Eco et Business › Entreprises

Ventes de smartphones : Samsung cède la place de numéro un mondial à Apple

La devanture de l’Apple Store de la 5e avenue de New York. LUCAS JACKSON / REUTERS

Pour la première fois depuis deux ans, le constructeur sud-coréen a abandonné au quatrième trimestre 2016 la première place du classement établi par le cabinet Gartner

Deux ans que cela n’était pas arrivé. Pour la première fois depuis le dernier trimestre 2014, Apple retrouve la première place du classement des ventes mondiales de smartphones, selon l’étude publiée par le cabinet Gartner, mercredi 15 février. Entre octobre et décembre 2016, la marque à la pomme a écoulé plus de 77 millions d’iPhone, coiffant sur la ligne le constructeur sud-coréen Samsung (76,8 millions d’unités). « Apple a réussi un quatrième trimestre extraordinaire, concomitant avec un trimestre particulièrement faible pour Samsung », souligne Annette Zimmermann, analyste chez Gartner. Quand les ventes du premier ont progressé de 7,9 % d’une année sur l’autre, celles du second ont chuté de 7,7 %.

La situation s’explique entre autres par le fiasco du Galaxy Note 7. Lancé cet été, ce téléphone haut de gamme a dû être rappelé et sa production finalement abandonnée en octobre, en raison de l’embrasement de plusieurs exemplaires. A cela s’ajoute, selon Gartner, « la concurrence accrue dans le milieu de gamme, du fait notamment des constructeurs chinois ».

Résultat, même si Samsung reste en tête sur l’ensemble de l’année 2016 avec 20,5 % de part de marché, loin devant Apple (14,4 %), ses ventes reculent pour le deuxième trimestre consécutif. Et dans un marché dont le volume continue à croître, avec 1,5 milliard de smartphones écoulés l’an dernier (+ 5 %), les marques chinoises continuent à grappiller du terrain.


A la reconquête de sa place de leader

C’est particulièrement vrai pour Huawei, qui a doublé ses ventes en deux ans et détient désormais 8,9 % du marché. « Huawei a pris des parts à Samsung ces dernières années, estime Annette Zimmermann. C’est une marque très forte aujourd’hui en Europe occidentale et dans de nombreux autres pays. Elle est de plus en plus orientée vers le haut de gamme, et l’a fait de manière très maligne : si ses tarifs ont augmenté ces dernières années, ils restent inférieurs à ceux de Samsung. » De son côté, Oppo, le leader du secteur en Chine, étend progressivement son empire : sur les 27 millions de téléphones écoulés au quatrième trimestre, 6 millions l’ont été à l’étranger, essentiellement dans les autres pays d’Asie. Au total, les trois principaux constructeurs chinois (Huawei, Oppo et Vivo) accaparent désormais plus de 20 % de part de marché, quand Samsung a vu la sienne se réduire de 31 % en 2013 à 20 % en 2016.

Pour autant, Gartner reste persuadé que le constructeur sud-coréen devrait rapidement reconquérir la place de numéro un mondial, « certainement dès le premier trimestre 2017 ». Et ce malgré le report de la sortie du Galaxy S8, qui devait être révélé lors du Mobile World Congress de Barcelone, fin février. Sa présentation a été repoussée afin de veiller à ce qu’aucun nouvel incident ne vienne ternir l’image de la marque. D’autres nouveautés devraient être annoncées d’ici là, plutôt dans le milieu de gamme. La réplique d’Apple devrait, elle, intervenir au cours du second semestre avec la sortie de l’iPhone 8.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut