International › APA

La visite de Paul Biya en Italie en couverture des journaux camerounais

Les contours de la visite d’État de trois jours (de lundi à mercredi) en Italie du président Paul Biya ont retenu l’attention des journaux camerounais parus lundi.A côté de l’aspect diplomatique, ce déplacement officiel s’annonce comme un moment de réactivation des chantiers économiques entre les deux pays, signale le bihebdomadaire Repères qui en veut pour preuve la suite du président camerounais, avec en ligne de mire la signature de plusieurs contrats.

Quant aux projets à proprement parler, ils touchent aux infrastructures routières, ferroviaires, portuaires, aéroportuaires, minières ou simplement socio-économiques et industrielles.

Le voyage de Paul Biya à Rome, au-delà de son aspect business ainsi que le confirme Le Quotidien de l’Economie, est aussi l’occasion d’aller à la rencontre d’une communauté camerounaise évaluée à près de 12.000 personnes dont 4000 étudiants.

Nonobstant l’habillage protocolaire et diplomatique du déplacement, insiste le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune, la visite du président Biya a une forte teneur économique : au cours de ce séjour italien, il va se livrer, comme à diverses autres occasions similaires, à un exercice de diplomatie économique dont la coopération suit une courbe ascendante, à en juger par le nombre croissant des investissements italiens au Cameroun.

Comme à Yaoundé, il y a un an, rappelle le journal, M. Biya et son homologue Sergio Mattarella vont aussi réaffirmer leur engagement dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent qui menacent la stabilité et la sécurité internationales.


Pour l’hebdomadaire Sans Détour, cette visite ne manque pas d’enjeux stratégiques pour l’image personnelle de M. Biya à qui elle donne l’occasion de «confondre ses détracteurs sur le sol européen, en leur montrant qu’il reste toujours fréquentable».

Mieux encore, ce séjour transalpin constitue une opération de séduction non seulement du Cameroun, présenté à juste titre comme un havre de paix dans une Afrique en proie aux secousses, mais également pour les investissements multiples qui tendent la main aux milieux d’affaires que la délégation camerounaise devra rencontrer.

Paul Biya aura donc beau jeu de présenter les opportunités d’affaires qu’offre le Cameroun, même si la balance commerciale entre les deux pays reste largement déficitaire pour son pays, et on comprend dès lors toute la campagne médiatique ayant accompagné cette visite d’Etat, assortie d’un impressionnant dossier de presse qui vante la coopération entre le Cameroun et l’Italie.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut