, commente Kevin Parthenay, chercheur à l'Observatoire sur l'Amérique latine (Opalc) de SciencesPo Paris. "Ensuite il y aura l'après-coup: quel que soit le candidat qui va être élu (au second tour, ndlr), je pense que pour lui ça va être compliqué", prévient-il.


  • Fonctionnaire américaine condamnée pour avoir refusé le mariage gay
    ATS, 03/09/2015 21h05
    En refusant obstinément d'appliquer la nouvelle loi permettant le mariage gay aux États-Unis, Kim Davis, une simple fonctionnaire du Kentucky, est devenue l'égérie de millions d'Américains. Mais la chrétienne évangélique a été condamnée jeudi à la prison. "Ce tribunal ne peut accepter que l'on désobéisse volontairement à ses décisions légales", a martelé le juge David Bunning, cité par les médias. Il infligeait ainsi un nouveau revers judiciaire à la greffière.

  • JO: Paris 2024 appelle à la mobilisation nationale
    AFP, 03/09/2015 10h09
    Un slogan, "Je rêve des Jeux", un bracelet en tissu dessiné par le double champion olympique de handball Luc Abalo, une campagne de financement participatif: les partisans de Paris pour les JO-2024 ont présenté mercredi leurs outils pour mobiliser le pays autour du projet olympique. "Je rêve des Jeux". Ce sera le slogan de la campagne de séduction de la population francilienne et française en général. Décliné sur de multiples supports, il figurera à commencer sur un bracelet de tissu dessiné par Luc Abalo et fabriqué à 1,5 million d'exemplaires, à 2 euros pièce, au profit de la candidature. "S'il y a de l'engouement et de la mobilisation, il y aura des moyens qui suivront", a estimé Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), chargé par le comité de candidature Paris-2024 de cette opération de financement participatif, "afin de répondre à ceux qui souhaitaient s'impliquer". L'adhésion aux projets olympiques des populations concernées est en effet devenu, au fil des éditions, l'une des priorités du choix du Comité international olympique (CIO), électeur des villes hôtes des JO.


  • Migrations: l'Europe sous le choc après la photo d'un enfant mort noyé
    AFP, 03/09/2015 10h04
    L'Europe, où les tensions montaient face à l'afflux de dizaines de milliers de réfugiés et de migrants, était sous le choc après la publication des photos du corps sur une plage turque d'un petit garçon mort noyé dans le naufrage de deux embarcations transportant des Syriens. Ces bateaux étaient partis dans la nuit de mardi à mercredi de la ville côtière turque de Bodrum à destination de l'île grecque de Kos, l'un des plus courts passages maritimes entre la Turquie et l'Europe, lorsqu'ils ont chaviré, ont expliqué les garde-côtes turcs. Rapidement prévenus par les cris des naufragés, les sauveteurs ont repêché 12 corps sans vie parmi lesquels celui d'Aylan Kurdi, âgé de 3 ans et dont le frère, Galip, 5 ans, a aussi péri dans le naufrage, selon des médias turcs. Les images étaient aussi largement reprises par la presse européenne, y compris par des journaux qui avaient auparavant adopté une ligne dure sur la crise migratoire.


  • Obama vers une victoire au Congrès américain sur l'Iran
    AFP, 03/09/2015 10h02
    Le suspense est terminé: le président américain Barack Obama devrait sortir victorieux de la bataille au Congrès sur l'accord nucléaire avec l'Iran, après le ralliement de suffisamment de sénateurs mercredi en prévision du vote qui aura lieu dans les prochaines semaines. Depuis l'Alaska où Barack Obama est en déplacement, son porte-parole Josh Earnest s'est félicité que plus du tiers du Sénat soutienne désormais l'accord. Il y a vu "une validation" de l'entreprise de persuasion du président et de son équipe auprès des parlementaires. Mercredi encore, le secrétaire d'Etat John Kerry avait repris son bâton de pèlerin pour défendre dans un discours passionné à Philadelphie (est) le compromis historique scellé à Vienne le 14 juillet entre les grandes puissances et Téhéran. Depuis des semaines, l'administration américaine démocrate faisait le siège du Congrès, aux mains des républicains, pour convaincre les parlementaires de ne pas torpiller le texte de Vienne.


  • Chômage stable en France au 2e trimestre, à 10% de la population
    AFP, 03/09/2015 10h01
    Le taux de chômage est resté stable au deuxième trimestre, à 10% de la population active en métropole, touchant 2,9 millions de personnes, a annoncé jeudi l'Insee. En incluant l'Outre-mer, le taux de chômage mesuré par l'Institut national de la statistique selon les normes du Bureau international du travail (BIT) est également stable à 10,3% au deuxième trimestre par rapport au précédent. Sur un an, le chômage a crû de 0,3 point en métropole et de 0,2 en France entière. Le chômage a diminué chez les jeunes de moins de 24 ans (-0,6), ainsi que chez les 25 à 49 ans (-0,2), mais il a été en progression chez les personnes âgées de 50 ans ou plus (+0,6). L'économie française avait stagné durant le 2e trimestre: la croissance avait été nulle, plombée par la consommation après un net rebond de 0,7% au premier. De son côté, Pôle emploi avait annoncé un léger recul en juillet du nombre des demandeurs d'emploi sans activité (-1.900), pour la première fois depuis six mois. Les chiffres de l'Insee sont souvent divergents de ceux de Pôle emploi, ce dernier recensait fin juillet 3,55 millions de demandeurs d'emploi sans aucune activité. L'écart entre les deux indicateurs s'explique par le fait qu'ils ne mesurent pas le chômage de la même manière: Pôle emploi recense les demandeurs d'emploi inscrits sur ses listes alors que l'Insee mesure son taux à partir d'une enquête effectuée chaque trimestre auprès de quelque 110.000 personnes.


  • Défilé militaire à Pékin: Xi Jinping salue le retour de la Chine comme "grand pays"
    AFP, 03/09/2015 10h00
    Le président chinois Xi Jinping a salué jeudi la victoire de 1945 contre le Japon qui a permis de "refaire de la Chine un grand pays dans le monde", en donnant le coup d'envoi d'un imposant défilé militaire de près de deux heures. "La victoire totale de la guerre antijaponaise a refait de la Chine un grand pays dans le monde", a déclaré le président chinois depuis la place Tiananmen, avant d'annoncer une réduction des effectifs de l'Armée populaire de libération (APL), la plus grande armée du monde, pour ce 70e anniversaire de la capitulation japonaise. "La Chine ne recherchera jamais l'hégémonie, pas plus qu'elle ne cherchera à s'étendre. Elle n'imposera jamais des souffrances tragiques à d'autres nations", a assuré le président Xi, avant de passer en revue les troupes, debout dans une limousine sur l'avenue de la Paix céleste, sous un ciel limpide et un soleil radieux. "J'annonce ici que la Chine va réduire ses effectifs militaires de 300.000" hommes, a déclaré Xi Jinping, qui s'exprimait du haut de la "Porte de la Paix céleste", d'où Mao Tsé-toung avait proclamé la naissance de la Chine populaire le 1er octobre 1949.


  • Israel: Netanyahu prêt à des pourparlers de paix avec Abbas
    AFP, 02/09/2015 09h31
    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé mardi qu'il était prêt à engager immédiatement et sans conditions préalables des pourparlers de paix directs avec le président palestinien Mahmoud Abbas. "Je suis prêt à me rendre maintenant à Ramallah ou n'importe quel autre endroit pour rencontrer et avoir des négociations directes", a dit M. Netanyahu devant les membres du mouvement "Women Wage Peace" ("Les femmes font la paix"). La ville de Ramallah en Cisjordanie occupée est le siège de l'Autorité palestinienne présidée par M. Abbas. "Je ne mets pas des conditions préalables", a-t-il dit dans un communiqué diffusé par son bureau. Mais il a dans le même temps réitéré sa position en soulignant la nécessité d'une "solution à deux Etats pour deux peuples; un Etat palestinien démilitarisé qui reconnaît l'existence de l'Etat national du peuple juif", une exigence rejetée par les Palestiniens. Le mouvement de femmes israéliennes juives et arabes avaient entamé le 8 juillet un jeûne collectif, et à tour de rôle, pour réclamer une solution négociée au conflit avec les Palestiniens, à l'occasion du premier anniversaire de la guerre à Gaza. Elles avaient entamé un jeûne de 50 jours, égal à la durée du conflit. En six ans, trois guerres ont opposé Israël aux mouvements armés palestiniens dont le Hamas islamiste qui contrôle Gaza. Le dernier conflit a fait 2.251 morts du côté palestinien et 73 morts du côté israélien, en grande majorité des soldats.


  • Obama au milieu des glaciers de l'Alaska
    AFP, 02/09/2015 09h28
    "Spectaculaire! Nous voulons nous assurer que nos petits enfants pourront en profiter aussi". A pied dans le Parc national de Kenai Fjords, ou à bord d'un bateau naviguant dans Resurrection Bay, Barack Obama a passé mardi une après-midi entière au milieu des glaciers, dans le sud-est de l'Alaska. Sous un immense ciel bleu, au milieu des montagnes, les images sont fortes. La Maison Blanche a minutieusement chorégraphié le parcours et les points de vue, tous spectaculaires, au deuxième jour de ce voyage en Alaska tout entier centré sur le réchauffement climatique et ses impacts. Ce déplacement intervient à trois mois de la conférence de Paris qui vise à conclure un accord mondial pour tenter limiter à 2°C la hausse de la température mondiale et éviter un emballement de la machine climatique. A plusieurs milliers de kilomètres de Washington, le président américain explique les menaces pesant sur la région Arctique, qui se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète.


  • Guatemala: explosion de joie après la levée de l'immunité du président
    AFP, 02/09/2015 09h26
    Une foule de Guatémaltèques enthousiastes a célébré mardi la levée historique de l'immunité du président Otto Pérez, qui sera désormais poursuivi pour corruption, dans un climat de protestation populaire inédit dans le pays. Spontanément, des centaines d'habitants ont accouru devant le Parlement, qui venait d'approuver à 16H30 (22H30 GMT) le retrait du bouclier judiciaire du président conservateur, grâce au vote à l'unanimité des 132 députés présents (sur 158 que compte l'assemblée). Aux sons de trompettes et de pétards, les manifestants, à la fois heureux et émus, ont ensuite rejoint la place centrale de la ville de Guatemala, où ils étaient plus d'un millier en début de soirée, malgré l'intense pluie tropicale. "C'est un triomphe du peuple guatémaltèque, face à l'anarchie qui régnait dans ce pays", témoignait Morel Villatoro, retraité, au milieu d'une foule agitant le drapeau blanc et bleu ciel du pays. C'est la première fois dans l'histoire du Guatemala qu'un président perd sa protection judiciaire, ouvrant la voie à des poursuites à son encontre, pendant lesquelles il pourra rester à son poste sauf si un juge décrète son placement en détention provisoire. Dès mardi soir, la justice lui a interdit de sortir du territoire.


  • La Chine continue d'agiter les marchés financiers
    AFP, 02/09/2015 09h24
    La Bourse de Shanghai a connu un nouvel accès de fièvre mercredi, à l'instar des autres places asiatiques qui s'alarment des signes supplémentaires d'essoufflement de la deuxième économie mondiale, jugés de très mauvais augure pour la croissance mondiale. La place chinoise a plongé de 4,39% à l'ouverture, dans la foulée d'une nouvelle journée de repli des marchés financiers internationaux, tant en Europe qu'aux Etats-Unis. Elle se reprenait cependant quelque peu à la mi-séance, affichant une hausse de 0,31%. De son côté, le dollar australien-dont la valeur dépend fortement des énormes ressources minières de l'Australie-frôlait des plus bas de six ans. Canberra annonçait une croissance plus ralentie que prévu au deuxième trimestre, de 0,2% en glissement trimestriel, alors que la Chine est son premier partenaire commercial. Le Canada est lui officiellement entré en récession, en raison du coup de frein brutal subi par son secteur pétrolier, lui-même victime de l'effondrement des cours de l'or noir.


  • Afghanistan: le nombre de victimes civiles atteint un nouveau record
    AFP, 05/08/2015 10h21
    Le nombre de victimes civiles du conflit afghan a atteint un nouveau record dans la première moitié de l'année, qui marque la fin de la mission de combat de l'Otan, a annoncé l'ONU mercredi au moment où les talibans, conviés à des pourparlers de paix, s'entredéchirent sur la succession de leur chef. Entre le 1er janvier et le 30 juin 1.592 personnes ont été tuées et 3.329 blessées dans des violences, révèle la mission de l'ONU en Afghanistan (Unama) dans son rapport semestriel sur le sujet. L'Unama a recensé une baisse de 6% du nombre de tués par rapport au premier semestre 2014, mais une hausse de 4% du nombre de personnes blessées dans les combats entre les insurgés et les forces de sécurité afghanes, les attentats et les assassinats. Au total, le nombre de victimes du conflit a augmenté de 1% par rapport à l'an dernier et s'établit à 4.921 personnes tuées et blessées, soit le chiffre le plus élevé depuis 2009, année du début de la compilation de ces statistiques, et de la nouvelle flambée des violences en Afghanistan. Plus inquiétant encore, le nombre de femmes victimes des violences a augmenté de 23% et celui des enfants de 13%. Les combats au sol entre les insurgés et les forces de sécurité afghanes sont la première cause de décès et de blessures infligées aux civils afghans, selon le document qui note également que 70% des blessures et des décès sont le fait des insurgés.


  • Malaisie: Kerry va s'entretenir avec son homologue russe Lavrov
    AFP, 05/08/2015 10h19
    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry doit s'entretenir mercredi soir avec son homologue russe Sergueï Lavrov, en marge de réunions de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) à Kuala Lumpur, a annoncé un diplomate américain. Les deux ministres, qui s'étaient déjà vus lundi à Doha pour parler de la Syrie, "discuteront d'un éventail de sujets de préoccupation commune", a précisé ce responsable du département d'Etat auprès des journalistes voyageant avec John Kerry. Il s'agira d'une "renconte bilatérale", a ajouté le diplomate, MM. Kerry et Lavrov étant tous les deux à Kuala Lumpur pour les réunions élargies de l'Asean. Lundi à Doha, en marge d'une réunion des pays du Golfe, M. Kerry avait vu M. Lavrov et son homologue saoudien Adel al-Jubeir, pour parler essentiellement du conflit syrien. A l'issue de cette réunion tripartie inédite, M. Lavrov a dénoncé comme "contre-productives" les mesures supplémentaires annoncées par Washington pour défendre ses alliés combattant en Syrie.


  • Californie: une vingtaine d'incendies toujours incontrôlables
    AFP, 05/08/2015 10h18
    Plus de 10.000 pompiers luttaient toujours mardi contre une vingtaine d'incendies qui se sont déclarés en Californie, ravageant des hectares de terrains et entraînant l'évacuation de milliers de foyers dans cet Etat américain victime de la plus grave sécheresse de son histoire. Mobilisés depuis plusieurs jours pour faire face à l'état d'urgence, les pompiers de toute la région, rejoints par les forces de la garde nationale de Californie et des moyens aériens venus du Colorado voisin, combattaient un nombre croissant d'incendies, passés à 24 mardi soir contre 21 lundi, a indiqué Daniel Berlant, porte-parole de l'organisme de prévention des feux en Californie (Calfire). La Maison Blanche suivait de près la situation, selon son porte-parole Josh Earnest, qui a chiffré à 27 le nombre d'incendies importants encore incontrôlés qui dévastent l'Ouest américain. Plus de 14.000 personnes au total tentent de maîtriser les flammes, et sont soutenues par 108 hélicoptères et 22 avions bombardier d'eau. A Washington, où le Président Barack Obama suivait l'évolution des incendies en Californie et dans l'Ouest, Josh Earnest a salué le courage des pompiers "qui mettent leur vie, en danger pour protéger les citoyens américains ".


  • Mort d'un bébé palestinien: arrestation d'un chef de file juif extrémiste
    AFP, 04/08/2015 09h34
    Les services de sécurité israéliens ont annoncé avoir arrêté lundi un chef de file juif extrémiste, Meïr Ettinger, premier individu arrêté après l'incendie criminel qui a coûté vendredi la vie à un bébé palestinien en Cisjordanie occupée. "Meïr Ettinger a été arrêté à Safed (dans le nord d'Israël) en raison de ses activités au sein d'une organisation juive extrémiste", a indiqué un porte-parole du Shin Beth, le service de sécurité intérieure. Agé d'une vingtaine d'années, Meïr Ettinger a été arrêté "pour des crimes nationalistes", a affirmé une porte-parole de la police à l'AFP, sans préciser s'il était soupçonné d'être directement impliqué dans l'incendie de vendredi ou s'il était inquiété pour sa participation à d'autres violences racistes. Il doit être présenté devant un tribunal mardi pour la prolongation de sa garde à vue, a indiqué la police. Selon les médias israéliens, il serait notamment soupçonné d'être le cerveau d'un groupuscule responsable de l'incendie le 18 juin de l'église de la Multiplication de pains sur les bords du lac de Tibériade, un des hauts lieux du christianisme.


  • Obama lance un plan contre la menace du changement climatique
    AFP, 04/08/2015 09h32
    Le président américain Barack Obama a lancé lundi son plan très attendu contre la "grande menace" que fait peser le changement climatique à la planète, insistant sur l'urgence d'agir immédiatement et annonçant une restriction inédite sur les centrales électriques. Il s'agit de l'un des "défis clés" de notre époque, a estimé M. Obama depuis la Maison Blanche, d'où il a annoncé le Plan américain pour une énergie propre ("America's Clean Power Plan"). Le plan rassemble une série de règles et de réglementations qui imposeront pour la première fois aux centrales électriques de réduire de 32% d'ici 2030 leurs émissions de carbone, par rapport aux niveaux de 2005. "Il n'y a pas de défi qui pose une plus grande menace pour notre avenir et pour les générations futures que le changement climatique", a-t-il assuré, soulignant l'urgence d'agir. "La plupart du temps, les problématiques auxquelles nous faisons face sont temporaires et nous pouvons nous attendre à ce que les choses s'améliorent si nous y travaillons dur". "Mais voilà l'un des rares cas, de par son ampleur, de par sa portée, qui si nous ne le réglons pas, ne pourra pas être inversé. Et nous ne pourrons probablement pas nous adapter suffisamment", a-t-il martelé.


  • La poupée russe et son histoire parfois méconnue exposées à Moscou
    AFP, 04/08/2015 09h30
    Pour nombre de touristes, la "matriochka" représente un souvenir indispensable de la Russie. Rares sont ceux qui savent que cette poupée gigogne multicolore puise ses origines au Japon, avant d'être intimement liée au pays qui en a fait son symbole. Une exposition à Moscou intitulée "La Matriochka: pas un simple jouet", qui se tient au Musée d'Art Décoratif à Moscou jusqu'au 13 septembre, lève le voile sur l'histoire peu connue des célèbres poupées russes. Paysannes joviales de l'époque tsariste, ouvriers et cosmonautes de l'époque soviétique, Lénine, Staline ou Vladimir Poutine, voire aujourd'hui les contestataires anti-Poutine des Pussy Riot. Ces poupées de bois emboîtées les unes dans les autres ont depuis plus d'un siècle reflété toutes les époques et continuent de le faire dans les boutiques de souvenirs. "Pratiquement chaque famille russe possède au moins une matriochka", relève la conservatrice du musée, Elena Titova.


  • MH370: réunion des enquêteurs à Paris, avant le début des expertises
    AFP, 04/08/2015 09h29
    Cinq jours après la découverte d'un fragment d'aile de Boeing 777 à La Réunion, juge, gendarmes et experts aéronautiques français et malaisiens se sont réunis lundi à Paris afin de coordonner leur action dans l'enquête sur la disparition du vol MH370. Arrivée au palais de justice de Paris vers 14H30, la délégation malaisienne dirigée par le directeur général de l'aviation civile Azharuddin Abdul Rahman et composée de quatre autres personnes, représentant la Malaysia Airlines et la justice malaisienne, a quitté les lieux peu après 16H30. Durant près de deux heures, ils se sont entretenus avec un des trois juges français chargés de l'affaire, des enquêteurs de la gendarmerie des transports aériens et des représentants du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA). Ils devaient faire le point sur la découverte de ce morceau d'aile d'avion appelé flaperon, qui sera expertisé à partir de mercredi après-midi dans un laboratoire militaire à Balma (banlieue de Toulouse), et des morceaux d'une valise, expertisée dans un laboratoire de région parisienne. Ils devaient également évoquer les modalités de coopération judiciaire. La justice française s'est en effet saisie de l'affaire car quatre des victimes sont françaises. Ces prochaines analyses pourraient déterminer s'il s'agit d'un morceau du Boeing 777 du vol MH370, disparu mystérieusement le 8 mars 2014 avec 239 personnes (dont 153 Chinois) à bord.



  • Migrants clandestins: le gouvernement britannique annonce de nouvelles mesures
    AFP, 04/08/2015 09h26
    Le gouvernement britannique a proposé lundi de nouvelles mesures pour contrôler l'afflux de migrants clandestins à l'entrée du tunnel sous la Manche et leurs tentatives de passer en Grande-Bretagne. "Je pense que nous sommes en train de prendre le contrôle de la situation. Nous avons constaté un pic la semaine dernière, mais depuis le nombre de migrants a baissé", a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond, à l'issue d'une réunion du comité d'urgence Cobra de son gouvernement. "Nous avons pris un certain nombre de mesures en coopération avec les autorités françaises et Eurotunnel, qui ont déjà des conséquences, et dont les effets seront redoublés dans un ou deux jours", a assuré le ministre. Depuis lundi, les garde-frontières anglais opèrent dans la salle de commandes du tunnel sous la Manche. Une centaine de gardes supplémentaires devraient également être déployés au terminal de Calais. Anxieux de montrer de la fermeté dans ce dossier, le gouvernement britannique a également proposé que les propriétaires qui loueront leur logement à des immigrés clandestins puissent être condamnés à de la prison.


  • Inondations en Birmanie: 46 morts, certaines zones inaccessibles
    AFP, 03/08/2015 10h23
    Au moins 46 personnes ont trouvé la mort dans les inondations qui touchent la Birmanie depuis quelques jours et affectent plus de 200.000 personnes, notamment le centre et le nord, où certaines zones sont coupées du reste du pays. Des pluies diluviennes de mousson ont provoqué une montée des eaux rapides et des glissements de terrain, détruisant des milliers de maisons, de terres agricoles, de ponts et de routes. "46 personnes sont mortes et plus de 200.000 ont été affectées par les inondations à travers le pays", a déclaré à l'AFP un fonctionnaire du département d'aide et de réinstallation du ministère des affaires sociales. "Nous accélérons notre assistance et le travail des secours", a-t-il ajouté. Dimanche, les Nations unies avaient prévenu que dans un pays aussi vaste et pauvre que la Birmanie où les infrastructures sont très mauvaises, l'ampleur de la catastrophe ne pourrait pas être connue avant plusieurs jours. Les quatre zones les plus touchées sont celles du centre et de l'ouest du pays.


  • Israël: mort d'une adolescente poignardée à la Gay Pride
    AFP, 03/08/2015 10h22
    Une adolescente poignardée par un fanatique juif lors de la Gay Pride à Jérusalem a succombé dimanche à ses blessures, alors que le gouvernement israélien promettait plus de fermeté envers les extrémistes qui ont également incendié une maison palestinienne, tuant un bébé. Jeudi soir, Yishaï Shlissel, un colon ultra-orthodoxe, s'est rué sur le défilé de la Gay Pride, blessant six personnes à coups de couteau, dont Shira Banki, 16 ans, admise à l'hôpital "dans un état critique". La jeune fille est morte dimanche. Le lendemain matin, dans le nord de la Cisjordanie occupée, Ali Dawabcheh, 18 mois, mourait brûlé vif dans l'incendie de sa maison par d'autres extrémistes, présentés par les Palestiniens comme des colons. Ses deux parents et son frère de quatre ans sont "entre la vie et la mort" dans des hôpitaux israéliens. Ces deux attaques ont provoqué la consternation. De l'opposition israélienne à l'ONU en passant par les Palestiniens, tous ont dénoncé des violences rendues possibles par "l'impunité" dont jouissent, selon différentes ONG, les colons et autres activistes d'extrême droite. Face aux pressions, Benjamin Netanyahu a promis dimanche matin la "tolérance zéro" et son ministre de la Défense Moshé Yaalon a autorisé la mise en détention administrative, c'est-à-dire sans charge et pour une durée illimitée, d'extrémistes juifs.


  • La Californie en proie à une vingtaine d'incendies, 8500 pompiers sur le front
    AFP, 03/08/2015 10h20
    Des milliers de pompiers luttaient dimanche contre les flammes d'une vingtaine d'incendies en Californie, frappée par la pire sécheresse de son histoire, qui ont causé la mort d'un soldat du feu et nécessité l'évacuation de milliers de personnes. "Depuis jeudi soir, des milliers de coups de foudre sont tombés, déclenchant plusieurs centaines de petits incendies", a indiqué Calfire, l'organisme de prévention des feux en Californie, dans un communiqué dimanche en milieu de journée. Il prévoyait des orages en montagne dans la journée, avec peu de pluie. Les éclairs pourraient donc de nouveau allumer des feux en touchant un sol et des végétaux asséchés par quatre années d'une sécheresse historique. Dans la soirée de dimanche, Calfire a annoncé ses premières nouvelles encourageantes: trois feux étaient en voie d'être circonscrits dans les comtés de Nevada, Napa et Shasta. Dimanche matin, quelque 8.500 pompiers combattaient 21 vastes incendies, disséminés dans tout l'Etat de la côte ouest des Etats-Unis. Les soldats du feu californiens ont reçu le renfort de pompiers venus d'autres Etats, comme le Nevada et le Colorado.


  • Irak : 45 morts dans des combats et des frappes aériennes contre l'EI
    Xinhua, 31/07/2015 09h40
    Un total de 45 personnes ont été tuées et 83 autres blessées mercredi au cours d'affrontements entre forces gouvernementales et militants de l'Etat islamique (EI) et de frappes aériennes menées par l'aviation irakienne et l'aviation de la coalition, selon des sources chargées de la sécurité. Dans la province occidentale d'Anbar, deux attentats suicides au camion piégé ont visé des positions des forces de sécurité et des milices alliées appelées Hachd al-Chaabi, ou Mobilisation populaire, dans l'université d'Anbar dans le sud-ouest de la capitale provinciale Ramadi (110 km à l'ouest de Bagdad), faisant 17 morts et 25 blessés dans les rangs des soldats et miliciens alliés, a indiqué une source provinciale chargée de la sécurité, sous couvert d'anonymat. Egalement dans cette province, huit militants de l'EI ont été tués et 14 autres blessés dans des affrontements avec des forces de sécurité irakiennes et dans un raid aérien sur la partie sud-ouest de Ramadi, a fait savoir la source sans fournir plus de détails.


  • France : 120 gendarmes et policiers supplémentaires déployés sur le site d'Eurotunnel
    Xinhua, 31/07/2015 09h39
    Après la mort d'un migrant cette nuit sur le site d'Eurotunnel de Calais (Pas-de-Calais), le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé mercredi le déploiement de deux unités de forces mobiles, soit 120 gendarmes et policiers sur la zone. Il a également appelé la société Eurotunnel "à prendre ses responsabilités". Pour sa part, Eurotunnel avait demandé la semaine dernière à la France et à la Grande-Bretagne une indemnisation de 9,7 millions d'euros en compensation des pertes et dépenses d'exploitation dues aux migrants et a déclaré avoir intercepté 37.000 migrants depuis le 1er janvier ajoutant que "la situation dépasse ce qu'un concessionnaire peut raisonnablement faire". Depuis début juin, des centaines de migrants tentent de rejoindre la Grande-Bretagne en passant par le tunnel sous la Manche géré par Eurotunnel. Le migrant décédé cette nuit est la neuvième personne qui a perdu la vie tentant de s'introduire sur le site d'Eurotunnel depuis juin. Selon la presse locale, dans la nuit de mardi à mercredi, les forces de l'ordre ont recensé au moins 1.500 tentatives d'intrusion sur le site.


  • Les talibans confirment la mort du mollah Omar
    AFP, 31/07/2015 09h34
    Les talibans afghans ont confirmé jeudi la mort de leur chef historique, l'énigmatique mollah Omar, ouvrant la voie à sa succession au moment où les rebelles islamistes sont à la fois appelés à des pourparlers de paix et menacés de se faire doubler sur leurs terres par l'organisation Etat islamique. Les talibans gardaient le silence radio depuis des années sur le sort de leur chef historique, qui n'était plus apparu en public depuis 2001. Ils ont finalement confirmé jeudi son décès. La veille, le gouvernement afghan avait indiqué que le mollah Omar s'est éteint dans "des circonstances mystérieuses" en avril 2013 à Karachi, la métropole du Pakistan voisin. "La direction de l'émirat islamique (nom officiel des talibans, ndlr) et la famille du mollah Omar annoncent le décès de maladie du fondateur et chef (des talibans)", ont annoncé les insurgés, décrétant trois jours de deuil et suggérant que le décès s'est produit au cours des deux dernières semaines. Les talibans afghans sont désormais confrontés au choix cornélien d'un successeur à cette figure qui les soudait depuis 20 ans et les avait portés au pouvoir à Kaboul, de 1996 à 2001, avant d'en être chassés par une coalition américaine dans la foulée des attentats du 11-Septembre.


  • Turquie: le pouvoir s'en prend au leader prokurde après de nouvelles attaques de la rébellion
    AFP, 31/07/2015 09h32
    Le pouvoir turc a intensifié jeudi son offensive anti-kurde en lançant une procédure judiciaire contre leur leader politique, après de nouvelles attaques meurtrières de la rébellion du PKK rapidement suivies de raids aériens de représailles. Alors que le pays s'enfonce depuis plus d'une semaine dans une guerre ouverte avec la rébellion kurde, les autorités judiciaires ont ouvert une enquête à l'encontre du leader prokurde Selahattin Demirtas pour "troubles à l'ordre public" et "incitation à la violence". Les faits reprochés à M. Demirtas remontent à 2014. S'il est jugé, il pourrait encourir jusqu'à 24 ans de prison, selon l'agence gouvernementale Anatolie. Considéré avec son Parti démocratique du Peuple (HDP) comme un des grands vainqueurs des législatives du 7 juin, M. Demirtas est devenu une cible privilégiée du président turc Recep Tayyip Erdogan qui l'accuse de soutenir le "terrorisme". Dans la matinée, trois soldats turcs ont été tués lors d'une embuscade d'un convoi militaire circulant dans le sud-est du pays à majorité kurde. L'attaque, attribuée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), est la plus meurtrière depuis le déclenchement le 20 juillet d'un nouveau cycle de violences. Un policier et un civil sont morts dans une autre attaque jeudi matin.


  • Grèce: le FMI jette une nouvelle ombre sur le plan d'aide
    AFP, 31/07/2015 09h31
    Le FMI a jeté jeudi une nouvelle ombre sur le plan d'aide à la Grèce en affirmant que sa participation était en suspens et le resterait sans engagement "concret" des Européens à alléger la dette d'Athènes. Ce n'est toutefois pas la seule condition posée par le Fonds monétaire international pour participer au troisième renflouement de la Grèce depuis 2010: Athènes devra également adopter un paquet "complet" de réformes, a déclaré un haut cadre de l'institution. "De décisions difficiles sont requises des deux côtés" et "le FMI ne participera qu'une fois que ces deux conditions seront remplies", a mis en garde ce responsable sous couvert de l'anonymat, assurant toutefois que cela "prendra du temps" et, sans doute, plusieurs mois. "Personne ne peut avoir l'illusion qu'une partie peut régler le problème seule", a-t-il déclaré. Cette déclaration intervient en pleine négociation à Athènes entre le gouvernement grec d'Alexis Tsipras et les hauts représentants des créanciers, UE, BCE et FMI, visant à la finalisation de l'accord sur le nouveau prêt au pays d'ici le 20 août, date à laquelle Athènes doit rembourser 3,2 milliards d'euros à la BCE.


  • Fabius à Téhéran, la France et l'Iran scellent leur réconciliation
    AFP, 30/07/2015 09h24
    La France et l'Iran ont scellé leur réconciliation lors de la visite mercredi à Téhéran du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui a transmis une invitation au président iranien Hassan Rohani à se rendre à Paris. Deux semaines après la signature d'un accord nucléaire conclu à Vienne entre l'Iran et les grandes puissances dont la France, M. Fabius est le premier ministre des Affaires étrangères français à se rendre en Iran en 12 ans. "Je suis porteur d'une invitation de la part du président de la République française au président iranien à se rendre en France, s'il le veut bien, au mois de novembre", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse commune avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif. "Si j'avais à résumer en deux termes le sens et l'état d'esprit dans lequel j'accomplis cette visite, je dirais le respect et la relance", a ajouté le ministre français.


  • Etats-Unis: un enfant de huit ans greffé des deux mains
    AFP, 30/07/2015 09h23
    Un petit garçon de huit ans a reçu une greffe des deux mains, une première au monde pour un enfant, a annoncé mardi l'hôpital pour enfants de Philadelphie (CHOP) où s'est déroulée cette intervention. L'équipe a greffé les deux mains et avant-bras d'un donneur au petit garçon, Zion Harvey. Originaire de Baltimore, il avait dû être amputé des deux mains et des deux pieds, et avait subi une greffe de rein il y a plusieurs années à la suite d'une grave infection. Enfant brillant et précoce, il marche aujourd'hui avec des prothèses, et avait selon les médecins réussi à apprendre à manger, écrire et même jouer à des jeux vidéo sans mains. Il leur a déjà dit qu'il avait hâte de pouvoir lancer un ballon avec ses nouvelles mains. L'opération, menée récemment par une équipe médicale multi-disciplinaire de 40 personnes, a duré plus de 10 heures, a précisé l'hôpital, ajoutant que cette opération était une collaboration entre les chirurgiens du CHOP et de Penn Medicine.


  • Vol MH370: un débris d'avion à La Réunion relance les spéculations
    AFP, 30/07/2015 09h22
    La découverte mercredi d'un débris d'avion sur le rivage oriental de La Réunion suscite des interrogations sur un éventuel lien avec le Boeing 777 du vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord. La Malaisie a annoncé avoir envoyé des enquêteurs sur place. "J'ai envoyé une équipe pour enquêter", a déclaré le ministre malaisien des Transports Dato Sri Liow Tiong Lai à la presse, en marge d'un débat du Conseil de sécurité de l'ONU à New York. "Il faut vérifier les débris avant de pouvoir confirmer", a-t-il ajouté. Le débris, long de deux mètres et ressemblant à un morceau d'aile, a été retrouvé à Saint-André de La Réunion par les employés d'une association chargée du nettoyage du rivage, a-t-on appris de source proche de la cellule d'enquête chargée d'en déterminer l'origine.


  • MH17: Moscou met son veto à l'ONU à la création d'un tribunal spécial
    AFP, 30/07/2015 09h19
    La Russie a mis son veto mercredi au Conseil de sécurité de l'ONU à une résolution qui aurait créé un tribunal spécial pour juger les responsables du crash du vol MH17 abattu en juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine. Onze pays ont voté pour, trois se sont abstenus (Chine, Venezuela, Angola). Juste avant le vote, les 15 pays membres avaient observé une minute de silence en souvenir des 298 victimes du crash du Boeing malaisien, dont 196 Néerlandais et 39 Australiens. Ce tribunal international indépendant était réclamé par les cinq pays qui mènent l'enquête sur ce crash (Malaisie, Pays-Bas, Australie, Ukraine et Belgique). La résolution, déposée par la Malaisie, était soutenue notamment par Londres, Washington et Paris qui accusent les rebelles ukrainiens pro-russes d'avoir abattu l'avion. La Russie de son côté a incriminé l'armée ukrainienne. L'ambassadeur russe Vitali Tchourkine a réaffirmé mercredi que la création d'un tribunal "n'était pas du ressort du Conseil" et qu'il convenait d'attendre les conclusions de l'enquête, prévues pour octobre. Il a accusé les partisans du tribunal de vouloir politiser cette affaire.


  • Afghanistan: les talibans pas informés de nouveaux pourparlers de paix
    AFP, 30/07/2015 09h18
    Les talibans ont affirmé jeudi n'être "pas informés" d'un nouveau round de pourparlers de paix avec Kaboul attendu d'ici la fin de la semaine, et n'ont fait aucun commentaire sur la mort présumée de leur chef suprême, le mollah Omar. "Des médias diffusent des informations selon lesquelles des pourparlers de paix vont se tenir très bientôt (...) soit en Chine soit au Pakistan", relèvent les talibans dans un communiqué publié sur leur site internet. "(Notre) bureau politique (...) n'est pas informé de (l'existence de) ce processus", ajoutent-ils. Il s'agit de la première réaction des insurgés depuis que les autorités afghanes ont annoncé mercredi soir que le chef suprême des talibans, le mollah Omar, s'était éteint il y a déjà deux ans dans un hôpital de Karachi, la métropole du Pakistan. Depuis la chute des talibans à la suite de l'intervention d'une coalition dirigée par les Etats-Unis dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, des rumeurs ont régulièrement fait état du décès du mollah Omar, qui avait, selon des sources concordantes, trouvé refuge au Pakistan voisin après la chute de son régime.


  • L'Inde exécute un des cerveaux des attentats de Bombay en 1993
    AFP, 30/07/2015 09h16
    L'Inde a annoncé jeudi l'exécution par pendaison de Yakub Memon, un des cerveaux des attentats de Bombay qui avaient fait des centaines de victimes en 1993. Les attentats de Bombay, les plus meurtriers jamais perpétrés en Inde, avaient fait 257 morts dans la métropole, capitale économique du pays. Après le rejet par le président indien Pranab Mukherjee d'une demande de sursis, Yakub Memon a été pendu tôt jeudi, jour de son 53ème anniversaire, à la prison de Nagpur, dans l'ouest de l'Etat du Maharashtra (centre). "Yakub Memon a été pendu aujourd'hui à 07H00 (01H30 GMT)", a déclaré un officier de police de Nagpur, R.V Halami. Selon l'agence Press Trust of India, sa dépouille devait être confiée à sa famille. La Cour Suprême avait rejeté la semaine passée le dernier appel du condamné à mort, ouvrant la voie à son exécution. Les mesures de sécurité avaient été renforcées à Bombay pour prévenir tout incident. Comptable de formation, Yakub Memon est le seul des onze coaccusés dont la condamnation à la peine capitale a été confirmée en dernier ressort. Les autres ont vu leur condamnation commuée en prison à vie.


  • Turquie: l'Otan assure Ankara de sa solidarité face à l'EI
    AFP, 29/07/2015 09h52
    L'Otan, réunie en urgence à Bruxelles à la demande d'Ankara, a assuré son allié turc de sa "forte solidarité" face au "terrorisme", contre le groupe État islamique (EI) avant tout, et contre les rebelles kurdes. Le Parlement turc se réunit en session extraordinaire mercredi après-midi pour évoquer la situation sécuritaire du pays. "Tous les alliés ont assuré la Turquie de leur solidarité et de leur ferme soutien", a assuré mardi le secrétaire général de l'Otan, le Norvégien Jens Stoltenberg, à l'issue de la réunion des ambassadeurs des 28 pays membres de l'Alliance. "Le terrorisme pose une menace directe à la sécurité des membres de l'Otan et à la stabilité et la prospérité internationales", a-t-il affirmé en confirmant que la Turquie n'avait pas réclamé de "présence militaire additionnelle" de l'Alliance. Mais si tous les participants ont reconnu à la Turquie "le droit de se défendre", certains ont plaidé en faveur d'une "réponse proportionnée" contre les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) afin de sauvegarder le fragile processus de paix engagé depuis 2012.


  • Bangladesh: condamnation à mort confirmée pour un dirigeant de l'opposition
    AFP, 29/07/2015 09h49
    La Cour suprême du Bangladesh a confirmé mercredi la condamnation à mort par pendaison d'un dirigeant de l'opposition pour des crimes de guerre perpétrés pendant la guerre d'indépendance en 1971. La plus haute juridiction du pays a débouté Salauddin Quader Chowdhury de son appel contre sa condamnation à la peine capitale, prononcée en 2013 par un tribunal ad hoc controversé jugeant les crimes de guerre commis il y a plus de quarante ans. Dirigeant du principal parti d'opposition, le Bangladesh Nationalist Party, M. Chowdhury, 66 ans, était le premier parlementaire a être condamné par le tribunal international des crimes (ICT). Lors de l'intervention de l'Inde à la fin du conflit de 1971, signifiant la défaite imminente du Pakistan, les milices pro-Islamabad ont massacré des dizaines d'enseignants, de réalisateurs, de médecins et de journalistes. Selon l'accusation, le parlementaire a tué de sang froid plus de 200 Hindous à la fin du conflit de 1971. Il a été reconnu coupable de torture et de génocide. Ses avocats ont fait savoir mercredi qu'ils feraient appel de sa condamnation auprès de la Cour suprême.


  • Pakistan: le chef du principal groupe armé antichiites tué dans une fusillade avec la police
    AFP, 29/07/2015 09h47
    Le Pakistan a annoncé mercredi la mort du chef du plus violent groupe armé islamiste antichiites du pays, tué selon les autorités avec ses principaux bras droits lors d'une fusillade avec la police. Malik Ishaq, environ 55 ans, était l'influent leader du Lashkar-e-Jhangvi (LeJ), proche d'Al-Qaïda et accusé d'innombrables attaques, en partie revendiquées, contre la minorité chiite (20% de la population) qu'il considérait comme traître à l'islam. Il faisait également partie de la liste des personnalités considérées comme terroristes par le gouvernement américain. Cette annonce intervient alors que le Pakistan avait annoncé en décembre dernier, après le massacre de plus de 130 écoliers par un commando rebelle taliban à Peshawar (nord-ouest), qu'il n'aurait plus aucune tolérance envers les groupes armés islamistes violents. La mort de Malik Ishaq et de 13 autres membres de son groupe, dont deux de ses fils, a été annoncée tôt mercredi par la police et les autorités de la province du Pendjab (est), berceau du LeJ. Selon les autorités, Malik Ishaq, arrêté par la police quelques jours plus tôt, a péri après que certains de ses partisans eurent tenté de le libérer en attaquant le convoi policier qui le transportait dans les faubourgs de la ville de Muzaffargarh.


  • Washington va libérer l'espion israélien Pollard
    AFP, 29/07/2015 09h45
    Les Etats-Unis, après des années de refus obstiné, vont finalement libérer en novembre prochain l'espion israélien Jonathan Pollard, arrêté en 1985 et condamné à la prison à vie en 1987. "La Commission de libération conditionnelle a émis un avis accordant la remise en liberté à notre client", ont précisé dans un communiqué ses avocats Eliot Lauer et Jacques Semmelman, précisant qu'il devrait retrouver la liberté le 21 novembre prochain. Ceux-ci ont toutefois demandé à Barack Obama de faire preuve de clémence et de le faire libérer avant cette date. Selon eux, la décision de la Commission de libération conditionnelle a été prise à l'unanimité des trois membres après une audience le 7 juillet au centre de détention fédéral de Butner, en Caroline du Nord (sud-est des Etats-Unis), où M. Pollard est incarcéré. Si cette libération conditionnelle n'avait pas été accordée, Jonathan Pollard, prisonnier modèle, aurait passé quinze ans supplémentaires derrière les barreaux. Il va devoir rester sur le sol américain au moins cinq ans après sa libération, à moins que Barack Obama ne l'autorise à quitter le pays. Ses avocats ont précisé que M. Pollard avait déjà l'assurance d'avoir un travail et une maison dans la région new-yorkaise.


  • FN: 3ème victoire judiciaire de Jean-Marie Le Pen contre sa fille
    AFP, 29/07/2015 09h42
    La justice a donné raison pour la troisième fois à Jean-Marie Le Pen dans le conflit qui l'oppose à sa fille Marine Le Pen, présidente du Front national, en confirmant mardi la suspension du congrès qui était censé supprimer son statut de président d'honneur. Dans son arrêt, la cour d'appel de Versailles "confirme en toutes ses dispositions" la décision rendue le 8 juillet par les juges des référés du tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine), qui avaient suspendu cette consultation des adhérents, organisée par voie postale, "jusqu'à organisation d'une assemblée générale extraordinaire conforme aux statuts actuellement applicables". "C'est une défaite personnelle pour M. (Florian) Philippot", vice-président du parti, et "un succès pour tous les patriotes, tous les militants et électeurs du Front national", a réagi M. Le Pen. "J'ai fondé le Front national, je l'ai dirigé pendant 40 ans et j'en suis encore aujourd'hui un des chefs, président d'honneur", a-t-il martelé.


  • Etats-Unis: Hillary Clinton s'engage sur les énergies propres
    AFP, 28/07/2015 09h39
    La candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton a promis lundi d'emmener les Etats-Unis sur la voie de la décarbonisation en misant sur le solaire et les énergies renouvelables, dénonçant ses adversaires climato-sceptiques du camp républicain. Mais la candidate s'est refusée à rendre tout avis sur le projet d'oléoduc Keystone XL entre le Canada et les Etats-Unis, décrié par les écologistes, et qui attend un permis de construire de l'administration de Barack Obama, pressée par les écologistes et la plupart des démocrates de bloquer le chantier. "Je refuse de tourner le dos à l'un des plus grands défis faisant face à l'Amérique, et l'une des plus grandes opportunités", a déclaré Hillary Clinton en déplacement dans la gare routière centrale de Des Moines, dans l'Iowa, un bâtiment certifié pour sa très basse consommation d'énergie. "Nous ferons de l'Amérique la superpuissance mondiale des énergies propres". Elle a présenté deux objectifs, premier pilier de l'agenda climatique qu'elle déclinera dans les prochains mois: un demi-milliard de panneaux solaires installés avant la fin de son premier mandat, fin 2020, soit 140 gigawatts de capacité (+700% par rapport aux panneaux installés à ce jour, selon son équipe de campagne), et la production de suffisamment d'énergie renouvelable pour "alimenter chaque maison en Amérique en 10 ans".

  • Ankara et Washington renforcent leur coopération face au groupe EI
    AFP, 28/07/2015 09h37
    Les Etats-Unis et la Turquie ont décidé lundi de muscler leur coopération militaire pour éradiquer le groupe Etat islamique (EI) du nord de la Syrie, alors qu'Ankara a promis de continuer ses frappes contre les rebelles kurdes jusqu'à ce qu'ils déposent les armes. Ce nouveau partenariat vise à "établir une zone débarrassée de l'EI et d'améliorer la sécurité et la stabilité le long de la frontière entre la Turquie et la Syrie", a déclaré un responsable militaire américain en marge d'une visite du président Barack Obama en Ethiopie. Longtemps accusé de complaisance vis-à-vis des organisations radicales en lutte contre le régime de Damas, le gouvernement islamo-conservateur turc a opéré un virage après l'attentat suicide meurtrier de Suruç (sud), attribué à l'EI, et la mort d'un de ses soldats tué lors d'une attaque jihadiste à la frontière. Depuis vendredi, l'armée turque a mené plusieurs raids aériens contre des objectifs de l'EI en Syrie. Ankara a aussi donné son feu vert, longtemps attendu, à l'utilisation de la base d'Incirlik (sud) aux avions américains qui bombardent l'EI en Syrie et en Irak. Les détails de l'accord évoqué par Washington restent toutefois à définir.

  • Séisme en Indonésie: des bâtiments endommagés et un disparu
    AFP, 28/07/2015 09h35
    Un séisme de magnitude 7 s'est produit mardi dans une région montagneuse isolée de l'est de l'Indonésie, endommageant plusieurs bâtiments, tandis qu'un adolescent est porté disparu après avoir chuté dans un fleuve, selon un bilan provisoire des autorités. La terre a tremblé à 06h41 (21h41 GMT lundi), à environ 250 kilomètres à l'ouest de Jayapura, capitale de la province de Papouasie, et à une profondeur de 52 kilomètres, a précisé l'Institut américain de géophysique (USGS). Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée après le séisme survenu dans une montagne couverte de jungle et peu habitée. "Le séisme a été ressenti très fortement pendant quatre secondes. Des habitants ont été pris de panique et se sont rués hors de leurs domiciles", a déclaré le porte-parole de l'agence indonésienne des situations d'urgence, Sutopo Purwo Nugroho. Une maison s'est effondrée et une autre a été partiellement endommagée à Kasonaweja, ville non loin de l'épicentre, tandis que des patients d'un hôpital ont été évacués après que les murs de l'établissement se sont fissurés, a déclaré un représentant local de l'agence, Yonas Taudufu. Un adolescent de 15 ans qui était en train de pêcher dans un fleuve est tombé dans l'eau à la suite du séisme, et il est toujours porté disparu, a ajouté le responsable. Le séisme a également provoqué une fissure de 50 mètres de long sur une route. Selon le site internet spécialisé Earthquake-Report, le secteur est constitué de "montagnes escarpées et sa végétation est tropicale, ce qui veut dire qu'il y a un vrai risque de glissements de terrain dangereux".

  • Iran: attaques des conservateurs contre Fabius avant son arrivée à Téhéran
    AFP, 28/07/2015 09h31
    Des médias et personnalités du camp conservateur iranien ont critiqué le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, attendu mercredi à Téhéran, le gouvernement iranien prenant sa défense. L'agence de presse Fars, proche des conservateurs, cite Mojtaba Zolnour, ancien représentant du guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei au sein des Gardiens de la révolution, qui souligne que le ministre français "vient en Iran pendant la semaine du soutien aux hémophiles+, ce qui nous rappelle nos chers compatriotes qui sont morts à cause de l'importation de sang contaminé dont le principal responsable est Fabius". Laurent Fabius était Premier ministre quand a éclaté en France dans les années 1980 l'affaire du sang contaminé. Le Centre national de transfusion sanguine avait distribué des produits sanguins contaminés par le VIH, provoquant le mort de centaines de personnes en France où ces produits avaient ensuite été interdits. Mais des lots de sang contaminé avaient continué à être exportés à l'étranger, notamment en Iran, y entraînant l'infection et la mort de plusieurs centaines de personnes. En 1999, Laurent Fabius avait été innocenté par la justice française.

  • JO-2024: Boston renonce à sa candidature faute de soutien populaire
    AFP, 28/07/2015 09h28
    La ville de Boston a renoncé à sa candidature aux Jeux olympiques d'été de 2024, faute d'adhésion de la population, et le comité olympique se donne maintenant jusqu'en août pour trouver un éventuel remplaçant. "Nous n'avons pas été en mesure d'obtenir le soutien d'une majorité des citoyens de Boston pour accueillir les Jeux olympiques de 2024 et les Jeux paralympiques", a constaté Scott Blackmun, le patron du Comité olympique des Etats-Unis (USOC), dans un communiqué. "Par conséquent, l'USOC ne pense pas que Boston, avec le niveau de soutien actuel, serait en mesure de l'emporter face aux superbes candidatures de Paris, Rome, Hambourg, Budapest ou Toronto", a-t-il ajouté. Cette annonce n'est pas vraiment une surprise, le manque d'enthousiasme des Bostoniens pour le projet, reflété dans tous les sondages, avait très tôt inquiété le comité. En janvier, le Comité avait préféré Boston à Washington, Los Angeles ou encore San Francisco. Plus tôt dans la journée de lundi, le maire de Boston, Marty Walsh, avait fait part de ses très fortes réticences à l'organisation de l'événement en raison de ses craintes pour les finances de la ville en cas de dépassement des coûts. Il refuse de signer un document demandé aux villes hôte, a-t-il expliqué: "c'est un engagement que je ne peux pas prendre sans l'assurance que Boston et ses résidents seront protégés". "Je refuse d'engager la responsabilité de Boston pour des dépassements, et je refuse de signer une garantie qui utilise l'argent des contribuables pour payer pour les jeux Olympiques", a-t-il ajouté.


  • Chili: nouvelles arrestations d'ex-militaires pour le meurtre d'un photographe en 1986
    AFP, 28/07/2015 09h25
    Un juge chilien a ordonné lundi l'arrestation de cinq autres ex-militaires dans l'enquête sur le meurtre d'un jeune photographe brûlé vif par une patrouille militaire après une manifestation contre la dictature d'Augusto Pinochet, en 1986. "Le juge Mario Carroza a émis lundi cinq autres mandats d'arrêt", a indiqué un porte-parole du département de la Justice. Quatre d'entre eux ont déjà été arrêtés. La semaine dernière, sept anciens militaires avaient été interpellés dans le cadre de cette enquête. Il y a presque 30 ans, le photographe Rodrigo Rojas de Negri, 19 ans, exilé aux Etats-Unis, venait de rentrer au Chili et prenait des photos d'une manifestation dans un quartier populaire en compagnie d'une amie étudiante de 18 ans, Carmen Gloria Quintana. Interpellés par des militaires, ils avaient été aspergés d'essence et brûlés vifs avant d'être abandonnés dans les environs de Santiago. La jeune fille, atrocement défigurée, a survécu à ses blessures et vit aujourd'hui au Canada, mais Rodrigo Rojas est mort après quatre jours d'agonie. Malgré le témoignage de Carmen Gloria Quintana, la justice n'avait jamais pu démontrer la participation aux faits des militaires unis par un "pacte du silence" organisé par leurs supérieurs. Lors d'une conférence de presse lundi à Santiago, Carmen Gloria Quintana a mis l'armée au défi de livrer toutes les informations dont elle dispose sur son cas: "Il est temps d'en finir avec l'impunité, d'ouvrir toutes les voies de la vérité et de la justice", a-t-elle déclaré. Au sein de l'armée, "il y a encore une politique institutionnalisée de dissimulation (pour couvrir) le mensonge et l'horreur", a-t-elle ajouté.


  • Yémen: attaque rebelle dans le sud malgré la trêve
    AFP, 27/07/2015 09h51
    Les rebelles chiites Houthis ont attaqué une localité dans le sud du Yémen peu après l'entrée en vigueur dans la nuit de dimanche à lundi d'une trêve humanitaire décrétée par la coalition arabe qui les combat, selon des témoins. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a demandé aux rebelles de respecter la pause et a exhorté les belligérants à "faire preuve du maximum de retenue en cas de violations isolées (de la trêve) et à éviter toute escalade". Les rebelles ont tiré aux obus de char contre des quartiers résidentiels à Jebel Sabr, une localité de la province de Taëz, dans le sud, provoquant des affrontements avec les forces loyalistes, selon les témoins. La situation était relativement calme dans la capitale Sanaa et dans le nord et le centre du pays, mais des accrochages limités ont été signalés à Lahj (sud) et Mareb (est), selon des responsables et des habitants. Une heure après le début de la trêve, des échanges de tirs se déroulaient par intermittence au nord d'Aden, où les rebelles résistaient encore à la progression des forces loyalistes qui ont reconquis cette grande ville portuaire du sud.


  • Grèce: les créanciers à Athènes pour négocier un nouveau renflouement
    AFP, 27/07/2015 09h49
    Des représentants des créanciers de la Grèce, UE et FMI, entament lundi à Athènes les discussions avec les autorités grecques sur un nouveau prêt au pays, ont indiqué dimanche la Commission européenne et le Fonds monétaire international, sans toutefois pas précisé si ces équipes seraient dans un premier temps uniquement composées d'experts, ou incluraient également les chefs des délégations des quatre institutions concernées, Commission, Banque centrale européenne, Mécanisme européen de stabilité et Fonds monétaire international. Un porte-parole du FMI a toutefois indiqué que l'institution n'enverrait lundi qu'une "équipe technique", un terme qui laisse entendre que son chef de mission en Grèce ne serait pas immédiatement associée à ces discussions. "Une équipe technique commencera à travailler lundi à Athènes pour faire le point sur les évolutions récentes de la situation", a indiqué dans un courriel ce porte-parole, sans donner plus de précisions.


  • Tour de France: Froome vainqueur pour la deuxième fois
    AFP, 27/07/2015 09h46
    Chris Froome, Anglais élevé en Afrique, a rejoint le haut du podium du Tour de France, qu'il a remporté dimanche pour la deuxième fois en trois ans après avoir écrasé l'épreuve, suscitant critiques et réactions parfois hostiles. L'Allemand Andre Greipel a remporté la prestigieuse 21e et dernière étape sur les Champs-Elysées, son quatrième succès sur la course cette année. Dans l'écrin prestigieux de la célèbre avenue, Froome a côtoyé deux coureurs de la même équipe, le Colombien Nairo Quintana (déjà 2e en 2013 derrière lui) et l'Espagnol Alejandro Valverde, présent pour la première fois à l'âge de... 35 ans à ce niveau. Valverde s'est placé devant les deux derniers des "quatre fantastiques" annoncés au départ d'Utrecht (Pays-Bas) le 4 juillet. Le champion d'Italie Vincenzo Nibali, vainqueur sortant, a pris la quatrième place et l'Espagnol Alberto Contador, qui a échoué dans sa quête du doublé Giro-Tour, la cinquième.


  • Afghanistan: une dispute tourne mal lors d'un mariage, au moins 21 morts
    AFP, 27/07/2015 09h45
    Au moins 21 personnes ont été tuées et 10 blessées dans une fusillade entre invités qui se sont disputés lors d'un mariage dans le nord de l'Afghanistan, ont annoncé lundi les autorités locales. L'affrontement, qui semble a priori plus le fruit d'une dispute locale que lié au conflit entre les autorités et les rebelles talibans, a eu lieu dimanche soir dans la province de Baghlan, a déclaré Gulistan Qusani, chef de la police du district. "Une dispute a éclaté entre des hommes armés lors d'une cérémonie de mariage dans le district de Deh Salah. Lorsque le ton est monté, un responsable local a tiré en l'air" pour calmer les esprits, a-t-il expliqué. Mais cela a eu l'effet inverse: "Les deux camps ont commencé à échanger des coups de feu". Toutes les victimes sont des hommes qui étaient invités au mariage, âgés entre 14 et 60 ans, a ajouté M. Qusani, en relevant à 21 morts le bilan de la fusillade, contre 20 auparavant. Les autorités locales ont envoyé une délégation sur place pour enquêter sur les circonstances exactes de l'affrontement, a ajouté le porte-parole de la police de Baghlan, Sultan Mohammad Ebadi. Les mariages afghans, qui peuvent rassembler des milliers de personnes, donnent de temps en temps lieu à des incidents ou règlements de compte mortels, fruit de disputes entre factions locales ou de tirs de célébrations mal dirigés, ou parfois d'attaques rebelles contres les autorités locales. Ils interviennent notamment dans les zones les plus reculées, dans ce pays secoué par près de 40 ans de conflit où le pouvoir local se partage encore souvent entre milices locales, et où la possession d'armes reste habituelle dans les familles.


  • La fille de Whitney Houston, Bobbi Kristina, est morte à l'âge de 22 ans
    AFP, 27/07/2015 06h51
    Bobbi Kristina Brown, fille unique de la légende de la pop music Whitney Houston et du chanteur Bobby Brown, est décédée dimanche à l'âge de 22 ans, a annoncé sa famille.

    Elle repose enfin en paix dans les bras du Seigneur, a déclaré la famille dans un communiqué. Nous voulons une nouvelle fois remercier les gens pour leur formidable témoignage d'amour et leur soutien pendant ces derniers mois.

    La fille de Whitney Houston est morte dans un hospice de Duluth (Géorgie), dans le sud des Etats-Unis.

    La jeune femme avait été trouvée inconsciente dans sa baignoire le 31 janvier à son domicile d'Atlanta (Géorgie). Elle avait été ranimée par des équipes d'urgence mais avait perdu une partie importante de ses fonctions cérébrales et était restée plongée dans le coma ces six derniers mois.

    La famille avait annoncé fin juin que Bobbi Kristina Brown avait été transférée dans un centre pour malades en phase terminale.

    Selon le site d'information sur les célébrités TMZ, elle est décédée après que la famille eut décidé l'arrêt de tous les traitements médicamenteux.

    De nombreux fans ont posté des messages de soutien à la famille sur Twitter, déclarant que Bobbi allait finalement retrouver sa mère bien-aimée.

    Repose au Paradis. Tu étais très aimée, Bobbi Kristina Brown, a écrit sur Twitter l'actrice et présentatrice Holly Robinson Peete.

    Enfin en paix !, a tweeté l'animatrice et productrice de télévision Oprah Winfrey.

    Mon coeur est vraiment lourd. Repose en paix avec ta maman, a dit la rappeuse et productrice Missy Elliott, également sur Twitter.

    Les parents de Bobbi Kristina Brown s'étaient séparés en 2006 et avaient divorcé en 2007, et la garde de l'enfant avait été confiée à Whitney Houston. Toutes deux étaient extrêmement proches, et Bobbi accompagnait souvent sa mère à des spectacles ou à des cérémonies.

    Ses parents étaient apparus en 2005 dans un reality show intitulé Being Bobby Brown au cours duquel ils avaient évoqué leurs difficultés personnelles et familiales.

    L'accident de Bobbi Kristina Brown - lié apparemment à une overdose, selon une source citée par Entertainment Tonight, émission de télévision américaine spécialisée dans les nouvelles people - rappelle étrangement celui de sa mère, trouvée morte dans une baignoire dans un hôtel de Los Angeles le 11 février 2012, la veille de la cérémonie des Grammy Awards.

    Selon le médecin légiste, la chanteuse avait sans doute fait une overdose d'alcool et de drogues avant de se noyer.

    Les circonstances à la suite desquelles Bobbi Kristina a été trouvée inconsciente dans une baignoire sont également peu claires.

    En février, des médias américains ont annoncé que la police avait ouvert une enquête sur l'ami de Bobbi Kristina, Nick Gordon, qui aurait déclaré que c'était lui qui l'avait trouvée dans la baignoire.

    Ces médias affirmaient aussi que Bobbi Kristina avait subi des blessures d'origine indéterminée avant de sombrer dans l'inconscience.


  • François Hollande s'est entretenu avec le président iranien Hassan Rohani
    AFP, 24/07/2015 09h36
    Le président François Hollande s'est entretenu avec son homologue iranien Hassan Rohani, avec qui il a examiné "les conditions de la mise en œuvre" de l'accord sur le nucléaire iranien, a indiqué la présidence française jeudi. "Ils se sont félicités de l'accord conclu à Vienne le 14 juillet" et "sont convenus de renforcer la coopération bilatérale dans ce nouveau contexte", a précisé la présidence dans un communiqué. Le président Hollande a "souhaité que l'Iran contribue positivement au règlement des crises au Moyen-Orient". Selon l'Elysée, la visite en Iran du chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, le 29 juillet, s'inscrit dans ce renforcement de la coopération entre les deux pays. Il doit notamment s'entretenir en Iran avec le président Rohani, après la conclusion de l'accord historique sur le programme nucléaire de Téhéran avec les grandes puissances.


  • La Turquie s'engage dans la lutte contre l'EI, raid aérien en Syrie
    AFP, 24/07/2015 09h34
    La Turquie s'est résolument engagée dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en menant vendredi son premier raid aérien contre des positions jihadistes en Syrie, quatre jours après un attentat suicide meurtrier attribué au mouvement radical. Peu avant 04h00 (01h00 GMT), trois chasseurs F16 de l'armée de l'air turque ont bombardé en territoire syrien trois objectifs tenus par les jihadistes. L'opération s'est déroulée dans la zone frontalière qui fait face à la ville turque de Kilis (sud). Jeudi, des combattants jihadistes avaient ouvert le feu depuis la Syrie sur un poste frontalier de l'armée turque dans la région de Kilis, tuant un sous-officier et blessant deux soldats, selon l'état-major turc. Des chars turcs ont immédiatement riposté en ouvrant le feu sur une position jihadiste, tuant un de ses combattants et endommageant trois de ses véhicules. Cette confrontation directe intervient dans la foulée de l'attentat suicide commis lundi à Suruç (sud), qui a fait 32 morts et une centaine de blessés parmi un groupe de jeunes militants de gauche partisans de la cause kurde qui souhaitaient participer à la reconstruction de la ville syrienne de Kobané. Les autorités ont identifié un jeune Turc de 20 ans, Seyh Abdurrahman Alagöz, comme le "kamikaze". Selon la presse, il a effectué un séjour en Syrie dans les rangs de l'EI.


  • Le groupe japonais Nikkei va racheter le Financial Times
    AFP, 24/07/2015 09h32
    L'éditeur britannique Pearson a annoncé jeudi la vente du Financial Times au groupe japonais Nikkei, jugé mieux armé pour aider le prestigieux quotidien des milieux d'affaires à affronter les mutations technologiques des médias. Pearson a annoncé dans un communiqué avoir cédé l'essentiel du FT Group, qui comprend le quotidien et son édition internet, ainsi que diverses firmes de services, au géant médiatique nippon pour 844 millions de livres (1,2 milliard d'euros). Attendue pour la fin de l'année, la transaction va exclure en revanche les 50% détenus par FT Group dans The Economist Group, qui comprend le magazine du même nom, ainsi que l'immeuble du FT sur le bord de la Tamise dans le centre de Londres. Dans une interview filmée avec le FT, John Fallon, le directeur général de Pearson, a expliqué que son groupe voulait se concentrer sur ses activités dans le domaine éducatif. "Vous êtes soit un groupe mondial d'éducation soit un groupe mondial de journalisme, ce qui sont deux choses très bien, mais c'est difficile d'être les deux à la fois", a-t-il dit. Le FT est pourtant considéré par les analystes des médias comme ayant bien mieux négocié le virage du numérique qu'une frange importante de la presse papier, déstabilisée par l'explosion des informations diffusées, souvent gratuitement, via les nouvelles technologies. Plus que centenaire, le quotidien britannique connaît, selon les données communiquées jeudi par Pearson, une diffusion totale de 737.000 exemplaires par jour, en comptant sa version papier et son édition numérique payante.


  • Fifa: les autorités américaines enquêtent sur le rôle des grandes banques
    AFP, 24/07/2015 09h29
    Les autorités américaines ont ouvert des enquêtes sur le rôle de grandes banques, dont Barclays, HSBC, Credit Suisse et Deutsche Bank, dans le scandale de corruption qui éclabousse la Fifa, ont indiqué jeudi des sources proches du dossier. Les services du procureur fédéral de Brooklyn, à New York et le régulateur des services financiers de New York (DFS) veulent savoir si des grandes banques n'ont pas failli dans leurs procédures de contrôle des flux d'argent transitant entre les comptes suspects liés à cette affaire, a indiqué une de ces sources ayant requis l'anonymat. Elles s'interrogent aussi sur la conformité aux lois américaines anti-blanchiment des transactions effectuées par certains de ces établissements pour le compte de responsables de l'instance internationale du football, a ajouté l'autre source. Les services du procureur de Brooklyn ont adressé des demandes d'informations à HSBC Holdings et à Standard Chartered notamment, selon une des sources confirmant des informations du Wall Street Journal.


  • Turquie: le PKK tue deux policiers en riposte à l'attentat suicide de Suruç
    AFP, 23/07/2015 09h37
    Les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont tué mercredi deux policiers turcs en représailles à l'attentat suicide contre des militants prokurdes attribué au groupe Etat islamique (EI), renforçant les craintes d'une contagion du conflit syrien à la Turquie. Deux jours après l'attaque qui a fait 32 morts et une centaine de blessés à Suruç (sud), le mouvement kurde a expliqué avoir symboliquement visé les deux agents des forces de l'ordre, représentants de l'Etat turc, pour avoir "coopéré" avec les jihadistes. Les deux policiers ont été retrouvé morts, exécutés d'une balle en pleine tête à leur domicile de Ceylanpinar, à la frontière syrienne. "Une action punitive a été conduite (...) contre deux policiers qui coopéraient avec le gang de Daesh (l'acronyme arabe de l'EI) à Ceylanpinar", a revendiqué sur son site internet la branche armée du PKK, les Forces de défense du peuple (HPG). Le porte-parole du gouvernement Bülent Arinç a dénoncé "une attaque terroriste perpétrée par une organisation terroriste".


  • Massacre de Charleston: Dylann Roof inculpé au niveau fédéral de crimes racistes
    AFP, 23/07/2015 09h35
    Dylann Roof, l'auteur présumé du massacre de l'église de Charleston (sud-est des Etats-Unis) où neuf personnes noires sont mortes fin juin, a été inculpé de crimes racistes par les autorités fédérales, a annoncé mercredi la ministre de la Justice. Le jeune homme de 21 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité ou la peine de mort mais la ministre de la Justice Loretta Lynch n'a pas encore décidé si elle réclamerait la peine capitale dans cette affaire au terme d'un processus détaillé, a déclaré l'intéressée à la presse. Dylann Roof, s'affirmant partisan de la suprématie blanche, est accusé d'avoir abattu le 17 juin neuf paroissiens qui se trouvaient dans l'église historique Emanuel AME de Charleston, dans la pire tuerie raciste de l'histoire récente des Etats-Unis. Dans un manifeste posté sur un site qui lui a été attribué, il expliquait son geste par sa haine des Noirs, "stupides et violents". Dylann Roof, qui avait déjà été inculpé en Caroline du Sud pour neuf assassinats, avait planifié cette tuerie "plusieurs mois" auparavant, a révélé la ministre, lors d'une conférence de presse. Elle a précisé qu'il avait spécifiquement choisi l'église Emanuel, en raison de "sa grande notoriété" et de "sa signification historique en tant que plus vieille église noire ... du pays".


  • Un Palestinien tué par l'armée israélienne en Cisjordanie
    AFP, 23/07/2015 09h29
    Un Palestinien a été tué jeudi par des soldats israéliens dans le village de Beit Omar en Cisjordanie, le deuxième en moins de 24 heures dans ce territoire occupé, ont indiqué une source médicale et des témoins palestiniens. Des habitants du village, situé près d'Hébron, ont raconté que des soldats israéliens avaient pris d'assaut une maison pour y arrêter un Palestinien, Mohammed Abou Maria, et avaient touché son père, Falah, à la poitrine alors qu'il descendait en courant les escaliers pour voir ce qui se passait. L'homme, âgé de 50 ans, est décédé, tandis que son fils, âgé de 24 ans, a été blessé par balle à la jambe et hospitalisé, a précisé la source médicale. L'armée israélienne n'a pas confirmé la mort d'un Palestinien mais seulement qu'un a été blessé. Selon une porte-parole de l'armée, les soldats étaient venus arrêter Mohammed, soupçonné de délits liés à la sécurité, et ont "été attaqués par une foule violente". Un homme a attaqué un soldat qui en réponse l'a visé dans un membre inférieur. Celui-ci a été conduit à l'hôpital.


  • implantation réussie d'un "oeil bionique" sur un Britannique de 80 ans
    AFP, 22/07/2015 17h52
    Un retraité britannique de 80 ans souffrant de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) a bénéficié de l'implantation "réussie" d'un "œil bionique" posé à même la rétine, a annoncé mercredi l'équipe médicale de l'hôpital de Manchester qui a pratiqué l'opération. "Les progrès de Ray Flinn sont vraiment remarquables. Il voit vraiment bien les contours des gens et des objets", a déclaré le professeur Paulo Stanga, chirurgien ophtalmologiste au Manchester Royal Eye Hospital qui présente cette intervention comme une première mondiale pour un patient atteint de DMLA. La maladie, marquée par une dégradation d'une partie de la rétine (la macula), est une importante cause de handicap visuel chez les plus de 50 ans et sa fréquence augmente avec l'âge. Elle peut mener à la perte de la vision centrale. "Les premiers résultats sont un succès total et je suis impatient de traiter davantage de malades souffrant de DMLA sèche avec l'Argus II dans le cadre de cet essai clinique", a ajouté le professeur Stanga. Vendu 115.000 euros en Europe et fabriqué par la société californienne Second Sight, Argus II est un implant oculaire jusqu'à présent utilisé sur les personnes aveugles par rétinopathie dégénérative, une maladie génétique. Cet implant "stimule" artificiellement, par des impulsions électriques, la rétine déficiente.


  • La Grèce veut finaliser l'accord sur un nouveau prêt d'ici au 20 août
    AFP, 22/07/2015 09h05
    Le gouvernement grec espère finaliser l'accord avec les créanciers sur le nouveau prêt d'ici au 20 août, a indiqué mardi sa porte-parole Olga Gerovassili, quelques heures après l'introduction au Parlement du deuxième volet des mesures controversées, réclamées par l'UE et le FMI. Après le vote de ces mesures, prévu pour mercredi soir, le gouvernement "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard", a indiqué la porte-parole citée dans un communiqué. La Grèce espère d'ici à cette date finaliser l'accord sur un troisième prêt sur trois ans, comme convenu le 12 juillet entre Athènes et la zone euro. Le 20 août, la Grèce, dont les caisses sont vides, doit rembourser 3,188 milliards d'euros à la Banque centrale européenne (BCE) puis 1,5 milliard d'euros au Fonds monétaire international (FMI) en septembre. Lundi, grâce aux 7,16 milliards d'euros débloqués en urgence par l'Union européenne, la Grèce a pu solder deux arriérés dus au FMI les 30 juin et 13 juillet, pour un total de deux milliards d'euros et verser à la BCE son dû de 4,2 milliards d'euros.


  • Trois journalistes espagnols portés disparus en Syrie
    AFP, 22/07/2015 09h03
    Trois journalistes espagnols sont portés disparus en Syrie, dans la région d'Alep, depuis une dizaine de jours, a annoncé mardi la présidente de la Fédération des associations de journalistes espagnols (FAPE). "Pour le moment, nous pouvons seulement parler de disparition", a déclaré Elsa Gonzalez confirmant des déclarations sur la chaîne de télévision publique espagnole TVE 24 heures. Elsa Gonzalez a indiqué que cette information lui avait été confirmée par des sources officielles. Le ministère des Affaires étrangères a de son côté indiqué être "au courant de la situation". "Nous y travaillons", a ajouté un porte-parole sans autre précision. Elsa Gonzalez a ajouté que les trois journalistes indépendants étaient entrés en Syrie le 10 juillet via la Turquie et que l'on était sans nouvelles des trois hommes depuis le 12 juillet. Les trois journalistes indépendants, Antonio Pampliega, né en 1982, Jose Manuel Lopez, né en 1971 et Angel Sastre, âgé de 35 ans, travaillaient récemment pour des médias espagnols, notamment les quotidiens ABC et La Razon, la chaîne Cuatro, et la radio Onda Cero. Elsa Gonzalez ignorait s'ils étaient ensemble et pour quels médias ils travaillaient au moment précis de leur disparition. Ils réalisaient une enquête ensemble en Syrie, selon la télévision publique. Dans un communiqué diffusé par plusieurs médias, leurs familles ont demandé de la "patience", le "plus de discrétion possible" et surtout, "du respect".


  • Turquie: un suspect identifié après l'attentat de Suruç
    AFP, 22/07/2015 09h01
    Le gouvernement turc a annoncé mardi de nouvelles mesures de sécurité après l'attentat suicide attribué au groupe Etat islamique (EI) qui a fait au moins 32 morts la veille à Suruç (sud), à la frontière syrienne, affirmant par ailleurs qu'un suspect avait été identifié. Longtemps épargnée, la Turquie a en effet été tragiquement rattrapée lundi par le conflit qui se déroule depuis plus de quatre ans en Syrie, quand le centre culturel de Suruç a été la cible d'une attaque ayant visé des jeunes proches de la cause kurde désireux de participer à la reconstruction de Kobané. Située non loin de la frontière, cette ville syrienne avait été détruite pendant la bataille qui s'est soldée en janvier par la victoire des Kurdes de Syrie sur l'EI. Un suspect a été identifié. Ses éventuels liens à l'étranger ou en Turquie sont en cours de vérification", a annoncé le Premier ministre islamo-conservateur Ahmet Davutoglu à la presse, sans préciser s'il parlait de l'auteur de l'attentat ou d'un de ses complices. "La probabilité la plus forte est qu'il s'est agi d'un attentat suicide lié à Daech" (acronyme arabe du groupe EI), a-t-il ajouté.


  • Perspectives encourageantes pour la lutte contre le sida
    AFP, 22/07/2015 08h56
    Un remède contre le virus du sida (VIH) reste toujours à trouver même si les scientifiques affichent un optimisme raisonné au vu des perspectives offertes par de nouvelles recherches présentées à la conférence de la Société internationale sur le sida (IAS). Les pistes sont nombreuses et les progrès réels dans le domaine de la thérapie génique, de l'usage d'anticorps pour neutraliser le VIH, sur les rémissions longues même après l'arrêt d'un traitement antirétroviral, ou encore sur un vaccin toujours à inventer. "Les observations du virus, sa progression et la réponse du corps au VIH permettent de mettre l'accent sur un calendrier pour la recherche d'un remède à ce virus", a estimé la Nobel de médecine Françoise Barré-Sinoussi, de l'Institut Pasteur à Paris, lors de la 8e conférence sur la pathogenèse du VIH qui s'est terminée mercredi à Vancouver. Dans un domaine déjà exploré depuis quelques années, Christopher Peterson du Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson de Seattle, a présenté ses recherches basées sur les cellules souches modifiées. Les chercheurs ont réussi à modifier des cellules pour bloquer le VIH avant qu'il ne pénètre dans les cellules du système immunitaire par des moyens de type "cheval de Troie", selon le principe d'utilisation de gènes toxiques pour éliminer les cellules infectées par le VIH. "Avec des cellules suffisamment protégées, le virus ne devrait pas être en mesure de se propager", a estimé Christopher Peterson.


  • Migrants: Eurotunnel demande 9,7 millions d'euros d'indemnisation à Paris et Londres
    AFP, 22/07/2015 08h54
    Le Groupe Eurotunnel réclame une indemnisation de 9,7 millions d'euros aux gouvernements français et britannique, pour compenser ses dépenses et perte d'exploitation liées à l'afflux de migrants qui tentent de rallier la Grande-Bretagne via le tunnel sous la Manche. "Au premier semestre, 13 millions d'euros ont déjà été engagés (pour les dépenses de sécurité), équivalent à la totalité dépensée sur l'année 2014", indique le groupe. Il souligne que les textes prévoient qu'"une partie (de ces dépenses) pourra être prise en charge par les Etats" qui lui ont concédé l'exploitation du tunnel, précisant que "le gouvernement britannique s'est déjà engagé à prendre 4,7 millions d'euros en charge sur l'année 2015". "Nous continuons à assurer une "forme d'étanchéité" du tunnel sous la Manche par rapport au passage des migrants en Grande-Bretagne, puisque le nombre de migrants interceptés par les forces britanniques se compte sur les doigts de la main. L'essentiel est intercepté en France. Ca a un coût", a déclaré le PDG d'Eurotunnel, Jacques Gounon, lors de la présentation des résultats semestriels du groupe. Sur les 9,7 millions réclamés, environ deux tiers correspondent à des dépenses supplémentaires, comme de nouvelles barrières empêchant les migrants de s'introduire dans le tunnel ou les camions, tandis que le tiers restant est une perte d'exploitation.


  • Toshiba: le patron va jeter l'éponge
    AFP, 21/07/2015 09h20
    L'action du conglomérat japonais Toshiba bondissait de près de 6% mardi matin à la Bourse de Tokyo, dans la perspective de la démission du PDG au lendemain de la confirmation de maquillages comptables que les investisseurs espèrent terminés. Le titre a débuté sur un gain de 2,97% avant de s'élever de 5,79% à 398,6 yens, alors que le patron, Hisao Tanaka, risque d'annoncer dès mardi son départ, suite à la publication d'un rapport le jugeant au moins en partie responsable d'une série d'inexactitudes de présentation des résultats financiers. Lui et deux de ses prédécesseurs à la tête de Toshiba ont été nommément mis en cause par un comité d'experts indépendants mandatés pour enquêter sur des irrégularités comptables chiffrées à un total de plus d'un milliard d'euros sur plusieurs années. "Nous avons mis au jour le fait que des irrégularités comptables ont été commises continuellement" et "cela a été fait sur des décisions de la direction", est-il écrit dans un rapport remis lundi à Toshiba qui en a rendu public un résumé avant la version intégrale attendue dans la journée de mardi. Dans le document de synthèse, M. Tanaka est personnellement accusé d'avoir demandé de différer des pertes, de même que son prédécesseur Norio Sasaki, désormais au poste de vice-président du conseil d'administration. Une conférence de presse de M. Tanaka a lieu ce mardi.


  • Fifa: un nouveau président en février, Blatter s'en ira
    AFP, 21/07/2015 09h17
    Le président démissionnaire de la Fifa, Joseph Blatter, a mis les choses au point lundi: il ne se représentera pas à sa propre succession lors de l'élection d'un nouveau président en février 2016, pour laquelle Michel Platini réfléchit en revanche à se porter candidat. Poussé à la démission après "le tsunami" qui a balayé la Fifa avec l'arrestation de 7 de ses dirigeants fin mai, M. Blatter a également promis de mettre à profit les sept mois qui le séparent de l'élection pour engager des réformes. "Je ne serai pas candidat le 26 février, il y aura l'élection d'un nouveau président", a assuré le Suisse, qui s'exprimait à Zurich après la décision du Conseil exécutif de la Fifa de fixer au 26 février 2016 l'élection d'un nouveau président. Sa conférence de presse a été retardée par l'irruption d'un humoriste britannique qui lui a jeté au visage des faux billets, alors que l'instance fait face au plus grand scandale de corruption de son histoire. Le principal opposant de Blatter, le Français Michel Platini, fait désormais figure de candidat favori à la présidence. "Il réfléchit sérieusement à se porter candidat", selon une source proche.


  • La Grèce en quête de normalisation économique
    AFP, 21/07/2015 09h14
    La Grèce a payé lundi ses dettes à la BCE et au FMI soit plus de six milliards d'euros, tout en rouvrant ses banques avec des services encore très limités après trois semaines de fermeture, et en augmentant la TVA comme le demandaient ses créanciers. Grâce aux 7,16 milliards d'euros débloqués en urgence vendredi par l'UE, la Grèce a soldé deux arriérés dus au Fonds monétaire international (FMI) les 30 juin et 13 juillet, pour un total de deux milliards d'euros. Ce remboursement, confirmé par l'institution, lui permet de sortir d'une situation de défaut de paiement inconfortable alors que se négocie un troisième plan d'aide financière au pays. Elle a également payé à la Banque centrale européenne (BCE) 4,2 milliards d'euros, principal et intérêts, dus lundi, selon une source proche du ministère grec des Finances, ainsi qu'un prêt de la Banque de Grèce de 500 millions d'euros.


  • Le chef de la diplomatie Laurent Fabius en Iran le 29 juillet
    AFP, 21/07/2015 09h12
    Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a annoncé mardi qu'il se rendra "la semaine prochaine" en Iran, où il rencontrera notamment le président Hassan Rohani après la conclusion de l'accord historique sur le programme nucléaire de Téhéran. "J'y serai la semaine prochaine (...) Tout est réuni pour que je m'y rende", a déclaré M. Fabius sur la radio France Inter. Selon son entourage, la visite est prévue le 29 juillet. Le chef de la diplomatie française a précisé qu'il effectuerait ce déplacement uniquement "en tant que responsable politique", sans être accompagné par une délégation de chefs d'entreprises.


  • Un tir fratricide américain tue 10 soldats afghans au sud de Kaboul
    AFP, 20/07/2015 18h20
    Une frappe aérienne américaine a tué lundi 10 soldats afghans dans la province de Logar, au sud de Kaboul, dernier tir fratricide en date dans cette zone où les rebelles talibans sont fermement implantés. Les tirs fratricides, au cours desquels les forces étrangères ou afghanes visent par erreur leurs homologues ou des civils, contribuent à attiser la rancœur des populations locales afghanes. En décembre dernier, cinq civils avaient ainsi été tués "par erreur" dans un raid aérien des forces de l'Alliance atlantique dans cette même province de Logar. L'incident de lundi matin s'est produit dans le district de Baraki Barak, où les insurgés sont particulièrement actifs. "A 06H00 ce matin (01H30 GMT), deux hélicoptères américains ont attaqué un barrage de l'armée afghane", a déclaré Mohammad Rahim Amin, gouverneur du district de Baraki Barak. "Le barrage a pris feu, et a été totalement détruit". Les autorités locales avaient d'abord fait état de 14 soldats tués, mais elles ont revu leur bilan à la baisse. Mohammad Rahim Amin a évoqué "10 soldats afghans tués et quatre blessés". Ce bilan a été confirmé par Mohammed Wara, chef adjoint de la police provinciale, mais d'après Abdul Razi Safi, chef de l'armée dans la province, huit soldats ont été tués dans la frappe.


  • Yémen: près de 60 civils tués dans des bombardements rebelles à Aden
    AFP, 20/07/2015 09h23
    Au moins 57 civils ont été tués dimanche par des bombardements attribués aux rebelles chiites Houthis à Aden, où ils continuent de tenir tête aux forces du gouvernement en exil qui a pourtant déclaré la grande ville du sud du Yémen "libérée". Ces bombardements interviennent alors que les forces pro-gouvernementales sont à l'offensive pour sécuriser Aden, et progressent vers le siège de la présidence, selon des sources militaires. Plusieurs ministres du gouvernement en exil se trouvent en outre dans la cité portuaire. "Cinquante-sept civils, dont 12 enfants et six femmes, ont été tués et plus de 215 autres ont été blessés, dont 25 enfants et 15 femmes", a déclaré le chef des services de santé d'Aden, Al-Kadhr Lassouer. Un précédent bilan de ces tirs de roquettes Katioucha et d'obus de mortier sur Dar Saad, quartier du nord d'Aden, avait fait état de 43 morts et de 112 blessés. "Bombarder des zones résidentielles du quartier de Dar Saad est un acte suicidaire de la part des Houthis", a déclaré le gouverneur d'Aden par intérim, Nayef al-Bakri, à des journalistes.


  • Etats-Unis et Cuba rouvrent officiellement leurs ambassades
    AFP, 20/07/2015 09h19
    Après 54 ans de froid diplomatique, les Etats-Unis et Cuba ont officiellement rouvert lundi leurs ambassades à La Havane et Washington, nouvelle étape concrète du rapprochement historique engagé l'an dernier par Barack Obama et Raul Castro. Les bâtiments qui abritent les sections d'intérêts dans chaque capitale ont retrouvé automatiquement leurs statuts d'ambassades à 00H01 (04h01 GMT), conséquence d'un accord annoncé le 30 juin. A Washington, une cérémonie aura lieu lundi à 14H30 GMT dans l'édifice presque centenaire de la mission cubaine, en présence du ministre des Affaires étrangères Bruno Rodriguez, la première visite d'un chef de la diplomatie cubaine depuis 1959. Une importante délégation cubaine est attendue parmi les 500 invités, notamment le chanteur emblématique du régime Silvio Rodriguez, ainsi que la secrétaire d'Etat américaine adjointe chargée de l'Amérique latine, Roberta Jacobson, et le chef de la Section d'intérêts à La Havane, Jeffrey DeLaurentis.


  • Tribune de Hollande: un plaidoyer européen à usage interne, selon la presse
    AFP, 20/07/2015 09h15
    La tribune du président français, François Hollande relançant l'idée d'un "gouvernement économique" de la zone euro ne convainc pas les éditorialistes qui y voient "un plaidoyer européen à usage très interne" peu susceptible d'entamer "les certitudes" de l'Allemagne. Cette proposition est "une vieille idée française", puisée chez Jacques Delors, souligne lundi Dominique Garraud dans "La Charente Libre". Or "dans les heures les plus rudes du feuilleton grec, l'Allemagne a largement démontré qu'elle tient les rênes d'une gouvernance économique comptable et disciplinaire ralliant la majorité des pays de la zone euro", ajoute l'éditorialiste. "Et ce n'est pas le plaidoyer européen à usage très interne de François Hollande qui entamera ses certitudes." "A chaud, Allemands et Français jouent les sauveurs" de la Grèce, observe Christophe Bonnefoy (Le Journal de la Haute Marne). "A froid, ils seront accusés d'avoir été à la solde de la finance. La même que le chef de l'Etat promettait de combattre pendant la campagne présidentielle". "Sur le plan intérieur, le président de la République tente de (re)prendre de la hauteur", estime-t-il. "Et la main par la même occasion" alors que "sa politique est un échec."


  • Le japonais Mitsubishi demande pardon aux prisonniers de guerre américains
    AFP, 20/07/2015 09h09
    Le groupe japonais Mitsubishi Materials a présenté ses excuses dimanche aux ex-prisonniers de guerre américains forcés de travailler dans les mines du géant industriel pendant la Seconde Guerre mondiale, un geste historique qui intervient 70 ans après le conflit. Hikaru Kimura, un responsable de la compagnie a adressé des "excuses pleines de remords" à James Murphy, 94 ans, l'un des rares prisonniers américains forcés à travailler au Japon encore vivant. M. Murphy a accepté ces excuses "sincères et humbles". "Depuis que la guerre s'est achevée il y a 70 ans, les prisonniers de guerre ayant travaillé pour ces compagnies japonaises ont demandé quelque chose de très simple, ils ont demandé des excuses", a déclaré M. Murphy lors d'une cérémonie au Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles, dédié à la mémoire de l'Holocauste. "Nous espérons que la bienveillance de Mitsubishi s'étende maintenant à toutes les autres mines et usines qui ont employé des prisonniers de guerre américains contre leur gré." Mitsubishi est semble-t-il la première société japonaise à accomplir une telle démarche. Le gouvernement japonais avait pour sa part attendu septembre 2010 pour présenter ses excuses à d'anciens prisonniers de guerre américains pour les "traitements inhumains" endurés.


  • Iran: l'ONU va ouvrir la voie à la levée des sanctions
    AFP, 20/07/2015 09h05
    Le Conseil de sécurité de l'ONU doit adopter lundi une résolution ouvrant la voie à la levée des sanctions internationales qui asphyxient l'économie iranienne, à condition que l'Iran respecte à la lettre l'accord nucléaire historique qu'il a conclu avec les grandes puissances. Le vote est prévu à 09H00 locales à New York (13H00 GMT) et ne sera qu'une formalité. Car ce sont les mêmes cinq membres permanents du Conseil (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni), plus l'Allemagne, qui ont mis au point l'accord de Vienne signé mardi dernier et la résolution. Celle-ci donnera le départ d'un processus de levée progressive et conditionnelle des sanctions, en échange de garanties que Téhéran ne se dotera pas de l'arme atomique. Par cette résolution, le Conseil "entérine" l'accord de Vienne, "demande instamment qu'il soit appliqué pleinement selon le calendrier mis au point" par les négociateurs et appelle les pays membres de l'ONU à en faciliter la mise en œuvre.


  • Attentats déjoués en France: quatre personnes en garde à vue à la DGSI
    AFP, 16/07/2015 09h29
    Quatre personnes sont en garde à vue à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) dans le cadre de l'enquête sur des attentats déjoués "cette semaine" en France, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier. Ces personnes ont été interpellées lundi dans les Bouches-du-Rhône et dans les Yvelines, ont précisé ces sources. François Hollande a révélé peu avant que des attentats avaient été déjoués "cette semaine", sans plus de précisions.


  • Obama défend l'accord sur le nucléaire iranien
    AFP, 16/07/2015 09h26
    Barack Obama a vigoureusement défendu mercredi l'accord sur le nucléaire iranien, mettant au défi ceux qui s'y opposent - en Israël et au Congrès américain - de proposer une solution pour empêcher la République islamique de fabriquer une bombe atomique. "Il n'y a en réalité que deux alternatives: soit la voie diplomatique, soit la force, c'est-à-dire la guerre", a lancé le président américain au lendemain de la conclusion d'un accord historique en Autriche entre Téhéran et le "5+1" (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, Allemagne) au terme de 22 mois de négociations. Accusé par ses détracteurs d'avoir voulu conclure un accord à tout prix à 18 mois de son départ de la Maison Blanche, M. Obama a longuement justifié son approche, parfois de façon un peu confuse, au moment les Etats-Unis soumettaient au Conseil de sécurité de l'ONU une résolution entérinant le texte de Vienne. Presque unanimement salué par la presse iranienne, qui s'est réjouie de la "révolution diplomatique du 14 juillet 2015", l'accord a été fêté dans les rues de Téhéran où Mohammad Javad Zarif


  • Grèce: échauffourées à Athènes avant le vote au Parlement
    AFP, 16/07/2015 09h24
    Des échauffourées entre la police et des manifestants armés de cocktails molotov ont éclaté à Athènes mercredi soir à l'issue de manifestations contre le nouveau plan d'aide à la Grèce que le Parlement doit adopter avant minuit. Place Syntagma, où siège la Vouli (le parlement grec), plusieurs dizaines de jeunes gens casqués et masqués ont jeté des pierres et des engins incendiaires, à la fin d'une manifestation qui avait rassemblé quelque 12.000 personnes selon la police. Des distributeurs de banques ont également été endommagés. Quatre policiers et deux photographes de l'AFP ont été légèrement blessés dans ces affrontements et la police a annoncé avoir procédé à 40 interpellations.

  • AFP: nouvelle grève de 24 heures à l'appel de 4 syndicats
    AFP, 16/07/2015 09h22
    Une nouvelle grève de 24 heures à l'Agence France-Presse a été votée mercredi à l'appel de quatre syndicats-CGT, FO, SUD, CFE-CGC-, représentant la majorité du personnel, pour obtenir de la direction qu'elle renonce à la dénonciation des accords sociaux en vigueur lors d'un CE jeudi matin. Les services de l'AFP en France sont en conséquence très perturbés depuis mercredi après-midi, sauf pour l'envoi des alertes et des urgents. Lors d'une AG qui a rassemblé environ 200 personnes mercredi, la grève a été approuvée à main levée par une forte majorité, avec une vingtaine de voix contre et une abstention. Les quatre syndicats ont aussi appelé les salariés à se rassembler jeudi matin devant le bureau du PDG Emmanuel Hoog juste avant la tenue du CE. Le PDG a annoncé début juillet qu'il comptait dénoncer les 117 accords sociaux actuels lors du CE extraordinaire prévu jeudi à 9H30. Cette annonce surprise avait déclenché un mouvement de grève de trois jours la semaine dernière, de mardi après-midi à vendredi après-midi, qui avait fortement perturbé les services de l'AFP avant d'être suspendu pendant le week-end du 14 juillet.


  • Yémen: les forces gouvernementales reprennent l'initiative face aux rebelles
    AFP, 16/07/2015 09h20
    Les forces pro-gouvernementales ont repris l'initiative dans la guerre contre les rebelles chiites au Yémen en progressant mercredi à Aden, la deuxième ville du pays qu'ils cherchent à reconquérir, alors que les Etats-Unis ont souligné l'urgence de mettre fin au conflit. Les combattants favorables au président en exil Abd Rabbo Mansour Hadi, appuyés par les frappes d'une coalition arabe commandée par l'Arabie saoudite, ont lancé mardi une offensive d'envergure à Aden, la première depuis l'entrée fin mars des rebelles Houthis dans cette capitale du sud du pays. Le même jour ils ont repris l'aéroport d'Aden et continuent d'avancer dans d'autres secteurs de la ville. "Nos combattants, équipés de véhicules militaires modernes ont progressé dans le quartier de Crater et dans celui de Moualla où ils ont repris le siège du gouvernorat", a déclaré Ali al-Ahmadi, porte-parole d'un collectif anti-rebelles nommé "Résistance populaire dans le Sud". L'offensive, surnommé Golden Arrow, représente la première avancée majeure des loyalistes depuis que la milice chiite Houthis a contraint le président Abd Rabbo Mansour Hadi à l'exil avec son gouvernement en Arabie Saoudite.


  • Ukraine: onze morts dans l'Est rebelle après un regain de violences
    AFP, 15/07/2015 17h50
    Onze personnes ont été tuées au cours des dernières 24 heures dans l'Est séparatiste de l'Ukraine où la situation s'est détériorée d'un cran mercredi, à la veille d'un vote sur une réforme constitutionnelle censée apaiser le conflit. Les autorités ukrainiennes ont annoncé la mort de huit soldats-bilan record depuis cinq semaines-dont cinq tués mardi dans un affrontement avec un "groupe de reconnaissance" séparatiste dans la région de Lougansk. Seize autres militaires ont été blessés, a précisé le Conseil ukrainien de sécurité et de défense dans un communiqué, en accusant les séparatistes d'avoir utilisé des pièces d'artillerie de calibre de 152 mm, interdites sur le front par les accords de paix de Minsk conclus en février et qui ont été suivis d'une trêve plus ou moins respectée. Les autorités rebelles ont pour leur part annoncé la mort de deux de leurs combattants et d'une civile tués par des tirs de l'armée ukrainienne, selon l'agence officielle séparatiste DAN.


  • Netanyahu refuse de s'avouer vaincu après l'accord avec l'Iran
    AFP, 15/07/2015 17h29
    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu poursuit son offensive contre le nucléaire iranien en dépit de l'accord conclu entre Téhéran et les grandes puissances dans l'espoir, assurent les commentateurs, d'obtenir des "compensations" militaires américaines. "L'accord conclu à Vienne ne constitue pas la fin de l'histoire", a-t-il prévenu mercredi devant le Parlement. "Nous allons continuer à dénoncer les dangers de passer un accord avec un régime dictatorial", a ajouté celui qui depuis des années fait campagne contre un tel accord. Mardi, il a qualifié d'"erreur historique" l'arrangement conclu à Vienne qui vise à empêcher Téhéran de se doter de l'arme nucléaire en échange d'une levée progressive et réversible des sanctions qui étranglent son économie. Il va dans un premier temps porter ses efforts sur le front du Congrès américain où il espère mobiliser suffisamment d'élus républicains et démocrates pour bloquer la levée des sanctions économiques américaines contre l'Iran.


  • L'ancien comptable d'Auschwitz condamné à quatre ans de prison
    AFP, 15/07/2015 17h26
    L'ancien comptable d'Auschwitz Oskar Gröning, 94 ans, a été condamné mercredi en Allemagne à quatre ans de prison pour "complicité" dans le meurtre de 300.000 Juifs, épilogue de ce qui pourrait être le dernier procès nazi. La décision du tribunal de Lunebourg (nord), lue d'une voix impassible par son président Franz Kompisch, est légèrement supérieure aux trois ans et demi d'emprisonnement requis le 7 juillet par le parquet. L'accusé encourait trois à quinze ans de prison. "Nous, parties civiles, saluons la condamnation d'Oskar Gröning", ont réagi dans un communiqué plusieurs représentants de la cinquantaine de survivants de la Shoah et de proches des victimes présents au procès, déplorant néanmoins ce "pas trop tardif vers la justice". Moshe Kantor, président du Congrès juif européen, a de son côté souligné "la signification historique" du procès, "et l'occasion qu'il offre d'éduquer une génération bien trop éloignée des horreurs de l'Holocauste", 70 ans après la libération des camps nazis.


  • France: La lutte contre le terrorisme à l'honneur au défilé du 14 juillet
    AFP, 15/07/2015 09h53
    La France a rendu hommage mardi à toutes ses forces militaires et de police engagées dans la lutte contre le terrorisme, lors d'un défilé du 14 juillet sous haute sécurité, six mois après les attentats de Paris. Symbole de ce défilé "post-Charlie", des membres d'unités d'élite de la police (RAID, BRI), portant casque d'intervention et lunettes fumées pour protéger leur anonymat, ainsi que du GIGN (gendarmerie) ont descendu pour la première fois les Champs-Elysées. Certains avaient participé à l'assaut contre l'Hyper Casher où s'était retranché un des auteurs des attentats de janvier. Les soldats de l'opération Sentinelle de protection du territoire français, qui mobilise 7.000 militaires, leur ont emboîté le pas. "La menace terroriste n'a jamais été aussi prégnante, aussi pesante, aussi lourde à l'extérieur comme à l'intérieur. Et d'une certaine manière ce défilé l'incarne", a déclaré le Premier ministre, Manuel Valls.


  • Nucléaire iranien: l'accord ouvre une "nouvelle page" dans les relations internationales
    AFP, 15/07/2015 09h48
    L'Iran et les grandes puissances ont conclu mardi un accord historique mettant fin à douze années de tensions autour du dossier nucléaire iranien et ouvrant une "nouvelle page" dans les relations internationales, alors qu'Israël dénonçait une "erreur historique". Cet accord rend quasi impossible la construction d'une bombe atomique par Téhéran et marque le début d'une normalisation des relations de ce pays de 77 millions d'habitants aux riches ressources pétrolières et gazières avec la communauté internationale. Les rues de Téhéran ont retenti mardi soir de coups de klaxon et de cris de joie alors que les Iraniens célébraient l'accord après la rupture du jeûne du Ramadan. "Peut-être" que la situation économique "va changer, spécialement pour les jeunes", confiait Giti, 42 ans. L'UE, l'ONU, Téhéran ou Londres ont salué un accord "historique", tandis que Moscou poussait "un soupir de soulagement" au terme d'un véritable marathon diplomatique. Les 109 pages de l'accord limitent les ambitions nucléaires de Téhéran en échange de la levée progressive et réversible des sanctions qui étouffent son économie. Ce succès diplomatique, conclu après deux ans de négociations acharnées, referme un dossier qui empoisonnait les relations internationales depuis 2003. Le dénouement intervient à un moment où le Proche-Orient est déchiré par de nombreux conflits, dans lesquels l'Iran est impliqué. Paris a appelé l'Iran à se saisir de l'occasion pour "aider à en finir" avec le conflit en Syrie. A Damas, le président Bachar al-Assad a félicité son allié iranien chiite pour sa "grande victoire".

  • Allemagne: verdict attendu pour l'ex-comptable d'Auschwitz
    AFP, 15/07/2015 09h46
    Un verdict est attendu ce mercredi à l'encontre d'Oskar Gröning, 94 ans, ancien comptable d'Auschwitz jugé pour complicité dans le meurtre de 300.000 Juifs, épilogue de ce qui pourrait être le dernier procès nazi en Allemagne. La décision du tribunal de Lunebourg, dans le nord de l'Allemagne, devant lequel comparaît depuis le 21 avril M. Gröning est attendue à partir de 09h30 (07h30 GMT). Le Parquet avait requis le 7 juillet trois ans et demi de prison contre l'ancien SS, mettant en balance sa "contribution mineure" au fonctionnement d'Auschwitz, symbole de l'horreur concentrationnaire nazie, avec le nombre "presque inimaginable" de victimes. L'accusation lui reproche d'avoir "aidé le régime nazi à tirer des bénéfices économiques des meurtres de masse", en envoyant l'argent des déportés à Berlin, et surtout d'avoir assisté à la "sélection" séparant, à l'entrée du camp, les déportés jugés aptes au travail de ceux qui étaient immédiatement tués. Dans ses réquisitions, le procureur était resté dans le bas de la fourchette de trois à 15 ans de prison encourus par Gröning pour son rôle supposé, au printemps 1944, dans l'envoi dans les chambres à gaz d'au moins 300.000 Juifs hongrois dès leur arrivée. L'ancien soldat nazi avait assumé dès l'ouverture du procès une "faute morale" et demandé "pardon", s'en remettant au tribunal pour trancher sa responsabilité pénale.

  • Laurent Fabius annonce qu'il se rendra prochainement en Iran
    AFP, 15/07/2015 09h43
    Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a annoncé mercredi son intention de se rendre prochainement en visite en Iran, après la conclusion de l'accord historique entre Téhéran et les grandes puissances sur le programme nucléaire du pays. Il a indiqué avoir reçu mardi une nouvelle invitation de son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif, à effectuer un tel déplacement. "Il m'avait déjà invité mais je n'avais pas accepté cette invitation. Je lui ai dit que j'irai en Iran donc j'irai en Iran", a déclaré M. Fabius sur la radio française Europe 1.Il n'a pas préciser à quelle date il pourrait effectuer cette visite, qui pourrait être l'une des premières d'un haut responsable occidental à Téhéran dans la foulée de l'accord arraché mardi à Vienne pour mettre fin à douze années de tension autour du nucléaire iranien. Laurent Fabius a souligné les "perspectives importantes" qu'ouvre pour les entreprises françaises la réintégration attendue de l'Iran dans la communauté internationale grâce à cet accord, mais récusé que Paris l'ait soutenu pour des raisons prioritairement commerciales.

  • Yémen: les forces pro-gouvernementales progressent à Aden
    AFP, 15/07/2015 09h42
    Les forces yéménites pro-gouvernementales progressaient mercredi dans Aden après avoir repris aux rebelles chiites Houthis et à leurs alliés l'aéroport international de cette grande ville du sud, selon des sources militaires. La reprise mardi de l'aéroport et d'une partie du quartier Khor Maksar, dans le centre d'Aden, a marqué la première opération d'envergure des forces favorables au président en exil Abd Rabbo Mansour Hadi depuis l'entrée fin mars dans Aden des rebelles soutenus par l'Iran. "Nos combattants, équipés de véhicules militaires modernes, ont progressé dans le quartier de Crater où ils ont reconquis des secteurs, et dans celui de Moualla où ils ont repris le contrôle du siège du gouvernorat", a déclaré Ali al-Ahmadi, porte-parole d'un collectif anti-rebelles nommé "Résistance populaire dans le Sud". De violents combats se déroulaient dans la matinée à Crater, où se trouve le palais présidentiel d'Aden. A Moualla, les rebelles s'opposaient à l'avancée des combattants pro-Hadi, soutenus par la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite qui a mené six raids aériens avant l'aube contre des positions des insurgés, ont indiqué des sources militaires et des témoins.

  • Sida: il faut 32 milliards de dollars par an pour stopper l'épidémie d'ici à 2030
    AFP, 15/07/2015 09h25
    Les nouvelles infections par le VIH ont chuté de plus d'un tiers depuis 2000 mais il faudra encore débourser 32 milliards de dollars (29 milliards d'euros) par an d'ici à 2020 pour espérer en finir avec le sida d'ici à 2030, selon l'ONU. En 2000, les Nations unies avaient fixé huit grands Objectifs du Millénaire pour 2015, dont combattre le VIH/sida. A cet égard, la lutte acharnée menée par la communauté internationale contre le sida-grâce aux milliards de dollars investis dont près de la moitié par les Etats-Unis-fait figure de véritable succès, selon le rapport de l'Onusida présenté mardi par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à la conférence internationale sur le financement du développement qui se tient à Addis Abeba en Ethiopie. Entre 2000 et 2014, les nouvelles infections se sont effondrées de 35,5%, à 2 millions. Encore mieux, les nouvelles infections parmi les enfants ont elles diminué de 58% sur la même période. Autre bonne nouvelle: les décès liés au sida ont chuté de 41% (à 1,2 million) depuis le pic de 2004."Le monde a atteint l'objectif 6 du Millénaire pour le développement. L'épidémie a été enrayée et inversée", a affirmé Ban Ki-moon. Le rapport note aussi que les efforts déployés ont permis d'atteindre la cible fixée en 2011 consistant à mettre 15 millions de personnes sous traitements antirétroviraux (TARV) en 2015, contre seulement 1 million en 2001.

  • Brésil : 28 enfants et adolescents, en majorité noirs, tués chaque jour
    AFP, 14/07/2015 09h35
    Au Brésil, 28 enfants ou adolescents, en majorité noirs, sont tués chaque jour, deux fois plus qu'il y a 25 ans et alors que le pays s'est doté de lois pour protéger leurs droits, a dénoncé lundi l'Unicef. Un rapport de cet organisme international de protection à l'enfance souligne le contraste entre l'actuel débat au Parlement brésilien pour abaisser l'âge de la majorité pénale de 18 à 16 ans, et les 10.500 homicides de mineurs enregistrés en 2013 (dernier chiffre officiel disponible), bien supérieurs à ceux dénombrés dans des pays en guerre. "On observe un mouvement de la société qui veut responsabiliser les adolescents pour la violence. En réalité les sentences de mort retombent tous les jours sur des adolescents, essentiellement des noirs, dans tout le pays", affirme l'Unicef. "Cette situation perturbante place le Brésil à la deuxième place des pays avec le plus grand nombre de meurtres de jeunes de jusqu'à 19 ans, seulement derrière le Nigeria", ajoute l'Unicef. Le taux d'homicides (avec des victimes âgées de 19 ans ou moins) au sein de la population noire, généralement pauvre et qui vit dans la périphérie des grandes villes, est près de quatre fois supérieur à celui de la population blanche: 36,9 contre 9,6 tués pour chaque 100.000 habitants et dans la plupart des cas, les crimes restent impunis, selon ce rapport, élaboré dans le cadre des 25 ans de l'adoption du statut de l'Enfant et de l'Adolescent, destiné à améliorer leurs droits au Brésil.

  • Grèce: les partis au pouvoir examinent les mesures de rigueur imposées à Athènes
    AFP, 14/07/2015 09h33
    Vingt-quatre heures après l'accord arraché à Bruxelles pour un nouveau plan d'aide, les partis au pouvoir à Athènes examinent mardi les lourdes mesures de rigueur que la Grèce doit adopter en contrepartie de son maintien dans la zone euro. A Bruxelles, l'Eurogroupe doit continuer à travailler sur un financement transitoire qui permettra à Athènes de faire face à son besoin urgent de fonds. Les groupes parlementaires des deux partis du gouvernement de coalition, la formation de gauche radicale Syriza du Premier ministre Alexis Tsipras et le parti souverainiste des Grecs Indépendants (ANEL), vont examiner le projet de loi sur les nouvelles mesures de rigueur dont Bruxelles exige la validation par le Parlement grec mercredi au plus tard. Lundi matin, au terme de près de 48 heures de négociations aux allures de psychodrame ponctuées de coups d'éclat, de revirements et fausses annonces, les 19 dirigeants de la zone euro ont validé un projet de troisième plan de secours pour Athènes, évalué à entre 82 et 86 milliards d'euros sur trois ans. Selon le plan validé à Bruxelles, le gouvernement de M. Tsipras doit faire voter en moins de 48 heures plusieurs lois de réformes pour pouvoir commencer à négocier et toucher l'aide promise dans plusieurs semaines.

  • Hillary Clinton: la classe moyenne a besoin d'une augmentation
    AFP, 14/07/2015 09h31
    La démocrate Hillary Clinton, considérée par ses détracteurs comme trop proche des milieux financiers, a insisté lundi sur la nécessité d'augmenter les revenus de la classe moyenne américaine, et dénoncé les excès de Wall Street, en présentant sa vision économique en vue de l'élection présidentielle 2016. Dans le premier grand discours économique de sa campagne, l'ancienne secrétaire d'Etat et ancienne sénatrice, largement en tête dans les sondages côté démocrate, a insisté sur le besoin d'une "croissance forte, juste et à long terme", profitant à tous les Américains, et non seulement "à ceux au sommet". "Je crois que nous devons construire une économie de la croissance et de la justice. On ne peut pas avoir l'un sans l'autre", a ajouté la candidate millionnaire de 67 ans, devant un public choisi de quelques centaines de personnes à l'université "The New School", dans le très chic Greenwich Village à Manhattan. "L'inégalité est un frein pour notre économie", a insisté Mme Clinton. Elle est actuellement très largement en tête des sondages des intentions de vote parmi les démocrates, les récents sondages lui donnant entre 58% (CNN) et 75% (Wall Street journal/NBC). Elle l'emporterait aussi face à son adversaire républicain, quel qu'il soit.


  • 14 juillet: Hollande appelle les Français à rester unis face au terrorisme
    AFP, 14/07/2015 09h29
    François Hollande a appelé lundi, à la veille de la fête nationale, les Français à rester unis face à la menace terroriste et à "refuser la peur", qui serait le "pire poison" pour le "vivre ensemble". "Un terrorisme fondamentaliste s'est installé à quelques heures d'avion de chez nous. Il détruit, il assassine, il massacre, il viole, au Moyen-Orient, au Maghreb, en Afrique subsaharienne mais aussi sur notre sol", a-t-il dit lors d'une réception au ministère de la Défense, à l'Hôtel de Brienne. "Face à ces agressions, à ces menaces, notre pays doit refuser la division parce que c'est ce que cherchent les terroristes et la peur parce que ce pourrait être le pire poison au sein de notre communauté nationale", a-t-il ajouté en présence du Premier ministre Manuel Valls et du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. "La peur nous conduirait à abandonner ce que nous avons de plus cher: nos libertés, notre capacité à vivre ensemble, notre respect des uns et des autres", a estimé le chef de l'Etat. "Face à ces menaces nous devons tenir bon, avoir la fermeté nécessaire mais également le sang froid". François Hollande a salué l'engagement des armées pour la défense de ces valeurs sur le territoire national comme sur les théâtres d'opérations extérieurs.


  • Israël: le Palestinien Khader Adnane de nouveau libéré
    AFP, 14/07/2015 09h24
    Le Palestinien Khader Adnane, relâché dimanche par Israël après une longue grève de la faim, a été interpellé lundi pendant quelques heures avant d'être de nouveau libéré dans la nuit, a indiqué mardi la police. Symbole pour les Palestiniens de la lutte contre la détention administrative, une incarcération sans procès, Khader Adnane est accusé par Israël d'être un activiste du Jihad islamique, considéré comme une "organisation terroriste" par l'Etat hébreu. "Khader Adnane a été libéré et a été remis (aux autorités palestiniennes) au point de contrôle de Beitounia (au nord de Jérusalem) avant de rejoindre la Cisjordanie", a indiqué la porte-parole de la police Luba Samri. Khader Adnane, âgé de 37 ans, avait été interpellé lundi car il n'avait pas le droit de se trouver dans la vieille ville de Jérusalem dont l'accès aux Palestiniens de Cisjordanie n'était autorisé que pour les hommes de plus de 50 ans, avait indiqué la porte-parole. Un autre porte-parole de la police, Micky Rosenfeld, avait pour sa part indiqué qu'en tant qu'"activiste du Jihad islamique" il lui était interdit d'entrer sur le territoire israélien. Israël a conquis et annexé Jérusalem-Est à l'issue de la guerre israélo-arabe de 1967, une annexion non reconnue par la communauté internationale.


  • Scott Walker candidat à la Maison Blanche
    AFP, 14/07/2015 09h22
    L'un des mieux placés pour les primaires républicaines de 2016, Scott Walker, a mis fin au faux suspense lundi et confirmé sa candidature à la Maison Blanche, en promettant aux Américains de diriger les Etats-Unis comme il a gouverné le Wisconsin. Accompagné de sa famille, le gouverneur de 47 ans a donné le coup d'envoi de sa campagne lors d'un discours à Waukesha, dans son Etat du Midwest dont il veut faire une vitrine politique. "Si nos réformes marchent dans un Etat bleu (démocrate, ndlr) comme le Wisconsin, elles peuvent marcher partout en Amérique", a déclaré Scott Walker. Le matin, il avait confirmé son ambition de succéder à Barack Obama dans un Tweet et sur son site de campagne. Il est le quinzième candidat républicain officiellement déclaré, et talonne aujourd'hui Jeb Bush dans les intentions de vote des sympathisants. Les dix mieux placés se retrouveront le 6 août pour le premier débat télévisé de la campagne; les primaires commenceront en février 2016.

  • Mexique: récompense de 3,8 millions de dollars pour la capture de "El Chapo"
    AFP, 14/07/2015 09h19
    Le gouvernement mexicain va offrir une récompense de 3,8 millions de dollars (3,4 millions d'euros) pour la capture du baron de la drogue en cavale Joaquin "El Chapo" Guzman, a annoncé lundi soir le ministre de l'Intérieur Miguel Angel Osorio Chong. "El Chapo", l'un des narcotrafiquants les plus puissants au monde qui s'est échappé samedi soir de la prison de haute sécurité d'Altiplano, "a sans doute bénéficié de complicités" au sein de l'établissement, a ajouté le ministre. "Si c'est bien le cas, il s'agit d'un acte de trahison". Trois responsables de haut niveau de cette prison, située à 90 kilomètres de Mexico, ont été limogés et une trentaine d'employés sont actuellement interrogés, a-t-il indiqué. Une photo récente de Guzman a été montrée sur laquelle le criminel apparaît sans moustache, les cheveux rasés. Le ministre a promis de diffuser également les images de vidéo-surveillance sur lesquelles apparaît "El Chapo" juste avant son évasion. Le leader du cartel de Sinaloa était surveillé 24h sur 24 à l'aide de caméras mais "par respect pour son intimité", il existait des "angles morts" dans sa cellule dont il a profité. La prison était équipée de 750 caméras et répondait aux normes internationales, selon le ministre. Le fugitif portait également un bracelet électronique qu'il a coupé avant de disparaître dans le tunnel. "Nous allons pourchasser ce criminel sans répit" a ajouté M. Osorio Chong.

  • Russie: 23 militaires tués dans l'écroulement d'une caserne en Sibérie
    AFP, 13/07/2015 17h41
    Vingt-trois militaires ont été tués dans l'écroulement d'une caserne près d'Omsk, en Sibérie, a annoncé lundi le service de presse du ministère russe de la Défense. Au total, "42 militaires ont été extirpés des décombres, 23 d'entre eux sont morts", a déclaré un porte-parole du ministère, cité par l'agence officielle TASS. Dix-neuf autres militaires ont été hospitalisés. L'accident s'est produit dimanche soir dans le village de Svetly, près d'Omsk (2.200 km à l'Est de Moscou), dans un camp d'entraînement pour de jeunes parachutistes. Une section entière de leur dortoir s'est écroulée, les ensevelissant sous les gravats. Des images diffusées par la télévision russe ont montré des soldats formant une chaîne humaine pour déblayer une montagne de gravats.


  • Pénalités de Sarkozy payées par l'UMP: le parquet requiert un non-lieu général
    AFP, 13/07/2015 17h39
    L'hypothèque judiciaire pesant sur les ambitions présidentielles de Nicolas Sarkozy pourrait s'alléger: le parquet a requis le 8 juillet un non-lieu général dans l'un des dossiers susceptibles de le menacer, celui de ses pénalités payées par l'UMP. L'ancien chef de l'Etat est placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté dans cette affaire, qui vaut une mise en examen pour abus de confiance à l'ancien président de l'UMP, Jean-François Copé, et à l'ex-trésorière du parti, Catherine Vautrin. C'est aux deux juges d'instruction de trancher, mais l'un d'eux, Renaud van Ruymbeke, ayant décidé en avril de ne pas mettre en examen Nicolas Sarkozy après l'avoir entendu, une ordonnance de non-lieu semble probable. Après le rejet des comptes de sa campagne présidentielle de 2012 pour dépassement du plafond (22,5 millions d'euros), une UMP endettée avait été privée du remboursement de plus de dix millions d'euros. Le Conseil constitutionnel avait aussi ordonné au candidat Sarkozy la restitution d'une avance forfaitaire de 153.000 euros et lui avait infligé une pénalité de 363.615 euros, correspondant au dépassement constaté. Or, c'est l'UMP (devenue depuis Les Républicains) qui avait réglé l'addition en octobre 2013.


  • Wimbledon: Djokovic remporte son 6e titre face à Federer
    AFP, 13/07/2015 09h25
    Novak Djokovic, impressionnant d'endurance et de solidité, a remporté son troisième titre à Wimbledon dimanche, le neuvième en Grand Chelem, privant pour la deuxième année consécutive Roger Federer d'un nouveau record dans son jardin. Vainqueur 7-6 (7/1), 6-7 (10/12), 6-4, 6-3 en moins de trois heures, le N.1 mondial a, comme l'an passé en finale, coupé l'herbe sous le pied du maître des lieux qui espérait devenir à bientôt 34 ans le seul joueur à remporter huit trophées londoniens. L'homme aux 17 couronnes majeures, titré pour la dernière fois en 2012, s'est créé des occasions mais Djokovic, plus constant dans les échanges, a fait parler son physique et ses qualités de relanceur pour livrer sa prestation la plus aboutie du tournoi. En conservant son titre dans le temple du tennis, le Serbe, déjà lauréat (pour la cinquième fois) de l'Open d'Australie cette année, a digéré son échec en finale de Roland-Garros, seul "Majeur" manquant à sa collection.


  • Malala fête son 18e anniversaire avec de jeunes réfugiées syriennes
    AFP, 13/07/2015 09h22
    La lauréate du prix Nobel de la paix Malala Yousafzai qui fêtait son dix-huitième anniversaire avec des jeunes réfugiées syriennes au Liban a accusé dimanche les dirigeants mondiaux d'abandonner les enfants syriens à leur sort. La jeune Pakistanaise, grièvement blessée en 2012 par des talibans, a inauguré une école destinée aux filles vivant dans les camps de réfugiés syriens informels installés dans la vallée de la Bekaa (est du Liban). Cette école baptisée "Malala Yousafzai All-Girls" accueillera plus de 200 Syriennes âgées de 14 à 18 ans, leur offrant éducation et formations professionnelles. "Je suis honorée de célébrer mon dix-huitième anniversaire avec des jeunes filles syriennes courageuses et inspirantes", a déclaré Malala dans un communiqué diffusé au Royaume-Uni. "Je suis ici pour le compte des 28 millions d'enfants qui ne peuvent se rendre à l'école en raison d'un conflit armé" a-t-elle précisé ajoutant: "Leur courage et leur ardeur à poursuivre leurs études dans des conditions difficiles inspire des gens dans le monde entier et il est de notre devoir de les soutenir". "En ce jour, j'adresse un message aux dirigeants de ce pays (la Syrie), de cette région et du monde: vous abandonnez le peuple syrien, en particulier les enfants de Syrie", a-t-elle accusé. "C'est une véritable tragédie, la pire crise de réfugiés dans le monde depuis des décennies."

  • Paraguay: le pape François a bouclé son périple sud-américain
    AFP, 13/07/2015 09h21
    Le chef de l'Eglise catholique a achevé dimanche un périple d'une semaine en Amérique du Sud, demandant tour à tour pardon pour les blessures de la colonisation et appelant les décideurs à construire une économie sans exclusion. Avant de s'envoler vers Rome, le souverain pontife de 78 ans a encore eu une journée chargée à Asuncion dimanche: une visite dans un quartier miséreux, une grande messe en plein air et une rencontre avec des jeunes. Pour la messe dominicale célébrée au parc Nu Guazu, près d'Asuncion, un million de fidèles étaient venus voir, écouter et prier avec François, le deuxième pape à se rendre au Paraguay après Jean Paul II en 1988. Lors de l'homélie, François a engagé les fidèles "à passer de la logique d'égoïsme, de fermeture, de lutte, de division, de supériorité à une logique de vie, de gratuité, d'amour". Des cantiques en latin et en guarani, la langue amérindienne parlée par 80% des Paraguayens, ont retenti.

  • Russie: 18 militaires tués dans l'écroulement d'une caserne en Sibérie
    AFP, 13/07/2015 09h19
    Dix-huit militaires ont été tués dans l'écroulement d'une caserne près d'Omsk, en Sibérie, a annoncé lundi le service de presse du ministère russe de la Défense, cité par l'agence officielle RIA Novosti. Cinq militaires sont toujours recherchés dans les décombres du bâtiment qui abritait une unité de parachutistes et qui s'est écroulé dans la nuit de dimanche à lundi. Dix-neuf autres militaires ont été hospitalisés, a précise un porte-parole du ministère de la Défense cité par l'agence Interfax, sans préciser la gravité de leurs blessures. Le ministère de la Défense n'a pas donné de précisions sur les circonstances de la catastrophe.

  • Grèce: un projet de compromis sur la table
    AFP, 13/07/2015 09h17
    Les dirigeants de la zone euro poursuivent lundi matin de laborieuses mais toujours infructueuses tractations pour tenter de boucler un compromis permettant de maintenir la Grèce dans l'euro, à l'approche d'une réunion cruciale de la Banque centrale européenne. Après plus de quinze heures de négociations, rythmées par des apartés des dirigeants allemand, français et grec et du président du Conseil européen, "le résultat reste incertain", a tweeté le porte-parole du gouvernement chypriote, Nikos Christodoulides. A l'aube, un compromis s'était pourtant dessiné, soumis aux 19 dirigeants du sommet, sur la liste des exigences réclamées à Athènes pour renouer le dialogue en vue d'un renflouement du pays. Mais pas suffisant pour le gouvernement grec de gauche radicale cède, alors que des milliers de tweets l'appelaient-sous le hashtag "Thisisacoup" (C'est un coup d'Etat)-à résister aux diktats des créanciers du pays. La Grèce ne veut pas que le FMI participe au financement d'un nouveau plan d'aide, pourtant exigé par l'Allemagne, et rejette l'idée de créer hors du pays d'un fonds regroupant des actifs grecs à hauteur de 50 milliards d'euros pour garantir les privatisations promises.


  • Mexique: poursuite des recherches pour retrouver le baron de la drogue "El Chapo"
    AFP, 13/07/2015 09h14
    Les recherches se poursuivent ce lundi matin pour tenter de retrouver le baron mexicain de la drogue Joaquin "El Chapo" Guzman après son évasion d'une prison de haute sécurité grâce à un tunnel, un coup dur porté au président Enrique Pena Nieto. Une vaste chasse à l'homme a été lancée dès sa disparition samedi soir de la prison d'Altiplano, à 90 kilomètres à l'ouest de la capitale, mais pour l'heure le vaste dispositif militaire et policier n'a pas permis de retrouver le fugitif. Des enquêteurs ont interrogé une trentaine de fonctionnaires travaillant dans la prison à la recherche d'éventuelles complicités internes. Pour le chef du cartel de Sinaloa, il s'agit de la deuxième évasion réussie d'une prison de haute sécurité en 14 ans.



  • Grèce : Le plan d'Alexis Tsipras voté par le Parlement, les créanciers bien disposés pour un accord
    AFP, 11/07/2015 11h33
    Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a obtenu tôt samedi le soutien du Parlement grec à son programme de réformes présenté aux créanciers du pays pour obtenir un nouveau plan de sauvetage. L'offre a été bien accueillie par les bailleurs de fonds d'Athènes.


    Les experts de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI) avaient passé la journée de vendredi à les disséquer. Forts de cet avis favorable, les ministres des Finances de la zone euro se réunissent cet après-midi à partir de 15h00 pour examiner les conditions d'un renflouement de la Grèce.


    Les experts de la BCE, de la CE et du FMI ont chiffré à 74 milliards d'euros les besoins financiers de la Grèce pour faire face à ses obligations. Alexis Tsipras a demandé une aide de 53,5 milliards d'euros sur les trois prochaines années.


    Une source au sein de la zone euro a déclaré qu'il était désormais "100% certain" que les ministres seraient d'accord pour lancer des négociations. Parallèlement, ils étudieront aussi une aide à court terme pour dépanner la Grèce en attendant que le nouveau prêt sur trois ans sollicité par Alexis Tsipras ait été accepté et que les fonds soient effectivement déboursés.


    Alors que les banques grecques sont fermées et sont complètement dépendantes d'une ligne de crédit de la BCE, le plan Tsipras est considéré comme la dernière chance d'éviter un effondrement du système financier et une éviction de la Grèce du club des pays ayant l'euro pour devise.


    Des défections
    Alexis Tsipras a obtenu le soutien de la Vouli à une confortable majorité - avec 251 voix sur 300 - mais le chef du gouvernement de la gauche radicale n'a pas fait le plein des voix de son parti Syriza. Il a dû compter sur le vote des partis d'opposition pro-européens et notamment de Nouvelle démocratie.


    Les figures les plus à gauche de Syriza avaient signalé avant le vote qu'elles ne pouvaient soutenir la hausse de la fiscalité et la baisse des dépenses proposées par Alexis Tsipras après le rejet sans appel par les Grecs de mesures similaires lors du référendum de dimanche dernier.


    Le ministre de l'Energie, Panagiotis Lafazanis, le vice-ministre du Travail, Dimitris Stratoulis et la présidente du Parlement, Zoé Constantopoulou, se sont abstenus.


    Plusieurs milliers de manifestants de gauche se sont rassemblés devant le Parlement vendredi soir en signe de protestation.


    "Le gouvernement fait l'objet d'un chantage total pour qu'il consente à quelque chose qui ne reflète pas ce qu'il représente", a déclaré Zoé Constantopoulou. "Les propositions ne sont pas compatibles avec le programme de Syriza", avait déclaré Lafazanis à Reuters avant le vote.


  • Saoud al-Fayçal, le visage de la diplomatie saoudienne, est mort
    AFP, 10/07/2015 09h19
    Le prince Saoud al-Fayçal, qui avait conduit pendant 40 ans la diplomatie du géant pétrolier saoudien avant de quitter ses fonctions en avril, est décédé jeudi en raison de problèmes de santé, ont annoncé sa famille et une source officielle. Le prince, "symbole d'honnêteté et de travail acharné", est mort aux Etats-Unis, selon un communiqué de la Cour royale saoudienne. Un hommage lui sera rendu samedi soir dans la ville sainte musulmane de La Mecque, selon ce même communiqué. D'après des sources saoudiennes concordantes, non confirmées par les autorités, le prince al-Fayçal est mort à la suite d'un malaise cardiaque. Né en 1940, Saoud al-Fayçal souffrait de multiples problèmes de santé et avait des difficultés pour marcher et parler. Il avait subi en janvier une opération du dos aux Etats-Unis. Seul ministre des Affaires étrangères au monde à être en poste aussi longtemps, Saoud al-Fayçal a servi quatre rois et avait incarné durant quatre décennies la politique extérieure de l'Arabie saoudite. En avril, il avait demandé à être relevé de ses fonctions pour raisons de santé, selon le décret publié alors par l'agence officielle saoudienne SPA. Il avait été nommé conseiller et émissaire spécial du roi Salmane.


  • Olivier Poivre d'Arvor "limogé" de France Culture par Mathieu Gallet
    AFP, 10/07/2015 09h17
    Olivier Poivre d'Arvor a annoncé vendredi avoir été "limogé" de son poste de directeur de France Culture par le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, qui lui reproche de "s'être exprimé sans son visa" sur son projet pour le groupe public. Interrogé par l'AFP, la direction de Radio France n'a pas souhaité s'exprimer. "Mathieu Gallet m'a reproché lors d'un entretien jeudi soir de m'être exprimé sans son visa dans deux interviews sur son projet pour Radio France que je qualifiais "d'uniquement construit sur une logique budgétaire et comptable"", a déclaré Olivier Poivre d'Arvor, qui était en poste depuis septembre 2010. "Nous nous sommes aussi opposés récemment sur sa demande d'éviction de producteurs qui se sont manifestés de manière critique pendant la grève de Radio France", a-t-il ajouté. Le groupe public a été touché par une grève d'une longueur sans précédent dans son histoire qui a perturbé ses antennes entre le 19 mars et le 16 avril. Les grévistes, particulièrement mobilisés à France Culture, entendaient s'opposer aux restrictions budgétaires et aux suppressions d'emplois.


  • Yémen: l'ONU annonce une trêve humanitaire de six jours
    AFP, 10/07/2015 09h15
    L'ONU a annoncé jeudi une trêve de six jours dans les combats qui opposent le gouvernement yéménite soutenu par l'Arabie saoudite à des rebelles chiites, afin de permettre aux secours d'atteindre des millions de Yéménites en détresse. Cette "pause humanitaire inconditionnelle" doit commencer vendredi à 23H59 locales (20H59 GMT) et durer "jusqu'à la fin du ramadan", mois sacré pour les musulmans, prévue le 17 juillet, a déclaré le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric. Le président yéménite en exil Abd Rabbo Mansour Hadi "a transmis son accord pour cette pause à la coalition" militaire arabe conduite par l'Arabie saoudite qui combat les rebelles chiites Houthis "afin de s'assurer de son soutien et de sa collaboration", a-t-il précisé. Côté rebelles, l'ONU a reçu l'assurance des Houthis et de leurs alliés que leurs combattants respecteront "pleinement" la pause. Une précédente trêve à la mi-mai avait duré cinq jours mais les combats avaient ensuite repris de plus belle et n'ont pas cessé depuis. Au moins 36 rebelles chiites ont été tués jeudi dans des attaques et des raids dans le sud du pays, deux jours après un attentat à la voiture piégée à Sanaa revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique.


  • Etats-Unis: la Caroline du Sud s'apprête à retirer son drapeau confédéré
    AFP, 10/07/2015 09h13
    La Caroline du Sud était jeudi en passe de retirer le drapeau confédéré, symbole de racisme pour beaucoup aux Etats-Unis, de son parlement près de trois semaines après un massacre dans une église noire commis par un jeune partisan de la suprématie blanche. La Chambre des représentants de cet Etat du sud-est du pays a voté dans la nuit de mercredi à jeudi, peu avant l'aube, à l'issue d'une journée et d'une nuit de débats passionnés: une très forte majorité de 94 voix contre 20 s'est prononcée en faveur du retrait. Il fallait deux tiers des voix pour entériner la mesure. La décision, déjà adoptée mardi par le Sénat de Caroline du Sud par 37 voix contre 3, doit être transmise à la gouverneure de l'Etat, Nikki Haley, qui devrait la ratifier jeudi après-midi. "C'est un nouveau jour pour la Caroline du Sud, un jour dont nous devons tous être fiers, un jour qui nous rapproche tous ensemble alors que nous continuons à nous remettre" du massacre à Charleston, a écrit Mme Haley sur sa page Facebook. Le drapeau flotte depuis une quinzaine d'années à côté d'un monument en souvenir de la Guerre de Sécession (1861-1865), dans les jardins du parlement de Columbia, la capitale de l'Etat.


  • En Bolivie, le pape dénonce la culture du "rejet" et de la "consommation"
    AFP, 10/07/2015 09h11
    Le pape François s'est insurgé jeudi au deuxième jour de sa visite en Bolivie, un des pays les plus pauvres d'Amérique latine, contre une culture du "rejet" qui "cherche à tout transformer en objet de consommation". Lors de la grand messe célébrée sur la place du Christ Rédempteur de Santa Cruz, au pied d'une gigantesque statue de bronze et devant un million de fidèles, le pape a réitéré son message d'intégration et de justice sociale. "Jesus continue de nous dire sur cette place: cela suffit avec le rejet", a déclaré le souverain pontife, qui a dénoncé "la logique qui prétend s'imposer dans le monde d'aujourd'hui, une logique qui cherche à tout transformer en objet d'échange de consommation, qui rend tout négociable (...) en écartant tous ceux qui ne produisent pas". Dans son homélie, prononcée devant des milliers d'indigènes boliviens de diverses ethnies, quechua, guarani, aymara, dont le président Evo Morales au premier rang, le souverain pontife a évoqué les oubliés et les exclus dans le monde, en particulier les femmes "qui portent sur leurs épaules des déceptions, des tristesses et des chagrins, une injustice qui semble ne pas avoir de fin".


  • Grèce: une réduction de la dette est "hors de question", répète Merkel
    AFP, 10/07/2015 09h09
    La chancelière allemande Angela Merkel a redit jeudi à Sarajevo son opposition à "une réduction" de la dette grecque, alors que le FMI a estimé mercredi au contraire que cette réduction était "nécessaire". "J'ai dit qu'une réduction (de la dette) classique est pour moi hors de question. Et cela n'a pas changé entre avant-hier (mardi, lors du sommet à Bruxelles) et aujourd'hui", a indiqué lors d'une conférence de presse la chancelière, en déplacement dans les Balkans. La Grèce, qui a jusqu'à 00H00 (22H00 GMT) pour présenter son plan de réformes, réclame un allègement de sa lourde dette, qui atteint 320 milliards d'euros, soit 180% du PIB du pays. Mercredi, la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a indirectement soutenu cette demande en affirmant qu'une réduction de la dette de la Grèce était "nécessaire". Mais les Européens, à commencer par l'Allemagne, ne veulent pas en entendre parler. "En 2012, nous nous sommes déjà occupés de la soutenabilité de la dette, nous avons déjà octroyé des prolongations, nous avons déjà décalé à 2020 les remboursements des crédits du fonds de sauvetage de la zone euro", a rappelé la dirigeante allemande.


  • Nucléaire iranien: Moscou favorable à une levée de l'embargo sur les armes "dès que possible"
    AFP, 09/07/2015 14h37
    La Russie s'est dite favorable jeudi à une levée "dès que possible" des sanctions sur les armes adoptées contre l'Iran par le Conseil de sécurité de l'Onu, alors que les discussions se poursuivent à Vienne dans l'espoir de parvenir à un accord sur le nucléaire iranien. Ces sanctions sur l'armement ont été imposées pour pousser l'Iran à négocier, un objectif "depuis longtemps atteint", a justifié le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, ajoutant que la Russie était "favorable à une levée de l'embargo dès que possible".


  • Deuxième jour de grève à l'AFP contre la dénonciation des accords sociaux
    AFP, 09/07/2015 09h14
    La grève entamée mardi à l'Agence France-Presse a été reconduite mercredi pour 24 heures à l'appel de six syndicats pour protester contre la décision de la direction de dénoncer la totalité des accords sociaux, perturbant fortement les services de l'AFP. Une nouvelle assemblée générale doit avoir lieu jeudi à 14h30 pour décider ou non de la poursuite du mouvement. Mercredi matin, le PDG Emmanuel Hoog a reçu les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC, puis le SNJ et la CFDT. "A la question "êtes-vous prêt à retirer la dénonciation des accords sociaux de l'ordre du jour du comité d'entreprise du 16 juillet et ainsi suspendre le conflit dur qui est préjudiciable pour l'Agence et ses salariés?", le PDG a clairement répondu : "non"", font valoir dans un communiqué commun les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC. De son côté, le SNJ a déploré que le PDG "reste arc-bouté sur sa position" et a appellé Emmanuel Hoog "à prendre une initiative concrète, sans attendre, pour conforter la négociation" et éviter une "grève dure et qui dure".


  • Nucléaire: l'Iranien Rohani optimiste sur l'issue des discussions nucléaires en cours à Vienne
    AFP, 09/07/2015 09h12
    Le président iranien Hassan Rohani a exprimé mercredi son optimisme sur l'issue des discussions nucléaires en cours à Vienne entre l'Iran et les grandes puissances, en affirmant que Téhéran se préparait déjà à "l'après-négociations". Les discussions avec le groupe 5"1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) "sont entrées dans une période sensible et la République islamique d'Iran se prépare à l'après-négociations et à l'après-sanctions", a-t-il déclaré avant son départ pour la Russie où il doit participer vendredi à un sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), cité par la télévision d'Etat. L'OCS, où l'Iran a un statut d'observateur avec l'objectif d'intégrer cette institution, regroupe la Chine, la Russie et les ex-républiques soviétiques d'Asie centrale. Les négociations nucléaires devraient être au menu des discussions car deux pays du 5"1 -Chine et Russie- participeront à ce sommet à Oufa, à 1.100 km à l'est de Moscou, a souligné le dirigeant iranien qui doit avoir un entretien jeudi avec le président russe Vladimir Poutine.


  • La Grèce promet "dès la semaine prochaine" des réformes des impôts et des retraites
    AFP, 09/07/2015 09h10
    La Grèce s'est engagée mercredi à des réformes des impôts et des retraites "dès la semaine prochaine" en échange d'un prêt sur trois ans par le Mécanisme de stabilité européen (MES), a indiqué le nouveau ministre grec des Finances Euclide Tsakolotos. Dans une lettre adressée au président du MES et rendue publique, le ministre a formellement demandé un prêt sur trois ans en s'engageant à "un paquet de réformes et de mesures qui doivent garantir la stabilité des finances publiques (...)". Il a proposé "la mise en œuvre immédiate, dès la semaine prochaine, de mesures pour réformer les secteurs d'impôts et des retraites".


  • Le nombre de réfugiés syriens dépasse les 4 millions (ONU)
    AFP, 09/07/2015 09h09
    Le nombre de réfugiés syriens dépasse désormais les 4 millions, annonce jeudi le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).Le nombre de réfugiés de ce conflit qui a débuté en 2011 a augmenté d'un million au cours des dix derniers mois, précise le HCR dans un communiqué. "C'est la plus grande population de réfugiés pour un seul conflit en une génération", souligne le Haut-Commissaire Antonio Guterres.

  • Irak: 24 personnes condamnées à la pendaison pour un massacre à Tikrit
    AFP, 09/07/2015 09h06
    Un tribunal irakien a condamné mercredi à la peine de mort par pendaison 24 personnes pour le massacre par des jihadistes et leurs alliés de centaines de recrues, en majorité chiites, à Tikrit, au nord de Bagdad. La cour criminelle centrale a prononcé la peine de mort pour 24 des 28 accusés pour "le massacre de Speicher", du nom de la base militaire où les victimes avaient été enlevées en juin 2014 avant d'être exécutées. "Après délibérations, le tribunal a jugé que les preuves récoltées étaient suffisantes pour condamner les 24 accusés", a dit le juge. "La cour a décidé qu'ils seraient exécutés par pendaison", a-t-il ajouté. Les 24 hommes, qui ont la possibilité de faire appel, ont nié toute implication dans le massacre, commis aux premiers jours de l'offensive fulgurante de l'EI en Irak qui leur a permis de prendre Tikrit, mais aussi Mossoul, la deuxième ville du pays.

  • Microsoft annonce la suppression de 7.800 emplois, surtout dans la téléphonie
    AFP, 09/07/2015 09h05
    Le groupe informatique américain Microsoft va supprimer 7.800 emplois, principalement dans ses activités de téléphonie, et va inscrire une charge de 7,6 milliards de dollars pour dépréciation d'actifs, a-t-il annoncé dans un communiqué mercredi. Ces suppressions d'emplois vont toucher principalement les activités acquises dans le cadre du rachat du fabricant finlandais de téléphones Nokia, finalisé l'an dernier. Microsoft va également inscrire une charge allant de 750 à 850 millions de dollars pour financer les licenciements, a-t-il précisé. Ces 7.800 emplois représentent environ 6,5% des effectifs totaux du groupe. Microsoft n'a pas précisé la répartition géographique des suppressions d'emplois. "Je ne prends pas ces changements de stratégie à la légère, compte tenu de leurs effets sur la vie de personnes qui sont importantes pour l'entreprise", a souligné le PDG du groupe Satya Nadella dans un courriel aux employés. Il y précise que les suppressions auront lieu "sur les prochains mois". Microsoft avait déjà supprimé l'an dernier 18.000 emplois et décidé de ne plus utiliser la marque Nokia pour ses smartphones. L'action du groupe progressait de 1,05% à 44,76 dollars dans les premiers échanges à Wall Street à la suite de cette annonce.

  • Italie: Berlusconi condamné en première instance à 3 ans de prison pour corruption
    AFP, 09/07/2015 09h01
    Le tribunal de Naples (sud) a condamné mercredi soir l'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi à trois ans de prison pour corruption de sénateur, une peine qui ne sera cependant pas appliquée. Cette condamnation, prononcée par la présidente du tribunal Isabella Romani en l'absence de l'accusé, ne sera pas mise en œuvre car le délit en question sera prescrit à l'automne, bien avant un éventuel jugement en appel.

  • Nucléaire: l'Iran demande la fin des sanctions de l'ONU sur les armes
    AFP, 08/07/2015 09h27
    L'Iran demande la fin des sanctions sur les armes adoptées par le Conseil de sécurité de l'Onu, a déclaré mardi l'un des principaux négociateur iranien Abbas Araghchi à la télévision d'Etat. "Il y a encore des différences sur les sanctions concernant l'armement (...) En soi, elles ne sont pas très importantes pour nous, mais il ne faut pas que la structure des sanctions reste en place. Les pays du 5+1 doivent changer d'approches sur les sanctions s'ils veulent un accord", a déclaré M. Araghchi.

  • La Grèce a jusqu'à jeudi "au plus tard" pour présenter des réformes (officiel)
    AFP, 08/07/2015 09h23
    La Grèce a jusqu'à "jeudi au plus tard" pour présenter des réformes à ses créanciers afin de permettre une reprise des négociations sur un plan d'aide financière, a déclaré mardi le président du Conseil européen Donald Tusk à l'issue d'un sommet de la zone euro. "Nous nous sommes mis d'accord pour étudier de manière urgente s'il est possible de trouver les bases d'un accord", a déclaré M. Tusk à l'issue de ce sommet convoqué en urgence après la victoire du non au référendum du 5 juillet. Il a ajouté que les 28 chefs d'Etat et de gouvernement se réuniraient à nouveau dimanche pour statuer sur un nouveau programme.

  • Auschwitz: 3 ans et 6 mois de prison requis contre l'ex-comptable
    AFP, 08/07/2015 09h19
    Trois ans et demi de prison ont été requis mardi contre Oskar Gröning, l'ancien comptable d'Auschwitz âgé de 94 ans, jugé en Allemagne pour "complicité" dans l'extermination de 300.000 Juifs hongrois dans les chambres à gaz. Le procureur de Hanovre, Jens Lehmann, a mis en balance "la contribution mineure" de l'accusé et "le nombre presque inimaginable de victimes" pour déterminer ses réquisitions, dans ce qui pourrait être le dernier procès d'un ancien nazi. "Nous sommes confrontés ici à un événement qui se situe aux limites de l'imagination humaine", a insisté le représentant de l'accusation, après deux mois et demi d'une audience qui a replongé le tribunal de Lunebourg (nord) dans l'enfer concentrationnaire. M. Lehmann est resté dans le bas de la fourchette de 3 à 15 ans de prison encourus par Oskar Gröning pour son rôle supposé dans "l'Opération Hongrie" du printemps 1944, avec la mise à mort d'au moins 300.000 Juifs hongrois dès leur arrivée à Auschwitz. Le magistrat, dont les réquisitions seront suivies des plaidoiries des parties civiles puis de la défense avant un verdict attendu courant juillet, a insisté sur la "contribution subalterne" de l'ancien comptable ainsi que sur sa volonté constante de s'expliquer. L'accusation reproche à Gröning d'avoir "aidé le régime nazi à tirer des bénéfices économiques des meurtres de masse", en envoyant l'argent des déportés à Berlin, et surtout d'avoir assisté à la "sélection" séparant, à l'entrée du camp, les déportés jugés aptes au travail de ceux qui étaient immédiatement tués.

  • Tour de France: 191 coureurs au départ de la 4e étape
    AFP, 08/07/2015 09h13
    Cent quatre-vingt onze coureurs ont pris le départ de la quatrième étape du Tour de France sous un ciel couvert, à 12h05 (10h05 GMT) mardi à Seraing pour 223,5 kilomètres de course en direction du Cambrai en France. L'arrivée est estimée à 17h24 (15h24 GMT en tenant compte d'une moyenne de 42 km/h), au terme de ce qui est la plus longue étape du Tour, qui verra les coureurs franchir sept secteurs pavés. Le peloton a perdu sept éléments suite aux abandons de la veille en cours d'étape (Bonnet, Dumoulin, Gerrans, Kozontchuk) et au renoncement notamment de l'ancien porteur du maillot jaune, le Suisse Fabian Cancellara qui, souffrant de fissures aux vertèbres, n'a pas pris le départ. Le Sud-Africain Daryl Impey (fracture de la clavicule droite) et l'Allemand Andreas Schillinger ont également renoncé à s'aligner. Le Britannique Chris Froome, qui a endossé le maillot jaune lundi au sommet du Mur de Huy, entame la journée avec une seconde d'avance sur l'Allemand Tony Martin lequel espère pouvoir s'emparer de la tunique de leader au terme de la journée.


  • Hollande et Merkel réclament à la Grèce des propositions "précises" et "sérieuses"
    AFP, 07/07/2015 09h57
    François Hollande et Angela Merkel ont appelé à l'unisson lundi à Paris le Premier ministre grec Alexis Tsipras à faire d'urgence des propositions "précises" et "sérieuses" pour la reprise des négociations avec Athènes, après le "non" massif des Grecs aux exigences des créanciers. Le couple franco-allemand a ainsi affiché son unité face à Athènes mais, dans un partage des rôles, le président de la République a insisté sur "la solidarité" nécessaire en Europe pour trouver une issue à la crise tandis que la chancelière allemande a souligné la nécessité de tenir compte de "la réaction des dix-huit autres pays" de la zone euro, car "ça aussi, c'est la démocratie", dans une allusion au référendum grec. "La porte est ouverte aux discussions et il revient maintenant au gouvernement d'Alexis Tsipras de faire des propositions sérieuses crédibles", a jugé le président lors de cette déclaration conjointe très attendue à la veille d'un sommet de la zone euro à Bruxelles. "J'insiste sur le fait qu'il n'y a plus beaucoup de temps et qu'il y a urgence, urgence pour la Grèce, urgence pour l'Europe", a-t-il pressé affirmant aussi avoir "entendu le message de tous les partis politiques grecque", qui ont "réaffirmé ensemble leur volonté que leur pays reste dans la zone euro"


  • Syrie: Obama promet l'intensification de la lutte contre le groupe EI
    AFP, 07/07/2015 09h52
    Le président américain Barack Obama a assuré lundi que la coalition internationale menée par les Etats-Unis était déterminée à intensifier la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, réaffirmant que la campagne contre les jihadistes serait longue. "Nous intensifions nos efforts contre les bases de l'EI en Syrie", a déclaré M. Obama lors d'une déclaration au Pentagone, évoquant cette organisation de jihadistes ultra-radicaux qui a décrété il y un an un "califat" à cheval sur la Syrie et l'Irak. "Nos frappes aériennes continueront à viser les installations pétrolières et gazières qui financent nombre de leurs opérations. Nous visons la direction et les infrastructures de l'EI en Syrie", a-t-il ajouté. La coalition dirigée par les Etats-Unis a mené ces derniers jours des raids aériens sans précédent sur Raqa, la capitale de facto du groupe Etat islamique en Syrie, endommageant des infrastructures utilisées par les jihadistes. Les frappes ont fait au moins 30 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).


  • Décès du doyen de l'humanité, un Japonais de 112 ans
    AFP, 07/07/2015 09h49
    Le Japonais Sakari Momoi, qui avait officiellement décroché l'été dernier le titre de doyen de l'humanité, s'est éteint à l'âge de 112 ans, a-t-on appris mardi auprès des autorités de Saitama, au nord de Tokyo, où il a vécu de longues années. Il est décédé dimanche d'insuffisance rénale dans une maison de repos de la capitale, a indiqué un responsable municipal. "Sa famille nous avait dit que sa santé s'était dégradée il y a une ou deux semaines", a ajouté ce responsable. Né le 5 février 1903 à Minamisoma, dans la préfecture de Fukushima, M. Momoi était un ancien proviseur de lycée passionné de lecture, en particulier de poésie chinoise, et amateur de sumo. Il s'était marié en 1928 et avait eu cinq enfants. Quand il avait reçu en août 2014 le certificat du Guinness des records, élégamment vêtu d'un costume noir agrémenté d'une cravate argentée, il avait, d'une petite voix, exprimé l'envie de vivre encore deux ans. L'espérance de vie des hommes japonais a franchi pour la première fois en 2013 la barre des 80 ans (80,21 ans), tandis que leurs consœurs détiennent la palme mondiale de la longévité (86,61 ans). Environ un quart de la population du Japon est âgé de 65 ans et plus, une proportion qui devrait atteindre 40% d'ici à 2060.


  • Attentats de Paris: sept personnes mises en examen
    AFP, 07/07/2015 09h47
    Recherche de commanditaires, origine des armes, financement et complicités: les juges antiterroristes, qui ont mis en examen sept personnes, mènent des investigations tentaculaires pour faire la lumière sur les attaques des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly début janvier. La téléphonie et les traces ADN permettent de cerner les personnes avec lesquelles les tueurs ont pu être en contact avant les attentats. Les investigations ont beaucoup avancé dans l'entourage d'Amédy Coulibaly, dont sept connaissances ou proches ont été mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Jeunes adultes ou trentenaires, ils ont pour certains un profil de petits délinquants. Certains sont originaires de Grigny (Essonne), comme Coulibaly, ou l'ont côtoyé en détention. Armes ou véhicules, tous sont soupçonnés d'avoir apporté un "soutien logistique" au tueur de Montrouge et de l'Hyper Cacher (cinq morts). Tous nient avoir été au courant des projets d'attaques.

  • Nucléaire iranien: les négociateurs dos au mur
    AFP, 07/07/2015 09h44
    Les négociateurs des grandes puissances et de l'Iran se trouvent dos au mur mardi, au dernier jour théorique des pourparlers pour trouver un accord historique sur le nucléaire iranien à Vienne, l'hypothèse d'une nouvelle prolongation étant de plus en plus probable. Après dix jours de négociations acharnées dans la capitale autrichienne, les négociations butent toujours sur des questions "décisives", et la possibilité d'un "échec" ne peut être exclue, a confié une source diplomatique allemande. Pour conjurer un tel scénario, qui ruinerait près de deux ans d'efforts destinés à apurer un contentieux qui empoisonne les relations internationales depuis plus de douze ans, la Maison Blanche, tout comme l'Iran, n'ont pas exclu lundi une nouvelle prolongation des négociations. "Je dirais que c'est tout à fait possible", a déclaré Josh Earnest, porte-parole du président américain Barack Obama, interrogé sur un possible "glissement" du calendrier par rapport à cette échéance. Initialement fixée au 30 juin, la date-butoir a été repoussée au mardi 7 juillet, d'un commun accord entre l'Iran et le pays de P5"1 (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne).


  • Hollande reçoit Merkel à Paris, la classe politique divisée sur le vote grec
    AFP, 06/07/2015 18h30
    François Hollande reçoit lundi la chancelière allemande Angela Merkel à Paris pour accorder leurs violons au lendemain du non massif des Grecs au plan des créanciers, un vote qui fracture la classe politique française. Premier membre de l'exécutif français à réagir lundi matin, le ministre des Finances Michel Sapin a jugé qu'après ce référendum, c'est la Grèce qui se "retrouve dans la difficulté" prévenant que l'Europe va elle "montrer qu'elle est forte d'abord en se protégeant". Alors que l'Elysée s'est abstenu lundi de tout commentaire, la chancellerie a envoyé un message d'une extrême fermeté en direction d'Athènes. Les "conditions pour des négociations autour d'un nouveau programme d'aide" à la Grèce ne sont pas réunies, a déclaré le porte-parole de Mme Merkel, Steffen Seibert, ajoutant qu'il appartient désormais "à la Grèce et à son gouvernement" d'agir pour rester dans la zone euro. Le ministère allemand des Finances a par ailleurs affirmé qu'un allègement de la dette grecque n'était "pas un sujet". Berlin porte ainsi un coup sévère aux espoirs de trouver rapidement une solution dans de nouvelles négociations avec ses partenaires européens, pour renflouer la Grèce au bord de l'asphyxie financière.


  • Tour de France: Greipel vainqueur de la 2e étape
    AFP, 06/07/2015 09h19
    Le vent a joué dimanche un mauvais tour à plusieurs prétendants au podium du Tour (Nibali, Quintana, Péraud, Pinot) dans la deuxième étape gagnée par l'Allemand Andre Greipel sur la grande digue de Zélande. Les perdants du jour ont rallié l'arrivée à près d'une minute et demie du groupe de tête et du nouveau porteur du maillot jaune, le Suisse Fabian Cancellara, un habitué du podium. L'étape qui a connu des moments de grande intensité, quand les coureurs ont été éparpillés sous les rafales de pluie du côté de Rotterdam, a tourné à l'avantage du Britannique Chris Froome et de l'Espagnol Alberto Contador, les deux favoris présents dans le groupe de tête avec l'Américain Tejay Van Garderen. Le grimpeur colombien Nairo Quintana s'est retrouvé rejeté dans un deuxième groupe au seuil des 60 derniers kilomètres. Le vainqueur sortant du Tour, l'Italien Vincenzo Nibali, qui figurait à l'avant, a été retardé une dizaine de kilomètres plus loin par la chute d'un autre coureur (Hansen).


  • Mondial de football 2015: les Américaines championnes du monde devant le Japon
    AFP, 06/07/2015 09h16
    Les Etats-Unis ont remporté dimanche à Vancouver leur troisième Coupe du Monde féminine après celles de 1991 et 1999 en écrasant le Japon 5-2 (mi-temps: 4-1), grâce notamment à un match exceptionnel de leur N.10 Carli Lloyd, auteure d'un triplé. Montées en puissance tout au long du tournoi, les Américaines sont désormais championnes du monde et championnes olympiques. Elles ont aussi pris leur revanche sur les Japonaises, qui les avaient privées du titre en 2011 en Allemagne en les battant aux tirs au but en finale. Dimanche à Vancouver, il y a eu du spectacle tout du long mais la finale n'a en fait duré qu'un quart d'heure. Au bout de cinq minutes, les Japonaises étaient menées 2-0 alors qu'elles n'avaient pas encore mis un pied dans la surface de réparation de Hope Solo. Les deux buts étaient signés Lloyd, à chaque fois sur des coups de pied arrêtés (3e et 5e). A la 14e minute, Holiday marquait le troisième but d'une belle volée sur une nouvelle errance de la défense japonaise. Et le chef d'oeuvre venait à la 16e minute quand Lloyd, encore, trompait Kaihori d'un lob de 50


  • Grande-Bretagne: la princesse Charlotte baptisée à Sandringham
    AFP, 06/07/2015 09h13
    La princesse Charlotte, quatrième dans l'ordre de succession au trône britannique, a été baptisée dimanche lors d'une cérémonie privée à l'église Saint Mary Magdalene de Sandringham (est de l'Angleterre) comme Diana en 1961, en présence de 21 invités dont la reine. Pour la première fois, le prince William, 32 ans, son épouse Catherine, 33 ans, le prince George, 2 ans le 22 juillet prochain, et sa petite sœur, née il y a neuf semaines, sont apparus en public tous ensemble, en rejoignant à pied l'église St Mary Magdalene depuis leur résidence d'Anmer Hall, située sur la propriété royale de Sandringham (Norfolk/est de l'Angleterre). Ce n'était que la seconde apparition publique de Charlotte Elizabeth Diana, après sa présentation aux médias internationaux, le jour de sa naissance, le 2 mai, devant l'hôpital St Mary. La reine, 89 ans, et son mari, le prince Philip, 94 ans, arrière grands-parents de Charlotte, étaient présents parmi les 21 invités, de même que le prince Charles, grand-père paternel, et sa femme Camilla. Les grands-parents maternels, Carole et Michael Middleton, ont également assisté à l'événement, tout comme le frère et la sœur de Kate, James et Pippa.


  • Le pape rappelle à l'Amérique latine sa "dette" envers "les plus fragiles"
    AFP, 06/07/2015 09h11
    Le pape François est arrivé dimanche en Equateur pour un périple de huit jours en Amérique du Sud, rappelant dès son arrivée à Quito "la dette" qu'entretient toujours la région envers "les plus fragiles et les plus vulnérables". "Les progrès et le développement (économique) en cours (en Amérique latine) garantissent un avenir meilleur pour tous", a déclaré le souverain pontife dans sa première allocution prononcée sur le tarmac de l'aéroport Mariscal Sucre de Quito où il est arrivé à 14H45 locales (19H35 GMT). Cependant, "une attention spéciale (doit être) accordée à nos frères les plus fragiles et aux minorités les plus vulnérables, envers lesquels l'Amérique latine conserve une dette", a ajouté le premier pape jésuite et latino-américain de l'Histoire.


  • Grèce: forte pression de l'UE et du FMI à l'approche du référendum
    AFP, 03/07/2015 10h48
    L'Union européenne et le Fonds monétaire international ont mis une forte pression sur la Grèce jeudi, à trois jours du référendum sur le plan des créanciers d'Athènes, le FMI publiant des chiffres épouvantables sur les finances publiques de ce pays. Le FMI a publié un rapport imprévu, réduisant de 2,5% à 0% ses prévisions pour la croissance grecque cette année, et encore sans tenir compte de la mise sous contrôle des capitaux depuis lundi en Grèce. Il a imputé la situation aux changements politiques survenus "plus tôt cette année" dans ce pays, dans une allusion à l'arrivée au pouvoir du parti de la gauche radicale Syriza fin janvier. Pour ajouter à la confusion, le FMI a prédit que la Grèce aurait besoin d'une nouvelle aide européenne de 36 milliards d'euros dans les trois ans, même si elle acceptait dimanche le plan des créanciers soumis à référendum, et d'une forte restructuration de sa dette, dont l'UE devrait alors supporter la charge.


  • "Guignols" de Canal": mobilisation tous azimuts pour refuser leur possible disparition
    AFP, 03/07/2015 10h46
    "Touche pas aux Guignols!" Personnalités des médias, du show business, du monde politique et anonymes se sont émus jeudi de la possible disparition des "Guignols de l'Info", l'emblématique journal satirique de Canal", annoncée par plusieurs médias. Sans attendre, Pierre Lescure, ex-patron de Canal" et figure emblématique de la chaîne, a manifesté son mécontentement en annonçant qu'il démissionnait du conseil de surveillance d'Havas, détenu par le groupe Bolloré. Vincent Bolloré est aussi président du conseil de surveillance de Vivendi, la maison mère de Canal". "Hier, j'ai commencé à retweeter des tweets parlant du possible arrêt de l'émission et puis je me suis dit que je ne pouvais pas décemment le faire, et donc, j'ai démissionné", a expliqué Pierre Lescure aux Echos. "Beaucoup ne pouvaient y croire hier, mais "Les Guignols" sont sur le point de disparaître. Aidez-nous!" a lancé sur Twitter Benjamin Morgaine, l'un des auteurs de cette émission culte. "Il faut les sauver, bien sûr!" a renchéri le président PS de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, exprimant son soutien aux marionnettes stars du PAF, tout comme Jean-Luc Mélenchon, Cécile Duflot, ou Florian Philippot.


  • Syrie: un haut responsable de l'EI tué dans une frappe
    AFP, 03/07/2015 10h44
    Le Pentagone a annoncé jeudi la mort dans une frappe aérienne en Syrie mi-juin d'un haut responsable logistique du groupe jihadiste Etat islamique (EI). Tareq ben Tahar al-Awni al-Harzi a été tué "par une frappe de la coalition le 16 juin à Shadadi", dans la province d'Hassaké (nord-est de la Syrie), selon le porte-parole du ministère américain de la Défense, le capitaine de vaisseau Jeff Davis. Il s'agit du frère d'Ali al-Harzi, un recruteur de l'EI dont le Pentagone avait déjà annoncé la mort dans un raid de l'aviation américaine à Mossoul (nord de l'Irak). Tareq al-Harzi était chargé de "lever des fonds", de "recruter" et de "faciliter les voyages" de combattants du groupe ultra-radical Etat islamique, a déclaré Jeff Davis, précisant qu'il a également participé aux "achats et au transport d'armes depuis la Libye jusqu'en Syrie". "Sa mort réduira la capacité du groupe Etat islamique à intégrer des combattants étrangers dans les combats en Syrie et en Irak, et à déplacer des hommes et des armements entre la Syrie et l'Irak", a-t-il résumé.


  • Octuple infanticide: dernier jour du procès, l'accusée sous le choc
    AFP, 02/07/2015 09h45
    Les avocats de Dominique Cottrez, accusée d'avoir tué huit nourrissons juste après leur naissance, vont plaider jeudi matin au dernier jour du procès devant la cour d'assises du Nord, alors que 18 années de réclusion criminelle ont été requises à son encontre. Le jury se retirera ensuite pour décider du sort de cette ancienne aide-soignante de 51 ans, visiblement sous le choc à l'issue du réquisitoire, à Douai. "Il faut que Mme Cottrez, même pour elle, reparte en prison. Qu'elle comprenne l'horreur absolue des crimes qu'elle a commis", a rapidement commenté l'avocat général Eric Vaillant à la sortie de l'audience. L'avocate de Mme Cottrez a de son côté estimé que sa cliente était considérée "comme une malade du Sida".


  • Washington et La Havane rétablissent leurs relations diplomatiques
    AFP, 02/07/2015 09h42
    L'accord est historique: après un demi-siècle de tensions héritées de la Guerre froide, les Etats-Unis et Cuba ont annoncé mercredi le rétablissement de leurs relations diplomatiques. "Cela a pris du temps mais l'heure est venue", a lancé le président Barack Obama dans les jardins de la Maison Blanche, rappelant-pour mieux souligner qu'il était temps de tourner la page-que les relations diplomatiques avaient été suspendues par Dwight Eisenhower en 1961, année de sa naissance. Dans une lettre lue presque au même moment à la télévision nationale, son homologue cubain Raul Castro confirmait la réouverture prochaine d'ambassades dans les deux capitales. Avec cette annonce, M. Obama consolide, à 18 mois de son départ de la Maison Blanche, une des initiatives majeures de sa politique étrangère. Hasard du calendrier, le président est aussi mobilisé sur un autre dossier diplomatique sensible: les négociations sur le nucléaire iranien qui sont entrées dans la toute dernière ligne droite, à Vienne en Autriche.


  • Yémen: 12 morts dans de nouveaux combats à Aden (responsable militaire)
    AFP, 02/07/2015 09h40
    Sept rebelles chiites et cinq partisans du gouvernement yéménite en exil ont été tués dans de nouveaux combats jeudi à l'aube à Aden (sud), a indiqué un responsable militaire. Les combats ont éclaté, selon ce responsable, dans le nord de la grande cité portuaire, endeuillée mercredi par des tirs de roquettes Katioucha attribués aux rebelles chiites Houthis et qui ont fait 31 morts et 103 blessés. Les Houthis ont tenté une percée dans la zone de Bassatine mais se sont heurtés aux membres des Comités de la "résistance populaire" regroupant sudistes, partisans du président en exil Abd Rabbo Mansour Hadi et simples volontaires, a expliqué le responsable militaire loyaliste. Dans l'ouest d'Aden, deux civils ont été tués dans des tirs de missiles Katioucha des rebelles qui ont endommagé plusieurs habitations, ont affirmé des habitants.


  • Mondial féminin: Japon face aux Etats-Unis en finale, comme en 2011
    AFP, 02/07/2015 09h38
    Comme lors de la précédente édition en 2011, le Japon affrontera les Etats-Unis en finale de la Coupe du Monde féminine de football après sa qualification mercredi face à l'Angleterre à Edmonton (2-1). La finale aura lieu dimanche à Vancouver (23h00 GMT). Les Japonaises tenteront de conserver leur titre alors que les Américaines, qui n'ont plus été titrées depuis 1999, voudront leur revanche après leur défaite aux tirs au but il y a quatre ans à Francfort. Mercredi à Edmonton, le match s'est dénoué de façon cruelle pour les Anglaises avec un but contre son camp de Bassett dans le temps additionnel (90+2).


  • Google confond le portrait d'Afro-américains avec des gorilles, et s'excuse
    AFP, 02/07/2015 09h36
    Le géant de l'internet Google a présenté ses excuses mercredi après que son nouveau logiciel de reconnaissance faciale a identifié un couple d'Afro-américains comme des gorilles. "Nous sommes consternés et sincèrement désolés de ce qui est arrivé", a déclaré un porte-parole de Google mercredi soir. "Nous prenons immédiatement des mesures pour éviter une répétition de ce genre d'erreur", a-t-il ajouté. Google a rapidement réagi suite au signalement de la photo par un internaute sur le réseau social Twitter. "Google Photos, vous êtes dingues!", avait lancé Jacky Alcine dans une série de messages, soulignant à quel point cette erreur était insultante pour lui. "Mon amie n'est pas un gorille", a-t-il fait remarquer. Un haut responsable de Google, Yonatan Zunger, a attribué cette erreur à l'intelligence artificielle chargée "d'apprendre" à reconnaître les lieux, les gens et les objets sur les photos.



  • Crash à Taïwan: le pilote s'est trompé de manette
    AFP, 02/07/2015 09h33
    Le pilote d'un avion de la TransAsia qui s'est abîmé dans une rivière à Taïwan, faisant 43 morts, a coupé le seul moteur encore opérationnel de l'appareil alors que l'autre était défaillant, d'après un rapport d'enquête d'étape publié jeudi. Le vol GE235 de la compagnie taïwanaise s'est abîmé le 4 février dans les eaux glacées d'une rivière peu après son décollage de l'aéroport Songshan de Taipei, avec 53 passagers et cinq membres d'équipage à bord. Seules quinze personnes ont survécu. Le décryptage des boîtes noires de l'ATR 72-600 à turbopropulseur a permis de révéler que quelques secondes avant l'accident, le pilote avait déclaré: "oh, j'ai tiré sur la mauvaise manette", d'après l'enquête réalisée par le Conseil de sécurité de l'aviation civile. D'après les enquêteurs, le seul moteur encore opérationnel de l'appareil a alors été coupé alors que l'autre moteur avait perdu de la puissance. Des images amateur spectaculaires ont montré l'appareil en train de perdre de l'altitude et de dévisser, puis heurter une autoroute et plonger dans une rivière.


  • Nucléaire iranien: négociations tous azimuts de Vienne à Téhéran
    AFP, 02/07/2015 09h31
    L'effervescence diplomatique autour du nucléaire iranien reprend de plus belle jeudi, entre Vienne, où la plupart des ministres se retrouvent une nouvelle fois, et Téhéran, où le chef de l'Agence internationale de l'Energie atomique doit rencontrer le président iranien. Cette intensification des tractations intervient alors que les négociateurs se sont donné jusqu'au 7 juillet pour parvenir à un accord, une date qui n'est cependant pas gravée dans le marbre (la conclusion des négociations, accord ou pas, peut intervenir avant ou après le 7, soulignent les protagonistes). A Vienne, tous les chefs de la diplomatie impliqués dans les pourparlers, à l'exception du Russe Sergueï Lavrov reparti mardi soir, se retrouveront une nouvelle fois pour faire le point. Depuis la reprise formelle des négociations vendredi dernier, les ministres du P5"1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Russie, Chine, France et Allemagne) et de l'Iran font des allers et retours dans la capitale autrichienne. Seul le secrétaire d'Etat américain John Kerry est resté sur place depuis une semaine.


  • Yémen: 20 civils tués dans un bombardement de la rébellion à Aden
    AFP, 01/07/2015 09h43
    Au moins 20 civils ont été tués et 41 blessés dans le bombardement mercredi à l'aube par des rebelles chiites d'un quartier résidentiel d'Aden dans le sud du Yémen, selon des sources médicales. Au total, 15 roquettes de type Katioucha se sont abattues sur le quartier Al-Mansour à Aden, deuxième ville du pays, théâtre de violents combats entre insurgés et forces pro-gouvernementales, a indiqué un porte-parole de ces forces, Ali al-Ahmadi. Les rebelles ont tiré leurs premières roquettes sur une rue d'Aden qui était animée peu avant le début du jeûne musulman du ramadan, a dit ce porte-parole. Ils ont ensuite bombardé par intermittence le quartier touchant des personnes qui enterraient les victimes des premiers tirs, selon le porte-parole et des témoins. Des sources médicales, interrogées, ont fait état d'au moins 20 morts et 41 blessés, transportés dans trois hôpitaux d'Aden. "De nombreux blessés sont dans un état grave. Certains ont eu les jambes sectionnées", a déclaré l'une de ces sources. Le conflit au Yémen s'est aggravé fin mars lorsqu'une coalition dirigée par l'Arabie saoudite a déclenché des raids aériens pour empêcher les rebelles de s'emparer d'Aden et de contrôler presque tout le pays. Cette coalition soutient les forces pro-gouvernementales qui restent en difficulté.

  • Décès d'Alain de Greef, un des pionniers de Canal"
    AFP, 30/06/2015 10h00
    Alain de Greef, 68 ans, un des pionniers de Canal", est décédé, a-t-on appris lundi soir auprès de la chaîne, confirmant une info de BFM Business. Ancien directeur des programmes, Alain de Greef était l'inspirateur de l'"esprit Canal" et avait installé à l'antenne des émissions cultes comme Nulle Part Ailleurs, les Guignols de l'info ou Groland. "A tchao Alain", ont tweeté les Guignols, en hommage à cette figure de la chaîne privée qui avait elle-même inspiré une marionnette à l'émission, reconnaissable à ses déclarations inintelligibles. "Si Canal a été ", c'est beaucoup à Alain de Greef qu'on le doit. Ce soir, il nous a fait un très mauvais programme", a tweeté de son côté Laurence Gallot, de la direction de la communication de la chaîne. Directeur des programmes de Canal" depuis son lancement, Alain de Greef avait été débarqué fin 2000, après la prise de contrôle par Vivendi.


  • Mort de Charles Pasqua, gaulliste et ancien premier flic de France
    AFP, 30/06/2015 09h58
    L'ex-ministre Charles Pasqua, 88 ans, pilier de la famille gaulliste et parrain politique de Jacques Chirac, avec lequel il avait fini par rompre, mais aussi de Nicolas Sarkozy, est décédé ce lundi, a-t-on appris de sources politiques concordantes. Ancien ministre de l'Intérieur, ex-sénateur des Hauts-de-Seine, il avait mis un terme en 2011 à sa carrière politique, marquée par une part d'ombre liée à ses activités au sein de services d'ordre parallèles, ses réseaux africains et ses démêlés judiciaires. M. Pasqua était apparu la dernière fois en public le 30 mai pour le congrès fondateur des Républicains. M. Pasqua est décédé lundi à l'hôpital Foch de Suresnes, a précisé dans un communiqué le président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian (Les Républicains). Cité dans près d'une dizaine d'affaires (financement politique, vente d'armes à l'Angola), il avait été condamné définitivement en 2010 dans deux dossiers: à 18 mois de prison avec sursis pour le financement illégal de sa campagne européenne de 1999, via la vente du casino d'Annemasse (Haute-Savoie), et à un an avec sursis par la Cour de justice de la République (CJR) dans l'affaire des détournements de fonds au préjudice de la Sofremi (exportation de matériel de sécurité).


  • Nucléaire iranien: Zarif de retour à Vienne pour les derniers jours de négociations
    AFP, 30/06/2015 09h56
    Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif doit faire mardi son retour à Vienne, après une journée de consultations à Téhéran qui pourraient donner le "la" des derniers jours de la négociation sur le nucléaire. Une chose semble certaine dans ce feuilleton à rebondissements, entamé il y a plus de 20 mois: la date butoir initialement fixée pour arracher un accord historique, ce mardi 30 juin, sera dépassée. Aucune autre limite n'a été fixée, même si une extension à long terme des négociations semble exclue. Mais l'issue des discussions reste incertaine, "il est trop tôt pour porter un jugement", a prévenu lundi le secrétaire d'Etat américain John Kerry, alors que des points essentiels de la négociation n'ont toujours pas été tranchés. M. Zarif, dont le retour à Téhéran dimanche soir après un week-end de consultations diplomatiques à Vienne n'a pas été interprété comme un signe positif ou négatif par ses homologues des grandes puissances, retrouvera dans la capitale autrichienne son homologue américain John Kerry.


  • Yémen: 28 morts dans un attentat antichiite revendiqué par l'EI à Sanaa
    AFP, 30/06/2015 09h54
    Au moins 28 personnes, dont huit femmes, ont été tuées dans un attentat dans la nuit de lundi à mardi contre la résidence à Sanaa de deux frères, des dirigeants de la rébellion chiite des Houthis, a annoncé une source médicale. L'attentat, à la voiture piégée, a été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) dans un communiqué mis en ligne sur internet. Selon une source des services de sécurité, l'attentat a visé la résidence des frères Fayçal et Hamid Jayache au moment où de nombreuses personnes étaient réunies pour une cérémonie de deuil à la suite de la mort naturelle d'un proche de la famille. Les miliciens Houthis ont bouclé le secteur, un quartier du centre de la ville, après l'attentat mais laissé les ambulances évacuer les victimes, ont rapporté des témoins. Dans son communiqué, l'EI a indiqué que l'attentat avait été dirigé contre "l'un des nids des chiites à Sanaa". L'organisation sunnite extrémiste considère les chiites comme des mécréants et multiplie les attaques contre les membres de cette confession. Le dernier de ces attentats a fait 26 morts et 227 blessés. Il a été commis vendredi par un kamikaze saoudien dans une mosquée chiite du Koweït.


  • Copa America: le Chili se qualifie pour la finale
    AFP, 30/06/2015 09h52
    Le Chili peut continuer de rêver à son premier sacre en Copa America, mais le Pérou, réduit à dix dès la 20e minute, l'a fait douter jusqu'au bout d'une emballante première demi-finale (2-1), lundi à Santiago. La "Roja" tient son billet pour la finale de "sa" Copa 2015. Il ne reste plus qu'un match à remporter, samedi contre l'Argentine ou le Paraguay, à l'équipe de Jorge Sampaoli pour rentrer dans l'histoire après quatre finales perdues depuis la création de l'épreuve en 1916. La logique a été respectée pour le Chili qui, depuis le début du tournoi, est l'équipe qui a fait la plus forte impression avec quatre victoires en cinq matches et 13 buts marqués.


  • Attentat en France: le suspect transféré à Paris
    AFP, 29/06/2015 09h41
    Yassin Salhi, le Français jihadiste présumé qui a avoué avoir tué et décapité un homme en France, a envoyé en Syrie le selfie qu'il avait pris avec la tête de sa victime, un chef d'entreprise avec lequel il avait eu un différend. Ce cliché macabre a été envoyé depuis le téléphone portable de Salhi vers un numéro canadien, qui pourrait n'être qu'un simple relais. Les enquêteurs ont pu établir que le destinataire était en fait dans les zones de jihad irako-syriennes, et pensent avoir identifié un jihadiste français parmi les 473 actuellement dans les zones de combat, selon des sources proches du dossier. Cet homme, prénommé Sébastien-Younès, est parti en novembre 2014 en Syrie, rejoignant le secteur de Raqa où il combattrait dans les rangs de l'organisation Etat islamique (EI), selon des sources proches du dossier. Aucune source n'a fait état d'éléments montrant que Yassin Salhi, 35 ans, se serait lui-même rendu en Syrie, bien qu'il ait été repéré depuis le milieu des années 2000 par les services de renseignements français comme s'étant radicalisé. Il ne faisait cependant pas l'objet d'une surveillance étroite. Arrêté vendredi près de Lyon alors qu'il s'apprêtait apparemment à faire sauter le hangar d'une usine de gaz industriels, le suspect a reconnu depuis l'assassinat de l'unique victime de cet attentat, son employeur Hervé Corona, âgé de 54 ans. Il a été transféré dimanche vers le siège de la police antiterroriste de Paris où sa garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures avant qu'il soit présenté à un juge d'instruction. Sa femme et sa sœur, arrêtées vendredi, ont été relâchées.


  • La Gay Pride de New York célèbre la légalisation du mariage homosexuel
    AFP, 29/06/2015 09h37
    Dans une marée de drapeaux arc-en-ciel, la Gay Pride de New York a fêté joyeusement dimanche la décision historique de la Cour suprême de légaliser le mariage homosexuel dans tous les Etats américains. En dépit d'une petite pluie froide, quelque deux millions de personnes étaient attendues sur le parcours, sur la Ve avenue, des 22.000 marcheurs, deux jours après cette décision. Deux acteurs britanniques, Sir Ian McKellen et Sir Derek Jacobi étaient cette année les "grands marshals" du cortège, avec Kasha Jacqueline Nabagesera, fondatrice en Ouganda d'une organisation des droits de la communauté LGTB (Lesbiennes, gays, bisexuels et trans). "Nous marchons aujourd'hui avec les New-Yorkais et l'Amérique pour soutenir leurs droits, je suis aussi là pour soutenir ma lutte. Il reste un long chemin à faire en Ouganda", où l'homosexualité reste illégale, a-t-elle déclaré


  • Basket: la France battue par la Serbie à l'Euro dames
    AFP, 29/06/2015 09h35
    Pour la deuxième fois de suite, la France s'est inclinée en finale de l'Euro dames de basket, mais cette fois-ci, ce revers n'a pas été vécu comme un drame par les Bleues tant la Serbie leur a été supérieure (76-68), dimanche à Budapest. Les larmes avaient accompagné la défaite en finale face à l'Espagne (69-70), il y a deux ans à Orchies (Nord). Perdre devant leur public un match qui leur semblait promis avait été une cruelle désillusion pour les "Braqueuses". Là, les pleurs ont vite été étouffés. Les Bleues, mises au supplice par le talent pur et l'adresse des Serbes, ont bien compris qu'elles avaient été battues par meilleures qu'elles. Céline Dumerc, la capitaine courage, résumait bien la sensation générale: "Bien sûr que ce n'est pas forcément un sentiment de joie qui m'anime actuellement. Mais sincèrement, ce qu'a fait l'équipe de Serbie ce soir (dimanche), respect". "Elles ont été meilleures que nous", reconnaissait-elle. "Contre l'Espagne (en 2013, Ndlr), on a senti qu'on leur avait laissé. Là, vraiment, la Serbie est venue le chercher." Les Bleues retiendront tout de même qu'il s'agit de la huitième médaille européenne rapportée par le basket féminin français, avec l'or de 2001 et 2009 donc, l'argent de 1970, 1993, 1999 et 2013, et le bronze de 2011.


  • Gaza: Israël intercepte un navire de militants pro-palestiniens
    AFP, 29/06/2015 09h32
    Les forces israéliennes ont intercepté sans employer la force un navire de militants pro-palestiniens qui tentaient de briser le blocus de Gaza, puis l'ont escorté vers un port israélien tôt lundi matin, a annoncé l'armée. "En accord avec le droit international, la marine israélienne a demandé à plusieurs reprises au navire de changer de cap", précise un communiqué de l'armée. "Après leur refus, la marine a intercepté le navire dans les eaux internationales pour l'empêcher de briser le blocus de la bande de Gaza", poursuit le texte. Une porte-parole militaire a confirmé que le bateau était le navire suédois "Marianne de Göteborg", qui fait partie de la "Flottille de la liberté III", un convoi de quatre navires transportant des militants pro-palestiniens voulant briser le blocus, comme le député arabe israélien Bassel Ghattas et l'ancien président tunisien Moncef Marzouki. "Cette flottille n'est rien d'autre qu'une démonstration d'hypocrisie et de mensonges qui ne fait qu'aider l'organisation Hamas et qui ignore toutes les horreurs dans notre région", a déclaré lundi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans un communiqué destiné à féliciter les forces israéliennes impliquées dans l'interception du navire.


  • Colombie: une mère et son bébé survivent 5 jours dans la jungle après un crash
    AFP, 26/06/2015 10h53
    Maria Nelly Murillo a fait appel au souvenir de sa mère et mobilisé tout son instinct maternel pour survivre cinq jours dans la jungle de la Colombie avec son nouveau-né après le crash de l'avion-taxi qui les transportait, un "miracle" selon les autorités. "J'ai seulement pensé à ma mère et à mon fils", a confié la jeune femme de 18 ans à Acisclo Renteria, selon les mots rapportés jeudi par ce secouriste de la Croix-Rouge qui l'a retrouvée la veille, dans une zone reculée de la province de Choco (nord-ouest). "C'est un miracle. C'est une zone très sauvage, et l'accident était catastrophique", avait déclaré mercredi le colonel Hector Carrascal, commandant des forces aériennes colombiennes pour la province d'Antioquia. La mère et son fils Yudier Moreno, âgé de huit mois, étaient les seuls passagers du Cessna 303, avion-taxi entre les petites villes de Nuqui et Quibdo, dans le Choco, voisin d'Antoquia. Le pilote est mort dans l'accident. Les secours, après avoir trouvé la carcasse de l'avion dimanche, ont commencé à chercher dans la jungle après avoir constaté que la porte de l'avion était ouverte. Ce n'est que mercredi soir, alors qu'ils s'apprêtaient à abandonner, qu'ils ont découvert la jeune mère et son enfant. La jeune femme avait des blessures et brûlures légères, et l'enfant est indemne. Ils ont été transportés par hélicoptère vers l'hôpital de Quibdo.


  • Basket: la France en demi-finale de l'Euro pour la 4e fois de suite
    AFP, 26/06/2015 10h50
    La France a été fidèle au rendez-vous en se qualifiant pour la quatrième fois de suite pour les demi-finales de l'Euro dames de basket aux dépens de la Russie (77-74), grâce à sa solidarité dans une fin de match très tendue, jeudi à Budapest. Les vice-championnes d'Europe ont levé les doutes qui les accompagnaient après un début d'Euro en demi-teinte. Après ce succès, les "Braqueuses" peuvent espérer décrocher une nouvelle médaille, voire un troisième titre européen, après ceux de 2001 et 2009. Elles essaieront vendredi (20h30) de prendre leur revanche sur l'Espagne, qui les avait battues en finale (70-69) de l'édition 2013 à Orchies (Nord). Les Espagnoles, invaincues dans ce tournoi, avaient très péniblement dominé un peu plus tôt le Monténégro (75-74).


  • En Syrie, Kobané de nouveau sous le feu des jihadistes de l'EI
    AFP, 26/06/2015 10h48
    Les jihadistes du groupe Etat islamique ont lancé jeudi une attaque surprise pour reprendre pied dans la ville kurde syrienne de Kobané, où ils avaient subi en janvier leur premier revers depuis le début de leur expansion en Syrie. Dans le nord-est et le sud du pays, le régime syrien était une nouvelle fois en difficulté dans deux capitales provinciales. L'EI a pris d'assaut la ville de Hassaké et des rebelles affrontaient les forces du régime dans la ville de Deraa, berceau de la révolte de 2011 contre le président Bachar al-Assad. Le pouvoir de Damas, qui a subi une série de revers depuis trois mois, a déjà perdu deux capitales provinciales, Raqa (nord) et Idleb (nord-ouest). A Kobané (Aïn Al-Arab en arabe), les jihadistes sont revenus par la ruse, en revêtant l'uniforme des Unités de protection du peuple kurde (YPG), la principale milice kurde syrienne, selon des militants. En janvier, la ville était devenue un symbole de la lutte antijihadiste lorsque les YPG, avec l'aide des frappes aériennes de la coalition menée par les Etats-Unis, avaient chassé l'EI de cette ville frontalière de la Turquie, après quatre mois de combats.


  • Vague de chaleur en France à partir de mardi
    AFP, 26/06/2015 10h45
    Une vague de chaleur s'abattra sur "la majeure partie" de la France à partir de mardi prochain, à commencer par le Sud-Ouest, annonce vendredi Météo-France sur son site internet. "Les températures minimales et maximales seront très élevées, parfois même proches des records" dans les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Limousin. Elles devraient atteindre l'après-midi 34 à 38°C pour les maximales, voire plus par endroits, et ne pas descendre la nuit sous les 20 à 24°C. "Ces températures élevées devraient persister jusqu'en fin de semaine", précise Météo-France. Cette vague de chaleur "devrait s'étendre ensuite vers le nord et l'est". Dans la région Rhône-Alpes, les températures devraient être particulièrement élevées -jusqu'à 40 °C- soit proches des records. La chaleur s'installera aussi en Auvergne, dans le Centre, en Bourgogne, en Île-de-France, en Champagne et dans les régions du Nord-Est, mais elle devrait être moins intense. Dans les régions méditerranéennes, la chaleur sera présente dès ce week-end, bien que moins exceptionnelle, et devrait se maintenir plus longuement. Météo-France souligne que "les incertitudes à ces échéances demeurent toutefois importantes" et que "la durée de l'épisode et le niveau des températures atteintes seront précisés dans les jours à venir".


  • Grèce: la réunion de l'Eurogroupe confirmée samedi après-midi
    AFP, 26/06/2015 10h43
    La réunion samedi des ministres des Finances de la zone euro, consacrée à la Grèce et cruciale pour la survie financière du pays, a été confirmée vendredi par une source européenne au fait des discussions, et se tiendra dans l'après-midi. Cette nouvelle réunion de l'Eurogroupe, la cinquième en moins de dix jours, débutera samedi à partir de 17H00 (15H00 GMT) à Bruxelles, selon cette source. Elle est jugée décisive pour éviter à la Grèce un défaut de paiement, à quelques jours d'un remboursement de quelque 1,5 milliard d'euros au FMI, que la Grèce ne peut pas honorer sans le déblocage d'une tranche d'un prêt en suspens depuis presque un an, de 7,2 milliards d'euros, ou à défaut un geste financier de la BCE. Réunis jeudi à Bruxelles, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE ont refusé d'accéder aux demandes du Premier ministre grec Alexis Tsipras et d'organiser un sommet de la zone euro, consacré au sort de son pays, au bord du défaut de paiement. "Il n'y aura pas de sommet de la zone euro, ni jeudi, ni vendredi", a assuré une source européenne jeudi. Le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a fait le point jeudi sur l'état des négociations entre la Grèce et ses créanciers, aux dirigeants européens qui ont parlé pendant deux heures du cas grec.


  • L'auteur des attentats de Boston s'excuse avant d'être condamné à mort
    AFP, 25/06/2015 10h05
    L'auteur des attentats de Boston Djokhar Tsarnaev a été formellement condamné à mort mercredi par un juge américain, lors d'une audience lourde en émotion où il a reconnu sa culpabilité et s'est excusé pour la première fois auprès de ses victimes. "Je voudrais présenter mes excuses aux victimes, aux survivants", a déclaré Djokhar Tsarnaev, 21 ans, d'une voix douce et mal assurée, en anglais avec un léger accent russe, avant que le juge fédéral George O'Toole lui impose formellement la sentence de mort décidée le 15 mai par un jury populaire. "Je suis désolé pour les vies que j'ai prises, pour les souffrances que j'ai causées, pour les dégâts irréparables que j'ai commis", a ajouté le jeune musulman d'origine tchétchène, qui avait commencé par évoquer "le mois sacré du Ramadan (...) durant lequel le cœur change". Il a reconnu avoir commis les attentats avec son frère aîné Tamerlan, décédé quatre jours après les attentats lors d'une confrontation avec la police, et ajouté qu'il espérait la miséricorde d'Allah pour lui, son frère et sa famille.


  • Syrie: l'EI s'empare de secteurs de la ville de Hassaké
    AFP, 25/06/2015 10h03
    Des jihadistes du groupe Etat islamique sont entrés dans la nuit de mercredi à jeudi dans la ville syrienne de Hassaké (nord-est), s'emparant de deux quartiers auparavant sous contrôle du régime, indique l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Selon l'OSDH, des dizaines de jihadistes et de soldats ont été tués lors des violents affrontements dans cette ville dont le régime syrien et les forces kurdes se partagent le contrôle. L'EI a lancé le 30 mai une offensive pour tenter de capturer cette cité, chef-lieu d'une province frontalière de l'Irak et de la Turquie.


  • Valls en Colombie, premier déplacement en Amérique latine
    AFP, 25/06/2015 10h02
    Manuel Valls est arrivé mercredi soir en Colombie pour son premier déplacement en Amérique latine en tant que Premier ministre, dont le programme a été légèrement bousculé par le scandale des écoutes de présidents français par les Etats-Unis. L'Airbus A330 gouvernemental transportant le Premier ministre et sa délégation officielle, dont plusieurs chefs d'entreprise et sa femme Anne Gravoin (qui participe pour la première fois à un voyage officiel de Matignon), s'est posé peu après 20H00 (01H00 GMT jeudi) à Bogota, a indiqué son cabinet. Après un dîner restreint avec des membres de la société civile dans la capitale colombienne mercredi soir, M. Valls, parfait hispanisant du fait de ses origines espagnoles, entre jeudi dans le vif du sujet de ce déplacement latino-américain. Celui-ci vise notamment à renforcer les échanges économiques franco-colombiens, qui ont déjà triplé depuis 2005 pour avoisiner 1,6 milliard d'euros, et à s'assurer du soutien de Bogota pour arracher un accord contraignant sur les émissions de gaz à effet de serre en fin d'année lors de la COP 21 organisée en France.



  • Espionnage: Assange presse Paris de réagir, Obama joue l'apaisement
    AFP, 25/06/2015 09h59
    Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a pressé Paris de réagir après les révélations d'espionnage des Etats-Unis visant son allié français mais le président Barack Obama a joué l'apaisement avec son homologue François Hollande. "La souveraineté (de la France) ne peut pas être piétinée", a lancé mercredi le fondateur du site lanceur d'alertes, sur la télévision TF1, estimant que "le moment est venu pour la France" de lancer une enquête parlementaire et des poursuites. Auparavant, le président Hollande avait jugé "inadmissible" l'écoute de conversations de trois chefs d'Etat français par les services de renseignement américains. Dans un entretien téléphonique avec le président français, le président Obama a réaffirmé "sans ambiguïté" son engagement à "en terminer avec des pratiques du passé (...) inacceptables entre alliés", selon la présidence française. A Washington, le secrétaire d'Etat John Kerry a réaffirmé que les Etats-Unis "ne ciblaient pas, et ne cibleraient pas, des amis tels que le président Hollande", reprenant mot pour mot la ligne de défense de la Maison Blanche. Le ministre américain, francophone et francophile, a qualifié "les Français" de "partenaires indispensables".


  • JO-2024: Paris y va et y croit
    AFP, 24/06/2015 10h12
    Paris est officiellement candidate pour l'organisation des JO-2024 et espère faire oublier ses trois échecs de 1992, 2008 et 2012 lors de l'élection de la ville-hôte dans deux ans. La capitale rejoint ainsi Boston, Hambourg et Rome, déjà candidates. Budapest a de son côté fait un pas décisif mardi: son conseil municipal a donné son feu vert à la candidature, qui doit désormais être avalisée par le Parlement hongrois. Symbole de la volonté de placer les athlètes au premier plan de la candidature, ce sont des champions olympiques qui ont lancé le signal du départ en envoyant par tweet le hashtag Paris2024. Le président de la République François Hollande a déclaré que "l'Etat mettra tout en œuvre pour accompagner le mouvement sportif". "Cette candidature sera celle de la mobilisation de notre pays", a-t-il poursuivi dans un communiqué. "Vouloir les Jeux, c'est vouloir partager un grand événement. C'est le réaliser ensemble." De son côté, le Premier ministre Manuel Valls a tweeté: "Ensemble, faisons de Paris la capitale mondiale du sport et de ses valeurs. Tous avec le mouvement sportif pour les JO Paris2024!"


  • WikiLeaks: Hollande, Sarkozy et Chirac espionnés par les Etats-Unis
    AFP, 24/06/2015 10h10
    Les trois derniers présidents français et leurs plus proches conseillers ont été espionnés par les Etats-Unis, au moins de 2006 à 2012, selon des documents WikiLeaks, qui ne comportent pas de révélation fracassante, divulgués mardi par Mediapart et Liberation. Après la publication de ces documents mardi soir, François Hollande a convoqué un Conseil de défense mercredi à 09H00 pour "évaluer la nature" des informations du lanceur d'alerte. La Maison Blanche s'est refusée à commenter ou démentir ces informations. "Nous ne faisons pas de commentaires sur des allégations spécifiques liées au renseignement", a déclaré Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC). "De manière générale, nous ne menons pas d'opérations de surveillance à l'étranger sauf s'il existe un objectif de sécurité nationale spécifique et validé", a-t-il poursuivi dans un communiqué. "Cela s'applique aux citoyens ordinaires comme aux dirigeants mondiaux". Les écoutes de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande par l'agence de renseignement américaine NSA constituent en elles-mêmes la principale information délivrée par les deux médias. Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a cependant affirmé mardi soir que d'autres révélations viendraient prochainement.


  • Foot féminin: le Japon se qualifie pour les quarts
    AFP, 24/06/2015 10h08
    Le Japon, champion du monde en titre, s'est qualifié mardi pour les quarts de finale du Mondial féminin de football au Canada en battant les Pays-Bas 2-1 à Vancouver. Les buts japonais ont été inscrits par Ariyoshi (10e) et Sakaguchi (78e). Van de Ven a réduit le score dans le temps additionnel (90+2). En quarts de finale, les Japonaises affronteront l'Australie samedi à Edmonton. Les tenantes du titre ont maîtrisé leur sujet et le but néerlandais n'est venu que sur une erreur énorme de la gardienne japonaise Kaihori, incapable de se saisir d'un ballon pourtant très facile. Mais le match était déjà joué et la prestation du Japon, seule équipe à avoir gagné tous ses matches depuis le début du tournoi, a été impressionnante. La défaite des Pays-Bas implique que la troisième place réservée aux équipes européennes aux jeux Olympiques se jouera lors d'un tournoi de barrages entre la Suède, la Norvège, les Pays-Bas et la Suisse, tous battus en 8e de finale de ce Mondial canadien.


  • Bouygues Telecom: "Tout n'est pas à vendre", selon Martin Bouygues
    AFP, 24/06/2015 10h06
    "Tout n'est pas a vendre", a déclaré mercredi le PDG du groupe Bouygues Martin Bouygues justifiant le rejet de l'offre du patron d'Altice Patrick Drahi de quelque 10 milliards d'euros sur sa filiale Bouygues Telecom. "Je considère qu'une entreprise c'est pas une marchandise comme une autre, tout n'est pas à vendre", a dit le chef d'entreprise interrogé sur l'antenne de RTL. Le conseil d'administration du groupe Bouygues a rejeté mardi soir à l'unanimité l'offre d'Altice, maison-mère de l'opérateur Numericable-SFR, malgré une offre financière bien supérieure aux estimations de la valorisation de la filiale télécom. Le patron de Bouygues et fondateur de la filiale télécom a souligné qu'"il n'y a pas eu de pression politique" dans cette décision. "Ils m'ont laissé assumer le choix que je devais faire", a indiqué le responsable qui a confirmé par ailleurs avoir été reçu par le président de la République François Hollande mardi.


  • Tuerie de Charleston: le drapeau confédéré retiré de nombreuses enseignes
    AFP, 24/06/2015 09h59
    De nombreuses entreprises américaines ont emboîté le pas des supermarchés Walmart et répondu à l'émotion suscitée par la tuerie de Charleston en annonçant mardi ne plus vouloir commercialiser de produits flanqués du drapeau confédéré, symbole controversé du passé esclavagiste des Etats-Unis. Les groupes de supermarchés Sears, Kmart ou encore la boutique en ligne Ebay font partie des enseignes qui ont renoncé à vendre tout objet ou vêtement arborant le drapeau à treize étoiles rouge, blanc et bleu, symbole de l'héritage du Sud pour ses partisans, celui du racisme et la théorie de la suprématie blanche pour ses détracteurs. La polémique autour de ce drapeau a été relancée dans la foulée de la tuerie qui a fait neuf victimes dans une église emblématique de la communauté noire à Charleston, en Caroline du Sud (sud-est), commise il y a près d'une semaine par un jeune homme blanc de 21 ans qui apparaît sur plusieurs photos brandissant le drapeau confédéré.


  • Espionnage: début du Conseil de défense autour de Hollande à l'Elysée
    AFP, 24/06/2015 09h57
    La réunion du Conseil de défense convoqué dans l'urgence après les révélations de la presse sur l'espionnage américain des présidents français a débuté peu après 09H00 mercredi autour de François Hollande à l'Elysée, a-t-on appris auprès de la présidence. Le Premier ministre, Manuel Valls, ainsi que plusieurs membres du gouvernement (Affaires étrangères, Défense, Intérieur et porte-parole) ainsi que les principaux responsables militaires et des services de renseignement participent à cette réunion. François Hollande réunira ensuite à 12H15 une vingtaine de responsables parlementaires à l'Elysée "pour faire le point" sur ces écoutes, a-t-on appris auprès de son entourage. Outre cette délégation conduite par le président du Sénat, Gérard Larcher (Les Républicains), et celui de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS), le Premier ministre, Manuel Valls, et les ministres de l'Intérieur, de la Justice, des Affaires étrangères et de la Défense participeront à cette réunion, a-t-on précisé de même source.


  • Foot féminin: les Bleues qualifiées pour les JO 2016 de Rio
    AFP, 23/06/2015 10h13
    Après les garçons en 2014, ce sont les filles de l'équipe de France de football qui découvriront Rio et le Brésil l'année prochaine: les Françaises, assurées de finir parmi les trois meilleurs pays européens à la Coupe du Monde, se sont en effet qualifiées lundi pour les jeux Olympiques 2016. le sélectionneur des Bleues Philippe Bergeroo a immédiatement salué une "très, très bonne nouvelle, pour tout le monde". "Les trois objectifs qui avaient été fixés (participation au Mondial et aux JO, intégration des jeunes, ndlr) sont atteints", a-t-il ajouté. "On va aux JO mais on se reconcentre tout de suite sur notre quart de finale de Coupe du Monde face à l'Allemagne. On a passé le message aux filles, elles sont très heureuses. C'est beaucoup de joie, mais encore une fois, il faut se reconcentrer très vite", a encore déclaré le sélectionneur. Alors que les Bleues sont en pleine préparation de leur choc face à l'Allemagne vendredi à Montréal, leur capitaine Wendie Renard a de son côté évoqué "une super nouvelle".


  • Magali Noël, comédienne et interprète de "Fais-moi mal Johnny", est décédée
    AFP, 23/06/2015 10h11
    Magali Noël, comédienne qui avait tourné avec Fellini et interprète espiègle de la célèbre chanson "Fais-moi mal Johnny", est décédée mardi matin à l'âge de 83 ans à Chateauneuf-Grasse (Alpes-Maritimes), a annoncé sa fille Stéphanie Vial-Noël."Elle allait avoir 84 ans samedi, elle s'est éteinte dans son sommeil ce matin à 05h00", a déclaré sa fille. Magali Noël s'était fait remarquer au cinéma notamment dans trois films de Federico Fellini, dont elle était proche : La Dolce Vita, Satyricon et Amarcord. "A cette époque, "il y avait quatre stars: Girardot, Bardot, Moreau et maman", a déclaré sa fille. "C'était un sex-symbol", a-t-elle ajouté, "On la confondait souvent avec Sofia Loren". Magali Noël, de son vrai nom Magali-Noëlle Guiffray, restera dans les mémoires pour son interprétation de la chanson, osée pour l'époque, "Fais-moi mal Johnny" écrite par Boris Vian. Née à Izmir, en Turquie, Magali Noël avait eu une fille du comédien Jean-Pierre Bernard puis s'était remariée et avait adopté deux garçons. Elle s'est éteinte dans la maison de retraite où elle résidait.



  • Pakistan: la canicule a déjà fait plus de 450 morts dans le sud
    AFP, 23/06/2015 10h08
    La canicule affectant le sud du Pakistan a fait plus de 450 morts ces trois derniers jours, frappant notamment les plus démunis, ont annoncé mardi les autorités locales, un bilan qui a plus que doublé par rapport à la veille. La plupart des décès ont été recensés à Karachi, la plus grande ville du pays avec ses quelque 20 millions d'habitants, où la température étouffante a atteint 45 degrés et où les pannes d'électricité se multiplient, freinant l'adduction d'eau. Ce pic de mortalité dû à la chaleur, qui affecte d'abord les plus pauvres et fragiles, intervient un mois après celui qui a fait près de 2.000 morts dans l'Inde voisine, la seconde vague de chaleur la plus importante de l'histoire de ce pays.


  • Syrie: l'EI a truffé d'explosifs le site antique de Palmyre
    AFP, 22/06/2015 09h49
    Les jihadistes du groupe Etat islamique ont miné la ville antique de Palmyre, dans le désert du centre de la Syrie, faisant craindre un désastre pour ce site inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité. Déjà tristement célèbres pour leurs destructions irrémédiables de trésors archéologiques en Irak, les jihadistes risquent d'effacer de la carte le joyau du désert syrien, et avec lui un pan de l'histoire du pays. Palmyre fut la capitale de la célèbre reine Zenobie qui affronta les légions romaines au IIIe siècle de notre ère. Le site est désormais truffé de mines et d'explosifs, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), un mois jour pour jour la conquête de Palmyre par les jihadistes, qui en ont chassé les troupes gouvernementales. Mais il n'était pas clair dans l'immédiat si l'intention des jihadistes était de menacer de s'en prendre à la ville antique pour empêcher les forces syriennes d'avancer, ou bien de faire sauter quoiqu'il arrive le site réputé pour ses colonnades torsadées romaines, ses temples et ses tours funéraires, a précisé l'OSDH. Mais une source au sein des services de sécurité syriens a assuré que le régime ne serait pas sensible à un tel chantage. "L'armée interviendra dans toutes les régions où se trouvent les terroristes pour les en chasser, y compris à Palmyre", a affirmé cette source.


  • Etats-Unis: des milliers de fans de yoga à Times square, dont Ban Ki-moon
    AFP, 22/06/2015 09h47
    Quelque 17.000 personnes selon les organisateurs, parmi lesquelles le secrétaire général de l'ONU, ont célébré dimanche à Times Square à New York la première Journée internationale du yoga. M. Ban Ki-moon, vêtu de blanc et accompagné de son épouse, s'est joint aux participants en fin de matinée, sur les matelas de yoga couvrant pour l'occasion les espaces piétons de l'une des places les plus célèbres du monde, au milieu des touristes, des voitures et des travaux. "En proclamant le 21 juin Journée internationale du yoga, l'Assemblée générale a reconnu les avantages holistiques que cette pratique remontant à la nuit des temps procure, et le fait qu'elle est foncièrement compatible avec les principes et les valeurs de l'Organisation des Nations Unies", a-t-il déclaré dans un communiqué. Ces cours de yoga géants et gratuits sont une tradition annuelle à Times Square où ils célèbrent depuis 13 ans le premier jour de l'été. Ils ont pris une dimension supplémentaire cette année avec la première Journée internationale du yoga.


  • Tokyo-2020: baseball et karaté nominés pour être au programme des JO
    AFP, 22/06/2015 09h45
    Le comité d'organisation des JO de Tokyo-2020 a annoncé lundi la sélection de huit nouveaux sports, dont le baseball et le karaté, susceptibles d'être inclus au programme des jeux Olympiques dans cinq ans. Les huit sports nominés sont le baseball/softball (qui comptent pour un seul sport), le karaté, le squash, le bowling, l'escalade, le surf, le roller et le wushu, un art martial chinois. "Il n'y a eu aucune objection. La décision a été prise à l'unanimité", a commenté Fujio Mitaraï, le président de la commission chargée de l'ajout des épreuves, sans donner d'autre détail. Selon les principes édictés par le Comité international olympique (CIO), il est prévu que les épreuves supplémentaires devront apporter "une valeur ajoutée aux Jeux en mobilisant la population japonaise et de nouveaux publics partout dans le monde, conformément à la vision des Jeux de Tokyo 2020". "La promotion du mouvement olympique auprès des jeunes générations a fait partie des critères (de sélection)", a précisé M. Mitaraï. Le baseball et son pendant féminin, le softball, sont extrêmement populaires au Japon et ont déjà fait partie du programme des JO en 2008 à Pékin. Le baseball est un sport professionnel au Japon et ses meilleurs représentants vont jouer dans la Ligue majeure aux Etats-Unis. La liste de huit choisie par le groupe de travail de Tokyo-2020 sera soumise au CIO avant le 30 septembre 2015. La décision finale sera prise par les membres du CIO lors de sa 129e session qui se tiendra à Rio en août 2016.


  • La "reine" des échecs à l'heure du sacre, à 87 ans
    AFP, 22/06/2015 09h44
    A 87 ans, elle virevolte toujours de table en table, son rêve à portée de la main: devenir la reine mondiale des échecs en simultané en battant un record presque aussi vieux qu'elle, celui des 13.545 parties disputées par le mythique Cubain José Capablanca. Avec déjà près de 13.000 parties au compteur, Brigitta Sinka, une alerte retraitée hongroise, s'apprête à franchir le pas dimanche lors d'une exhibition à Budapest, où elle affrontera plus d'une centaine d'adversaires en parallèle et pour plusieurs parties d'affilée. "Les échecs c'est ma vie, et le jeu simultané c'est ma passion", résume la joueuse, qui s'adonne à cette spécialité depuis 1957 en consignant toutes ses parties dans de petits carnets. Contrairement au Cubain Capablanca (1888-1942), qui domina les échecs mondiaux dans les années 1920 et dont les dernières parties en simultané remontent à 1940, Brigitta Sinka n'est pas une professionnelle. Ses adversaires sont le plus souvent des collégiens et des lycéens et le ratio de victoires (86% en moyenne) lui importe moins que le simple plaisir de jongler avec les échiquiers-souvent plusieurs dizaines à la fois. Seuls les aléas de l'époque communiste ont empêché Brigitta Sinka de jouer dans la cour des grands.


  • Mondial féminin: les Bleues affronteront l'Allemagne en quarts
    AFP, 22/06/2015 09h42
    Le choc attendu aura bien lieu: en surclassant avec beaucoup de sérieux la Corée du Sud dimanche à Montréal (3-0), l'équipe de France féminine de football a pris rendez-vous vendredi avec l'Allemagne pour un quart de finale de Coupe du Monde explosif. Les France-Allemagne à élimination directe en Coupe du Monde ont fait l'histoire du football français et les filles auront le leur, comme les garçons les ont eus en 1982, 1986 et encore l'année dernière au Brésil, là aussi en quarts de finale. Pour espérer une autre issue que celle vécue par les joueurs de Didier Deschamps, l'équipe de Philippe Bergeroo devra réussir une immense performance, car l'Allemagne, dont la coach Silvia Neid était dans les tribunes dimanche à Montréal, a impressionné en 8es de finale contre la Suède (4-1). Mais les Bleues le savent depuis le tirage au sort, la première place du groupe F était synonyme de parcours infernal: l'Allemagne, puis sans doute les Etats-Unis, soit les deux nations-phares de la discipline.


  • Ouverture du procès de Pérol, ex-conseiller de Sarkozy, pour prise illégale d'intérêts
    AFP, 22/06/2015 09h40
    Le procès de l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy et patron du groupe bancaire BPCE, François Pérol, poursuivi pour "prise illégale d'intérêts", s'est ouvert lundi matin devant le tribunal correctionnel de Paris. Il est reproché à l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée d'avoir accepté en février 2009 de prendre la tête du groupe issu du mariage entre la Banque populaire et la Caisse d'épargne (BPCE), alors qu'il avait suivi cette fusion à l'Elysée. Le code pénal interdit, pour éviter tout conflit d'intérêts, à un fonctionnaire ou à un agent public, dans un délai de trois ans, de travailler pour une entreprise qu'il a surveillée, avec laquelle il a conclu un contrat, sur laquelle il a donné des avis ou proposé des opérations à l'autorité compétente. La peine maximale encourue est de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende. Mais l'enjeu pourrait être, en cas de condamnation, celui du maintien de François Pérol à la tête de la deuxième banque de détail de France, où il a été reconduit jusqu'en 2016.


  • France: Un violeur d'agentes immobilières interpellé à Paris
    liberation.fr, 19/06/2015 11h25
    Vendredi 12 juin, la police arrêtait dans le XIIIe arrondissement de Paris un homme de 59 ans recherché pour au moins trois viols commis depuis juillet 2014. Son mode opératoire, que révèle le Parisien aujourd’hui, ne laissait rien au hasard puisque l’homme s’attaquait à des employées d’agences immobilières. Il convenait d’un rendez-vous pour visiter de grands appartements, et une fois sur place, menaçait sa victime à l’arme blanche avant d’abuser d’elle puis de leur soutirer téléphone, carte bancaire, bijoux, etc. Désormais écroué à la maison d’arrêt de Fresnes, ce chômeur quinquagénaire a été arrêté alors qu’il s’apprêtait à visiter un nouvel appartement. Avec un rouleau de scotch et un couteau à cran d’arrêt dans la poche.

  • Evasion dans l'Etat de New York: les meurtriers parmi les 15 fugitifs les plus recherchés
    AFP, 19/06/2015 11h17
    Les deux meurtriers évadés il y a près de deux semaines d'une prison haute sécurité de l'Etat de New York ont été placés jeudi sur la liste des 15 fugitifs les plus recherchés par la police américaine. "La liste des 15 fugitifs les plus recherchés est réservée aux pires des pires. Il n'y a aucun doute que David Sweat et Richard Matt entrent dans cette catégorie", a déclaré la directrice des US Marshals Stacia Hylton, agence de la police fédérale chargée des prisonniers. Richard Matt, 49 ans, et David Sweat, 35 ans, se sont enfuis dans la nuit du 5 au 6 juin de la prison de haute sécurité de Clinton, à 35 km de la frontière canadienne, après avoir percé à la scie les murs de leur cellule, et emprunté un dédale de tunnels de canalisations, jusqu'à une bouche d'égout en dehors de la prison. Une femme de 51 ans, travaillant à la prison de haute sécurité et accusée de les avoir aidés, a été placée en détention.

  • Six ans de prison pour le Néo-Zélandais qui arrachait les dents de ses conquêtes
    20minutes.fr, 19/06/2015 11h16
    Un Néo-Zélandais qui avait pour habitude d'arracher les dents de ses conquêtes pendant l'amour et professait un faible pour les «grosses dames édentées» a été condamné vendredi à six ans de prison. «Ces délits avaient un caractère gratuit, il s'agissait presque de torture», a commenté le juge en prononçant la sentence à l'issue d'un procès qui s'est tenu à Wellington. Les victimes étaient en pleurs à l'énoncé de la peine tandis que le condamné, hormis un sourire pincé, est resté impassible. L'homme de 56 ans, a été reconnu coupable de coups et blessures volontaires et d'attentat à la pudeur.

  • Danemark: le score record du parti anti-immigration aux législatives porte la droite au pouvoir
    AFP, 19/06/2015 09h56
    Le Parti populaire danois (anti-immigration) a réalisé jeudi un bon score aux élections législatives, et son soutien aux autres formations de droite, avec lesquelles il est dans l'opposition, devrait leur permettre de revenir aux affaires au Danemark, d'après les résultats officiels. Avec 21,1% des suffrages, cette formation, désormais premier parti de droite au Danemark, a même dépassé le parti Venstre (19,5%), qui en tant que traditionnel leader du bloc de droite, devrait prendre la tête du gouvernement. A l'issue du dépouillement, le bloc de droite (Venstre, Parti populaire danois -DF-, Alliance libérale et conservateurs) obtenait 90 sièges contre 85 au bloc de gauche, actuellement au pouvoir. Le DF remportait 37 sièges, soit trois de plus que Venstre et 15 de plus qu'il y a quatre ans. La Première ministre danoise, la sociale-démocrate Helle Thorning-Schmidt, a reconnu sa défaite. Visiblement très émue, celle qui fut la première femme à être chef de gouvernement au Danemark a annoncé qu'elle quittait la présidence des sociaux-démocrates, qui, avec 26,3% des suffrages ont réalisé une bonne élection.


  • Etats-Unis: arrestation de l'auteur présumé de la pire tuerie raciste récente
    AFP, 19/06/2015 09h54
    L'auteur présumé de la tuerie de Charleston a été arrêté jeudi après avoir abattu neuf paroissiens d'une église noire dans la pire attaque raciste de l'histoire récente aux Etats-Unis, qui a provoqué la colère et la consternation du président Barack Obama. Dylann Roof, un jeune blanc de 21 ans à la coupe au bol et au visage encore adolescent, a été appréhendé à Shelby (Caroline du Nord) jeudi en fin de matinée, a annoncé le chef de la police de Charleston, Gregory Mullen. Le jeune homme, qui s'est rendu sans opposer de résistance durant un contrôle routier, s'était joint aux paroissiens d'une des églises les plus emblématiques de la lutte contre l'esclavage, avant d'ouvrir le feu et de tuer neuf d'entre eux. L'horreur de ce crime et le symbolisme du lieu où il a été commis ont profondément marqué le ton de l'intervention de Barack Obama. Contenant à peine sa colère et montrant sa frustration, le président américain a dénoncé des "meurtres insensés". "Nous devons admettre le fait que ce type de violence n'arrive pas dans d'autres pays développés", a déclaré M. Obama, appelant une nouvelle fois à un meilleur encadrement des ventes d'armes à feu. "Le fait que cela ait eu lieu dans une église noire soulève évidemment des questions sur une page sombre de notre histoire", a-t-il encore ajouté. Le caractère raciste du crime, également dénoncé par le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, ne fait guère de doute.


  • Dette: la Grèce assure "travailler à un succès du sommet" de lundi
    AFP, 19/06/2015 09h49
    Le gouvernement grec "travaille maintenant à un succès" du sommet européen exceptionnel consacré à la Grèce, convoqué lundi soir à Bruxelles après l'échec de la réunion des ministres des Finances de la zone euro, a annoncé vendredi le cabinet du Premier ministre, Alexis Tsipras. "Nous souhaitions que les négociations finales se déroulent au plus haut niveau politique de l'Europe et nous travaillons maintenant au succès de ce sommet", indique ce texte, manifestement destiné à rassurer face au scénario de moins en moins improbable d'un défaut de paiement de la Grèce au 30 juin. La rupture est à deux doigts d'être consommée entre la Grèce et ses créanciers, UE et FMI, qui vont tenter le tout pour le tout lundi à l'occasion d'un sommet extraordinaire à Bruxelles pour éviter le scénario du pire à ce pays, au bord du défaut de paiement après un nouveau constat de désaccord jeudi. La Grèce doit rembourser quelque 1,5 milliard d'euros au Fonds monétaire international le 30 juin. Or, les caisses de l'Etat grec sont vides, ce qui rend impératif le versement des 7,2 milliards d'euros promis par ses créanciers et en suspens depuis l'été dernier. Le sort de ce pays est suspendu à un accord sur les économies budgétaires à réaliser et les réformes à mettre en place, mais les discussions achoppent depuis presque cinq mois. Si la Grèce ne peut pas rembourser le FMI le 30, elle sera en défaut de paiement, a prévenu la patronne de l'institution, Christine Lagarde, et le fonds ne pourra plus lui donner un sou.



  • L'encyclique sur l'environnement, l' oeuvre maîtresse du pape, publiée
    AFP, 18/06/2015 09h59
    Le pape François publie jeudi une encyclique "Laudato si'" sur l'environnement, qui revêt une importance particulière pour la communauté internationale, à six mois d'une conférence internationale sur le changement climatique. Le succès de la conférence internationale sur le climat, la COP-21, qui verra affluer des délégués de près de 200 Etats à Paris, est très incertain. Or "le message pressant du pape s'adresse à tous, pas seulement catholiques, et s'efforce de trouver un terrain commun avec les non croyants, les autres religions" en vue de larges accords permettant de sauver la planète, relève le vaticaniste Iacopo Scaramuzzi, d'Askanews.

  • Yémen: l'ONU prolonge les pourparlers pour un arrêt des combats
    AFP, 18/06/2015 09h57
    L'ONU, qui tente de négocier un arrêt des combats au Yémen, a prolongé mercredi les pourparlers à Genève entre le gouvernement en exil en Arabie saoudite et les rebelles chiites qui sont encore au point mort. A Sanaa, la capitale tenue par la rébellion houthie, plus de 30 personnes ont été tuées mercredi dans une série d'attentats revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) contre des mosquées chiites et la maison d'un responsable des rebelles. A défaut d'accord politique, l'ONU tente d'amener les deux parties à conclure une trêve humanitaire de quinze jours à l'occasion du mois de jeûne musulman du Ramadan entamé ce jeudi.Des délégués des deux parties ont affirmé que les pourparlers qui devaient s'achever jeudi avaient été prolongés jusqu'à vendredi au moins. L'émissaire spécial de l'ONU, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, a rencontré mercredi soir la délégation des rebelles dans un grand hôtel de Genève, après s'être entretenu le matin avec la délégation gouvernementale. Les positions des deux parties sont si éloignées que l'ONU n'a jamais prévu de les réunir dans un premier temps. Les combats ont fait depuis mai plus de 2.600 morts au Yémen selon l'ONU et la situation humanitaire est catastrophique dans ce pays pauvre de la péninsule arabique.



  • Hôpitaux de Paris: quatrième journée de grève contre la réforme des 35 heures
    AFP, 18/06/2015 09h54
    Pas question que le "mouvement faiblisse": l'intersyndicale de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris appelle à une nouvelle journée de grève jeudi pour contester le projet de réforme des 35 heures du directeur général Martin Hirsch, malgré ses tentatives pour renouer le dialogue. Pour cette quatrième journée de mobilisation en moins d'un mois, les personnels sont invités à se rassembler à 11 heures devant le siège de l'AP-HP, avenue Victoria, dans le quatrième arrondissement de Paris, à l'appel des organisations CGT, SUD, FO, CFDT, CFE-CGC, CFTC et Unsa. Quelle que soit l'ampleur de la grève, le fonctionnement des hôpitaux sera "peu perturbé", indiquait-on mercredi soir. "Il y a une colère qui est persistante" et des "demandes d'actions fortes" de la part de personnels "exaspérés", explique Rose May Rousseau (CGT). Pour Martin Hirsch, le réaménagement des horaires des 75.000 agents (hors médecins) des 38 hôpitaux de l'institution devait permettre d'économiser entre 20 et 30 millions d'euros, tout en préservant 4.000 emplois sur 4 ans. Mais les discussions, que la direction souhaitait initialement conclure le 18 juin, se sont très vite retrouvées dans l'impasse, les syndicats refusant de négocier un plan d'économies "sur le dos des personnels".



  • Hong Kong: le Parlement rejette la réforme électorale soutenue par Pékin
    AFP, 18/06/2015 09h50
    Les députés pro démocratie de Hong Kong ont fait échec jeudi à un projet controversé de réforme électorale, un acte spectaculaire de défiance à l'égard de Pékin qui avait mis en garde contre la menace de "chaos" si le texte était rejeté. Pas une voix n'a manqué au camp pro démocratie pour dire non à ce texte fixant les modalités de l'élection en 2017 du chef de l'exécutif de l'ancienne colonie britannique, revenue dans le giron de la Chine en 1997. "Le message que nous envoyons au gouvernement central du peuple (le gouvernement chinois, NDLR) et au gouvernement de Hong Kong est que les Hongkongais n'acceptent pas la parodie de démocratie", a déclaré le président du Civic Party, Alan Leong. A l'extérieur du Parlement, une centaine de militants pro démocratie ont accueilli la victoire du "non" par des cris de joie.Le texte devait recueillir la majorité des deux tiers des 70 voix au Conseil législatif (Legco, le Parlement local) pour avoir force de loi. Comme ils l'avaient annoncé, les 27 députés pro démocratie ont voté contre, provoquant la colère d'une partie des parlementaires pro-Pékin qui ont aussitôt quitté l'hémicycle. Un député loyaliste a tourné casaque et également voté contre, seuls huit députés votant en faveur du texte. "Ce texte n'a pas recueilli la majorité des deux-tiers des voix", a résumé Jasper Tsang, le président du Legco. "J'annonce que le texte a fait l'objet d'un véto".



  • Nombre record de 60 millions de déplacés et réfugiés dans le monde
    AFP, 18/06/2015 09h46
    Le nombre de déplacés et de réfugiés suite aux multiples conflits dans le monde a atteint le niveau record de 60 millions de personnes en 2014, selon le rapport annuel du HCR qui se déclare de plus en plus dépassé devant ce drame. Le Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations unies constate une "accélération saisissante" du nombre de personnes forcées à fuir, "avec 59,5 millions de déracinés à la fin 2014 en comparaison des 51,2 millions de l'année précédente". Il y a une décennie, leur nombre était de 37,5 millions, rappelle le HCR. L'augmentation depuis 2013 est la plus importante jamais enregistrée en une seule année, selon l'agence de l'ONU. En 2014 chaque jour 42.500 personnes sont devenues des réfugiés, des déplacés internes ou des demandeurs d'asile, constate le rapport. "Nous ne sommes plus capables de ramasser les morceaux", a souligné pour les journalistes le Haut-Commissaire aux réfugiés Antonio Guterres, insistant sur l'impuissance des agences humanitaires. "Nous n'avons pas les capacités, les ressources pour toutes les victimes des conflits", a-t-il dit. "Nous attendons un pic du nombre de déplacés et réfugiés pour la fin de l'année", a encore prévenu M. Guterres.


  • Turquie: quelque 400 réfugiés de la ville de Tall Abyad ont regagné la Syrie
    AFP, 17/06/2015 18h07
    Quelques centaines de réfugiés venus de Syrie en Turquie pour échapper aux combats pour le contrôle de la ville syrienne de Tall Abyad ont repassé mercredi la frontière et regagné leur pays.Environ 400 personnes ont passé le poste-frontière d'Akçakale pendant la journée pour rentrer en Syrie, a-t-on appris de source policière turque, soit une infime fraction des quelque 23.000 qui on trouvé refuge sur le territoire turc depuis le début du mois. Appuyées par les frappes aériennes de la coalition antijihadiste dirigée par les Etats-Unis et des groupes rebelles syriens, les Unités de protection du peuple kurde (YPG) ont pris mardi le contrôle de Tall Abyad, tenue jusque-là par le groupe Etat islamique (EI). Les forces de sécurité turques ont rouvert leur frontière mercredi matin aux candidats au retour vers la Syrie.


  • Le gouvernement palestinien démissionne sous l'effet des fractures intestines
    AFP, 17/06/2015 18h05
    Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah a remis mercredi la démission de son gouvernement d'union, devant la fracture grandissante entre la Cisjordanie et la bande de Gaza et le défi représenté par les discussions que le Hamas mènerait secrètement avec Israël. L'annonce de cette démission a donné lieu à une confusion indicative de la profonde crise politique palestinienne. Nimr Hamad, conseiller du président Mahmoud Abbas, a commencé par annoncer que "Hamdallah (avait) remis sa démission à Abbas qui lui a ordonné de former un nouveau gouvernement", avant d'être démenti par le porte-parole de la présidence Nabil Abou Roudeina. M. Hamdallah a bien présenté sa démission à M. Abbas qui ne l'a ni acceptée, ni rejetée, a dit un responsable de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) sous le couvert de l'anonymat. En fait, l'avenir du gouvernement pourrait se décider lundi lors d'une réunion du comité exécutif de l'OLP, direction palestinienne collégiale et resserrée, a-t-il dit.


  • Moscou promet de réagir au possible déploiement d'armements américains près de la frontière russe
    AFP, 17/06/2015 09h56
    La Russie réagirait de façon appropriée si les Etats-Unis ou d'autres pays de l'Alliance atlantique déployaient des armes lourdes en Europe orientale et dans les pays baltes, a affirmé lundi un haut responsable militaire russe. Le général Youri Yakoubov a précisé que le déploiement effectif de tout matériel lourd "notamment de tanks, de systèmes d'artillerie, ou d'autres véhicules de combat" constituerait la mesure la plus agressive, prise par les Etats-Unis et leurs alliés de l'Alliance atlantique, depuis la guerre froide. En ce qui concerne les éventuelles réactions de la Russie, M. Yakoubov a ajouté: "Dans un premier temps, le groupe des forces situées tout le long du périmètre occidental de la Russie serait renforcé, notamment grâce à de nouveaux tanks, systèmes d'artillerie et unités des forces aériennes." "La brigade de missiles de Kaliningrad serait rapidement réarmée grâce à des systèmes antiaériens Iskander, le groupement russe de forces interarmées en Biélorussie serait modifié de façon significative... ce genre de choses," a déclaré M. Yakoubov cité par l'agence de presse Interfax. Des médias occidentaux ont récemment rapporté que les Etats-Unis envisageaient de déployer des systèmes de missiles en Europe. Selon le ministère polonais de la Défense nationale, les Etats-Unis envisagent de déployer des armements lourds en Europe orientale. La Pologne est l'un des lieux envisagés pour ce déploiement.


  • Palestiniens: Abbas annonce la démission sous 24H du gouvernement
    AFP, 17/06/2015 09h52
    Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé mardi devant un organe de son parti la démission sous 24 heures du gouvernement palestinien, prenant apparemment acte de l'impossible réconciliation entre les groupes palestiniens. "Le gouvernement palestinien va démissionner dans les prochaines 24 heures", a dit M. Abbas devant le Conseil révolutionnaire du Fatah, son parti, ont rapporté sous couvert de l'anonymat plusieurs participants à la réunion à Ramallah. Ehab Bseiso, porte-parole du gouvernement d'union palestinien, n'a pas confirmé une telle démission. "Nous avons eu une réunion (du gouvernement) aujourd'hui, et cette question n'a pas été discutée", a-t-il dit.


  • Pays-Bas: une start-up veut construire le 1er pont imprimé en 3D
    AFP, 17/06/2015 09h50
    Une start-up néerlandaise veut construire le premier pont imprimé en 3D au-dessus d'un canal d'Amsterdam, une technique qui pourrait devenir la norme sur les sites de constructions à risque, a-t-on appris mardi. La société d'ingénierie civile MX3D veut utiliser des imprimantes robotiques "qui peuvent dessiner des structures en acier en 3D": "ces robots sont différents car ils peuvent imprimer sans être limités par la taille des plateformes de construction comme les imprimantes 3D traditionnelles", a déclaré la porte-parole de la société MX3D, Eva James. Ces robots, disposant de longs bras, "marchent" à travers le canal en glissant de chaque côté du pont, imprimant leurs propres structures de soutien alors qu'ils se déplacent dans l'air. Créés pour ce projet, les robots chauffent le métal à une température de 1.500 degrés afin de le souder et ainsi monter la structure goutte-à-goutte, utilisant un logiciel pour préparer les dessins.


  • La Chine et l'Australie signent un accord de libre-échange
    AFP, 17/06/2015 09h48
    La Chine et l'Australie ont signé mercredi, au terme d'une décennie d'âpres négociations, un vaste accord de libre-échange portant notamment sur les secteurs clé des ressources minières, de l'agriculture et des investissements. La conclusion de cet accord prévoyant l'abolition réciproque des droits de douane pour une myriade de services et de marchandises marque "un jour historique" pour les deux pays, s'est félicité le Premier ministre Tony Abbott. Il "garantit à nos nations un accès inédit à leurs marchés respectifs", a-t-il ajouté. Le ministre australien du Commerce Andrew Robb et son homologue chinois Gao Hucheng ont solennellement ratifié le document au cours d'une cérémonie à Canberra. Tony Abbott et le président Xi Jinping qui l'avaient annoncé en novembre dernier "attachaient beaucoup d'importance" à la conclusion des négociations. Celles-ci traînaient depuis dix ans, a rappelé Gao Hucheng, évoquant "un jalon dans les relations bilatérales". La Chine est le premier partenaire commercial de l'Australie avec des échanges dépassant les 160 milliards de dollars australiens (110 milliards d'euros) par an, et est devenue l'an dernier le premier investisseur étranger dans le pays, devant les Etats-Unis.



  • Le milliardaire Donald Trump, candidat à la présidence américaine
    AFP, 16/06/2015 18h07
    Le milliardaire américain Donald Trump, 69 ans, s'est à son tour lancé mardi dans la course à la présidentielle américaine, promettant de rendre aux Etats-Unis sa grandeur. "Je suis officiellement candidat à la présidence des Etats-Unis, et nous allons rendre à notre pays sa grandeur", a-t-il déclaré lors d'un rassemblement à New York, depuis la Trump Tower sur la 5e avenue. M. Trump a vivement critiqué les dirigeants américains, tous "stupides" selon lui, et "contrôlés par les lobbies et les intérêts spéciaux". "Notre pays a de vrais problèmes", a-t-il déclaré. "Nos ennemis deviennent plus forts, et nous devenons plus faibles". M. Trump, personnage au franc-parler très connu aux Etats-Unis, avait déjà souvent envisagé de se présenter à la présidence, en 1988, 2000, 2004 et 2012, mais y avait renoncé et avait soutenu pour la dernière élection le candidat républicain Mitt Romney. Il a bâti sa fortune dans l'immobilier. C'est aussi le propriétaire de l'organisation Miss Univers, et le producteur d'une émission télévisée "the Apprentice".


  • La Russie va renforcer son arsenal nucléaire avec plus de 40 nouveaux missiles intercontinentaux
    AFP, 16/06/2015 18h04
    La Russie va renforcer son arsenal nucléaire avec le déploiement de plus de 40 nouveaux missiles intercontinentaux d'ici la fin de l'année, a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine. Cette annonce intervient sur fond d'aggravation des tensions entre la Russie et les Etats-Unis dont les projets de déploiement d'armes lourdes en Europe ont provoqué la colère de Moscou lorsqu'ils ont été dévoilés la semaine dernière par la presse américaine. "Cette année, plus de 40 nouveaux missiles balistiques intercontinentaux, capables de résister aux systèmes de défense antiaérienne les plus sophistiqués, seront déployés au sein des forces nucléaires russes", a déclaré M. Poutine lors du salon militaire "Armée-2015". Le chef de l'Etat russe s'est également félicité du "perfectionnement" en cours du potentiel militaire des forces aériennes et de la flotte russe, rappelant notamment qu'un nouveau sous-marin lanceur d'ogives nucléaires appelé "Vladimir Monomaque" devrait être mis en service cette année.


  • Le chef d'Al-Qaïda au Yémen tué dans une attaque de drone américain
    AFP, 16/06/2015 18h02
    Le chef d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), Nasser al-Wahishi, a été tué dans une attaque de drone américain, portant l'un des coups les plus sévères à cette organisation depuis la mort d'Oussama ben Laden. Considérée par Washington comme la branche la plus dangereuse d'Al-Qaïda, Aqpa a annoncé, dans un enregistrement vidéo mis en ligne mardi, la mort de son chef et la désignation du chef militaire du groupe Qassem al-Rimi comme son successeur. Né de la fusion des branches yéménite et saoudienne d'Al-Qaïda, Aqpa a revendiqué plusieurs attaques à l'étranger, dont celle qui a décimé en janvier la rédaction du journal français Charlie Hebdo, et une tentative d'attentat contre un avion de ligne américain à Detroit le jour de Noël en 2009. Le Yéménite Nasser al-Wahishi, âgé d'environ 37 ans, a été "tué dans une attaque de drone américain qui l'a visé, ainsi que deux autres moujahidine", a indiqué un membre du réseau dans la vidéo postée par Al-Malahem, le service de propagande du groupe jihadiste. Wahishi est considéré comme le numéro deux d'Al-Qaïda au niveau mondial, et sa mort est une perte très importante pour Al-Qaïda au Yémen car c'est lui qui avait contribué grandement en 2007-2008 à restructurer le groupe extrémiste sunnite et à le propulser de nouveau sur le devant de la scène.


  • Pédophilie: le pape François choisit d'agir après des années de silence
    AFP, 16/06/2015 10h27
    Le pape François a choisi de rompre avec le silence qui a prévalu dans l'Eglise sur les crimes pédophiles, en limogeant deux évêques américains accusés d'avoir fermé les yeux, et en acceptant un procès au Vatican pour un nonce accusé d'avoir abusé de mineurs. Cet ancien ambassadeur en République Dominicaine, le Polonais Józef Weso owski, accusé d'avoir eu des relations avec des mineurs dans un quartier chaud de Saint-Domingue, sera jugé à partir du 11 juillet dans le petit tribunal situé derrière la basilique Saint-Pierre. Ce sera une première, même si ce prélat ne résidait ni ne travaillait au Vatican. Le pape a aussi accepté la démission de deux évêques américains, l'archevêque de Saint Paul et Minneapolis, Mgr John Clayton Nienstedt, et son adjoint, Mgr Lee Anthony Piché. Cette démission était réclamée par des associations de victimes aux Etats-Unis. La justice américaine avait porté plainte début juin contre l'archevêché, accusé d'avoir refusé d'écouter les plaintes répétées contre un prêtre, Curtis Wehmeyer, aujourd'hui condamné et emprisonné pour avoir abusé de deux mineurs. En avril dernier, un autre évêque américain, Robert Finn, de Kansas City, avait dû démissionner de la même manière. Mgr Finn, 62 ans, avait été reconnu coupable par la justice américaine en 2012, de n'avoir pas dénoncé un prêtre pédophile, Shawn Ratigan. Ces deux annonces surviennent quelques jours après l'institution par le Vatican d'une instance chargée de juger selon le droit canon les évêques ayant protégé des prêtres pédophiles. Les dossiers de ces prélats américains pourraient donc revenir à cette instance en cours de formation.


  • En Syrie, les Kurdes cherchent à isoler l'EI de la Turquie
    AFP, 15/06/2015 17h53
    Les forces kurdes cherchaient lundi à couper la principale ligne d'approvisionnement du groupe État islamique (EI) en resserrant l'étau sur Tall Abyad, où transite l'essentiel des hommes et du matériel des jihadistes. Cette bataille pour le contrôle d'une place forte de l'EI donne lieu à un nouveau drame humanitaire avec la fuite de milliers d'habitants vers la Turquie toute proche. Après leur avoir interdit pendant plusieurs jours l'entrée sur son territoire, la Turquie a finalement rouvert sa frontière dimanche soir et de nouveau lundi à la mi-journée, permettant le passage de plusieurs centaines de réfugiés qui attendaient sous un soleil de plomb.Le combattants des Unités de protection du peuple kurde (YPG), avec l'aide des rebelles syriens, ont pris lundi matin la banlieue sud-est de Tall Abyad, tandis que la coalition conduite par les États-Unis visaient les positions de l'EI. "Ces raids facilitent l'avancée des Kurdes et des rebelles", a commenté le directeur de l' Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane. Selon lui, onze jihadistes ont été tués contre trois dans les rangs de leurs adversaires. Ayant lancé leur offensive le 4 juin, les Kurdes et rebelles ont encerclé le bastion jihadiste, poussant sur les routes au moins 16.000 personnes.



  • Immigration: Rome menace l'Europe d'un "plan B" si elle n'est pas aidée par l'UE
    AFP, 15/06/2015 09h53
    Le Premier ministre italien Matteo Renzi a menacé dimanche de mettre en place un "plan B" qui ferait surtout "mal à l'Europe" si l'Italie n'est pas mieux soutenue par l'UE pour faire face à l'afflux de migrants. L'Italie se débat pour accueillir des vagues successives de migrants et la situation s'est envenimée avec ses voisins européens au cours des derniers jours lorsque les migrants ont été refoulés aux frontières avec la France et l'Autriche. La crise "ne doit pas être sous estimée. C'est un problème sérieux et, que ce soit bien clair, les réponses de l'Europe n'ont pas jusqu'à maintenant été suffisamment bonnes", a déclaré M. Renzi dans un entretien au Corriere della Sera. L'UE a du mal à réunir un consensus autour de son programme de répartition des migrants, qui prévoit de répartir 24.000 réfugiés entre les autres pays que l'Italie et la Grèce, mais l'Italie espère que le sommet européen du 25 juin permettra d'aller encore plus loin. "Répartir seulement 24.000 personnes, c'est presque de la provocation", a déclaré Matteo Renzi. "Si l'Europe choisit la solidarité, c'est bien. Si elle ne le fait pas, nous avons un "plan B" tout prêt. Mais qui frapperait surtout l'Europe en premier", a-t-il dit sans plus de précisions. Plus de 57.000 migrants et demandeurs d'asile ont été secourus en mer et accueillis par l'Italie depuis le début de cette année, contre 54.000 à la même époque de l'année 2014, a-t-il souligné.


  • Un chef de la guérilla de l'ELN abattu en Colombie
    AFP, 15/06/2015 09h47
    Un chef de l'Armée de libération nationale (ELN), la seconde guérilla de Colombie, a été abattu par les forces de l'ordre dans le nord-ouest du pays, ont annoncé dimanche les autorités. "Alias Marquitos, leader du front Dario Martinez et membre de la direction nationale de l'ELN a été abattu. Félicitations aux forces amées", a indiqué sur Twitter le président Juan Manuel Santos, actuellement à Rome dans le cadre d'une tournée européenne. De son vrai nom Jose Amin Hernandez, ce rebelle a été tué lors d'un assaut coordonné par la police et l'armée dans son campement, situé dans le département d'Antioquia. Sa mort porte un "rude coup" à l'ELN, seconde guérilla après celle des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), a précisé l'armée dans un communiqué. Amin Hernandez était également poursuivi pour un détournement d'avion de la compagnie nationale Avianca en 1999 avec 46 passagers à bord. Fondées dans les années 60, l'ELN et les Farc constituent les deux dernières guérillas d'extrême gauche encore en activité, avec respectivement 2.500 et 8000 combattants, repliés dans les régions rurales. Le conflit interne colombien, le plus ancien d'Amérique latine, a fait officiellement quelque 220.000 morts et plus de six millions de déplacés.

  • Yémen: des négociations qui s'annoncent ardues sous l'égide de l'ONU
    AFP, 15/06/2015 09h44
    Le gouvernement yéménite en exil soutenu par l'Arabie saoudite et la rébellion chiite alliée de l'Iran entament lundi à Genève des consultations séparées sous l'égide de l'ONU mais sans grand espoir de pouvoir mettre fin à une guerre meurtrière.Le secrétaire général Ban Ki-moon, qui participe à l'ouverture des pourparlers lundi matin, a lancé un "appel urgent" à toutes les parties à engager des consultations "de bonne foi et sans conditions préalables dans l'intérêt du peuple yéménite". Mais les positions des protagonistes de ce pays pauvre de la péninsule arabique sont tellement éloignées que les premières consultations auront lieu sous la forme de "discussions de proximité", a indiqué un porte-parole de l'ONU, Ahmad Fawzi. L'envoyé spécial de l'ONU pour le Yémen, le Mauritanien Ismail Ould Cheikh Ahmed, fera la navette entre les deux délégations se trouvant dans deux pièces séparées, "avec l'espoir qu'elles pourront être réunies ensemble" ultérieurement, selon le porte-parole. Il s'agit du premier dialogue entre les deux parties depuis que le président Abd Rabbo Mansour Hadi a fui en février la capitale Sanaa, tombée sous le contrôle des rebelles d'Ansarullah et leurs alliés, les partisans de l'ancien président Ali Abdallah Saleh. Il s'est d'abord réfugié à Aden, principale ville du sud, avant de gagner l'Arabie saoudite lorsque les rebelles sont parvenus aux portes de la ville.

  • Affaire du Carlton: DSK relaxé
    AFP, 12/06/2015 15h45
    L'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI), qui était poursuivi pour proxénétisme aggravé, risquait en théorie jusqu'à dix ans de prison et 1,5 million d'euros d'amende. Mais le tribunal a suivi les réquisitions du parquet, qui avait réclamé sa relaxe "pure et simple" et un seul des 14 prévenus a été condamné pour des faits de proxénétisme. A l'issue de trois semaines de procès qui n'ont pas ébranlé la défense de DSK en février dernier, plusieurs parties civiles avaient même renoncé à lui réclamer des dommages et intérêts.

  • Après l'attentat manqué de Louxor, l'Egypte craint pour son tourisme
    AFP, 12/06/2015 10h35
    L'attaque-suicide déjouée de justesse au célèbre temple de Karnak à Louxor laissait craindre jeudi une nouvelle désaffection des touristes et des investisseurs étrangers en Egypte, qui tente de se relever après quatre années de chaos politique et économique. Les attentats et attaques-commando, très fréquents en Egypte depuis que l'armée a renversé en 2013 le président islamiste Mohamed Morsi, visaient jusqu'alors exclusivement les forces de sécurité, en représailles, selon leurs auteurs, à la sanglante répression des partisans de M. Morsi par le nouveau pouvoir. Mais d'après des experts les jihadistes ont manifestement décidé de changer de cible et de frapper le pays à son talon d'Achille: le tourisme, l'un des piliers d'une économie égyptienne en piteux état, et les investissements étrangers, afin d’affaiblir le gouvernement du président Abdel Fattah al-Sissi, le tombeur de M. Morsi. Jeudi matin, davantage de policiers que de touristes se trouvaient ainsi dans les rues de Louxor, notamment aux abords des nombreux sites de l'Egypte antique que recèle cette ville de 1,5 million d'habitants. La veille, la police a déjoué une attaque-suicide de justesse, empêchant un massacre dans l'enceinte de Karnak, célèbre complexe religieux construit sur 2.000 ans et qui porte la marque de dizaines de dynasties de pharaons.

  • Hôpitaux de Paris: troisième grève pour le retrait de la réforme des 35H
    AFP, 12/06/2015 10h21
    Les agents des hôpitaux de Paris étaient à nouveau plusieurs milliers jeudi en grève pour réclamer le retrait de la réforme des 35 heures, se tournant désormais vers l'Elysée pour interférer dans le dossier dans "l'impasse totale". Ils étaient près de 15.000 agents selon les syndicats, entre 3.500 et 3.700 de source policière, à défiler jusqu'aux abords du palais présidentiel. Selon la direction, le taux de grévistes était de 21,5%, après respectivement 34% et 24,34% les 21 et 28 mai. Mais les soins ont été assurés, les agents étant assignés.Alors que la direction espérait clôturer le 18 juin les négociations sur un réaménagement du temps de travail des 75.000 agents non médicaux, les médecins ayant un statut particulier ne sont pas concernés, l'intersyndicale s'est tournée vers François Hollande pour exiger "le retrait du projet Hirsch", estimant que la direction n'était à "aucun moment dans le dialogue". Le message a été porté à l'Elysée jeudi, au moment où M. Hollande était en déplacement à Genève. Une délégation a été reçue par Boris Vallaud, secrétaire général adjoint de la Présidence. Désormais, l'intersyndicale attend "une réponse du président de la République et du Directeur général". Pas question donc de répondre à l'invitation de M. Hirsch de discuter vendredi matin de ses propositions. Les syndicats se réuniront à la place "en urgence" à 10H30 pour discuter "des suites à donner".


  • Epilogue de l'affaire dite du Carlton: DSK au tribunal correctionnel ce vendredi
    AFP, 12/06/2015 10h19
    Dominique Strauss-Kahn, fort de la relaxe requise à son égard, pénétrera vendredi dans la salle du tribunal correctionnel pour entendre le jugement qui fixera son sort, épilogue de l'affaire de proxénétisme dite du Carlton de Lille qui a débuté en octobre 2011. Treize autres prévenus se retrouvent sur la sellette en compagnie de l'ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI). De ses amis entrepreneurs du Nord accusés d'avoir monté un réseau de prostitution, aux hommes du Carlton par qui l'affaire a démarré et au propriétaire de maisons closes, assumé Dodo la Saumure. Sous la loupe des médias, DSK a tenté de se faire discret depuis sa comparution et les trois semaines de procès qui se sont tenues en février. Si le non-lieu demandé par le parquet donne à ses avocats motif d'optimisme, ceux-ci ont choisi de ne pas s'exprimer avant l'échéance.


  • Mort d'Ornette Coleman, le précurseur du free-jazz
    AFP, 12/06/2015 10h16
    Le légendaire saxophoniste et compositeur de jazz américain Ornette Coleman, qui a rejeté les conventions musicales du genre, devenant le précurseur du free-jazz, est décédé jeudi à l'âge de 85 ans. M. Coleman est né et a vécu au Texas (sud), et est décédé d'un arrêt cardiaque dans sa maison de New York, a indiqué à l'AFP son agent Ken Weinstein. Il a fait l'essentiel de sa carrière dans cette ville, dont il représente une des voix singulières du jazz. Ornette Coleman fut avec John Coltrane l'un des musiciens à l'origine du "free-jazz", un style fondé sur l'improvisation hors de toute contrainte harmonique, avec une grande liberté de mélodie et de rythme. Son album de 1959, "The shape of jazz to come", est considéré comme l'un des premiers albums avant-gardiste de l'histoire du jazz.


  • Des migrants ont quitté la caserne qu'ils occupaient à Paris
    AFP, 12/06/2015 10h14
    Les 150 à 200 personnes, dont une petite centaine de migrants, qui occupaient depuis la fin d'après-midi jeudi une caserne désaffectée à Paris ont quitté les lieux peu après 23h00 pour regagner des centres d'hébergement.Après quelques heures de négociations, les migrants ont accepté la proposition des responsables de la mairie de Paris de loger 110 personnes dans quatre sites, un à Nanterre (Hauts-de-Seine) et trois dans le centre de Paris, a-t-on appris auprès de participants aux discussions. Ils sont sortis du bâtiment vers 23H10 pour gagner deux bus qui devaient ensuite les acheminer vers les centres d'hébergement où ils pourront rester "jusqu'en début de semaine prochaine", a-t-on indiqué à la mairie de Paris. "C'est une victoire pour les migrants. Ils vont être logés, nourris et soignés. Certains en ont besoin. Mais la question des migrants n'est pas résolue ce soir (jeudi)", a estimé Emmanuelle Becker, conseillère de Paris (PCF).


  • Fifa: Blatter exclut son départ immédiat, exigé par le Parlement européen
    AFP, 12/06/2015 10h13
    Joseph Blatter veut prendre le temps de partir malgré les pressions. Le président démissionnaire a exclu un départ immédiat de la Fifa réclamé par le Parlement européen à la suite du scandale de corruption dans lequel est engluée l'instance suprême du football. La Fifa a en revanche perdu jeudi un autre haut responsable, qui a démissionné avec effet immédiat: son directeur de la communication depuis 2011, le Suisso-Italien Walter De Gregorio. C'est lui qui se tenait non loin de Joseph Blatter le 2 juin à la tribune de la Fifa, lorsque le président a annoncé qu'il allait quitter son poste. Le départ de Blatter n'est cependant pas pour tout de suite, et c'est ce qui gêne les eurodéputés. Ils ont voté à une très large majorité, à main levée, pour un texte au ton vif à l'encontre de la Fifa, préparé conjointement par les sept groupes politiques de l'assemblée, réunis en session plénière à Strasbourg.


  • FN: Jean-Marie Le Pen conteste en justice sa suspension du parti
    AFP, 12/06/2015 10h10
    Jean-Marie Le Pen conteste vendredi en justice sa suspension du Front national par les instances dirigeantes du parti qu'il a cofondé, nouvelle étape dans la crise qui l'oppose à sa fille Marine Le Pen. M. Le Pen, bientôt 87 ans, a annoncé sa présence au tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) vendredi matin pour cette audience visant à trancher dans l'urgence un litige sur le fond. Le chef historique du FN pendant près de 40 ans conteste sa suspension en tant qu'adhérent, prononcée le 4 mai lors d'un bureau exécutif, la plus haute instance du parti d'extrême droite, ainsi que la "privation de ses droits" en tant que président d'honneur qui en a découlé. Marine Le Pen avait fait adopter cette décision après une nouvelle salve de provocations début avril de celui qui a cofondé le FN en 1972, guère nouvelles sur le fond: répétition de sa vision plusieurs fois condamnée par la justice des chambres à gaz, "détail" de l'Histoire, défense du maréchal Pétain, du "monde blanc" et critique en règle de la démocratie.


  • Twitter dirigé provisoirement par Jack Dorsey, un de ses fondateurs
    AFP, 12/06/2015 10h08
    Twitter se cherche un nouveau patron: le réseau social américain, qui après une entrée en Bourse triomphale peine à convaincre Wall Street, a annoncé jeudi la démission de son directeur général Dick Costolo et son remplacement provisoire par un de ses fondateurs, Jack Dorsey. Le départ de Dick Costolo, qui était depuis six ans chez Twitter dont cinq aux commandes, sera effectif au 1er juillet, mais il continuera à siéger au conseil d'administration. Durant une courte téléconférence avec des analystes jeudi, il a affirmé qu'il partait de son propre chef. "C'était ma décision", a-t-il assuré. "J'ai initié une conversation avec certains membres du conseil d'administration à la fin de l'année dernière sur la succession au poste de directeur général". "Cette transition résulte seulement de la décision de Dick de passer à autre chose", a insisté Jack Dorsey, soulignant que le groupe confirmait ses prévisions pour le trimestre en cours. Il a affiché pour priorité "d'assurer une transition fluide (...) et la continuation de tout le bon travail que Dick et son équipe ont en cours", assurant qu'il n'y aurait pas de grand changement stratégique.


  • Décès à 93 ans de l'acteur britannique Christopher Lee
    AFP, 11/06/2015 18h53
    L'acteur britannique Christopher Lee, qui a joué dans James Bond, Star Wars, le Seigneur des Anneaux et incarné Dracula à l'écran, est décédé dimanche à l'âge de 93 ans, apprend-t-on ce jeudi auprès des services de l'état civil de la mairie de Kensington et Chelsea. "Je suis en mesure de confirmer que nous avons établi le 8 juin l'acte de décès de M. Christopher Lee qui est décédé le 7 juin", a déclaré une porte-parole de la municipalité du sud-ouest de Londres. Ce géant du cinéma est mort à l'hôpital londonien de Chelsea et Westminster où il avait été admis pour des problèmes respiratoires, selon le Daily Telegraph. L'annonce de son décès a été différée à la demande de sa femme qui a d'abord voulu avertir tous les membres de la famille, a ajouté le quotidien. Les témoignages ont aussitôt afflué pour saluer la mémoire de cet acteur luciférien par excellence qui pouvait se vanter d'avoir été le seul à avoir incarné Frankenstein, le docteur Fu-Manchu, Raspoutine et surtout l'immortel comte Dracula, rôle qu'il avait interprété à huit reprises entre 1958 et 1976.


  • Fifa: le Parlement européen appelle au départ de Blatter "immédiatement"
    AFP, 11/06/2015 18h51
    Le Parlement européen a joint sa voix jeudi au concert de pressions exercées sur la Fifa, empêtrée dans un scandale de corruption aux rebondissements quasi quotidiens, en appelant au départ immédiat de son président démissionnaire Joseph Blatter. Contactée par l'AFP, la Fifa n'avait pas officiellement réagi jeudi en début d'après-midi. Mais dans le même temps, la Fédération internationale, en pleine crise, annonçait la démission "avec effet immédiat" de son directeur de la communication depuis 2011, le Suisso-Italien Walter De Gregorio, remplacé "par intérim" par son adjoint, le Français Nicolas Maingot. Les eurodéputés ont voté à une très large majorité, à main levée, pour un texte au ton vif à l'encontre de l'instance dirigeante du football mondial, préparé conjointement par les sept groupes politiques de l'assemblée, réunie en session plénière à Strasbourg. Ils se félicitent "de la démission de Joseph Blatter de la présidence de la Fifa ainsi que des enquêtes pénales en cours", en Suisse comme aux Etats-Unis. Mais ils demandent à l'organisation de choisir "un président provisoire approprié pour (le) remplacer immédiatement". Blatter, bien que démissionnaire, a en effet prévu de rester en poste jusqu'à l'élection de son successeur, qui n'est pas prévue avant fin 2015. Or, a estimé le Parlement dans sa résolution censée exercer une pression politique, la Fifa a besoin de "crédibilité" pour mener les "réformes urgentes nécessaires".


  • Attentat évité de Villejuif: deux complices présumés mis en examen
    AFP, 11/06/2015 18h47
    Deux hommes arrêtés dimanche et soupçonnés d'avoir apporté une aide logistique à Sid Ahmed Ghlam dans son projet d'attentat avorté en avril à Villejuif, ont été mis en examen jeudi par des juges antiterroristes, a annoncé le parquet de Paris. Agés de 35 et 38 ans, ces deux suspects ont notamment été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, a précisé le parquet, qui requiert leur placement en détention provisoire.


  • Ukraine: le pape exhorte Poutine à faire "un effort" pour la paix
    AFP, 11/06/2015 10h40
    Le pape François a exhorté mercredi le président russe Vladimir Poutine à "faire un effort sincère" pour la paix en Ukraine, quelques heures après que le maître du Kremlin eût fustigé les sanctions contre son pays aux côtés de Matteo Renzi. Lors de cette rencontre au Vatican, la seconde en moins de deux ans entre les deux hommes, "le Saint-père a affirmé qu'il fallait s'engager dans un effort important et sincère pour réaliser la paix (en Ukraine)", a indiqué dans la soirée un communiqué du Vatican. Jorge Bergoglio a également appelé "toutes les parties" à respecter les accords de Minsk entre rebelles séparatistes prorusses et gouvernement de Kiev, selon ce texte. Le président Poutine a été reçu mercredi au Vatican pendant 50 minutes par le pape François, en présence d'interprètes. Le pape est apparu sérieux et peu souriant, même si l'atmosphère semblait s'être un peu réchauffée à l'issue de l'entretien. En Ukraine, les rebelles sont en majorité des orthodoxes rattachés au patriarcat de Moscou et se battent contre d'autres orthodoxes et contre les grecs-catholiques (uniates) rattachés à Rome.


  • La Grèce et ses partenaires renouent le dialogue au sommet, dans l'espoir d'un accord
    AFP, 11/06/2015 10h38
    La Grèce et ses principaux interlocuteurs ont renoué le dialogue au plus haut niveau mercredi à Bruxelles, faisant renaître l'espoir d'un déblocage des discussions en vue de parvenir enfin à un accord entre Athènes et ses créanciers. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras s'entretenait mercredi soir avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande, en marge d'un sommet entre l'UE et les pays d'Amérique latine et des Caraïbes. Des informations sur la tenue d'une telle réunion couraient depuis plusieurs jours mais elle n'a été confirmée qu'à la dernière minute, après une rencontre dans la journée entre M. Tsipras et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Les deux hommes doivent se revoir jeudi. Mercredi, ils ont échangé leurs points de vue "en détail" sur les négociations en cours pour le déblocage d'un financement à la Grèce, selon une source gouvernementale grecque. Une source européenne a précisé que l'échange avait été "amical".


  • Le boxeur américain Mayweather est toujours le mieux payé des sportifs, selon Forbes
    AFP, 11/06/2015 10h36
    Le boxeur américain Floyd "Money" Mayweather est pour la deuxième année consécutive le sportif le mieux payé au monde, selon le classement publié mercredi par le magazine économique Forbes. Forbes avait déjà calculé que Mayweather gagnerait en 2015 plus d'argent en une année qu'aucun autre sportif dans l'histoire avant même son combat remporté le 2 mai contre le Philippin Manny Pacquiao, qui lui a permis d'unifier la catégorie des welters et de rester invaincu (48 victoires). Ses 300 millions de dollars de gains (265 millions d'euros) sur les 12 derniers mois proviennent d'ailleurs en majorité de ce "combat du siècle". C'est grâce au même combat que Pacquiao pointe à la deuxième place, selon Forbes, avec 160 millions de dollars (141,5 millions d'euros), devant Cristiano Ronaldo, le Ballon d'Or portugais du Real Madrid (79 millions de dollars), et son grand rival du FC Barcelone Lionel Messi (73,8 millions de dollars). Le tennisman suisse Roger Federer complète le Top 5 de Forbes, à 67 millions de dollars.


  • Cholestérol: des experts américains recommandent la commercialisation d'un nouveau médicament
    AFP, 11/06/2015 10h34
    Des experts de l'Agence américaine des médicaments (FDA) ont recommandé mercredi la commercialisation d'un puissant anti-cholestérol dont l'arrivée sur le marché fournirait de nouvelles armes contre les maladies cardio-vasculaires, première cause de mortalité dans le monde avec plus de 17 millions de décès par an. Ce médicament, baptisé Repatha et produit par le laboratoire américain Amgen, est similaire à un autre anti-cholestérol ayant reçu l'appui mardi du même groupe d'experts. Leurs recommandations ouvrent la voie à une commercialisation des molécules Evolocumab et Alirocumab, puisque la FDA met le plus souvent en pratique les conseils des comités indépendants qu'elle consulte, même si elle n'est pas tenue de les suivre. Ces anti-cholestérol, administrés sous forme d'injections sous la peau toutes les deux semaines ou chaque mois, ont tous deux permis de réduire le mauvais cholestérol (LDL) de plus de 60% avec peu d'effets secondaires.


  • Turquie: Erdogan sort de son silence, consultation avec l'opposition
    AFP, 11/06/2015 10h32
    Quatre jours après le revers subi par son parti aux législatives, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'exprime pour la première fois jeudi à la faveur d'un discours devant la chambre de commerce d'Ankara. Mercredi a été donné le coup d'envoi des consultations avec l'opposition pour former un gouvernement de coalition. Le Premier ministre islamo-conservateur turc Ahmet Davutoglu a annoncé que son parti allait ouvrir des discussions avec l'opposition, après les législatives qui l'ont privé de sa majorité absolue au Parlement. Spectaculaire, ce résultat a sonné comme une défaite personnelle pour le chef de l'Etat qui pendant des semaines a foulé aux pieds la stricte obligation de neutralité que lui impose la Constitution pour soutenir son parti, l'AKP, et défendre sur les estrades l'instauration d'un régime présidentiel fort. Après ces législatives dont les résultats ont sonné le glas d'une réforme qui lui aurait permis de prendre le contrôle total de l'exécutif, l'homme fort du pays s'exprimera jeudi pour la première fois en public, devant la chambre de commerce d'Ankara. Ce discours devrait donner une première idée de ses intentions et de son état d'esprit.


  • Pédophilie: le pape met les évêques face à leurs responsabilités
    AFP, 10/06/2015 18h27
    Les évêques qui se sont rendus coupables d'avoir protégé des prêtres pédophiles pourront être jugés par une nouvelle instance judiciaire créée au Vatican par le pape François, une revendication de longue date des associations de victimes. Les évêques, qui sont plus de 5.000 dans le monde, pourront être jugés en cas de "manquement à leur devoir professionnel", en vertu du droit canon, par cette "nouvelle instance judiciaire à l'intérieur de la Congrégation pour la doctrine de la foi" (CDF). La CDF, ancien Saint-Office, est chargée au Vatican de veiller dans l'Eglise entière au respect du droit canon. Le pape a ordonné la nomination de personnel supplémentaire pour ces nouvelles fonctions, a précisé le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, qui s'exprimait à l'issue d'une réunion du conseil des cardinaux (C9) chargé de conduire les réformes dans l'Eglise. François a prévu une période de cinq ans pour évaluer "l'efficacité" du nouveau dispositif.


  • Fifa: suspension du processus de candidature pour le Mondial-2026
    AFP, 10/06/2015 18h25
    Une semaine après la démission de son ex-inamovible président, le Suisse Joseph Blatter, contraint de lâcher la barre quatre jours à peine après sa réélection à un cinquième mandat, la Fifa voit donc maintenant sa compétition phare directement concernée. "Il a été décidé de suspendre le processus administratif de candidature pour la Coupe du monde 2026, en raison de la situation actuelle", a annoncé la Fifa dans un communiqué, précisant que des décisions seront prises lors d'un prochain comité exécutif extraordinaire, en juillet. Le même comité exécutif qui devra fixer la date du congrès électif appelé à élire le successeur de Blatter. "Ca ne me surprend pas, c'est normal", a aussitôt réagi Michel Platini, le président de l'UEFA, lors de la conférence de presse organisée à Paris à un an de l'Euro-2016 en France.


  • Première naissance grâce à la greffe de tissus ovariens prélevés avant la puberté
    AFP, 10/06/2015 10h24
    Une jeune femme est devenue la première au monde à avoir un bébé après la restauration de sa fertilité grâce à la transplantation de ses propres tissus ovariens prélevés et congelés avant la puberté, selon une équipe médicale à Bruxelles. Le cas de cette femme de 27 ans est décrit dans la revue spécialisée Human Reproduction, mensuel de la société européenne de reproduction humaine et d'embryologie (ESHRE). Dans le monde, on compte au moins 35 naissances après ce type d'autogreffes de tissus mais prélevés chez des femmes adultes, aucune à la suite de prélèvements avant la puberté, notent les auteurs. Aussi la capacité de tissus ovariens immatures à produire des ovocytes fonctionnels restaient à prouver, souligne l'équipe médicale emmenée par le Dr Isabelle Demeestere, gynécologue. Afin d'éviter un rejet de la greffe de moelle, la procédure requiert un traitement préalable consistant habituellement en une chimiothérapie ou une radiothérapie, qui peuvent détruire de façon permanente le fonctionnement des ovaires. C'est pourquoi, avant de lui administrer la chimiothérapie, quand elle avait 13 ans et onze mois, les médecins belges lui ont enlevé l'ovaire droit et en ont congelé des fragments.


  • Syrie: les rebelles prennent une base clé, nouveau revers pour Assad
    AFP, 10/06/2015 10h21
    Les rebelles ont capturé mardi une importante base militaire dans le sud de la Syrie, une défaite de plus pour le régime de Bachar al-Assad engagé depuis quatre ans dans une guerre qui a fait plus de 230.000 morts. En Irak, l'armée et des milices chiites progressaient dans la ville de Baïji, située sur l'axe entre Bagdad et Mossoul, la grande cité du nord dont la reconquête semble impossible à ce jour un an après sa prise par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI). Depuis quelques mois, l'armée syrienne subit revers après revers face à l'EI mais aussi face aux autres groupes qui veulent faire tomber le régime Assad. Elle perd du terrain face aux rebelles notamment dans le nord et dans le sud, où les insurgés ont reçu un soutien accru de leurs parrains régionaux, dont l'Arabie saoudite et la Turquie.


  • Turquie : le gouvernement Davutoglu démissionne, discussions sur une coalition
    AFP, 10/06/2015 10h19
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accepté mardi la démission du gouvernement d'Ahmet Davutoglu tandis que les tractations sur la formation d'un gouvernement de coalition vont bon train, deux jours après le revers aux législatives de leur parti qui n'a pas obtenu la majorité absolue. A l'issue d'un entretien entre les deux hommes dans le palais de M. Erdogan, la présidence a annoncé que, conformément à l'usage, le Premier ministre et son équipe resteraient en place "jusqu'à la constitution d'un nouveau gouvernement". Selon une source proche du gouvernement, M. Davutoglu, chef du parti arrivé en tête au scrutin de dimanche, ne devrait être chargé de former une nouvelle équipe qu'après l'officialisation des résultats, dans les deux semaines. Au pouvoir depuis treize ans, le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) a obtenu 40,8% des suffrages et 258 des 550 sièges de députés, en net recul par rapport aux législatives de 2011, quand il avait frôlé les 50%.Ce résultat a ouvert les tractations en vue de la formation d'un gouvernement de coalition entre l'AKP et l'opposition.

  • A 102 ans, elle reçoit le doctorat dont l'ont privée les nazis
    AFP, 10/06/2015 10h17
    La pédiatre allemande Ingeborg Syllm-Rapoport, 102 ans, a officiellement reçu mardi son doctorat, après en avoir été empêchée en 1938 par les nazis en raison de ses origines juives, selon la clinique universitaire de Hambourg (nord). "Mme Ingeborg Syllm-Rapoport a solennellement reçu aujourd'hui son diplôme à la clinique universitaire de Hambourg-Eppendorf (UKE)", a indiqué cette institution dans un communiqué, estimant que l'intéressée était "probablement la plus âgée du monde" à se voir décerner un doctorat. Mme Syllm-Rapoport avait étudié la médecine à Hambourg, travaillé en tant que médecin-assistant à l'Hôpital israélite de la ville en 1937 et 1938, période au cours de laquelle elle rédigea sa thèse de doctorat consacrée à la diphtérie. Mais elle ne put jamais soutenir sa thèse et donc obtenir son doctorat car les autorités universitaires national-socialistes, "en application des lois raciales en vigueur", l'en empêchèrent "du fait de ses origines juives", a expliqué l'UKE. Le 15 mai dernier, à 102 ans, elle avait donc passé avec succès cet oral devant un jury de trois professeurs venus spécialement de Hambourg pour se rendre dans son appartement berlinois. "Après environ 80 ans, nous sommes enfin parvenus (...) à rétablir un petit peu de justice, cela nous remplit de satisfaction", a déclaré le président du conseil d'administration de l'UKE, Burkhard Göke, pendant la cérémonie de remise de diplôme.

  • Israël libère le président du Parlement palestinien en prison depuis près d'un an
    AFP, 10/06/2015 10h15
    Le président du Parlement palestinien a été libéré mardi par Israël, après avoir passé environ un an en prison. Le président du Conseil législatif palestinien, Aziz Dweik, avait été arrêté le 16 juin 2014 en Cisjordanie occupée dans le cadre d'une véritable chasse à l'homme lancée par Israël pour retrouver trois jeunes Israéliens enlevés quatre jours auparavant. Les corps des trois adolescents israéliens avaient été retrouvés le 30 juin. Au moins 2.000 Palestiniens avaient été arrêtés par Israël en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupés lors de cette traque. Israël a accusé le mouvement islamiste palestinien Hamas d'être derrière ces enlèvements et meurtres. L'assassinat des trois adolescents israéliens avait déclenché une flambée de violences qui a culminé à l'été 2014, avec la guerre dans la bande de Gaza, et s'est poursuivie au cours de l'automne à Jérusalem et en Cisjordanie. Selon le Club des prisonniers palestiniens, basé à Ramallah (Cisjordanie), 12 des 130 élus du Parlement palestinien sont détenus par Israël, en comptant M. Dweik. Le Parlement ne s'est pas réuni depuis 2007, en raison des tensions entre le mouvement Fatah du président Mahmoud Abbas et le Hamas, ayant entraîné un coup de force de la formation islamiste qui a expulsé les partisans du Fatah de la bande de Gaza.

  • Russie, terrorisme, climat, femmes, santé: les points d'accord du sommet du G7
    AFP, 09/06/2015 10h17
    Fermeté face à la Russie, lutte contre le terrorisme, avancées sur le climat, engagements envers les femmes: voici les principaux points d'accord dégagés par les dirigeants du G7 réunis en Allemagne sous la houlette d'Angela Merkel, selon le communiqué final du sommet. "Préoccupés par la récente intensification des combats" dans l'est de l'Ukraine, le G7 a réitéré son "appel au plein respect du cessez-le-feu et au retrait des armes lourdes" prévu dans les accords négociés en février à Minsk. "La durée des sanctions" contre Moscou "devrait être clairement liée à la mise en œuvre intégrale" de ces accords "et au respect de la souveraineté de l'Ukraine par la Russie". "Ces sanctions pourront être levées dès lors que la Russie honorera ces engagements. Cependant, nous sommes également prêts à prendre d'autres mesures restrictives pour augmenter le coût pour la Russie si ses actions le rendent nécessaire", selon le communiqué.

  • La Nasa échoue à déployer complètement son parachute supersonique géant
    AFP, 09/06/2015 10h15
    Pour la seconde fois, la Nasa a échoué lundi à déployer complètement son parachute supersonique géant destiné à freiner une sorte de soucoupe volante de trois tonnes allant à deux fois la vitesse du son en vue des futurs atterrissages de vaisseaux transportant des hommes sur Mars. Un énorme ballon gonflé à l'hélium transportant la soucoupe avait commencé son ascension d'environ trois heures d'une base militaire à Kauai à Hawaii, selon la Nasa dont la télévision a retransmis en direct l'expérience. Il s'agissait du deuxième essai sur les trois prévus de cette technologie de freinage d'entrée dans l’atmosphère appelée "Low-Density Supersonic Decelerator", ou LDSD jugée cruciale pour le succès des futures missions habitées sur la planète rouge. Lors de la première tentative en juin 2014 le parachute s'était déchiré au tout début de la descente. La Nasa a donc modifié sa conception pour ce nouveau test mais ne pouvait pas encore donner de détails lundi soir sur la manière dont le parachute a fonctionné sauf de dire qu'il s'était déployé seulement "partiellement", selon le centre de contrôle.

  • Piratage du site de l'US Army attribué à l'armée électronique syrienne
    AFP, 09/06/2015 10h12
    L'armée de terre américaine a annoncé lundi avoir temporairement fermé son site internet grand public, après un piratage revendiqué sur Twitter par l'armée électronique syrienne (SEA) qui soutient le président Bachar al-Assad. Après avoir constaté qu'un contenu de son site avait été "compromis", l'armée de terre "a pris les mesures préventives appropriées pour s'assurer qu'il n'y avait pas de vol de données de l'armée, en fermant son site internet temporairement", a-t-elle déclaré dans un communiqué de presse. L'Armée électronique syrienne, qui soutient le président Bachar al-Assad, a déjà mené des attaques contre les sites internet de presse dans le monde entier, dont ceux du New York Times ou du Washington Post.

  • Etats-Unis: emprisonné sans procès comme ado, il se suicide après sa sortie
    AFP, 09/06/2015 10h10
    Un jeune Américain, emprisonné sans procès et maltraité pendant trois ans dans l'une des prisons les plus dures des Etats-Unis, dont il était devenu une figure emblématique, s'est donné la mort deux ans après sa sortie. Comme il avait tenté de le faire à plusieurs reprises en prison, Kalief Browder s'est pendu chez lui et a été retrouvé samedi par sa mère, selon la famille. Il avait 22 ans. Depuis sa sortie de Rikers Island sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui, le jeune homme était devenu le visage et la voix des abus commis dans ce gigantesque centre pénitentiaire, qui se trouve à quelques encablures seulement de Manhattan. Son témoignage sur les maltraitances qu'il a subies, outre les coups des autres prisonniers et des gardiens, il avait aussi passé deux ans à l'isolement, a permis de lancer des réformes pour tenter d'arrêter la violence endémique dans la prison et d'interdire que les adolescents ne soient mis au "mitard". Son cas avait eu un fort impact sur l'opinion publique et plusieurs célébrités s'étaient prises d'amitié pour le jeune homme comme le rapeur Jay-Z. Rand Paul, qui brigue l'investiture républicaine pour la présidentielle, s'était aussi saisi du cas du jeune homme, tout comme le ministère fédéral de la Justice. La famille a pour sa part rendu le traitement subi en prison responsable du suicide du jeune homme. "Il n'a pas pu surmonter la peine et les tourments provoqués par son expérience dans une cellule d'isolement", indique-t-elle dans un communiqué. "Nous demandons que le maire (Bill de Blasio) et tous les responsables de la ville de New York s'assurent que personne à New York ne soit obligé d'endurer ce que Kalief a subi", poursuit-elle. Le maire a qualifié de tragédie la mort du jeune homme. "Bon nombre des réformes que nous menons à Rikers Island en ce moment même sont le fruit de l'exemple de Kalief Browder. J'aurais tellement souhaité ne pas le perdre mais (...) il n'est pas mort en vain", a déclaré le maire. Selon le magazine le New Yorker, qui avait fait de l'affaire Browder une "cause célèbre", le jeune homme souffrait de paranoïa et de dépression. Le centre pénitentiaire de Rikers Island, qui compte environ 14.000 détenus pour la plupart en préventive, souffre "d'une culture profondément enracinée et endémique de la violence", en particulier des brutalités commises par les gardiens contre les adolescents, avait dénoncé un rapport officiel l'année dernière.

  • Corée du Sud: 7e cas mortel de coronavirus Mers
    AFP, 09/06/2015 10h05
    La Corée du Sud a annoncé mardi un septième décès dû au coronavirus Mers et a confirmé la présence de huit nouveaux cas de l'épidémie, la plus étendue en dehors de l'Arabie saoudite. Le dernier décès concerne une femme de 68 ans entrée en contact avec un patient à l'hôpital de Séoul les 27 et 28 mai, a indiqué le ministère sud-coréen de la Santé. Il y a deux semaines, les autorités n'avaient recensé que quatre cas de contamination. Le dernier décès en date concerne un octogénaire diagnostiqué à Daejeon, à 140 km au sud de Séoul, selon le ministère de la Santé. L'épidémie de coronavirus Mers, un virus plus mortifère mais moins contagieux que celui du Sras ou Syndrome respiratoire aigu sévère (près de 800 morts dans le monde en 2003), provoque l'inquiétude générale en Corée du Sud. Environ 2.500 personnes ont été placées en quarantaine, chez elles ou à l'hôpital, tandis que près de 2.000 écoles, pour la plupart situées à Séoul et dans la province voisine de Gyeonggi, ont fermé leurs portes. Le premier cas avéré de coronavirus Mers avait été constaté le 20 mai chez un patient de retour du Moyen-Orient. Les autorités sud-coréennes, accusées d'avoir tardé à prendre des mesures pour identifier les porteurs potentiels après le diagnostic du premier infecté, ont promis dimanche une campagne "tous azimuts" pour limiter la propagation de l'épidémie.

  • Ukraine: plusieurs morts dans l'incendie d'un dépôt pétrolier près de Kiev
    AFP, 09/06/2015 10h03
    Plusieurs pompiers sont morts dans l'incendie "gigantesque" d'un dépôt pétrolier près de Kiev, poussant le ministère de l'Intérieur à mettre ses équipes en état d'alerte, a annoncé mardi le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov. "Explosion d'un dépôt pétrolier près de Vassylkiv (30 km au sud-ouest de Kiev). Gigantesque. Plusieurs pompiers morts. Secouristes mobilisés, la Garde nationale en état d'alerte", a écrit M. Avakov sur son compte Twitter. L'incendie s'est déclaré lundi soir dans un réservoir de 900 m3 du dépôt et le feu s'est ensuite propagé aux réservoirs voisins, selon un communiqué du service des situations d'urgence. "Cinq personnes ont été hospitalisées avec des brûlures", souligne le service sans plus de précision sur les victimes dont "le nombre est en train d'être déterminé".

  • Après une polémique, le PDG d'Orange invité à se rendre en Israël
    AFP, 08/06/2015 10h31
    Israël a invité le PDG du groupe français de téléphonie Orange à se rendre dans l'Etat hébreu, ce qu'il a accepté, pour discuter de sa présence dans ce pays, objet d'une polémique que l'opérateur cherche à désamorcer. "Le gouvernement d'Israël a invité (le PDG d'Orange Stéphane Richard) à se rendre en Israël", a indiqué dimanche un responsable gouvernemental israélien, sous couvert de l'anonymat. Selon cette source, M. Richard avait sollicité un entretien avec l'ambassadeur d'Israël à Paris mais ce dernier a reçu ordre de ne pas rencontrer le PDG d'Orange et de lui proposer à la place de se rendre en Israël. A Paris, un porte-parole du groupe français a indiqué dimanche soir que Orange "accueille favorablement" l'invitation d'Israël et que son PDG Stéphane Richard s'y rendra "prochainement" pour y "réaffirmer l'engagement du groupe". Depuis mercredi, l'opérateur français cherche à éteindre la polémique déclenchée par des propos tenus au Caire par M. Richard sur la volonté de son groupe "de retirer la marque Orange d'Israël". Selon le porte-parole du groupe, ce voyage "permettra à Stéphane Richard de clarifier ce malentendu (...) et d'apporter toutes les précisions nécessaires pour mettre un terme à cette polémique et y réaffirmer l'engagement du groupe". La déclaration polémique, interprétée par certains comme une tentative de boycotter Israël, avait soulevé une tempête de critiques dans l'Etat hébreu, y compris du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Dès samedi le patron du groupe a assuré que "Orange est présent en Israël pour y rester". Le groupe y est notamment actif au travers de deux filiales.


  • Mexique: le parti du président Nieto obtient la majorité aux législatives
    AFP, 08/06/2015 10h26
    Le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) du président Peña Nieto a obtenu dimanche une majorité simple aux élections législatives malgré des manifestations dans plusieurs Etats. Le PRI obtiendrait entre 29,87% et 30,85% des suffrages exprimés, suivi par le parti conservateur PAN, crédité de 21,47% à 22,7% des voix, selon l'Institut national électoral (INE). Ces élections de mi-mandat constituent un test pour le président Nieto et son parti, confrontés à une série de violences et de scandales politiques. Le Parti révolutionnaire institutionnel devrait au final obtenir entre 196 et 203 des 500 sièges de l'Assemblée. Le principal parti de gauche mexicain, le Parti de la révolution démocratique (PRD), est le grand perdant de ces élections, crédité seulement de 11-12% des voix, contre 18,4% en 2012. Dans la journée, plusieurs incidents s'étaient déroulés dans les Etats d'Oaxaca et du Guerrero, dans le sud du pays. Des enseignants radicaux, mobilisés contre une réforme de l'éducation, et les parents de 43 étudiants disparus l'an dernier, dénonçant la collusion entre hommes politiques et narcotrafiquants, avaient tenté d'empêcher l'élection, bloquant des bureaux de vote, incendiant du matériel électoral ou dressant des barrages. D'importants effectifs militaires et policiers avaient été déployés et 88 personnes ont été interpellées à Oaxaca. Malgré ces incidents, les autorités électorales ont indiqué que 99,95% des bureaux de vote avaient pu fonctionner normalement afin d'élire 500 députés, neuf gouverneurs et 900 maires.

  • Le G7 reste inflexible avec Moscou et uni face au terrorisme
    AFP, 08/06/2015 10h23
    Les dirigeants du G7 vont réaffirmer lundi en Allemagne leur unité face au terrorisme et aux foyers internationaux de crise, en clôture d'un sommet sur lequel plane l'ombre de la Russie, maintenue à l'écart pour son implication dans le conflit en Ukraine. Le communiqué final de la réunion au château d'Elmau en Bavière (sud) devrait faire écho aux discours de fermeté que les Occidentaux ont multiplié dimanche à l'adresse du président russe Vladimir Poutine, plaidant notamment pour le maintien de leurs sanctions contre Moscou. "Je pars du principe que nous allons envoyer un signal d'unité" sur cette question, a prédit la chancelière allemande Angela Merkel dimanche soir dans un entretien télévisé. Au premier jour de la rencontre organisée dans les Alpes bavaroises, le président américain Barack Obama et Mme Merkel ont estimé que les sanctions devaient rester en place jusqu'à ce que la Russie "respecte la souveraineté ukrainienne". La Maison Blanche a souligné un plein "accord" avec Berlin "sur le fait que la durée des sanctions devrait être clairement liée à la mise en oeuvre complète par la Russie des accords de Minsk", négociés en février par Mme Merkel et le président français François Hollande. L'Ukraine et, dans une moindre mesure, l'impasse des négociations entre la Grèce et ses créanciers internationaux pour éviter à Athènes un défaut de paiement ont éclipsé dimanche l'agenda officiel du G7, forum qui réunit les Etats-Unis, l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, l'Italie, le Canada et le Japon.La crise grecque risque de revenir à la table des dirigeants lundi, avec la présence attendue de la directrice du FMI Christine Lagarde. Mais "nous sommes tous d'avis qu'il y a encore beaucoup de travail devant nous", a prévenu Mme Merkel dimanche. Le sommet des sept puissances industrielles doit consacrer une bonne part de sa dernière journée à des débats sur la lutte contre le terrorisme et sur l'aide au développement avec six chefs d'Etat et de gouvernement du Moyen-Orient et d'Afrique.

  • République dominicaine: procès de Français accusés de trafic de drogue
    AFP, 08/06/2015 10h19
    Le procès de 14 personnes, dont quatre Français, accusées de trafic de cocaïne en République Dominicaine, se poursuit ce lundi à Saint-Domingue, après avoir repris vendredi au terme de nombreux reports. La crainte d'une nouvelle suspension a plané à la réouverture des débats vendredi, après que le défenseur d'un accusé dominicain a demandé à une juge de se récuser en raison d'un différend entre eux. Après délibération, les trois magistrats ont toutefois décidé de poursuivre le procès. Vendredi, l'ex-chef des services antidrogues dominicains Rosado Mateo a été appelé à la barre des témoins et a identifié les quatre accusés Français comme étant les hommes interpellés à bord d'un avion privé transportant de la cocaïne en 2013 dans l'est du pays. A bord du Falcon 50 intercepté sur le tarmac de l'aéroport de Punta Cana dans la nuit du 19 au 20 mars 2013, "il y avait ces deux messieurs à l'avant, un à droite, l'autre à gauche", a déclaré Rosado Mateo, désignant les pilotes Pascal Fauret et Bruno Odos. Il a ajouté que se trouvaient également dans l'appareil l'entremetteur Alain Castany et le passager Nicolas Pisapia, qui avait "une bouteille de vin et un verre", assis à côté de plusieurs valises dans lesquelles la police a trouvé 680 kilos de cocaïne. Les quatre Français sont accusés par le procureur Milciades Guzman de former, avec leurs 10 coaccusés dominicains membres de différents organes de sécurité publique ou aéroportuaire, un réseau international de trafiquants de drogue. Les débats reprennent ce lundi. Les audiences suivantes sont prévues ensuite les 12, 15, 16 et 19 juin. Le procès, annoncé depuis fin 2014, accumule les reports en raison de problèmes de procédures et d'arguties juridiques présentées à tour de rôle par l'ensemble des parties.

  • Turquie: le parti d'Erdogan perd sa majorité absolue au Parlement
    AFP, 08/06/2015 10h16
    Le parti du président turc Recep Tayyip Erdogan a essuyé un sérieux revers dimanche aux législatives et perdu sa majorité absolue détenue depuis treize ans au Parlement, enterrant de fait ses espoirs de renforcer son règne sans partage sur le pays. Selon les résultats définitifs, le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) est arrivé sans surprise en tête du scrutin mais n'a recueilli que 40,7% des suffrages et 258 sièges de députés sur 550, le contraignant pour la première fois à former un gouvernement de coalition. Autre première dans le paysage politique turc, le parti kurde HDP (Parti démocratique du peuple) a largement franchi la barre des 10% imposée aux partis pour obtenir un siège sur les bancs du Parlement. Avec 13% des voix, il en obtient 79. "Nous avons remporté une grande victoire (...) ceux qui veulent la liberté, la démocratie et la paix ont gagné, ceux qui veulent l'autoritarisme, qui sont arrogants et qui se considèrent comme les seuls détenteurs de la Turquie ont perdu", a déclaré le chef de file du HDP, Selahattin Demirtas, lors d'une conférence de presse à Istanbul. Le HDP comptait déjà 29 sièges dans l'Assemblée sortante. Mais ils avaient été élus sous l'étiquette indépendante pour contourner le seuil obligatoire des 10%. Ces députés n'avaient retrouvé leurs couleurs et formé un groupe qu'une fois en fonction. Les deux autres principaux concurrents du parti au pouvoir, le Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) et le Parti de l'action nationaliste (MHP, droite), obtiennent 25,1% et 16,4% des voix et totalisent 132 et 81 sièges.

  • Népal : la police donne des cours d'autodéfense aux victimes du séisme
    AFP, 05/06/2015 17h47
    La police népalaise a annoncé vendredi avoir entrepris de donner des cours d'autodéfense aux femmes et aux enfants victimes du récent double séisme après une série d'attaques dans des camps de rescapés. Les deux tremblements de terre des 25 avril et 12 mai ont fait 8.700 morts et laissé près de 500.000 personnes sans abri, contraintes de camper. "Des cas de mauvais traitement et de violences ont été enregistrés dans des camps et des femmes se sont plaintes de ne pas s'y sentir en sécurité", a expliqué une responsable de la police, Tara Devi Thapa, qui coordonne les cours. "Ces techniques vont les aider à se sentir plus en confiance face aux agresseurs et leur serviront pour leur protection", a-t-elle précisé.

  • Pakistan: 8 des 10 suspects de l'attaque contre Malala ont été libérés
    AFP, 05/06/2015 17h44
    Huit des dix Pakistanais, soupçonnés d'avoir participé à l'attaque qui a grièvement blessé la militante pour l'éducation des femmes Malala Yousafzai en 2012, ont été libérés faute de preuves, ont indiqué vendredi plusieurs responsables locaux. Malala a été blessée par balle à la tête en octobre 2012 par des rebelles talibans qui avaient pris d'assaut son bus scolaire. Plusieurs de ses camarades ont également été blessées dans cette attaque qui a fait de la jeune fille une célébrité mondiale, couronnée en 2014 par le prix Nobel de la paix. En avril dernier, des responsables locaux, militaires notamment, avaient annoncé que dix hommes soupçonnés d'avoir fomenté l'attaque avaient été condamnés à la prison à vie par un tribunal de Mingora, capitale du district de Swat, où avait eu lieu l'assaut. Les suspects avaient été arrêtés par l'armée à la suite d'une opération antitalibans menée conjointement avec la police et les services de renseignement. Leur procès avait été tenu secret et à l'écart des médias, jusqu'à l'annonce des verdicts. Mais ce vendredi, Salim Khan Marwat, le chef de la police de Swat, a indiqué que, contrairement à cette première annonce, seuls deux suspects avaient été condamnés, les huit autres ayant été blanchis et libérés.

  • Réunion de l'ONU sur l'Ukraine après la brève augmentation de violences
    AFP, 05/06/2015 17h41
    La situation en Ukraine, théâtre d'une brève flambée de violences, était vendredi au coeur d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, la communauté internationale s'inquiétant du regain de tensions. Sur le terrain, les combats se poursuivent, mais comparée à mercredi, jour d'une offensive meurtrière des séparatistes prorusses, selon Kiev, contre la localité de Mariinka, à une vingtaine de kilomètres de Donetsk (est), leur intensité a considérablement baissé. L'Ukraine a elle-même demandé d'aborder la question de cette offensive et de la récente augmentation des tensions au cours de la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, a affirmé sur son compte Twitter le représentant de Kiev auprès des Nations unies, Iouri Sergueïev. L'Union européenne, les Etats-Unis, ainsi que Paris et Berlin, parrains des très fragiles accords de paix de Minsk 2, signés le 12 février, ont unanimement exprimé leur préoccupation concernant cette reprise des affrontements dans la partie orientale de l'Ukraine, Moscou avertissant de son côté que le processus de paix risquait de "voler en éclats". Le président ukrainien Petro Porochenko a annoncé qu'une conversation téléphonique était prévue avec son homologue américain Barack Obama vendredi afin de "coordonner leurs positions en vue du sommet du G7", dimanche et lundi en Allemagne. Le dirigeant ukrainien a également fait savoir qu'il allait s'entretenir avec la chancelière allemande Angela Merkel.

  • Tarek Aziz, le chef de la diplomatie de Saddam Hussein est décédé
    AFP, 05/06/2015 17h37
    L'ancien ministre irakien des Affaires étrangères Tarek Aziz, qui était la voix du dirigeant Saddam Hussein à l'étranger, est décédé vendredi dans un hôpital du sud de l'Irak après avoir passé des années en prison, a indiqué un responsable provincial. "Tarek Aziz est décédé à l'hôpital (...) de la ville de Nassiriya où il avait été transporté lorsque sa santé s'est dégradée", a déclaré Adel Abdelhussein al-Dakhili, le vice-gouverneur de la province de Zi Qar, où l'ancien chef de la diplomatie était emprisonné. Le responsable n'a pas précisé la cause du décès de Tarek Aziz, qui souffrait depuis longtemps de problèmes cardiaques et respiratoires, d'une tension artérielle élevée et de diabète. En 2011, l'ancien ministre avait demandé au Premier ministre d'alors, Nouri Al-Maliki, de hâter son exécution à cause de sa mauvaise santé. Tarek Aziz avait été condamné à mort en 2010 après avoir été jugé coupable de meurtre délibéré et crimes contre l'humanité pour la répression qui avait visé des partis religieux dans les années 1980. Il avait également été condamné à plusieurs peines de prison pour d'autres accusations. Nommé ministre des Affaires étrangères en 1983, il avait été désigné vice-Premier ministre en 1991. Tarek Aziz, qui était le seul chrétien dans le premier cercle de Saddam Hussein, était l'un des dirigeants irakiens les plus connus dans le monde entier même si on ne lui a jamais prêté un réelle influence politique auprès du dictateur. Fidèle à Saddam Hussein jusqu'à sa chute en 2003, M. Aziz s'était rendu lui-même aux Américains après l'invasion de l'Irak en mars 2003.




  • Colombie: une Commission de la Vérité pour consolider la paix
    AFP, 05/06/2015 09h39
    Le gouvernement de la Colombie et la guérilla des Farc se sont mis d'accord jeudi sur la mise en place d'une Commission pour la recherche de la Vérité sur le conflit colombien après la signature d'un accord de paix. "Nous sommes parvenus à un accord pour la mise en place, après la signature d'un accord (de paix) final, d'une "Commission pour la recherche de la Vérité, la Cohabitation et la Non-répétition", qui sera un organisme indépendant et impartial de caractère extra-judiciaire", est-il écrit dans un communiqué commun lu devant la presse par le diplomate cubain Rodolfo Benitez, dont le pays est, avec la Norvège, garant du processus de paix en cours depuis deux ans et demi à La Havane. Dans ce cadre, les parties "s'engagent à contribuer (...) à la découverte de la vérité sur tout ce qui s'est passé pendant le conflit, y compris les graves violations des droits de l'homme et les atteintes au droit humanitaire international", indique le texte.


  • Le ralentissement du réchauffement climatique depuis 1998: un leurre statistique
    AFP, 05/06/2015 09h36
    Une nouvelle analyse des températures relevées à la surface du globe remet en question le pic du réchauffement climatique au 21e siècle décrit dans plusieurs études, dont le dernier rapport des experts du GIEC. Selon cette étude publiée jeudi dans la revue américaine Science, aucune diminution discernable du réchauffement n'a été relevée entre la seconde moitié du 20e siècle (période de montée des températures liée aux activités humaines)et les quinze premières années du 21e siècle, durant lesquelles ce phénomène paraissait se stabiliser. Les chercheurs de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) ont analysé des relevés de températures provenant de milliers de stations d'observations météorologiques à terre et en mer, sur des navires et des bouées. Ils ont conclu que les températures au 21e siècle n'avaient pas plafonné. Tout au contraire: le rythme d'accroissement sur cette période est au moins aussi important que lors des cinquante dernières années du 20e siècle. Selon ces climatologues, ces résultats et d'autres tendent à indiquer que le ralentissement du réchauffement depuis 1998 n'est qu'une illusion.


  • Roland-Garros: Serena Williams, malade et épuisée mais en finale malgré tout
    AFP, 05/06/2015 09h30
    L'indomptable Serena Williams, grippée depuis plusieurs jours, a encore montré ce qui la séparait du commun des joueuses en se hissant au mental jeudi en finale de Roland-Garros, où elle sera opposée à la Tchèque Lucie Safarova. Pendant près d'une heure, pendant la demi-finale l'opposant à la Suissesse Timea Bacsinszky, N.24 mondiale, Williams est apparue sans énergie, essoufflée à la moindre course et accablée par la chaleur. Dès la fin du match, son entraîneur Patrick Mouratoglou a confirmé que la N.1 mondiale était grippée depuis quelques jours déjà, au point d'à peine pouvoir se tenir debout. Mais l'Américaine, déjà sacrée deux fois à Paris (2002, 2013), n'est pas faite du même bois que tout le monde. En souffrance pendant près d'une heure, elle s'en est remise à sa simple volonté pour inscrire les dix derniers jeux et s'imposer 4-6, 6-3, 6-0. "J'ai essayé de continuer à me battre. Je ne me sentais pas bien. Je ne sais pas où j'ai trouvé l'énergie", a confié en français sur le court une Williams épuisée. Samedi, l'Américaine disputera sa 24e finale d'un tournoi du Grand Chelem. Elle essaiera d'obtenir son 20e titre, ce qui la rapprocherait un peu plus du record de l'Allemande Steffi Graf (22) pour l'ère Open (depuis 1968). Depuis l'édition 2009 de l'US Open, Williams n'a plus perdu une demi-finale d'un "Majeur". Elle en a désormais gagné 24 sur 27, mais celle-ci fut particulièrement dure à aller chercher.


  • Naufrage en Chine: plus d'espoir de retrouver des survivants
    AFP, 05/06/2015 09h27
    Les autorités chinoises ont admis vendredi qu'il n'y avait plus d'espoir de retrouver des survivants après le naufrage d'un navire de croisière lundi dans le Yangtsé avec 456 personnes à bord, mais elles devront répondre à la colère de nombreuses familles qui réclament des explications. A Jianli (centre), l'épave de l'Etoile de l'Orient, navire de 76 mètres de long et de 2.200 tonnes qui avait chaviré quille en l'air, a été remise d'aplomb dans la nuit de jeudi à vendredi, à l'aide de deux puissantes grues, mais restait à demi immergée, avec deux ponts hors de l'eau. Un porte-parole du ministère chinois des Transports, Xu Chengguang, a semblé écarter tout espoir de trouver de nouveaux survivants, assurant jeudi soir que l'opération de redressement du navire avait été décidée "sur la base de l'opinion générale qu'il n'y avait plus de possibilité de survie" dans l'épave et que "les chances de retrouver des survivants (étaient) de plus en plus minces". Vendredi, M. Xu a indiqué que la prochaine phase des opérations serait de remettre complètement à flot le navire et d'en fouiller l'intérieur.


  • Etats-Unis: piratage de données de 4 millions d'employés fédéraux, la Chine soupçonnée
    AFP, 05/06/2015 09h25
    Le gouvernement américain a annoncé jeudi avoir détecté le piratage informatique des données personnelles de quatre millions d'employés fédéraux qui, selon le Washington Post, aurait été perpétré par des Chinois, dernière offensive numérique en date contre des intérêts américains. Cette "cyber-intrusion" a été détectée en avril 2015 par l'Office of Personnel Management (OPM), qui gère les effectifs du gouvernement et attribue des centaines de milliers d'accréditations aux fonctionnaires fédéraux chaque année. Elle aurait été fomentée en décembre par des pirates informatiques chinois, selon le Washington Post, qui l'a appris de responsables américains sous couvert d'anonymat. Il s'agirait du deuxième piratage majeur de cette agence perpétré par la Chine. Dans un communiqué, l'OPM a indiqué que les données personnelles d'environ 4 millions d'employés, actuels et anciens, du gouvernement auraient été compromises et a annoncé que ces personnes seraient informées à partir du 8 juin. Mais elle n'a pas exclu que d'autres victimes soient identifiées au cours de l'enquête et a proposé de les dédommager à hauteur d'un million de dollars en cas "de fraude et de vol d'identité". Cette agence a utilisé de nouveaux outils informatiques ces derniers mois qui lui ont permis de détecter cette attaque quatre mois après son lancement. Or celle-ci a été menée au moment même où l'OPM se dotait de nouvelles procédures de sécurité. L'objectif des pirates n'était pas immédiatement clair, entre vol d'identités et espionnage. Le FBI a indiqué dans un bref communiqué enquêter sur cette affaire et "prendre au sérieux toutes les attaques potentielles contre les systèmes du secteur public et privé".


  • 23.000 personnes à Munich pour protester contre le sommet du G7
    AFP, 04/06/2015 18h17
    Environ 23.000 personnes, selon la police, ont commencé à défiler jeudi à Munich (sud de l'Allemagne) pour protester contre la tenue dimanche et lundi dans la région d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement du G7. Réunis dans le centre-ville, notamment à l'appel des Verts allemands, les manifestants ont commencé à défiler sous le soleil et dans le calme vers 15h00 locales (13h00 GMT) dans une capitale bavaroise en mode vacances, ce jeudi étant férié dans les régions catholiques d'Allemagne (Fête-Dieu). Les organisateurs avaient évoqué un nombre de participants pouvant aller jusqu'à 30.000 personnes. Les manifestants marchaient derrière une banderole de tête sur laquelle on pouvait lire: "stopper le TTIP (le traité de libre-échange entre l'UE et les Etats-Unis), sauver le climat, combattre la pauvreté". Ils souhaitaient faire entendre leur voix avant que les dirigeants des sept pays les plus industrialisés de la planète ne se retrouvent au château d'Elmau, à une centaine de kilomètres de là, à partir de dimanche.

  • 2e Guerre mondiale: l'empereur Akihito exprime les "profonds remords" du Japon
    AFP, 04/06/2015 18h14
    L'empereur Akihito du Japon a fait part des "profonds remords" de son pays pour les crimes commis pendant la Seconde Guerre mondiale, en recevant à Tokyo le président philippin Benigno Aquino. "Au cours de la Seconde Guerre mondiale, des batailles acharnées entre le Japon et les Etats-Unis se sont déroulées sur le sol philippin, entraînant la perte de nombreuses vies humaines philippines", a rappelé Akihito dans un discours prononcé mercredi soir au palais impérial. "C'est un fait dont nous, les Japonais, devons nous souvenir longtemps avec un profond sens de remords", a souligné l'empereur, selon une traduction officielle en anglais. "Et en particulier, en cette année du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, je présente mes condoléances les plus sincères à tous ceux qui ont perdu la vie pendant le conflit", a-t-il ajouté.

  • Hong Kong: une marée de chandelles pour commémorer Tiananmen
    AFP, 04/06/2015 18h12
    Un parc du centre de Hong Kong était transformé jeudi soir en une marée de chandelles, alors que des dizaines de milliers de personnes y étaient rassemblées pour commémorer la répression du printemps de Pékin en 1989 sur la place Tiananmen. Si les Hongkongais marquent cet anniversaire chaque année le 4 juin, la manifestation de cette année revêt une signification particulière dans un contexte de tensions entre prodémocrates et l'exécutif local, soutenu par la Chine. "C'est une lutte permanente pour la justice", lançait avant le début du rassemblement Richard Tsoi, de l'Alliance au soutien des mouvements démocratiques et patriotiques en Chine, organisatrice de la manifestation. Les organisateurs des commémorations attendaient 150.000 personnes pour cette veillée aux chandelles dans le parc Victoria. Après un début de manifestation marqué par chants et discours, la foule a passé ensuite un long moment à brandir des bougies en silence. Des étudiants, qui étaient le fer de lance des manifestations de cet hiver, ont ensuite brûlé une copie de la "constitution" de Hong Kong avec les nouvelles lois électorales. Le Legislative Council (LegCo), parlement de Hong Kong, doit en effet examiner le 17 juin un projet de réforme prévoyant de faire voter pour la première fois tous les Hongkongais majeurs à l'élection en 2017 du chef de l'exécutif de ce territoire autonome chinois. Cette réforme est toutefois assortie d'une clause limitant à deux ou trois le nombre de candidats, lesquels devront en outre avoir reçu l'aval d'un comité loyal au PCC. Le mouvement prodémocratie, qui fustige une "démocratie tronquée", a paralysé l'an dernier pendant deux mois une partie de la ville.

  • Nucléaire: l'Iran évoque des "progrès importants" dans les négociations
    AFP, 04/06/2015 10h22
    L'Iran et les grandes puissances ont fait des "progrès importants" dans la rédaction de l'accord final sur le nucléaire iranien qui doit être conclu d'ici fin juin, a déclaré jeudi un négociateur de Téhéran. "Nous avons accompli des progrès importants dans le texte final mais pas autant en ce qui concerne les annexes, et le travail continue", a déclaré Abbas Araghchi, selon le site internet de la télévision d'Etat, à son arrivée à Vienne où une nouvelle série de discussions doit avoir lieu à partir de ce jeudi.

  • Après 31 ans dans le couloir de la mort, un Américain exécuté au Texas
    AFP, 04/06/2015 10h20
    Après trois décennies dans le couloir de la mort et sept exécutions reportées à la dernière minute, l'Américain Lester Bower, 67 ans, a été exécuté mercredi soir au Texas pour un quadruple meurtre qu'il a toujours nié, a-t-on appris auprès des autorités pénitentiaires. Dans la chambre d'exécution de Huntsville, au Texas (sud), Lester Bower a été déclaré décédé par injection létale de pentobarbital à 18H36 (00H36 GMT jeudi), a indiqué Jason Clark, porte-parole des prisons texanes. C'est le prisonnier le plus âgé et celui qui était resté le plus longtemps dans le couloir de la mort du Texas avant d'être exécuté, depuis le rétablissement de la peine capitale en 1982, selon le Centre d'information sur la peine capitale (DPIC). Au cours de ses années de prison, il avait multiplié les recours, demandant à être rejugé et clamant son innocence du meurtre en 1983 de quatre hommes dans un hangar isolé. Mais son ultime appel devant la Cour suprême, dans lequel il implorait de revoir sa sentence de mort, a été rejeté deux heures avant l'exécution. "On a beaucoup écrit sur cette affaire, mais tout n'était pas vrai", a-t-il déclaré dans ses derniers mots cités par le porte-parole. La haute Cour n'a pas précisé mercredi combien de juges lui auraient accordé un nouveau sursis dans ce cas controversé. Car depuis son procès en 1984, des témoins étaient apparus pour attester que les quatre victimes qu'il était accusé d'avoir tuées l'avaient en fait été par d'autres hommes dans une affaire de drogue. En mars, un précédent appel avait été rejeté par la Cour suprême mais trois des neuf juges auraient annulé sa sentence de mort. Lester Bower avait été reconnu coupable le 28 avril 1984 du quadruple meurtre. Après avoir menti sur sa présence dans le hangar, il avait reconnu avoir acheté un avion ultra-léger à l'un des quatre hommes mais a toujours nié les avoir tués. Des pièces de l'ULM avaient été retrouvées à son domicile. Il s'agit de la quinzième exécution de l'année aux Etats-Unis, dont 8 au Texas, selon le DPIC.

  • Indonésie: éruption du volcan Sinabung, des milliers d'habitants évacués
    AFP, 04/06/2015 10h17
    Près de 3.000 habitants ont été évacués en Indonésie après une éruption du volcan Sinabung, sur l'île de Sumatra, qui a entraîné le déclenchement du plus haut niveau d'alerte, a indiqué jeudi un responsable local. Après une forte augmentation de l'activité volcanique constatée mardi soir, la police et l'armée ont évacué les habitants de quatre villages jusqu'à 13 km du volcan, dans le district Karo, a déclaré le lieutenant colonel indonésien Asep Sukarna. Les quantités de cendres brûlantes, de fumée et de pierres s'échappant du volcan ont considérablement augmenté depuis dimanche, avec une coulée de lave visible sur le cratère, selon le chef de la Station d'observation du mont Sinabung, culminant à près de 2.500 mètres d'altitude. "L'activité volcanique reste élevée jusqu'à maintenant, entraînant des secousses sismiques", a déclaré M. Sukarna, responsable militaire du district. Près de 10.000 habitants de la zone ont été évacués de leurs domiciles depuis que le volcan est entré dans une longue éruption en 2013, après environ 400 ans de sommeil. Une importante éruption en février 2014 avait provoqué la mort de 16 personnes englouties par des nuages de cendres brûlants. Le Sinabung est l'un des 129 volcans actifs en Indonésie, archipel situé sur la "ceinture de feu du Pacifique", un alignement de volcans qui bordent l'océan Pacifique en suivant un ensemble de limites de plaques tectoniques et de failles sismiques. Le volcan Merapi, le plus actif du pays, situé sur la grande île de Java et culminant à près de 2.900 mètres d'altitude, a connu depuis 2010 une série d'éruptions qui ont provoqué la mort de plus de 350 personnes.

  • Roland-Garros: Djokovic stoppe Nadal en quarts de finale
    AFP, 04/06/2015 09h32
    Novak Djokovic s'est rapproché un peu plus d'un premier sacre à Roland-Garros, en devenant le deuxième joueur à faire capituler Rafael Nadal sur la terre battue parisienne avec une maestria, mercredi en quarts de finale. Le rêve du N.1 mondial prend forme. Depuis 2011, l'année de son émergence au sommet du classement ATP, il attend de décrocher le dernier titre du Grand Chelem manquant à son palmarès. Une victoire en finale dimanche lui permettrait de réussir le Grand Chelem en carrière-à savoir gagner les quatre "Majeurs"-, un exploit seulement réussi par sept joueurs dans l'histoire: Fred Perry, Donald Budge, Rod Laver, Roy Emerson, Andre Agassi, Roger Federer et Nadal. Le Serbe a peut-être fait le plus difficile en devenant le deuxième joueur à vaincre Nadal (N.7) à Roland-Garros. L'Espagnol, neuf fois sacré à Paris, n'y avait jusqu'ici connu qu'un revers-pour 70 victoires-, en 2009 en huitièmes de finale contre le Suédois Robin Soderling. Par six fois, il s'était dressé sur la route de Djokovic à la Porte d'Auteuil, le battant à chaque fois, en quarts en 2006, en demies en 2007, 2008 et 2013, et en finale en 2012 et 2014.


  • Irak: un raid rase une importante "usine" de voitures piégées de l'EI
    AFP, 04/06/2015 09h29
    Une frappe a détruit mercredi en Irak l'un des plus importants sites de fabrication de voitures piégées du groupe Etat islamique (EI), une arme dévastatrice de plus en plus utilisée par l'organisation jihadiste dans son offensive en territoire irakien. Des responsables irakiens ont affirmé que le raid avait tué un nombre indéterminé de jihadistes, mais aussi de civils. Ils ont ajouté que la frappe avait été menée par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, qui a défendu sa campagne aérienne contre l'EI malgré les avancées jihadistes en Irak et en Syrie voisine ces dernières semaines. Un rapport quotidien de la coalition a fait état d'une frappe "près de Hawija contre un site VBIED (engin explosif improvisé placé dans des véhicules)", mais sans que l'on soit certain qu'il s'agisse du même site. Cette installation, à l'entrée de la ville de Hawija, à 225 km au nord de Bagdad, servait au groupe ultraradical sunnite à piéger des véhicules, dont des Humvee blindés, selon les responsables irakiens. "C'était la plus grande" de l'EI, a affirmé un colonel.


  • Fifa: Blazer admet l'existence de pots-de-vin
    AFP, 04/06/2015 09h27
    L'Américain Chuck Blazer, ancien haut dirigeant de la Fifa, a reconnu que des pots-de-vin avaient été versés lors des processus d'attribution des Coupes du monde de 1998 et 2010, une nouvelle bombe au lendemain de la démission de Sepp Blatter, lâché par tous. Ces révélations de M. Blazer, rendues publiques mercredi par la justice américaine, datent de 2013 lorsqu'il avait été inculpé de racket et corruption. Leur publication prend une toute autre ampleur au moment où la Fédération internationale de football (Fifa) traverse une crise sans précédent. Ancien membre du comité exécutif de la Fifa de 1996 à 2013 et longtemps secrétaire général de la Concacaf (Confédération d'Amérique du nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes), de 1990 à 2011, M. Blazer a plaidé coupable en novembre 2013 de racket, virements frauduleux, blanchiment d'argent et évasion fiscale. Le millionnaire, incontournable pendant deux décennies dans le football sur le continent américain, a dévoilé les coulisses des attributions de deux éditions de la Coupe du monde dans ce qui constitue le premier témoignage d'un haut responsable de la Fifa sur certaines pratiques obscures de l'instance dirigeante du football. "Durant la période où j'ai travaillé pour la Fifa et la Concacaf, j'ai entre autres commis avec d'autres personnes au moins deux actes d'activité de racket", a déclaré M. Blazer qui a, depuis, été remis en liberté sous caution et a coopéré pleinement avec les enquêteurs.


  • Irak et Syrie: Blinken évoque 10.000 jihadistes de Daech tués depuis le début des raids
    AFP, 03/06/2015 17h53
    Plus de 10.000 militants du groupe Etat islamique ont été tués depuis le début des raids aériens de la coalition internationale contre les jihadistes en Irak et en Syrie il y a neuf mois, a indiqué mercredi le numéro deux de la diplomatie américaine Antony Blinken. "Nous avons vu des pertes énormes au niveau de Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique), plus de 10.000 depuis le commencement de cette campagne, et ça va finir par avoir un effet", a assuré M. Blinken sur la radio France Inter, sans préciser s'il parlait de l'Irak, de la Syrie, ou des deux pays. Le secrétaire d'Etat adjoint américain était présent à Paris pour une réunion de la coalition internationale anti-jihadiste qui s'est tenue mardi. La vingtaine de pays et organisations internationales représentés ont apporté leur soutien au plan militaire du Premier ministre irakien Haider al-Abadi pour reconquérir la province occidentale d'Al-Anbar, sous contrôle des jihadistes. Ils l'ont aussi exhorté à mener à bien les réformes politiques pour mieux intégrer la minorité sunnite marginalisée.


  • Le Royaume-Uni interdit une pub d'YSL avec un mannequin "maladivement maigre"
    AFP, 03/06/2015 17h51
    Une publicité pour la marque de luxe française Yves Saint Laurent, publiée dans le magazine Elle UK, a été interdite par l'autorité de régulation de la publicité du Royaume-Uni qui a jugé que le mannequin qui y apparaît est "maladivement maigre". L'autorité britannique de surveillance de la publicité (ASA), qui est intervenue après avoir été saisie d'un plainte, considère que la pose du mannequin et l'éclairage de cette publicité attiraient particulièrement l'attention sur son buste où "l'on voit les côtes et les jambes du modèle qui apparaissent très maigres", dans sa décision publiée mercredi. "Nous considérons de ce fait que le mannequin semble maladivement maigre sur cette image et concluons que cette publicité est irresponsable", a ajouté l'organisme de contrôle. Le magazine Elle UK, dans lequel la publicité a été publiée, a dit à l'ASA n'avoir aucun commentaire à faire sur la plainte. La décision signifie que la publicité ne doit plus être publiée sous sa forme actuelle. Début avril, dans une offensive contre les ravages de l'anorexie, les députés français ont voté l'interdiction du recours à des mannequins trop maigres et dénutris, au grand dam d'agences qui se disent victimes d'une "stigmatisation". D'autres pays comme l'Espagne, l'Italie, la Belgique, le Chili ou Israël ont déjà pris des dispositions législatives ou réglementaires sur ce sujet. Cette nouvelle mesure était intervenue en France au lendemain de la création d'un délit d'incitation à la maigreur excessive. L'anorexie mentale touche 30.000 à 40.000 personnes en France, des femmes à une écrasante majorité (90%), et compte parmi les pathologies psychiatriques la plus forte mortalité.


  • Roland-Garros: Serena Williams en demi-finale
    AFP, 03/06/2015 17h47
    L'Américaine Serena Williams, N.1 mondiale, s'est qualifiée pour les demi-finales de Roland-Garros, en battant vendredi l'Italienne Sara Errani (N.17) en deux sets 6-1, 6-3. Williams, déjà sacrée en 2002 et 2013 à Paris, sera opposée en demie jeudi à la Suissesse Timea Bacsinszky (N.24) ou à la Belge Alison Van Uytvanck (N.93).


  • Inde: les nouilles instantanées Nestlé interdites de vente à New Delhi
    AFP, 03/06/2015 17h44
    Les autorités de New Delhi ont interdit mercredi la vente de nouilles instantanées Nestlé dans la capitale indienne après la détection d'une teneur en plomb élevée dans des échantillons. Le ministre de la Santé de New Delhi a annoncé que les très populaires nouilles Maggi seraient interdites pendant 15 jours, le temps pour le géant suisse de l'alimentation de rappeler et de remplacer les dizaines de milliers de paquets en vente dans les commerces de la capitale. "Nous avons interdit la vente de nouilles Maggi pour 15 jours. La société devra, pendant cette période, rappeler les stocks et les remplacer par de nouveaux, une fois toutes les vérifications et procédures réalisées", a dit Satyendra Jain aux journalistes. Les retraits volontaires de sachets se sont multipliés dans les commerces du pays après l'annonce de taux de plomb dépassant la limite dans des sachets en vente à Delhi et dans l'Etat de l'Uttar Pradesh (nord). Future Group, le premier groupe de distribution indien, a annoncé avoir retiré de la vente les sachets Maggi de ses 500 magasins "par mesure de précaution", le temps de connaître les résultats des testes lancés dans tout le pays.


  • Le Congrès américain prive la NSA de vastes moyens de surveillance
    AFP, 03/06/2015 17h41
    L'agence américaine de sécurité NSA, dont l'ampleur de la surveillance avait été révélée par Edward Snowden, a perdu une partie de ses outils avec l'adoption mardi par le Congrès d'une réforme-phare de la collecte des données téléphoniques. Cette loi protège mieux les libertés civiles et la vie privé tout en assurant "notre sécurité nationale", s'est félicité le président Barack Obama, promulguant cette loi quelques heures après son vote par le Congrès. A l'issue de plusieurs jours d'intenses tractations, le Sénat a donné son feu vert au USA Freedom Act, une législation ayant pour objectif de limiter le programme de la NSA en matière de collecte des métadonnées des appels téléphoniques (heure, durée, numéro appelé). "C'est un moment historique", a commenté le sénateur démocrate Patrick Leahy, à l'issue du vote remporté par 67 voix contre 32. Cette réforme est "le premier remaniement majeur depuis des décennies de la législation sur la surveillance par le gouvernement". La collecte des métadonnées téléphoniques par la NSA était la plus critiquée des mesures de surveillance mises en place dans le cadre du Patriot Act, voté juste après les attentats du 11 Septembre. L'ampleur des pouvoirs de surveillance octroyés à la NSA avait été révélée par son ancien consultant Edward Snowden en juin 2013. La réforme prévoit de transférer le stockage des métadonnées aux compagnies de télécommunications, afin d'apaiser les craintes sur la surveillance des Américains par leur gouvernement. Désormais, les autorités n'auront accès aux données que sur décision de justice émanant d'un tribunal antiterroriste secret, et avec l'identification précise d'une personne ou d'un groupe de personnes soupçonnées d'avoir un lien avec le terrorisme. Le chef de file de la majorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell, a qualifié la réforme de "pas en arrière".


  • Naufrage en Chine: tentative désespérée de retrouver de nouveaux survivants
    AFP, 03/06/2015 17h38
    Les sauveteurs chinois ont entrepris ce mercredi de découper la coque retournée du bateau de croisière qui a chaviré lundi dans le fleuve Yangtsé avec plus 450 personnes à bord, dans une tentative désespérée de retrouver de nouveaux survivants. Seuls 14 survivants au total ont été retrouvés mercredi, ainsi que 26 corps, certains repêchés à une cinquantaine de kilomètres en aval sur le cours du fleuve. Les recherches s'étendent désormais jusqu'à la ville de Wuhan (centre), 220 kilomètres en aval du naufrage. L'agence officielle Xinhua (Chine Nouvelle) a indiqué que les équipes dépêchées sur place avaient entrepris de découper la coque retournée. Celle-ci qui est échouée par 15 mètres de fond et émerge, devait aussi être soutenue par des grues avec des cables d'acier pour la stabiliser. "Le navire a sombré en un très court laps de temps, et il pourrait y avoir de l'air piégé dans la coque", a déclaré Li Qixiu, de l'Université d'ingenierie navale, cité par l'agence. "Cela signifie qu'il pourrait encore y avoir des survivants", a-t-il ajouté, selon Xinhua.


  • La coalition internationale réunie à Paris réaffirme sa détermination à combattre les terroristes de Daech
    Xinhua, 03/06/2015 09h47
    La coalition internationale contre l'Etat islamique (EI) qui s'est réunie ce mardi à Paris, a réaffirmé sa détermination à combattre Daech (Etat islamique en arabe), tout en reconnaissant parfois "des revers" face à l'offensive des Jihadistes. "Des échanges que nous avons eus ont permis de réaffirmer notre détermination commune et notre unité à combattre les terroristes de Daech qui sont de faux religieux mais de vrais criminels", a déclaré le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui a co-présidé, avec le Premier ministre irakien, Haider Al-Abadi, la réunion de Paris. Toutefois, M. Fabius n' a pas précisé, si la coalition internationale comptait adopter une nouvelle stratégie autre que les frappes aériennes, contre l'offensive des Jihadistes de l'Etat islamique. Car malgré les bombardements qui durent depuis dix mois, la coalition internationale n'a pu stopper l'avancée de Daech. Les islamistes de l'EI ont conquis Ramadi en Irak et Palmyre en Syrie. Des revers qu'a reconnus M. Fabius dans sa déclaration. "Nous avons souligné que ce combat est un combat de long terme. Il y a des avancées, il peut avoir des revers mais, il faut savoir que c'est un combat de long terme ", a indiqué le chef de la diplomatie française. Quant au Premier ministre irakien, Haider Al-Abadi, plus direct, il parle "d'échec" de la coalition internationale dans sa lutte contre Daech.


  • Chine : quatorze personnes sauvées après le naufrage d'un navire sur le Yangtsé
    Xinhua, 03/06/2015 09h45
    Quatorze personnes ont été sauvées, et cinq autres retrouvées mortes après qu'un navire transportant plus de 450 personnes a sombré dans le fleuve Yangtsé, a indiqué mardi Yang Chuantang, ministre chinois des Transports. Le navire, avec 456 personnes à bord, dont 405 passagers, 46 membres d'équipage et cinq guides touristiques, était parti de Nanjing (est) à destination de la municipalité de Chongqing (sud-ouest). Il a coulé après avoir été pris dans un typhon lundi vers 9h28, dans la section de Jianli du Yangtsé, dans la province du Hubei (centre). Trois plongeurs ont retrouvé un homme de 21 ans dans un petit compartiment mardi après-midi. Ils lui ont donné un équipement de plongée, et l'homme a pu nager par lui-même. Selon les plongeurs, les opérations de sauvetage sont rendues difficiles par l'agencement complexe du navire, ainsi que par les fortes pluies et rafales de vent. Le Premier ministre Li Keqiang a appelé les secouristes à mettre à profit chaque seconde et à lutter contre la fatigue et les conditions extrêmes. Il a également demandé aux autorités de tenir les médias informés de l'évolution de la situation toutes les heures. Un centre de sauvetage maritime à Yueyang a reçu un appel du navire "Tonggonghua 666", lequel a rapporté avoir vu deux personnes se débattre dans le fleuve lundi à 22h10. Le centre a immédiatement envoyé un navire de patrouille qui a repêché les deux personnes à 23h51.


  • Chine: plus de 400 personnes disparues après le naufrage d'un navire de croisière
    AFP, 02/06/2015 17h38
    Une course contre la montre était engagée mardi pour tenter de sauver d'éventuels survivants prisonniers de l'épave d'un navire de croisière chinois, qui a sombré lundi soir dans le fleuve Yangtsé avec à son bord plus de 450 personnes. Le Dongfangzhixing ("Etoile de l'Orient") assurait la liaison entre deux anciennes capitales chinoises, Nankin (est) et Chongqing (centre), lorsqu'il a fait naufrage dans la région de Jianli (province de Hubei) lundi soir à 21h28 heure locale (13h28 GMT). Vingt-quatre heures plus tard, une quinzaine de personnes seulement avaient été secourues, selon les médias officiels, dont le capitaine et le chef mécanicien. Tous deux ont déclaré que le bateau avait été pris dans une "tornade". La tragédie semble être la plus meurtrière de ces dernières années sur le Yangtsé. Seuls cinq corps ont pour le moment été retrouvés. Les secouristes ont donné des coups de marteau contre la coque du navire renversé, dont seule une petite partie émerge au-dessus de la surface du fleuve, et ont entendu des coups en retour depuis l'intérieur de l'épave. Dans l'espoir d'évacuer les survivants prisonniers sous la coque, une équipe de 140 hommes-grenouilles a été déployée, a précisé l'agence étatique Chine nouvelle.


  • La coalition internationale anti-jihadistes accusée d'échec par l'Irak
    AFP, 02/06/2015 17h01
    Le Premier ministre irakien a accusé mardi la communauté internationale d "échec" face au groupe Etat islamique, avant d'exposer à Paris devant la coalition internationale sa stratégie pour reconquérir les territoires tombés aux mains des jihadistes. "Je pense que c'est un échec de la communauté internationale", a lancé Haider al-Abadi lors d'une conférence de presse avant de rencontrer au ministère français des Affaires étrangères une vingtaine de ministres et de représentants d'organisations internationales membres de la coalition contre le groupe Etat islamique. Depuis un an, et malgré quelque 4.000 raids aériens de la coalition menée par les Etats-Unis, ce groupe de radicaux sunnites ultra-violents continue d'avancer et d'engranger les victoires en Irak et en Syrie, contrôlant de vastes pans de territoire à cheval entre les deux pays.

  • Brésil: l'ex-patron du football au centre d'une enquête judiciaire
    AFP, 02/06/2015 10h35
    La justice brésilienne a ouvert une enquête contre Ricardo Teixeira, l'ancien président de la Confédération brésilienne de football (CBF), pour blanchiment d'argent et fraude entre 2009 et 2012, a annoncé lundi soir le porte-parole du parquet de Rio de Janeiro. "Cette enquête est menée dans la plus grande discrétion", a indiqué à l'AFP le porte-parole, Marcelo del Negri, confirmant qu'une enquête était en cours. Agé de 67 ans, M. Teixeira, qui fut à la tête du football brésilien pendant 23 ans, a versé sur ses comptes bancaires 464 millions de reales (147,3 millions de dollars), un montant "atypique", selon une source policière citée par la revue Epoca. Quatre charges sont retenues contre lui, dont évasion de capitaux et falsification de documents. Ricardo Teixeira, patron de la puissante fédération brésilienne depuis 1989, avait démissionné de ses fonctions en 2012, après des soupçons de corruption. Il avait été entre 2009 et 2012 président du comité organisateur du Mondial-2014. Il était aussi l'un des membres du Comité exécutif de la Fédération internationale de football (Fifa) qui ont participé en décembre 2010 au vote attribuant les Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar. Son successeur à la tête de la fédération brésilienne jusqu'au 16 avril dernier, José Maria Marin, a été arrêté mercredi à Zurich, en marge du congrès de la Fifa.


  • Chine: un navire sombre dans le Yangtsé avec plus de 450 personnes
    AFP, 02/06/2015 10h34
    Un navire a sombré lundi soir avec plus de 450 personnes à bord dans le fleuve Yangtsé, a annoncé mardi l'agence de presse officielle Xinhua (Chine nouvelle). Le bateau, le Dongfangzhixing (Etoile de l'Orient), assurait la liaison entre Nankin, dans l'est, et Chongqing, dans le centre, lorsqu'il a fait naufrage dans la région de Jianli (province de Hubei, centre-est), a précisé l'agence. La raison du naufrage n'a pas été déterminée immédiatement. La chaîne de télévision publique CCTV a déclaré qu'il s'agissait d'un accident, sans plus de précisions. Huit personnes ont été secourues, dont le capitaine et le chef mécanicien, qui ont tous deux déclaré que le bateau avait été pris dans un typhon. Lorsque le navire a sombré lundi à 21h28 heure locale (13h28 GMT), il y avait 458 personnes à bord dont 406 passagers chinois, cinq employés d'une agence de voyages et les 47 membres de l'équipage, a indiqué CCTV. Selon la télévision officielle, le bateau, long de 76 mètres et d'une capacité de 534 personnes, est la propriété d'une compagnie qui organise des voyages dans la spectaculaire région des Trois Gorges. Selon Chine nouvelle, les opérations de secours étaient rendues difficiles par un vent violent et de fortes pluies.


  • Le roi d'Espagne Felipe VI de retour en France pour une visite d'Etat
    AFP, 02/06/2015 10h33
    Le roi et la reine d'Espagne, Felipe VI et Letizia, sont de retour mardi en France, deux mois après l'annulation d'une première visite d'Etat en raison du crash de l'Airbus de la Germanwings. Il s'agit de la première visite d'Etat effectuée par le souverain espagnol, qui a succédé à son père Juan Carlos après l'abdication de ce dernier en juin 2014. Le coupe royal sera reçu mardi par François Hollande. Une cérémonie d'accueil en son honneur aura lieu à l'Arc de Triomphe en présence du président français, avant un entretien au palais de l'Elysée où un dîner d'Etat est également prévu mardi soir, selon le programme officiel. Auparavant, Felipe VI visitera mardi après-midi au Grand Palais, en présence de M. Hollande, l'exposition consacrée au peintre Diego Velazquez. Une remise de décoration est ensuite prévue en fin d'après-midi à l'Elysée au personnel de secours ayant opéré sur le site de la catastrophe de la Germanwings. Le 24 mars, Felipe VI et Letizia venaient d'entamer leur visite d'Etat à Paris quand un Airbus A320 de la Germanwings, qui effectuait la liaison entre Barcelone et Dusseldorf, s'était écrasé près de Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence), une catastrophe provoquée par l'acte volontaire du copilote Andreas Lubitz et qui a fait 150 morts.


  • Condamnation historique des cigarettiers au Québec
    AFP, 02/06/2015 10h31
    Trois fabricants de cigarettes ont été condamnés lundi au Québec à verser 15,5 milliards de dollars canadiens (11,3 mds d'euros) de dommages et intérêts à des dizaines de milliers de victimes québécoises du tabac, un record au Canada. Les trois multinationales condamnées --Imperial Tobacco, Rothmans Benson & Hedges et Japan Tobacco International-- ont immédiatement contesté le verdict du juge Brian Riordan de la Cour supérieure du Québec. Le tribunal avait été saisi dans le cadre de deux recours collectifs intentés depuis 1998 et représentant près de 1,02 million de Québécois dont certains fumaient depuis les années 1960. Le procès en nom collectif ne s'était ouvert qu'en mars 2012. Les avocats des parties civiles accusaient les cigarettiers d'avoir véhiculé "de fausses informations" sur leurs produits et d'avoir délibérément choisi "de ne pas utiliser les parties du tabac" à faible teneur en nicotine afin d'entretenir la dépendance des fumeurs. Le juge Riordan a ainsi retenu quatre accusations principales contre les trois multinationales, dont les manquements au "devoir général de ne pas causer un préjudice à d'autres" et au devoir "d'informer ses clients des risques et des dangers de ses produits".


  • Corruption: le secrétaire général de la Fifa a transféré 10 millions de dollars
    AFP, 02/06/2015 10h22
    Le secrétaire général de la Fifa et bras droit de Joseph Blatter, le Français Jérôme Valcke, a transféré 10 millions de dollars sur des comptes gérés par l'ancien vice-président de l'organisation Jack Warner, rapporte le New York Times lundi. Selon le quotidien qui cite plusieurs responsables fédéraux américains anonymes, le transfert-effectué en trois fois entre janvier et mars 2008 d'après l'acte d'accusation-a été émis depuis un compte de la Fifa et serait "un élément central du scandale de corruption qui engloutit le football mondial" et ses dirigeants. A ce stade, M. Valcke n'a pas été directement mis en cause et il n'est pas cité dans l'acte d'accusation de la justice américaine. Mais selon le New York Times, le Français serait "le haut responsable" non identifié qui serait à l'origine du transfert de fonds à Warner. Dans un e-mail au quotidien new-yorkais, Jérôme Valcke affirme ne pas avoir autorisé ce paiement, expliquant n'en avoir pas le pouvoir. La Fifa a annoncé lundi que Valcke n'assisterait pas à la rencontre d'ouverture du Mondial de football féminin samedi au Canada en raison du scandale de corruption qui touche l'institution. Les millions de dollars versés à Warner seraient, selon le New York Times, un élément crucial qui a mené la semaine dernière aux arrestations et aux inculpations de quatorze élus et partenaires de la Fifa. Ils permettent également de "rapprocher (l'enquête) de M. Blatter", le président de la Fifa, réélu pour un cinquième mandat en fin de semaine dernière. La justice américaine précise que Jack Warner, ancien président de la Concacaf (Confédération d'Amérique du nord, centrale et Caraïbes) "a entre autres sollicité et obtenu des pots-de-vin dans le cadre des processus d'attribution des Coupes du monde 1998 et 2010".

  • Irak: barbe obligatoire à Mossoul sous contrôle des jihadistes
    lemonde.fr, 01/06/2015 11h07
    Dès qu'il jette un oeil dans le miroir, l'angoisse saisit Laith Ahmed. Si les poils ne poussent pas sur ses joues, il risque d'être arrêté par les jihadistes qui viennent de rendre obligatoire la barbe à Mossoul, la deuxième ville d'Irak. Le groupe Etat islamique (EI) distribue depuis quelques semaines des prospectus annonçant la mise en place à compter de ce 1er juin d'une nouvelle loi: porter la barbe est obligatoire et se raser est interdit. "Mes poils de barbe sont juste trop lents à pousser", se désole le jeune homme de 18 ans qui, comme tous les habitants interrogés, ne donne pas son vrai nom de peur des représailles. "Je suis terrifié parce qu'ils (les jihadistes) règlent violemment leurs comptes avec quiconque se rebelle ou ignore leurs instructions", avoue-t-il à l'AFP depuis la capitale irakienne du "califat" proclamé par l'EI sur les territoires conquis il y a près d'un an en Irak et en Syrie.

  • Une Américaine de 92 ans et 65 jours boucle un marathon
    lemonde.fr, 01/06/2015 11h05
    Harriette Thompson est devenue dimanche 31 mai, à 92 ans et 65 jours, la femme la plus âgée au monde à disputer un marathon, ont annoncé les organisateurs du marathon de San Diego. La nonagénaire, qui participait pour la seizième fois à l'épreuve californienne, a mis sept heures vingt-quatre minutes et trente-six secondes pour boucler les 42,195 km. Elle a été accueillie par des dizaines de spectateurs et de journalistes. « J'ai quelques courbatures, mais tout va bien », a-t-elle expliqué au Charlotte Observer, le journal de la ville de Caroline du Nord où elle vit.

  • La cigarette interdite dans les lieux publics en Chine
    lemonde.fr, 01/06/2015 11h04
    Pékin part en guerre contre la cigarette. Depuis lundi 1er juin, il est interdit de fumer dans les sites accueillant le public, comme les magasins ou les restaurants à Pékin. Le tabac sera également banni de certains espaces en plein air, comme les enceintes scolaires, sportives ou celles des hôpitaux. Dans le même temps, les publicités des grands cigarettiers sont maintenant prohibées en extérieur. Les lieux contrevenant à ce texte encourent une amende allant jusqu’à 10 000 yuans (1 500 euros), tandis que les fumeurs pris en faute peuvent être verbalisés de 200 yuans (30 euros). La capitale chinoise entend se montrer d’une fermeté inédite, en s’inspirant des législations des pays développés. Mais il s’agit aussi de rattraper le retard qui a placé la Chine, premier pays producteur et consommateur de tabac, en queue de peloton de la lutte mondiale.

  • Yémen: 8 civils tués dans des explosions après des raids sur des dépôts d'armes
    AFP, 01/06/2015 11h03
    Au moins huit civils ont été tués et vingt blessés lundi par des explosions consécutives à des raids de la coalition menée par l'Arabie saoudite sur des dépôts d'armes tenus par les rebelles chiites autour de la capitale yéménite Sanaa, selon un médecin. Des avions de la coalition arabe ont bombardé Jebel Noqom, une colline surplombant l'est de Sanaa, provoquant des explosions dans un quartier situé en contrebas où des habitants ont été touchés par des projectiles et des éclats provenant des déflagrations dans les dépôts, ont indiqué des témoins. Trois heures après les raids, des flammes s'élevaient du site où les explosions se poursuivaient projetant des fragments à cinq kilomètres à la ronde et provoquant un exode de la population vers des quartiers plus sûrs, ont dit à l'AFP des habitants.

  • France: Recul des immatriculations de voitures neuves en mai
    lemonde.fr, 01/06/2015 11h02
    Les immatriculations de voitures particulières neuves en France ont reculé de 4 % en mai, un mois émaillé cette année de jours fériés, après une légère progression en avril (+ 2,3 %), a annoncé lundi 1er juin le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA). Au cours des cinq premiers mois de l’année, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 3,8 % en données brutes, ajoutent les constructeurs dans un communiqué. A nombre de jours ouvrables comparables, les immatriculations de voitures particulières neuves en France ressortent en hausse de 7,3 % en mai par rapport au même mois l’an dernier, selon les constructeurs. Le marché du véhicule d’occasion est estimé à 402 676 voitures particulières pour mai 2015, soit une baisse de 5,4 % par rapport à mai 2014.

  • Explosion à Bagdad de voitures piégées près de deux hôtels: 5 morts
    AFP, 29/05/2015 10h17
    Au moins cinq personnes ont été tuées jeudi dans l'explosion de voitures piégées sur les parkings de deux des hôtels les plus prestigieux de Bagdad, déjà ciblés il y a cinq ans, a annoncé la police irakienne. Les explosions, qui se sont produites juste avant minuit heure locale (21H00 GMT) et ont été entendues dans tout le centre-ville, ont en outre fait au moins 13 blessés, selon la police et une source au ministère de l'Intérieur. L'une des voitures piégées a explosé à l'Ishtar, faisant voler en éclats les fenêtres de cet hôtel récemment rénové et transformant des files de voitures et de 4x4 en carcasses carbonisées.


  • Dany Laferrière fait entrer le Canada et Haïti à l'Académie française
    AFP, 29/05/2015 10h16
    Incarnation de l'universalité de la francophonie, l'écrivain canadien d'origine haïtienne Dany Laferrière est devenu immortel jeudi en s'installant dans le fauteuil occupé jadis par Montesquieu à l'Académie française. Perpétuellement en exil, Dany Laferrière, 62 ans, est le premier Québécois et le premier Haïtien à rejoindre la prestigieuse institution créée par le cardinal de Richelieu. "Ce fauteuil est le siège de tant d'aventures reliées à l'Amérique que je ne serai pas étonné qu'il devienne un jour le fauteuil américain de l'Académie", a dit avec malice le nouvel académicien dans son discours d'hommage à l'écrivain Franco-argentin Hector Bianciotti, à qui il succède sous la Coupole du Quai de Conti. Rappelant qu'un Alexandre Dumas avait également occupé le fauteuil numéro 2 qui est aujourd'hui le sien, il a précisé avec humour: "Ce n'était pas le Dumas des "Trois Mousquetaires" mais plutôt son fils, l'auteur de "La Dame aux camélias"".


  • Etats-Unis, climat: Obama appelle à l'action, les ouragans en toile de fond
    AFP, 29/05/2015 10h15
    A l'approche de la saison des ouragans, Barack Obama a souligné jeudi à Miami, en Floride, l'urgence d'agir pour limiter le changement climatique, utilisant son nouveau compte Twitter pour tenter de mieux faire passer son message. "Les meilleurs scientifiques du climat nous disent que les phénomènes extrêmes tels que les ouragans vont probablement devenir plus puissants", a souligné le président américain à l'issue d'une visite, sa première, du Centre national des ouragans (NHC). A l'approche de la conférence internationale de Paris sur le climat en décembre, M. Obama multiplie les appels à agir pour éviter que la machine climatique ne s'emballe. L'objectif de la communauté internationale est de limiter la hausse du réchauffement à +2°C par rapport à l'ère pré-industrielle. Le président américain, qui se heurte à l'opposition frontale des républicains du Congrès sur ce dossier, insiste sur la menace que le réchauffement fait peser sur les ressources naturelles, comme dans le parc national des Everglades en Floride, mais aussi sur la sécurité des Etats-Unis.


  • Fifa: élection de son président en plein scandale planétaire
    AFP, 29/05/2015 10h13
    Joseph Blatter, 79 ans, brigue vendredi un cinquième mandat mandat à la tête de la Fifa, persuadé qu'il est le seul à pouvoir faire le ménage au sein de l'institution secouée par un scandale planétaire de corruption. Attaqué de toutes parts, Blatter, 79 ans, dont le président de l'UEFA Michel Platini a demandé la démission jeudi, aura pour adversaire le prince jordanien Ali bin Hussein, 39 ans, un de ses vice-présidents, qui se présente comme l'homme du changement. Ali peut-il renverser Blatter? C'est la question que tout le monde se pose. Michel Platini, président de l'UEFA qui a demandé en vain au dirigeant suisse en exercice depuis 1998 de démissionner, veut y croire: "Avant les événements de cette semaine, peut-être pas, mais maintenant avec ce qui s'est passé, je pense que Blatter peut être battu". La bombe atomique médiatique a explosé mercredi avec les deux procédures judiciaires distinctes diligentées par les justices américaine et suisse, pour corruption présumée à grande échelle, avec arrestations à Zurich de sept élus de l'instance dans un hôtel de luxe, inculpations en rafales et perquisitions de son siège.


  • Espagne-Crash A400M: un problème de qualité dans l'assemblage final détecté
    AFP, 29/05/2015 10h11
    L'analyse des boîtes noires de l'avion militaire A400M, qui s'est écrasé le 9 mai en Espagne et a fait quatre morts, confirme "un sérieux problème dans l'assemblage final", a déclaré un haut responsable d'Airbus au journal allemand Handelsblatt à paraître ce vendredi. "Les boîtes noires le confirment. Il n'y pas de défaut structurel, mais nous avons un sérieux problème de qualité dans l'assemblage final", affirme Marwan Lahoud, directeur de la stratégie du groupe aéronautique européen, après avoir eu connaissance pour la première fois mercredi des analyses des boîtes noires de l'appareil. Le programme de contrôle des moteurs a été mal installé au moment de l'assemblage final, ce qui a pu conduire à une panne de moteurs et au crash, écrit le Handelsblatt dans son communiqué avant publication.



 





TOUT L'UNIVERS JOURNALDUCAMEROUN.COM

DOSSIERS

Dossiers

PUBLI-REPORTAGES

SERVICES INTERACTIFS

Forums
Petites annonces

Galeries

Photos