Politique › Judiciaire

Drame d’Eseka: une plainte reçue au Tribunal de Creteil

© Droits réservés

Ladite plainte est l’œuvre du Comité de libération des prisonniers politiques et du Syndicat professionnel des conducteurs de train du Cameroun

Le Tribunal de Créteil a jugé recevable une plainte déposée par le Comité de libération des prisonniers politiques (CL2P) et le Syndicat professionnel des conducteurs de train, laquelle est  relative au déraillement du train de Camrail qui a fait plus de 79 morts et 550 blessés à Eseka le 21 octobre dernier.

Le Tribunal de Créteil (France) a, en plus de recevoir la plainte, exempté le CL2P et le Syndicat du paiement des frais relatif à l’ouverture du dossier.

Le 17 février dernier, les deux institutions ont déposé une plainte avec constitution de la partie civile pour : tentative de meurtre, homicide involontaire par personne morale par violation manifestement délibérée d’une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence, blessure involontaire,  non-assistance à personne en danger. A cela s’ajoutent les chefs de participation personnelle et déterminante à une action concertée, convention, coalition ou entente empêchant, restreignant ou faussant le jeu de la concurrence ; atteinte à la liberté d’accès ou à l’égalité des candidats dans les marchés publics ; abus de biens ou du crédit d’une Sarl par un gérant à des fins personnelles.


Bien que laite plainte ait été portée contre inconnu, les motifs cités laissent penser que c’est le groupe français Bolloré (actionnaire majoritaire de la Camrail) qui est visé ici. Il revient au CL2P et au Syndicat de faire comparaitre la partie adverse durant les audiences.

Dans le cadre des démarches pour établir les responsabilités des parties impliquées dans ce drame, le CL2P et les conducteurs de train ont également saisi le Tribunal de Nanterre. Une première plainte y avait été déposée  Mais il s’était déclaré «incompétent» pour mener l’enquête sur ce drame, au motif qu’aucune des parties impliquées dans le dossier n’étaient établie dans son aire de compétence.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut