Personnalités › Success Story

Le président du Gigam André Fotso est décédé

A 59 ans, l’homme d’affaires camerounais est mort mardi 02 août 2016, laissant des entreprises, une organisation patronale et ses ambitions pour l’économie camerounaise

Après une lutte acharnée contre la maladie, André Fotso, président du Groupement Inter Patronal du Cameroun (Gigam), est décédé mardi 02 août 2016. L’homme d’affaires camerounais – originaire de Bandjoun et très actif dans la promotion de la culture locale – s’est éteint alors qu’il était âgé de 59 ans.

Né en 1957, celui qui avait entrepris de reformer le Gicam part du Cameroun alors qu’il est âgé de 20 ans. Il revient cinq ans plus tard, un troisième cycle de gestion en poche. Il est haut cadre successivement à Batoula et Rhone Poulenc. Mais le gestionnaire veut devenir un capitaine d’industrie. Il lui faudra moins de dix ans de carrière d’employé pour se mettre en 1991 à son propre compte.

Dans le monde des affaires, André Fotso va rapidement se faire une place dans le transit et le transport à travers l’entreprise 3T Cameroun qui comptait en 2011 150 employés, 70 tracteurs et 150 semi-remorques pour traiter et transporter des marchandises sortis du Port de Douala. Deux ans plus tard, il créé une entreprise de production de gaz industriels, Fme Gaz.

En 2010, André Fotso a racheté Cometal, un des leaders de la construction métallique. Toutes ces entreprises sont rassemblées dans le holding Taf Investment Group. L’homme d’affaires était également actionnaire d’Ecobank Cameroon dont il a été le président du conseil d’administration ; sans oublier son investissement dans l’immobilier (SCPI) et dans l’informatique (Scampo).

Au sein du Gicam qu’il a rejoint en 2002, André Fotso a dirigé la commission économique et de l’entreprise. Il initie ainsi les diners débats, les journées de l’entreprise, un fonds de garantie, un outil de renforcement des capacités managériales. Il contribue surtout au renforcement du dialogue avec les employés. Il assume aussi le plaidoyer pour la participation des entreprises camerounais à la réalisation des grands projets en cours. André Fotso aura fortement contribué à maintenir le cap au sein de la plus grande organisation patronale du pays, malgré la crise qui a suivi le départ de André Siaka de la tête du mouvement.

Lorsqu’il prend la tête du Gicam en 2012, sa vision dépasse le cadre des chefs d’entreprise, il engage ses pairs dans l’objectif de gagner un point de croissance chaque année. Libéral, André Fotso est favorable aux Accords de partenariat économique avec l’union européenne pourvu que tout soit réglé au niveau de la sous-région. C’était une prise de position pour un accord régional, équilibré et concret. Il fustigeait sans crainte la lenteur dans la mise en uvre des recommandations du Cameroon Buisness Forum.


Au regard de ce qu’il a fait au sein du Gicam, de ce qu’il a réalisé à titre personnel et de ses prises de positions publiques, la mort d’André Fotso est une grosse perte pour le Cameroun.

André Fotso, de son vivant

Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut