International › APA

RDC : des députés européens fustigent « l’incapacité » de la MONUSCO

Une délégation de huit députés du parlement européen, en séjour de travail dans la province du Nord-Kivu (Est de la RDC), ont fustigé « l’incapacité » de la Mission des Nations unies au Congo (MONUSCO), malgré les moyens dont elle dispose, à en finir avec les rebelles qui écument l’Est de la RD Congo depuis une vingtaine d’années.«Il y a un véritable gaspillage de moyens et manque d’action pratique. C’est incompréhensible que, pendant presque 20 ans, un contingent de 20.000 hommes soit incapable d’anéantir des rebelles qui sont des bandits. Aucun rapport avec une force de frappe puissante et la
population reste sans protection», a déploré Javier Nart, député européen à l’issue des entretiens entre cette délégation et le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku.

Les huit députés, membres de la sous-commission Défense et Sécurité du parlement européen, sont venus s’enquérir des questions sécuritaires dans la région et les défis à relever.

Ils se disent préoccupés par la situation sécuritaire au Nord-Kivu et appellent à des actions concrètes de la part de la MONUSCO, pour mieux protéger la population civile face aux violences des groupes armés.

Les huit députés européens ont également rencontré, pendant leur séjour au Nord-Kivu, le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU en RDC, David Gressly, qui note, par contre, « des avancées dans l’accomplissent de la Mission », tout en estimant «


qu’il y a des choses à améliorer ».

Outre leurs rencontres avec le gouverneur Paluku et les responsables de la MONUSCO, les huit parlementaires européens ont également conféré avec les humanitaires présents sur le terrain avant de visiter le camp des déplacés de Mugunga, à plus de 10 Km à l’ouest de Goma.

L’Est de la RD Congo reste, depuis une vingtaine d’années, le théâtre d’exactions et de toutes sortes de violences dont se rendent coupables envers les populations civiles les nombreux groupes armés étrangers et nationaux qui y pullulent notamment, les rebelles ougandais de l’Armée de libération du seigneur (LRA), d’autres rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ainsi que d’innombrables groupes d’auto-défense Mai-Mai.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut