Culture › Musique

Don de 500 000 ordinateurs: Richard Bona dénonce «un vrai braquage» de la jeunesse

Dans un message posté sur son compte facebook, l’artiste camerounais s’élève contre une «idée macabre» qui «relève d’une incompétence et surtout d’une immoralité notoires»

Fidèle à une habitude prise depuis un moment, le musicien d’origine camerounaise donne son point de vue sur l’actualité du pays. Le 04 août 2016, il a commenté sur son profil Facebook le «don» de 500 000 ordinateurs du président de la République Paul Biya annoncé il y a environ deux semaines. Pour le bassiste de renommée internationale qui ne manque pas une occasion de tirer à boulets rouges sur le régime Biya, c’est une action qui n’est pas en faveur des jeunes.

Il parle de braquage de la jeunesse condamnée à payer par des décideurs inconséquents.

Plus loin sous son post, l’artiste camerounais de renommée mondiale accuse le président camerounais de vouloir hypothéquer l’avenir des jeunes camerounais. « Qu’il reste même au pouvoir 300 ans ce n’est pas grave. Mais faut pas jouer à ce jeu avec la jeunesse… Non non non M. Biya il ne faut pas hypothéquer l’avenir de ces jeunes », proteste-t-il non sans se demander « qui a eu cette macabre idée pour commencer ». Pour Richard Bona, « ceci relève d’une incompétence et surtout d’une immoralité notoire…».



Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut