Sport › Football

Au Tribunal : Apoula Edel perd son procès contre le PSG

©Droits réservés

Le gardien de but d’origine camerounaise reprochait au club de n’avoir pas tenu une promesse de contrat

Apoula Edel n’obtiendra pas les quatre millions d’euros qu’il réclame au PSG. Le Camerounais, passé par Paris entre 2007 et 2011, a été définitivement débouté par la justice française le 23 mars dernier, informe le site spécialisé Avosports.fr. Depuis juillet 2013, l’ancien gardien avait saisi le conseil de prud’hommes de Paris, estimant que le PSG avait «abusivement rompu une promesse d’embauche».

Débouté une première fois de l’ensemble de ses demandes, Apoula Edel avait interjeté appel de la décision. Le gardien considérait qu’une offre de contrat de travail avait été formulée pour les saisons allant de 2011 à 2013. Le PSG, de son côté, estimait que «la rupture des pourparlers ne pouvait entraîner le versement de dommages et intérêts».

La Cour d’appel de Paris a constaté que l’offre de travail avait bien été formulée mais qu’elle n’était «valable avec certitude (que) jusqu’au 19 avril (2011)» et que «cette offre n’a jamais été acceptée par le joueur». «Selon elle, la simple mention de l’agent du joueur « pour finaliser si tout est ok » ne constituait pas une acceptation de l’offre de contrat de travail», explique l’arrêt de la Cour d’appel.


Polémique

Déjà connu pour ses remarquables performances au sein du PSG, Apoula Edel doit surtout sa cote de popularité à un scandale. En effet, en 2009, il a été accusé  d’avoir menti non seulement sur son âge, mais aussi sur son identité. Ces révélations sont de Nicolas Philibert (l’entraîneur ayant permis le transfert du joueur en Arménie ) d’après qui, Apoula Edel s’appelle en réalité Ambroise Beyaména.

D’après Philibert, Edel aurait refusé d’honorer les dettes qui le liaient au technicien français. A l’époque, le gardien de but s’estime victime de diffamation et de tentative d’extorsion de fonds de la part de Philibert, qui se serait manifesté auprès du PSG. Le club parisien, certain d’être dans son bon droit, a déposé plainte contre Nicolas Philibert, tout comme Edel Apoula. Cet épisode marque le début des déboires du joueur, qui espérait pourtant défendre les couleurs du Cameroun, même s’il avait déjà joué pour la sélection nationale d’Arménie.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut