Personnalités › Jeunes talents

Le Camerounais Patrick Lemougna met au point un ciment écologique

Jeune chercheur, il vient d’être honoré par le Prix national jeunes scientifiques Kwame Nkrumah, organisé par l’Union africaine et l’Académie des sciences pour le monde en voie de développement

Jeune chercheur camerounais, Patrick Lemougna Ninla vient d’être honoré par le Prix national jeunes scientifiques Kwame Nkrumah, organisé par l’Union africaine et l’Académie des sciences pour le monde en voie de développement (TWAS).

A l’origine de cette distinction, qui vient de lui être remise à Yaoundé par la ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Madeleine Tchuinté, une trouvaille qui risque d’apporter une petite révolution dans la production du ciment.

En effet, ce chercheur âgé de 30 ans, diplômé de chimie de l’Université de Yaoundé I, a mis au point une variété de ciment produite à base de latérite, matériau disponible sur 70% du territoire camerounais, mais très peu usité.

En plus de la disponibilité de la matière première, le «ciment made in Lemougna» recèle d’importants avantages écologiques, dans la mesure où, apprend-on, son processus de production émet bien moins de C02 que le ciment Portland, fabriqué à base de clinker et de pouzzolane chauffés à 1400 degré.

Avec de la matière première disponible et peu coûteuse, le ciment écologique à base de latérite devrait pouvoir tirer vers le bas les prix du ciment au Cameroun et en Afrique en général, ainsi que le rêve le jeune chercheur.


Pour l’heure, son projet de production n’est encore qu’à la phase pilote. L’industrialiser nécessite d’importants financements.

Patrick Lemougna Ninla.

Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut