Politique › Partis politique

Politique: Le Sdf va marcher malgré l’interdiction

Jean-Michel Nintcheu. ©Droits réservés

Jean-Michel Nintcheu, le président régional du Social democratic front (Sdf) pour le Littoral, considère que la décision du sous-préfet de Douala 5ème est un abus de pouvoir

Jean-Michel Nintcheu, député à l’Assemblée nationale, ne mâche pas ses mots pour répondre à Journalducameroun.com. La manifestation prévue le 04 mars par la présidence régionale du Sdf pour le Littoral aura bel et bien lieu, tranche-t-il. Quid de l’interdiction signée par le sous-préfet de l’arrondissement de Douala 5ème? « C’est un abus de pouvoir », estime le député. Celui-ci fait d’ailleurs savoir qu’il a déjà engagé un recours auprès du Tribunal administratif pour attaquer la décision de l’administrateur civil principal. Jean-Michel Nintcheu pense que le sous-préfet de Douala 5ème fait parler ses a priori. « Il a l’impression que mon intention est de troubler », déclare-t-il.

Le président régional du Sdf pour le Littoral est amusé quand on lui parle de représailles, alors même que l’interdiction de la manifestation est claire. Pour Jean-Michel Nintcheu, cette interdiction est en elle-même une mesure répressive.  Le député dit avoir vu des vertes et des pas mûres dans les années dites de braise (décennie 90). Par conséquent,  le Sdf va défier les autorités ce samedi 04 mars.


En rappel, le 22 février 2017, la présidence régionale du Sdf pour le Littoral a introduit un courrier auprès de la sous-préfecture de Douala 5ème dont l’objet était « Déclaration d’une manifestation publique ». Dans ladite correspondance, Jean-Michel Nintcheu faisait savoir aux autorités administratives que le Sdf souhaitait sensibiliser ses militants sur les notions de fédéralisme et d’unité nationale. Des thèmes en rapport à la crise socio-politique qui paralyse les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Deux jours plus tard, le sous-préfet de l’arrondissement de Douala 5ème répondait par une interdiction formelle.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut