Personnalités › Jeunes talents

Killa Mel, une vie de rappeur

Le jeune artiste camerounais de la diaspora annonce la sortie d’un titre inédit pour fin novembre 2013

Le jeune artiste Killa Mel, de son vrai nom Ndoumbé Armel est un rappeur né le 09 Juin 1984, et a grandi dans la ville de Douala, au Cameroun. Durant un parcours scolaire paradoxal où se côtoient excellents résultats et problèmes récurrents de conduite, il aura fréquenté de la 6e en Terminale, cinq établissements différents, mais obtiendra néanmoins à la clé, un Baccalauréat G2 avec mention, avant de se lancer dans des Etudes supérieures en Comptabilité.

Et le Rap alors ? Ce style musical et Killa Mel, forment un vrai couple. Car depuis les hits underground « L’Histoire » et « Killa Mel » paru en 2005, puis « On est al », son tout premier single diffusé en radio un an plus tard, « Killashnikov » va peu à peu imposer sa marque toute simple et reconnaissable en plein brouillard sibérien : Une écriture aussi profonde que déjantée, articulation traduisant désinvolture et fierté. Un flow nonchalant et fluide mettant en évidence la technique et le placement très particuliers de l’Artiste, le tout saupoudré de ce timbre vocal plus grave qu’une bass, rappelant un septuagénaire ayant fumé de la Havane toute sa vie. Par la puissance de ses paroles, ses enregistrements solos, ses apparitions en featuring et ses prestations scéniques, « Don Killeone » gravira à un rythme impressionnant les échelons pour se retrouver considéré par les aficionados, comme l’une des, sinon la figure de proue de la nouvelle génération de la scène Hiphop au Cameroun, et ce avant même la sortie de son 1er album.

Killa Mel, une vie de rappeur

www.journalducameroun.com)/n


Krotal, Sultan Oshimihn, Mac Tyer, la légende Alpha Blondy, et tout récemment Soprano, autant de pointures de la Culture urbaine qui ont ôté le chapeau devant le talent de ce rappeur faisant le plein à chacun de ses concerts, et dont la base de fans est aujourd’hui des plus solides dans sa ville d’origine, dans les villes les plus branchées Rap. Mais l’épisode qui aura marqué les esprits au fer rouge est ce mythique freestyle sur les ondes de la radio Nostalgie avec Booba, lors de son passage à Douala en Avril 2008. Quelques mois plus tard, le 27 Novembre 2008, il sort sous son propre label Kov Rekordz, l’album de Rap camerounais le mieux côté à ce jour : « Vert-Rouge-Jaune dans le Noir » dont sont extraits les classiques « Killintro » et « Dernier Banc ».

Killa Mel

www.journalducameroun.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut