Politique › Judiciaire

Drame d’Eseka: la justice française à nouveau saisie

© Droits réservés

Deux nouvelles plaintes contre inconnu ont été déposées vendredi devant les tribunaux de Nanterre et de Creteil par le Syndicat professionnel des conducteurs de train du Cameroun et le CL2P

Le Tribunal de Nanterre et celui de Créteil ont reçu de de nouvelles plaintes dans le cadre de l’affaire du déraillement, à Eseka, du train de la société Camrail détenue à plus de 60% par le français Bolloré.

L’information est relayée par le magazine  Jeune Afrique.

La plainte déposée contre inconnu est l’initiative du Syndicat professionnel des conducteurs de train et le Comité de libération des prisonniers politiques (CL2P).


Il s’agit d’intenter une procédure judiciaire sur les motifs de : tentative d’homicide, homicide involontaire, blessure involontaire et mise en danger de la vie d’autrui.

La plainte déposée devant le Tribunal de Nanterre est la deuxième du genre que connait cette institution. Le parquet de Nanterre, saisi d’une plainte mettant notamment en cause Camrail après la catastrophe ferroviaire qui a fait 79 morts et plus de 575 blessés en octobre, s’est déclaré «incompétent» pour mener l’enquête en l’absence de victime française dans son ressort.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut