International › AFP

Irak: les dates-clés de la bataille pour Mossoul

Voici les principales étapes de l’offensive lancée en octobre 2016 par les forces irakiennes visant à chasser le groupe jihadiste Etat islamique (EI) de Mossoul, son plus important fief en Irak. Le Premier ministre Haider al-Abadi a annoncé dimanche le lancement de l’opération pour reprendre la partie ouest de la ville.

– Début de l’offensive –

– 17 oct 2016: Les forces irakiennes lancent une vaste opération pour chasser les jihadistes de Mossoul, deuxième ville dans le nord de l’Irak, où l’EI avait proclamé son califat en juin 2014.

Quelque 30.000 membres des forces fédérales –armée, police, contre-terrorisme– sont impliqués dans cette bataille, avec le soutien d’une coalition internationale antijihadistes menée par les Etats-Unis.

– 19 oct: Le Premier ministre Haider al-Abadi se rend sur la ligne de front.

Fin octobre, l’armée reprend la ville chrétienne de Qaraqosh, à une quinzaine de km de Mossoul, après 27 mois d’occupation jihadiste. En deux semaines, des dizaines de localités situées autour de la métropole sont reprises.

– Entrée dans Mossoul –

– 1er nov: l’armée annonce être entrée à Mossoul pour la première fois depuis juin 2014. La « véritable » libération de Mossoul a débuté, proclame le commandant du service de contre-terrorisme irakien (CTS), fer de lance de l’offensive.

C’est par l’Est que les forces d’élite pénètrent dans Mossoul, prenant position dans le quartier périphérique de Judaidat Al-Mufti.

– 3 nov: Le chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi, sort d’un an de silence pour exhorter ses troupes à lutter jusqu’au martyre pour défendre Mossoul.

– 8 nov: Les peshmergas, combattants kurdes irakiens, annoncent avoir repris Bachiqa, à une douzaine de km au nord-est de Mossoul, l’un des derniers verrous de l’EI.


– 13 nov: Les forces irakiennes reprennent le site antique de Nimrod, un joyau de l’Antiquité, à une trentaine de kms de Mossoul.

– 23 nov: A l’ouest de Mossoul, les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi (Mobilisation populaire), dominées par les milices chiites, annoncent avoir coupé la voie d’approvisionnement de l’EI entre Mossoul et Raqa, son fief en Syrie à quelque 400 km à l’ouest.

– 29 déc: Après une pause de deux semaines, les forces irakiennes lancent la « deuxième phase » de leur offensive pour reprendre la partie orientale de Mossoul. Elles se heurtent en effet à une forte résistance des jihadistes, qui mènent des attentats suicide à la voiture piégée.

– 4 jan 2017: La coalition internationale a doublé à environ 450 le nombre de conseillers militaires qui assistent les forces irakiennes, selon un porte-parole.

– L’est libéré –

– 8 jan: Les forces d’élite atteignent pour la première fois le Tigre depuis l’est. Le 28 décembre, un raid aérien avait rendu impraticable le dernier des cinq ponts de Mossoul.

– 14 jan: Les forces irakiennes reprennent l’université. Le 16 janvier, le porte-parole des CTS annonce la reprise du tombeau de Jonas, important sanctuaire du pays détruit par les jihadistes en 2014.

– 18 jan: Les forces irakiennes annoncent avoir repris le contrôle des « secteurs importants » de l’est de Mossoul, précisant qu’il ne reste plus que quelques poches de résistance.

– 24 jan: L’ONU affirme que quelque 750.000 civils habitant dans l’ouest de Mossoul sont confrontés à « un risque extrême ». Selon le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), 250.000 Irakiens pourraient fuir la ville.

– 19 fév: Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi annonce le lancement « des opérations de libération de la partie ouest de Mossoul ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut