Politique › Judiciaire

Justice : Ayah Paul devant le juge

©Droits réservés

Selon le quotidien Le Jour, il a été entendu hier, 16 mars 2017 dans le cabinet du président du tribunal de grande instance du Mfoundi

Ayah Paul, l’avocat général à la Cour suprême du Cameroun détenu au secrétariat d’Etat à la défense depuis janvier 2017, a été entendu ce 16 mars par le président du Tribunal de grande instance du Mfoundi, à Yaoundé. On ne sait encore rien de précis sur les faits qui lui sont exactement reprochés. Ses avocats, Me Maurice Kamto, Me Christopher Ndong et Me Kissop affirment ne pas savoir ce qui figure dans l’acte d’accusation de leur client. Mais, l’arrestation d’Ayah Paul serait liée à la crise anglophone en cours dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Par ailleurs, Le Jour  croit savoir que le ministère public évoque « quelques dispositions de la loi anti-terrorisme « dans cette affaire.

Lors de l’audience d’hier, les conseils de l’accusé ont relevé les violations de forme. Les conditions requises pour l’arrestation d’un haut magistrat n’ont pas été respectées. Il revenait au président de la Cour suprême d’autoriser l’audition du mis en quête après la soumission d’une requête du procureur de cette juridiction à cet effet. Contrairement à cette procédure, Ayah Paul a été déporté de son domicile au Sed, sans mandat d’amener, dénoncent les avocats.


Ayah Paul, présent hier au tribunal, attend d’être libéré depuis plusieurs semaines. Le 01er mars dernier, sa famille a publié un communiqué pour décrier son état de santé qui sollicite des soins particuliers et un environnement serein, donc « chez lui ». Le juge va se prononcer sur la demande de liberté formulée par les avocats d’Ayah Paul le 21 mars prochain.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut