International › APA

Une frange de l’opposition burkinabè envisage un forum de réconciliation

La Coalition pour la démocratie et la réconciliation (CODER), un regroupement de l’opposition politique burkinabè, envisage de rencontrer les plus hautes autorités du pays pour leur soumettre un projet de forum de réconciliation, a appris APA auprès de ses responsables.

Dirigée actuellement par Me Gilbert Ouédraogo,  président du parti de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), la CODER  est constituée des partis politiques proches de l’ex-président Blaise Compaoré.

Il a fait du pardon et de la réconciliation nationale, son cheval de bataille dès sa création en 2016.

Dans cette optique, ce regroupement adressera des demandes pour une série de rencontres avec les autorités dont le président Roch Marc Christian Kaboré et le président du Conseil constitutionnel Kassoum Kambou pour la tenue d’un forum national sur la réconciliation.
Il est également prévu des rencontres avec des Organisations de la société civile, des partis politiques de l’alliance majoritaire, des représentations diplomatiques et institutions internationales, des syndicats, des religieux et coutumiers.


Le leitmotiv de la CODER est de faire de la « réconciliation nationale, une réalité au Burkina Faso ».

Les partis membres de la CODER sont le Rassemblement pour un sursaut républicain(RSR), Les Républicains(LR), le Congrès pour la démocratie et le Progrès(CDP) de l’ex président Blaise Compaoré, la Nouvelle Alliance du Faso(NAFA), Le Faso autrement, l’ADF/RDA) UNDD et l’Union nationale pour la démocratie et le développement(UNDD).  

TT/APA

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut