L’info en continu

    • vendredi 24 février
    • Senegal: deux terroristes présumés interpellés par la police

      JDC - 11h11

      Deux terroristes présumés d’origine malienne ont été arretés au Sénégal jeudi, en début d’après-midi. Il s’agit d’un chauffeur et d’un homme de 43 ans. Selon la police locale, ils pourraient être impliqués dans l’attentat de Grand-Bassam survenu en côte d’Ivoire en mars dernier

    • Mali: les patrouilles militaires mixtes lancent leurs opérations

      - 11h00

      les patrouilles militaires mixtes, composées de l’armée régulière et d’ex combattants de groupes armés, ont démarré leurs opérations jeudi 23 février à Gao. La cérémonie de lancement s’est déroulée au camp de regroupement de ces mouvements, siège du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), chargé d’organiser ces patrouilles en périphérie de Gao.

    • Deux Allemands enlevés au Nigeria

      AFP - 10h55

      Deux archéologues allemands ont été kidnappés mercredi dans l’État de Kaduna (nord-ouest du Nigeria), accroissant les inquiétudes au sujet des enlèvements pour rançons qui se répandent de plus en plus à travers le géant d’Afrique de l’Ouest. Ibrahim Idris, le chef de la police fédérale, a confirmé que les deux hommes travaillaient sur un site d’archéologie de la culture Nok, en partenariat avec le centre national du patrimoine nigérian, et que des hélicoptères de surveillance et des spécialistes en contre-terrorisme ont été déployés sur la zone, jeudi, au lendemain de l’attaque. Les autorités allemandes n’ont souhaité faire aucun commentaire.

    • Bénin : le gouvernement autorise la création des Instituts universitaires d’enseignement professionnel

      Xinhua - 08h49

      Le gouvernement béninois a décidé de la création et d’ouverture des Instituts universitaires d’enseignement professionnel (IUEP), en vue de l’amélioration des performances de l’éducation au Bénin, a annoncé mercredi soir à Cotonou, le ministre d’Etat, Secrétaire général à la présidence, Pascal Koupaki. « La création de ces Instituts traduit la volonté du gouvernement d’implanter des Centres supérieurs de formation professionnelle spécialisée dans chaque département administratif et de favoriser une meilleure employabilité des jeunes diplômés », a-t-il indiqué, précisant que la mise en œuvre des projets prioritaires du programme d’action du gouvernement pour la période allant de 2016 à 2021, nécessite une main-d’œuvre de qualité.

    • mercredi 22 février
    • Amnesty dénonce les discours de haine de certains dirigeants

      AFP - 09h21

      Des dirigeants du monde entier, comme Donald Trump aux Etats-Unis, propagent des discours de haine « diabolisant » certains groupes, une rhétorique « toxique » qui rend le monde plus dangereux, s’alarme Amnesty international dans son rapport annuel mercredi. « Les discours clivants de Donald Trump, Viktor Orban (Hongrie), Recep Tayyip Erdogan (Turquie), Rodrigo Duterte (Philippines)… s’acharnent sur des groupes entiers de population, les désignent comme boucs émissaires et propagent l’idée selon laquelle certaines personnes sont moins +humaines+ que d’autres », les premiers visés étant les réfugiés, dénonce Amnesty international. Et de citer le décret anti-immigration fermant temporairement les frontières des Etats-Unis aux réfugiés et aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane, suspendu depuis, ou encore l’accord « illégal et irresponsable » conclu entre l’Union européenne et la Turquie, permettant de renvoyer des demandeurs d’asile dans ce pays. Au total, l’ONG a dénombré 36 pays ayant « violé le droit international en renvoyant illégalement des réfugiés dans des pays où leurs droits étaient menacés ».

    • Les corps de 74 migrants découverts sur une plage libyenne

      AFP - 09h15

      Des habitants ont découvert mardi près de Tripoli les corps de 74 migrants morts noyés après le naufrage de l’embarcation dans laquelle ils tentaient de rejoindre l’Europe, les autorités italiennes annonçant avoir secouru 630 migrants au large de la Libye. Le Croissant-Rouge libyen (CRL) a indiqué sur sa page Facebook que des bénévoles s’étaient rendus à Harcha (45 km à l’ouest de Tripoli) « pour récupérer 74 cadavres de migrants ».

    • Famine au Soudan du Sud: le président promet d’aider l’accès aux ONG

      AFP - 09h12

      Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a promis mardi qu’un « accès sans restriction » serait accordé aux humanitaires, dont les efforts ont été entravés depuis plus de trois ans par la guerre, pour venir en aide aux populations touchées par la famine. Le gouvernement, qui a déclaré lundi l’état de famine dans plusieurs zones du pays, « s’assurera que toutes les organisations humanitaires et d’aide au développement bénéficient d’un accès sans restriction aux populations dans le besoin dans tout le pays », a assuré le président Kiir devant le Parlement.

    • mardi 21 février
    • Zimbabwe: Robert Mugabe fête ses 93 ans

      - 13h59

      Le président du Zimbabwe Robert Mugabe, le plus vieux dirigeant en exercice dans le monde, célèbre ce mardi ses 93 an. Ce dernier doit souffler sa presque centaine de bougies lors d’une cérémonie limitée à ses ministres et plus proches collaborateurs.Le clou des réjouisanaces aura lieu samedi, 25 février, un grand banquet offert à des milliers de partisans dans le parc national de Matopos, en périphérie de la deuxième ville du pays Bulawayo (sud).

    • lundi 20 février
    • Facebook lance un concours de développement pour les étudiants Africains

      ticmag.net - 11h24

      Le réseau social américain Facebook met les étudiants développeurs du Moyen-Orient et d’Afrique au défi de développer des robots innovants dans le cadre du concours Bots for Messenger Developer Challenge. Sur le principe, les développeurs, réunis en équipes de trois personnes maximum, sont invités à créer des robots répartis dans trois catégories : les jeux et divertissements, la productivité et les utilitaires et le bien social. Selon le communiqué de Facebook publié à cet effet, les 60 équipes finalistes, en raison de 10 par catégorie dans chaque région remporteront un équipement Gear VR et un téléphone mobile, une heure de mentorat dispensé par Facebook et les outils et services de FbStart (https://Developers.facebook.com/fbstart), un programme de Facebook destiné à aider les jeunes entreprises naissantes dans leurs premières phases de développement. Toutes les équipes d’étudiants qui accèderont à la finale gagneront un prix supplémentaire de 2 000 dollars.

      Dans le même sillage, Facebook annonce que pour chaque région, les trois équipes finalistes (une pour chaque catégorie) remporteront 10 000 dollars et trois mois de mentorat auprès de Facebook. Et pour chaque région, les trois équipes gagnantes (une pour chaque catégorie) remporteront 20 000 dollars et trois mois de mentorat auprès de Facebook.

      Les candidats peuvent obtenir plus d’informations sur les règles du concours à l’adresse  https://MessengerChallenge.splashthat.com, ou encore rejoindre le groupe Facebook pour rester informé(e) – https://Fb.me/messengerchallenge.

      Quelques dates

      • Ouverture des inscriptions : 15 février à 9 h 00 GMT
      • Date limite des inscriptions : 28 avril à 11 h 59 GMT
      • Annonce des finalistes (30 équipes pour chaque région : Afrique subsaharienne et Moyen-Orient/Afrique du Nord) : 19 mai à 9 h 00 GMT
      • Date limite des inscriptions des finalistes : 2 juin à 11 h 59 GMT
      • Annonce des gagnants : 19 juin à 9 h 00 GMT (trois équipes gagnantes et trois équipes finalistes pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, trois équipes gagnantes et trois équipes finalistes pour l’Afrique subsaharienne)

    • vendredi 17 février
    • Le Zimbabwe pourrait élire le « cadavre de Mugabe »

      journalducameroun.com - 18h00

      Grace Mugabe, la femme de Robert Mugabe le président zimbabwéen, âgé de 93 ans et au pouvoir depuis plus d’une trentaine d’années, a assuré que son mari serait réélu même si il décédait avant les élections présidentielles, prévues en 2018. « Un jour, quand Dieu décidera que Mugabe doit mourir, nous présenterons son cadavre comme candidat sur les bulletins de vote. Vous verrez les gens voter pour le cadavre de Mugabe ! Je suis sérieuse ! Juste pour montrer à quel point ils aiment leur président », a lancé vendredi Grace Mugabe devant des supporters du parti au pouvoir à Buhera (est). Grace Mugabe, 51 ans, est depuis deux ans la patronne de la Ligue des femmes de la Zanu-PF, le parti au pouvoir. Cette position en fait une des favorites à la succession de son mari, même si elle nie publiquement toute ambition présidentielle.  Ce n’est pas la première fois qu’elle envisage l’hypothèse d’une défaillance de son époux. En novembre 2015, elle avait assuré qu’elle soutiendrait son mari même s’il devait « se présenter en fauteuil roulant ».

    • jeudi 16 février
    • Madagascar progresse dans la promotion de la transparence budgétaire

      Xinhua - 10h04

      Le gouvernement de Madagascar progresse dans la promotion de la transparence budgétaire, a déclaré mercredi un haut fonctionnaire du gouvernement lors d’une séance d’information sur la préparation du budget et de sensibilisation sur la transparence budgétaire. Selon Mialy Lanto Razanajato, directeur général du budget auprès du ministère de tutelle à Madagascar, l’indice de transparence budgétaire au pays a augmenté de 60% en 2016 contre 42% en 2015.

    • vendredi 10 février
    • Sécurisation au KM5 de Bangui : 4 morts et 26 blessés (MINUSCA)

      APA - 14h17

      L’opération de sécurisation menée au KM5, dans le 3ème arrondissement de Bangui, par les Forces de sécurité interieures (FSI), appuyées par la Force et la Police de la MINUSCA, s’est soldée par 4 morts et 26 blessés, a annoncé la Force onusienne.  On compte parmi les victimes, des hommes armés et des civils. Les blessés ont été transférés vers une structure sanitaire, gérée par une organisation humanitaire internationale. À la suite de l’incident, des éléments armés avaient fait incursion dans ce centre de santé dans l’intention de tuer certains blessés.

    • RCA : le ministre des Finances demande l’effacement de la dette contractée auprès de la Chine

      APA - 14h16

      Le ministre centrafricain des Finances et du Budget, Marie Henri Dondra, lors d’un échange avec l’ambassadeur de Chine, Ma Fulin, a demandé à ce dernier de plaider auprès des autorités de son pays pour l’effacement de la dette contractée auprès de Pékin.  Selon le ministre qui s’entretenait jeudi à Bangui avec le diplomate, son pays pourrait en cas de réponse positive de la Chine se consacrer à la mobilisation des ressources promises par les partenaires financiers lors de la table ronde de Bruxelles tenue en novembre dernier.  A l’issue de cette rencontre, les bailleurs de fonds avaient promis une enveloppe de 2,5 milliards de FCFA. Le montant de cette dette n’a pas été rendu public, mais il faut noter que la Chine investit pour le moment beaucoup en Centrafrique, notamment dans le domaine des infrastructures et des mines.

    • Nigéria : des soldats arrêtés pour agression

      BBC Afrique - 14h12

      Deux soldats nigérians ont été arrêtés et accusés d’agression après avoir été filmés brutalisant un homme handicapé. L’incident a eu lieu le 7 février dans la ville d’Onitsha, dans l’État d’Anambra (sud-est). Selon un communiqué de l’armée, la victime a été battue pour une chemise de camouflage qu’elle portait. Les autorités militaires ont précisé que l’arrestation des deux soldats répond à la politique «tolérance zéro» de l’armée envers les actes d’indiscipline, de conduite non professionnelle et de violations des droits de l’homme. La vidéo de l’agression circule depuis des jours sur les réseaux sociaux.

    • L’Iran fête sa révolution et dénonce les « menaces » de Trump

      AFP - 14h10

      Aux cris de « Mort à l’Amérique », des millions d’Iraniens sont descendus vendredi dans les rues pour marquer le 38e anniversaire de la révolution islamique et montrer qu’ils ne craignent pas « les menaces » du président Donald Trump. « Il faut parler au peuple iranien avec respect. Quiconque utilise le langage de la menace, le peuple iranien le lui fera regretter », a déclaré le président Hassan Rohani devant des centaines de milliers de personnes rassemblées place Azadi à Téhéran.

    • France: « attentat imminent » déjoué, 4 arrestations dont une adolescente

      AFP - 14h09

      Les autorités françaises ont assuré vendredi avoir déjoué un projet d’attentat « imminent » après l’arrestation de quatre personnes à Montpellier (sud), dont une mineure de 16 ans, une semaine après l’attaque à la machette de militaires près du musée du Louvre. Ce coup de filet « a permis de déjouer un projet d’attentat imminent sur le sol français », a affirmé dans un communiqué le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux. Une source proche du dossier a précisé que les enquêteurs n’avaient pas pu déterminer la cible de l’attentat.

    • Bénin : la vidéosurveillance contre l’insécurité

      BBC Afrique - 14h07

      Le gouvernement béninois a opté pour l’utilisation du système de vidéo-surveillance sur toute l’étendue du territoire en vue de contrer les actes de grand banditisme qui se perpétuent dans le pays. « Le recours aux moyens modernes de sécurisation est indiqué. Ainsi, les systèmes de vidéo-surveillance s’imposent comme une solution fiable, capable de contribuer plus efficacement à une meilleure offre de sécurité, par une bonne prévention et une gestion efficiente des cas de grand banditisme », a déclaré le ministre d’Etat et secrétaire général à la présidence, Pascal Koupaki.

    • Afrique du Sud: chaos au Parlement pour le discours de Zuma

      - 13h58

      Le discours à la Nation du président sud-africain, sous pression d’appels de l’opposition à démissionner, a donné lieu jeudi à une bagarre générale suite à l’expulsion violente de députés qui tentaient d’empêcher Jacob Zuma de s’exprimer. Une trentaine d’agents de sécurité ont été envoyés pour faire sortir de force les députés d’opposition du parti de gauche radicale des Combattants pour la liberté économique (EFF) et ont échangé des coups avec les élus.Pendant plus d’une heure, ces derniers, vêtus de leurs traditionnelles combinaisons rouges de mineurs et de femme de ménage, avaient interrompu le président Zuma, estimant qu’il n’était pas légitime pour s’exprimer car il a violé la Constitution.

Page 2 sur 212
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Cameroun et recevez gratuitement toute l’actualité