Culture › Musique

Kareyce Fotso, ambassadrice de bonne volonté pour la Francophonie

© Droits réservés

La musicienne camerounaise avait, elle-même, remporté une médaille d’argent, dans la catégorie «chanson», aux jeux de la Francophonie de 2009 à Beyrout au Liban

L’artiste-musicienne camerounaise Kareyce Fotso est l’ambassadrice de bonne volonté pour les Jeux de la Francophonie 2017, qui se tiendront à Abidjan en Côte d’Ivoire du 21 au 30 juillet 2017. En tant que telle, la fille de Bandjoun devra promouvoir la langue française et l’égalité des sexes, valoriser la diversité culturelle, et promouvoir l’épanouissement de la jeunesse.

Kareyce Fotso a été désigné en septembre 2016 par le Comité international des Jeux de la Francophonie (CIFJ). Mercredi, 12 janvier, le ministre camerounais de la Culture, Narcisse Mouelle Kombi, lui a décerné le titre de «Chevalier de l’ordre national de la valeur», symbole du soutien du gouvernement dans ses fonctions qui permettront, par ailleurs, de représenter le Cameroun à l’international.

En 2009, Kareyyce Fotso a représenté le Cameroun aux Jeux de la Francophonie tenus à Beyrout au Liban avec sa chanson «Pac-ler française». Elle termine la compétition en remportant une médaille d’argent dans la catégorie Chanson.


Cette même année-là, elle prit part à la première commémoration de la fin l’esclavage aux Nations Unies. Sur scène Kareyce Fotso, se produit aux côtés des grands de la musique africaine et mondiale. En juillet 2016, l’auteure des albums Mulato (2009), Kwegne (2010) et Mokte (2014), et le saxophoniste Manu Dibango étaient programmés au festival «Nuits d’Afrique» de Montréal au Canada.

«Kareyce Fotso est dotée d’une voix puissante, originale, teintée d’un voile légèrement éraillé issu du blues et de la tradition africaine. Tradition qu’elle n’oublie pas, s’accompagnant d’une sanza, d’un tambour de bois ou de sonnailles. Les chansons sont parfois graves, parfois teintées d’humour, mais toujours empreintes d’émotions», avaient alors souligné les promoteurs dudit Festival.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut