Culture › Livres

Prix Ivoire 2016: une mention spéciale pour Kidi Bebey

© rfi.fr

La journaliste, représentant le Cameroun à la finale du Prix Ivoire, a obtenu cette reconnaissance grâce à son uvre «Mon royaume pour une guitare» qui dresse le portrait de son père Francis Bebey

Une mention spéciale adressée à Kidi Bebey du Cameroun pour son uvre « Mon royaume pour une guitare ». Grâce à cet ouvrage qui dresse le portrait de son père Francis Bebey, la journaliste a été honorée à la finale de la 9ème édition du Prix Ivoire de la littérature africaine d’expression francophone organisée par l’association « Akwaba culture ».

Aux côtés de « Mon royaume pour une guitare » édité par Michel Lafon, quatre autres ouvrages ont été retenus pour cette finale : « Le convoi » de Marijosé Alie (Martinique) édité par Hc Editions ; « Le fantôme de Cotonou » (Nei-Ceda) ; « Les Voleurs de sexe3 », polar (Ed. Jagal), du Gabonais Janis Otsiemi ; et le théâtre «Toutankhamon » du Congolais Kama Sywor Kamanda.

Marijosé Alie lauréate de la 9ème édition


Après évaluation des cinq finalistes, c’est avec son roman « Le convoi » que la journaliste martiniquaise Marie José Alie, par ailleurs musicienne, a remporté le prix Ivoire 2016 qui lui a été décerné par les membres du jury lors du dîner gala de clôture de la 9e édition de l’évènement littéraire tenu le week-end dernier.

La lauréate a reçu son trophée des mains du président du conseil régional et vice-président de l’Assemblée nationale, Aouélé Eugène Aka, représentant le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro.

À LIRE AUSSI

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut